Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 30/08/2012 à 16:57
» Dernière mise à jour le 11/06/2015 à 06:55

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S2] Chapitre XXXVII : Le tournoi – Cresselia VS Sandslash
_______Je vois que tu es pressée de me mettre une dérouillée, ricana nerveusement Sablaireau en testant la dureté du sol du bout des griffes postérieures.

_______Oui, comme toujours. Mais j'espérais particulièrement pouvoir un jour t'écraser sous mon poids en toute impunité, précisa Cresselia qui, si elle avait des sabots, raclerait par terre comme un Tauros prêt à charger.

_______Tout ça parce que j'ai tendance à causer de petits dégâts matériels... soupira-t-il.

_______Petits dégâts matériels ? répéta-t-elle, agacée. Gros dégâts sanitaires, oui ! Je te signale que tu as manqué de nous empoisonner ! Et c'est très loin d'être la première fois.


_____Magnézone, amusé par la querelle digne de celle de deux gamins, donna enfin le signal du début des hostilités. L'initiative fut bien sûr prise par la nymphe lunaire qui s'empressa d'utiliser Onde Boréale. Le blaireau esquiva en se précipitant sur un côté.

_____Il dut toutefois continuer sa course, car son adversaire ne s'essoufflait pas, et pivotait lentement sur place en maintenant son attaque. Résultat, il tournait en cercle autour d'elle pour échapper à son rayon de particules multicolores qui le poursuivait telle la trotteuse d'une montre.

_____Hélas pour lui, les dangereux prismes de glace le rattrapèrent. Même en ne présentant que son dos protégé par ses épaisses écailles, il les sentit passer et dut poser un genou à terre, car son Type Sol ne l'avantageait pas. Le temps de se remettre debout et de se retourner, l'oiselle l'avait déjà percuté de toutes ses forces pour exécuter un violent Plaquage.
_Quand elle se releva, le pauvre Pokémon était si enfoncé dans le terrain que celui-ci avait craqué par endroit. La créature psychique s'exclama :


_______Ne me dis pas que c'est déjà fini ! Franchement, je suis déçue, là.

_______... Si tu avais la gentillesse de me laisser me relever sans m'attaquer comme une sauvageonne... gémit-il.

_______... C'est bien parce que je veux faire durer plus longtemps ce match que je te laisse faire, accorda-t-elle en reculant prudemment pour éviter les mauvaises surprises.


_____Il préféra rester à quatre pattes pour être prêt à bondir si nécessaire. Il n'avait pas tort, car à peine rétabli qu'il devait sauter pour éviter la Tranche de son ennemie. Elle réitéra ses coups et manqua une fois de l'atteindre, ce qui ajouta une entaille sur son front.

_____Sachant parfaitement qu'il ne pourrait pas soutenir plus longtemps la cadence infernale qu'elle lui imposait, il se réfugia sous terre grâce à Tunnel. Cela fit sourire l'espionne qui s'éleva de plus en plus haut dans le ciel. Une fois suffisamment haute à son goût, l'arc de son dos, directement exposé au soleil, intensifia sa production de particules scintillantes. Son joyau frontal s'illumina de plus en plus fortement, jusqu'à devenir d'un rose presque blanc.


_______Qu'est-ce qu'elle prépare ? demanda Gardevoir aux autres, dans l'espoir que quelqu'un sache répondre.

_______Elle se soigne, nan ? hasarda Raichu en mâchonnant les pop-corn que lui avait finalement cédés Rosélia, prise d'un léger mal au ventre.

_______Pour quoi faire, elle n'a pas de blessures ! C'est Lance-Soleil, ça. Je suis bien placée pour le savoir, dit-elle en masquant un petit hoquet.


_____Damon le savait, mais il était resté silencieux, préférant suivre le duel. Il n'aimait pas ce mouvement de Type Plante, car étant chargé en lumière, il l'atteignait même quand il était sous forme d'ombre. Cela avait manqué de lui coûter la victoire contre l'agent 15 Majaspic, une année.


_____« Sablaireau n'est pas fou, il n'a pas l'intention de se montrer, il sait que ça signerait son arrêt de mort », songea-t-il.


_____Une boule éclatante se forma devant la bouche ouverte de Cresselia. Elle grossissait à vue d'œil et n'allait pas tarder à être trop puissante pour ne pas être relâchée. Toujours pas la moindre trace de l'animal des déserts, à part le trou où il s'était engouffré.


_____« Elle n'est pas assez idiote pour essayer de viser l'intérieur, elle sait que ce n'est pas creusé en ligne droite, donc que son attaque va bêtement heurter une paroi. Cependant, elle ne va pas tarder à devoir tirer, sinon ça risque de lui exploser au visage... »


_____Effectivement, elle hurla Lance-Soleil, ce qui propulsa la sphère contenant une puissance si dévastatrice qu'elle avait du mal à rester concentrée, si bien qu'elle fuyait légèrement vers l'arrière telle la queue d'une comète. À la grande surprise du jeune homme, elle fonçait tout de même vers l'entrée du terrier !


_____« Maintenant, la partie la plus délicate... », pensa la Pokémon Psy, vigilante afin de ne pas faire échouer la suite de son plan.



_____Sous terre, Sablaireau réajustait son filtre à gaz devant son museau. Il fouilla dans son sac et sortit plusieurs éprouvettes fermées, contenant différents liquides. Il ouvrit celle qui donnait envie de s'enfuir à cause ses teintes inquiétantes, comme s'il s'agissait d'un mélange de rejets industriels multicolores et de pétrole, sans oublier le dépôt kaki au fond.

_____Il déversa dans un petit trou en forme de cuvette ; cela créa une espèce de mare radioactive au milieu de la galerie. Une vapeur vomitive s'en échappa, une odeur d'Œuf Chance pourri et de Lait Meumeuh caillé. Il fut bien heureux d'avoir son masque.


_____« Bon, maintenant que c'est fait, je dois sortir d'ici avant que Cresselia n'attaque ce trou, car elle le fera, d'une manière ou d'une autre », se dit-il en se préparant à creuser vers la surface.


_____C'est alors qu'il aperçut une forte lueur émaner d'un angle de son tunnel, comme si quelqu'un se rapprochait avec une lampe-torche surpuissante. Apparut une boule d'énergie solaire auréolée d'azur qui prit parfaitement le virage, comme si elle était téléguidée.


_____« Oh zut, elle attaque déjà ! »


_____Plutôt que d'essayer de battre à la course cette offensive étrange, il préféra se rouler en boule et utiliser Abri. La sphère de Type Plante shoota dans son bouclier rond comme dans un ballon de football qui perça le sol et rebondit sur le terrain avant de disparaître.

_____Le choc avait désintégré la capacité de la nymphe lunaire qui siffla de dépit. Elle qui avait eu tant de mal à utiliser Psyko pour diriger son joli globe destructeur ! Puisqu'elle ne pouvait pas le voir, elle devait se servir des ondes émises par son mouvement psychique comme d'un sonar pour ne pas heurter les parois.


_____« Dommage, c'était pourtant une bonne idée... tant pis, j'aurai d'autres occasions », songea-t-elle.


_____Elle sortit de son sac le Laser offert par Raichu, puis le pointa vers le sol. Elle repéra le petit point rouge grâce à son excellente vue de Pokémon nocturne, puis se déplaça lentement, jusqu'à ce qu'elle soit positionnée juste au-dessus du blaireau. Elle descendit à une vitesse folle, prête à utiliser Plaquage.


_______Eh, elle se sert de mon cadeau pour viser ! s'enthousiasma le rongeur dans les tribunes.

_______C'est toi qui lui as donné ça ? demanda Cotovol. Misère, ça la rend encore plus dangereuse... J'espère ne pas avoir à me battre contre elle !


_____Tout à coup, la créature des sables se redressa et piqua un sprint vers l'arrière, esquivant in extremis l'espionne qui s'écrasa à même la surface de combat en poussant un gémissement atroce. Le nuage de fumée qu'elle avait soulevé se dissipa, laissant voir le cratère qu'elle avait creusé, mais aussi les meurtrissures sur de la base de son cou jusqu'au commencement de la queue.

_____Mais ce n'est pas tout. Une brume noirâtre légèrement arc-en-ciel tapissait les environs, s'échappant par l'entrée et la sortie de Tunnel. Lance-Soleil avait fait s'évaporer le fluide écœurant répandu au milieu de l'étroit boyau.

_____Elle s'étendait vers les gradins qui n'étaient plus protégés depuis l'arrêt de la pluie causée par Symbios. Les défenses tardèrent à se remettre en place, si bien que du gaz avait eu le temps de passer.


_______Prenez une grande bouffée d'air avant que ça ne vienne jusqu'à nous. Il va falloir se retenir d'inhaler ça, prévint Damon.

_______C'est quoi ? l'interrogea Gardevoir.

_______Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c'est que c'est forcément un plan tordu de Sablaireau, devina-t-il avant d'inspirer profondément et de se taire, main sur la bouche et le nez.

_______Ça pue atrocement ! gémit Rosélia qui ne suivait pas les conseils de l'humain, pensant que son Type l'immuniserait de l'empoisonnement.


_____Or, elle se retrouva bientôt en train de tanguer en gloussant, complètement droguée. Elle n'avait pas été protégée des effets des vapeurs car celles-ci n'étaient pas toxiques !


_______On dirait qu'elle délire, fit remarquer la doctoresse au jeune homme par télépathie directe.


_____Celui-ci ne pouvant répondre, il hocha la tête affirmativement.


_____« Hallucinogène... », comprit Évoli en retenant son souffle tant bien que mal.


_____Des Shaymin célestes se hâtèrent d'absorber les émanations et de fuir le dôme de protection par les quelques orifices laissés pour eux. Les Fulmigraine embrasèrent le ciel.

_____Un large Doux Parfum fut employé pour guérir ceux qui avaient été atteints par l'infâme odeur avant l'intervention des cerfs volants. Enfin, un immense Rune Protect fut érigé par ces derniers, remplaçant plus efficacement Abri contre les problèmes de statut.

_____L'adolescente revint à elle en secouant la tête. Son équipe haletait comme si elle avait couru un marathon.


_______J'ai vu des Phanpy avec des ailes, et le pire c'est que sur le coup j'ai trouvé ça normal, s'étonna-t-elle.

_______L'effet que ça doit faire à Cresselia qui est encore en plein dans le gaz... tu crois qu'elle se fait quel genre de trip ? lança la souris d'électricité en riant, imité par ses amis et par d'autres personnes qui les avaient entendus.

_______... Un genre beaucoup moins comique.


_____Tous fixèrent le pseudo Gallame en silence. Il n'était pas amusé du tout par la situation. Sa mine grave était apparemment contagieuse car bientôt, vouloir se représenter les visions que pouvaient avoir l'agent 507 en ce moment revenait à tenter de faire un cauchemar éveillé plutôt qu'un doux rêve, ce qui faisait naturellement disparaître les sourires.

_____Ils essayaient de s'imaginer le pire.

_____C'était encore en dessous de la réalité.



_____La Cage. C'est ainsi qu'on nomme les geôles dans lesquelles moi et les autres attendons que la mort vienne nous délivrer. Presque entassées tant on manque de place. La majorité d'entre nous prie Arceus. Pas moi. Mes deux petites sœurs supplient de toutes leurs forces d'être pardonnées pour diverses bêtises sans importance. Pauvres idiotes.

_____Ma mère a encore essayé de me convaincre de faire de même. Je lui ai répondu pour la énième que je ne crois plus en Lui. Elle a gémi que moi en particulier je dois demander le salut de mon âme, rendue impure par sa faute. Merci maman. Merci de me rappeler qu'à cause de toi, aux yeux de mon peuple, je suis un paria, et toi une simple victime du sort.

_____J'ai vécu ça comme une injustice. Maintenant qu'on est condamnées à être poignardées sur un autel, je n'en ai plus rien à faire du regard des autres. Et surtout, je refuse d'implorer Celui pour qui on va être sacrifiées par ces sales humains. Une trentaine de Cresselia sont déjà passées à la boucherie. Dès que la porte au fond du couloir s'ouvre, l'odeur du sang nous assaille.

_____Nous ne pouvons rien faire contre, droguées comme nous le sommes. Nous crevons déjà à moitié dans nos cellules sentant le moisi et la pisse. C'est pour ça que je me moque d'aller en Enfer pour ne pas m'être repentie de ma nature maudite. Ce qui m'attend là-bas ne peux pas être pire qu'ici où la zone où on dort est si proche de la zone où on se soulage.

_____Dieu n'existe pas. Ou alors, il est aveugle et sourd. Voire carrément shooté à je ne sais quelle substance, comme nous. Ce qui l'empêche d'agir, même quand il le souhaite vraiment.

_____Est-ce qu'Il regrette de laisser une de ses créations être décimée par une autre ? Peut-être. Ce qui est sûr, c'est qu'Il ne peut pas être aussi désolé que moi.

_____Moi qui ai laissé ma famille se faire éventrer en Son honneur, moi qui me suis retrouvée seule dans la Cage, moi qui ne me révolte que maintenant que mon tour d'être exécutée est venu.

_____Pour me sauver moi et ma misérable vie.

_____Pour satisfaire mon égo dévorant.

_____Pour alimenter l'Ombre qui s'éveille en moi.



_____L'humain regardait avec angoisse la Pokémon lunaire trembler au milieu du terrain, une expression indéfinissable peinte sur le visage. On y lisait à la fois la terreur absolue d'une proie et l'excitation malsaine d'un prédateur.

_____Gardevoir décida de délaisser sa vision normale pour utiliser pleinement le pouvoir de l'aura. Elle ne comprit pas tout de suite ce qu'elle voyait. Elle avait toujours remarqué que l'aura de Cresselia était étrange car d'un bleu tirant sur le violet, nettement plus clair que la moyenne, presque blanc – ce qui signifie néanmoins qu'elle n'est pas si mauvaise, dans le fond. Mais en ce moment, des flammèches d'un rouge virant au noir incendiaient avidement son esprit.


_____« C'est impossible, une aura ne peut pas changer de couleur. Elle définit ce que nous sommes au plus profond de nous, c'est tout simplement immuable », gémit-elle en pensée.


_____Elle avait observé déjà deux fois ce phénomène de modification de teinte, et n'y avait pas cru. La première fois parce que c'avait été extrêmement bref, chez elle, quand Damon était tombé à genou en voulant partir. La deuxième fois quand il l'avait paralysée dans le Mont Corne, elle avait cru à une hallucination causée par "Intimidateur".

_____Mais voici que la troisième fois ne s'appliquait pas à lui mais à l'oiselle. Elle était si stupéfaite qu'elle sentit à peine le jeune homme se lever et se diriger en courant vers la zone d'affrontement, dévalant les escaliers au mépris des asgo qui devaient s'écarter en râlant pour qu'il ne les bouscule pas.


_______Tiens, une déchue, marmonna son mauvais côté, l'air surpris.


_____« Qu'est-ce que tu as dit ? C'est étrange, tu es censé être une facette de mon âme, mais tu sembles toujours plus renseigné que moi », fit remarquer amèrement la première personnalité.


_____La seconde ne répondit pas, se contentant de lui envoyer la fausse impression de s'être brûlé la langue, ce qui signifiait en gros "tais-toi".

_____Arrivé en bas, le garçon ne put prendre le risque d'aller plus loin. Le Rune Protect prenant fin à ses pieds, le dépasser revenait à être exposé aux effets de l'hallucinogène. Il fit le tour pour se retrouver face à l'arbitre Magnézone qui, même très loin, le remarqua. Il posa son œil rougeoyant sur l'humain, lequel croisa ses avant-bras devant lui pour former un "X" ; il lui demandait clairement d'interrompre le duel !

_____C'est ce moment que sembla choisir l'agente numéro 507 pour cesser de grelotter et se jeter sauvagement sur Sablaireau qui était sur le point de l'attaquer. Ils se heurtèrent mais elle prit largement le dessus, l'envoyant s'écraser tout près de la limite sud.

_____Le blaireau eut à peine le temps de se redresser sur ses pattes arrière qu'il un coup de crâne qui le fit reculer encore de quelques pas. Il sortit de la zone de combat, le Shérif annonça la victoire de la femelle.

_____Or celle-ci ne sembla pas s'apercevoir que c'était fini. En réalité, à ses yeux, elle était loin d'être en plein match amical. Le gaz était encore actif, donc ce n'était pas le blaireau qu'elle voyait, ni la foule de spectateurs. À la place des acclamations et les applaudissements, elle entendait des voix humaines récitant une prière, ainsi que le grincement d'un poignard que l'on aiguise.

_____Elle était dans une église. Sur un autel appelant du sang pour Arceus. Elle allait Lui en donner, oui. Mais pas du sien. Elle se jeta sur l'enfant de chœur en face d'elle, prête à lui couper la gorge. Son regard était passé de rose à violet prune. Ce qui ne lui permit cependant pas de se rendre compte qu'elle était sur le point de décapiter son pauvre collègue trop sonné pour esquiver.



_____Sa patte en ogive avait été arrêtée juste à temps, coincée dans le creux de l'aimant de Magnézone, lequel n'était pas affecté par l'hallucinogène, puisqu'il ne respire pas, et que de toute manière, il possède une carte mère, qui ne peut pas être influencé comme un cerveau.

_____Pendant ce temps, les Shaymin se chargeaient de purifier les lieux, maintenant que le match était fini. Bientôt, il n'y eut plus de gaz, et Cresselia revint à elle en gémissant, prise d'un mal de tête atroce. Ses prunelles s'éclaircirent. Les murs de l'église se volatilisèrent, le petit humain devant elle redevint Sablaireau, à moitié assommé.

_____Elle ne comprenait pas ce qui s'était passé, c'était trop confus. Elle se souvenait vaguement avoir senti une odeur insupportable, qui avait fait resurgir ses souvenirs d'enfance qu'elle croyait avoir enfouis profondément...


_______Tu as été victime d'hallucinations ZZZT, mais le combat étant terminé ZZZT, un Doux Parfum a été répandu ZZZT, expliqua brièvement son chef.


_____Elle mit un certain temps à assimiler l'information. Ensuite, elle se détourna du Pokémon de métal et s'éloigna lentement, en silence. Elle avait pris son collègue pour le gosse qu'elle avait assassiné il y a longtemps. Elle était sur le point de recommencer par erreur. La suite, elle la devinait : sans l'intervention de son supérieur, elle se serait déchaînée sur le public.

_____Resté sur place, le robot se tourna vers Damon. Sans son avertissement, il aurait été trop tard pour la créature du sable, car lui-même ne se doutait pas de la tournure qu'auraient prise les évènements. Apparemment, Darkrai connaissait toujours mieux que quiconque son ex-associée.

_____Celui-ci restait en apparence impassible, mais au fond il était soulagé d'avoir évité le pire. Il craignait qu'elle ne réitère le carnage qu'elle avait causé il y a plus de cent ans. Cependant, c'était la première fois qu'il remarquait que ses yeux changeaient de couleur, à l'instar des siens depuis que son esprit s'était dédoublé.

_____Il sauta par-dessus la rambarde séparant les gradins du terrain et se lança à sa poursuite. Parce qu'il en était sûr maintenant : elle était atteinte par la même maladie mentale que lui.

_______Je ne suis pas une maladie, connard, siffla le concerné.



_____La pause entre les combats permit à la majorité des asgo de se restaurer, car midi était largement passé. Il ne restait que trente-deux concurrents en lice. Mais ce n'était pas le centre des conversations. Tout le monde s'interrogeait sur ce qui s'était passé sur le terrain entre Cresselia et Magnézone, et surtout, quel rôle avait eu le pseudo humain là-dedans.


_______Ce qui est sûr, c'est qu'il a pressenti qu'elle péterait un plomb à cause du gaz, disait-on. Sinon, il n'aurait pas demandé la suspension du match.

_______C'est un Gallame, tout le monde sait que les Pokémon Psy ont une forte intuition, tempérait un autre.

_______Je suis sceptique, mais peu importe, grâce à lui, le patron a pu intervenir, on lui doit une fière chandelle. J'ai cru qu'elle allait vraiment le tuer quand je l'ai vue lever son attaque Tranche, soupira quelqu'un. On est prévenu maintenant : ne jamais utiliser d'Hallucigraine ou autre trucs du genre sur elle !


_____La nymphe lunaire s'était réfugiée dans les toilettes pour femmes et avait fermé à clé derrière elle. Tant pis pour celles qui avaient besoin de s'y rendre, elles iraient dans les suivantes, à l'étage. Elle avisa la caméra de surveillance, braquée sur le couloir des lavabos en toute impunité. Prise d'un accès de colère, elle s'éleva à sa hauteur et donna un grand Psykoud'Boul dedans. L'appareil se détacha de sa base, en morceaux.

_____Elle ferma les yeux et passa la tête sous un robinet qui fit couler de l'eau un peu froide automatiquement. Se calmer. Reprendre le contrôle. Refouler les ténèbres. Renier sa nature maudite. Se souvenir qu'elle s'était promis de ne plus jamais se laisser dominer par l'Ombre.


_____« Merde ! Moi qui avais réussi à l'étouffer, voilà qu'elle se manifeste à nouveau ! Il faut que je me détende, je ne dois pas penser négatif, je ne dois pas... »


_____Elle se redressa, vit son reflet dans le miroir. Pas de traces violacées dans ses yeux, elle en fut soulagée. Finalement, elle était encore en mesure de contenir cette haine dont elle avait injustement hérité du péché de sa mère.

_____On toqua. Elle ne réagit pas, occupée à se sécher.


_______C'est Damon. J'aimerais te parler au sujet de tout à l'heure, intervint la voix du jeune homme, étouffée par l'épaisseur de la porte.


_____Au bout de quelques instants, il l'entendit se déverrouiller. La créature psychique sortit et l'entraîna ailleurs.



_______Dis-lui que j'existe et je l'éventre, prévint son côté sombre, légèrement anxieux.


_____Ça n'allait pas comme il voulait. Comment pouvait-il se douter que cette Cresselia était une impure ? Maintenant, le Damon d'origine allait pouvoir obtenir des informations, ce qui n'était pas une bonne nouvelle.


_______Tu me veux quoi ? grogna la nymphe.

_______Je veux savoir d'où te viennent ces crises. Et pourquoi ton regard s'assombrit pendant que tu en fais une, répondit l'humain, ne mentionnant pas qu'il était sujet aux mêmes symptômes.

_______... Tu ne le sais pas ? Tu aurais pourtant dû avoir une petite idée, ça te concerne directement. Tes parents n'ont pas dû avoir le temps de t'initier...

_______À t'entendre, on dirait que tu en sais plus sur mon espèce que moi-même.

_______Et c'est probablement le cas. Je me suis intéressée de près à tout ce qui touche de près ou de loin aux Darkrai quand j'étais enfant.

_______Pourquoi ?

_______Parce que.


_____Soudain courroucée, elle allait partir quand il la retint par un bras.


_______Ne réponds qu'à ma question, ça me suffira. Ne déborde pas sur ce que tu ne veux pas me dire, consentit-il.

_______... Les Darkrai ont ce qu'on appelle l'Ombre enfouie au plus profond de leur âme*, commença-t-elle à expliquer. Elle se nourrit des sentiments négatifs, et régresse face aux positifs.

_______Ça, j'aurais préféré qu'elle ne le dise pas, commenta la seconde personnalité.

_______Quand elle occupe entre trente et quarante pourcents de l'esprit, elle peut se manifester brusquement puis se rétracter en dessous de vingt pourcents. Ce qui m'est arrivé sur le terrain. Quand elle dépasse les quarante pourcents, la conscience se divise. Ce n'est pas irréversible, il suffit de se tenir à l'écart de tous ce qui peut entraîner de violentes mauvaises émotions pour redescendre sous quarante.

_____» Bon, je dis "il suffit de", mais en général, quand on atteint ce stade, c'est critique. Si elle dépasse les cinquante, elle peut prendre le dessus si on n'est pas vigilant. Et à cent pourcents, elle s'impose à vie, bien que dès soixante-dix pourcents, la situation est quasi-désespérée. Voilà, tu es content, tu as eu ce que tu voulais, je me casse, j'ai faim.


_____Elle se dégagea et fila. Le garçon demeura stupéfait. Il n'était donc pas schizophrène, ou quelque chose comme ça. C'était de naissance, et ça concernait son espèce. Mais alors, pourquoi la demoiselle semblait développer cette Ombre ?


_______Je l'ai dit quand tu descendais les escaliers. C'est une déchue. Si je le sais, c'est parce que j'ai accès à ton subconscient. Tu as dû en entendre parler un jour.

_______Contrairement à toi, je ne peux pas consulter ma mémoire morte.

_______Débrouille-toi, je t'ai donné une piste...



_____*Quand vous avez recruté Darkrai et que vous lui parlez au Café Spinda, parfois, il vous répond « L'obscurité est tapie en moi... Quelques fois, elle me ronge... ». Dans les Donjons, il dit souvent « L'obscurité ne cesse de croître en moi... » : l'idée de l'Ombre me vient de là, je ne l'ai pas complètement inventée.