Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 14:08
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 14:08

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 28 : Le brave dresseur
- Qu'est-ce que tu en penses ? Devrais-je prendre la bleue ou la rouge ? Les deux me plaisent vraiment…

- Je ne pense pas vraiment que la couleur ait une quelconque importance.

Après un premier échauffement au sein du Réseau Codélia en attendant les cours de l'après-midi, Dennis avait invité sa camarade Aya dans l'un des cybercafés proches de l'Université Vermillion une fois qu'ils eurent quitté l'établissement. Le jeune homme n'en revenait toujours pas d'avoir l'occasion d'apprendre l'art des combats Pokémon auprès d'une spécialiste telle qu'Elkira, l'actuelle numéro deux au classement général de la dimension numérique.

En se projetant dans le monde virtuel, Dennis prenait le pseudonyme de Brave. Même si cela allait un peu à l'encontre de sa personnalité, il avait toujours jugé que cela lui donnerait du courage. Sa chevelure brune devenait verte, son corps un peu maigre présentait une meilleure musculature. Jusqu'à aujourd'hui, Dennis ne s'était servi de sa Codéwatch que lorsqu'il parvenait à obtenir des places dans le stade de la Cité Codélienne pour voir des matchs du Festival Numérique.

Après la fin des cours, Brave et Elkira avaient pu se pencher sur le fameux événement en cours sur le Réseau Codélia. Un événement aux règles assez simple vu qu'il suffisait de combattre d'autres utilisateurs dans des batailles Haute-Vitesse pour récolter des points. Et à partir d'un certain nombre, il était possible d'acheter des objets. Si le garçon avait emprunté une des planches de la fille ninja pour débuter, il comptait bien obtenir la sienne à présent.

- C'est vrai que tu es réputée pour ta planche basique, admit-il avec un léger sourire. Et toi, Blizzi ? Tu en penses quoi ?

Le Pokémon Abregelé pointa du doigt celle aux couleurs écarlates, pensant que ce serait celle qui conviendrait le mieux à son dresseur. Blizzi était le seul Pokémon du garçon mais l'un de ses plus proches confidents en dehors de Tsubasa. Et au vu du comportement de cette dernière récemment, il s'adressait davantage à lui pour parler de ses problèmes personnels. Blizzi comprenait le conflit qui animait Dennis et savait que la seule façon de lui venir en aide serait de s'endurcir pendant cet entraînement.

Suivant les conseils du Pokémon Glace et Plante, Dennis finit par convertir ses points pour obtenir la fameuse planche rouge qui se numérisa aussitôt devant lui. Ses yeux brillaient alors qu'il regarda sa dernière acquisition sous tous les angles. Maintenant qu'il possédait son propre item pour naviguer sur la Haute-Vitesse, il pouvait se considérer comme un utilisateur de la plate-forme à part entière. Sans compter qu'effectuer tous ces combats le faisait grimper dans le classement général.

Lorsque le compteur de points de Brave avait atteint la valeur nécessaire pour effectuer la transaction, le duo improbable avait décidé de faire une pause dans leur entraînement en restant au sommet de l'un des nombreux immeubles de la cité Codélienne. Les deux utilisateurs étaient assis sur le rebord, balançant leurs jambes dans le vide alors que Blizzi s'amusait seul à l'arrière. Ce dernier, qui recevait des potions entre chaque rencontre, était tout même bien content de pouvoir souffler un peu.

- Aya... il y a un truc que je voulais savoir. Comment ça se fait que la taille de ton avatar ne corresponde pas à celle de ton vrai corps ? Normalement, tu es plus petite que ça.

- Top secret, répondit simplement la concernée de son ton monocorde habituel mais qui laissait clairement sous-entendre qu'elle ne comptait pas en parler.

Une personne avait la même taille sur le Réseau Codélia et dans le monde réel. Une information connue de tous. Et pourtant, ce n'était pas le cas d'Aya, ce qui perturbait grandement le jeune homme. Et même si elle avait altéré l'avatar d'Elkira avec une nouvelle tenue et une couleur de cheveux différentes, toutes les personnes qui avaient lu son profil l'appelaient « Elkira2 ». Si changer la taille relevait de l'impossible, modifier son pseudonyme une fois entré devait l'être également.

Dennis ne doutait pas que tout comme Tsubasa, sa collègue déléguée devait s'adonner à des pratiques informatiques illégales durant son temps libre. Pourtant, même si lui-même n'y connaissait absolument rien, il ne se rappelait pas avoir déjà entendu son amie parler de pouvoir changer son nom ou sa taille. Aya devait vraiment être une experte en la matière pour réussir de telles prouesses. Le jeune homme comprenait mieux pourquoi elle lui avait dit de ne pas s'inquiéter au sujet de la lecture de son profil.

- Tu as testé le programme que tu m'as montré tout à l'heure ? demanda la numéro deux du classement, alors que le Blizzi de Dennis s'amusait à geler le sol derrière eux avec des Laser-Glace.

- Discrètement. J'ai l'impression qu'on ne peut stocker qu'un seul de ces trucs par combat Haute-Vitesse. Je pense qu'ils doivent varier selon les branches. Par contre, j'ai préféré ne pas les utiliser pour ne pas attirer l'attention sur nous.

Même si Dennis doutait fortement que son grand frère l'observe en ce moment, il ne souhaitait pas prendre de risques pour le moment. Après tout, Edouard connaissait son pseudonyme et n'aurait aucun mal à faire le rapprochement, même s'il altérait son avatar. Il attendrait encore quelques jours, histoire d'avoir pu recevoir correctement l'enseignement d'Aya, avant de tenter de partir à la chasse aux Proxys. Il comptait bien mettre un terme à ce conflit dont il ne comprenait rien par ses propres moyens.

Même sans les activer, le jeune homme pouvait observer calmement ces mystérieux programmes qui se stockaient tous seuls dans sa Codéwatch grâce au code reçu anonymement. Visiblement, il y en avait de plusieurs types. Certains permettaient de changer le Talent du Pokémon pour un autre, certains prenaient la forme d'une cinquième capacité, d'autres modifiaient la puissance offensive ou défense. Pour le moment, Dennis en possédait trois mais avait hâte d'accroître son arsenal.

- Dis, Aya, tu peux être honnête avec moi ? Qu'est-ce que tu penses de mon niveau dans le dressage des quelques combats que nous avons fait ensemble ? questionna-t-il subitement.

- Dans la moyenne, je dirais. Tu n'es pas mauvais ni excellent. Au moins tu connais toutes les attaques de ton Blizzi et tu sais les exploiter. Par contre, tu vas devoir faire des efforts pour manœuvrer ta planche. N'oublie pas qu'une chute entraîne la défaite immédiate, même si tu as réussi à attraper le bonus Codélien.

- Je ne rate jamais le moindre match du Festival Numérique, avoua Dennis. Je pense que j'ai dû apprendre instinctivement à force de regarder tous ces matchs. Bien sûr, ce n'est pas la même chose que de participer directement aux matchs mais ce n'est qu'une question d'habitude. En tout cas, la Haute-Vitesse me plaît, c'est très excitant de surfer sur le circuit.

Aya savait qu'elle avait encore des problèmes lorsqu'il s'agissait de sourire et tâcha donc de ne pas tomber dans le piège, risquant de faire une erreur. Son camarade de classe lui donnait vraiment l'impression d'être un gamin qui découvrait le Réseau Codélia pour la toute première fois. En tout cas, c'était la première fois qu'elle prenait part à des matchs en double et elle devait admettre ne pas être mécontente de l'expérience, même si avec de multiples adversaires elle doit pousser toujours plus loin ses capacités de calculs.

En cette soirée du mercredi, il ne restait que deux jours avant la redite du dernier match de l'édition actuelle du Festival Numérique. A cause de l'intervention d'Axerola, son match incomplet avec Cataclysme n'avait pas atteint sa conclusion. Aya utilisait cet entraînement avec Dennis pour se préparer elle aussi à faire face une nouvelle fois au champion incontesté. Sa piètre performance après un parcours dans la compétition exemplaire lui avait donné matière à réfléchir.

Dennis comprenait bien qu'elle avait un match important à livrer dans peu de temps et lui demandait assez régulièrement s'il la dérangeait en la sollicitant autant. Sans jamais montrer la moindre once d'agacement, Aya lui répondait que ce n'était pas le cas. Si lors du match interrompu par Axerola, elle avait tout fait pour gagner, elle comptait se servir de cette deuxième chance pour analyser complètement Cataclysme quitte à perdre la rencontre.

- On devrait se remettre au travail, annonça-t-elle en se levant. Profitons qu'il fasse encore jour pour combattre encore un peu. On continuera ensuite demain mais comme tu m'as déjà l'air à l'aise avec les combats du Codélia, je ne pense pas que poursuivre au-delà sera nécessaire. Comme je te l'ai dit, il ne te manquera que la gestion de ta planche mais ce n'est pas quelque chose que je peux t'apprendre.

- Tu as entendu Blizzi ? On reprend du service, signala Dennis à son coéquipier qui jouait toujours à l'arrière.



***


- Alors c'est ça, Phoenix System ? souffla Tsubasa en posant les yeux sur l'immeuble appartenant à la société de robotique.

Une fois que son emploi du temps ainsi que celui de Victoria fut libéré, Charlotte, qui avait attendu toute l'après-midi à l'extérieur de l'Université Vermillion, avait emmené les deux femmes à leur destination grâce à un taxi. Lorsque la cyber-chasseuse avait contacté Mister Phoenix suite à son entrevue avec le duo ennemi des Proxys, le directeur avait eu bien du mal à contenir sa joie à l'idée de bientôt rencontrer la fameuse intelligence artificielle que tout le monde convoitait.

Cyby lui-même ressentait, ou du moins donnait l'impression de ressentir, de l'inquiétude. Il ne connaissait pas du tout ce Mister Phoenix qui voulait le voir de plus près. Et s'il s'amusait à détruire son code déjà endommagé ou pire encore ? L'envoyé du Cybéria essayait de relativiser en se disant que miss Axerola ne permettrait jamais qu'une telle chose se produise alors qu'elle avait encore besoin de lui pour faire pression sur le groupe de cyber-terroristes.

- Phoenix devrait normalement se trouver dans son bureau, déclara Charlotte après avoir payé le conducteur du taxi pour le voyage.

- Madame Linday, il y a un homme violet qui vient de sortir du bâtiment et qui vient dans notre direction, révéla Tsubasa. Et il a l'air jovial…

En levant les yeux, Charlotte put en effet voir son allié Mister Phoenix qui semblait bien trop impatient pour attendre que l'intelligence artificielle ne vienne jusqu'à lui. Comme à son habitude, tout chez lui transpirait le violet. Sa garde-robe n'était après tout constituée que de costumes-cravates de cette couleur. Ses yeux dissimulés derrière les verres teintés de ses lunettes de soleil devaient briller autant que ses dents. Décidément, ce Mister Phoenix ne passait pas inaperçu.

Le roboticien n'aurait jamais admis ouvertement avoir surveillé l'emplacement du signal appartenant au téléphone de Charlotte depuis son bureau. Et il comptait bien garder pour lui également le fait qu'il surveillait le parking de son entreprise depuis la fenêtre de son bureau, bien qu'il se trouve au quinzième étage. Dès l'instant où son amie cyber-chasseuse lui avait confirmé la venue de CE-01, il ne fut pas capable de penser à autre chose, y compris son projet secret d'androïdes.

- Mesdames Tsubasa Albiki et Victoria Viltrust, je présume ? demanda-t-il en arrivant à proximité. Je suppose que Marie vous a parlé de moi en détail mais je vais tout de même me présenter. Je suis Mister Phoenix, directeur de cette entreprise et celui qui a souhaité vous rencontrer.

- Euh... bonjour, répondit le professeur d'informatique, un peu décontenancée alors que leur interlocuteur se penchait par courtoisie. Madame Linday nous a affirmé que votre plus grand souhait était de rencontrer CE-01. Mais j'ai posé mes conditions, ce sera juste de l'observation. Nous ne pouvons pas vous le laisser tant qu'il saura se montrer utile dans l'avancée de notre enquête.

- Bien sûr, cela va de soi. Rien que l'idée de rencontrer cette intelligence artificielle suffit pour m'emplir de joie. Je vous prie de me suivre, je vais vous accompagner jusqu'à mon bureau. Ce sera plus aisé pour discuter librement.

Même si elle savait pertinemment que cela ne servait à rien, la cyber-chasseuse s'apprêtait une nouvelle fois à rappeler à son ami de ne plus l'appeler par son prénom de naissance mais décida au dernier moment de s'abstenir. Aujourd'hui était un bon jour pour Mister Phoenix, autant le laisser tranquille juste pour cette fois. Elle ne manquerait pas de le rappeler à l'ordre à ce sujet dès le lendemain. Aucune chance qu'il commence soudainement à l'appeler par son deuxième prénom.

Les filles accompagnèrent donc Mister Phoenix entre les murs de sa société de robotique. Si Tsubasa ne prêtait pas vraiment attention à ce nouvel environnement, Victoria montrait en revanche des signes de curiosité. Même sans être son domaine de prédilection, elle lisait parfois des articles sur le net à ce propos. Elle demeurait admirative par rapport aux dernières avancées technologiques et comprenait parfaitement l'intérêt que pouvait porter Phoenix à CE-01.

Une fois arrivés à l'ascenseur, l'homme tout en violet suggéra à Charlotte de faire visiter les locaux à l'institutrice pendant sa petite entrevue avec l'intelligence artificielle. Il était évident que Tsubasa souhaitait être là, étant donné qu'elle ne confierait jamais sa Codéwatch à un homme qu'elle rencontrait pour la première fois. Même s'il restait muet, CE-01 préférait aussi que la demoiselle soit présente pour éviter les possibles problèmes.

- Fais attention avec lui. Il n'a pas l'air méchant mais à la moindre proposition concernant Cyby, tu stoppes tout et tu redescends, murmura Victoria à l'oreille de son élève.

- Il ne fera rien d'autre que discuter avec lui, la Codéwatch ne quittera pas mon poignet, promit la brunette alors qu'elle entrait dans l'ascenseur avec Phoenix.

- Phoenix ne ferait pas de mal à une mouche, assura Charlotte qui écoutait toujours aux portes. C'est limite de moi dont vous devriez vous méfier mais comme je vous l'ai dit, je n'ai aucune intention de vous nuire. Venez avec moi madame Viltrust, vous aviez l'air très intéressée par le robot ménager qui se trouve dans le fond là-bas.

Même si Victoria ne pouvait pas cacher avoir très envie de découvrir plus en détail Phoenix System, elle aurait préféré être présente pendant l'entrevue avec Mister Phoenix. Mais pourtant, comme la cyber-chasseuse venait de le dire, c'était plutôt elle l'élément perturbateur au lieu du chef d'entreprise. Ce dernier montrait une réelle excitation quand il parlait de Cyby, il souhaitait vraiment juste en apprendre un peu plus sur l'intelligence artificielle.

L'homme en violet jura sur son honneur qu'il ne tenterait pas de récupérer la Codéwatch de Tsubasa. Contrairement à la demoiselle Linday, il ne possédait pas la moindre relation avec le Codélia Network Industries et ne leur devait rien. Le Cercle des Proxys ne le passionnait pas non plus. Récupérer CE-01 pour de l'argent serait bien inutile vu qu'il était déjà bien riche et qu'enrichir son compte en banque passait bien après sa passion de la robotique.

- J'ai l'impression qu'il va me demander en mariage... murmura Cyby d'un ton quasiment inaudible.



***


- Monsieur, il semblerait que la directeur du département souhaite savoir où vous en êtes au sujet de la récupération de CE-01, déclara Henry Linday en redressant ses lunettes carrées d'un geste de la main.

L'échec de Cataclysme de la veille concernant l'entité Cybérienne plaçait Edouard Keyton dans une situation peu enviable. Eleonore Nakano demandait un rapport complet de ses activités chaque jour mais persistait à ne pas lui indiquer une limite de temps. Combien de jours lui restaient-ils avant que les hauts-placés du Codélia Network Industries ne décident de se débarrasser de lui pour incompétence ? Le pire restait qu'il ne parvenait pas à fomenter un nouveau plan pour coincer Axerola et son intelligence artificielle.

En revanche, l'assistant chef de la Sécurité se délectait intérieurement de la situation, même s'il conservait sa façade de professionnalisme. Il comprenait les enjeux dans cette affaire et savait qu'en cas de licenciement de son supérieur, ce serait lui qui prendrait sa place. Son objectif ultime d'atteindre le sommet du CNI connaîtrait alors une avancée fulgurante. Le problème étant qu'il recevrait alors la mission qu'Edouard peinait à compléter.

- Je vais m'occuper de contacter madame Nakano, merci Henry, souffla-t-il, nettoyant ses verres avec un chiffon constamment placé dans sa chemise. Tu peux retourner avec notre équipe de techniciens pour surveiller la plate-forme et vérifier si Axerola pointe le bout de son nez.

Son bras droit prit alors congé, laissant Edouard seul dans sa pièce réservée. Au stade où il en était, il hésitait à faire appel à un cyber-chasseur en y mettant le prix. Mais comme la directrice du département refuserait certainement une autre tentative ratée de sa part, il ne pouvait pas se tromper en engageant la mauvaise personne. Et il ne pouvait pas non plus risquer de faire appel à trop de personnes histoire d'éviter que les affaires concernant le Cybéria ne fuitent.

Charlotte restait une solution sage, surtout que sa maudite curiosité l'avait poussé à découvrir l'existence de CE-01 et qu'elle avait déjà enquêté sur Axerola. Mais comme elle disposait de son propre code d'honneur concernant l'identité des utilisateurs, elle pourrait se révéler problématique. Le cyber-chasseur Bloody Braxter aurait été parfait mais il se trouvait apparemment sur une autre opération en ce moment et ne pourrait pas accepter une autre offre.

- Selon ce que me dira madame Nakano, je déciderai de faire appel à Charlotte ou non. Si elle me laisse encore le temps, je peux peut-être trouver une alternative qui ne présentera aucun risque, songea Edouard avec amertume en regardant tour à tour divers points de la cité Codélienne.

Son cœur manqua un battement lorsque son regard se posa sur un visionnage d'une branche du circuit Haute-Vitesse parcourant la ville numérique. Avec l'événement en cours sur le Réseau Codélia, avec bon nombre de récompenses à la clé, le taux de fréquentation avait grimpé en flèche et rendait difficile de s'attarder sur des utilisateurs en particulier. Mais dans le cas présent, reconnaître l'avatar qui s'affichait sur son écran ne fut pas difficile.

Brave, celui de son petit frère Dennis. Même s'il n'était pas entré dans les détails concernant ce qui se passait lors de son dernier retour au domicile, Edouard avait tout de même averti son cadet de faire attention avec la plate-forme tant que l'histoire concernant le Cercle des Proxys ne serait pas résolue. D'autant plus qu'il savait pertinemment que Dennis ne fréquentait pas beaucoup le Codélia, préférant habituellement l'observer depuis l'extérieur.

- Dennis, je sais que le Codélia est ouvert à tous mais fais tout de même attention. Je n'aimerais pas qu'il t'arrive la même chose qu'à Alphamarie…

Par mesure de précaution, le chef de la Sécurité envoya tout de même un petit message de prévention sur la Codéwatch de son petit frère pour lui dire de rester prudent et garder l’œil ouvert. Il ne pouvait pas l'empêcher de s'amuser avec les autres utilisateurs mais cela restait dans sa nature de toujours imaginer les pires possibilités. La pression qu'il subissait depuis le mois dernier et la disparition du Cybéria causée par CE-01 n'aidait pas à arranger sa situation.

- J'espère que madame Nakano ne s'est pas levée du mauvais pied...