Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 09/11/2011 à 13:28
» Dernière mise à jour le 24/12/2017 à 10:39

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 70 : Face au Seigneur Souverain
Ils avaient atterri au sommet de la montagne, sauf que ce n'était pas vraiment un sommet. La montagne ne montait pas plus haut, mais un grand escalier de pierre continuait vers les cieux, vers les nuages noirs.

- C'est quoi cet endroit, Suffirv ? Questionna Galatea.

- Le Mont Zophos, le plus haut de toute la région d'Elebla. Vriffus compte sans doute libérer le Vortex du Chaos ici. Dépêchons-nous.

En haut des escaliers, une espèce de plateforme avec des colonnes de pierre fut visible. Plus ils grimpaient les marches, et plus l'air devenait oppressant, froid, électrique. Quelque chose de terrible était en train de se déchaîner en haut. Quand le groupe eut franchi la dernière marche, ils étaient entourés d'une noirceur infinie, comme l'attaque brouillard d'un Pokemon Poison. Mercutio ne voyait même plus ses mains devant lui. Un grésillement inquiétant et continu leur parvint à tous, comme une machine qui se chargeait en électricité. Une voix transperça le brouillard noir.

- Vous voilà enfin.

La noirceur se dissipa peu à peu, dévoilant un socle entre deux colonnes, sur lequel était posé un objet cubique et transparent, avec à l'intérieur la version miniature d'une tornade orageuse, ou d'un trou noir. Le Seigneur Souverain Vriffus, maître et dernier des Mélénis Noirs, fondateur de l'Empire de Vriff, lévitait dans les airs au-dessus, tenant fermement une petite boule toute noire dans sa main. Mercutio et ses camarades se mirent en ligne face à lui.

- Bienvenue à vous tous au Mont Zophos, dit Vriffus, lieu qui sera le commencement de l'apocalypse. Bienvenue, Suffirv, mon frère. Bienvenue, membres de l'unité X-Squad de la Team Rocket. Et bienvenue à vous aussi, Eryl Sybel, jeune dresseuse de Kanto, et sire Djosan Palsambec, chevalier duttelien. Le destin se jouera aujourd'hui, et ce dont je suis sûr, c'est qu'au moins l'un d'entre nous ne repartira pas vivant de cet endroit.

Tous ceux qui n'avaient encore jamais vus le Seigneur Vriffus eurent différentes réactions. Le colonel Tuno avait un air concentré mais aussi détendu, comme devant un problème mineur qui exigeait peu de concentration. Zeff empoigna sa pistolame et dut apparemment faire de sérieux efforts pour ne pas tirer immédiatement. Djosan serra les poings et écarquilla les yeux si intensément que ses pupilles furent réduites à un cercle infime. Eryl prit un air dégouté face au Seigneur Souverain et recula de deux pas, à côté de Mercutio. Quant à Siena, il y aurait pu avoir une armée de plusieurs milliers d'hommes face à elle, elle n'aurait pas changé son expression neutre pour autant. Vriffus leur sourit à tous. Un sourire particulièrement terrifiant.

- Ainsi, vous pensez pouvoir me vaincre, moi, le grand Vriffus ? Comme c'est touchant de naïveté...

- Cesse donc de palabrer, mon frère, dit tranquillement Suffirv. Tu sais bien qu'on détient la même puissance, toi et moi.

- La même puissance dans le Flux, oui, je l'admets. Mais hélas pour toi, je dispose de pouvoirs capables de transcender à eux seuls tes talents dans le Flux.

Comme pour prouver ses dires, des éclairs noirs et rouges vinrent entourer son corps. La sphère noire entre sa main dégageait une aura ténébreuse peu supportable.

- Le Joyau des Mélénis est quasiment chargé au maximum ! Je suis venu ici exprès pour ça, afin de posséder la puissance nécessaire pour invoquer le Vortex du Chaos. Mais tant pis si je l'utilise pour vous tuer. Il ne me restera plus qu'à le recharger encore une fois. Je ne suis pas pressé... Et puis, le monde sombrera dans le Vortex, réduisant tout être vivant à l'état de coquille vide, tandis que mes maîtres purifieront cette planète pour l'absorber. Un nouvel âge naîtra. Un âge dans lequel ni les humains, ni les Pokemon, n'auront leur place.

- Souffrez que nous ne mettions un terme à vos sombres projets, déclara Djosan comme s'il s'agissait d'une réplique d'une scène de théâtre. Vos ambitions démesurées et maléfiques tomberont avec vous, je le jure sur mon honneur !

Vriffus le regarda d'en haut comme si il ne s'agissait que d'un Chenipan osant lui tenir tête.

- Silence, esclave d'un faux roi ! Un être aussi faible et misérable n'est même pas digne de respirer le même air que moi.

Djosan se gonfla les biceps.

- Que vous m'insultiez, je n'en prendrais point ombrage. Mais je ne saurais tolérer que vous manquiez de respect à mon suzerain ! Il n'est pas de roi aussi vrai qu'Antyos de Duttel !

Vriffus éclata de rire.

- Antyos de Duttel ! Il n'en fallait pas plus pour totalement casser ton affirmation, chevalier ! Ton roi est aussi faux que le nom qu'il porte.

Vriffus marqua une pause, puis déclara :

- Sache qu'Antyos de Duttel n'existe pas. Celui que tu sers se nomme en réalité Lunarion, ancien prince de l'Empire de Vriff.

Un long silence abasourdi, seulement strié par le bruit des éclairs, vint couronner cette affirmation. Mercutio eut comme une sensation froide parcourant ton son corps, car, il ne savait comment, mais il sut immédiatement que Vriffus avait dit la vérité.

- Que... Quel est ce mensonge ignoble ? Balbutia Djosan.

- Quel crétinisme que personne dans votre royaume ne s'en soit rendu compte, depuis tout ce temps, poursuivit Vriffus. Mon pauvre chevalier... la lignée royale de Duttel s'est éteinte avec l'ancien roi Illian. En fait, l'Empire de Vriff, par le sang, contrôlait votre royaume bien avant qu'on ait à le conquérir.

- MENSONGES ! Rugit Djosan.

- Comment pouvez-vous affirmer une chose pareille ? Demanda Siena.

- Comment ? Car j'en suis le premier responsable. Quand la jeune princesse Solaris dévora Dracoraure pour absorber ses pouvoirs, devenant ainsi de fait celle que nous mettrions sur le trône, Lunarion ne m'était plus d'aucune utilité. Enfin, ce n'était pas exact, il pouvait me servir encore un peu, justement. Par sa mort. Je savais que Solaris tenait beaucoup à cet enfant, aussi ai-je pris secrètement contact avec le roi de Duttel de l'époque, pour lui donner toutes les informations sur la prochaine sortie du prince dans l'Empire. Le roi envoya son fils, Illian, et plusieurs guerriers pour assassiner Lunarion. Il ne savait pas que c'était moi son informateur, mais il ne cracha pas sur une occasion de toucher mortellement ses ennemis vriffiens en tuant un prince impérial.

Mercutio eut du mal à trouver les mots tellement il nageait en pleine rivière de haine.

- Vous... vous avez vendu le propre frère de Solaris aux dutteliens ! Pourquoi ?!

- Je l'ai fait pour Solaris uniquement, jeune Mercutio. C'était indispensable. Son pouvoir est en grande partie alimenté par sa colère. Tu ne la connaissais pas quand elle était enfant. C'était une fille douce et aimante, la bonté incarnée. Avoir une impératrice comme ça ne m'intéressait pas. En apprenant la mort de son frère aimé, sauvagement assassiné par les dutteliens, Solaris aurait eu une merveilleuse raison de les détester au plus haut point. De cette façon, sa puissance s'en trouverait terriblement augmentée, de même que sa haine pour Duttel nous aurait été très utile quand elle serait montée sur le trône.

- Mais Lunarion n'a pas été tué, dit Zeff.

- Non. Cet idiot de prince Illian était un faible. Lui et ses hommes ont tué toute la garde du prince, mais Illian n'a pu se résoudre à assassiner un enfant innocent, quand bien même son père le roi le lui avait ordonné. À la place, Illian amena secrètement Lunarion à Duttel, et fit croire à son père qu'il avait bel et bien était tué. Puis quelques mois plus tard, le roi périt. Illian monta sur le trône, et éleva Lunarion comme son propre fils en lui donnant un nouveau nom. Je ne sais même pas si Lunarion sait en réalité qui il est vraiment. Sans doute Illian lui aura fait une espèce de lavage de cerveau pour qu'il oublie son passé au sein de l'Empire. En tous cas, moi et les Elus, nous savions que Lunarion était en vie, mais bien sûr, nous n'en avons rien dit à Solaris. Après ça, elle n'a plus jamais été la même. C'était devenu une créature régie seulement par les émotions, la colère, le désir, et le pouvoir. La parfaite marionnette.

Tout concordait, pensa Mercutio. Le fait qu'il ait trouvé Lunarion familier quand il l'a vu sur le portrait de Solaris, le fait qu'Octave soit parvenu à franchir la barrière de sang au Mont Braise ; normal après tout, vu qu'il était à demi-vriffien, donc. Même l'âge d'Antyos correspondait. Et tout ça... c'était du fait de l'homme méprisable en face de lui.

- Vous n'êtes qu'une pourriture, cracha-t-il à Vriffus. Solaris... Tout ce qu'elle voulait, c'était être aimée ! Par ses parents, par son frère... par moi. Elle ne voulait pas du pouvoir, de la gloire ou de la puissance !

- Détrompe-toi, mon garçon, rétorqua le Mélénis Noir. À l'origine, j'avais choisi Lunarion pour devenir le nouvel empereur, et donc pour qu'il mange Dracoraure et s'accapare de ses pouvoirs. Mais Solaris l'a devancé. Elle a dévoré Dracoraure elle-même en secret, uniquement par envie du pouvoir. Au final, elle est encore plus retorse que moi.

Djosan avait pleuré de grosses larmes durant l'histoire de son roi, mais il s'était repris et leva un énorme poing à l'adresse de Vriffus.

- Même si ce que vous dites est vrai, je n'en ai cure ! J'aime mon roi. Qu'il soit vriffien n'y changera rien. Je le servirai avec honneur toute ma vie, peu importe de qui il est le fils ou le frère !

- Grand bien te fasse...

Vriffus leva la main, et une vague d'énergie noire vint à la rencontre du groupe. Sa puissance était telle que Mercutio sentait que si elle les touchait, il ne resterait plus grand-chose d'eux. C'était là la véritable puissance d'un Flux de Mélénis ! Suffirv fit tournoyer sa main, et alors une aura brillante entoura Mercutio et les autres au moment où l'attaque de Vriffus arriva sur eux. L'attaque noire s'écrasa sur la protection de Suffirv, et un bruit terrible, comme si des timbales géantes s'étaient rencontrées. La protection de lumière de Suffirv disparut, de même que l'attaque de Vriffus, même s'il restait assez de puissance pour faire reculer les autres de plusieurs pas. Suffirv prit les devant et s'avança vers son jumeau. Il fit des gestes compliqués avec ses doigts, qui durent avoir une signification pour Vriffus car ce dernier s'écria :

- Tu n'oserais pas !

- J'invoque le Dernier Carré ! s'exclama Suffirv en écartant soudainement les doigts.

Comme rien ne se passait, Mercutio en vint à penser que l'attaque avait échoué ou que Vriffus l'avait contrée. Ce n'était pas le cas. Elle avait réussi, et le mince contour blanc autour de la silhouette de Vriffus le prouvait.

- Qu'espères-tu faire avec ce sort, Suffirv ? Cracha le Mélénis Noir.

- Je t'empêche d'utiliser ton Flux, mon frère.

- J'avais bien compris ! Mais c'est inutile ! Tu ne pourras pas me retenir longtemps. Et de toute façon, toi non plus tu ne peux plus utiliser ton Flux si tu es en train de bloquer le mien ! Tu ne peux plus te défendre, alors que moi, il me reste mes pouvoirs de Pokemon !

Mercutio comprit que c'était maintenant à eux de jouer.

- C'est pour ça que nous sommes là, dit-il en avançant et en prenant une de ses Pokeball.

Galatea, Siena, Zeff, Tuno, Djosan et Eryl firent de même. Vriffus éclata de rire.

- Ridicule ! Penser que de misérables dresseurs puissent me vaincre avec leurs Pokemon ! Pourquoi n'utilisez-vous pas plutôt votre Flux contre moi, mes chers Mercutio et Galatea ?

- Nous ne sommes pas idiots, rétorqua Galatea. Nous savons qu'utiliser notre faible Flux contre vous ne servira à rien et sera en plus dangereux pour nous, car vous aurez la possibilité de nous contrôler comme la dernière fois. Non, nous vous battrons seulement avec nos Pokemon. Et ça suffira !

- On va vous montrer que le lien qui unit un dresseur et son Pokemon est bien plus puissant que vos pouvoirs que vous avez acquis de façon si abjecte ! Approuva Eryl.

- Que tout le monde ne prenne qu'un seul Pokemon à la fois, dit Mercutio. Il faudra tout donner, et ce concentrer sur un seul Pokemon à la fois. Il ne faudra faire qu'un avec lui.

Mercutio appela Mortali, Galatea Pyroli, Siena Dojosuma, Zeff Scalproie, Tuno Crimenombre, Djosan Bouldeneu et Eryl Sidérella. Suffirv eut un grand sourire de fierté en les voyant tous côte à côte avec leur Pokemon, défiant le mal absolu incarné par Vriffus. Ce dernier abandonna sa lévitation pour rejoindre le sol.

- J'ai dévoré des millions de Pokemon dans ma vie, grogna-t-il. J'ai absorbé leurs pouvoirs, leurs attaques et leurs capacités. Je suis invincible !

Il leva les mains et créa ce qui semblait être une attaque Ball-Ombre, qu'il lança sur Mortali. Sur ordre de Zeff, Scalproie l'intercepta, et fort de son double type Acier et Ténèbres, ne reçut pratiquement aucun dégât. Vriffus poursuivit avec une attaque Lance-flamme sur le Bouldeneu de Djosan. Ce fut le Pyroli qui se jeta devant, et grâce à sa capacité spéciale torche, aspira l'énergie du feu. Mercutio sourit. Tous les autres avaient compris, sans qu'il n'ait eu besoin de leur dire, qu'il fallait se protéger les uns les autres avec les Pokemon qui ne craignaient pas les attaques que Vriffus lançait. Mais il fallait aussi attaquer.

Mercutio lança Mortali à l'attaque avec une attaque Ball-Ombre de son cru. Vriffus la contra avec un jet de foudre qui fit exploser l'attaque, tandis que de son autre main, il bloqua l'attaque Psyko de Sidérella avec une attaque Voile Miroir. L'attaque rebondit sur Sidérella mais ne provoqua pas trop de dégât. Le Crimenombre de Tuno, en forme voleur, prépara une attaque Griffe-Ombre. Etrangement, Vriffus ne prit même pas la peine de la contrer. Les griffes noires du Pokemon spectre traversèrent le corps de Vriffus comme s'il était fait que de brume. Le Seigneur Souverain sourit devant l'air décontenancé de Tuno et des autres.

- Comme je l'ai dit, j'ai absorbé les caractéristiques de millions de Pokemon. Je possède en moi tous les types de Pokemon, dont le type Normal, insensible aux attaques spectres.

Mercutio n'avait pas pensé à ça. Si Vriffus possédait bien tous les types en lui, alors le blesser se révélerait difficile. Il fallait qu'il compte rapidement tous les types qui seraient inefficaces contre lui. Pendant le calcul du jeune homme, Tuno rappela son Crimenombre, inutile, et appela Lakmécygne. En une vingtaine de secondes, Mercutio avait fait le point.

- Ecoutez-tous, cria-t-il. Les attaques de type Normal, Spectre, Psy, Sol, Poison, Electrique et Combat ne marcheront pas sur lui.

S'en suivit quelques changements. Eryl rappela son Sidérella et appela Ea, et Siena rappela Dojosuma pour lancer Drakoroc. C'était un bon choix de sa part. Seul l'acier pouvait résister aux attaques dragons, et cette protection dont bénéficiait Vriffus était compensée par sa faiblesse aux attaques dragon si lui-même possédait aussi en lui le type Dragon. Mercutio garda Mortali, il avait une grande variété d'attaques en plus des simples attaques spectres. Mais après une attaque Tonnerre de Mortali, une attaque Lance-flamme de Pyroli, une attaque Hydrocanon de Lakmécygne, et deux attaques Ecosphère d'Ea et de Bouldeneu, les dresseurs se rendirent compte que ni le feu, ni la foudre, ni l'eau ni la plante ne faisaient quoi que ce soit au Seigneur Souverain. Pire, cela semblait le rendre plus fort.

L'explication était simple. Ayant aspiré également les capacités spéciales des Pokemon qu'il a dévoré, Vriffus devait posséder les capacités spéciales torche, absorb eau, absorb volt et herbivore. Il ne restait donc plus que les attaques glaces, insectes, vols, roches, aciers, ténèbres et dragons pour espérer le blesser. Mercutio appela Pegasa, pour ses attaques vols, tandis que Djosan fit de même en appelant son Gueriaigle. Eryl appela son Feunard, pour pouvoir utiliser l'attaque Vibrosbcur, et Galatea appela... Kirlia, coiffé de son casque ridicule.

- J'ai dit que le Psy ne lui ferait rien, lui rappela Mercutio. Vriffus doit posséder en lui du type Ténèbres !

- Je sais, répondit Galatea, mais de toute façon, avec mon Tentacruel de type Eau et Poison, je n'ai rien d'autre pour attaquer. Et on peut espérer que le cadeau de papa fera un miracle.

Mercutio ne comptait pas trop là-dessus. Le combat se passait mal. Vriffus se prenait des attaques, certes, mais rien qui ne le blesse sérieusement, hormis les attaques de Drakoroc. En conséquence, Vriffus s'était concentré sur le Pokemon Roche et Dragon, qu'il tentait de toucher avec des attaques glaces. Le Scalproie de Zeff tentait tant bien que mal de le protéger. Pendant ce temps, Pegasa, Gueriaigle et Lakmécygne s'envolèrent dans le ciel, bombardant Vriffus d'attaques vols de toutes sortes. Le Seigneur Souverain leva les bras pour invoquer la foudre, qui élimina les trois Pokemon d'un seul coup. Puis aussi vif que les éclairs qu'il avait appelés, il mit hors de combat le Feunard d'Eryl avec une puissante vague aquatique. Il ne restait plus que Scalproie et Drakoroc. Et Kirlia, qui ne pouvait pas faire grand-chose si ce n'était lancer Air Veinard sur les autres Pokemon pour éviter les coups critiques de Vriffus. Dans le désespoir qu'était le sien, Mercutio pensa alors à quelque chose, et s'exclama :

- Non attendez ! Vriffus ne peut pas manger les Pokemon spectres. Ils sont immatériels ! Donc les attaques normales et combats peuvent le toucher !

- Belle trouvaille, mais inutile, gronda Vriffus.

Siena rappela son Dojosuma, qui se lança immédiatement dans un furieux corps à corps avec Vriffus, ne lui laissant pas le temps de lancer une attaque spéciale. Puis elle lança aussi son Givrali dans le combat. Au point où ils en étaient, ils n'avaient plus rien à perdre à utiliser plus d'un Pokemon. Tuno rappela Crimenombre, qui était aussi de type Normal. Galatea ordonna à Kirlia d'utiliser des attaques charmes sur Vriffus, pour baisser son attaque. Mais même si les attaques normales pouvaient le toucher, charme fut sans effet. Apparemment, Vriffus avait aussi le Talent Spécial Corps Sain dans son sac. À la place, le petit Pokemon opta pour une attaque Rayon Signal, de type Insecte. Elle toucha Vriffus, mais ne lui fit quasiment rien. Mais alors, quelque chose se passa. Kirlia se mit à rayonner, puis à grandir.

Galatea en fut autant stupéfaite que Mercutio. Kirlia avait atteint le niveau pour évoluer en Gardevoir ?! Mais ce n'était pas un Gardevoir qui apparut quand la transformation fut complète. Ce n'était pas non plus un Gallame. En fait, ça avait le corps d'un Gallame, sauf qu'il portait le casque que Suffirv avait donné à Galatea, bien plus grand et brillant. Il portait des vêtements aussi ; la partie basse d'une armure, avec une jupe de cuir, ainsi que la moitié d'une cape rouge dans son dos. Il semblait légèrement plus grand et plus costaud qu'un simple Gallame, aussi, et son bras droit était étrangement recourbé et argenté. Le combat avait momentanément cessé à l'arrivée de ce nouveau Pokemon impressionnant. Galatea en profita pour sortir son Pokédex.

- Galladiateur, le Pokemon Epée légendaire. De type Psy et Acier, on dit que son bras droit renferme la plus puissante lame au monde. Il ne peut exister qu'à partir d'un Kirlia mâle portant comme objet le légendaire et unique Casque du Héros.

- Il suffisait qu'il monte d'un seul niveau dans un combat en portant le Casque du Héros pour qu'il évolue, ce qu'il a fait en réussissant à toucher Vriffus avec Rayon Signal, leur expliqua Suffirv, le visage crispé sous l'effort pour retenir le Flux de Vriffus. Ses attaques physiques aciers sont destructrices. Galatea, demande-lui d'utiliser son attaque ultime, Excalibur !

- Inutile ! Totalement inutile ! S'exclama Vriffus. Aucun Pokemon ne peut me battre !

Soudain, Mercutio sentit comme quelque chose l'effleurer derrière son dos. Il se retourna vivement, mais ne vit rien, si ce n'était le vide derrière lui. Il avait pourtant entendu quelque chose, comme un bruit d'ailes...

- Galladiateur, attaque Excalibur ! Ordonna Galatea.

Le bras droit de Galladiateur se transforma carrément en une longue épée, à la lame brillant de façon surnaturelle. Il chargea Vriffus. Ce dernier tenta de l'arrêter avec plusieurs attaques, mais elles furent toutes interceptées par les autres Pokemon, qui se sacrifièrent pour la seule chance que Galladiateur incarnait. Puis l'épée traversa la chair de Vriffus. Il hurla de douleur et de surprise, mais l'attaque ne s'arrêta pas là. Toute la lumière argentée qui se trouvait sur l'épée envahit le corps du Seigneur Souverain, avant d'exploser en une puissance phénoménale.

- Excalibur, la plus puissante des attaques aciers, expliqua Suffirv au travers de l'explosion de lumière. Sa puissance atteint les 150, et baisse gravement la défense de l'adversaire. En échange, le Pokemon lanceur ne peut plus rien faire le tour d'après.

Et en effet, Galladiateur s'affaissa à genoux, respirant lourdement. Mercutio n'osait pas y croire.

- C'est fini ? On l'a eu ?

Mais la voix rauque de Vriffus s'échappait encore des effluves de lumières provoquées par l'attaque de Galladiateur.

- Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le mot « inutile », avortons ? Je vous le répète, aucun Pokemon ne pourra jamais me battre !

Mais quand il sortit de la lumière, tout le monde remarqua qu'il se tenait sa blessure encore ouverte, qu'il saignait abondamment et qu'il marchait avec hésitation. Il avait été gravement touché. Il était temps de l'achever. Mais ce ne furent pas eux qui le firent. Alors que Vriffus s'était approché, et avait levé les mains pour leur lancer une de ses terribles attaques, le bout d'une autre épée apparut soudain au milieu de sa poitrine.

- Que... commença Vriffus.

Il était aussi surpris que Mercutio, Suffirv et les autres. Cette épée était étrange elle avait une lame violette, et deux orbes de la même couleur tournoyait autour de la lame. Vriffus écarquilla les yeux.

- T... toi ?

- Oui, moi, Seigneur Vriffus, fit Solaris en dégageant son épée du corps du Mélénis Noir. Ravie de vous revoir.

Mercutio comprenait maintenant d'où était venu ce bruit et cette sensation d'air l'effleurant une minute plus tôt.

- Comment... Tu as récupéré Carnage ! balbutia Vriffus qui s'affaissa sur lui-même.

- Les autres Elus ne furent pas bien difficile à convaincre, dit Solaris avec un sourire. Maintenant, ma puissance m'est entièrement revenue.

- Tu es... inconsciente, gémit Vriffus. Tu ne contrôleras pas toute cette puissance. Tu risques de détruire le monde !

- Mais n'était-ce pas là votre objectif ultime, mon seigneur, rétorqua l'Impératrice. Au fait, je vous prends ça, ainsi que ça.

Elle prit le Joyau des Mélénis de la main du mourant, et alla récupérer le Vortex du Chaos sur l'autel. Puis elle revint devant Vriffus, son épée levée, un immonde sourire sur son visage qui la défigurait totalement. Elle exultait.

- Vous vous demandez sans doute comment je vous ai retrouvé ? Je vous ai côtoyé durant des années, Vriffus. J'ai appris à ressentir et à reconnaître votre sombre puissance. Ce déferlement de ténèbres de votre part au sommet du Mont Zophos n'était pas bien discret. Si vous saviez combien d'années j'ai attendu ce moment ! Tout ce que vous possédez sera maintenant à moi. Mais ne vous inquiétez pas. J'achèverai votre œuvre. J'utiliserai votre Vortex du Chaos. Mais à l'inverse de ce que vous pensez, il n'aura pas d'effet non plus sur les personnes comme moi ou les Elus. Nous avons volé les pouvoirs des Pokemon que nous avons dévorés grâce à votre Joyaux des Mélénis. Sa marque est en nous. Elle nous immunisera contre le Vortex. Seul les pitoyables humains, les Pokemon et même les G-Man perdront leurs âmes. Grâce au Joyau des Mélénis, je lèverai une armée d'Elus, sur laquelle je régnerai une fois que le monde aura été purifié. Que cette pensée envahisse votre esprit le pendant que vous mourrez, Seigneur Souverain Vriffus !

Puis d'un geste sec, empli d'années de ressentiment pour cet homme, Solaris abattit son épée Carnage, mettant fin à la longue vie du chef des Mélénis Noirs.






***********

Note de l'auteur : Le combat contre Vriffus a été écrit avant l'arrivée de la 6G, et donc du type Fée, qui n'existait pas encore à l'époque. Normalement donc, avec le type Fée, Vriffus aurait dû être insensible aux attaques dragons, mais j'ai la flemme de tout réécrire le combat. Voyez cela comme une incohérence du fait du changement perpétuel de Pokémon. Après tout, avant la 6G, quand un Mélofée se prenait une attaque Draco Météor dans la tronche, y'avait pas écrit que ça n'avait aucun effet XD


Image de Galladiateur :