Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Bienvenue à Yanago de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 04/12/2012 à 22:20
» Dernière mise à jour le 30/08/2013 à 01:46

» Mots-clés :   Cross over   Humour   Région inventée   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
008 : Ah oui ? Depuis quand on est censé être faible ?
Arène Pokémon d'Ossoleil

Après être allé se renseigner auprès de plusieurs personnes et en ayant conclu que le champion d'arène était bien dans le bâtiment convoité en train de faire la sieste, Yoan était en train de faire les cent pas devant la porte fermée de l'arène. Il n'avait pas la patience d'attendre qu'on vienne lui ouvrir. Quand il pensait au fait que les champions d'arène de toutes les autres régions étaient disponibles à toute heure presque tous les jours pour faire des matches, le dresseur de Sinnoh trouvait que les gens de Yanago étaient beaucoup trop désinvoltes sur la manière dont ils géraient leur disponibilité.

- Y a même pas d'heure indiquée bon sang ! Ça m'éneeerve ! Il va m'entendre ce champion d'arène !

Alors qu'il recommençait à faire les cent pas, Yoan se risqua à regarder à travers la vitre de la porte d'entrée. Bien qu'elle était semi-opaque, le Champion pouvait distinguer des personnes se mouvoir à l'intérieur du bâtiment. Il commença à frapper à la porte avec colère en hurlant qu'on lui ouvre.

Dans l'arène justement, un homme et une femme étaient en train de s'entraîner avec leurs pokémons. Les deux personnes portaient chacun un survêtement sportif, rouge pour le garçon et bleu pour la fille, comportant une énorme fermeture éclair et avaient la peau très pâle, limite blanc livide. Ils avaient également tous les deux des cheveux verts. Leurs visages étaient couverts de tatouages noirs et leurs yeux étaient également de la couleur de leurs vêtements et de leurs cheveux. Un Riolu imitait l'homme qui faisait des pompes tandis qu'un Galekid courait après la femme qui faisait un footing.

L'intérieur de l'arène était peint d'un jaune assez criard tandis que de grossiers smileys noirs et souriants semblaient avoir été tagués ça et là sur les murs. Le sol même de l'arène était recouvert d'une couche de sable fin qui faisait ressembler le tout à une plage. Quelques palmiers étaient plantés un peu partout autour d'un stade dont le tracé était noir pour être bien visible. Entre tous les palmiers se trouvaient plusieurs hamacs dont trois d'entre eux étaient occupés respectivement par deux femmes et un homme, visiblement tous en train de faire la sieste.

- Maku, je crois que quelqu'un est en train de pester dehors, commença la femme.
- Mais Sumi, notre chef et nos deux collègues sont en train de faire leur sieste, on ne va pas les réveiller pour si peu, répondit l'homme.
- Oui, t'as raison, continuons de nous entraîner, mais avant...

La femme aux cheveux se saisit d'un micro.

- Test une deux, une deux... M'entendez-vous dresseur impatient qui attend dehors ?
- Aaaah ? Bien sûr que je vous entends avec le haut-parleur ! s'écria Yoan.
- Bien, dans ce cas, veuillez patienter le temps que notre champion finisse sa sieste, revenez dans quatre heures.
- HORS DE QUESTION QUE J'ATTENDE AUSSI LONGTEMPS !!

Maku et Sumi entendirent alors que le dresseur était en train d'essayer d'enfoncer la porte. Le bruit tira le champion de sa torpeur.

- Kessis passe encore ? demanda une voix ensommeillée.
- Ah chef, vous ne dormez pas ?
- Comment je le pourrais avec tout ce boucan ?
- Y a un dresseur qui n'est visiblement pas au courant que c'est l'heure de votre sieste.
- Ce doit être le fameux dresseur invité par la Maîtresse... Très impatient à ce que je vois. Puisqu'il essaye de défoncer la porte, préparez-lui le gag habituel.

Les deux dresseurs hochèrent la tête. Maku alla chercher une caisse pleine de peaux de bananes et répandit son contenu devant l'entrée principale.

- Zakupo, Fuka, soyez prêts à intervenir, annonça la voix du champion.
- Très bien chef !

De son côté, Yoan avait prit un élan maximal pour tenter de défoncer la porte et rentrer dans l'arène. Il se jeta à toute vitesse sur la porte... Qui s'ouvrit au dernier moment, permettant au Champion de rentrer sans qu'il réduise sa vitesse, mais dès qu'il pénétra dans le bâtiment, il glissa sur les peaux de bananes disposées par Maku et se mangea lamentablement le sol couvert de sable après avoir fait une cabriole impressionnante.

Encore sonné par son entrée fracassante, Yoan tenta de se relever. Il entendait plusieurs personnes en train de rire aux éclats.

- Ahahah ! Il ne s'est pas raté !
- Vous avez vu comment il est tombé ? Mythique !
- Si on avait filmé ça, on aurait fait un carton sur Internet.
- Sublime, on devrait lui demander de la refaire juste pour le plaisir.

Le Champion se rétablit tant bien que mal et put observer les personnes qui rigolaient.

- DES ZOMBIES ?!
- Heu lol ? Pourquoi il dit ça ?
- Faut dire qu'on est pas fringués de manière ordinaire.
- Il a dû flipper sur la couleur de notre peau et de nos tatouages.
- Sans compter nos yeux...
- Vous êtes qui tous les quatre ?

Un homme aux cheveux violets assez longs et portant un sabre à la ceinture s'avança. Il avait des yeux violets et blancs, comme pouvait en attester sa tenue de la même couleur. Limite on pouvait le confondre avec un fantôme s'il n'avait pas la chevelure aussi voyante.

- Je suis Zakupo, le meneur des dresseurs de l'arène d'Ossoleil, et nous avons pour ordre de te tester avant que tu puisses te mesurer à notre chef !
- Ah oui ?! Vous savez qui je suis au moins ?
- Oui, t'es le Champion qui a remporté toutes les Ligues pokémons, sauf la nôtre, répondit Sumi.
- Exaaact, et je vous ordonne de me laisser affronter votre chef immédiatement.
- Okaaay, j'accepte à une condition, annonça la voix ensommeillée qui n'avait visiblement pas bougé de son hamac.

Yoan vit alors une jeune femme aux longs cheveux bleus coiffés en queue de cheval descendre de son lit suspendu. Elle portait également un survêtement vert ainsi que plusieurs tatouages sur le visage, dont un qui représentait le symbole du métal tout autour de son œil droit.

- C'est toi la championne ?!
- Ouiii, je m'appelle Kite, enchantée.

Ladite Kite s'avança d'une démarche patraque vers son challenger.

- Tu m'as plutôt l'air d'une fille complètement défoncée... Je croyais que c'était ce Zakupo le champion ici !
- Quoi, tu n'es pas convaincu ? demanda la femme aux cheveux bleus, je te rappelle que tu viens de me réveiller pendant ma sieste. Par contre la condition, je dois te la chuchoter à l'oreille, c'est très confidentiel en fait.

Les autres dresseurs se reculèrent pour laisser passer leur chef, qui arriva au niveau de Yoan.

- Ma seule et unique condition pour que je puisse t'affronter maintenant, chuchota-t-elle à son oreille, c'est que tu arrêtes de [size=5]GUEULER[/size] comme si tu étais le nombril du monde.

Elle avait bien hurlé de toutes ses forces dans l'oreille de Yoan qui s'était mise à saigner à cause de l'intensité du cri qui venait de lui parvenir. Les dresseurs d'arènes s'étaient bouchés les oreilles et ricanaient tous. Le Champion essayait d'atténuer la douleur subie par tous les moyens, y compris en se roulant sur le sol. Kite soupira de plus belle.

- Bien, maintenant que je t'ai remis à ta place, je t'annonce que je me battrais contre toi si tu arrives à vaincre un seul de mes dresseurs d'arène. Je te laisse choisir ton adversaire.

Encore endolori par son oreille, Yoan observa tour à tour chacun des quatre dresseurs qui l'observaient d'un air moqueur, à l'exception de l'une des deux filles, qui avait des cheveux roses assez courts et un survêtement jaune doré.

- Cette fille là, je vais me battre contre elle.
- Ok Fuka, fais-toi plaisir, annonça Zakupo.
- Peuh, comme si un type pareil était capable de me vaincre, répondit la concernée avec un semblant de mépris dans la voix.

Le Champion fut irrité par la remarque de son adversaire, mais ne le laissa pas apparaître, il avait encore trop mal à l'oreille pour ça.

- Mon pokémon sera Griknot ! En avant !

Le petit dragon Terrequin apparut, déterminé à cogner n'importe quel adversaire qui se présenterait à lui. Sauf qu'en face, Fuka fit apparaître un Cliticlic, un pokémon constitué de plusieurs engrenages gris.

- Heu heu... PAUSE !! s'écria Yoan.
- Qu'est-ce qui se passe encore ? demanda la jeune femme aux cheveux roses.
- C'est quoi ce délire ? Pourquoi tu as un Cliticlic ?!
- Parce qu'on est l'arène de type acier, tout simplement.
- Nan mais d'après mon guide de la région, vous êtes censés être la première arène rencontrée par les dresseurs, tu dois donc avoir des pokémons de base dans ton équipe, surtout si tu n'es qu'une dresseuse d'arène, et votre niveau ne doit pas être trop élevé afin qu'avec un peu d'entraînement, on puisse vous mettre une raclée.

La dresseuse du pokémon Engrenage s'apprêtait à lui répondre mais Kite lui fit signe de se taire et prit la parole à sa place.

- Ah oui ? Depuis quand on est censé être faible ? J'ai comme l'impression que les autres régions ignorent quel est le vrai sens du terme « Champion d'arène », parce que chez nous, un champion d'arène n'est pas du genre à se faire battre par le premier dresseur avec un tant soi peu d'ambition qui se présente à son arène.
- Tu m'as l'air bien moins patraque tout d'un coup, remarqua Yoan.
- Pour remettre les pisseux dans ton genre à leur place, t'inquiètes pas je suis TRÈS douée ! Tu en veux une preuve tout de suite ? Je parie que je peux t'humilier devant mes quatre dresseurs d'arène avec un seul de mes pokémons de compagnie.
- Hein ? Un Pokémon de compagnie ?

Yoan pouvait observer à la ceinture de Kite que cette dernière avait déjà six pokémons sur elle. Elle comptait utiliser l'un d'entre eux ?

- Deux cents secondes, c'est la durée de ma chanson préférée, et c'est aussi le temps maximal qu'il me faudrait pour te démonter si je n'étais pas motivée pour te remettre à ta place. Manque de bol pour toi, je suis très motivée cette fois-ci. Fuka, rappelle ton Cliticlic et... En avant la musique !
- C'est parti maîtresse !

[BGM : Hatsune Miku & Gumi - Matryoshka (マトリョシカ)]

La musique commença à peine que le Griknot de Yoan fut balayé par un Rayon Gemme puis un Nodulithe atterrit aux pieds de la championne aux cheveux bleus quelques secondes plus tard. La dresseuse aux cheveux roses rappela son pokémon acier.

- C'est quoi ça encore ? demanda Yoan en observant le petit pokémon roche.
- Haut et fort, 524 ! Attaque avec Lame de Roc !

Avec une vitesse surprenante, le Nodulithe fonça sur le pokémon Terrequin avec un rocher pointu et l'envoyer valser un peu plus loin. Griknot fut mit KO avant que Yoan n'ait pu réaliser ce qui venait de se passer. Kite et les autres dresseurs avaient prit des poses bizarres tout en souriant.

- Si tu te fais laminer par mon petit pokémon de compagnie, c'est même pas la peine qu'on s'affronte p'tit gars, car 524 est mon pokémon le plus faible et il ne fait même pas partie de mon équipe de combat !
- Attends que je revienne avec mon équipe habituelle, tu vas voir que tu ne vas plus faire la maline longtemps !

Kite attrapa un mégaphone.

- Oh, toi et moi, un rendez-vous ? Un rendez-vous ? Je t'attendrai de pied ferme. Certainement, j'ai toujours été comme ça, comme une folle Matryoshka !

Yoan rappela son pokémon et quitta l'arène, furieux, tandis que les dresseurs à l'intérieur allaient se rendormir dans les hamacs, à l'exception de Maku et Sumi qui recommencèrent leur entraînement.