Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Bienvenue à Yanago de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 18/12/2012 à 17:15
» Dernière mise à jour le 18/12/2012 à 17:16

» Mots-clés :   Cross over   Humour   Région inventée   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
009 : Même Cynthia s'y est cassée les dents quatre fois
Confortablement installée dans son hamac, Kite commença à soupirer.

- Que se passe-t-il chef ? demanda Zakupo.
- Je regrette VRAIMENT d'avoir provoqué ce Yoan pour l'inciter à revenir, parce que ça va m'empêcher de me reposer convenablement, je n'ai pas le sommeil facile non plus...
- Ne vous inquiétez pas chef, si vous devez vous rendre à Grandegemme, nous prendrons le relais.
- Ouais mais il n'acceptera jamais de se battre contre vous en tant que substitution au champion d'arène.
- Ce sera ça où il devra attendre votre retour de toute façon, et d'après ce qu'on a vu, il se pourrait même...

Le dresseur d'arène aux cheveux violets n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la porte de l'arène s'ouvrit à la volée. Yoan s'avança d'une démarche déterminée.

- ... Qu'il revienne tout de suite.
- Oh zut Sumi, on a pas eu le temps de lui préparer le gag avec les bananes, remarqua Maku.
- C'est ça, riez, riez pendant que vous le pouvez encore parce que là je suis super vénère et à cause de vous, j'ai dû briser un de mes principes fondamentaux, à savoir ne pas emmener mon équipe habituelle quand je commence une nouvelle Ligue. Ça va chier pour vous les zombies !
- Nnnh, trop la flemme de quitter mon hamac, répondit Kite, Fuka tu t'en occupes s'te plaît ?
- Oh oui chef, je vais me faire un PLAISIR de lui remettre les idées en place !

La dresseuse aux cheveux roses s'avança, PokéBall à la main, mais Yoan semblait être très sûr de lui cette fois.

- Je peux te garantir que tu ne vas pas me prendre de haut pendant très longtemps, annonça le dresseur.
- Peuh, comme si tu me faisais peur, Cliticlic va te remettre les idées en place.
- Toujours le même pokémon hein ? Dans ce cas, c'est contre lui que tu vas te battre !

Yoan fit apparaître un Brasegali, un pokemon ressemblant à un coq de combat rouge avec une longue chevelure blanche d'environ deux mètres de haut. Ce dernier semblait être impatient de se battre. Fuka fit apparaître son pokémon Engrenage et ne semblait pas être inquiétée plus que ça par son adversaire.

- Tu crois sincèrement que parce qu'on se sert de pokémon de type acier, tu imagines pouvoir le vaincre avec un type feu et combat ?
- Ouais, j'vais le bazarder en un seul coup ton pokémon tu vas voir.
- Fuka ! s'écria Kite.
- Oui chef ?
- N'hésite pas à lui faire mordre la poussière.
- Mais j'y compte bien !
- Assez rigolé ! Brasegali, utilise les Poings de feu !
- Ça va faire mal !

Le pokémon combat fonça sur son adversaire avec un poing droit enflammé mais la dresseuse aux cheveux roses ordonna à son pokémon d'échapper à l'attaque grâce à Changement Vitesse, ce a quoi Yoan répondit en demandant à son pokémon d'attaquer avec Double Pied mais rien à faire, le Cliticlic de Fuka parvenir à esquiver toutes les attaques directes.

- Bon ça suffit y en a marre ! Braségali, Déflagration !

Le pokémon Ardent se concentra de toutes ses forces avant de laisser s'échapper tout autour de lui une onde enflammée. Cliticlic fut touché et semblait paralysé.

- Bien ! Maintenant envoie-le sur orbite avec Stratopercut !

Braségali fonça sur son adversaire, mais Fuka avait un sourire en coin.

- T'as bien eu le temps de Verrouiller ta cible ? Alors attaque Elecanon !

Et juste au moment où le Pokémon Ardent allait délivrer le coup fatal, il se mangea une violente rafale électrique et fut projeté à l'autre bout de l'arène.

- Quoi ?! Brasegali, debout !
- Lancecrou !

Avant qu'il n'ait eu le temps de faire quoi que ce soit, le pokémon coq fut frappé par plusieurs écrous d'acier et s'écroula au sol, complètement KO. Yoan grimaça.

- J'ai encore cinq autres pokémons ! Fais tes prières !

-----

Pendant ce temps, dans une maison pas si éloignée de l'arène pokémon d'Ossoleil.

Misha était en train de boire un thé en compagnie de Shima et de sa mère Shinya, qui ressemblait presque comme deux gouttes d'eau à sa fille.

- Téhihihi, et si on allait préparer le repas pour ce midi ?
- Ah, attend Misha, je vais t'aider, tu n'es pas très douée en cuisine si je ne me trompe pas, répondit Shima d'une voix calme.
- Uuuuh, mais non je suis super douée tu vas voir !

Et pendant que les deux jeunes filles étaient allées mettre des tabliers pour ne pas se salir, Shinya remarqua à travers sa fenêtre un dresseur qui traversa la rue à toute vitesse.

- C'était qui ça ?

La jeune femme fit un mouvement de sa main gauche avant de faire apparaître un Cornèbre dans un nuage de fumée violette.

- Va voir ce qui se passe dans la rue, ordonna la dresseuse au pokémon ténèbres.

Ce dernier s'envola par une fenêtre ouverte et suivit à distance le dresseur qui s'était dirigé à toute vitesse vers le centre pokémon d'Ossoleil. Le pokémon volant vit la personne rentrer dans le centre pokémon et en ressortir tout aussi vite deux minutes plus tard. Le Cornèbre suivit donc le dresseur qui se dirigea à toute vitesse vers l'arène. Il s'agissait en fait de Yoan.

- Mais t'es un grand malade toi tu le sais ? demanda Zakupo.
- Silence ! Je suis motivé à faire mordre la poussière à votre champion !

Kite était descendue de son hamac et soupira de plus belle. La championne d'arène remarqua le Cornèbre qui était rentré dans l'arène pour observer toute la scène.

- Tu as quand même utilisé trois pokémons uniquement pour vaincre le Cliticlic de Fuka... J'sais pas si tu réalises que c'est qu'une de mes dresseuses d'arène. Pourquoi tu tiens tant que ça à me battre ?
- Pour prouver que je suis le meilleur dresseur du monde !

Les quatre dresseurs d'arènes se mirent à rire à chaudes larmes.

- Excuse-nous, commença Zakupo, mais on voit clairement que tu n'as pas prit le temps de te renseigner un tant soit peu sur notre bien-aimée chef.
- Je pense que j'aurais dû effectivement, mais je voulais mesurer votre force sans me fier à ce que je pourrais apprendre de la part des autres.
- Okay, j'accepte de t'affronter avec mon équipe de championne d'arène... Parce que ça va m'empêcher de dormir convenablement autrement, annonça Kite en saisissant une des pokéball à sa ceinture. Mon premier pokémon sera un type acier terrestre...
- Parfait ! Tyranocif le réduira en bouillie ! s'exclama Yoan en lançant une pokéball.

L'imposant pokémon Armure apparut en poussant un hurlement de victoire. La championne soupira une fois de plus et fit signe à Zakupo de lancer la musique.

[BGM : Hatsune Miku & Gumi - Matryoshka (マトリョシカ)]

- Si tu m'avais laissé finir ma phrase, tu aurais compris que j'allais utiliser un double-type, mais puisque tu le prends avec autant d'impatience... Le monde va tourner sans dessus dessous pour toi tant pis.

Kite lança sa pokéball qui fit apparaître une Lucario femelle, laquelle s'empressa de lancer une Aurasphère sur son adversaire. Le Tyranocif de Yoan n'avait rien vu venir et s'écroula rapidement au sol, surpris par la puissance d'attaque de son adversaire.

- C'était quoi cette technique de traître ?! T'as fait exprès d'envoyer un pokémon capable de mettre exprès mon pokémon en un seul coup !
- Non, c'était toi qui n'as pas voulu attendre que je fasse apparaître mon pokémon la première. Les autres s'il vous plaît, dansez encore et encore. Kalinka ! Malinka !

Et tandis que les dresseurs d'arène commençaient à danser, Yoan fit apparaître un Golemastoc. Kite se contenta de demander à sa Lucario d'effectuer une attaque Vibrobscur et le pokémon Golem du challenger se retrouva au tapis en moins de cinq secondes.

- Bon, on arrête là ? Tu ne pourras jamais me battre de toute façon...
- On continue ! Le match n'est pas terminé !

Yoan fit apparaître un Dracolosse qui n'eut pas le temps de faire un mouvement d'attaque avant de finir congelé par un Poing glace du pokémon acier.

- Bien, tu es disposé à m'écouter maintenant ? demanda Kite.

Le Champion ne répondit rien, il était à la fois impressionné par la puissance du Lucario, et par la nonchalance de la jeune femme aux cheveux bleus. Cette dernière fit un signe à Zakupo qui prit la parole.

- Il faut que tu saches que quand notre chef est en déplacement, les seuls matches qu'elle est susceptible de perdre sont ceux qu'elle livre contre les membres du conseil des 4 de notre région... Ou contre la Maîtresse Pokémon. Elle est invaincue autrement. Même Cynthia s'y est cassée les dents quatre fois avant de reconnaître que notre chef était vraiment une dresseuse d'exception.
- Et alors quoi ? Moi aussi j'ai battu Cynthia plus d'une fois hein !
- Avec un seul pokémon ? demanda le dresseur aux cheveux violets.
- Ah heu...
- Tu sais, à Yanago, on ne se repose pas sur le fait d'être des champions d'arène, continua Kite, on s'entraîne régulièrement pour entretenir notre niveau, et ce quel que soit l'ordre dans lequel les dresseurs se rendent dans les arènes.
- Mais personne ne peut défier la Ligue si tous les champions sont aussi forts que toi !
- Personne n'a dit qu'il fallait nous vaincre pour gagner le badge. Ici, pour gagner un badge, il faut montrer que l'on donne tout ce que l'on a. C'est un moyen de reconnaître les dresseurs qui font des efforts et qui montrent qu'ils en veulent. Toi... Tu arrives avec tes grands airs et ta suffisance, et tu penses sincèrement avoir une chance de te distinguer en étant aussi impatient à la base ?

Yoan ne savait pas quoi répondre.

- Si tu veux avoir une chance de gagner mon badge, il va falloir montrer que tu en as envie et faire des efforts avec ton Griknot, et pas essayer de gagner par la force avec ton équipe classique, parce que tu n'y arriveras pas de toute façon. Mes pokémon savent mesurer leur force lorsqu'ils affrontent des adversaires plus faibles qu'eux. Ça me fait penser à mon collègue à l'arène de Mystifruit. Il y a une année de cela, un jeune dresseur a voulu relever le challenge de l'arène avec sa Mysdibule, et c'est en montrant qu'il se battait avec tout ce qu'il pouvait donner que le dresseur a obtenu le badge de l'arène...
- Heu chef, l'interrompit Maku, si vous pensez au même dresseur que moi, il avait quand même un atout de charme qui a fait tourner la tête de votre collègue.
- Ah oui, c'est vrai ça... Bref, quoi qu'il en soit Yoan, je ne te re-défierais que lorsque tu pourras me prouver que tu veux faire la Ligue avec passion et non pas la vaincre pour le plaisir de l'accrocher à ton tableau de chasse.

Il resta silencieux, méditant ce qu'il venait d'apprendre.

- Oh, une dernière chose... Si tu te sens prêt d'ici Vendredi matin, tant mieux pour toi, autrement tu devras attendre Lundi après-midi pour me re-défier. J'ai justement un voyage à faire durant le week-end.

Kite observa rapidement sa montre. Elle vit que c'était l'heure de la pause goûter et annonça vouloir aller chez quelqu'un pour boire un thé. Le Cornèbre qui avait observé toute la scène vint se poser sur l'épaule de la championne, qui invita tout le monde à la suivre à l'extérieur. Yoan se risque à demander s'ils n'allaient pas taper l'incruste chez la personne où se rendait le groupe de dresseurs, mais on lui assura que non.

Les dresseurs arrivèrent devant une maison ordinaire et Kite entreprit de sonner à la porte. Ce fut alors un épais nuage de fumée noire ainsi qu'une forte odeur de nourriture sucrée et cramée qui les accueillit, puis une femme aux cheveux noirs sortit en toussant.

- Aaaah heu bonjour bonjour, excusez la fumée et l'odeur mais l'amie de ma fille a eu un soucis en cuisinant.
- Téhihihi... Je suis désolée, répondit Misha en sortant à son tour.
- Misha, la prochaine fois, tu me laisseras faire la cuisine toute seule s'il te plaît, enchaîna Shima en sortant à son tour.

Le seul fait de voir la jeune fille aux cheveux noirs provoqua chez Yoan l'envie de s'enfuir comme un lapin, au grand étonnement de Kite et de ses dresseurs d'arène.

- Ara ara, je suppose que votre ami a été mis au courant que ma fille et moi sommes des ex-tueuses... Le pauvre, il devra s'y faire. Mais ne restez pas dehors s'il vous plaît, entrez donc.