Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 30/11/2011 à 15:53
» Dernière mise à jour le 10/06/2015 à 15:02

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XIII : Les cobayes
_____En chien de fusil au bout de la couchette, Gardevoir ne parvenait pas à trouver le sommeil. Elle avait des fourmis dans tout le corps, à cause de cette position inconfortable. Mais elle ne pouvait prendre davantage de place sans faire tomber les autres. Elle regarda l'heure sur son réveil. Minuit trois.


_______... Darkrai ? se hasarda-t-elle à appeler.


_____Aucune réponse. Vexée d'être ignorée, elle aurait aimée étendre sa jambe pour le pousser hors du matelas. Le problème, c'est que Rosélia, allongée devant lui, aurait elle aussi été expulsée, et se serait retrouvée écrasée entre le sol, le jeune homme, et les livres qui auraient basculé autour d'eux. Elle se contenta donc de grincer :


_______... Ton aura est vive, je sais que tu ne dors pas.

_______... L'idée que je serai en train d'essayer ne t'effleurerait pas ? Qu'est-ce que tu me veux ? Et je t'en prie, sous cette forme, ne te permets pas de m'appeler par le nom de mon espèce, chaque chose à sa place, manquerait plus que tu me nommes ainsi devant d'autres personnes, qu'aurais-je à dire pour ma défense ? marmonna-t-il, la voix un peu enrouée.

_______Ne me réponds pas comme ça, ça m'énerve, siffla-t-elle. Bref, puisque les deux autres ne sont pas prêts de se réveiller, j'ai pensé que tu pourrais enfin me raconter ce qui s'est passé au laboratoire.

_______Maintenant ? Tu ne préfèrerais pas attendre le jour, histoire que la nuit te serve à dormir ? demanda-t-il, légèrement acide.

_______Demain, Raichu et Rosélia pourront nous entendre. Je ne veux pas parler de ça avec n'importe qui, c'est ma vie privée.


_____Elle eut pour réponse un soupir las, lourd de fatigue. Il s'écoula quelques secondes, puis finalement, le mot qu'elle attendait de lui vint, dans un murmure de résignation :


_______Entendu.



_____Il était, comme tout le monde, enfermé dans une sphère remplie d'un liquide verdâtre, pris au piège, le long des murs sombres et sales d'une grande pièce souterraine, à en juger les conduites d'aération. Un masque plaqué contre son visage lui fournissait de l'air respirable, tandis qu'une sonde placée directement dans l'estomac le nourrissait, depuis bientôt plus de trois jours, pendant lesquelles il n'avait cessé de maudire son imprudence.

_____Il n'avait commis qu'une infime, qu'une minuscule, qu'une insignifiante erreur, mais c'était hélas celle de trop, celle qui l'avait précipité droit vers l'échec. Il essaya cependant de positiver. Bon, même s'il n'était pas très utile, puisqu'il était emprisonné, il avait tout de même retrouvé les Pokémon disparus. Et dans moins de deux heures, d'après ses estimations, la puce électronique glissée sous la peau de sa nuque – cachette quasi-infaillible – s'activerait automatiquement.

_____Comme il n'a pas pu la toucher pendant trop longtemps, l'implant en conclura qu'il est dans l'incapacité de le faire, donc qu'il est en danger. Alors il enverra un signal permettant à ses collègues de le tracer. Et aucun matériau connu ne peut arrêter ces ondes, excepté l'incantium. Mais c'est un métal rare et coûteux, peu probable qu'une salle entière en soit blindée.

_____Finalement, la situation n'était pas si désespérée, il avait déjà enduré bien pire. Pour l'instant, il lui suffit d'attendre sagement les renforts. Or, l'inaction n'est pas ce qu'il préfère. Il a peut-être un moyen de servir à quelque chose, même captif. C'est risqué, mais cela lui permettra sans aucun doute d'obtenir des informations essentielles, comme la raison de la présence d'autant de personnes dans ces boules vertes.

_____Il décida de tenter le coup. Il se concentra, fermant les yeux, détendant chaque muscle. On aurait pu le croire inconscient. Ce qui était faux, bien sûr, mais pour s'en apercevoir, il faudrait posséder l'art de percer à jour des facultés spirituelles telle que la projection astrale.



_____Il erra dans les couloirs, cherchant la pièce qui l'intéressait. Elle était forcément dans les parages. Il la trouva enfin. Il entra, traversant le mur, puisqu'il ne possédait plus d'enveloppe charnelle.

_____C'était une pièce plus lumineuse que les autres, grâce à la peinture magnétique couleur lin recouvrant les murs. Si ces derniers étaient mous et fragiles, ils ploieraient sous le poids des photographies affichées un peu partout grâce à des aimants.

_____Celles-ci semblaient ne représenter qu'une même personne, une jolie Gardevoir souriante et gracieuse, dont on n'aurait guère pu deviner l'âge si, sur l'une des images, elle n'était pas en train de souffler deux grosses bougies sur un gâteau, respectivement le deux et le huit.

_____Intrigué par cette Pokémon, il aurait aimé décrocher la photo par télékinésie pour savoir en quelle année elle avait été prise. Seulement, il ne pouvait pas se permettre de bouger quoi que se soit : même si un esprit est complètement invisible et intouchable, il trahirait sa présence s'il déplaçait le moindre objet en présence de quelqu'un. Ce qui était précisément le cas, car il n'était pas seul dans la salle.

_____Un Gallame était assis derrière son bureau, penché sur un calepin qu'il remplissait activement. Les yeux plissés par la concentration, il semblait pourtant près à bondir s'il percevait quoi que ce soit de suspect. Mais il n'eut aucune réaction quand l'autre se glissa près de lui pour lire par-dessus son épaule.

_____C'était-là un texte bien long, car le début de la page était une phrase dont il manquait le début. Sans doute était-elle écrite sur la feuille précédente. Heureusement, il y avait un moyen simple pour le vérifier.

_____L'intrus, imperceptiblement, approcha si près son visage de son oreille que s'il avait eu besoin de respirer, la créature psychique sentirait son souffle sur sa joue.

_____Il murmura longuement, ses paroles se gravant d'elles-mêmes dans l'inconscient de sa cible qui éprouva de plus en plus le besoin de parcourir l'intégralité de ses notes. Il n'eut plus à insister trop longtemps, car elle reprenait déjà son bloc au début, ressentant l'irrépressible envie de vérifier la cohérence de ses propos.

_____Elle entama donc une relecture attentive, posée, laissant à l'espion le loisir de suivre avec elle. Il en eut bien besoin, car c'était un véritable charabia tant il y avait d'abréviations. Mais la plupart du contenu de ces annotations n'avait pas d'intérêt pour lui. Cependant, il fut intrigué par un certain passage.

_____Grâce à ce langage rude de chercheur pressé – plutôt simple à déchiffrer au final –, il put enfin comprendre la raison de sa présence ici, et de celle de tous les autres captifs.

_____Mais ce n'était pas réjouissant. Gallame était donc toujours aussi fou. Il espérait que ses plans ne seraient pas mis à exécution trop tôt. Pas avant demain, de préférence, histoire de pouvoir laisser tout le temps à ses collègues pour se rendre au lieu qu'indiquerait sa puce une fois activée. Il devait rester une heure et demie.

_____Il quitta la pièce pour aller réintégrer son corps. Inutile de gaspiller de l'énergie en se baladant plus longtemps, il en savait plus que suffisamment pour faire arrêter pour de bon ce scientifique aliéné. Même s'il aurait aimé savoir ce que représentaient pour lui les photos de cette Gardevoir. Serait-ce sa mère, sa sœur, ou encore sa compagne ?

_____Tant pis, de toute façon, ce n'était plus qu'une affaire de patience avant qu'il n'ait toutes les réponses qu'il désire. Il demandera, à la venue des secours, qu'on saisisse la totalité des biens dans le bureau. Quelque chose lui dit qu'il y a encore nombre de secrets autour de ce Pokémon.



_____Plus qu'une petite heure avant l'activation du mouchard. Et pas le moindre signe d'agitation qui pourrait trahir le début de ses opérations démentielles, immanquablement vouées à l'échec. Tout était parfaitement calme.

_____Soudain, il eut un frisson interne, comme si son âme elle-même frémissait. Quelqu'un tentait de pénétrer sa conscience. Instinctivement, il bloqua toutes pensées, toutes émotions, tout ce qui serait susceptible de servir de passerelle à quelque intrusion dans son esprit.

_____Il fut cependant étonné que l'on ne tente pas de forcer ses défenses. Au contraire, se heurtant à une barrière solide, l'importun sembla se rétracter sans insister. Il se demanda s'il ne s'agissait pas d'un piège pour qu'il abaisse sa garde, par curiosité.

_____Bien que cela fût risqué, il affaiblit sa protection mentale. Comme prévu, le curieux en profita. Mais tel fut pris qui croyait prendre. Le gêneur n'eut pas le temps de se retirer que sa cible l'attaquait à sa place, remontant le lien qui s'était instauré entre eux. Celle-ci n'eut à briser qu'une seule frontière, laquelle, par sa solidité moindre, ressemblait davantage à une pellicule d'eau.

_____En arrivant dans l'esprit de l'inconnu, l'autre se détendit. Ce n'était qu'un être juvénile. Une fillette, précisément. Juste une petite Tarsal vagabonde. Prisonnière elle aussi. Il voyait dans ses souvenirs récents qu'elle avait déjà essayé de communiquer avec les autres captifs, mais qu'elle n'avait trouvé que des Pokémon ayant perdu connaissance.

_____Eux deux étaient donc les seuls conscients. Pour lui, lutter contre l'évanouissement était normal, il avait été entraîné pour. Mais pour une gamine, c'était une autre histoire, il fut impressionné qu'elle ait tenu le coup. Pourtant, il avait lui-même eu du mal à ne pas céder au narcotique qu'il avait dû respirer pendant un quart d'heure...

_____Elle lui adressa un sourire mental éclatant. Sa joie et son insouciance le déstabilisèrent. Lui, si stoïque, si renfermé, était peu habitué aux émotions positives violentes. Celles qu'il connaissait mieux étaient plutôt les plus sombres. Mélancolie, rancœur. Être trop proche des sentiments opposés le mettait mal à l'aise. Il avait l'impression de les entacher, aussi voulut-il mettre de la distance entre elle et lui.

_____C'est alors que, par hasard sans doute, la créature psychique décida de se rappeler son père. Et l'image qui s'imposa fit se durcir les griffes de son "invité". Il s'agissait du même Gallame que celui dans le bureau, reconnaissable à son calepin. La froideur de ses traits quand il posait le regard sur sa fille le révolta. Comment pouvait-on se servir de son propre enfant comme cobaye ?

_____La Pokémon, quant à elle, s'attardait tranquillement dans la mémoire de son visiteur. Ce dernier lui laissait le champ libre. Après tout, à deux ans, on ne représente pas un danger potentiel. À la façon dont elle contemplait chaque parcelle de son passé, se traînant, s'extasiant, elle allait en avoir pour longtemps avant d'avoir exploré les quelques cent cinquante-neuf années révolues* de la vie du Darkrai.

_____Soudain, la double-porte de la salle s'ouvrit à la volée. Pressentant un danger imminent, celui-ci brisa net le contact télépathique. Trop tard hélas. Gallame, qui était entré avec deux de ses acolytes, un Hypnomade et une Magirêve, tressauta et fixa longuement la Tarsal. Ignorante du danger qu'elle encourait, elle lui rendit un regard empli d'intérêt.

_____Son père fit la moue, lança un bref coup d'œil au Pokémon Ténèbres qui ne broncha pas, feignant l'inertie. Mais une soudaine vague s'abattit sur sa conscience, menaçant d'infiltrer son esprit. Le scientifique déclenchait les hostilités mentales avec, bien évidemment, beaucoup de puissance et de détermination que sa fille.

_____Il hésita à repousser cette fulgurante offensive. Cela prouverait qu'il n'est pas endormi. Mais il repensa aux découvertes qu'il avait faites à son sujet. Il était hors de question que le chercheur découvrît que tous ses plans avaient été percés à jour. Et encore moins qu'il s'aperçût qu'un traceur était greffé sous la peau d'un de ses sujets.

_____Il rejeta avec force la déferlante qui était sur le point de le faire ployer. Ce qui eut pour effet de confirmer les doutes du savant qui chuchota quelque chose à sa complice spectrale. Elle s'inclina et traversa le plafond pour se rendre à l'étage supérieur – encore un sous-sol.

_____Peu de temps après, Darkrai sentit une odeur familière dans son masque. Un gaz soporifique avait été mêlé à son oxygène. Il se prépara à résister, respirant par à-coups. Mais cette fois, la dose avait été augmentée. Il succomberait, il le savait.

_____Il sentit que déjà la fillette dormait profondément. Un fort sentiment de culpabilité le saisit. S'il l'avait empêchée de le sonder, ils ne se seraient pas fait remarquer, et auraient pu attendre peut-être encore un peu l'arrivée des secours. Cela faisait un total de deux erreurs en une journée. C'était trop. Mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir que l'anesthésique agit.



_____Damon fit une pause pour laisser le temps à la demoiselle psychique de digérer les informations reçues. Il avait soigneusement évité de lui parler de ce qu'il avait ressenti quand, enfant, elle était entrée en contact avec lui. Elle n'avait pas besoin de savoir qu'il s'était d'emblée attaché à elle, et que la revoir après tout ce temps lui faisait mal. Il aurait préféré disparaître de sa vie, qu'elle ne le recroisât pas.


______... Et donc, je suppose qu'après nous avoir endormis, il nous a transformés... murmura-t-elle.

______... C'est cela. Quand je me suis réveillé, j'étais... humain.


_____Le mensonge perçait dans sa voix hésitante. La nuit était trop avancée pour qu'il fût capable de tromper Gardevoir. Elle n'eut même pas besoin de l'aura pour savoir qu'il cachait une partie de la vérité.


_______Tu t'es réveillé plus tôt, c'est ça ? demanda-t-elle.

_______... Oui, admit-il, son visage se fermant. J'étais sur la table.


_____Elle se mordilla la lèvre.


_______Tu étais déjà passée. Tu dormais encore. Je pense que tu n'as rien dû sentir, ajouta-t-il.

_______C'était douloureux ?


_____Il la dévisagea comme si un troisième œil était apparu sur son front. Elle s'aperçut alors de la bêtise de sa question. Le jeune homme se leva prestement, prit une feuille vierge sur le sol, un stylo qui gisait plus loin, et se mit à écrire avec rapidité. Il lui tendit la ramette, elle lut – ou plutôt elle parcourut le texte sans rien comprendre.

_____Avant qu'elle n'ait eu le temps de l'interroger sur ces espèces de notes qu'elle devinait être celles de Gallame, l'humain posa le doigt sur la première ligne.

______"PKMN" est une abréviation connue de Pokémon. Et "Ô" une désignant l'Homme, l'humain, expliqua-t-il. Le petit cercle en exposant après certains mots, c'est l'abréviation des mots se terminant par "ion".

_______Je sais, tu crois que j'écrivais les mots en entier quand j'étais au lycée ? rouspéta la Pokémon Psy. Contente-toi de traduire, au lieu de me faire un cours sur la prise de notes.


_____Le garçon la fixa avec amusement – elle était si simple à mettre en rogne... – puis reprit, sur un ton détaché cette fois :


_______Un Pokémon avec plus ou moins cinquante pourcents de ressemblance ADN avec l'humain aurait des chances infimes de se transformer lui-même en être humain s'il subissait une décharge électrique d'intensité spécifique à chaque Pokémon.

_____» Les Pokémon Sol seraient inaptes à la transformation car leur Type est incompatible avec l'électricité.

_____» Les Pokémon Eau auraient plus de chances de réussite car ils sont d'un Type faible face à l'électricité.

_____» Si la transformation du Pokémon réussit une fois, il devrait être en mesure de se retransformer à l'infini, de Pokémon à humain et vice-versa.

_____» Si l'espérance de vie du Pokémon est inférieure à celle d'un humain, la croissance de son corps humain s'en trouverait accélérée pour s'y adapter.

_____» À l'inverse, si l'espérance de vie du Pokémon est supérieure à celle d'un humain, la croissance de son corps humain serait ralentie.

_____» Seulement, il n'existe aucun Pokémon dépassant les quarante pourcents de ressemblance ADN avec l'humain.

_____» Insérer le pourcentage d'ADN manquant et trouver l'intensité électrique spécifique au Pokémon cible augmenteraient sensiblement les chances de transformation.


_____Le silence accueillit cette interprétation.


_______... Je me demande pourquoi tu traduis au conditionnel, alors que ces théories s'avèrent exactes... se moqua nerveusement la demoiselle.

_______... J'ai perdu le compte des électrocutions à partir d'une vingtaine, mais cela a duré, duré... À combien s'est élevée la tension ? J'avais l'impression de me consumer. Et ça a détraqué ma puce électronique. Elle n'a pas pu s'activer. Ce que je sais, c'est qu'elle n'avait pas été conçue pour subir plus d'un million de volts.


_____Elle resta coite en entendant la réponse à la question stupide qu'elle avait posée. Elle était bien forcée de reconnaître le courage chez ce criminel. La simple idée de subir ne serait-ce qu'un seul choc électrique intense la terrifiait, alors plusieurs centaines...

_______Mais alors, si ton mouchard a été détruit, comment nous en sommes nous... comment m'as-tu sortie de là ? corrigea-t-elle, se souvenant qu'elle n'avait pas dû faire grand-chose à deux ans.

_______Eh bien j'ai improvisé. Mais je t'en ai assez dit pour ce soir, soupira Damon en se rallongeant. Je continuerai demain.

_______Mais non, termine ! Je ne suis pas fatiguée, je peux en entendre plus ! Et pourquoi étais-tu équipé d'un traceur, au juste ? Et que tu enquêtais sur mon père ? T'étais quoi avant d'avoir l'idée géniale de régner sur le monde ? protesta la nymphe.


_____Mais elle se tut quand elle perçut l'aura devenue indifférente du pseudo humain. Cette fois, il dormait vraiment.

_____Ce n'était pas pour elle qu'il avait cessé son récit. C'était pour lui. Les cernes sous ses yeux témoignaient d'un manque évident de sommeil. Elle s'en voulut presque de l'avoir obligé à rester éveillé jusqu'à – elle consulta son réveil –... cinq heures du matin. Le simple fait de savoir qu'il était bientôt temps de se lever lui donna soudainement envie de se remettre au lit.


_____« Idiote que je suis. Je vais devoir marcher des heures durant dans les Donjons en n'ayant presque pas dormi... »


_____]Elle sombra dans les minutes qui suivirent. Et son rêve fut l'un des plus bizarres qu'elle n'ait jamais fait.



_____*Équivaut à presque seize ans pour un humain.