Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Bienvenue à Yanago de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 24/04/2015 à 23:14
» Dernière mise à jour le 24/04/2015 à 23:14

» Mots-clés :   Cross over   Humour   Région inventée   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
044 : Que savez-vous à mon sujet ?
- Hmmm, j'ai très mal dormi moi...

Risa se réveilla et remarqua rapidement qu'elle était attachée à une chaise et enveloppée dans une camisole de force.

- Ah oui c'est vrai... Il fallait bien que ce pauvre Cyril puisse tirer de la satisfaction de mon kidnapping...
- Mademoiselle Risa.

La Maîtresse Pokémon de Yanago reconnu immédiatement la voix de Zen. Le jeune homme aux cheveux bruns l'observait avec inquiétude en compagnie de Kat et Q-Ice. Les quatre dresseurs étaient enfermés dans ce qui qui semblait être une cellule de prison. Le premier détail qui sauta aux yeux de Risa était la grande table de banquet qui était disposée derrière les barreaux de la cellule. Elle était couverte de gâteaux et de desserts sucrés.

- Su-sucre ! Fichtre, il sait comment me torturer l'animal ! J'en ai l'eau à la bouche !
- Prenez votre mal en patience mademoiselle Risa, annonça Xez qui était assis à l'autre bout de la salle.
- Dites donc gentleman kidnappeur, auriez-vous l'amabilité de me dire depuis quand le gala est terminé ?
- Ça va faire deux heures, et j'ai prévenu votre amie professeur qu'elle devrait rentrer seule.
- Quelle attention, mais Enka savait que quoi qu'il arriverait, elle devrait rentrer seule.
- Mademoiselle Risa, pourquoi vous êtes venus à notre secours de cette manière ? demanda Kat d'une voix anxieuse. Vous auriez pu simplement nous libérer et on serait tous reparti sans heurts.
- Malheureusement, ce n'est pas aussi simple...

À cet instant précis, la porte située à côté de Xez s'ouvrit à la volée. Cyril se tenait sur le pas de la porte. Le jeune homme aux yeux vairons avait une expression malsaine de triomphe dessinée sur son visage.

- Ah... Ahahah... Quel bonheur ! Quel effet ça te fait d'être impuissante ? Tu ressens le désespoir hein ?

La Maîtresse Pokémon resta silencieuse tout en le fixant du regard, mais Cyril remarqua rapidement le filet de bave que la jeune fille avait à la bouche.

- J'ai eut le temps de t'observer Risa. Depuis ce jour maudit où tu as assassiné mon père...
- Arrête de déformer les faits, ton père s'est suicidé sous nos yeux, on a gardé l'enregistrement vidéo.
- LA FERME SALE GARCE !

Le jeune homme avait hurlé avec tellement de force et de haine que Kat se réfugia derrière son frère, complètement terrorisée. Cyril s'approcha de la table de banquet.

- Mais tu sais quoi ? Je te pardonnerais bientôt ma chère, quand je t'exécuterais d'ici quelques jours et que je reprendrais ce qui m'appartient de droit !
- Du vide ? Franchement...
- SILENCE ! C'était moi qui était destiné à devenir le Maître Pokémon de Yanago !
- Dis plutôt que tu voulais devenir le caïd de la mafia locale.
- TA GUEULE ! Tu as ruiné ma vie ! Et tu le paieras avec la tienne ! Mais en attendant, tu vas passer tes derniers jours à souffrir !

Cyril attrapa un gâteau posé sur la table et le renversa volontairement par terre avant de commencer à piétiner les quelques fruits qui s'étaient dispersés. Zen, Kat et Q-Ice purent se rendre compte que Risa avait une expression de meurtre sur son propre visage.

- Oui ! Ouiii ! Déteste-moi ! Ma satisfaction n'en sera que plus grande ! Oh, j'ai bien envie de continuer encore longtemps, il y a tellement de déchets sur cette table...

C'est alors qu'Ysta entra à son tour dans la salle.

- Excusez-moi d'interrompre votre... Divertissement boss, mais Dianthéa aimerait s'entretenir avec vous dans les plus brefs délais.
- Tsss, pourquoi c'est toujours dans les moments les plus intéressants que je suis dérangé ? Très bien j'arrive. Dites à l'autre allumée de venir faire le ménage rapidement !

Le jeune homme aux yeux vairons quitta rapidement la salle avec Ysta, cette dernière échangeant un regard avec son partenaire, qui s'était tenu tranquille pendant tout ce temps. Risa passa en quelques secondes du regard de tueuse à une expression neutre.

- Tsss, de quoi j'ai l'air devant des dresseurs de ma propre région ?
- Mademoiselle Risa... commença Q-Ice.
- Je suis désolée de vous faire subir ce genre de choses.
- Mais non, personne ne peut être parfait mademoiselle. Nous avons tous nos côtés sombres... enchaîna Kat d'une voix faible.
- Bon, maintenant que l'autre abruti est parti, profitons-en un peu, annonça Xez en se levant.

L'homme aux cheveux sertis de mèches bleues se dirigea à son tour vers la table de banquet et attrapa quelques victuailles avant de les glisser dans la cellule où étaient retenu les quatre dresseurs.

- Profitez-en, ce serait dommage de gaspiller tout ça.
- Quelle attention, il a toujours agi de la sorte ? demanda la Maîtresse Pokémon.
- Oui... Cet homme s'est assuré que nous ne subissions pas de mauvais traitements de la part de Cyril, répondit Zen.
- Je vois, vous ne mentiez donc pas...

Et alors que Kat nourrissait la fille à la robe en zigzag immobilisée, la porte de la salle s'ouvrit encore une fois.

- Excusez-moi Xez, je viens nettoyer les saletés...

Risa reconnut immédiatement la servante aux cheveux roses et à la peau pâle qui était venue semer quelques troubles à l'hôpital de Grandegemme. La jeune fille à la robe en zigzag remarqua cependant qu'elle laissait clairement paraître une impression de laisser aller. Elle était accompagnée d'un Greninja et ne se rendit pas compte tout de suite qu'il y avait un prisonnier de plus dans la cellule.

- Et bien alors ? Qu'est-ce qui est arrivé à la tueuse parfaite qui a failli commettre une hécatombe en plein dans un hôpital ? annonça Risa d'une voix forte.

La servante sursauta d'un coup, comme paniquée, alors que le Greninja se plaça devant elle prêt à la défendre.

- V-Vous... Que faites-vous ici ?!
- Oh pas grand-chose, je nourris les faux espoirs d'un égoïste qui ne pense qu'à sa propre personne. Mais qu'est-ce qui est arrivée à la tueuse sans sentiments que l'on m'a tant décrite ?

La servante aux cheveux roses commença à avoir les larmes aux yeux. Risa comprit rapidement ce que ça voulait dire.

- C'est bon j'ai compris. En dépit que tu sois parfaite, tu as échoué dans la mission qu'on t'a confiée et maintenant on te perçoit de la même manière que tu voyais les autres avant ton échec.
- C-C'est...
- Il ne faut pas avoir honte de l'avouer. Tu as perdu tous tes repérés depuis que je t'ai renvoyée ici et tu ne sais plus à qui ni à quoi faire confiance.
- Je...
- Cependant, laisse-moi te dire une chose. Quand je serais libre, je t'expliquerais pourquoi tu t'es faite manipuler depuis ton arrivée ici.
- Que savez-vous à mon sujet ? répondit la servante avec colère.
- Tout, absolument tout ! Je sais qui tu es, d'où tu viens et même pourquoi tu es arrivée à Kalos alors que tu aurais normalement dû arriver à Yanago.

Xez afficha une mine intriguée tandis que la servante aux cheveux roses passait le balai sans rien dire sous le regard du Pokémon ninja.

- Tu as des regrets. Tu sais que tu as commis une erreur en assassinant cette pauvre fille et en laissant son Prismillon tout seul.
- Je n'ai fais que suivre les ordres !
- Et c'est après ton électrochoc que tu t'es rendue compte de ton erreur.
- ASSEZ !

En un éclair, la servante aux cheveux roses lança une dague rosâtre qui passa à quelques centimètres du visage de Risa avant d'aller s'encastrer dans le mur. Xez se leva immédiatement et attrapa l'une de ses Poké-Ball.

- Calmez-vous jeune fille !
- C'est de ma faute, je l'ai provoquée, répondit calmement la Maîtresse Pokémon de Yanago.
- Vous êtes encore plus monstrueuse que ce Cyril ! s'écria la servante.
- Non, c'est juste que j'ai visé un point sensible et ce n'est pas très glorieux de ma part.

La servante aux cheveux roses continua de passer le balai sans rien dire.

- Cependant, je suis rassurée de voir que tu vois les choses de manière plus réaliste. Je m'excuse de t'avoir mise en colère de la sorte.
- Comme si je devrais prêter la moindre oreille à ce que vous racontez, répondit la servante sans même adresser un regard à Risa, au moins Cyril et Dianthéa étaient francs eux.
- Francs ? C'est là tout le problème. Quand on «nait» subitement dans un plan d'existence, on doit tout apprendre. Et ce sont ces deux-là qui t'ont éduquée n'est-ce pas ?

Zen, Kat, Q-Ice et même Xez étaient intrigués par ce que la Maîtresse Pokémon venait de dire. La servante aux cheveux resta silencieuse.

- Un plan d'existence ? C'est de la science-fiction ? s'étonna Q-Ice.
- Heu je te rappelle qu'on a voyagé vers le futur nous, répondit Zen sur le coup.
- Sois rassurée Hachiju, je te révèlerais bientôt toute la vérité à ton sujet.

Un silence gênant s'était installé dans la pièce. Les trois dresseurs de Yanago se demandèrent pourquoi Risa avait appelé la servante aux cheveux roses par un nom similaire à celui des Hybrides.

-----

Le lendemain, port de Grandegemme

- À quelle heure il arrive le ferry déjà ?!
- Dans quelques minutes. On ne devrait pas tarder à le voir apparaître à l'horizon d'ici peu. Et arrête de stresser ainsi, tu perturbes ma lecture.
- J'espère que mam'zelle Risa va bien !

Aryo affichait un air très stressé tout en faisant les cents pas sur l'un des quais. Nos-G était en train de lire un livre tandis qu'Alpha se tenait à côté de lui, debout et immobile. Kite était en train de dormir, appuyée contre le champion d'Hydrocité ; et Chis entretenait la fleur de sa Fragilady.

- Ça y est, je le vois ! s'écria l'homme aux cheveux verts en pointant du doigt un point sombre qui se dessinait au large.
- Vindiou tu stresses trop Aryo, rétorqua Chis.
- Comment je pourrais rester calme alors que mam'zelle Risa est partie seule dans un lieu inconnu avec potentiellement plein d'ennemis qui lui veulent du mal ?!
- On parle de notre Maîtresse Pokémon je te signale, répondit calmement Nos-G, quelqu'un qui est capable de faire mettre Arceus à genoux devant elle si elle le voulait vraiment.

Dès lors, l'une des Poké-ball d'Aryo se mit à vibrer avant de s'ouvrir par elle-même, révélant sa Feunard femelle.

- Votre ami a raison Maître, vous devriez vous calmer tout de suite !

Ce faisant, l'élégante Pokémon Renard bondit sur son dresseur pour le plaquer au sol.

- Ourf ! Tu pèses ton poids Feunard !
- Comment osez-vous ?! On ne fait pas ce genre de remarques à une dame ! s'écria la Pokémon feu en donnant des coups de queue violent sur le visage d'Aryo.

Le ferry arriva quelques instants plus tard dans le port et les passagers commencèrent à poser pied à terre. Feunard avait disposé ses queues de manière à ce que son maître ne puisse pas parler. Personne ne dit rien jusqu'à ce que le professeur Enka ne débarque à son tour, seule.

- Diantre, quel comité d'accueil, s'exclama la jeune professeur Pokémon.
- Vous avez fait bon voyage professeur ? demanda Chis.
- Bof, mes Pokémon ont encore jeté quelques dragueurs par-dessus bord à l'aller comme au retour...

Tout à coup, Aryo se releva d'un coup, renversant sa Pokémon au passage.

- Où est mam'zelle Risa ?!
- Je suis revenue toute seule... Mam'zelle Risa est restée à Kalos. Un charmant jeune homme poli m'a dit que notre Maîtresse ne pouvait pas rentrer en même temps que moi.
- J'EN ÉTAIS SÛR !

Alpha se glissa silencieusement derrière le champion de Neiglace pour le retenir.

- Là, on se calme veux-tu ? annonça Nos-G d'une voix calme. Nous allons donc agir comme mademoiselle Risa nous l'a dit. D'ici demain, nous monterons une équipe qui ira à sa rescousse. Kite, réveilles-toi !

La championne d'Ossoleil se réveilla brusquement avant de se rapprocher de son homologue d'Hydrocité.

- Chis et toi allez répandre la nouvelle dans toute la région. Il faut que d'ici demain midi, tous nos volontaires soient prêts à partir.

- Pas de problèmes, on y va tout de suite !
- Quand à toi mon cher Aryo...
- Oui ?
- Soit tu te calmes pour de bon, soit je t'envoie passer la nuit dans la cage de Shaymin. Quel est ton choix ?

Alpha relâcha le jeune homme aux cheveux verts qui afficha rapidement un air sérieux.

- C'est bon, j'ai paniqué et je m'en excuse. Je dois mieux me maîtriser... Et je n'ai surtout pas envie d'aller tenir compagnie à notre nympho préférée alors qu'elle est encore plus impatiente que moi d'aller délivrer nos amis.