Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Requiem pour l'avenir de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 19/04/2008 à 17:11
» Dernière mise à jour le 20/04/2011 à 10:49

» Mots-clés :   Aventure   Cross over   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 19 : Le messager noir
- Libérez-moi !

Zen, Kat et Q-Ice ne savaient plus quoi penser. Cette île leur réservait décidément de sacrées surprises. Le Corboss, mesurant environ un mètre, les regardait d'un air étonné.

- Heu, d'abord, pourquoi vous êtes en cage ? demanda Kat ?
- Et pourquoi on vous ferait sortir de là ? continua Q-Ice.
- Et comment faites-vous pour parler comme nous ? termina Zen.

Ces humains étaient décidément bien curieux, mais s'il voulait sortir de là, il se devait au moins de répondre à leurs questions.

- Pourquoi suis-je en cage ? Et bien parce qu'en poursuivant des ennemis de mon maître, j'ai été capturé par une sorcière.
- Mais qui nous dis que vous êtes un gentil ? demanda l'adolescente.
- Vous, vous êtes des étrangers sur cette île non ? Vous avez dû être bien accueillis...

Maintenant qu'il le leur rappelait, c'est qu'ils n'avaient pas été chaleureusement accueillis.

- Je pourrais vous aider à quitter cette île, continua l'oiseau.

Feuforêve nota la phrase mentalement. Elle sentait qu'il y avait quelque chose qui clochait, mais elle ne parvenait pas à savoir où.

- Ce qui m'intrigue le plus, dit Q-Ice, c'est le fait que vous puissiez parler comme nous.
- Là d'où je viens, certains pokémons ont évolué pour apprendre le langage humain.

Voila, il avait répondu à toutes leurs questions, maintenant, ces humains allaient devoir l'aider.

- J'ai répondu à vos questions, fit le Corboss, maintenant, libérez-moi.
- Rien de plus simple, répondit Zen, Mysdi !

Le dresseur fit un signe à sa pokémon qui comprit ce qu'il fallait faire. D'un coup de mâchoire, elle allait briser le verrou de la porte. Mais au moment où elle bondit vers la cage, elle fut stoppée net par un champ de force.

- Qu'est-ce que c'est que ça ? demanda le dresseur des glaces en s'approchant de plus près pour tâter la barrière invisible.
- Un sceau protecteur, répondit Corboss, c'est comme une sécurité supplémentaire. La marque se trouve juste en dessous de nous, au rez-de-chaussée.
- Ah ! C'est sans doute la figure bizarre qu'on a vue au sol, remarqua Kat.
- Ne vous inquiétez pas, dit Zen, on va aller voir si on peut faire quelque chose...

Les trois dresseurs quittèrent la pièce sous l'oeil attentif du corbeau noir. Une fois que le petit groupe fut hors de vue, le pokémon se mit à ricaner faiblement.

- Libre ! Je serais enfin libéré après tout ce temps.

Le trio redescendit à la bibliothèque et emprunta une autre porte qui les mena directement dans le hall d'accueil du manoir. La figure circulaire contenant un oeil au milieu d'un triangle était toujours là.

- C'est sûrement ce truc qui retient le pokémon prisonnier, mais comment on va faire pour le désactiver ? demanda le dresseur des glaces.

Zen étudiait attentivement toute la pièce, les statues, la manière dont elles étaient disposées...

- Il n'y a que trois statues qui masquent une partie du cercle.

Il désignait les statues de Rafflesia, Feunard et Elecsprint qui couvraient les trois extrémités du triangle.

- Peut-être que si on les retiraient, ça réglerait le problème, dit Kat.
- Ca ne coûte rien d'essayer...

Au même moment, dans la grotte du lac souterrain...

- Ah ! Les humains veulent retirer le sceau que nous avons placé sur notre prisonnier ! remarqua la créature à la tête allongée.
- Lucario ! Va donner un coup de main aux Gardiens qui sont sur place et à Magirêve ! s'écria la créature aux longues oreilles roses.

La troisième créature, celle qui avait un turban jaune, semblait communiquer avec d'autres pokémons.

- Gardiens, empêchez les humains de retirer le sceau !

Dans la première pièce située à droite de l'entrée du manoir, trois pokémons se réveillèrent soudainement.

- Bon Jungko, avec ta Force, tu dois pouvoir déplacer ces statues, dit Q-Ice à son pokémon.

Mais au moment où le pokémon lézard commençait à pousser l'un des statues, la première porte de droite vola en éclats, forçant les dresseurs à se coucher pour se protéger.

- Que s'est-il passé ? demanda Zen.
- Je sais pas frangin, cette porte était verrouillée quand j'ai voulu l'ouvrir tout à l'heure.
- Les copains, je crois qu'on a de la compagnie, remarqua le dresseur des glaces en se relevant.

Kat et son frère virent alors les trois pokémons se tenant immobiles devant eux. Il y avait un Rafflesia, un Feunard et un Elecsprint, chacun observant les humains d'un regard mauvais et se tenant prêt à attaquer au moindre faux-pas.

- Givrali, surveille ces trois-là, et toi Jungko, déplaces-moi ces statues !

Mais à ce moment précis, Feunard lança une Danse-flammes sur le pokémon lézard, le forçant à reculer.

- Visiblement, ils veulent nous empêcher de déplacer ces statues, dit Zen.
- Et ce sont les mêmes pokémons que ceux qui sont représentés sur ces statues, remarqua Kat.

Rafflesia lança une poudre par le bulbe de sa fleur mais Momartik la dissipa d'un coup de Vent mauvais.

- Zigzag, Coud'boule sur le Rafflesia.

Le pokémon raton fonça sur son adversaire qui tomba en arrière. Elecsprint l'attaqua avec Tonnerre mais Feuforêve le contra avec sa Fatal-Foudre.

- Vas-y Voltali, Vive-attaque sur le Feunard !

Le pokémon électrique chargea rapidement son adversaire qui riposta avec Feu-follet, mais Farfuret en profita pour lancer Tranche, ce qui força le pokémon renard à reculer. Zen et Kat s'échangèrent un regard.

- Tarsal !
- Kirlia !
- Entrave! s'écrièrent les deux adolescents d'une même voix.

Les deux pokémons psychiques concentrèrent leurs pouvoirs pour immobiliser les trois Gardiens.

- Maitenant Q-Ice ! hurla Zen.
- Jungko, Force !

Le pokémon plante déplaça la statue de Feunard hors de la figure, puis il déplaça ensuite celles de Rafflesia et d'Elecsprint.

- Et maintenant ? demanda Kat.

La figure s'illumina faiblement d'une lueur verte puis elle s'éteignit.

- Vous croyez qu'on va pouvoir aider le Corboss maintenant ? demanda Zen.

Mais au moment où il prononçait ces mots, une violente explosion retentit et détruisit le plafond et les pièces aux alentours, forçant les dresseurs à se protéger du mieux qu'ils le pouvaient de la pluie de gravats. Les deux pokémons psychiques durent relâcher leurs Entraves. Les Gardiens esquivèrent facilement les chutes et se remirent en garde, mais ils furent violemment projetés contre un mur par une force invisible et tombèrent KO.

- Croa croa croa ! Enfin libre ! hurla la voix du Corboss.

Zen se releva difficilement, ensevelit sous quelques planches de bois brisées. Il vit le pokémon corbeau se tenant droit sur le tas de gravats.

- Hey, vous auriez pu faire attention à nous !
- Corrr ? Tu es toujours vivant ? demanda le pokémon noir d'une voix dure.
- Quoi ? Mais qu'est-ce que vous voulez dire ?
- Je vais te tuer, misérable humain ! s'écria Corboss.

Son aile droite s'illumina puis s'allongea pour prendre une forme grotesque d'épée. Le corbeau au chapeau attaqua le dresseur aux cheveux bruns qui eut du mal à esquiver la première attaque. Il avait encore mal et ne put esquiver le deuxième coup.

- Aaargh ! Qu'est-ce que...

Il était plaqué contre le mur, l'aile-épée enfoncée dans son bras droit. Du sang coulait de la blessure, mais que s'était-il passé ? Elle était en quoi son aile ? Ca faisait un mal de chien !

- Qui... Es-tu ? demanda l'adolescent au pokémon corbeau.
- Qui je suis ? Misérable humain, tu ignores donc qui je suis ? Ces satanés lutins ont bien joué leur coup en me ramenant à leur époque. Je suis Corboss, le Messager Noir, celui qui est craint de tous.
- Jamais... Entendu parler, dit l'adolescent d'une voix faible.
- De toutes façons, tu vas mourir ici et maintenant ! Tu croyais que j'allais t'épargner toi et tes compagnons parce que vous m'aviez libéré ? Grave erreur.
- Tu nous as... Manipulé depuis le début...

Le pokémon noir laissa son aile gauche s'illuminer à son tour. Elle devint similaire à son aile droite.

- Exact et maintenant, je vais te trancher la gorge. Ne t'inquiètes pas, ce sera rapide et sans douleurs.
- FRANGIN !

Kat se tenait debout et était couverte de poussière. Son cri fit sursauter le Corboss qui se retourna vers la jeune fille.

- Alors comme ça, toi aussi, tu es vivante ? Tu vas mourir la première !
- Laisse-là enfoiré ! hurla Zen avant de se tordre de douleur à cause de sa blessure.

L'aile gauche du pokémon corbeau fonça à toute vitesse sur la gorge de l'adolescente, mais au même moment, la porte d'entrée vola en éclats et une Aurasphère fut lancée contre Corboss, qui fut contraint de reculer et d'annuler son attaque.

- Oh non, voilà le bâtard qui se ramène, dit le pokémon.

Lucario pénétra à l'intérieur du manoir par les restes de l'entrée. Il avait l'air d'être vraiment en colère.

- Je ne pensais pas que ces humains puissent te libérer mais il est hors de question que tu les tues ! C'est plutôt toi qui va mourir ! dit le renard bleu d'une voix ferme.
- Amènes-toi, répondit son adversaire.

Le pokémon corbeau retira son aile du bras de Zen pour se concentrer uniquement sur le pokémon aura.

- Je m'occupe de vous dès que j'en ai fini avec ce chacal !
- Cause toujours sale piaf ! répondit Lucario en envoyant une autre Aurasphère sur Corboss.

Pendant que les deux pokémons entamèrent un combat violent, Kat se précipita au secours de son frère. Ce dernier tentait tant bien que mal de se couvrir son bras ensanglanté qui ne cessait de saigner. Sa respiration était haletante.

- Putain... C'est comme... La dernière fois.
- Frangin ! Je vais t'aider.

La jeune fille ramassa un morceau de rideau et fit un pansement à son frère.

- Là, ça devrait empêcher le sang de couler davantage. Ca va aller ?
- Ca va déjà mieux, répondit Zen, où est Q-Ice ?
- Il doit être enseveli sous les décombres, mais on ne peut pas l'abandonner maintenant !
- ATTENTION !

Zen saisit sa soeur par le bras et la força à bondir sur le côté pour éviter de recevoir Lucario par derrière. Le pokémon renard était visiblement dépassé par son adversaire pour s'être fait éjecter de la sorte. Il tomba KO à son tour devant les yeux grands ouverts des adolescents qui virent le Corboss pousser un cri de victoire malgré le fait qu'il ait perdu une aile, celle-là même plantée dans le corps de Lucario.

- Et maintenant, à vous ! dit le corbeau en rigolant d'une voix amère.

Il remarqua cependant que l'humain semblait être terrifié, non pas par lui, mais par autre chose... Sa soeur ?

Kat s'était penchée sur le corps inanimé de Lucario. Ce dernier respirait encore mais Kat l'avait serré dans ses bras tout en pleurant et en étant terrorisée.

- Naaan ! Lucario, t'es bien vivant n'est-ce pas ? Tu es bien vivant ?

Sa voix avait aussi une tonalité complètement apeurée.

- Merde ! dit Zen d'une voix gémissante, ça recommence !

----------

Il y a 2 ans, quelque part dans une pièce sombre.

- Lucario ! T'es bien vivant n'est-ce pas ? Tu es bien vivant ?

Elle serait contre elle le corps du pokémon renard qui ne bougeait plus, couvert de sang et enchaîné au niveau des poignets et des jambes. Ses yeux étaient blancs et vides, signe qu'il n'était plus de leur monde.

- Allez s'il te plaît, on rentre à la maison avec Zen, papa et maman !

Elle avait beau crier, pleurer toutes les larmes de son corps, elle ne voulait pas admettre qu'il était mort. Elle l'avait vu, ce pieu géant. Elle l'avait vu se planter violemment dans le torse du pokémon, le faisant cracher une énorme gerbe de sang à ses pieds. Il s'était sacrifié pour elle, mais à quel prix.

- Nooon ! hurla-t-elle de toutes ses forces.

Tout ça, au final, c'était de leurs fautes, à elles. Elles allaient le payer ! Kat s'empara de l'arbalète suspendue au-dessus du poteau de torture.

-----

- Meeerde ! Je l'ai raté ! Vite, une deuxième cartouche !

Mais elle n'eut pas le temps de charger une deuxième balle qu'un carreau d'arbalète traversa sa tête, la faisant s'écrouler, et elle mourut sur le coup.

- Ca, c'est pour Lucario ! dit Kat avec un rire amer tandis que le sang de la fille aux longs cheveux bleus se répandait tout autour de son cadavre.

La jeune fille s'éloigna ensuite et repartit à la recherche de l'autre. Pendant ce temps, Zen se relevait difficilement à cause de la blessure qu'il venait de subir.

----------

- Toi, dit Kat d'une vois sombre en lâchant le corps de Lucario, t'es un oiseau mort !
- Je m'en fiche ! Vous allez mourir tous les deux ! hurla le Corboss.

L'aile-épée fonça sur Zen qui se pencha sur le côté pour l'esquiver.

- Corrr ! Merde ! Mon aile-épée est coincée !

En effet, à vouloir se précipiter pour tuer ces humains, il était allé trop vite et avait enfoncé son aile profondément dans le mur. Kat en profita pour retirer l'aile plantée dans le corps de Lucario et observa le corbeau noir.

- Sayonara.

La jeune fille saisit l'aile-épée à deux mains et bondit sur le Corboss. Ce dernier vit une dernière fois le regard psychotique de l'humaine avant de s'écrouler lentement au sol, son aile-épée arrachée enfoncée dans sa tête. Kat respira bruyamment tant elle était essoufflée. Zen observa le corps sans vie du pokémon noir d'un regard vraiment mauvais.

- Ca t'apprendra à vouloir t'en prendre de la sorte à ma soeur.

Ils étaient vraiment épuisés, ils n'en pouvaient plus et en plus, il avait fallut qu'ils se souviennent de tout ça.

Dans la grotte du lac...

- Magirêve vient de me dire que les humains ont tué le prisonnier.
- Comment ? Ils l'ont tué, carrément ?
- Carrément.

Les trois créatures se concertaient entre elles.

- S'il ont réussi à accomplir un exploit pareil, je pense qu'ils pourront affronter le futur plus facilement que ce que nous avions prévu !
- Bien sûr, répondit la créature au turban jaune, Magirêve, changement de programme. Tu soignes Lucario et tu sers ton service spécial aux humains.
- Bien compris, répondit la pokémon fantôme par télépathie.

La créature spectrale descendit dans le manoir pour voir les deux adolescents en train de s'évanouir. Kat était maintenant totalement inconsciente et Zen savait qu'il n'allait pas tarder à la rejoindre. Il vit une créature flottante se rapprocher de lui, mais à cause de la fatigue, il ne parvenait pas à distinguer qui c'était.

Elle se tenait devant lui, immobile et souriante, mais elle avait quelque chose de différent...

- Feuforêve ?

La créature rigolait doucement. Zen était étonné par son apparence, elle avait mit un chapeau de sorcière et une robe. Les yeux de la pokémon s'illuminèrent puis ce fut le noir total.

Hum, il avait bien dormi, le lit était vraiment confortablement et tout, les couvertures étaient bien chaudes. Tiens ? Il y avait également quelque chose à coté de lui. En regardant de plus près, il se rendit compte que c'était une autre personne.

- Aaaah ! Kat ! Je sais que nous sommes très proches, mais pas au point de dormir dans le même lit ! dit Zen en reculant, le teint tout rouge.
- Mmmh ? C'est déjà le matin ? demanda une voix très douce.

Ce n'était pas sa soeur mais une autre fille ? Comment c'était possible ? Il n'avait jamais fréquenté aucune fille avant. L'adolescent la vit se lever. Elle portait une longue robe blanche et ses cheveux verts comportaient deux mèches rouges, une devant et l'autre derrière. Elle semblait être très jeune, dans le genre huit ans.

La jeune fille ouvrit ses yeux rouges et observa Zen avec un sourire. Puis elle s'agrippa tendrement au cou de l'adolescent.

- Bonjour maître ! Vous avez bien dormi ?