Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 04/03/2012 à 08:30
» Dernière mise à jour le 07/03/2018 à 00:11

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 94 : Transfert-aimant
- Reposez-moi Djosan ! Je peux courir toute seule !

- Que ne puis-je, Siena Crust ! Vous êtes gravement blessée, et ces rustres qui nous courent après ne semblent guère au fait des règles élémentaires d'honneur et de dignité.

Ils étaient en effet poursuivis par toute une bande de Très Méchants Rouges, qui eux-mêmes fuyaient les deux Shadow Hunters, Two-Goldguns et Od. Djosan s'était lancé dans un souterrain qui semblait mener vers le cœur du volcan, songeant très probablement distancer leurs poursuivants à une intersection. Le problème, c'était que le tunnel, parfois surplombant des rivières de lave, était en ligne continue. Siena aurait bien lancé une grenade pour boucher le passage derrière eux, mais le risque qu'il fasse s'écrouler le plafond sur eux ou qu'il provoque une fissure qui emplisse le chemin de lave était trop important. De plus, si ce tunnel était un cul de sac, ils seraient bloqués.

Il semblerait que Two-Goldguns, loin derrière eux, ait adopté ce point de vue, car il n'usait plus de ses balles explosives. Mais à chaque fois qu'il tirait, un Très Méchant Rouge tombait immanquablement. Bientôt, il n'y en aurait plus assez derrière eux pour faire écran au Shadow Hunter. Siena s'était servie de la stupidité chronique des hommes de Flamyclope. Elle avait crié à vive-voix à Djosan de se rendre là où se trouvait Eï pour s'en emparer, et bien entendu, les Très Méchants Rouges les avait suivis. Siena préférait les savoir entre eux et les Shadow Hunters dans cette course folle et meurtrière. Ils arrivèrent enfin à une intersection. Siena fit fi des protestations de Djosan et se servit de son fouet pour lui faire lâcher sa taille qu'il tenait d'une seule main. Elle avait encore les jambes engourdies, mais elle pouvait courir.

- On se sépare, dit-elle.

- Ce n'est guère une bonne idée, si je puis me permettre...

- Non, vous ne pouvez pas. C'est un ordre. De toute façon, à deux ou à un, on ne peut pas les combattre. On aura plus de chances en les divisant.

Siena passa donc en gauche tandis que Djosan prenait à droite. La jeune Rocket constata d'un rapide coup d'œil vers l'arrière qu'une bonne moitié des Très Méchants Rouges l'avait suivi, ainsi que Two-Goldguns. Bien sûr. Il voulait se charger d'elle personnellement. Mais au bout de quelques secondes dans ce nouveau tunnel, et après un tournant vers la droite, le tunnel rejoignit celui que Djosan avait pris en un seul, et la jeune femme manqua de percuter le chevalier.

- Ciel ! Siena Crust ! Vous revoilà bien rapidement. Nul doute que c'est le destin qui l'eusse voulu !

Bon, au moins, le croisement des passages provoqua une belle bousculade quand les Très Méchants Rouges de chaque croisement se rentrèrent dedans. Le bout du passage menait à un grand lac de feu, où Siena eut la surprise de voir un Heatran, un Pokemon immensément rare, qui flottait dans la lave, apparemment K.O. Sans perdre du temps à se demander le pourquoi du comment, les deux Rockets continuèrent leur course vers une ouverture au fond. Mais quand ils s'y furent engagés, il apparut que ce n'était peut-être pas une bonne idée. Ils entendirent d'ici divers sons qui attestaient qu'un violent combat se déroulait au bout.

Mercutio, Zeff, Eryl et le colonel Tuno combattaient trois des Shadow Hunters, et pas les moindres ; Kenda, le psychopathe que Siena avait affronté, Lilura, la fille qui avait provoqué une mini-explosion nucléaire avec son ours, et Trefens, qui semblait de loin le plus puissant d'entre eux. Avec tous les Pokemon qui aidaient les dresseurs, il y avait un petit être rouge-marron, qui semblait fait de magma refroidi. Sans nul doute Eï. Il y avait aussi, au sol, D-Luxray, proprement coupé en deux. Il devait y avoir certaines choses à comprendre, mais Siena laissa passer pour l'instant. Ses amis avaient besoin d'aide. Elle déploya son fouet et le brandit vers Kenda. Trop concentré sur ses adversaires, il ne le vit pas arriver, et cria de douleur quand le faisceau électrique frappa son bras droit. Il allait être engourdi pendant un long moment. Stupéfait, il se tourna vers Siena.

- Toi ?!

Le visage de Mercutio s'éclaira d'un grand sourire de soulagement en voyant sa sœur. Mais étrangement, ce fut Zeff qui semblait le plus soulagé de la voir.

- Moi, répondit calmement Siena.

- Comment as-tu fait pour survivre au poison ?! Tu n'avais pas le droit !

Le Shadow Hunter ressemblait à cet instant à un petit garçon déçu de constater qu'un de ses jouets favoris lui avait fait horriblement défaut.

- Personne n'a le droit de survivre quand je le blesse ! Ajouta Kenda.

- Tu te ramollis, Kenda, souligna Trefens en rompant son engagement avec Mortali et Crimenombre. Tu n'es plus capable d'éliminer une fille même pas majeure, et en plus, tu la laisses te prendre par surprise.

- LA FERME ! Gronda le Shadow Hunter. Ce n'est qu'un retard sans importance. Elle mourra très vite. Mais aussi très lentement...

Mais il dut s'arrêter de parler quand le Mackogneur que Djosan avait appelé fondit sur lui. Lilura, qui se battait avec Zeff, haussa ses sourcils verts prononcés.

- Un nouveau... Avec l'uniforme de la X-Squad. On ne l'a pas sur notre contrat, lui.

- Que dites-vous, gente dame ?! S'étonna Djosan, l'air navré. Que la mienne vie n'est point mise à prix, comme celles de mes compagnons ? Ah, quel malheur ! Opprobre et déshonneur !

- Ce n'est pas grave, ne vous en faites pas, lui dit la jeune fille gentiment, comme pour le consoler. J'accepterai de vous tuer quand même.

- Que vous fussiez bien aimable.

Les Très Méchants Rouges qui leur couraient après tout en fuyant Two-Goldguns et Od arrivèrent à leur tour, horrifiés par la vision de trois autre Shadow Hunters devant eux. Puis vinrent ensuite Od et Two-Goldguns, à peine essoufflés.

- Tiens, vous êtes là, gné, constata Two-Goldguns.

- Quel rassemblement d'une telle beauté, ajouta Od.

- Ce sont qui, ces types ? leur demanda Trefens en désignant les Très Méchants Rouges.

- J'sais pas trop, gné. Des emmerdeurs.

- Leur bêtise est d'une telle beauté...

Eï sembla les reconnaître.

- Vous amis de Flamyclope.

- Oh ! Monsieur Eï ! S'exclamèrent-ils. Il vous faut fuir, monsieur ! Ces gens veulent vous capturer ! Venez avec nous, le chef Flamyclope vous protégera !

- Cet imbécile n'est même pas capable de se protéger lui-même, riposta Mercutio.

La situation allait devenir tendue. Le moment semblait bien venu pour tenter quelque chose. Une chose qu'il n'aurait tenté qu'en tout dernier recours, comme ça semblait être le cas maintenant. Même avec Siena et Djosan en plus, leurs chances de vaincre cinq Shadow Hunters à la fois avoisinaient l'ordre des zéro pour cent. Il contacta mentalement sa sœur jumelle via le Flux. Il la sentait en pleine action, mais elle répondit tout de même :

- Quoi ? Je suis légèrement occupée, là ! Où es-tu ?

- Dans le volcan. On a trouvé Eï et tous les autres sont avec nous. Mais on est bien entouré question ennemi. On va tenter le transfert-aimant.

- Hein ? En plein combat, et sur un volcan en éruption ! T'es cinglé !

Le transfert-aimant était le nom d'une technique du Flux, qu'ils avaient eux-mêmes choisi durant leur session d'entraînement. En l'absence d'un maître pour les former aux différentes et nombreuses possibilités que proposait le Flux, ils s'adonnaient, de temps en temps, à quelques expériences sur la question. Très prudemment, bien sûr. Il y avait une technique précise qu'avait souvent utilisé Irvffus qui avait attiré leur attention. Le fait d'apparaître à volonté devant eux. Une espèce de téléportation grâce au Flux.

Galatea semblait en avoir compris le principe. Cette technique ne permettait pas de se rendre n'importe où, comme la téléportation des Pokemon Psy. Elle permettait de se diriger grâce à la présence d'un autre Flux. Si l'on arrivait à sentir le Flux d'une autre personne dans l'espace, on pouvait la rejoindre via le Flux en l'espace d'un instant. Comme un aimant, ce qui expliquait le nom choisi. Ainsi, Irvffus s'était servi de leur présence dans le Flux pour parvenir jusqu'à eux.

Mercutio et Galatea n'avait pas les années d'expérience du Maître Mélénis pour réussir quelque chose d'aussi compliqué. Mais ils avaient un avantage : ils étaient jumeaux. En cela, ils ressentaient la présence de l'autre très intensément, comme une énorme lueur dans un paysage noir. Ils n'auraient aucun problème à se diriger lors de cette technique. Après il restait à assimiler comment faire pour se dématérialiser dans le lien de Flux pour réapparaître près de l'autre.

Ils s'y étaient entrainés, à une distance très courte l'un de l'autre. La première fois, au bout d'une demi-heure d'intense concentration, Galatea était parvenue à matérialiser uniquement ses sous-vêtements à côté de Mercutio. Au bout de plusieurs essais aux conséquences souvent étranges, Mercutio était parvenu à se téléporter près de Galatea. Bon, un peu trop près, il était vrai. Il lui était carrément tombé dessus. Mercutio avait plus ou moins saisi la technique. Il suffisait de se concentrer intensément sur la présence dans le Flux de l'autre, puis de ne faire qu'un entre le courant d'énergie qui les liait, quel que soit la distance. Au final, notre Flux se laissait emporter dans ce courant, et le corps physique suivait. Le problème, dans le cas présent, c'était que Mercutio devait amener avec lui tous les autres, ainsi que les Pokemon présents, dont aucun d'entre eux n'était sensible au Flux.

D'un point de vue uniquement théorique, Mercutio pensait que ce n'était pas impossible. Il avait compris depuis longtemps que même ceux qui ne pouvaient utiliser le Flux avaient quand même une présence en son sein. Ils étaient en quelque sorte compatibles, donc rien ne s'opposait à ce qu'ils puissent voyager dans ce courant de Flux si Mercutio parvenait à les guider. Après, il n'avait jamais essayé un truc pareil ; il parvenait à peine à se téléporter lui-même. Pour ce qu'il en savait, il risquait de tous les amener au milieu de lac de lave, de les mutiler pendant le transfert, ou pire, de les perdre à jamais dans le courant du Flux. Mais leur seul autre choix était l'affrontement contre les Shadow Hunters, et la mort. Puis D-Deoxys capturerait Eï et aurait le champ libre pour mener à bien ses sombres projets.

- On a pas trop le choix, répondit Mercutio à sa sœur.

- Vous allez échanger vos Shadow Hunters contre les miens, signala Galatea. J'ai la fille aux couteaux et le grand balèze muet sur moi !

- Deux, c'est toujours mieux que cinq. Et on sera en surface, ce sera mieux pour combattre. Si ça se passe mal, essaie de t'enfuir seule et de rejoindre la base.

Puis Mercutio se plongea dans le Flux, tandis qu'autour de lui, tout le monde se battait. Il se raccrocha de toutes ses forces à la présence de Galatea. Il ne devait avoir qu'elle à l'esprit, ou bien il risquait de se rematérialiser dans de la roche ou du magma, voire de ne pas se rematérialiser du tout. Puis il s'ouvrit à la présence de tous ses amis et de leurs Pokemon, sans oublier celle d'Eï. Il tenta de les lier, de les raccorder à la sienne. Maintenir tous ces liens lui demandait un effort colossal. Il fallait aussi qu'il fasse attention à bien différencier chaque présence, pour les garder intactes et indépendantes. Il ne souhaitait pas imaginer ce qui pourrait se passer si par exemple, il fusionnait les présences de Djosan et de Zeff. Ça serait sans doute moche à voir. Pour les humains, il y arriva sans trop de peine, car leurs présences étaient très différentes les unes des autres. Mais il comprit qu'il n'y arriverait pas pour les Pokemon, qui se ressemblaient énormément dans le Flux. Il demanda donc à tout le monde :

- Les gars ! Quand je vous le dirai, vous rappellerez tous vos Pokemon ! Faites-moi confiance.

Ils étaient sans doute perplexes, mais signifièrent leur approbation. Il resterai Eï à rattacher à eux, mais vu qu'il serait le seul Pokemon, Mercutio n'aurait pas de mal à le différencier. Quand il fut près, il donna le signal.

- MAINTENANT !

Mercutio sentit, une à une, les présences des Pokemon disparaître dans le Flux, jusqu'à qu'il ne resta plus qu'Eï. Il le lia à lui, puis se plongea tête la première dans le courant de Flux qui le liait à Galatea, entraînant les autres avec lui.


***


Les Rockets avaient rappelé tous leurs Pokemon, d'un coup, sans que Trefens ne comprenne pourquoi. Les Rockets ne semblaient pas le comprendre eux-mêmes, d'ailleurs. Enfin, ça n'aurait pas changé grand-chose, bien sûr. Ils auraient fini par être terrassés, avec ou sans leurs Pokemon. Trefens s'était apprêté à couper en deux avec son katana le dénommé Zeff Feurning quand d'un coup, il disparut, et son katana ne coupa que de l'air. Eberlué, Trefens se tourna vers les autres, qui étaient tout aussi sous le choc d'avoir vu leurs adversaires se volatiliser dans une brève lumière blanche.

- C'est quoi ce délire, gné ? Fit finalement Two-Goldguns. Où sont-ils passés ?!

- Ils ont utilisé Téléport ? S'interrogea Kenda.

- Impossible, réfuta Trefens. Le seul Pokemon Psy qu'ils avaient été un Siderella, et il ne peut pas connaître cette attaque.

- Voici un mystère bien beau, commenta Od. Combattre des N.I. est si merveilleux, si fantastique... Mon cœur se languit de cette sensation euphorisante ! C'est comme une extase, un orgasme...

- Tu la boucles, coupa Kenda. T'es lourd, à force, mon pauvre vieux...

- Et toi tu n'es pas très beau...

- Fermez-là, ordonna Trefens avant que Kenda n'ai pu répliquer. Je doute que leur pouvoir leur permette de quitter cette île. Ils doivent être dehors. S'ils tombent sur Ujianie et Trefens et qu'ils les retiennent, on a peut-être une chance de les rattraper si on se dépêche.

- Et ces gars ? Demanda Lilura en désignant les Très Méchants Rouges.

Trefens n'hésita pas une seconde.

- Aucun témoin.

- Je m'en charge, proposa Kenda. Vous autre, allez-vous charger des Rockets.

- Je pensais que tu voulais faire payer la petite Siena, gné ? S'étonna Two-Goldguns.

- C'est vrai. Mais mon envie de meurtre est devenue telle que je ne pourrais pas supporter que mes proies m'échappent à nouveau. Alors je vais jouer la sécurité, et m'amuser un peu avec ces gars-là.

Tandis que les quatre autres Shadow Hunters quittaient la grotte, Kenda se tourna lentement vers les Très Méchants Rouges terrorisés. Quand Kenda sourit, il n'aurait pas été étonné que beaucoup d'entre eux aient fait pipi dans leur froc.

- Bien, à nous. Dites-moi, savez-vous quelle est la chose la plus merveilleuse chez l'être humain ? C'est la couleur de son sang.

Les cris des Très Méchants Rouges résonnèrent pendant longtemps, et quand plus aucun cri ne retentit, c'était parce que Kenda n'avait que des cadavres autour de lui.


***


Dans un déluge de bras et de jambes entremêlés, Mercutio sentit presque avec soulagement la violence du choc contre le sol dur et brûlant de la roche. Il craignait d'abord d'ouvrir les yeux, au cas où il constaterait qu'il avait perdu un ami en route, ou qu'il n'en avait ramené que la moitié avec lui. Mais non, tout le monde était bien là. Assez secoués, mais entiers.

- La vache, souffla le colonel Tuno. J'ai eu l'impression qu'on essayait de me rentrer de force dans une espèce de tuyau qui m'étouffait !

- Que ce fusse un sentiment partagé, colonel Tuno, fit Djosan. Le mien cœur en bat encore la chamade ! Mais nous sommes saufs !

Zeff se dégagea de la jambe de Mercutio qui était sur lui et se releva, presque dégouté d'avoir dû être sauvé par des pouvoirs qu'il ne comprenait pas d'un gamin qu'il méprisait presque. Siena ne fit aucun commentaire, mais même si elle le cachait sur son visage, sa présence dans le Flux était emplie de surprise et de choc quant à ce voyage inhabituel. Quant à Eryl, ses yeux brillaient d'excitation.

- C'est toi qui a fait ça Mercutio ? C'était incroyable !

Mercutio voulait bien le croire. C'était incroyable, en effet, qu'il ait réussi et qu'ils soient tous vivants et à l'endroit convenu. Galatea et ses Pokemon, qui se trouvaient devant eux, furent surpris de les avoir arriver de nulle part, mais pas autant que les deux Shadow Hunters qu'ils affrontaient.

- D'où vous venez, vous tous ? Demanda Ujianie.

- Hummmmm hurrrrghhh ! Fit Furen.

Mercutio ne se donna pas la peine de répondre, et appela son Mortali et son Pegasa. Tous les autres firent de même avec leurs Pokemon. Les deux Shadow Hunters furent vite encerclés par sept humains et dix-huit Pokemon. Même pour eux, ça faisait un peu trop, et Mercutio les sentit hésiter.

- Vous voulez toujours vous battre ? Leur demanda-t-il.

Avec un reniflement dédaigneux, Ujianie se servit de sa vitesse surnaturelle pour sauter avec des bons de géants, et deux secondes, elle fut hors de vue. Furen la suivit machinalement. Le danger était écarté... pour le moment. Siena se dirigea avec soulagement vers son Dojosuma qui s'était battu contre Furen. Galatea dévisagea le groupe.

- Eh bien, tu as fait du beau boulot, Mercutio, admit-elle.

Mercutio accepta le compliment, pour une fois qu'il était dit sans moquerie de la part de sa sœur. Elle était vraiment impressionnée par la réussite du transfert-aimant.

- Et ça, c'est Eï ?

Mercutio se tourna vers le petit Pokemon qui se tenait en retrait.

- Je sais que ça ressemble à un kidnapping, commença Mercutio, et que tu n'as aucune raison de nous faire confiance à nous les Rockets, depuis qu'on t'a gardé capturé autrefois, mais...

- Moi confiance en Ea, coupa Eï. Si lui ami de vous, vous amis de moi. Même si moi envie de carboniser Team Rocket pour beaucoup d'années où moi enfermé dans tube sans sortir.

Mercutio fut surprit par la réponse.

- Euh... oui, désolé pour ça. Mais les robots qui vous veulent, Ea, Eü et toi...

- Eux méchants. Moi pas les aimer.

- Tu as entendu ce D-Luxray, Eï ? Intervint Eryl. Ils vous veulent pour créer encore plus de Pokemon Méchas, et pour gouverner le monde quand ils seront nombreux.

- Pas ça arriver. Moi les battre.

Zeff ricana. Apparemment, il appréciait bien le caractère trempé et combattif de ce petit être de magma.

- Ce n'est pas d'actualité pour le moment, dit Tuno. Il nous faut nous tirer d'ici avant que les Shadow Hunters ne rappliquent. Comment êtes-vous venu jusqu'ici ? Demanda-t-il à Zeff, Djosan et Eryl. À dos de Pokemon ?

- Nan, pas assez rapide, répondit Zeff. On a garé notre hélico pas loin.

Ils allèrent y aller, mais Galatea exigea quelques minutes pour qu'elle puisse finir de soigner totalement Siena et son Dojosuma, qui avaient été empoisonné par Kenda. Sinon, plus ils attendaient, plus le poison risquait de contaminer à nouveau tout l'organisme. Siena protesta qu'elle se sentait très bien, naturellement, et qu'elle pouvait tenir jusqu'à l'appareil, mais Tuno utilisa son autorité pour lui ordonner d'obtempérer. Mercutio surveillait Trefens grâce au Flux. Sa présence était faible, mais Mercutio le sentait assez pour savoir qu'il serait bientôt de retour. Ils ne devaient pas trop tarder.

La guérison prit deux minutes. Quand Galatea dit qu'ils pouvaient y aller, elle s'arrêta d'un coup, levant son regard vers les cieux. Mercutio fit de même. Lui aussi avait senti cette présence ; distordue, pas naturelle et insaisissable, typique des Pokemon Méchas. Mais cette présence-là, il l'avait déjà senti auparavant. Dans l'Empire de Vriff, au sommet du mont Zophos, après qu'ils aient vaincu le Seigneur Vriffus, et qu'un étrange robot était venu à leur rencontre en débitant ses sombres menaces.

D-Deoxys, le chef et créateur des Pokemon Méchas, flottant dans les airs au-dessus d'eux, venait à leur rencontre.