Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 30/10/2010 à 16:29
» Dernière mise à jour le 19/02/2016 à 22:03

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XII : Après l'orage
_______Je n'en... reviens pas... j'ai aidé ce... ce...


_____Le reste de la phrase s'étrangla dans la gorge de Gardevoir. Reculant encore, elle poussa un petit cri de surprise quand son dos rencontra le mur de sa maison.


_______Ce quoi ?... Ce monstre ? Ce criminel ? Ce connard ? Vas-y donc, défoule-toi, j'en ai déjà bien assez entendu pour ne plus être frustré, soupira Darkrai, fermant les yeux.

_______Il... Il n'y a pas de mot suffisamment abject pour te définir ! répliqua-t-elle. J'ai espéré l'espace d'un instant que tu sois un autre représentant de ton espèce, mais si tu n'étais pas le... le salopard qui a failli détruire notre monde, tu n'aurais aucune raison de te cacher sous cette enveloppe humaine !


_____Elle détala soudain, tentant de se réfugier chez elle, n'arrivant pas à se concentrer correctement pour se téléporter. Mais elle se sentit décoller du sol, doucement, jusqu'à flotter dans les airs, sans plus la moindre possibilité d'avancer – elle avait même essayé la brasse.


_____« Rhaa, me faire neutraliser par une attaque de mon type, quelle honte ! », songea-t-elle, cessant de lutter contre le Psyko qu'avait lancé le Pokémon ombre.


_______Ne t'en va pas si vite, je dois m'assurer que ce que tu sais sur moi restera entre nous, souffla celui-ci.

_______Et tu vas faire quoi pour cela ? Me tuer ? Euh, je ferais mieux de ne pas lui donner d'idées... ajouta-t-elle pour elle-même, déglutissant.

_______... Non. On va juste appliquer le principe du donnant-donnant, dit-il d'une voix neutre. Puisque je t'ai aidée, tu vas m'aider en retour. Je sais que tu fais partie des espèces de Pokémon pour qui ce fondement est primordial. Ne pas le respecter serait un déshonneur pour vous, c'est comme inscrit dans vos gènes.

_______Tss, tu m'as sauvée dans la forêt, certes, mais à mes yeux, je t'ai déjà rendu la pareille. Je t'ai recueilli chez moi pour finir de te soigner, ce que je regrette, maintenant, grogna-t-elle, en déplaçant un peu l'air de ses bras, pour éviter de se retrouver tête en bas.

_______... J'en conviens. Cependant, tu ne m'as pas encore dédommagé pour le service d'il y a bien dix-huit ans...


_____La nymphe serra les dents. C'est vrai, elle avait beau réfléchir, elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait avoir fait pour lui équivalent ce qu'il avait fait pour elle. Il l'avait préservé d'une mort certaine. Elle lui avait offert une purée Mousseline ratée. L'écart était bien grand.


_______... Je le reconnais. Nous ne sommes pas encore quittes. Je suppose que tu vas me demander le silence, grinça-t-elle, impassible, une idée germant dans son esprit.

_______... Ce serait un peu maigre à mes yeux. Si je voulais que tu te taises, il m'aurait suffi de te tuer sur-le-champ, non ? Donc ce n'est pas une récompense digne de ce nom, tu n'es pas d'accord ? marmonna-t-il.


_____« Humpf, il a brisé mes convictions... », pensa-t-elle.


_____Car si elle se sent obligée de rendre service en échange d'un autre, elle pouvait au moins jouer sur les mots pour contourner les ordres. Elle voulait qu'il lui demande de taire son identité pour qu'elle soit libre d'écrire comme bon lui semble. Mais il venait de la persuader que ce n'était pas suffisant pour qu'elle se rachète.


_______Je veux simplement qu'aucune de tes actions ne me mette en péril, continua-t-il. Parler est une action. Écrire en est une. La télépathie aussi. Les sous-entendus, les indices... pour tout cela, il faut agir. C'est tout. Ce n'est pas trop exiger, à mon avis.


_____Elle soupira, vaincue. Si la requête du spectre lui laissait une solution, elle lui avait échappé. Elle ne trouvait rien à redire, aucun moyen de le duper. Impossible de le dénoncer, et encore moins de l'attaquer, qu'importe comment. Elle grimaça, déçue, vexée, humiliée de s'être fait avoir ainsi :


_______Soit.


_____Gardevoir vit le sol se rapprocher, et elle fut reposée à terre en douceur. Elle se releva et défroissa sa robe, tête basse, se détournant quand Darkrai reprit son apparence humaine et se rhabilla.


_______... Je vais récupérer mes affaires, et partir, annonça Damon, se dirigeant déjà vers l'entrée de la cabane.

_______Pas question. Tu as juré de rester tant que ton bras ne serait pas guéri, grommela-t-elle.

_______Je pensais que tu serais ravie de te débarrasser de moi. Je ne te comprends pas, avoua-t-il.

_______Une promesse est une promesse, coupa-t-elle sèchement. Prouve-moi que tu as au moins une parole, à défaut d'une morale. Et je ne fais pas ça pour toi. Ce que je veux, c'est des éléments sur mon enfance, alors pendant les jours que tu as encore à passer avec moi, tu vas tout me dire au sujet du laboratoire.


_____Le jeune homme la fixa longuement, sans répondre. Dans un sens, elle est comme lui. Tous deux veulent connaître leur passé. Le peu qu'ils savent ne leur suffit pas. Il leur faut les détails. Elle pour savoir à quoi elle a échappé exactement, lui afin de comprendre ce qui l'a poussé à devenir un criminel. Il ne se souvient de rien, atteint d'une amnésie qui s'étend sur les trois ans où il a manigancé.


_______Bien. Entendu. Je me tiendrai à ce que j'ai dit, consentit-il.



_______Euh, c'est bon, elles sont assez loin, les présences néfastes ? demanda timidement Rosélia, sentant la tension entre l'humain et la Gardevoir.

_______Nan, répondit rudement celle-ci. Elles sont au huitième étage.

_______Ah. Et, euh... Si ce n'est pas trop indiscret, comment ça se fait que vous sachiez qu'elles sont toujours dans le Donjon ? questionna-t-elle encore.

_______J'utilise l'aura. C'est un ami qui me l'a enseignée. Voilà tout.


_____Le silence s'installa à nouveau dans la petite maison. Damon était penché à la fenêtre ouverte, dos aux autres, observant la cime des arbres, une cigarette déjà à moitié entamée dans la main droite.

_____La nymphe psychique faisait mine d'avoir repris la lecture de son encyclopédie. Mais en vérité, elle le surveillait du coin de l'œil. Raichu n'était toujours pas réveillé, et la plante, au bout du lit, s'ennuyait ferme.


_______... Bon, je sais pas vous, mais moi, j'en ai ras-le-bol de ce calme plat ! On peut pas faire un truc ? Discuter, ou autre chose, quoi ! Y a pas la télé, ici ? râla-t-elle.

_______Et toi, tu n'as pas de bouton muet ? Je bosse, figure-toi, rouspéta la maîtresse de maison.

_______Oh ça va ! J'ai compris, mademoiselle n'aime pas la compagnie !

_______Je n'aime pas le chahut !

_______T'avais qu'à nous laisser dehors !


_____« Ah ! les femmes... », songea le jeune homme.


_______Mmh... Où suis-je ? gémit une petite voix.


_____Elles s'interrompirent, se tournant vers le Pokémon Électrique. Il se redressa, fixant la fleur qui lui rendit une moue dédaigneuse en grognant :


_______T'es quand même une grosse feignasse ! T'en as mis du temps pour émerger ! Il est quatre heures de l'après-midi, juste pour dire !

_______Hé, ne t'énerve pas comme ça ! Si tu n'es pas contente, fiche-moi la paix, au lieu de me suivre ! répliqua-t-il.

_______Je ne te suivais pas ! riposta-t-elle, frustrée.

_______Rhaa, taisez-vous, la marmaille ! cria l'autre demoiselle en tapotant nerveusement sur son bureau.


_____L'effet fut immédiat. Tous deux s'interrompirent. Même l'humain avait été un peu surpris. Maintenant, il pestait intérieurement en se cambrant pour récupérer son mégot qu'il avait laissé tomber dehors.


_______Je préfère ça. Bien, maintenant que tu es debout, explique-moi la cause de ton évanouissement. Maladie, vertige, allergie ? proposa-t-elle, reprenant une voix plus posée.

_______Euh... dégoût, dit la souris. Et vous êtes qui ?

_______Un médecin. Bon, que veux-tu dire par "dégoût" ? l'interrogea-t-elle.

_______Il... il y avait un Haydaim mis en pièce... ça m'a retourné...


_____La Pokémon Psy lança un regard noir au garçon qui porta deux doigts à la bouche en baissant la tête, triturant le col de sa chemise, comme un enfant pris en faute. Mais il se reprit bien vite.


_______Bah, c'est rien, je suis sûre que cela ne se reproduira plus, fit-elle, en appuyant sur les cinq derniers mots.

_______Comment peux-tu dire ça ? Tu lis l'avenir, aussi ? railla la rose.

_______Non. C'est juste une intuition... minauda la jeune femme en fixant froidement Damon, désormais imperméable à ces remarques plus ou moins recherchées.


_____Une goutte d'eau, puis une autre, vinrent s'écraser sur le rebord de la fenêtre, il s'empressa de la fermer. Il avait eu raison, car au bout de quelques minutes, une pluie diluvienne s'abattit sur la Forêt de l'Oubli. Le roulement sourd du tonnerre se fit entendre, peu après qu'un éclair ait embrasé les nuages noirs et épais. Le vent se leva, impitoyable, secouant la maisonnette dont les murs grincèrent.


_______C'est... c'est solide ? bredouilla Rosélia.

_______Qu'est-ce que tu crois ? Elle a vu pire, cette bicoque ! Elle n'en est pas à un orage près ! s'offusqua Gardevoir.

_______S-si tu le dis...


_____Mais la pauvre Pokémon Plante n'était pas rassurée pour autant. Elle détestait les tempêtes. Aussi loin qu'elle se souvînt, elle en avait toujours eu peur. Et se retrouver dans une bâtisse d'apparence si frêle l'effrayait plus qu'autre chose.

_____Les vitres tremblaient sous la force de l'eau qui les martelait, pourtant l'humain restait passif, tranquillement adossé juste à côté, tête basse, yeux clos, mains dans les poches, sa cigarette finissant sagement de se consumer, glissée entre ses lèvres.

_____Une Feuillemagik vint soudain la couper net, effleurant son visage. La créature psychique se préparait à en lancer une autre, mais elle la résorba dès que le jeune homme eut jeté le petit bout qui lui restait dans la corbeille, en marmonnant au passage qu'il aurait suffi de le lui demander. Cela lui valut de voir une autre feuille passer tout près de son nez, le manquant de très peu.


_______T'es mal, mais alors très mal placé pour me faire la moindre remarque, grinça-t-elle.

_______Puisque je dois rester encore un peu ici, essaie au moins de m'ignorer, si te montrer un minimum agréable est au-dessus de tes compétences, rétorqua-t-il, une pointe d'agacement dans la voix.

_______Être un minimum agréable avec toi ? houspilla-t-elle. Répète un peu cette connerie, pour voir !

_______Pour en faire quoi ? L'enregistrer ? fit-il sur un ton sarcastique.

_______Et après, c'est nous, la marmaille ? cassa soudain Raichu. Je sais pas si vous réalisez que votre dispute a commencé avec une clope !

_______Je crois q-que le mauvais temps... nous met tous sur les nerfs... bégaya Rosélia. On devrait plutôt causer pour... penser à autre chose...

_______Ouais, mais de quoi on va parler ? demanda la souris. Puisque vous avez tous l'air un peu soupe au lait, ça va être dur.

_______Ben tu pourrais nous expliquer pourquoi tu t'encombres d'un poster dans ton sac.


_____La damoiselle psychique montra le morceau dépassant de la besace. L'intéressé le prit, et retira complètement l'affiche, avec grand soin. Une fois dépliée, elle révéla une grande image de l'équipe As.


_______T'es un fan de l'équipe As ? Parce que Roserade, c'est ma grande sœur ! s'exclama la fleur, la fierté remplaçant sa peur de la tourmente.

_______Ah ? Eh bien, tu as de qui tenir ! Tes parents m'en ont beaucoup parlé, il paraît qu'elle a un sacré caractère ! sourit l'autre femelle.

_______Ben je ne sais pas vraiment. Elle est partie avant ma naissance, je ne l'ai jamais rencontrée, répondit-elle.

_______Ce doit être sympa d'avoir quelqu'un de célèbre dans sa famille, mais en fait, ce n'est pas l'équipe As qui m'intéresse. Moi, je suis le plus grand fan de l'équipe Sunset ! Elle est sur l'autre face de mon poster, sur le recto ! clama le Pokémon Électrique, aux anges.

_______L'équipe Sunset, vraiment ? intervint Damon, ayant eu un léger sursaut. Et comme tout admirateur qui se respecte, tu dois être informé de beaucoup de choses sur elle, je me trompe ?

_______Euuuh... Je n'ai rien dit quand j'ai vu que tu nous comprenais mais... depuis quand les humains connaissent l'exploration, et tout ce qui va avec ? s'étonna l'apprenti.

_______Ne t'en occupe pas, c'est un cas à part très compliqué et... très chiant à expliquer – très chiant tout court – lança la nymphe, se retenant bien de prononcer la dernière critique à haute voix.

_______... Bon. Ben, euh, oui, je sais plein de trucs ! reprit-il. Pourquoi, tu veux des tuyaux, euh...

_______Damon. Non, pas vraiment. Plus tard, peut-être.

_______Ah. Ben en tout cas, j'aimerais bien devenir aussi fort qu'elles ! Aucun Donjon ne me résisterait ! Je ramènerais des tas de trésors, et avec, je pourrais peut-être...


_____La voix du rongeur s'éteignit, en même temps que la lueur joyeuse dans son regard. Or cela fut extrêmement rapide. Personne ne s'aperçut de cette faille dans la gaieté du novice. Personne sauf l'humain, qui avait l'œil pour deviner les faiblesses. Ce court instant de tristesse avait réussi à l'émouvoir pendant quelques secondes, tandis que Raichu terminait sa phrase en reprenant son air jovial :


_______... m'acheter plein de trucs, pour faire encore mieux après ! Retrouver les Rouages du Temps, par exemple !

_______Quoi ? Hé, juste pour dire, tout le monde a abandonné depuis des lustres ! Et ce n'est certainement pas toi qui vas y arriver, désolée de ma franchise ! s'esclaffa la Pokémon Psy.

_______Hi hi ! Alors toi, t'es amusant ! renchérit la rose. Je n'aurais peut-être pas dû chercher le renvoi de ton équipe, tu m'aurais bien fait rire !

_______Mais arrêtez de vous moquer de moi ! brailla-t-il, le rouge aux joues.

_______Je ne trouve pas ses ambitions idiotes. Il a du cran, j'aime bien. Et puis, si on dit à tous ceux qui veulent essayer de retrouver les Rouages qu'ils n'ont aucune chance, qui tentera ? raisonna le jeune homme.

_______Bien parlé, reconnut l'adolescente. En plus, s'il réussit, c'est la gloire assurée. S'il se rate... bah, ce sera un échec de plus, on n'en parlera plus. C'est décidé, je les chercherai aussi ! Pas question que tu récoltes les honneurs tout seul, chose orange !

_______Mais j'ai jamais dit que j'y allais vraiment... du moins, pas maintenant, là... Et pourquoi avec toi ? grimaça Raichu.

_______Eh, sans rancune, d'accord ? Tout ce que j'avais dit, c'était sur un coup de tête, j'étais déçue, rit-elle, voyant leur réconciliation comme un bon moyen pour être sûre de ne pas explorer seule. Puis, je savais bien que tu plaisantais pour les Rouages, on te taquinait.

_______Euh, d'accord, excuses acceptées ! Mais bon, inutile de te reprendre dans mon équipe, on va dire que tu explores sans obligation. Parce que j'espère bien que tu vas t'inscrire en solo ! Si tu tiens tant que ça à l'école de Grodoudou... D'ailleurs, faudra qu'on y aille dès demain matin, pour être sûrs d'arriver avant le retour de la Guilde ! Même si je sais que leur exploration va durer longtemps, on n'est jamais trop prudent, avec un Maître aussi... imprévisible...


_____Gardevoir plissa les yeux, suspicieuse.


_______Tu vas à Bourg-Trésor, finalement, Rosélia ? Tu ne disais pas vouloir retourner chez tes parents ?

_______Euh, c'était parce que j'avais peur de retomber sur les brutes qui nous ont sauté dessus hier. Mais je me suis remise, maintenant, je suis prête à repartir pour l'école, comme prévu.

_______Ils n'attendaient pas tes dix-huit ans ?

_______J'ai réussi à les convaincre. Ça a été très dur.

_______Tu ne devais pas être accompagnée d'un Roucoups et d'une Momartik ? Vous étiez toujours ensemble, et celle-ci parlait de votre future équipe d'exploration.

_______Ben... ils m'ont lâchée. C'est pour ça que j'ai insisté pour partir plus tôt. J'étais en colère.

_______Hum... ok, je vois ! Eh bien, bonne chance, j'irai rendre visite à tes parents pour leur dire que tu vas bien !

_______Non non ! Euh, pas la peine, je leur écrirai. Ne vous dérangez pas pour ça.

_______Tutoie-moi, va.


_____Raichu, qui écoutait attentivement la conversation, questionna la Pokémon fleur :


_______Alors comme ça, tu étais l'amie de l'équipe Vent Glacé ? C'est bizarre, ils ne t'ont jamais mentionnée.

_______Je l'ai dit, ils m'ont larguée, trahie. N'en parlons plus, maintenant, je me prends en main toute seule. Je ferai comme toi, je m'entraînerai en solo, clama-t-elle comme si elle relevait un défi.


_____Avec cette conversation animée et les décisions qui en avaient résulté, elle en avait complètement oublié l'orage qui, depuis, s'était éloigné. Ne restait plus que de la boue, de grosses flaques, et les toutes dernières gouttes de pluies, qu'il serait même possible d'esquiver.


_______Pfiou, qui avait raison en disant que discuter calmerait les nerfs ? Même si j'en connais un qui ne l'a pas beaucoup ouverte... nota-t-elle en bâillant.

_______Je n'avais pas grand-chose à dire. En fait, je réfléchissais, dit Damon, en baissant la tête vers la minuscule créature.

_______Non, sans blague... ironisa l'autre demoiselle, bâillant à son tour.

_______Eh oui, je m'épate moi-même, lui renvoya-t-il. Bon, je me disais que, puisqu'il me faut me rendre à Bourg-Trésor pour régler quelques affaires, mais que je reste néanmoins un simple homme – la Pokémon Psy leva les yeux au ciel –, je me demandais si vous accepteriez de m'y conduire.

_______Ben c'est que... je ne sais pas quelle réaction auront les habitants en voyant deux Pokémon accompagner un humain dans leur ville, expliqua la souris.

_______En tout cas, ce sera sans doute mauvais pour toi, et pour nous par la même occasion, ajouta la plante.

_______Je m'en doutais, dit le garçon, pensif. Mais je me séparerai de vous avant. Je dois au moins rejoindre la Falaise Trempée. Ensuite, je m'en sortirai tout seul. Si ça ne vous convient pas, je comprendrai, tant pis.

_______Vu sous cet angle, je ne vois pas où serait le problème, je suis d'accord, conclut Rosélia.

_______Et tu n'as pas l'air comme les autres, toi, t'as l'air sympa ! Et honnête, compléta le Pokémon foudre.


_____Gardevoir, dont les oreilles vrombissaient en entendant ces paroles amicales, allait leur déconseiller la présence du pseudo humain quand celui-ci, repérant la manœuvre, continua de manière innocente quoique parfaitement calculée :


_______Je vous remercie. Pour tout dire, je dois l'admettre, y aller seul me mettrait en péril.


_____L'honneur de la jeune femme en prit un coup. Il venait de réussir à faire intervenir le service qu'elle doit lui rendre dans cette situation. Elle se sentit donc contrainte de se taire. Ne pas tenir parole serait trop humiliant. Mais se faire avoir ainsi l'était pareillement.


_______Je viens aussi, clama-t-elle.


_____Elle se réjouit de l'once de surprise qui était passée dans le regard de Damon. Elle allait lui prouver qu'elle aussi sait jouer sur les mots.


_______Ben oui, tu as promis de rester jusqu'à ce que ton bras soit guéri. Mais comme tu persistes à vouloir partir, il va bien falloir que je t'accompagne. Un bras blessé, même un peu... ça peut te mettre en péril, non ?