Accéder au contenu de la page

Édition #52


La stratégie côté VGC


L'International Championship de Londres : Quelles leçons ?

Le premier tournoi majeur du VGC 2017 vient de se terminer. Cet événement était particulièrement attendu parce que l'on attendait de lui qu'il donne le La du métagame, et cela n'a pas manqué ! Un report plus complet et général du tournoi étant déjà proposé dans la Gazette de ce mois-ci, cette chronique sera dédiée à une orientation originale et inattendue prise par le métagame : La montée en puissance du stall en VGC !

Le stall en VGC : Un mythe devenu réalité ?

Les stallers n'ont, historiquement, jamais réellement eu la côte en VGC à quelques exceptions près, comme Parasect en VGC 2010 (mais, l'exception confirmant la règle, c'était la popularité de Palkia et Kyogre et son accès à Spore et Poudre Fureur qui sévissaient alors qui avait permis au Pokémon Champignon de trouver une timide place) ainsi que Gaulet, mais là aussi plus pour ses capacités fongiques que pour son réel staying power.

Les deux raisons principales de la difficulté pour les Pokémon défensifs à sortir du lot en VGC sont, d'une part, la violence du métagame qui, en permettant qu'un Pokémon puisse subir deux attaques par tour, réduit considérablement le staying power d'un Pokémon habituellement pensé pour résister à un un contre un en OU et, d'autre part, les stats et types des stallers qui, généralement, les rendent résistant à tout, sauf à quelques attaques.
Par exemple, Leuphorie redoute les moves physiques, Airmure n'apprécie pas particulièrement les moves spéciaux, en particulier Feu et Electrique, Noacier, qui a de bonnes défenses sur les deux plans, prend des dégâts colossaux sur les attaques Feu...
Ce qui résulte souvent en un switch sur un staller plus approprié en OU n'est pas aussi simple en VGC. En effet, puisque l'on fait toujours face à deux Pokémon, qui possèdent à eux deux jusqu'à huit capacités offensives, il devient rare pour un staller de n'avoir aucune contre en face de lui. Si le problème paraît aussi vrai pour les sweeper, qui peuvent souvent avoir un de leur contres en face d'eux, cela est bien moins handicapant puisqu'il "suffit" pour le sweeper de tenter de faire un trou dans l'équipe adverse sur le slot le plus fragile. Pour le présenter autrement, pour qu'un sweeper soit efficace durant un match VGC, il faut qu'il puisse menacer au moins un Pokémon en face. Il lui faut donc faire face à deux contres pour l'handicaper. Pour qu'un staller soit efficace, il faut qu'aucun des Pokémon en face ne puisse le menacer. Il suffit donc qu'il soit face à un seul contre pour qu'il soit handicapé. Cette différence entre sweeper et staller a été fondamentale dans la différence de popularité entre ces deux sortes de Pokémon. Jusqu'à maintenant.

Bamboiselle, Porygon 2, Tritosor... Les stallers, sortant de leurs ténèbres décennales, étaient partout à l'International de Londres ! Comment cela se fait-il ? La réponse est en réalité assez simple : Les deux raisons de l'impopularité des stallers en VGC ne sont plus si actuelles en VGC 2017. Le manque de punch du Pokédex d'Alola, combiné à l'usage toujours aussi populaire d'Intimidation, permet à certains stallers de ne pas craindre de subir une deuxième attaque à chaque tour.

De même, les stallers stars du VGC 2017 présentent la particularité d'être assez généraux, tant dans la répartition de leurs statistiques que dans leurs types (mise à part l'horrible faiblesse Plante de Tritosor). Et sont donc assez polyvalents. De même, leur manque de Vitesse les rend très intéressants dans un format où la Distorsion a retrouvé une place de choix.

Si le succès de Bamboiselle se ressent jusqu'en OU, il est particulièrement inattendu de voir Tritosor et Porygon 2 monter en popularité en VGC 17, ces Pokémon étant pourtant déjà autorisés l'année précédente. Un coup de coeur VGC est donc de mise !

Un coup de coeur couleur VGC : Un allié visqueux

Pokémon #423

Tritosor @Baie Rangma Baie rangma / Baie Sitrus Baie sitrus
Talent : Lavabo
EV : 252 PV / 252 Défense / 4 Défense Spéciale
IV : 31/00/31/31/31/00
Nature : Relax / Discret
- Laser Glace
- Ébullition
- Soin
- Abri / Toxik

La limace de la 4G a particulièrement fait parler d'elle lors du tournoi londonien, malgré une faiblesse notable à Tokotoro, qui a pourtant été une menace populaire. Alors, quelles sont les raisons de ce succès ? Les deux finalistes, qui jouaient tous deux Tritosor, avaient également fait le choix d'inclure Arcanin à leur équipe. Le Talent Lavabo était donc très pratique pour protéger le chien de feu des attaques Eau omniprésentes en VGC 17. L'immunité Electrique de Tritosor en fait également une réponse convenable au fameux core Raichu / Tokorico, qu'il peut effrayer avec l'éventualité d'un Telluriforce. Tritosor parvient également à s'en sortir convenablement contre Bamboiselle, qu'il peut brûler, diminuant ainsi son staying power. Le vainqueur du tournoi, Miguel Marti De La Torre, a fait le choix de jouer la baie Rangma qui permet d'augmenter le bulk de Tritosor afin que celui-ci puisse mieux tenir les attaques spéciales.

Les différentes attaques sont assez classiques pour un Staller. La répartition d'EV indiquée est une répartition générale et n'est probablement pas celle qui a été utilisée par le champion du tournoi. En effet, il est courant que les répartitions compétitives soient pensées afin de gérer une menace particulière comme, par exemple, pouvoir transformer un 2HKO adverse en 3HKO ou bien essayer d'obtenir un OHKO particulier.

Les natures proposées, ainsi que les IV permettent, ici, de tirer profit au maximum de la Distorsion, assez répandue en VGC 17.

Un coup de coeur couleur VGC : Pour quelques pixels de plus

Pokémon #233

Porygon2 @Évoluroc Objet evoluroc
Talent : Calque
EV : 252 PV / 252 Attaque Spéciale / 4 Défense
EV (alt.) : 252 PV / 252 Défense / 4 Attaque Spéciale
IV : 31/00/31/31/31/00
Nature : Relax / Discret
- Laser Glace
- Distorsion
- Soin
- Ball'Ombre / Toxik

Le petit Pokémon virtuel a, lui aussi, fait parler de lui à Londres ! Si certains ont essayé de le jouer avec un Cristal Z afin de profiter du boost dans toutes les stats apporté par Conversion Z, la plupart des joueurs ont préféré un set plus classique, avec l'Evoluroc. Le bulk naturel de Porygon 2, combiné à son accès à Soin, en font un Pokémon de choix dans ce métagame où brillent les "Stallers généralistes".

Il est également un excellent poseur de Distorsion et est assez versatile : Il peut menacer les Drattak et Carchacrok avec Laser Glace, entamer le staying power des autres Stallers (à l'exception de Bamboiselle) avec Toxik et l'éventualité d'un set avec Conversion Z peut conduire l'adversaire à jouer de manière risquée.

Il est à noter, là aussi, que la répartition d'EV n'est donnée qu'à titre indicatif. Les IV, semblables à ceux de Tritosor, permettent d'être le plus "rapide" possible sous Distorsion tout en conservant une Attaque minimale, dans l'hypothèse où Porygon2 serait confus et s'infligerait des dégâts.

C'est tout pour "La Stratégie Côté VGC" de ce mois-ci, nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle analyse VGC dans cette mouture 2017 qui n'en finit pas de surprendre !

Par Gourmont
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
16/01 - Pokémon GO
  • Pokémon Chromatiques
    Pokémon Légendaires
    Pokémon régionaux
    Oeufs de Pokémon
    Études Terrain
    Études Terrain (Events)
    Combats en Raid
    Archives (Légendaires)
    Archives (Généraux)
    Liste des capacités (Events)
    Personnaliser avatar (M/F)
14/01 - Dossier Shasse
  • Arbres à Miel et Goinfrex
08/01 - Evendex
  • Events du moment / à venir
    Distributions en France depuis 1996
    Fiches Raikou/Entei
    Distributions (objets 7G)
04/01 - Pokémon Let's Go
  • Solution complète
01/01 - SSB Ultimate
  • Débloquer les personnages
    Costumes Alternatifs
Réseaux sociaux
Anime
Partenaires




Publicité