Accéder au contenu de la page

Biographie
Shoko Nakagawa

Shokotan. N'importe quel fan de Pokémon a entendu ce nom au moins une fois dans sa vie. Pour certains, il s'agit de la présentatrice du Pokénchi (ou toutes les autres émissions précédentes). Pour d'autres, il s'agit d'une idole qui chante parfois pour Pokémon. Son nom apparaît partout, pourtant il est certain que plusieurs d'entre nous ne sauraient dire exactement ce qu'elle fait tant elle a de facettes.


Tout d'abord...

L'histoire de Shokotan commence sur les chapeaux de roues le 5 mai 1985 à Tokyo au Japon. Elle est la fille de l'idole Nakagawa Katsuhiko qui est (peut-être faussement) surnommé le David Bowie du Japon. Dès sa naissance, quelques petits ennuis administratives surviennent. Sa tante était chargée de l'inscrire dans les registres de la mairie et, sans le faire exprès, fait une faute dans son nom. En effet, au lieu d'écrire "Shoko" (しょうこ avec un petit ょ), sa tante écrit "Shiyoko" (しようこ) . Son entourage (et elle-même) continuera de l'appeler Shoko.

Durant son enfance, la petite Shoko passe la plupart de son temps à dessiner, passe-temps dans lequel elle se trouve un petit don. Un jour, son père lui fait voir un manga d'horreur, GeGeGe no Kitarou, dans le but de l'en dégoûter. (Mal)heureusement, cela aura l'effet inverse. Depuis lors, Shoko se dédiera aux mangas et aux animés de l'époque. La culture Otaku aura bientôt raison d'elle. Dans tous les sens du terme.


Malheureusement, la culture Otaku n'était pas bien vue dans les années 90. Tout comme en Europe où les mangas étaient synonyme de stupidité, le commun des mortels n'était pas encore prêt à accepter cette nouvelle mode. De fait, la petite Shoko se fera fortement harceler durant ses années au collège. Tout commence avec un album de perikula (des petites photos autocollantes). Les camarades de classe de Shoko en étaient fans. Cependant, ce n'était pas du goût de notre héroïne et pendant un long moment, elle ne voyait pas l’intérêt d'en faire. Elle finit tout de même par se laisser tenter et par faire ses propres perikula qu'elle montre le lendemain à ses camarades. Et là, tout s'écroule. Shoko n'ayant pas beaucoup d'amis, elle a fait ses photos toute seule. Faire des perikula seul, c'est comme manger seul à sa table à la cantine du bahut, c'est un peu la méga honte. Et pour ne pas arranger les choses, notre amie dessine à longueur de journée des personnages avec des yeux difformes et des cheveux verts en costume de super-guerrière. Shoko a le ticket gagnant pour l'impopularité.

Pendant toute sa vie de collégienne, elle se fera martyriser par les filles de sa classe. Les brimades iront de simples gloussements à la redécoration de ses affaires à la mode des poubelles de l'école (en gros, ses casiers seront remplis de détritus). Et ça, c'est si jamais elle récupère ses affaires, y compris ses chaussures. Merci les filles !

Heureusement, ses souffrances trouveront une fin. En 2001, sa mère l'inscrit à un concours de beauté, le Popolo Girl Audition. Contre toute attente, Shoko remporte le grand prix. A partir de ce moment-là, le monde du show biz lui sera ouvert et elle obtiendra plus de visibilité qu'avant. Ses ennuis à l'école continueront, mais à partir de ce moment, elle trouvera un nouvel échappatoire dans sa vie. Malheureusement, elle doit encore cacher sa véritable identité et débiter des mensonges comme "Bonjour, je m'appelle Shoko et j'adore cuisiner des bonbons" pour paraître un peu plus dans la norme... et ce, alors qu'elle détestait faire la cuisine à l'époque. Elle fera malgré tout preuve d'intelligence et utilisera tous les outils qu'elle a à disposition pour se rendre bien plus populaire. Par outil, il faut bien évidemment penser à Internet. Ah ~ merveilleux internet, faiseur de chance et de tragédie ~


En 2004, Shoko ouvrira son blog , le Shokotan * Blog où elle y parlera de ses passions et plus particulièrement des mangas qu'elle aime. Bingo ! Une idole jolie et mignonne qui en plus s’intéresse à la culture geek, n'est-ce pas là la femme idéale ? En tout cas, Shoko gagne en popularité de manière drastique, si bien qu'en 2006, soit deux ans plus tard seulement, son blog accumule les 100 000 000 de visites et, en 2008, les 1 000 000 000 visites. C'est absolument énorme, si bien que c'est elle qui a détenu le record du blog le plus visité du Japon. Entre temps, elle commence à apparaître au devant de la scène, d'abord dans plusieurs magazines, et finalement à la télé en 2005. Mais ce ne sera qu'à partir de 2006 que son monde commence à naître : Shoko sort son premier single "Brilliant Dream". Rideaux !

"Entends-tu ma voix ?"

Comme dit précédemment, le père de Shokotan était l'idole Nakagawa Katsuhiko. Bien qu'il soit mort des suites d'une leucémie lorsque Shoko n'avait que 9 ans, il a fortement influencé sa vie. Durant son enfance, Shoko n'était pas très fan du style de son père, trop "bizarre" comme elle dit. Katsuhiko était le genre de célébrité victime des articles calomnieux des paparazzis et autres rédacteurs avides de scoops. L'on apprend grâce à eux que notre ami était le genre à revenir tard à la maison - ou tôt, tout est relatif - qu'il sortait à l'époque avec une "magnifique femme" (qui sera la maman de Shoko) et autres incroyables péripéties. Etant donné que les idoles se doivent d'être constamment célibataires - parce que la pureté, parce que les fans sont leur seul amour, bla bla bla - l’existence de Shoko et de sa mère n'ont jamais été révélés de son vivant. Il aura fallu attendre que Shoko devienne célèbre pour enfin mettre le doigt sur cette affaire.



Dans une note plus positive, Shoko fera souvent référence à lui dans plusieurs de ses chansons. Trois sont à retenir : Ray of Light, Sorairo Days et Aru hi dokoka de. Dans le commentaire de la chanson, Shoko avoue qu'elle a écrit Ray of Light en souvenir de son père et qu'elle se sentait très proche de Ed, le personnage principal de la série Fullmetal Alchemist. Elle y explique que comme Ed qui détestait son père au début de la série, mais qui a fini par suivre ses traces durant toute la série, Shoko n'était pas fan à 100% de son père mais a tout de même fini par faire la même chose que lui, être une idole et que, tout comme Hohenheim est devenu le souvenir d'un père toujours absent de la maison, son père l'a été tout autant.

Vers 2019, Shoko et sa mère postent sur Twitter plusieurs documents appartenant à Katsuhiko, des dessins et des paroles de chansons entre autres. Elle finit par tomber sur des paroles qui n'ont jamais été portées en chanson et décide de les reprendre pour créer "Aru hi dokoka de" (Un jour, quelque part dans ce monde).

Avec Pikachu

En ce qui concerne Pokémon, Shoko découvrira la série comme beaucoup d'enfants de l'époque, avec Pokémon Rouge et Vert. Pour l’anecdote, elle a dû économiser de l'argent de poche pour pouvoir s'acheter Pokémon Vert en 1996. Elle choisit Pokémon Vert car le design de Florizarre l'a énormément frappée. Cependant, elle a choisi Carapuce comme premier Pokémon car elle aime les tortues. Malheureusement trop timide pour entamer les conversations, et surtout parce qu'elle était la seule fille de sa classe à jouer à Pokémon, Shoko n'a jamais pu faire évoluer les Pokémon qui évoluent par échange...et n'a ainsi jamais complété son PokéDex.


Elle finit par devenir la présentatrice de feu Pokémon Smash, l'ancêtre du Pokenchi actuel. Cette place lui permettra d'être en première ligne en ce qui concerne les nouvelles infos Pokémon et, encore mieux, elle va pouvoir se rapprocher des personnalités Pokémon, de Junichi Masuda à Rica Matsumoto en passant par d'autres personnalités du show biz comme Crystal Kay, Scandal ou Yasuda Rei. Elle devient un membre à part entière du cast Pokémon en 2010 dans le film Pokémon, l’ascension de Darkrai où elle double son tout premier personnage, Mika. Dès lors, elle aura toujours un personnage à doubler dans les films suivants. En 2015, elle devient même la voix du personnage principal du film, Keldéo, dans Pokémon - Kyurem et la lame de la Justice. Pour Pokémon - Mewtwo contre Mew, Shoko ne doublera aucun personnage puisqu'elle ne faisait pas partie du cast d'origine. Elle sera néanmoins la chanteuse de l'ending du film Kaze to Issho ni aux côtés de Sachiko Kobayashi. Elle chante également l'ending du film Pokémon - Arceus et le Joyau de vie : Kokoro no Antenna.

Shoko ne fera pas d'apparition dans l'animé principal. Elle nous régale cependant à deux reprises : une première fois avec l'excellent Dori Dori qui deviendra le thème de Séréna, ainsi que pour l'ending final de Soleil et Lune qui sera une reprise de Type : Wild. Pour le dernier épisode de Soleil et Lune toujours, Shoko animera un plan de Lilie - et pourra de fait ajouter "animatrice" à son déjà long CV.

D'une manière générale, Shoko sera une espèce d’ambassadrice de Pokémon dans le sens où elle sera toujours un puissant vecteur publicitaire pour la licence. Etant une idole, elle fera beaucoup d'apparitions publiques. Elle rend également beaucoup visites aux enfants dans les écoles ou dans les centres commerciaux afin de leur parler et de pouvoir chanter avec eux. Elle sera également la prophète des nouvelles informations Pokémon via l'émission Pokémon Smash et suites - ce n'est cependant plus le cas puisque les Pokémon Direct et Twitter sont maintenant les principaux vecteurs de nouvelles infos. Elle restera néanmoins toujours une personnalité importante du milieu Pokémon.

Le pas mot de la fin

Il a beaucoup de choses à dire encore sur Shoko Nakagawa. Tellement qu'avec cet article, je n'ai fait qu'effleurer quelques aspects du personnage. Ainsi, pour conclure, voici une liste d'infos en vrac sur elle.

Elle aime beaucoup les chats. Elle en possède au moins 10 : Mamitasu, Milkban, Mepo, Luna, Myuu, Pink, Chibita, Raijiro (ou Raitin), Ponyan, Matarou, Negi, Chocolat, Tsukushi et Mikan.


Son chat favori était jusqu'à peu Mamitasu.
Elle possède une boutique à Nakano Broadway à Tokyo, le MMTS. Elle y vend toute sorte d'articles de mode ou de la vie quotidienne.
Elle a produit un animé sur ses chats avec Mamitasu comme personnage principal.
Mamitasu pose avec elle pour la jaquette de son album 9 Lives.
Malheureusement, Mamitasu a quitté ce monde en 2017 de vieillesse (13 ans).

Son chat Chocolat l'a accompagnée durant le tournage de Dori Dori.

Elle aime mettre ses chats en bouche. En fait, elle aime mettre en bouche tout ce qu'elle aime et qui n'est pas mangeable, comme des figurines ou des jeux vidéos.

Ses Pokémon favoris sont Nymphali, Keldéo et Dimoret. Elle aime aussi collectionner les Pokémon Shiny roses.

Son premier amour était Sephiroth de Final Fantasy 7.

Elle veut se marier avec Jotaro de Jojo's Bizarre Adventure. Araki Hirohiko, le mangaka de Jojo, l'a même autorisé à porter ses enfants.

Elle est super fan de Bruce Lee et Jackie Chan. Elle a pris des cours de chinois pour pouvoir voyager en Chine. Elle a d'ailleurs rencontré Jackie Chan tout à fait par hasard lors d'une visite à Hong Kong.

Elle fait beaucoup trop de choses pour en faire une liste complète.


Elle adore se cosplayer. Elle fait ses cosplays elle-même.

Elle design tous ses costumes de scène.

Elle est très fan du Hello!Project.

Si vous voulez sortir avec elle, il faudra la battre en combat Pokémon (elle est forte).

Elle a fait plusieurs cover albums où elle chante des musiques d'animé.

Elle est la voix japonaise de Raiponce de Disney.

La pas fin

La meilleure façon de se faire une bonne idée de Shoko Nakagawa, c'est encore de la suivre sur les réseaux sociaux, Twitter en l’occurrence.


Pour conclure cette article, je vous propose d'écouter ma chanson préférée de son répertoire : Candy Girl.

Bibliographie

- Twitter de Shoko Nakagawa
- Le site web de Shoko Nakagawa
- Le blog de Shoko Nakagawa
- La page Wikipedia de Shoko Nakagawa
- 「中川翔子物語 空色デイズ」明日実原
- 「死ぬじゃねーぞ!!」 中川翔子
- 「ポケモンが生きる意味を教えてくれた」中川翔子


Recherche
Navigation

Découvrir les Pokémon

Qu'est-ce qu'un Pokémon ?

Pokémon de départ (Starters)
Pokémon Légendaires
Pokémon Fabuleux
Ultra-Chimères

Évolution
Liste des Pokémon par stades d'évolution

Pokémon Chromatiques (Shiny)
Dimorphisme sexuel
Formes régionales
Formes variables
Formes fixes
Méga-Évolutions
Formes Dynamax et Gigamax

Le monde des Pokémon

Régions
Temps et cycle jour/nuit
Centres Pokémon
Boutiques et centres commerciaux
Sac (inventaire)
Objets des jeux principaux
Localisations des CT, CS et DT
Maîtres des capacités (Move Tutors)
Liste des Baies
Liste des Rubans
Tout savoir sur la pêche

Transferts entre générations

Parc des Amis : de 3G à 4G
Poké Fret : de 4G à 5G
Poké Transfert : de 5G à 6G et +
Banque Pokémon : de 6G à 7G
Pokémon HOME : de 7G à 8G

Données de jeux

Effacer sa partie
Transférer ses données d'une 3DS à l'autre

Coin Collection

Liste et toutes les infos des Pokémon
Compléter le Pokédex National (jeux 6G et 7G)

Classement par répartition des sexes
Taux de capture des Pokémon

"Shasse" aux Pokémon Chromatiques
Qu'est-ce qu'un Pokémon Event (Évènementiel) ?
Evendex : Pokémon distribués

Coin Stratégie

Conseils pour réussir la Ligue
Bases de la stratégie

Types
Table des types (jeux 1G)
Table des types (jeux 2G à 5G)
Table des types (jeux 6G et +)
Table des types inversée (jeux 6G et +)

Talents (ex-Capacités Spéciales)
Talents cachés

Stats, EV et IV
Natures
Pokérus

Liste des capacités (attaques)
Particularités de certaines attaques
Puissance Cachée
Climats

Reproduction


Autour de Pokémon

Pokédico (lexique employé)
Étymologies des noms

The Pokémon Company

Biographie de Shoko Nakagawa

Signaler une erreur

Blog de l'Équipe
Serveur Discord (#erreurs-suggestions)
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité