Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Apocalyptica de Drayker



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Drayker - Voir le profil
» Créé le 03/12/2015 à 20:42
» Dernière mise à jour le 03/12/2017 à 13:47

» Mots-clés :   Drame   Présence de poké-humains   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 39 : D'outre-tombe
Lorsque Joshua rouvrit les yeux, le soleil commençait à décliner. L'esprit embrumé et l'œil hagard, il tourna la tête en grommelant et avisa le feu qui crépitait non loin de lui. Quelques planches de bois brûlaient en effet à ses côtés, émettant une chaleur bienvenue. L'obscurité tombait sur Salmyre, et comme chaque nuit, la température allait chuter drastiquement. Qui avait allumé ce feu ?

Encore endolori, Joshua poussa sur ses mains et se redressa difficilement. Il avait l'impression d'émerger d'un long rêve. Une légère douleur au plexus le fit grimacer... et il se rappela soudain qu'il aurait dû mourir.

Baissant la tête, le garçon avisa son T-shirt, troué en plein torse et tâché de sang. Stupéfait, il ôta son habit et contempla sa poitrine.

En lieu et place du trou sanglant qu'il aurait dû avoir au plexus se trouvait une peau épaisse et lisse, qui formait une énorme cicatrice balafrant son torse. L'on aurait dit que la plaie était guérie depuis des années.

« J'ai fait de mon mieux. Tes lésions internes étaient graves, alors j'ai préféré ne pas te déplacer. » fit alors une voix familière derrière lui.

Joshua sentit son cœur rater un battement. La peur traversa son esprit, et il chercha machinalement son fusil. Non... Il devait s'être trompé... Ce n'était pas possible.

Craignant le pire, l'adolescent se retourna lentement.

Et se retrouva face à son pire cauchemar.

Face à lui, mains jointes dans le dos, se tenait un garçon d'à peu près son âge, dont les cheveux d'un noir charbon encadraient un visage que ne venait infléchir aucune émotion. Ses traits, sombres et sérieux, étaient noircis par la crasse et le sable.

Un bandeau d'un blanc ensanglanté était vaguement enroulé en travers de son crâne, masquant son œil droit. L'autre, d'un marron des plus basiques, le fixait d'un regard où brûlait une lueur étrange.

« Lyrian. » souffla Joshua, hébété.

Sans même se demander comment pareille apparition pouvait être possible, il bondit sur ses pieds et se dit qu'il allait mourir à nouveau. Avisant son fusil dans les mains de Lyrian, Joshua grimaça. L'hybride suivit son regard jusqu'à l'arme, puis soupira. Il lui lança l'instrument de mort d'un air indifférent.

« Tiens, prends-la, si ça peut te rassurer. Je ne te veux aucun mal. »

Joshua ramassa l'arme sans détourner le regard de Lyrian. Une multitude de questions l'assaillirent à la fois, et l'espace d'un instant, il décrocha et eut envie de hurler.

Et puis, quelque part en lui, une voix lui murmura qu'il s'en était toujours douté. Qu'il avait, comme bon nombre d'autres rescapés, toujours envisagé la possibilité que Lyrian ait survécu. Après tout, le corps de l'adolescent n'avait pas pu disparaître sans raison.

Les images des corps mutilés d'Élise et des hommes de Kendall lui revinrent en tête.

Il aurait pu demander à Lyrian comment il avait survécu. Pourquoi il avait tué ces gens. Où il était passé, pourquoi l'avoir sauvé lui, ou même ce qu'il lui voulait, tout simplement.

Son esprit fourmillait de questions, mais Joshua les chassa. Aucune d'entre elles ne parvenait à éclipser l'image des cadavres démembrés des victimes de l'hybride.

« Enfoiré. » cracha Joshua.

Sans sourciller, il braqua son canon sur Lyrian et vida son chargeur.

~*~
« Il y a quelqu'un qui tire. » lâcha soudain Jade.

Le Riolu gémit, et ses oreilles s'aplatirent sur son crâne. Kate, qui était en train de s'assoupir, releva précipitamment la tête et tendit l'oreille. Plus rien. Elle écouta encore quelques secondes, puis haussa les épaules en soupirant.

« Peut-être que les hommes de Saed sont revenus, suggéra l'ancienne esclave.
- Peut-être. S'ils sont tombés sur ces choses, ils ne feront pas long feu. »

Ni Kate, ni Jade n'osa songer à l'hypothèse selon laquelle ces tirs étaient ceux d'un des survivants du groupe. L'hybride Métamorph nia en bloc cette possibilité ; elle refusait de se bercer d'espoirs illusoires. Elle avait trouvé cinq cadavres, dont celui d'Amara ; elle avait assisté à la mort de Joshua, et Thrak lui avait lui-même confirmé celle de Benjamin. Sur la douzaine des rescapés du canyon qu'ils étaient au départ, il ne restait qu'elle, Lina et Thrak ; ce qui laissait donc deux survivants potentiels, qui, s'ils étaient encore dehors, n'avaient aucune chance.

La jeune femme blonde sentit son cœur se flétrir.

Soixante-et-un.

Ils étaient soixante-et-un, au canyon. Dont quarante-six qui avaient voté pour Kendall. Voté pour chasser les hybrides.

Et maintenant, ils n'étaient plus que trois.

En admettant que Thrak et Lina s'en sortent.

« A quoi est-ce que tu penses ? demanda Jade, qui avait remarqué son air sombre.
- J'évite de penser, justement. » répondit l'hybride Métamorph.

L'ancienne esclave hocha silencieusement la tête. Kate lui jeta un regard torve, puis soupira.

Elle avait tout raconté à Jade, absolument tout. Leur réveil au laboratoire ; la vie au canyon, les attaques des pillards, Jakar, Lyrian, le Rhinocorne géant, les élections, I.H.M., la fuite au complexe de X-Corp, l'appel de Will Stelmar. L'humaine s'était contentée d'écouter, son visage se décomposant au fur et à mesure qu'elle entendait cette histoire invraisemblable.

Kate ne savait même pas pourquoi elle avait soudain décidé de tout dévoiler à Jade ; après tout, elle la connaissait à peine.

Au diable la méfiance, s'était-elle dit. Elle était coincée là, dans une ville hantée par les créatures qui avait décimé son groupe, avec pour seule compagnie une humaine peureuse et deux poids morts. Le temps passait lentement, et Kate préférait s'occuper plutôt que d'attendre la mort en se tournant les pouces - même si, depuis quelques heures, la perspective de leur fin imminente lui semblait de moins en moins crédible.

Kate repensa au début d'après-midi, et à l'étrange apparition qu'elle avait à peine aperçue sur le toit du centre commercial. Il ne faisait aucun doute que ce mystérieux personnage était responsable de la mort de l'hybride Sépiatroce dont la jeune femme blonde avait vu le cadavre dans l'atrium.

Avec un frisson, l'hybride Métamorph se remémora le corps de la créature, dont un tentacule avait été arraché et planté dans son cœur. Leur mystérieux sauveur avait agi avec une vitesse inouïe, et une violence incroyable. Il avait démembré l'hybride Sépiatroce sans effort.

Exactement comme Lyrian l'aurait fait, songea Kate.

Elle secoua la tête, refusant toujours d'admettre cette possibilité. Elle savait désormais que le massacre du canyon avait été perpétré par les mêmes monstres qui avaient exterminé ses compagnons. D'ordinaire, c'eût été assez pour la convaincre que le garçon était bel et bien mort.

Mais son corps avait disparu, et ce Will Stelmar avait bien affirmé qu'on « ne tuait pas un Apocalyptica. ».

Et voilà qu'un mystérieux protecteur faisait soudain son apparition. Cela faisait trop de coïncidences.

Jade l'avait assaillie de questions sur cette étrange silhouette que Kate avait aperçue, mais l'hybride Métamorph avait gardé pour elle l'hypothèse selon laquelle Lyrian était derrière ce sauvetage inespéré.

Car même si c'était le cas et que le garçon était toujours en vie... rien ne permettait d'affirmer s'il était leur allié, ou leur ennemi.

~*~
« A boire. » croassa Thrak.

Jade s'agenouilla à côté de lui.

« Du calme. Comment est-ce que vous vous sentez ?
- Urgh... Mon dos, grommela le colosse en passant une main entre ses omoplates.
- Je vous ai recousu. Les points de suture sont fragiles, alors restez tranquille.
- Qui...
- Je m'appelle Jade, répondit précipitamment l'ancienne étudiante.
- ... A boire, Jade.
- J'y vais, déclara Kate. Il y a de l'eau dans les fourgons. Je reviens. »

Thrak posa l'une de ses énormes mains au sol et tenta de se redresser. Jade voulut l'aider, mais était bien capable de soulever pareille mastodonte. Le colosse était tremblant et peinait à soutenir son propre poids ; finalement, au bout d'une dizaine de secondes, il parvint à se rasseoir et étudia les alentours.

« Où... est-on ?
- Toujours au centre commercial. Vous vous êtes évanoui. Vous avez perdu énormément de sang. C'est un miracle que vous soyez déjà capable de vous relever. Il va falloir beaucoup boire, et manger.
- Combien de temps... est-ce que je suis resté... ? demanda Thrak sans finir sa phrase.
- Quelques heures, pas plus.
- ... Les autres ? »

Jade s'assombrit. Ce n'était pas à elle d'annoncer cela, mais Kate venait de partir. L'ancienne esclave inspira profondément et lâcha :

« Votre groupe a été décimé. Il ne reste que vous, Kate et cette jeune fille. Du moins, on n'a pas trouvé d'autres survivants.
- Ces... choses. Qu'est-ce que...
- J'avoue que ça me dépasse aussi. Pour moi, c'est du délire, mais vous êtes habitués aux histoires de cobayes et des expériences de X-Corp, alors... On dirait des Sépiatroces. Des hybrides Sépiatroces.
- Les Nettoyeurs, souffla Thrak.
- Kate dit qu'ils sont sûrement ceux qui ont tué les gens du canyon.
- Mmh. Et... et toi ? Qui es-tu ?
- Je... j'étais avec les hommes de Saed. Ceux que vous appelez les pillards. Je... »

Elle suffoqua soudain lorsqu'une des mains du colosse la saisit à la gorge. Thrak était peut-être faible, mais il avait suffisamment de poigne pour l'étrangler. Le Riolu grogna et essaya de frapper le colosse de ses poings, mais le géant l'envoyer valser d'un revers de main, impassible.

« Arrêtez... je... s'étouffa Jade.
- Tu es l'une des leurs ? grogna le géant au teint mat, menaçant. Tu sais ce que les tiens nous ont fait endurer ?
- Je suis... s'il vous plaît...
- Thrak ! s'exclama Kate, qui venait d'apparaître à l'entrée. Lâche-la ! »

Le colosse lui lança un regard où brillait une étincelle de folie fiévreuse. L'hybride Métamorph lâcha la bouteille d'eau qu'elle s'était pressée de ramener et se précipita vers eux.

« Thrak, abruti ! Elle t'a recousu ! Lâche-la !
- Elle est...
- Ce n'est pas une pillarde ! Elle était leur esclave. Fous-lui la paix. »

L'hybride au teint mat plissa les yeux, perplexe, mais relâcha tout de même Jade qui se plia en deux, se massant la gorge. Kate s'accroupit près d'elle et lui posa une main sur l'épaule.

« Ça va ?
- O-Oui... Il n'y a pas de mal. Ça va.
- ... Désolé, grommela Thrak. J'ai cru que...
- C'est bon... murmura Jade en grimaçant. Ne vous en faites pas.
- Voilà ton eau, lança Kate en tendant la bouteille au colosse. Comment tu te sens ?
- ... Ça va. » répondit-il avant de boire à grandes gorgées.

Évidemment, il mentait ; au vu de ses traits crispés par la douleur et de son état fébrile, le colosse n'était certainement pas en grande forme. Sans parler de son état psychologique. Malgré tout, ni Jade, ni Kate n'osèrent dire quoi que ce soit. Thrak n'était pas le genre d'homme à avouer sa faiblesse. Mais comment allait-il réagir maintenant que la quasi-totalité des gens qu'il s'était chargé de protéger avait été exterminée ?

Le Riolu grognait toujours, dardant sur Thrak un regard méfiant. Jade posa une main rassurante sur le crâne du petit Pokémon et le caressa distraitement.

Finalement, le colosse reposa la bouteille et darda sur elles un regard neutre. Il inspira profondément et lâcha de sa voix sombre :

« Alors il ne reste que nous ?
- Oui. »

Ce simple échange résuma le désespoir de leur situation.

Jade grimaça. Les deux hybrides étaient complètement abattus ; en cet instant, elle lisait sur leurs visages toute la peine du monde. L'espace d'un instant, elle se dit qu'elle ne serait même pas étonnée s'ils lui disaient ne plus avoir envie de continuer. Elle aurait parfaitement compris. Elle aussi se sentait perdue.

« Vous... Qu'est-ce que vous comptez faire ? » bredouilla-t-elle, craignant le pire.

Silence. Thrak et Kate échangèrent un regard éloquent. Ils n'en savaient rien.

« Vous allez continuer, n'est-ce pas ? Vous... »

Elle s'interrompit, consciente que ses jérémiades étaient inutiles et déplacées. Jade était lâche ; et c'était bien la seule chose qui la poussait en avant. Mais eux... eux n'avaient plus rien. Plus le moindre motif. Plus aucune raison d'avancer. Même la crainte de la mort n'était plus capable de leur insuffler la volonté de survivre.

Les longues secondes de silence qui s'ensuivirent furent un calvaire pour Jade. Elle se demanda comment elle ferait pour survivre s'ils décidaient de l'abandonner. Elle n'était pas capable de se débrouiller seule, sans ces gens ; il ne faisait aucun doute que les hybrides Sépiatroce la retrouveraient, et qu'elle mourrait à son tour.

Finalement, ce fut de Thrak que vint la délivrance.

« On parlera plus tard. Pour l'instant, il faut fuir. Loin d'ici. » décréta-t-il avec autorité.

Pas de discours motivant. Pas d'ultime sursaut de volonté pour galvaniser les troupes. Rien qu'une vérité simple, pragmatique ; la vérité du survivant. Kate opina du chef.

« Tu peux marcher ? questionna-t-elle, inquiète.
- Ça va aller. » grommela le colosse.

S'appuyant sur le mur, Thrak se redressa avec difficultés. Ses jambes chancelèrent et Jade fut effarée de le voir s'effondrer lourdement au sol. Les deux jeunes femmes se précipitèrent vers lui, mais il les repoussa en grommelant.

« C'est bon. Je vais y arriver. Seul. » grogna-t-il.

Avec un grommellement sourd, il se releva, trembla quelques secondes, mais tint bon. Sa résistance impressionna Kate et Jade, qui le regardèrent se battre pour conserver son équilibre, médusée.

« Kate a raison. Il faut avancer, lâcha Thrak d'une voix profonde. Les fourgons ?
- Ils sont encore là. Tu sais conduire, Jade ?
- Euh... P-Pas trop.
- Ça ira. Il ne risque pas d'y avoir grand-monde sur les routes, ironisa Kate.
- Alors on y va. »

S'aidant du mur, le colosse s'avança péniblement vers la sortie de la boutique, accompagné de Jade qui faisait de son mieux pour le soutenir. Kate, elle, souleva délicatement Lina, toujours inconsciente, et rattrapa les deux autres tandis que le Riolu fermait la marche.

Thrak s'arrêta dans l'atrium, avisant le cadavre d'Amara. Il s'arrêta, tremblant, et détourna le regard. Le colosse s'efforçait de rester impassible, mais Jade remarqua ses yeux humides.

« On... on devrait peut-être... l'enterrer ? bredouilla-t-elle.
- Pas le temps, coupa le colosse. On avance. »

Un frisson descendit le long de la nuque de l'ancienne esclave. Cet homme était un meneur ; un meneur froid et implacable, qui prenait les décisions nécessaires, quoi qu'il lui en coûtât.

Mais il restait un homme, et sur son visage se lisait la douleur de celui qui s'était trop sacrifié.

Thrak s'engagea péniblement dans l'escalator, passant devant le corps de la Dresseuse et de son Tortank sans leur accorder un regard. Kate lui emboîta lentement le pas, portant difficilement le poids de Lina.

Jade, avisant son Riolu qui trottinait à leur suite, s'engagea elle aussi dans l'escalator. Elle jeta un dernier regard au cadavre d'Amara, cette Dresseuse qu'elle n'avait pas connu, et dont elle admirait néanmoins le courage.

En soupirant, elle se retourna et commença à descendre les marches.

Où allaient-ils se rendre, maintenant ?

~*~
« Ça va mieux ? » demanda Lyrian.

Son unique œil visible brillait d'une lueur mi-amusée, mi-irritée, tandis que Joshua jetait son arme vide sur le côté, médusé.

A peine avait-il eu le temps d'ouvrir le feu que Lyrian s'était volatilisé. Du coin de l'œil, Joshua l'avait à peine aperçu tandis qu'il passait dans son dos. L'hybride borgne se déplaçait si vite qu'il semblait disparaître par moment.

Avec un cri de rage, Joshua avait pivoté sur lui-même, tout en continuant de tirer. Puis, lorsque son chargeur fut vide, Lyrian était réapparu devant lui, serein et intact.

« Tu... tu... bafouilla Joshua, reculant d'un pas, puis d'un autre.
- Tu as fait trop de bruit, déplora Lyrian. Les coups de feu les ont attirés. Je les entends approcher.
- Comment est-ce que tu...
- Je ne te veux aucun mal, Joshua. Si j'avais voulu te tuer, je n'aurai pas guéri ta plaie. Et tu n'aurais pas eu le temps de me vider ton chargeur dessus non plus.
- ... Enfoiré, jura l'adolescent. Putain d'enfoiré. Prends pas ce ton avec moi, espèce de... »

La haine s'empara de Joshua. Devant lui se tenait le meurtrier d'Elise, un monstre qui avait démembré l'infirmière qui l'avait soigné à maintes reprises.

En cet instant, l'adolescent se foutait bien de savoir comment Lyrian avait survécu, ou même pourquoi il l'avait guéri. Tout ce qui lui importait, là, tout de suite, c'était de frapper ce foutu borgne prétentieux de toutes ses forces.

Joshua chargea Lyrian en poussant un cri de colère. Arrivé à proximité de lui, il serra le poing et décocha un crochet rageur en direction du visage de l'hybride.

Ce dernier le regarda arriver de son œil valide. Joshua s'attendait à ce qu'il intercepte son coup et qu'il riposte, mais Lyrian n'en fit rien ; son poing percuta la mâchoire de l'hybride, qui ne broncha pas.

Enhardi, Joshua porta un deuxième coup, puis un troisième ; il n'était pas Thrak, mais était bien décidé à déverser sa colère sur le psychopathe qui lui faisait face. Il s'acharna sur Lyrian, qui ne se défendait même pas, se contentant d'encaisser sans un bruit, reculant à peine, les mains dans le dos.

Joshua s'arrêta soudain et se plia en deux, crachant un peu de sang. Une douleur aigüe lui transperça la poitrine.

« Je crois qu'ils t'ont perforé un poumon, lâcha Lyrian. J'ai fait de mon mieux pour te guérir, mais tu es loin d'être rétabli.
- Pourquoi est-ce que tu... ne te défends pas ? haleta Joshua.
- Tu ne représentes aucun danger pour moi, répondit simplement l'hybride en haussant les épaules. Et tant que ça peut te calmer, ça me va.
- Espèce de...
- Silence. Ils arrivent. »

L'hybride se désintéressa soudain de Joshua et s'approcha du bord du toit sur lequel ils se trouvait. Il se pencha en avant et jeta un regard dans la rue en contrebas. En soupirant, il se retourna vers l'humain :

« Reste ici. Je reviens. »

Sans attendre sa réponse, Lyrian sauta du toit, sous le regard mortifié de Joshua, qui le regarda se réceptionner souplement quinze mètres plus bas.

~*~
Kate, qui venait de s'installer au volant de l'un des fourgons, se figea et tendit l'oreille. Il lui semblait avoir entendu des cris, là-bas, dans les rues de Salmyre. Des cris qui n'avaient rien d'humain.

Elle reste silencieuse, tandis que le fourgon de Thrak et Jade démarrait. Haussant les épaules, l'hybride Métamorph tourna le contact. Elle avait sûrement rêvé.

Pourtant, aurait juré avoir entendu des hurlements de douleur, semblables à ceux qu'avait poussé l'hybride Sépiatroce lorsque Joshua l'avait tué.

Posant une main sur le front brûlant de Lina, assise sur le siège passager, Kate grimaça. Elle démarra le fourgon et quitta le parking, sans un seul regard pour ces rues maudites où tant d'entre eux étaient morts.