Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Apocalyptica de Drayker



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Drayker - Voir le profil
» Créé le 17/09/2017 à 23:43
» Dernière mise à jour le 18/11/2017 à 19:09

» Mots-clés :   Drame   Présence de poké-humains   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 58 : Confiance
Lina courait sur le tapis roulant, fixant le mur devant elle en haletant. Cela faisait à peine cinq minutes qu'elle courait, et lentement – mais son cœur battait déjà la chamade et elle se sentait à bout de souffle. Frustrée, elle accéléra le rythme.

Elle avait trouvé cette salle de sport d'intérieur la veille, et elle avait longuement hésité à s'y mettre, craignant de ne pas le supporter.

Et effectivement, la cheville que Lyrian lui avait brisée lui faisait mal, et sa hanche cicatrisée la tiraillait douloureusement. Mais la souffrance était supportable – elle avait connu largement pire. Non, ce qui la faisait enrager, c'était son état de faiblesse générale. Son souffle, vaincu dès les premiers efforts. Son cœur, débordé par quelques minutes d'exercice.

Son corps ne récupérait pas. Ou du moins, trop lentement à son goût.

La jeune fille avait fait ses calculs. Cela faisait presque six semaines qu'elle était dans ce bunker. Six semaines depuis l'infection, la ruée dans le désert, l'attaque de Lyrian. Et elle n'était toujours pas remise. Elle n'avait jamais été dans une forme olympique, mais avait toujours eu une condition physique respectable. Avant le Changement, elle dansait régulièrement – et depuis l'apocalypse, elle faisait bien plus d'exercice, participait aux expéditions et portait son quota de charges lourdes.

Mais la maladie, la privation, le deuil et l'anxiété l'avaient réduite à un état famélique, et elle peinait à récupérer.

Le coulissement de la porte d'entrée la tira de ses mornes pensées. Tournant la tête sans s'arrêter de courir, elle aperçut Will pénétrer dans la pièce, vêtu de son habituelle combinaison de X-Corp. Il la regarda un instant, l'air surpris de la trouver là.

« Remise en forme ? » lança-t-il d'un ton interrogateur.

Lina répondit d'un grognement vaguement affirmatif. Le survivant massa sa barbe hirsute, l'air pensif.

« Tu récupères ?
- Je m'en tire mieux que les autres, rétorqua sèchement Lina.
- Je sais. J'ai parlé à Joshua.
- Ah ouais ? »

Son ton était volontairement cassant. Elle n'avait aucune envie de faire la conversation – sûrement pas avec cet homme, en tout cas. Peut-être qu'il disait vrai et que l'Autre existait vraiment ; mais elle était convaincue qu'il mentait sur d'autres points, et le fait de le voir se parler seul n'incitait pas vraiment à lui faire confiance.

Sans parler de son haleine qui empestait un peu trop souvent l'alcool au goût de Lina.

« Il m'a parlé de l'Autre, reprit Will en s'asseyant sur un banc de développé couché. J'imagine que vous en avez aussi discuté.
- Mmh.
- Tu n'y crois toujours pas ? »

Irritée, Lina arrêta le tapis roulant et descendit, saisissant sa serviette pour s'éponger le front. Son débardeur était trempé de sueur, et elle sentait le sang battre à ses tempes. Et dire qu'elle avait couru moins de dix minutes. C'était pitoyable.

« Je crois que les expériences de X-Corp ont rendu la plupart des hybrides tarés, reprit Lina avec énervement. Et je pense pas que les Apocalyptica fassent exception, qu'ils soient spéciaux ou non.
- Je ne dis pas le contraire, répondit Will d'un ton égal. Tu as vu comment Sanae se comporte. Elle est à moitié sociopathe. Mais ça ne veut pas dire qu'elle serait prête à massacrer des gens impunément.
- Ah ? Il me semblait que c'était justement ce qu'elle avait fait, pourtant, ironisa Lina.
- Oui, et elle t'as sauvé la vie, aussi. Et celle de tes amis. Tout comme Lyrian l'a fait plusieurs fois, si j'ai bien compris. »

Lina le fixa, exaspérée.

« Pourquoi est-ce que vous tenez absolument à ce que je lui fasse confiance ?
- Je ne te demande pas de lui faire confiance. Je te demande de ne pas laisser la méfiance te faire prendre des décisions irréfléchies.
- Des décisions irréfléchies ? Comme quoi ?
- Comme quitter le bunker dès que tes compagnons seront en état de marcher. » reprit calmement Will.

La jeune fille eut un rire amer, sentant qu'elle touchait le fond du problème.

« C'est ça qui vous fait peur ? Qu'on quitte le bunker ? Pourquoi ? Qu'est-ce que ça vous fait ? »

Will ouvrit la bouche pour répondre, puis sembla se retenir, comme s'il venait de changer d'avis sur ce qu'il allait dire. Grimaçant, il se ravisa et se massa la barbe brièvement, avant de reprendre :

« Je te demande simplement de bien réfléchir, c'est tout.
- C'est tout réfléchi, rétorqua Lina en s'éloignant vers la sortie de la salle.
- Ah oui ? Dans ce cas, où est-ce que tu comptes aller ? Avec quel véhicule et quelles vivres ? Et comment est-ce que tu comptes te protéger de Lyrian s'il vous tombe dessus ? » interrogea le survivant.

Ce fut au tour de Lina de crisper les mâchoires. Au fond d'elle, elle savait très bien que Will n'avait pas tort, mais elle était trop fière et trop méfiante pour l'admettre.

« N'importe où sera mieux que de rester dans un bunker avec un type qui parle tout seul et une hybride instable mentalement, répliqua vertement la jeune fille. Vous êtes tous les deux tarés.
- Qu'est-ce qui te fait croire que vous l'êtes moins que nous ? » répliqua alors Will sans se démonter.

Lina se raidit et le fixa de longues secondes, croyant avoir mal entendu.

« Ça veut dire quoi, ça ?
- Depuis que tu es ici, tu te comportes comme un Medhyena acculé qui aboie en permanence. Jade ne parle à personne depuis son réveil et passe son temps enfermée. Vous avez passé des mois dans le désert, gamine. Des mois à fouiller les ruines pour de la bouffe, à se battre pour de l'eau, à tuer pour survivre. Ça laisse des marques.
- Je vous interdis de… commença Lina, serrant les poings.
- Tu crois que je ne sais pas ce que ça fait ? continua Will sans la laisser l'interrompre, haussant à peine le ton. Tu crois que je ne sais pas ce que c'est, de devoir tuer pour survivre ? De voir des gens auxquels on tient mourir ?
- Vous êtes arrivé ici trois jours après le Changement, s'énerva la jeune fille. Ça fait des mois que vous vous la coulez douce au frais, avec l'électricité, la bouffe, l'eau courante…
- Qui a dit que c'était arrivé après l'apocalypse ? » coupa le survivant.

Lina ne trouva pas quoi répondre. L'espace d'un instant, elle se rappela ce que lui avait dit l'homme sur son passé. Garde du corps du chef de la Résistance. Dans quel genre d'affaires avait-il bien pu tremper ?

Will se releva et fit rouler ses épaules, l'air soudain las. Il se dirigea vers la sortie d'un pas lent, reprenant :

« Bref. Tout ça pour dire que toi et tes compagnons avez peut-être plus à gagner à rester ici que tu ne le crois. Au moins le temps de te rendre compte que ni moi, ni Sanae ne comptons vous faire du mal.
- Et vous ? lança alors Lina. Pourquoi vous me poussez à rester ? On pioche dans vos réserves de bouffe et de médicaments, les autres demandent des soins constants, et vous ne nous connaissez pas. Pourquoi vous faites ça ?
- Parce que si on veut pouvoir reconstruire ce foutu monde un jour, il va falloir se faire un minimum confiance. » rétorqua Will en ouvrant la porte de la salle.

Et il sortit sous le regard perdu de Lina.

~*~
« Et il n'a même pas réagi quand tu lui as dit que tu savais qu'il hallucinait ? » s'étonna Joshua.

Lina, assise au chevet de son ami, secoua la tête en signe de dénégation.

« Il ne cherche même pas à le cacher. J'ai l'impression qu'il s'en fout.
- Il ne fait pas vraiment d'effort pour gagner ta confiance, souligna l'adolescent avec ironie. On a connu plus engageant qu'un ex-terroriste barbu et alcoolique qui parle tout seul.
- Terroriste ? répéta Lina, surprise.
- T'as bien dit qu'il était de la Résistance, non ?
- Les Résistants n'étaient pas des terroristes, s'offusqua la jeune fille.
- C'est comme ça que les infos les présentaient, avant le Changement, répondit Joshua en haussant les épaules.
- Ils se battaient pour les gens de la surface. Mais j'imagine qu'il n'y a que nous qui nous en rendions com... »

Lina s'interrompit en entendant le chuintement de la porte de l'infirmerie qui coulissait. Surpris, elle et Joshua tournèrent la tête pour voir Jade s'évertuer à franchir le seuil de la pièce avec son fauteuil roulant. Aussitôt, Lina se leva pour l'aider, mais la jeune fille l'arrêta d'un geste.

« Je peux me débrouiller toute seule. » croassa Jade d'une voix rauque.

Lina la regarda en silence, gênée, et fut soudain frappée de voir à quel point les dernières semaines l'avaient changée physiquement. Oh, bien sûr, elle n'avait pas eu le temps d'apprendre à connaître Jade avant leur arrivée ici – et la dépression dans laquelle elle s'était enfermée suite à sa paraplégie n'avait rien arrangé. Malgré tout, plusieurs transformations physiques étaient évidentes à déceler.

La jeune fille avait probablement jadis été un peu rondelette, et le Changement l'avait faite maigrir à vitesse grand V. Lina l'avait déjà remarqué, mais les traits de l'ex-étudiante en médecine s'étaient encore durcis. Son regard était terne, comme blasé. Mais le plus gros changement, lui, sautait au visage :

« Tu t'es coupé les cheveux. » lança bêtement Lina, stupéfaite.

Jade les arborait en effet très courts, à la garçonne, et cela accentuait son aspect malade et décharné. Tout, dans sa silhouette de fantôme, respirait l'abandon et la dépression.

L'espace d'un instant, Lina se rappela des moments où Jade s'était occupée d'elle et de sa plaie infectée. A l'époque, c'était elle qui ressemblait à un squelette, et l'étudiante en médecine qui essayait de la sortir de son silence.

Comment les rôles avaient-ils pu s'inverser si vite ?

« Je dérange pas ?
- Jade ? bafouilla Joshua, stupéfait. C'est toi ? »

Lina se retourna alors vers le garçon et réalisa soudain qu'il n'avait pas vu Jade depuis l'épisode des Nettoyeurs à Salmyre. Il la connaissait encore moins que Lina, et elle n'avait pas eu le courage de l'informer de la paraplégie de la jeune fille – aussi Lina comprenait-elle le choc qui se peignait sur le visage du garçon.

« Bon sang, qu'est-ce qui t'es arrivé ?
- Moelle épinière sectionnée, répondit Jade avec lenteur. Pendant la tempête de sable, j'ai perdu le contrôle du fourgon et on s'est crashés. C'est la faute de personne. »

Un silence de mort tomba dans la pièce. Lina resta debout, pantoise. Cela faisait des semaines qu'elle n'avait pas entendu Jade aligner autant de mots.

Tous trois regardèrent le Riolu de la jeune fille trotter à sa suite, rentrant dans l'infirmerie avant de sauter sur les genoux de Jade et de s'y lover. Cette dernière se mit à lui gratter l'arrière des oreilles en souriant sans joie.

De longues secondes passèrent dans un malaise total avant que Jade ne reprenne :

« Je venais voir comment vous alliez, Kate et toi.
- Moi ça va, répondit Joshua. J'ai un peu de mal à respirer parfois, mais l'ennui est plus pénible que la douleur. Quand à Kate… Elle est dans une autre salle.Je sais pas trop comment elle s'en sort.
- Elle récupère, affirma Lina. Elle a été… salement brûlée. Mais elle récupère. On sait pas trop comment. Sûrement parce que c'est une hybride. »

Elle avait fait de son mieux pour ne pas penser à l'odeur infecte de chair carbonisée que dégageaient les pansements de Kate, mais sut que son ton n'avait trompé personne. Avec remords, Lina se rappela soudain que cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait pas rendu visite à son amie. Le spectacle pitoyable qu'elle offrait lui faisait peur, à vrai dire. Elle n'osait pas y aller.

« Elle a jeté des éclairs, lança alors Joshua, pensif. J'ai pas rêvé, hein ?
- Non. Je sais pas trop comment c'est possible.
- C'est une hybride Métamorph, non ? Un Métamorph copie les capacités des Pokémon en même temps que leur apparence. J'imagine qu'elle peut faire pareil.
- Je l'ai vue lancer des éclairs sur un rocher, une fois. » intervint alors Jade, l'air ailleurs.

Deux paires d'yeux se tournèrent vers elle, et le Riolu lança un petit aboiement, l'air de confirmer les dires de la paraplégique.

« Enfin, je ne l'ai pas vue directement. Je l'ai surprise à l'écart du camp un matin, quand on était en route vers ici. Elle a fait comme si tout était normal, mais Riolu m'a emmenée jusqu'à un rocher qui avait l'avoir d'avoir été frappé par la foudre. Quand je l'ai touché, j'ai pris une châtaigne. Je n'ai pas fait le rapprochement, à l'époque. »

Joshua hocha la tête, l'air de réfléchir.

« C'est vrai qu'elle peut changer d'apparence ? demanda alors Jade.
- Oui.
- Mais… sa vraie apparence, c'est laquelle ? Je veux dire, comment elle sait qui elle est à la base ? Tous les hybrides sont amnésiques, non ? »

Lina et Joshua échangèrent un regard, gênés par la perspicacité de la paraplégique. Ça avait toujours été l'un des non-dits du groupe : qui était vraiment Kate ? Elle leur avait raconté son réveil au laboratoire, sans forme et sans corps, paniquée et perdue. Lina avait toujours évité de trop y penser – car plus elle y réfléchissait, plus elle craignait de se mettre à considérer Kate comme un monstre. Ce qui aurait été facile, étant donné la nature profondément dérangeante de ses capacités.

« Tu n'auras qu'à lui demander à son réveil. » suggéra habilement Joshua.

D'un regard éloquent, Lina le remercia d'avoir sorti la conversation de ce terrain glissant. Joshua avait décidément un sens de la psychologie dont elle manquait cruellement. Peut-être que Will disait vrai. Peut-être qu'elle était devenue un simple Pokémon blessé, qui aboie et qui grogne, là où Joshua était resté un être civilisé et sensible.

Là encore, Lina ne put s'empêcher de se remémorer le connard raciste et arrogant qu'elle avait connu au canyon. Avaient-ils tous changé à ce point ?

« Je n'ai jamais eu l'occasion de te remercier de m'avoir sauvée, ce jour-là, dit alors Jade d'une voix penaude.
- Hein ? Quand ça ? s'étonna Joshua.
- Dans l'open space. Tu m'as dit de rester cachée et tu es parti affronter le Nettoyeur avec Kate. Vous m'avez sauvé la vie.
- Ah, ça. Bah. C'était la seule chose à faire, pas la peine de me remercier.
- Comment tu as fait, pour t'en sortir ? » demanda alors Jade.

Joshua ferma les yeux, et Lina devina les pensées qui le traversaient en ce moment. Il ne s'en était pas sorti. Il était allé jusqu'aux portes de la mort, comme Kate, et c'était Lyrian qui l'avait ramené. Ou l'Autre.

« L'Autre m'a soigné, répondit Joshua après quelques secondes.
- L'Autre ? Celui dont parle Sanae ?
- Oui.
- Mais j'ai vu le… le Nettoyeur te perforer le thorax, protesta doucement Jade. Et tu es passé par la vitre. L'Autre a réussi à soigner ça ?
- Il a bien réussi à guérir Lyrian d'une balle dans la tête, lança alors Lina.
- Mmh. » grommela le garçon, l'air soudain mal à l'aise. 

L'espace d'un instant, Lina se demanda pourquoi tout le monde acceptait soudain l'existence de l'Autre comme avérée, mais elle décida de laisser couler.

« Il est vraiment si puissant que ça ? demanda Jade.
- Joshua, tu as bien dit que Kate n'avait plus de pouls, quand vous l'avez trouvée dans le désert, non ? » poursuivit la jeune fille.

Joshua lui lança soudain un regard désapprobateur, et Lina se demanda ce qu'elle avait bien pu dire de mal.

Soudain, elle croisa le regard de Jade, et comprit immédiatement son erreur en apercevant la lueur d'espoir qui s'y était allumée.

« L'Autre a fait tout ça parce qu'il voulait se servir de nous, affirma alors Joshua, détachant lentement les mots pour asseoir son propos. C'était son seul but. Il ne nous a pas sauvés par altruisme.
- Mais il vous a sauvés, reprit Jade. Toi et Kate, vous auriez dû mourir, mais il vous a ramenés.
- La première chose qu'il a faite devant le bunker, c'est de lui déchirer le poumon qu'il venait de lui guérir, protesta Lina.
- Ce qu'un dieu donne, il le reprend, récita Joshua. C'est ce qu'il a dit.
- Pas vraiment le genre de samaritain à qui t'aurais envie d'avoir à faire. » ironisa Lina.

Jade ne répondit pas, se contentant de caresser lentement les oreilles de son Riolu. Le Pokémon ouvrit un œil et darda sur la jeune fille un regard étonné, l'air dérangé par quelque chose que lui seul pouvait déceler. Puis, la paraplégique soupira et releva la tête :

« Oui. Oui, bien sûr. Je sais bien. Vous savez ce qu'il est devenu ? Lyrian s'est enfui, non ?
- C'est ce que Will et Sanae disent, oui, opina Joshua.
- Mmh. »

Un silence gêné retomba en même temps que Jade se taisait. Elle contempla son Riolu quelques secondes, puis reporta son regard sur eux en souriant :

« Bon, je vais vous laisser. Je crois qu'il a faim. Je vais essayer de lui trouver quelque chose à manger.
- Essaye le réfectoire, suggéra Lina. C'est là que Will file à bouffer à son Arcanin. Tu veux que je t'y emmène ?
- Non, ça va aller, t'en fais pas. A plus tard ! »

Elle fit avancer son fauteuil jusqu'à la porte avec énergie, et s'engouffra dans le couloir en les saluant d'un petit signe de la main.

A l'instant où la porte coulissante se refermait, Lina se tourna vers Joshua, et tous deux échangèrent un regard entendu.

Ils avaient un problème.