Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 22/06/2014 à 10:06
» Dernière mise à jour le 22/07/2018 à 23:23

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Film 3 : Thanese et la molécule d'or (4/8)
Le concepteur la regarda avec un air de totale absence sur son visage.

- Rugard... Ce nom semble surgir du plus profond de notre mémoire. Oui... Nous nous souvenons. Tel était notre nom quand nous étions un pauvre être d'oxygène, quand nous n'étions pas complets.

Estelle était visiblement sous le choc, un mélange de joie, de stupeur et de tristesse. Vilius, lui, observait le concepteur avec scepticisme. Ce type était-il vraiment son frère jumeau disparu depuis plus de vingt cinq ans, que tout le monde pensait mort ? Vilius aurait eu du mal à l'admettre, si seulement le visage du concepteur n'avait pas tant ressemblait au sien. À part la coupe de cheveux, ils étaient identiques. Comme il ne se rappelait pas du tout de ce type, Vilius ne pouvait pas en être touché. En revanche, Estelle, qui elle s'en souvenait, et qui avait toujours été tristement sensible, ne fit aucun effort pour cacher ses larmes.

- C'est... c'est vraiment toi ! Tu es vivant...

- Nous avions besoin d'un hôte humain pour tâcher de les comprendre, dit Rugard. Nous nous sommes réfugiés dans ce corps, celui d'un être tout jeune. Nous avons appris, et nous avons enseigné. Désormais, nous ne faisons plus qu'un avec celui que vous nommez Rugard.

- Rugard, il faut que tu reviennes avec nous, fit Estelle en s'approchant. Père... il s'en est toujours voulu... il est si triste. Reviens chez toi, Rugard.

Mais Kyria arrêta sa sœur avant qu'elle n'ait pu s'approcher davantage.

- Cet homme n'est plus ton frère, grande sœur. Je le sais. Je le sens. Son esprit est... compliqué, comme s'il y avait des millions d'êtres en un seul. Et je ne ressens qu'une chose en lui : le désir de détruire.

Rugard hocha la tête, comme si c'était l'évidence même.

- Oui, détruire. Détruire, renaître et reconstruire. Tel est notre quête, notre destin, ce pourquoi nous existons. Nous créerons un monde pour nous, pour le thanor, et recréerons la vie à notre image, comme nous l'avons fait il y a si longtemps avec nos quatre serviteurs.

Les quatre Pokemon de thanor s'inclinèrent, et Rugard sourit.

- Oui, c'était avant que nous ne soyons nous. Mais nous nous en rappelons. Alors que nous étions en guerre avec Mew, notre volonté a fait naître quatre êtres du thanor. Ils sont un peu de nous, mais ils sont aussi eux. Le moment venu, ils reviendront à nous, pour que nous soyons complets.

- Oui, ô concepteur, firent en chœur les Pokemon.

- Non ! Protesta Estelle. Rugard, tu es notre frère ! Tu es malade, contrôlé par ces choses en toi... Mais on peut t'aider ! Viens avec nous !

- Nous ne sommes pas malades, répondit Rugard. On peut même dire que nous sommes le remède à tous les maux. Et nous ne sommes pas non plus contrôlés. Nous ne faisons qu'un avec le thanor. Nous sommes le thanor.

Vilius s'avança avant qu'Estelle n'ai pu répliquer.

- Assez de ces conneries ! Estelle, ce type est clairement un ennemi, qu'importe qui il était avant. Lui et ses potes représentent une menace que nous ne pouvons ignorer.

Rugard sourit.

- Tu as hâte d'en découdre, toi qui fus notre frère jumeau. Tu as raison à notre sujet. Nous n'arrêterons rien tant que ce monde ne sera pas transformé. Nous voulions simplement vous voir pour satisfaire notre part humaine. Et par la même vous donner l'occasion d'assister à notre naissance en tant qu'être de thanor à part entière. Ça va bientôt commencer. Veuillez observer, et ensuite seulement, nous vous ferons rejoindre le thanor. Plus jamais nous ne serons séparés, frère et sœurs humains.

Rugard se replongea dans le cocon de thanor derrière lui, tandis que les quatre Pokemon prirent position devant.

- Quoi qu'il ait l'intention de faire, on ne va pas rester tranquillement là à regarder, s'écria Vilius. Visez ce truc doré !

Vilius et Kyria se déployèrent, et, avec un peu de retard, Estelle. Kyria s'envola et tira un de ses lasers roses anti-thanor sur le concepteur. Bien évidemment, les Pokemon ne laissèrent pas faire. Le dénommé Centorlux envoya dessus sa lance de lumière, et les deux attaques s'autodétruisirent. Kyria cligna des yeux.

- Je pensais que cette énergie repoussait le thanor ! Protesta-t-elle à l'égard de Vilius.

Ce dernier haussa les épaules, n'ayant pas d'explication.

- Nous ne sommes pas fait que de thanor, dit Centorlux. Nous sommes avant tout des Pokemon, avec nos types propres. Moi, je suis de type Lumière. Votre fameuse énergie qui nous repousse n'affecte pas les attaques de type Lumière. Et puis... quand les molécules sont dispersées et peu nombreuse, elles ne peuvent pas résister à cette énergie impie que Mew a créée pour nous combattre. En revanche, quand elles sont concentrées et nombreuses, comme dans nos corps, ça devient clairement plus difficile.

Centorlux créa une autre lance de lumière, qu'il envoya sur Estelle. L'Agent 005 tendit le bras et sa main se transforma. Elle devint noire, fine, et armée de griffes. Elle attrapa la lance d'or à pleine vitesse, et la brisa sous sa poigne nouvelle.

- Oh, intéressant, fit Centorlux. Tu as brisé ma lance de lumière et de thanor. Ta main doit à la fois contenir le type ténèbres et l'énergie de Mew. Il est vrai que le type Lumière est affaibli face au type Ténèbres. Mais à ce moment-là, on a besoin d'un type Combat contre lui. Centorture.

Le centaure rouge aux deux épées surgit vers Estelle, mais fut intercepté par Vilius, à mains nues. Le Pokemon de thanor en resta coi.

- Que... Comment un humain comme toi peut-il me toucher ?!

- Tu ne connais pas bien le Sombracier, hein mon gars ?

En effet, Grivux avait transféré les ondes de cette énergie anti-thanor dans les brassards de Sombracier de Vilius. Et ce dernier venait d'activer le premier stade d'éveil du métal. Il en existait trois. Au premier stade, ses brassards lui recouvraient la moitié du bras, et triplaient sa force, sa vitesse et sa résistance. Mais rien que le premier stade demandait à Vilius un contrôle mental total, sous peine que son esprit se retrouve à la merci de la sauvagerie sans limite qui s'échappait de ce métal magique. Vilius éloigna d'un coup l'épée de droite qui menaçait son flan, et de son autre main, il cogna la tête casquée et immatérielle de Centorture. Immatérielle, certes, mais vulnérable face à la fusion du Sombracier et de l'énergie anti-thanor. Centorture recula sous le choc, mais il était plus effaré par le coup que blessé.

- Infâme être d'oxygène primitif ! Tu oses t'élever contre la volonté du concepteur ? Notre volonté ! Tu vas expier tes fautes !

Centorture leva ses deux épées, qui brillèrent d'une lueur blanchâtre.

- Subis mon attaque Lame Sainte !

Vilius croisa les bras pour contrer la double attaque combat. Les lames s'arrêtèrent net sur le revêtement de Sombracier de Vilius, mais l'Agent sentit quand même le coup passer. Peut-être le Sombracier était-il indestructible, mais pas les pauvres bras humains qu'ils recouvraient. Sentant un danger dans son dos, Vilius puisa dans sa force nouvelle pour sauter jusqu'au plafond déjà bien entamé par le thanor, et ainsi éviter les flèches blanches et spectrales de Centormas qui s'était glissé derrière lui en silence. En revanche, il ne put éviter le marteau noir que lui avait envoyé Centourment en suivant la trajectoire de son saut, et il se le serait pris de plein fouet si Kyria n'avait pas surgi et coupé le marteau de thanor et de ténèbres en deux à l'aide d'une de ses lames d'Eucandia et d'énergie anti-thanor. Kyria poursuivit en tirant une autre salve de laser, esquiva les flèches de Centormas et alla affronter Centorture de plus près.

Vilius secoua la tête. Voilà qu'il se faisait sauver par sa petite sœur de quatorze ans, adepte de Mon Petit Ponyta et qui répugnait à écraser ne serait-ce qu'une fourmi. Entre ça et s'être fait coiffer sur le poteau par Siena Crust, une fille qu'il avait lui-même pris sous son aile, Vilius se disait que son cas était peut-être désespéré. Oui, sans doute qu'il l'était, vu qu'il se mettait à penser de pareilles choses en plein combat. Tâchant de se reprendre, il alla en découdre avec Centourment. De son coté, Estelle rivalisait de vitesse et de coups avec Centorlux. En plus de ses mains, la jeune femme avait transformé aussi ses pieds, et se faisant, se déplaçait bien plus vite. Esquivant une autre des lances de lumière de Centorlux, elle tendit sa main gauche et utilisa une attaque Vibrobscur. Centorlux contint l'attaque avec une de type Lumière dont Estelle ignorait le nom.

Bien que n'étant pas elle-même une dresseuse comme son père, elle avait longuement étudié les Pokemon et l'art du combat. Des choses indispensables à savoir quand on était Agent Spécial. Le problème était que ce type Lumière était très rare, et que les données à son sujet n'étaient pas complètes. Estelle savait seulement que le type Lumière craignait le type Ténèbres, et inversement. Le Pokemon dont Estelle pouvait prendre la forme était aussi de type Vol en plus de Ténèbres, mais la jeune femme ignorait totalement l'effet que le vol pouvait avoir sur la lumière. Sans doute un effet neutre.

Mais pour utiliser ses attaques Vol, Estelle devait sortir ses ailes, mais ça impliquerai d'abandonner ses mains ou ses pieds transformés, car plus elle changeait de parties de son corps, plus elle risquait de perdre le contrôle d'elle-même et de laisser la créature dont elle prenait l'apparence la dominer. Comme Vilius l'avait dit, elle avait bien failli le tuer ce jour-là. Aussi énervant et maniganceur pouvait-il être, Estelle tenait encore à son frère. Et puis, elle ne voulait pas mettre Kyria en danger.

Trop occupés qu'ils étaient à combattre leurs propres adversaires, Estelle et Vilius ne se rendirent pas compte que leur petite sœur en avait deux à la fois. Les Pokemon du concepteur avaient jugé que la petite humaine dans son armure volante représentait la plus faible menace, aussi avaient-ils décidé de l'éliminer en premier. Centormas et Centorture ne visaient qu'elle, en de parfaites combinaisons mélangeant attaques spectres et combats. En lisant la surface de leurs pensées, Kyria parvenait à se jouer d'eux pour le moment, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas tenir. Le contrôle sur sa Titarmure n'était pas encore tout à fait au point, et tout le thanor présent autour d'elle semblait faire ce qu'il pouvait pour cacher les deux Pokemon à ses yeux. Elle avait beau lire les pensées, elle ne pouvait pas sentir à l'avance leur présence, d'autant que Centormas, en type Spectre, pouvait se réfugier à travers les murs et tirer ses flèches spectrales ni vu ni connu.

S'ils se jetaient sur elle en même temps, Kyria savait qu'elle ne pourrait pas les bloquer. Mais les deux Pokemon faisaient preuve de prudence. Ils avaient bien vu Kyria trancher en deux l'un des marteaux noirs de Centourment, et elle aurait très bien pu le faire sur eux. Aussi se gardaient-ils de l'attaquer de front. Centorture faisait paraître des sphères d'énergies bleues pour les lancer sur Kyria. Des Aurasphère, l'une des rares attaques spéciales de type Combat. Même avec sa vitesse de mobilité, Kyria peinait à les éviter. Et pour cause : Aurasphère était une attaque qui n'échouait jamais. Kyria était obligée de se servir de sa lame. Tandis qu'elle contrait les attaques de Centorture, la jeune fille perdit un instant de vue Centormas. Un instant qui suffit à lui être fatal. Quand le Pokemon Spectre décocha une nouvelle salve de flèches juste en dessous d'elle, deux touchèrent leur cible. Elles n'infligèrent aucun dommage à la Titarmure, mais passèrent carrément à travers pour toucher directement le corps de Kyria.

Sentant les deux flèches spectrales s'enfoncer dans son corps, provoquant une grande sensation de froid en elle, elle ne put que se prendre de plein fouet les prochaines Aurasphère qui la visaient. Une de ses ailes de titane fut détruite, de même qu'une partie de son armure à la poitrine. Quant à Kyria, elle chuta de six mètres pour venir s'écraser au sol, inconsciente. Sa chute attira enfin l'attention de Vilius et d'Estelle, qui hurlèrent son nom à l'unisson. Mais quand Vilius se précipita pour aller l'aider, il fut stoppé net. La présence du thanor dans la pièce avait comme doublé, et si les molécules étaient toujours repoussées par l'énergie anti-thanor sur Vilius et Estelle, elles étaient tellement regroupées autour que les deux humains ne purent presque rien voir aux alentours. C'est à ce moment que Rugard quitta son cocon de thanor, les bras levés, comme s'il priait quelqu'un. Tout son corps semblait être transformé en or. Et le dôme de thanor d'où il sortait était largement devenu plus petit.

- C'est l'instant. Notre corps a absorbé suffisamment de thanor. Nous sommes prêts à renaître en tant qu'être nouveau !

Les quatre Pokemon cessèrent de s'en prendre aux humains, et regardaient le concepteur avec un air d'adoration, poussant des « Ohhhhhh » et des « Ahhhhhh ». Vilius et Estelle virent leur frère se liquéfier sous leurs yeux, son corps devenant peu à peu du liquide jaune, qui lévitait au-dessus du sol. Du thanor à l'état brut, tellement condensé que le gaz était devenu liquide. La gelée jaune commença à prendre forme, jusqu'à devenir une petite silhouette flottant dans les airs. Tout le thanor de la pièce déferla sur elle. Le niveau de thanor devint si élevé que Vilius et Estelle commencèrent à sentir ses effets destructeurs sur leurs propres corps en dépit de leur protection. Tout ce qui restait des murs et du toit fut anéanti, et tout le thanor qui occultait l'endroit comme de la brume convergea en la silhouette qui venait de naître.

Puis, la brume jaune se leva. Il n'en restait aucune trace. Tout avait été aspiré dans l'être qui se tenait désormais devant eux. Petit, environ cinquante centimètres, il avait le corps jaune encadré par deux bandes noires qui recouvraient ses petits bras et la moitié de ses jambes. Sa tête était parfaitement ronde, entourés de petites boules jaunes autour. Il ne semblait avoir qu'un seul œil, qui regardait autour de lui d'un air curieux et joueur. Enfin, deux espèces de cercles lumineux croisés tournoyaient autour de son corps. Quand il parla, ce fut d'une voix couinante et enfantine, pas du tout menaçante.

- Je suis Thanese. Qui êtes-vous tous ?

Tout en se rependant en cris de joie, presque des sanglots, les quatre Pokemon centaure s'agenouillèrent devant lui en un parfait ensemble.

- Concepteur, nous sommes vos fidèles serviteurs ! Nos cœurs débordent de joie de vous rencontrer enfin !

- Con-cep-teur ? Répéta Thanese sans comprendre.

- Oui, acquiesça Centorlux. Vous êtes le concepteur, le noyau du thanor. Vous nous avez créé à partir de vos cellules, et vous vous êtes donné pour but de reprendre ce monde au détestable Mew et de le faire vôtre !

- Tha-nor ? Mon-de ? Mew ?

- Nous vous apprendrons tout ce que vous devez savoir, concepteur, dit Centourment. Maintenant que vous êtes là, tout en ce monde vous appartient. Nous allons le transformer pour vous.

Le petit Thanese fronça son unique sourcil, puis montra les trois humains présents de son bras minuscule.

- Et eux ? Qui sont-ils ?

- Des humains, votre grandeur, répondit Centormas. Des êtres vivants de l'oxygène, nos ennemis naturels. Ils ont été envoyé ici pour vous détruire, car ils craignent ce que vous êtes capable de faire. Je vous en prie, ô concepteur, anéantissez-les et dévorez-les ! Transformez leur corps en thanor et aspirez-les !

Comme Thanese ne comprenait visiblement pas, Centorture planta une de ses épées dans le sol, et en transforma une partie en thanor.

- Tout ce que nous touchons devient du thanor, concepteur, expliqua-t-il. Nous sommes du thanor, et nous nous nourrissons du thanor. Aspirez-le, concepteur.

Les deux cercles lumineux autour de Thanese tournèrent plus vite, tandis que les particules de thanor nées du sol filèrent droit sur lui, et disparurent dans son corps. Thanese avait fermé son œil. Il le rouvrit avec un éclat de surprise et de délice.

- C'est bon. Ça me rend heureux ! J'en veux plus !

- Il y'en a plus, concepteur, sourit Centorlux. Beaucoup plus. Vous en aurez autant que vous le voulez. Tout ici est à vous.

Vilius était désespéré. Il savait qu'ils ne pourraient pas, à deux, venir à bout des quatre Pokemon, alors avec ce nouveau qui venait d'apparaître... Ce Thanese avait l'air totalement inoffensif, mais Vilius ne se leurrait pas. L'horrible tension qu'il sentait s'échappait de son petit corps ne laissait aucun doute. Thanese était plus fort que les quatre centaures réunis, et de très loin. Vilius était sûr que si l'envie lui en prenait, il pourrait les transformer en masse de thanor sans se trouver dérangé par le peu d'énergie anti-thanor qu'ils avaient.

- PLUUUUUUUS ! Hurla Thanese.

Le sol se mit à trembler, et même l'air devint instable. Tout commença alors à se disloquer et se transformer en brume jaune de thanor. Le sol autour d'eux, les infrastructures restantes, les oiseaux qui passaient au-dessus d'eux, et même l'oxygène. En un rien de temps, Thanese pompait toute la matière autour de lui, la transformant en thanor dont il se nourrissait. Vilius commençait à avoir du mal à respirer, et voyait avec horreur son uniforme se désintégrer elle aussi. Leur énergie anti-thanor n'allait pas tenir longtemps. Estelle essaya désespérément de s'approcher pour aller chercher Kyria, mais elle ne put pas faire trois pas en direction de Thanese sans commençait à voir son corps perdre de ses cellules. Elle avait l'énergie anti-thanor de Grivux sur les ongles et les dents. Elle n'était pas assez protégée. Vilius non plus. Rester plus longtemps était synonyme de mort. Il ne put que se résoudre à abandonner Kyria.

Tandis que les quatre Pokemon observaient le spectacle que donnait leur concepteur avec un air de profonde béatitude, Vilius prit Estelle dans les bras et activa son second stade d'éveil du Sombracier. À ce niveau-là, ses brassards recouvraient entièrement ses deux bras, et sa force et sa vitesse étaient multipliaient par dix. Par contre, le contrôle mental qu'il requérait était tel que Vilius ne pouvait pas le laisser actif plus d'une minute sous peine d'y perdre son âme. Il se servit de ce peu de temps pour envoyer sur le sol un maximum de pression possible et faire un bond de plusieurs dizaines de mètres, loin de la portée de Thanese. Estelle se débattit dans ses bras.

- NON ! On doit sauver Kyria ! Elle est vivante ! Lâche-moi !

- Tu l'as bien senti, ce pouvoir non ? On ne peut pas s'approcher de ce gus sans se faire disloquer !

- Je m'en fiche, lâche-moi !

Tandis qu'ils retombaient bien plus loin, Vilius réutilisa son second stade d'éveil pour encaisser le choc et ressauter immédiatement après. Estelle se débattait tant que Vilius craignait qu'elle ne se serve de ses griffes noires sur lui. Après son quatrième saut, il plaqua sa sœur au sol et la regarda droit dans les yeux.

- Tu as souffert d'avoir perdu Rugard devant toi. Deux fois maintenant. Moi pas, car je ne le connaissais pas. Mais je connais Kyria. Et je souffre moi aussi de l'abandonner. Mais mourir ne l'aidera pas ! Elle a sa Titarmure équipée d'énergie anti-thanor. Elle pourra peut-être survivre à ça, et ces gars ne la tueront peut-être pas. Mais nous, nous devons avertir la Team de ce qui se passe ! Nous ne pourrons pas arrêter ces gus seuls. C'est le monde qui est en jeu maintenant, plus seulement nous ou Kyria !

Le fait de voir son frère Vilius, d'ordinaire si impassible et ironique, sur le point d'éclater en sanglot calma Estelle. Oui, Vilius aimait aussi leur nouvelle petite sœur. Il était même plus proche d'elle qu'Estelle pouvait l'être. Et il y avait une chose qui primait toujours sur les personnes individuelles. C'était le devoir envers la Team Rocket.

- Tu... Tu as raison. Je suis désolée, fit faiblement Estelle.

Elle se releva, et sorti ses ailes noires et rouges pour voler elle-même. Chaque mètre qui la séparait un peu plus de Kyria semblait comme un poignard qui s'avançait vers son cœur millimètre par millimètre. Comment pourraient-ils se présenter devant leur père après ça, alors qu'il leur avait demandé de veiller sur elle ?! Et Rugard, qui venait tout juste de réapparaître pour disparaître une fois de plus, et cette fois définitivement...

- Nous allons chercher des renforts, et nous reviendrons sauver Kyria, promit Vilius d'un air à la fois sombre et déterminé. Et si jamais ces enfoirés lui ont fait quoi que ce soit, je jure de ne pas connaître de répit tant que nous n'aurons pas éradiqué de la surface de la planète la moindre molécule de thanor !

Estelle hocha la tête. Elle était rarement d'accord avec Vilius, mais pour cette fois, il ne trouverait pas meilleur allié qu'elle.


***


Ayant terminé de dévoré le paysage qui l'entourait, Thanese remarqua enfin l'absence des deux humains qui étaient là tout à l'heure.

- Oh ben, ils sont partis. Pourquoi ? Ils ne s'étaient pas présentés...

- Les créatures nées de l'oxygène sont toutes des lâches, ô très grand, répondit Centorture.

- Ils ont eu peur de moi ? Questionna Thanese sans comprendre.

- Sans nul doute, concepteur, acquiesça Centormas.

- Mais pourquoi ? Je fais vraiment peur ?

- Votre pouvoir attire le crainte, tout comme votre personne. Vous allez transformer ce monde d'oxygène en monde de thanor, et en devenir le dieu tout puissant. Les êtres d'oxygènes craindront de se faire dévorer par vous, ce qui pourtant est inévitable.

Thanese se gratta la tête, perplexe.

- Mais... je ne voulais pas les manger, ces deux-là. Juste discuter. Leur dire que je suis gentil, qu'il n'y a aucune raison pour qu'il veuille me détruire.

Les quatre centaures se regardèrent entre eux. En renaissant dans ce corps qui lui était propre, le concepteur semblait avoir récupéré l'esprit d'un enfant. Il ne savait encore rien de lui, de son destin, ou de ce monde. Il était seulement guidé par son instinct. La volonté commune de toutes les cellules du thanor ne l'avait pas encore imprégné.

- Concepteur, les humains sont idiots, tenta Centorlux. Ce sont des créatures faibles, stupides et destructrices. Leur destin est de faire partie de vous quand vous les transformez tous en thanor.

- Sont-ils aussi bons que ce je viens de manger ? Demanda Thanese, soudain intéressé.

- Sans doute plus, concepteur. Leurs cellules sont variées et fournissent bien plus de thanor que l'air ou la terre. Partons à la conquête de cette région, puis du monde. Vous pourrez manger autant que vous vous voudrez, et laisser derrière vous un champ éternel de thanor.

- Oui oui, ça a l'air marrant ! Oh mais...

Thanese venait de remarquer la silhouette inanimée de Kyria au milieu de ce chaos de thanos, toujours entière grâce à sa Titarmure renforcée à l'énergie anti-thanor.

- Il reste un humain là. Pourquoi ne bouge-t-il pas ?

- Nous l'avons vaincu juste avant votre naissance, concepteur, répondit Centourment. C'est une femelle humaine, une jeune, apparemment.

- Elle sent... bizarre, grimaça Thanese. Elle ne me semble pas bonne à manger.

- C'est parce qu'elle est protégée par une énergie abominable qu'a créé notre grand ennemi Mew pour nous repousser, concepteur, expliqua Centorlux. Mais n'ayez crainte. Ça ne la protègera pas longtemps si vous décidez de la dévorer. Voulez-vous gouter votre premier humain, ô très grand ?

- Non.

Sous son casque, Centorlux fronça les sourcils.

- Non ?

- Non, confirma Thanese. Je veux lui parler. Je veux apprendre. Je ne sais rien des humains.

- Il n'y a rien à apprendre d'eux, concepteur, protesta Centorture. Ils servent juste de matière à transformer en thanor.

Thanese se tourna vers lui, et pour la première fois, son œil enjoué fut assombrit par la colère.

- J'ai dit que je ne vais pas la manger.

Thanese avait dit cette phrase d'un ton calme, pourtant, les centaures purent sentir l'énorme pression qui se dégageait de leur maître. Il était à peine contrarié, mais déjà, Centorture se sentit comme si une main géante et invisible était en train de l'écraser. Il s'inclina sans perdre un instant.

- Oui concepteur ! Nul ne doit contredire vos exigences. Je suis impardonnable !

Thanese se détourna de son serviteur et laissa sa pression s'éclipser. Centorture avait du mal à se relever et tremblait de tout son corps.

- Je veux qu'on l'amène avec nous, ordonna Thanese. Elle me parlera d'elle. Je veux savoir. Je veux comprendre.

Les centaures s'inclinèrent. Qu'importe la nature des désirs du concepteur. Tous devaient être respectés.

- Je veux voir ce monde, poursuivit Thanese. Je veux le voir et le comprendre avant de le manger.






*********

Image de Thanese :