Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 19/02/2012 à 23:07
» Dernière mise à jour le 19/02/2012 à 23:07

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Bonus - BS : BabySitter or BabySilver ?
Yosh ! Me voilà avec un nouveau Bonus. Le titre a un peu changé parce que à la suite d'une discussion avec une amie, celle-ci a cru que le thème du Bonus était de rajeunir Silver jusqu'à ce qu'il soit réduit à un état de bébé...

Ce qui n'est pas le cas.
Même si à un moment on croit que si.


Bon avant de vous souhaiter bonne lecture, je vous remercie pour vos commentaires, ça me fait toujours plaisir, surtout que j'adore en garder une preuve sur l'interface de la fic...Je tiens à m'excuser pour ne pas avoir publié la saison 2 en janvier comme je l'avais prévu, mais bon...je vous tiens occupé avec les bonus et tout ça, alors, c'était pas vraiment des vacances. J'essaye d'écrire la suite à mon rythme, je vous préviendrai ici quand je publierai, ne vous inquiétez pas.


AH, aussi, consultez la liste des Bonus à venir et dites-moi lequel vous fait le plus envie !

Allez, sur ce, bonne lecture !


-BS – Baby Sitter or Baby Silver ?-

Si Silver avait été un mec franc, moins orgueilleux et incapable d'avouer la moindre faiblesse, il aurait très probablement avoué qu'il n'avait strictement rien compris à ce qui venait de lui arriver.

Mais ce n'était pas le cas.

Il aurait déjà du concéder, lors de son arrivée au Qg, fraîchement sorti de l'hôpital, qu'il n'était pas en toute possession de ses moyens, autant mentaux que physiques. Il aurait peut-être du préciser à son rival Gold qu'il se sentait mal à l'aise dans cette cachette, au cœur même du mont Argenté, lieu qu'il avait activement recherché parce que c'était son seul indice, fut un temps, sur sa mère…Maintenant, il savait que sa génitrice était morte, il n'y avait plus à chercher quoique ce soit. Mais le village fantôme, camouflé derrière la ligue semblait le narguer. Quelques années auparavant, juste après la dure épreuve que se révélait être la route victoire, Gold l'avait battu. Réduisant à néant toutes ses chances d'accéder au championnat du mont argent, et de ce fait de poser le pied dans ce lieu sacré. Il aurait pu partager, surtout avec Gold son malaise, mais les révélations dans sa chambre d'hôpital et le moment humiliant où le brun avait fait semblant de ne pas voir les larmes du rouquin lui pesait encore sur la conscience. Il aurait aussi certainement du dire que son état, même si les médecins lui avaient permis de sortir, restait très instable.

Silver n'était pas du genre douillet et pourtant il avait mal. Vraiment. Ses mains ne lui obéissaient pas correctement, platrées à cause des fractures, il avait besoin d'une béquille, et souffraient de plusieurs crampes dû aux médicaments de ses deux bourreaux. D'abord ceux qui avaient tenté de le tuer, puis ceux qui avaient tenté de le garder en vie. Le mélange des deux le rendait très confus, et ses pensées, même s'il ne le dirait jamais à haute voix, traînaient.

Bref. Il avait déjà beaucoup d'aveux et de secrets en retard, ce matin là.

En d'autres termes, il n'était absolument pas apte à gérer un Christopher babillant dès le saut du lit. Pourtant c'est ce qu'il affronta alors qu'il venait tout juste d'émerger.

-Monsieuuuuuuuuuuuur Silveeer !

Déjà que l'ex-bandit avait une voix absolument insupportable, maintenant qu'elle montait dans les aigus et que les maux de têtes de Silver étaient quasi-constants, c'était tout simplement une torture. Et il s'y connaissait en torture, il venait de sortir d'une séance.

-La ferme Chriiiiistopher. Grommela-t-il en tâchant bien d'imiter ce piaillement insoutenable histoire que l'autre ait un aperçu de ce qu'il lui faisait subir.

Cela ne sembla pas du tout gêner Chris, le salaud y était habitué, voir son « boss » agir de la sorte ne lui parut même pas incongru.

-Monsieur Silver ! Avait-il répété, pas du tout enclin à lui obéir.

C'est alors que Silver avait remarqué, un tout petit, un minuscule détail : Christopher tenait un bébé dans ses bras.

Un vrai bébé, qui bave et qui pue ; pas une poupée. (Ce qui n'aurait pas été étonnant avec son subordonné). Le temps que l'information monte au cerveau, Christopher avait déjà repris ses badineries.

-Monsieuuur Silver, est-ce que vous pouvez me rendre un serviice ? Angie et moi nous devons installer et explorer le système informatique du Qg…Maiiis…

Silver affichait déjà une mine que normalement il n'aurait du avoir qu'après avoir ingéré ses médicaments, il fixait le bébé, abasourdi. Christopher ignorait son tourment, et continuait…

-J'ai déjà demandé à pleiiin de monde, Gold doit régler des affaires et Cristal aussi, il ne reste plus que vous…

Silver sortit enfin de son apathie.

-Tu…tu…Toi et Angie…Vous…

Il écarquilla des yeux, l'air terrifié.

-Vous vous êtes reproduits ?!

Il y eut un blanc et Christopher rosit, babilla. Silver blêmit lui.

-Mais non enfin monsieur Silver ! Je suis trop jeune pour avoir un bébé.

Merci Arcéus, merci tous les dieux de la planète, tous les alléluias du monde ne suffiraient pas à montrer tout le soulagement qui venait de submerger Silver… Qui ne voulait même pas savoir quel âge avait Chris.

-Mais alors c'est quoi ça ?!

Il avait voulu montré le bébé, mais pointer quelque chose du doigt avec un plâtre n'était pas le geste le plus probant.

-C'est mon neveu ! Il est à ma sœur !

Oui, d'accord ; s'il veut…Mais qu'est-ce qu'il foutait-là ?!

-Elle ne peut plus le garder, vous comprenez elle reprend le collège aujourd'hui, pour l'instant on a pas de baby sitter.

Le collè…le collège ?! Et il se disait trop jeune pour avoir un gosse ? Sa sœur avait quel âge au juste ? Ou alors elle avait retapé combien de fois ? Elle…Silver sentit la migraine empirer. Christopher n'eut aucune compassion.

-Voilà un sac avec ses couches, un autre avec ses biberons et ses doudous. Je reviens à 18 heures ! Salut !

Ni une, ni deux, il déposa tout ça dans les bras du fils de Giovanni. Qui pria tous les dieux de la création de ne jamais avoir à se servir du sac de couches. Puis plus rapide que l'éclair, Christopher disparut. Vraiment. Comme un ninja !

Silver constata que les médicaments devaient vraiment le shooter pour qu'il ait cette impression là. On parlait bien ce Chris, le Chris qu'il avait retrouvé : incapable de voler une pokéball à une gamine aussi insouciante qu'Eléa.

Il observa avec scepticisme le bébé qui se trouvait sur ses genoux. Celui-ci les cheveux courts et blonds, presque blancs, avait deux doigts dans la bouche qu'il s'évertuait à mâchonner en produisant le plus de bave qu'il pouvait.

Donc, s'il résumait la situation, Silver était coincé, avec un bébé sur les bras, dont il ne connaissait ni l'âge ni le sexe, et ce jusqu'à 18h.

Il regarda l'horloge murale, qui affichait les 6h30, sans comprendre.

Puis après un temps qui lui parut infini, il réalisa, contempla le bébé morveux, et souffla :

-Et merde.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le gamin se fit un plaisir de produire dans sa couche une substance très malodorante.

Silver sentit son moral déjà au fond du trou prendre une pelle et commencer à creuser.

A quelques lieus de là, Christopher venait de rentrer dans la salle informatique du Qg, qui ne se nommait pas encore l'antre « Rose » mais en prenait déjà quelques couleurs. Angie occupée à accrocher une banderole faite en papier wc, descendit de son échelle avec un sourire.

-Alors tu lui as donné ?

Christopher sourit en retour et fit le signe de la victoire. Angie firent la tope-là, et Samantha apparut sur le seuil de la porte.

-Le plan se déroule comment ? Envoya-t-elle à ses deux acolytes avec un visage triste.

Les ex-bandits prirent la pose.

-Opération « rendre sa confiance à Silver »…Commencé !

Avant que Christopher ne se mette à trembler comme une feuille.

-J'espère juste que ma sœur ne me tuera pas pour lui avoir emprunté son bébé !
-Je ne suis même pas sûre qu'elle ait remarqué son absence ! Maugréa Angie avec une expression froide.

Et en effet, dans la ville de Charbourg, une gamine de 14 ans, arriva en baillant dans la cuisine surpeuplée par sa famille. Son père leva la tête de son journal et ricana :

-Le bébé a fait des siennes cette nuit ?

L'adolescente tartina un toast de beurre et l'enfourna dans sa bouche, en répondant :

-Hein ? Non il a été gentil, en fait, il a même foutu le camp de son berceau. Chais pas où il est.

Et elle trempa son pain dans un bol de lait tandis que ses parents blêmissaient.

En attendant, à l'autre bout du continent, Silver s'activait dans le salon déserté. Sam et Yuki étant toujours en train de s'entraîner dans les serres de combats, Chris et Angie occupés, Cristal et Gold ayant disparus eux aussi pour il ne savait quelle raison.

Peut-être que Lucas était-là ?

Ah non il accompagnait Daniel et Gabriel, partis pour récupérer Eléanore.

Il se trouvait vraiment tout seul, avec le gosse.

Qui commença à pleurer.

Ah non ! Non ! Non !

-Mais la feeerme !! Maugréa-t-il en secouant le petit –ce qui bien évidemment ne le calma pas le moins du monde et même pire lui fila le hoquet. Ce ne fut que quand le bébé lui vomit dessus qu'il consentit à arrêter de le secouer.

Ce fut plus dur de se convaincre que jeter le gamin par la fenêtre ne serait pas un acte responsable.

Vraiment plus dur.

Bon, agissons par ordre, finit par se résoudre Silver.

-Je vais d'abord prendre mes médicaments.

Il en avait besoin. Il déposa le bébé sur le canapé et se dirigea vers l'évier. Il sortit un verre d'eau et ses gélules, puis avant de tout ingurgiter, il essaya de nettoyer son t-shirt. Mais ses doigts tremblaient trop et son plâtre l'empêchait de bouger le poignet comme il le désirait. Il finit par enlever son haut et le jeter dans le linge sale, puis à prendre le premier vêtement qui lui tomba sous la main.

Un pull…
Rose ?!

Non, jamais hors de question. Puis d'abord que foutait un pull rose ici ?! Il devait être à sa sœur…

Elle osait mettre du rose ?

Pendant un instant Silver douta de leur lien de parenté.

Un coup de vent passa, et il frissonna. Il jaugea la distance qui le séparait de sa chambre et donc de ses vêtements à lui. Il devait prendre sa béquille et monter l'escalier avec…Finalement il enfila l'horreur colorée en se disant que c'était juste le temps d'aller en récupérer un autre.


Il avala ensuite les pilules prescrites par les médecins et attendit qu'elles fassent effet, accoudé contre le comptoir.

Allons, allons. Calme-toi. Il faut agir par ordre de priorité avec ce bébé. Se répéta-t-il mentalement, une fois au calme.

D'abord, il devait donner un nom à ce truc.

Quoi ? Rah, il n'avait jamais été doué pour nommer les gens. Même ses Pokémons ne possédaient pas de surnom. Pas même son farfuret. En plus qu'est-ce qu'il connaissait comme prénom lui ?

…Silver eut un blanc. Une cale au démarrage, impossible de mettre le doigt sur un seul patronyme qui ne soit pas déjà à une de ses connaissances. Et il se voyait mal appeler le bébé de Chris, Giovanni…Ou Sam…ou Gold…ou Holly…

Bref il ne voyait pas du tout. Peut-être un surnom, alors…

Morveux ? Bébé ? Minable… ?

Il commençait à énumérer toutes les insultes qu'il connaissait, et buta enfin sur ce qu'il lui fallait :

Chieur. Ouais, Chieur ça lui convenait assez à l'autre.

Bon, ça c'était fait. Ensuite il devait voir si c'était un garçon ou une fille. Et le changer.

Un frisson lui remonta l'échine, et il pria de toutes ses forces pour que toute cette matinée ne soit en vérité qu'un immense rêve et que le morveux ait disparu entre temps.

Et effectivement le bébé ne se trouvait plus sur le canapé où il l'avait laissé.

Chouette !

…oh non pas chouette. Silver ne croyait pas du tout en le fait qu'Arcéus avait exaucé ses prières. Il avait perdu le bébé ! C'était pas vrai ! Il avait perdu le bébé ! Il avait perdu le bébé en 10 minutes !!

Silver paniqua. Il sortit tous ses Pokémons, et rappela son léviathor rouge parce qu'il était beaucoup trop gros et risquait d'écrabouiller le bébé.

Les créatures restantes l'observèrent interloqués.

Il faut dire qu'il était rare de voir leur maître (déjà chose rare, blessé), balbutier en prime.

-J'ai…j'ai perdu un bébé humain. Il est grand comme ça. Il pue et il bave ! Parvint-il à leur expliquer à l'aide de grands gestes qui n'aideraient sûrement pas sa guérison ni même à l'identification de leur cible.

Farfuret pencha la tête sur le côté. Ursaring grogna. Silver réalisa qu'il n'avait jamais appris à son ours à être doux et qu'il risquait bien de broyer le gamin en essayant de le prendre entre ses griffes, il le rappela donc dans sa pokéball, tout comme il l'avait fait pour léviathor.

Il restait Aligatueur, Cornèbre et Tengalice… Il rappela son starter et le Pokémon Plante, encore élevés à la dur et donc trop violents pour un bébé. Il se mordit le bout des doigts avec regret. S'il retrouvait le gosse, il se promit de ne plus jamais entraîner ses compagnons pour qu'ils ne soient que des grosses brutes capable de bouter Giovanni.

Bref, sur son ordre les deux Pokémons qui lui restaient (Farfuret et Cornèbre) ils commencèrent à chercher le Chieur. Et ce fut la puanteur qui les y aida.

En effet Farfuret en cherchant sous la table basse, émit soudain un cri perçant et partit à toute vitesse en direction opposée, les pattes sur le museau. Le gamin avait du tomber du sofa et rouler jusque là. Farfuret ne voulut pas s'approcher du trésor et Silver décida de ne pas changer les couches du bambin :

Après tout s'il le perdait encore, cela pouvait se révéler utile.

En plus l'idée même de changer la merde du petit lui donnait la nausée. Qu'il y reste, il s'y était embourbé tout seul. Il n'avait qu'à apprendre à être propre.

L'inconvénient avec cette idée, c'était qu'il ne pouvait donc pas savoir le genre du bébé. Mais était-ce vraiment un problème ?

Silver analysa l'état du petit après la chute. Le bébé ne protesta pas le moins du monde, conscient, il essayait de mettre son pied dans sa bouche.

-Bon…Peut-être que t'es devenu con à cause d'un coup à la tête…Mais vu la famille de Chris ils y verront que du feu ...
-Abu ?

Le bébé observa son baby sitter avec égarement. Silver de même. Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, alors qu'ils se regardaient en caninos de faïence. C'était amusant de voir le grand, le méchant rouquin acculé par un bébé portant juste une couche, au physique typique des angelots dans les vieilles peintures.

-Bon maintenant qu'est-ce que je fais… ? bredouilla Silver à l'adresse de ses Pokémons.

Farfuret haussa des épaules. Comme si eux le savaient plus que lui !

-Afein !

Ils sursautèrent à l'exclamation du petit, et plus encore quand celui-ci se mit à gigoter et geindre en tendant les bras vers un but invisible. Silver du mettre toutes ses forces dans la bataille, car le gamin était bien décidé à lui échapper des mains et tapa sans vergogne sur son platre.

-Apupu ?

Le Chieur se rendit compte que quand il frappait le truc blanc qui recouvrait un des bras de son tuteur cela faisait un drôle de bruit. Il réitéra l'action et s'amusa de voir l'expression de l'adulte qui le tenait de plus en plus excédée à chaque coup.

Il finit par le poser sur le sol (cette fois) et à le toiser de haut.

-Arrête.

Silver mit toute son énergie pour afficher son plus terrifiant regard de tueur et mitrailler ce sale gosse avec. Mais chose incompréhensible, le petit sourit de toutes ses gencives édentées.

-Dah ! Aboya-t-il en essayant d'applaudir.

D'accord, soit il avait perdu son potentiel effrayant, soit le gamin était timbré. Vu son hérédité, Silver misa sur la bêtise du bébé.

-Qu'est-ce que tu veux ? Grogna-t-il contre le bébé.
-DAAAH !

Et le petit sembla s'amuser comme un fou d'être menacé de la sorte. Famille de pas nets de Christopher.

-Tu sais pas parler ou quoi ? Tu veux quoi ?

Le bébé rampa jusqu'au sac remplis de biberons, mais Silver le souleva de terre avant qu'il ne parvienne à son but.

-Ah non tu ne te sauves pas encore une fois toi !

Et là, le petit ne trouva plus du tout amusant la tête accusatrice du rouquin. Il se mit à brailler et gigoter. Cette fois Silver ne s'y attendit pas, et le bébé tomba au sol, mais loin d'être sonné par la chute il continua à hurler à plein poumons.

Il brailla, brailla et roula sur le sol. Roula, roula, continuant à se diriger malgré sa colère vers son garde-manger. Silver voulut le récupérer, mais dès qu'il approchait sa main du bébé les cris redoublaient de puissance, ne lui laissant que cette interrogation :

Mais qu'est-ce que j'ai encore fait ?

Finalement le bébé parvint jusqu'au sac, et tira sur la lanière avec gourmandise. Avant de se faire ensevelir sous un tas de biberons.

Les hurlements cessèrent.

Ce ne fut que quand la minute s'écoula en silence que Silver saisit que peut-être, il fallait dépêtrer le gamin de là-dessous. Il en extirpa un bébé tout traumatisé et contusionné, grimaçant comme si son monde venait de s'effondrer.

-T'avais faim ? Tu pouvais pas le dire comme tout le monde ? Devina finalement Silver.
-Buuuuh. Marmonna le petit, tout tendu et contusionné.

Silver saisit un récipient et essaya de le faire boire au gamin, mais celui-ci gonfla les joues et essaya d'éviter la tétine.

-Bah alors tu ne veux plus manger ? S'étonna le rouquin. –Tu vas pas faire une autre colère ? Hein ?

Il finit par arriver à lui faire avaler quelques gouttes, mais dès qu'il retira le biberon le bambin lui renvoya tout le lait ingurgité au visage.

-BAAAABOOON !

…Sale Gosse.

-Cornèbre…

Le Pokémon volant arriva près de son maître et Silver lui coinça le bébé entre les serres.

-Si tu le lâches je ne t'en voudrais pas, mais fait-le de très haut. Lui envoya-t-il.

Le gamin se mit à se débattre et recommença à pleurer aussitôt hors des bras de Silver. Le rouquin vira à l'écarlate et le pointa du doigt. Et il fit une chose qu'il ne faut pas faire avec un bébé de cet âge : il essaya de le raisonner :

-C'est pas vrai ! Tu veux quoi à la fin ?! Hein ? Tu veux manger ou pas ?

Il lui montra le biberon et le morveux se contorsionna de toutes ses forces pour attraper la douce relique rempli de nourriture. Mais dès que Silver le lui tendit, il y goutta et recracha le tout à nouveau avant de se remettre à piailler.

-MAIS ARRÊTE ! QU'EST-CE QUE T'AS AVEC CE LAIT ! S'emporta le fils de Giovanni.

Farfuret vint au secours de son maître, il monta sur le comptoir, prit le biberon et le secoua.

-farfu- fu-fu !

Silver le considéra avec scepticisme. De mieux en mieux.
Voyant qu'il ne se faisait pas comprendre, le Pokémon ténèbres pointa le lait du bout de la griffe puis souffla un léger vent glacé au visage de son dresseur, qui recula.

-Mais qu'est-ce…

Avant de s'arrêter, comme illuminé.

-Oh, le biberon est trop froid c'est ça ?

Farfuret sautilla sur place, faisant rire le bébé toujours suspendu par cornèbre. Silver reprit le bien et le mit au micro-onde, tout en envoyant :

-Quand même t'es super compliqué toi. Du lait c'est du lait, chaud ou froid.

Enfin…il supposait. Le dernier verre de lait qu'il avait bu lui avait filé la nausée. La machine émit un tintement, signifiant qu'il avait fini sa besogne, mais quand Silver voulut le donner directement au chieur, Farfuret intervint à nouveau.

-Fa-fa !
-Quoi ?! Grogna son dresseur de mauvaise humeur –le bébé avait recommencé à se débattre entre les serres de cornèbre.

Le Pokémon glace appuya sur le récipient et quelques gouttes coulèrent de la tétine jusqu'aux doigts de Silver.

-Aie mais ça va pas ?! C'est brûlant farfuret !

Il marqua une nouvelle pause, et fronça les sourcils.

-Attends, tu veux dire…Qu'en plus il faut pas que le lait de l'autre soit pas TROP chaud ?!

Farfuret hocha du chef devant son maître désabusé. Le rouquin observa le petit et plissa des yeux.

-Poule de luxe ! Grommela l'ancien Rocket, avant de demander à son Pokémon de refroidir le liquide avec une attaque vent glacé.

Pour la peine, il se fit un plaisir à torturer un peu le gamin ; il était amusant de voir le bébé se contorsionner et essayer d'attraper le biberon en suivant ses mouvements. Un coup à droite et il se tordait à droite. Un coup à gauche et il se retournait, se cassait le dos pour rattraper son retard et son précieux repas, un coup en en bas et…

La couche ne tient pas et le bébé finit sur le sol.

Meeeerde.

Et l'insulte ne pouvait que convenir.

Finalement le petit avala goulument le biberon une fois celui-ci à la bonne température. Silver nettoya vaguement le parquet sale, laissa cornèbre se laver le bec dans l'évier, et remit une couche propre au petit occupé à manger.

Bon, maintenant il savait que chieur était en fait chieuse.

Il finit par se laissa tomber dans un fauteuil, fatigué. Cornèbre se posa à côté et lui rendit le bébé qui continuait à se gaver. Silver l'observa longuement, sans savoir vraiment quoi faire à présent. Il n'était pas aussi magnanime que son pokémon et apte à pardonner la couche explosive.

La gamine finit par arrêter de manger et rota sans gêne, en jetant ce qui restait de son biberon par terre. Quelle grâce, une future reine de bal. Elle regarda son tuteur et sourit, gazouillant.

Silver se fit la remarque qu'elle n'était quand même pas si moche. Pour un bébé. Puis, au moins : elle ne puait plus maintenant. Mais du coup il n'avait aucune idée de quoi faire. Il observa à nouveau le truc, qui recommença à hoqueter, rassasiée.

Bon, encore une fois, il essaya de résumer la situation, de l'analyser et de hiérarchiser les choix qu'il avait. Comme il le faisait en combat de pokémon.

Cette idée le rassura.

Oui comme un combat pokémon.

Bien, la première lacune qu'il voyait était leur incapacité à se comprendre tous les deux. Hors de question d'avancer à tâton pour encore…

Il jeta un coup d'œil à l'horloge.

7h30.

…Arcéus, ce n'était pas possible l'horloge s'était cassée en cours de route, il devait encore passer plus de 10 heures avec cette chose ?! La réalité aurait très bien pu être imagée par un gros rocher lui écrasant le crâne, car ce simple constat lui fila la migraine malgré l'aspirine.

Il était maudit.

-Apu ?

Le bébé recommença à mâchonner ses doigts. En le fixant de ses yeux bleus. C'était fou ce que le regard vide de cette fillette pouvait être semblable à celui de son Oncle. Ce qui était rassurant pour la première vu son âge, et se révélait être vraiment inquiétant pour le dernier. Beaucoup, beaucoup plus inquiétant.

-Non, on ne dit pas « Apu », on dit « qu'est-ce que t'as ? ».

Le bébé ouvrit grands les yeux et émit un son qui ressemblait vraiment à un « Gné ? ». Silver s'engallardit, pris dans son rôle.

-On ne dit pas « Gné ?» on dit « Hein ? » ! Il faut que t'apprenne à causer sinon y t'arrive que des emmerdes c'est clair ?

Vu l'expression du bébé, non ses explications n'était pas claires du tout. De toute évidence, il devait se montrer plus simpliste et catégorique, ainsi que se restreindre aux bases les plus basiques du langage. Le strict minimum pour survivre encore dix heures.

Qu'est-ce qui était le plus élémentaire ? Savoir à qui on parlait, donc les noms de chacun, dire quand on veut boire, manger, aller aux toilettes, jouer, dormir. Voilà, avec ça il devrait pouvoir s'en sortir, décida Silver.

-Ecoute et retient !

Il se désigna.

-Silver.

Il lui toucha le nez du bout du doigt.

-Chieuse. Déclara-t-il avec impérialisme.

Le bébé lui chopa le doigt et le lui tordit avidement.

Silver retint un hurlement et surtout, surtout de jeter le bébé par la fenêtre. A la place il respira un bon coup, conta jusqu'à 100, puis décompta, à l'envers. Enfin calmé, il reprit avec autorité.

Il montra le biberon par terre.

-A manger.

Il eut un blanc…D'accord, ça c'était à manger, mais alors c'était quoi « à boire ? »…Ca se buvait du lait, non ?

…Tant pis. Il zappait le à boire.

Il sortit du sac de jouets un livre pour enfant et un doudou. La gamine le regarda comme s'il était un dieu vivant, les prunelles brillantes.

-Dadu ! Dadu !
-Non, Jouet. D'accord, Jouer. Il faut dire Jouer quand tu veux…

Silver s'arrêta à nouveau. Hors de question qu'il lise une bêtise pareille comme « Marine va sur le pot ». Il n'avait pas appris à lire si difficilement pour dire à haute voix des trucs si compromettants. Puis c'était quoi ce chiffon sale ? cela devait être une erreur. Il jeta le truc par terre. Le cœur du bambin se brisa en milles morceaux.

-Bon la suite…A si tu veux à nouveau faire dans ta couche…

Encore un blanc. Il n'avait aucune idée de la façon de dire ça…Ah.

-Bah tu te retiens.

Voilà, sujet clos.

-Bon maintenant tu me répètes ce que je viens de te dire !

Silver fut surpris de voir la gamine fondre en larmes et se remettre à brailler. Mais mince qu'est-ce qu'il avait fait encore ?! La petite gesticula jusqu'à retomber par terre et roula ; roula, rampa à nouveau toute à sa colère et ses vagissements. Elle finit par choper la couverture sale et s'enrouler dedans en silence.

-Dah.

Le rouquin soupira et il grommela. C'était justement pour ça qu'il valait mieux pour eux deux qu'ils se comprennent. Comment aurait-il pu deviner que le mioche chérissait ce sale bout de tissu ? Hein ? Décidément il ne comprenait rien aux enfants.

Silver s'approcha de la petite et la souleva, mais elle se remit à pleurer aussitôt qu'il la touchât. Il recula instinctivement et le bébé s'enroula à nouveau dans son doudou en sanglotant. Le fils de Giovanni se laissa choir sur le parquet, et soupira, fatigué.

-J'te fais si peur que ça ? Bredouilla-t-il, tristement.

Le bébé ouvrit un œil, et sortit un peu la tête de sa cachette pour lui envoyer méchamment :

-DAH !
-Je suppose que ça veut dire oui.
-DAH !

Génial. Le rouquin soupira à nouveau, déprimé pour la soirée. Qu'est-ce qu'avait cru Chris au juste en lui confiant un bébé ? Il savait pourtant qui il était, qui l'avait élevé. Il aurait tout de même du s'en douter qu'il n'était absolument pas apte à prendre soin de quelqu'un d'autre que lui-même…

Une douleur lui arracha une grimace, et il changea de position, sa cheville l'élançant méchamment, son atèle lui rongeait l'articulation plus qu'elle ne la maintenait en place.

A dire vrai, il n'avait même pas été capable de se protéger lui-même. Pire, il détruisait tout ce qu'il touchait. Non, vraiment, cette fois la bêtise de Christopher se révélait affligeante.

-Atisse ?

Il se retourna, et vit la chieuse, lassée de sa bouderie, qui était venue en rampant jusqu'à lui, avec un grand regard concerné à son égard.

-Qu'est-ce qu'il y a ? Tu veux bien me parler maintenant ?

Le bébé ne répondit rien, elle lui balança son chiffon à la figure.

-Dah !

Puis elle ramassa le livre qui traînait. Silver le prit avec une mine étonnée.

-Tu veux une histoire ?

Farfuret s'attendrit des progrès de son jeune dresseur.

Le bébé reprit son livre et le jeta plus loin.

-Don !

Farfuret se fit la réflexion que le bébé poussait le jeu un peu loin quand même.

La chieuse monta sur les genoux de son baby-sitter et tendit à nouveau les bras, en piaillant. Cette fois, Silver suivit la direction qu'elle cherchait à attendre avec ses petits membres potelés. La fenêtre.

-Tu veux aller dehors ?
-BAH !

D'accord. La gamine paraissait déterminée. Il la prit dans ses bras et l'y cala tant bien que mal. Il ramassa sa béquille mais il était trop difficile de marcher, chargé de la sorte, alors il serra simplement des dents. Après tout, la chose rampait, elle ne pourrait pas le semer.

Mais une fois dehors avec farfuret et Cornèbre, il se retrouva démuni. Totalement.

Bon…maintenant il faisait quoi ??

Il n'avait absolument aucune idée de la façon d'occuper un bébé à l'extérieur. A défaut, comme ses bras fatiguait il la déposa par terre et ordonna à farfuret de la surveiller. Hors de question qu'elle se barre pendant qu'il avait le dos tourné.

Bon. Retour à l'analyse. Il faisait quoi à présent… ?

-Oh, coucou Silver !

Le rouquin remarqua à peine qui lui parlait, plongé dans ses pensées.

-Oh il est à qui ce bébé ? Il est mignooon !
-Ouais.

Peut-être qu'il pouvait l'emmener voir les pokémon dans les serres de combat… ? Non ? Rah, il n'en avait aucune idée. Il ne s'était jamais occupé d'un bébé. Peut-être qu'il pouvait demander à quelqu'un qui s'y connaissait ? Demander conseils.


Berk.


-Je peux la prendre ?
-Ouais.

S'il devait s'abaisser à demander des infos, que ce soit vers quelqu'un qu'il savait gérer. Sûrement pas Peter. Encore moins Chris et Angie. Cristal peut-être…Non c'était une pipelette elle en parlerait, et Sam ? Non elle allait mal depuis qu'Eléanore avait été retrouvée par son père, et en plus, s'il lui concédait la moindre faiblesse elle lui risquait de lui servir un regard bien supérieur, ou même pire : de pitié. Pouah.

Sans même s'en rendre compte, Silver composa un numéro sur sa pokémontre.

-Yoh, c'est Gold, qu'est-ce qu'il y a ?

…Mince. C'était insupportable à admettre, mais Gold était bien le seul en qui il avait assez confiance pour demander ça. En plus, celui-ci l'avait déjà vu en position compromettante, à l'hôpital, et il n'avait rien dit.

Rien.

Silver ne savait pas trop ce qu'il ressentait en cet instant. De la honte, des regrets, ou de la gratitude. Il supposait que le brun avait agit au mieux, vu les circonstances. Il n'aurait pas pu supporter la moindre remarque.

-C'est Silver. Répondit-il.
-Silver ?

Il entendit un écho : apparemment Cristal se trouvait avec son frère. Cela ne l'arrangeait pas. La pokémontre se mit en mode vidéo, et il put admirer les regards des deux Heart. Il rougit et détourna le regard pour balbutier timidement :

-Je…J-e…tu peux t'éloigner de ta sœur ? J'ai un truc à te dire.

Gold s'empourpra brutalement et il chassa sa cadette à coup de « PSIIIt ! » comme on éloigne un pokémon collant. Celle-ci partit avec mauvaise humeur, hors du cadre. E brun se retourna vers lui, un grand sourire, le regard brillant d'espoir.

Silver se demanda bien ce qui lui prenait. Il se gratta la nuque.

-Heu…C'est difficile à dire. Grommela le fils de Giovanni.
-Ouiiii ?
-Surtout par téléphone.
-Ouiiiiiiii ?

Le brun semblait de plus en plus béat, ce qui agaça profondément le rouquin. Il se moquait de lui ! c'était pas possible, il était obligé de lui demander conseil et l'autre s'en réjouissait, il se régalait de sa défaite et de sa honte. Raaah. Si seulement il avait le choix !

-Tu vois…

Soudain Silver réalisa quelque chose : quelque chose de primordiale. Il n'entendait plus le bébé. Il se retourna brusquement et ne contempla que du vide.

Pu….Rée.

-Silver ? Lui envoya Gold, attendant tout babillant une confession.

Heureusement, Silver n'eut aucun mal à voir la silhouette qui lui avait parlé tout à l'heure ; car farfuret et cornèbre beuglaient autour d'elle. Elle avait la chieuse dans les bras et il se précipita vers elle pour le lui reprendre. Cynthia sursauta. Etonnée par tant de brusquerie.

-Mais ça va pas la tête de prendre le bébé des autres ?! Hurla Silver à son adresse, rouge.
-LE QUOI ?! Hurla Gold à son poignet.
-Oh, excuse-moi je ne savais pas que c'était le tien. Tu m'avais dit que je pouvais le prendre…
-QUOI JE VOUS AI JAMAIS DIT CA !
-Mais si tu as dit ouais…
-JE DIS TOUJOURS OUAIS QUAND JE FAIS AUTRE CHOSE IDIOTE ! Et PUIS…
-SILVER EXPLIQUE-TOI TOUT DE SUITE ! C'EST QUOI CETTE HISTOIRE DE BEBE ?!
-NON MAIS QUOI ? COMMENT OU TU AS CETTE…

Le bébé prit peur au milieu de cette engueulade et éclata en sanglot, ce qui n'arrangea en rien la compréhension de la scène pour les uns et les autres.

-SILVER TU EN AS ENCORE BEAUCOUP DES SECRETS DE CE GENRE HEIN ?! HEIN ?! TU CROIS PAS QUE CA FAIT BEAUCOUP LA ?! TU AURAIS PAS PU ME DIRE CA A L'HOSTO MERDE ?! SALE TOMBEUR ! DON JUAN DE PACOTILLE ! TRAITRE !
-HEIN ?§ TRAITRE DE QUOI !
-DIRE QUE J'AI CRU ! J'AI CRU ! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh !
-Oh ; c'est tout à fait fascinant ! S'enchanta Cynthia.
-SILEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEENCE !

Silver mit plusieurs secondes à reprendre son souffle, mais l'avantage, c'est que même la chieuse avait fermé sa gueule et le regardait avec ébahissement.

-CE N'EST PAS MON GOSSE ! C'EST CELUI DE CHRISTOPHER ! Hurla-t-il à l'adresse de chacun.
-Christopher a un gosse ?!

Cette fois Gold ne rougit pas, il blêmit : de toute évidence cette option l'effrayait autant que Silver.

-Mais…Mais avec qui ? Angie ?!
-Nooon ! Enfin ! Non il m'a dit que c'était le gosse de sa sœur qui est au collège, et quoi le gardait parce qu'ils étaient pas en âge…
-Fascinant…. !

Gold bouda, et il redevint rouge.

-SALE MENTEUR TU ME RACONTES DES CRACKS !

Il allait se pendre avant la fin de la journée…

-Je peux prendre le bébé dans mes bras ? Redemanda Cynthia plus gentiment.
-NAN ! FICHEZ-LE CAMP !

Voici comment la grande championne de Sinnoh se fit envoyer dans le décor par un inconnu, mais quand elle raconta cette histoire des années plus tard, elle n'en retint que le côté « fascinant ». Allez savoir ce qu'elle voyait là.

Une fois la blonde partit, l'attention de Silver revint vers Gold et il fronça les sourcils.

-Il suffit que je te laisse tout seul deux jours et tu trouves le moyen d'engrosser une fille et de lui faire un gosse ! Tu es vraim…
-Gold…
-Et puis toi comment tu m'appelles pour me sortir la nouvelle…
-Gold tu écoutes au moins ce que tu dis ?!
-Et moi je croyais en toi, et c'est pas vrai comment t'as pu me faire ça ?!
-Gold est-ce qu'elle me ressemble cette gosse ?! Sérieusement ?

Il pointa la montre en direction du bébé qui bafouilla et rigola en essayant de voler l'objet qui brillait et parlait. Vu la tête du brun avouer ces quelques mots lui coutèrent beaucoup :

-Non.
-Normal, parce qu'il est pas de moi. C'est Chris qui me l'a refilé ce matin.

Le brun semblait toujours peu enclin à le croire, bougon. Silver soupira.

-Je n'ai jamais touché à une fille assez pour la foutre enceinte enfin. Réfléchis avant de dire n'importe quoi.

Etrangement, le brun sembla reprendre des couleurs, et il esquissa même un sourire.

-Ah ouais ? Moi j'ai déjà peloté une fille par contre.

Silver se passa une main sur le visage, exaspéré….ou plutôt, exaspérant.

-Donc, pourquoi tu m'appelles alors ?

Bizarrement, il n'avait plus du tout envie de lui demander conseil. Mais avec un bébé sous le bras, secoué à nouveau d'un hoquet, il ne savait toujours pas quoi faire.

-Tuasuneidéedecommentoccuperunbébé ?
-Gné ?

Super, un deuxième bébé qui ne savait pas parler. Silver ravala sa remarque, prit sur lui –Et Arcéus avait intérêt à se rappeler de son acte lors du jugement dernier !- et il répéta de façon plus intelligible.

-Tu sais comment t'occuper d'un bébé ?

Il y eut un blanc.

-Sérieux, t'es coincé avec un bébé sur les bras ? Pour de VRAI ?

Non il tenait une peluche ! MAIS BIEN ENTENDU QUE C'ETAIT UN VRAI BEBE ! NON MAIS SERIEUSEMENT ! Quoi c'était si impensable que ça ? Si invraisemblable ? il insinuait quoi au juste ? Qu'il ne saurait pas s'en charger, c'est ça ?

D'un autre côté, les faits donnaient plutôt raison à Gold.

-Bon tu m'aides oui ou…
-Okay, okay c'est bon…Je t'aide !

Gold marqua une pause.

-Tu as essayé de faire les marionnettes ? Je faisais ça à ma sœur.
-Les marionnettes ?

Silver s'installa sur un banc avec le bébé sur les genoux, les yeux rivés sur la pokémontre.

-Bah oui, tu fais le « Ainsi font, font font les petites marionnettes… » La chanson quoi, et tu bouges les mains comme ça…

Silver regarda le jeu blasé. Sérieusement, on prenait les enfants pour des cons ou quoi ? Comme si juste bouger les mains pouvait les occuper pendant des heures ! Il regarda la chieuse, qui essayait en cet instant de bouffer son propre pied.

Finalement peut-être que ça pouvait marcher. Il y avait juste un souci.

-J'ai un bras dans le plâtre.
-AH.

Moment de blanc.

-Tu as essayé les grimaces ? Tenta Gold. –Tu caches ta tête et ensuite tu…

Nouveau blanc.

-Non fait pas ça tu vas lui foutre les jetons et elle va pleurer.

Silence.

-Ah ! Et si tu faisais du dada ?
-Du quoi ?
-Roh, tu m'énerves tu connais aucun jeu de gamin ou quoi ?

Silver ne répondit pas à ça, mais il se mordit la lèvre. Le brun sembla se rendre compte de son erreur, et il balbutia pour se rattraper.

-Heu, c'est pas compliqué, en fait tu la prends sur tes genoux, et tu la secoues en faisant « Ah da da da ! » puis ensuite tu la lances dans les airs !

Oh ! Ca il pouvait le faire !

Silver se détourna de la conversation et attrapa la petite sous les aisselles, dont les yeux s'illuminèrent. Farfuret eut une expression émue en voyant son jeune maître jouer avec la petite si innocemment. Enfin, enfin, son dresseur adoré…

Le rouquin lança l'enfant dans les airs.

-Bon, et une fois qu'elle est en l'air je fais quoi ? Demanda-t-il à Gold.

Le brun eut peur de comprendre.

-MERDE SILVER TU LA RATTRAPES ! TU LA RATTRAPES ! Hurla-t-il blême.

Silver fut déçu : où était l'intérêt de la balancer s'il fallait récupérer le môme après ?! Il soupira, puis chercha le bébé des yeux.

-Gold…
-Quoi ?
-Qu'est-ce que je fais si le bébé redescend pas ?
-Pardon ?
-Le bébé…Il n'est ni en l'air, ni par terre.

Le visage prit un air désabusé et il se frotta le crâne.

-Il doit forcément être quelque part ! Tu as mal cherché ! OU ALORS TU l'AS MIS SUR ORBITE ?!

Silver doutait qu'il puisse accomplir un tel exploit avec un bras dans le plâtre. Les recherches durèrent encore un bon moment, avant que Farfuret ne réapparaisse avec le bébé, jugeant que son jeune dresseur avait été assez puni comme ça.

Non mais sérieusement, il était un pokémon et même lui savait qu'un bébé ne survivrait pas à une chute pareille, heureusement que cornèbre et lui avaient été là pour jouer les héros. Sinon il n'aurait pas donné cher de la peau de la chieuse.

-Ah ! Je l'ai retrouvée c'était Farfuret qui l'avait ! Envoya Silver à l'adresse de son rival.

Et Gold passa un véritable savon à son rouquin de dresseur, en employant parfaitement tous les termes et les reproches que Farfuret aurait voulu lui adresser s'il en avait été capable. Décidément, il aimait bien le rival brun de son maître : il savait parfaitement le gérer et le remettre à sa place quand il le fallait.

-ET MAINTENANT TU RENTRES DANS LE CHALET ET TU NE QUITTES PLUS CE FOUTU BEBE DES YEUX ET…

Silver coupa le son de sa pokémontre avec une mine blasée.

-Il devenait chiant tu trouves pas ? Envoya-t-il à son pokémon en guise d'explication.

Farfuret se prit la tête entre les griffes. Ah, si seulement !

En attendant le rouquin reprit la petite dans ses bras et chose incroyable, il obéit à son compagnon, repartant vers le chalet. Il devait bien être midi et demi, et après une telle balade, le bébé commençait à avoir faim. Une fois de retour Silver fouilla dans le sac d'affaires et dénicha des petits pots. A leur simple vu, la chieuse se mit à frétiller d'enthousiasme.

Il la posa sur le sol, lui colla vaguement son bavoir mais il rencontra un obstacle. Et pas des moindre : il eut beau y mettre toutes ses forces : impossible d'ouvrir un seul petit pot.

Les joues aussi rouges que ses cheveux, il tiqua nerveusement et renifla bruyamment :

-C'est juste parce que je suis blessé ! Normalement j'y arriverai !

Simple excuse pour éviter à son orgueil de mourir de honte. Il s'en alla quelques secondes, et revint plus tard, avec un sourire inquiétant sur le visage. D'un geste vif il sortit son attirail de voleur : à savoir une bonne dizaine de crochets en acier, conçus pour faire plier les serrures les plus redoutables. Il ricana :

-On va voir si ça me résiste longtemps !

Farfuret secoua de la tête avec fatigue, alors que Cornèbre se posa, dubitatif, pour admirer le spectacle.

Le bébé put donc manger, 1heure et demi plus tard, après bien des efforts et des jurons que ses tendres oreilles n'auraient jamais du entendre à un âge si tendre.

-Voilà ta bouffe ! Grogna le fils de Giovanni en l'abandonnant avec sa nourriture ouverte.

Il se retourna pour aller préparer sa propre potence, avant de se faire rappeler à l'ordre par des pleurs. Bizarrement il s'en doutait.

-Tu ne peux pas manger toute seule c'est ça ?

A chieuse renifla bruyamment, et Silver se mit face à elle, déprimé. Bon, il allait faire ça vite. Ils s'installèrent donc à table et muni d'une cuillère pour seule arme, le rouquin partit au champ de bataille, à l'abattoir, ayant la naïveté de croire qu'il pourrait faire cette besogne vite pour aller manger à son tour.

Naïf, Naïf...

Silver comprit son erreur dès que la petite évita la première cuillérée. Gonflant la bouche, levant le nez et plissant les yeux de mécontentement, ses lèvres évitèrent la nourriture de manière évidente. Le deuxième essai ne fut plus pas fructueux. Ni le troisième.

La patience du rouquin n'était pas assez grande pour accepter un quatrième essai.

-J'croyais que t'avais faim bordel ?!

Il reposa l'objet de la discorde et avec mauvaise humeur il tourna des talons.

-Puisque c'est ça, débrouille-toi, moi je vais me faire à man…

Hélas, le bébé eut recours à une méthode ancestrale, une technique héréditaire transmise de génération en génération l'attaque suprême auquel même les pokémons ne résistaient pas : la capacité ultime. Plus puissant que l'ultralaser d'un léviathor, d'une végé-attaque, qu'une rafale de feu, qu'un hydrocanon, que dis-je, plus fort que l'attaque Jugement d'Arcéus lui-même.

La chieuse utilisa l'attaque « Hurlement » et explosa les tympans innocents de Silver.

Paix à son âme.

Et le pire, c'est qu'à force de beugler si fort, le bébé manqua de tomber du comptoir où elle se trouvait et de se tuer.

Farfuret vit son maître faire un bond impressionnant compte tenu de ses facultés atrophiées par ses blessures, juste pour éviter à la CHOSE de mourir le crâne fendu. Cette fois, le pokémon n'était pas sûre qu'il aurait pu en faire de même, l'attaque lui avait fait fichtrement mal à ses pauvres oreilles.

-C'est Bon. C'est bon ! Je reste ! Je reste et je te donne à manger. Gémit Silver, la tête contre le carrelage, lamentablement perdant.

Evidemment, le bébé une fois remis en place ne se mit pas à manger sa purée bien gentiment. Noooon, cela aurait été trop facile, beaucoup moins amusant. Il se reproduisit exactement la même scène que tout à l'heure, elle prit bien soin d'éviter la cuillère. Cette fois, elle envoya même celle-ci valser après une feinte particulièrement sadique (celle de prendre l'objet dans ses petits poings comme pour s'en saisir et se nourrir seule comme une grande).

Cornèbre lui-même ne sut pas où le maître puisa un tel self-control. Il se baissa pour ramasser le couvert sur le carrelage.

Je ne dois pas la frapper, je ne dois pas la frapper…Se répéta mentalement Silver, en boucle.

La chieuse eut alors un geste inconsidéré, un tout petit mouvement du poignet elle renversa le pot de compote. Qui termina sa course sur le crâne de son babysitter.

Le temps s'arrêta. Farfuret retint son souffle, cornèbre se cacha les yeux derrière ses ailes noires. Ils ne voulaient pas assister au massacre.

Le reste de la scène se doit d'être malheureusement censurée pour cause de pathétisme accru. Oh et puis non, c'est trop amusant, décrivons-la quand même !

Pour décrire la scène, il faut donc résumer la situation, et bien l'analyser. Silver blessé, fatigué, en proie à une gamine brailleuse, vient de voir tous ses efforts réduits à néant : il s'est fait vaincre par un bébé d'à peine un an.

La chieuse venait de réussir là où tous avait échoué, Gold, Cristal, comme Giovanni. Les nerfs du rouquin lâchèrent. Il hurla un tissu d'insultes plus incompréhensibles (et heureusement car elles se révélaient toutes plus immondes) les unes que les autres, et forcément, vu le concert qui se jouait devant elle, la petite ne résista pas. Elle se joignit aux efforts de son babysitter pour faire exploser les décibels.

Nous assistons donc à un hurlement commun, un pétage de plomb entre sourds.
Et toute à son euphorie la chieuse se fit un plaisir de renverser ce qui restait de nourriture sur, tenez vous bien, tout ce qu'il y avait AUTOUR de son bavoir.

S'en fut trop pour Silver.

-Coucou, c'est moi, je fais que passer j'ai oubliés des documents pour mon rapp…
-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

Cristal se tût, la poignée de la porte encore dans la main. Devant elle se tenait le rouquin, son premier amour, le rival de son enfance, à terre sur le carrelage, au bord de la crise de nerf après avoir poussé ce cri inhumain.

Elle referma la porte, lentement, très lentement.

Inspira un grand coup.

La rouvrit.

Silver se roulait par terre en se tenant le crâne et toujours en hurlant.

-J'EN AI MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRREEEEEEEEEEE !

Elle referma la porte.

Se frotta les yeux.

Rouvrit.

Le regard de Silver croisa le sien, alors qu'il était en train de trépigner et de s'arracher les cheveux.

Un constat commun les traversa : plein de signification :

Elle m'a vu !
Il m'a vue !

Je vais devoir la tuer.

Cristal dut sentir la pulsion meurtrière à son égard, car elle décida que les documents abandonnés de sa chambre n'étaient plus si importants que ça et elle s'enfuit à toute vitesse, décidant qu'il valait mieux pour elle d'effacer cette scène de sa mémoire.



Retrouvons donc la chieuse, ligotée avec une serviette, à une chaise, rassasiée de force avec ce qui restait de purée, et Silver, en train de manger ses œufs au plat avec froideur. Dans son t-shirt rose et ses cheveux parfumés à la carotte. Plus ou moins calmé.

Un silence oppressant régnait dans la cuisine, seulement entrecoupé par le bruit des couverts. Un silence honteux aussi. Il était 16h, il ne restait plus que 2h de tortures. Le rouquin était décidé à ne plus craquer et à la subir avec dignité.

Le peu qu'il lui restait.

Etrangement, une fois cette décision prise, les choses furent plus faciles. La gamine ne protesta pas quand il lui nettoya la frimousse. Même, elle bailla sans élégance. Et piqua du nez. Alors qu'il la prenait dans ses bras pour la placer dans un endroit plus moelleux pour qu'elle fasse sa sieste, elle s'assoupit dans ses bras.

Serrant dans son petit poing une de ses mèches de cheveux.

Mais ça, Silver ne s'en rendit compte que quand il voulut se redresser et partir. La mort dans l'âme, il s'installa donc sur le canapé avec la chieuse sur le ventre. La télécommande était trop loin pour qu'il allume la télé, ses pokémons avaient fui pendant sa crise…

Le chalet était vide.

Il soupira et admira le gosse qui dormait profondément à présent.

-Tu sais que t'es une vraie catastrophe toi ? Lui envoya-t-il.

Le bébé sourit dans son sommeil et gazouilla. Silver eut un hoquet amusé, et sans même s'en rendre compte, il sourit.

-J'ose même pas imaginer ce que tu seras, grande…Un vrai caid, les Team n'ont qu'à bien se tenir…

Il bailla à son tour.

Christopher retrouva à 18heures pétantes, le grand, l'effrayant Silver, vautré sur le canapé, assoupi, le bébé réveillée. Celle-ci envoya un regard torve à son oncle, et babilla, les mains plaquées sur les lèvres.

-Suuuuuut.

Christopher sourit et reprit sa petite nièce, mais avant de repartir, il s'arrêta, en proie au doute :

-C'était bien son pull rose que monsieur Silver portait ?

Quelques jours plus tard, alors que le rouquin croyait l'incident définitivement oublié et enterré (même si cristal rasait encore les murs à chaque fois qu'elle le croisait), Christopher l'appela sur sa pokémontre.

-Qu'est-ce que tu veux ?
-Bonjour monsieur Silver ! C'état juste pour vous dire encore merci d'avoir gardé Astrid l'autre jour.
-Qui ?
-Ma nièce !

Un frisson remonta la colonne du rouquin qui blanchit à vue d'œil. La chieuse s'appelait Astrid…Gold le voyant si pâle s'approcha.

-Qu'est-ce qui se passe ?
-Oh, bonjour monsieur Gold. Je donnais juste des nouvelles à Silver de ma petite nièce qu'il a gardé.

Cette fois ce fut Gold qui blêmit.

-Ahah, elle a survécu ?
-Oh oui, et elle est même très contente, sa mère n'arrête pas de me dire que depuis elle est bien plus sage. Et vous savez quoi ? Il parait qu'elle n'arrête pas de demander « Silv ». Elle vous réclame monsieur Silver !

Silver écarquilla des yeux et une drôle de sensation lui réchauffa la poitrine. Ah. Il n'était peut-être pas si pire que ça finalement…

Le souvenir de son père s'atténua.

Non, il n'était pas si pire…

-Alors je voulais vous proposer, ça vous dirait de garder Astrid la semaine pro…

Silver coupa le son de sa pokémontre, alla jusqu'à la fenêtre d'un pas raide, ouvrit le cadre et balança de toutes ses forces l'objet de communication dans les airs.

PLUS JAMAIS !