Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 29/08/2008 à 00:46
» Dernière mise à jour le 06/11/2011 à 18:02

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 7 : Un repos vital
Episode 7- Un repos Vital-

Retrouvons nos deux héroïnes Samantha et Eléanore. Nos deux jeunes filles s'étaient malencontreusement perdues de vue au cours de leur traversée de la forêt de Jade.

Très peu déstabilisées, n'ayant pas peur de continuer seules le reste de leur voyage, espérant même ne jamais se revoir, elles firent respectivement la connaissance de Lucas, et Daniel, deux amis également séparés. Ils passèrent presque une semaine entière à se chercher l'un l'autre, embarquant Sam et au passage Eléa.Les deux jeunes filles se laissèrent faire, et bon gré mal gré, elles apprirent à connaître les deux garçons.

L'idée de partager une aussi belle amitié qu'entretenaient Lucas et Danny leur effleura l'esprit.

Malheureusement, lors de l'un de ses entraînements matinaux, Eléa dérangea un nid de Abos et ses habitants l'attaquèrent, elle et ses compagnons.Danny l'aida à fuir, mais son starter fut pris par le groupe de serpents. Eléa voulut l'aider mais elle resta pétrifiée par la peur. Cependant Sam, Lucas, la belle mère de Daniel et son père intervinrent et les sauvèrent de justesse.Samantha se dépêcha de donner les premiers soins à Ash.

C'est alors que Eléanore s'effondra.

Samantha écarquilla les yeux, tout le monde se regroupa autour de Eléanore.

La peur la saisit. Son regard alterna du Salamèche à la jeune fille, de la gamine au Pokémon. Son cœur battait à ses tempes. Qu'est ce qu'elle devait faire ? Elle ne savait plus, cette idiote, son Pokémon avait besoin de soins urgents, mais elle ne pouvait pas non plus la laisser ainsi...

Sam, habituée à se débrouiller seule avait cependant oublié qu'elle avait des compagnons avec elle. Tandis que Lucas et Barbara paniquaient, Nathaniel releva Eléanore et apposa sa main sur son front. Il écarquilla des yeux.

-Elle a beaucoup de fièvre, elle réagit mal aux morsures d'Abo ! Sa respiration est sifflante : Il faut se dépêcher !

Rapidement il analysa la situation et les alentours et après quelques secondes de réflexion, il se tourna vers son fils et lança :

-Jimmy, va me chercher les plantes là bas, ainsi que ces baies ! Barbara va me chercher ma trousse de secours dans mon sac ! –Et voyant que les choses traînaient il s'écria – VITE !

En même temps que ce cri, que les deux concernés se lèvent d'un bond, Samantha sentit sa panique augmenter ; elle eut l'impression qu'un étau se resserrait autour d'elle.

-Qu'est ce qu'elle a ? S'inquiéta la jeune fille.

Nathaniel lui jeta un regard en biais, en même temps qu'il écrasait les plantes que venait d'apporter Daniel pour créer un cataplasme.

-Je ne sais pas ! Normalement, les morsures d'Abos, bien que très venimeuses ne provoquent pas d'évanouissement, ni de problèmes respiratoires...Pour l'instant je vais lui donner de quoi soigner ses blessures, annihiler le poison, calmer la fièvre et prévenir d'éventuelles allergies...

Sam fut rapidement dépassée par les évènements : tout allait trop vite pour elle.

Elle se souvint brièvement des toux régulières de la gamine, même pendant la nuit. Peut-être que son angine avait empiré ! Après tout, le venin d'Abo avait la fâcheuse tendance d'aggraver un peu près n'importe quelle maladie, chez les Pokémon tout du moins. Elle s'apprêtait à en faire la remarque quand Lucas se retourna vers elle et lui dit de sa voix douce et si imposante :

-On s'occupe d'elle ! Toi, soigne le Salamèche, tu es la seule capable de le faire !

A cet instant la voix de Danny retentit :

-Lucas, j'ai trouvé des médicaments dans le sac d'Eléa.

Mais Samantha, n'entendit pas la réponse, elle n'entendit plus rien, les mots de Lucas l'avaient ramenée auprès de Ash et son cœur palpitant se mettait à battre de manière plus régulière, la boule de stress qui stagnait dans son ventre se dissipa peu à peu, à mesure que les consignes des livres de soins Pokémon de sa mère lui revenaient.

Sa main se déplaçait presque d'elle-même, ses doigts tremblaient à peine, puis bientôt elle prit totalement confiance en elle.

Le poison s'était propagé très vite en raison des nombreuses plaies du Pokémon. Il fallait qu'elle opère, ou tout du moins qu'elle intervienne plus efficacement.

Samantha voyait parfaitement ce qu'elle devait faire, ce que ses moyens lui permettaient, la façon dont elle devait agir pour que tout se passe au mieux. Elle inspira un bon coup et observa le petit Salamèche. Maintenant, tout reposait sur elle et sur la résistance du lézard.

Pour se donner du courage elle respira sereinement à nouveau, puis elle attrapa son couteau, le chauffa sur la flamme faible du Salamèche, elle jeta un regard à Nathaniel si sûr de lui en cet instant, et entama l'opération.

*

« Elle se réveille ! – Doucement elle est encore faible- Le médicament contre les allergies a été efficace- Eléa ? Eléa ça va ? »

La jeune fille entendait vaguement ces voix familières et inconnues qui l'entouraient, mais elles semblaient si loin, comme séparées d'elle par une sorte de voile. Elle fronça les sourcils, tenta de bouger un membre, mais son corps entier la faisait souffrir. Elle se sentait comateuse, incapable de faire le moindre mouvement. Elle ne connaissait que trop bien cette impression. Elle la détestait plus que tout.

Depuis sa naissance, ou du moins depuis aussi loin que remontaient ses souvenirs, elle avait toujours courut. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle détestait s'arrêter. Quand elle stoppait ses enjambées, elle regardait en arrière, elle voyait tout ce qu'elle avait perdu durant sa course effrénée, le temps qui s'écoulait et ces ténèbres opaques qui menaçaient de l'engloutir, elle se tournait de l'avant, et là elle n'y rencontrait que le néant. Oui, elle détestait s'arrêter de courir car la réalité la rattrapait trop brusquement. Quand elle s'arrêtait, elle se sentait disparaître.

Des bribes de souvenirs traversèrent son esprit, les uns après les autres, ceux de son enfance, de sa rencontre avec Sacha et Régis, l'école, l'hôpital, le médecin, les sports, ses journées à observer du haut de la fenêtre de sa chambre les autres enfants, le retour de Régis, la veille de sa fugue, la discussion avec sa mère, son départ...Ash...Ash...

• ASH !

L'image de son Salamèche s'imposa, elle le revit entouré de tous ces Abos et elle tendit la main pour le sauver mais le mirage disparut.

Elle se trouvait sous une couche de couvertures, le bras tendu vers l'avant, une serviette humide gisant à terre à côté d'une bassine d'eau.

Le soir tombait si on se fiait à la lumière qui baignait l'intérieur de la tente et à la place de son starter, elle remarqua que Daniel la fixait avec étonnement en compagnie d'un autre garçon.Alors qu'elle tentait de comprendre ce qui l'entourait, Danny eut un immense sourire :

-Tu vas mieux ? Eléa, rallonge-toi c'est plus sûr –Il l'aida même à s'allonger, Eléanore se laissa faire avec confusion-
-Qu'est ce qui s'est passé ? Bafouilla-t elle.
-Tu t'es évanouie, on t'a soignée et tu dors depuis hier. Tu as encore de la fièvre alors reste calme – expliqua sereinement Daniel.

Eléanore soupira, elle mit son bras sur ses yeux pour empêcher le garçon de lui remettre cette serviette sur le front.

-Je vais bien c'est normal, j'ai toujours eu de la fièvre ! Ma température corporelle est plus élevée que la normale...
-Hein ? S'étonnèrent les deux gamins.
-Et Ash...comment va Ash... ? Ash ? gémit la dresseuse.

Alors pour la première fois, Lucas prit la parole :

-Il va bien, ne t'en fais pas, Sam s'en est occupée et il dort.
-Je...je savais qu'elle y arriverait....Merci....Il faut lui dire merci...Murmura la malade.
-Reste couchée ! Quand ton Pokémon se réveillera, il voudra voir une fille en pleine forme, pas une loque ! S'exclama Danny.
-Mon médicament....Dans mon sac...

Lucas lui tendit et elle en avala une grosse gélule, sous le regard des deux gamins.

-Qu'est ce que c'est ? L'interrogea Lucas.

Eléanore ne répondit pas et baissa les yeux en serrant sa couverture dans ses poings tremblants.

-Si tu veux pas nous le dire, tu n'es pas obligée, mais si tu ne vas pas bien tu dois te ménager...Souffla doucement Danny.
-Je vais bien...
-Bon...Repose toi et si tu te sens mal appelle nous...Conclut Lucas –Viens Danny on va aider Sam.

Eléa suivit les deux garçons du regard jusqu'à ce que leurs ombres disparaissent.
La jeune fille poussa un soupir, fronça les sourcils et répéta comme pour s'en persuader elle-même : « Je vais bien. »


Lucas et Daniel rejoignirent Samantha. Elle s'occupait de Ash depuis la veille d'une manière très professionnelle, Nathaniel lui avait même fait la remarque en sortant : « Tu es la fille des Joëlle ou quoi ? » Personne n'osa répondre qu'effectivement c'était le cas et qu'il était temps qu'il le sache puisque ça faisait presque une semaine qu'ils voyageaient ensemble.

Sam s'était vite rendue compte que Nathaniel n'écoutait pas le moindre mot de ce qu'on lui disait.

La dernière fois que Lucas et Danny étaient venus la voir pour prendre des nouvelles de Salamèche une heure auparavant, elle en avait fait la timide remarque, Lucas, un peu gêné n'avait rien répondu, Daniel lui ne s'était pas tu ; il avait même dit « ce n'est qu'un égoïste, tout qu'on peut lui dire sur les autres ne l'intéressera jamais ». Et la discussion avait cessé sur cette phrase. Néanmoins, même si Nathaniel avait de nombreux défauts, Sam ne pouvait s'empêcher de le trouver admirable après son sauvetage. Il avait fait preuve de tellement de sang froid, de force...Plus d'une fois, elle se disait : on doit devenir vraiment fort en étant champion d'arènes ambulant, puisqu'on ne cesse de voyager.

Samantha sentit ses paupières lourdes crier ; elle n'avait qu'une seule envie, c'était de dormir en l'instant. Elle avait passé l'après midi à veiller le shiney, à le soigner et à le dorloter, mais le petit Pokémon ne se réveillait pas même si son corps pourtant se remettait bien de l'opération. Elle était épuisée, mais elle avait trop peur pour ce Pokémon pour dormir. Elle ne cessait de se remémorer le moindre de ses faits et gestes pour y découvrir une éventuelle erreur, pour y dénicher la raison du coma du Salamèche, mais rien, alors elle ne s'autoriserait pas le repos tant que Ash n'irait pas mieux.

Comment sa mère pouvait elle supporter ce genre de pression tous les jours ? La vie de cette petite créature reposait entièrement sur ses épaules, si elle avait une erreur, même involontaire, ce n'était pas elle qui le paierait de sa vie, mais celui qu'elle essayait de sauver.

Samantha ferma les yeux. Elle sentait les larmes perler, les nerfs commençaient à lâcher...

-Comment fais-tu maman ? Souffla-t elle en espérant se libérer de cette gorge crispée en parlant un peu.

Une main se posa sur son épaule, si glacée que Samantha sursauta à son contact. Elle se retourna dans un sursaut et tomba sur Lucas avec son sourire bienveillant et Danny. Celui-ci ne quittait plus Lucas d'une semelle depuis qu'ils s'étaient retrouvés –et à en juger par le grand sourire de Lucas, cela lui plaisait-, il n'avait parlé avec son père que de façon évasive, en obéissant docilement à ses ordres murmurant tristement un mot ou deux par moment.

-Alors il va comment ? Demanda doucement Lucas.
-Mal. Je ne sais pas ce qui cloche mais la fièvre ne baisse presque pas, pourtant j'ai tout décontaminé, il ne devrait plus souffrir de l'empoisonnement...

Lucas regarda avec inquiétude le petit Salamèche et sa faible flamme au bout de sa queue. Il souffla un gentil « Tu as fait tout ce que tu as pu » à Sam, mais au lieu de la rassurer, cette attention ne fit qu'accentuer la culpabilité de la jeune fille.

Qu'est ce qu'elle ferait si ce petit Pokémon mourrait par sa faute ? Pouvait elle encore faire quelque chose ? N'importe quoi qui puisse le soulager... ? maman...

Comment fait-on pour sauver une vie ?

-Je pense qu'il va bien physiquement – Lança soudain Daniel. –Samantha s'apprêtait à répliquer mais il ne lui en laissa pas le temps : - Je pense que c'est mental, quand ma mère a perdu son premier mari dans un accident elle s'est laissée dépérir, en tout cas c'est ce que me disait mon grand frère...C'est seulement quand elle a rencontré mon père qu'elle est allée mieux...
-Tu penses sincèrement que c'est à cause de ça ? Demanda Lucas.
-Après tout, il a vu sa dresseuse se faire attaquer par des Abos et en voulant la protéger il s'est fait blesser...Hasarda le brun.
-Je crois que c'est de voir Eléa ne pas bouger le petit doigt pour lui qui l'a choqué ! S'écria Sam, venimeuse.

Lucas baissa les yeux, il était plutôt de l'avis de Sam.

-Elle n'est pas comme ça, elle a vu bien avant moi que Ash avait des problèmes, et elle s'est élancée pour l'aider. Répondit calmement Danny.
-Dans ce cas pourquoi s'est elle arrêtée ?

Le garçon baissa les yeux puis souffla : « Je ne sais pas, mais je pense qu'elle a une bonne raison... »

Lucas parut mécontent, Sam, elle, fut carrément hors d'elle, d'un bond elle se redressa et s'écria :

-Aucune raison n'explique son acte ! Elle a abandonné son Pokémon ! C'est indigne d'un dresseur !

Puis plus rien, elle se figea, fixant la tente, les yeux écarquillés.

Eléanore avait tout entendu. Elle était sortie de sa tente malgré les recommandations des autres pour voir l'état de son Salamèche et avait surprit la conversation. D'un geste de négation de la tête, elle tenta de dire un mot, de se défendre face à l'insulte de Samantha mais rien ne vint, son regard se posa sur le petit corps de son starter puis sur Lucas. Les larmes montèrent d'elles-mêmes, sa gorge la brûlait tellement.

-TU M'AS MENTI ! Hurla-t elle.

Alerté par le cri, Barbara et Nathaniel remarquèrent la scène qui se jouait pendant qu'ils s'occupaient des Pokémon.

Barbara accourut et demanda à Eléanore de se calmer, de retourner se coucher en lui expliquant qu'elle avait encore beaucoup de fièvre, mais la gamine l'ignorait royalement, elle ne semblait même pas entendre ce qu'elle lui disait ; elle hurlait de plus en plus fort que Lucas lui avait menti, que Ash n'allait pas bien, qu'il n'avait pas le droit de lui cacher la vérité ainsi car même si elle était une mauvaise dresseuse, Ash restait son Pokémon.

Samantha assista à la colère de cette jeune gamine prétentieuse que Danny et Barbara essayaient vainement de calmer. A chaque mot qu'elle prononçait, la jeune fille sentait la colère monter, la déception la gagner, et pire que tout de la pitié.

D'un geste rageur, elle explosa :

-ARRETE ! C'EST UN POKEMON, PAS TON OBJET ! C'EST TON AMI TU NE COMPRENDS PAS ! IL CROYAIT EN TOI ET TU L'AS LAMENTABLEMENT TRAHI ! S'IL VA SI MAL C'EST ENTIEREMENT TA FAUTE !

Les mots heurtèrent la gamine avec un tel impact, une telle force, qu'elle se pétrifia en un instant et d'un mouvement lent, elle plongea ses iris d'émeraude dans ceux outremer de sa camarade, son visage se crispa et Sam sut qu'elle était allée trop loin.

-Parce que tu crois que je ne le sais pas ? Lança-t elle de sa voix brisée.

Son regard se troubla, elle tituba et se rattrapa de justesse au col de Daniel le souffle court. On recommença le même cirque, l'habituel « tu vas bien ? – Retourne te coucher ! »

Pourquoi, pourquoi où qu'elle aille, elle ne pouvait s'échapper de cette fatalité ? Pourquoi, pourquoi ?

Elle ne le savait que trop bien, et elle savait déjà que cette malédiction lui rongerait sa courte existence jusqu'à la fin.

Quand sa respiration fut suffisante pour qu'elle puisse de nouveau parler, elle murmura de ce même ton cassé :

-Est-ce que je peux rester avec Ash ? Juste un peu ? Juste jusqu'à son réveil...

Daniel eut un sourire soulagé, puis lança d'une voix fraternelle :

-Bien sur c'est ton Pokémon après tout...-Puis il lança à Sam- Tu veux bien hein ?

Samantha eut une moue agacée puis avec un geste boudeur elle opina du crâne.

Le visage de Eléanore resta le même, lentement elle s'approcha de son Pokémon, s'assit, entoura ses jambes de ses bras, et attendit, la mine défaite, le moindre signe, le moindre mouvement de la part de son starter. Samantha s'installa en face d'elle et recommença sa surveillance médicale sans un mot.Pilou et Happy échappèrent à Nathaniel et vinrent rejoindre leur dresseuse, la soutenant silencieusement par leur seule présence.

Lucas et Daniel s'éloignèrent du groupe, et décidèrent d'allumer un feu.

Ils partirent donc ramasser des brindilles. Ils étaient enfin seuls depuis leurs retrouvailles, ils n'avaient pas pu se dire un seul mot tellement les évènements s'étaient succédés rapidement. Pourtant Danny ne semblait pas prêt à parler tout de suite et Lucas en était peiné. Il espérait au moins à ce qu'il lui saute dans les bras pour lui pardonner d'avoir mangé toutes les vivres –enfin ça il n'avait pas intérêt à l'avoir fait-

-Tu vas bien Danny ? Hasarda Lucas inquiet.

Evidemment que ça n'allait pas, qu'est ce qu'il croyait, Daniel revoyait son père alors que depuis des années il l'évitait dès qu'il pouvait, et en plus celui-ci leur sauvait la peau. Danny avait tout fait pour remplacer son père auprès de sa famille, il s'occupait de ses frères et sœurs et travaillait deux fois plus que les autres, quand il avait du temps libre il allait même faire un petit boulot à l'arène d'Azuria pour rapporter un peu plus et arrondir les fins de mois déjà bien ronds.

Alors forcément, devoir quelque chose, se faire battre par l'homme qu'il tentait d'oublier, de surpasser, ça devait pas aller. En plus, Nathaniel se trompait de nom.

-Hein ? Bah si pourquoi ça n'irait pas ?

Raté...Quelque fois il réfléchissait trop...

Daniel eut un sourire :

-Je te l'ai déjà dit, je l'ignore ce type, quand on attend rien on n'est pas déçu alors que quand il se passe quelque chose de bien on est deux fois plus content ! Alors tu vois ça va même super bien...je m'inquiète pour Eléa et Ash c'est tout.

Il ramassa un morceau de bois et l'ajouta à sa pile. Ils devaient en avoir fait le tour, question combustible, ils étaient pleins aux as.

-C'est vrai...C'est pas drôle ce qui arrive.
-Eléa doit avoir beaucoup de mal à le supporter...
-Hein ? Mais c'est Ash qui souffre ? Non ?
-Je ne sais pas, je pense que c'est tous les deux mais...
-Ouais...

Lucas soupira puis avec un sourire, il tira la joue de Daniel et déclara :

-On va partager ! Moi je prend Sam et toi tu as Eléa pour toi tout seul ça te va ?
-Hein ? S'étonna Danny.
-Bah oui ! Imagine le tableau, moi avec Sam filant le parfait amour et voyageant avec Toi et Eléa comme compagnons : on serait élu les couples les plus mignons de l'année ! OUAIS LOVE POWA !
-Hein ? Répéta le brun, les yeux en soucoupe.

Lucas soupira :

-Tu comprendras quand tu seras grand...

Oui, vraiment, Danny ne comprenait rien à l'amour, tant pis ! Lui il avait Samantha- la belle, sublime et gracieuse Samantha ! Maintenant restait juste à prévenir la concernée qu'elle était officiellement sa petite amie ...

-Dis Lucas ? Demanda Daniel interrompant le délire de son meilleur copain.
-Quoi ?
-S'il te plait, fais le dîner ce soir, j'en ai marre de manger du poisson. J'ai terminé toutes les vivres depuis longtemps !!

*un ange passe*

-T'AS FAIT QUOI ?

Malheureusement la scène doit être censurée pour cause du ton pathétique que prend cette fiction.Retrouvons donc nos héros au campement, retrouvant leur Pokémon chéris, et le Gobou de Daniel voyant sa place prise par une belle bosse sur le crâne de son dresseur.

La nuit était belle, on voyait toutes les étoiles, un vrai tapis de diamants luisant au firmament. Lucas apporta avec un sourire une assiette à Samantha, mais elle était partie dormir dans la tente après avoir vérifié une dernière fois que Ash allait bien physiquement. La fatigue avait fini par gagner la bataille.

Eléa, quant à elle, refusa de manger : elle n'avait pas faim.

Lucas rejoignit son ami avec déception. Il aurait aimé impressionner Samantha avec sa spécialité culinaire. Il donna leurs rations aux Pokémon puis avec une dernière caresse les laissa dormir dans un nid conçu exprès pour eux avant d'aller dormir à son tour.Pendant ce temps Nathaniel contemplait le ciel, Daniel finissait son assiette, et Barbara en profita pour s'approcher de lui gentiment.

Avec cet air que prennent les belles mères quand elles veulent se faire aimer des beaux enfants, elle souffla :

-Alors il t'a plu le cadeau que t'a fait ton père ?

Daniel sursauta, il reposa son assiette, ferma les yeux avec agacement et déclara lentement :

-Je sais encore reconnaître l'écriture de mon père, c'est toi qui me l'a fait ce cadeau et m'a envoyé la carte.

La jeune femme paniqua, rouge :

-Hein, mais non enfin c'est ton père ! Il a voulu t'envoyer une lettre et te faire cadeau d'un Pokémon pour te faire plaisir ! Je te l'assure !
-Il ne connaît même pas ma date d'anniversaire –lança le garçon posément.
-Mais enfin bien sur que si ! Danny, ne dis pas de telles choses, c'est ton père après tout.

Le garçon sourit :

-Oui je sais, c'est ce que je me dis à chaque fois que je me regarde dans la glace. Ca n'empêche pas qu'il ne connaît ni mon nom, ni le jour de ma naissance, et encore moins ceux de mes frères et sœurs...
-Danny...
-Mais ça fait rien ! Je sais qu'il a toujours aimé le prénom de Jimmy, il peut m'appeler comme il veut, il peut faire tout ce qu'il veut, je m'en fiche.

L'adolescent se leva, épousseta ses vêtements sous le regard triste de sa belle mère.

-Je te l'ai déjà dit Barbara, je n'attends rien de lui, donc je ne suis pas déçu. J'attends pas de cadeau pour noël, ni pour mon anniversaire, alors je suis pas déçu. Je n'attends pas d'amour de sa part, je ne suis pas déçu.

Il eut un dernier rire jaune, puis s'en alla vers la tente pour aller dormir un peu.
Il se retourna un instant pour voir Barbara, la tête basse, et lança :

-Par contre, mes frères et sœurs n'ont pas vraiment cette mentalité là, ils seront très heureux d'en recevoir, alors je compte sur toi Barbara, offre leur plein de babioles...
Puis il disparut sous la toile.

La savante s'approcha de son fiancé, et elle lança d'une voix cassée :

-Je suis désolée, tu as tout entendu non ?

Nathaniel releva le haut de son chapeau et plongea son regard vairon dans ceux de sa future :

-Bah, je le mérite bien, ça fait tellement longtemps, je ne connais plus ses goûts, ni quoi que ce soit...

Il soupira.

-Pourtant, j'étais sur qu'il s'appelait Jimmy...
-Non Nathaniel ça c'est le nom du petit dernier de la famille, celui qui a 4 ans...
-Ah ? C'est pas Aaron ?

Barbara poussa une plainte exaspérée.

Tout le monde était parti se coucher depuis longtemps, il ne restait plus personne, juste le feu hésitant de la flamme de Ash et du camp. Eléanore ne quittait pas son Pokémon des yeux, elle ne dormait pas, Pilou et Happy la soutenaient gentiment et parfois elle leur caressait le crâne avec amertume, puis la volonté faiblissait, et les cajoleries cessaient lentement. Elle reprenait le cours de sa contemplation, le visage grave.

Au bout d'un temps, elle prit doucement, tendrement son petit Pokémon dans ses bras, sa flamme reprenait de la vigueur, et pourtant, comme son petit corps semblait frêle et froid...
Elle le berça un peu, puis fatiguée, elle se contenta de le serrer bien contre elle.

Ainsi, elle avait l'impression de le protéger des ténèbres de la nuit. C'était utopique, il était un peu tard pour penser à cela, mais elle voulait le protéger, le sauver de cette noirceur environnante. L'absence de bruit, le noir, les yeux jaunes qui passaient dans le ciel, même si elle en avait peur elle-même, c'était plus un réconfort pour elle de tenir son Pokémon bien à l'abri au creux de ses bras.

-Tu sais Ash...Commença-t elle pour combler le silence terrifiant de la nuit. Elle voulut dire quelque chose, mais un bruit de branche cassée la fit sursauter, et elle se recroquevilla sur son Pokémon. –Je...je suis désolée...

*

Le son de quelqu'un entrant dans la tente réveilla à moitié Samantha qui, épuisée, ouvrit vaguement un œil, puis le referma, par fatigue...

Oui, voilà, son intrus pouvait faire ce qu'il voulait, elle, elle était bien au chaud dans sa couette, comme dans un cocon.

QUOI ? ATTENDEZ UN INTRUS ?

Brusquement elle se redressa, le souffle court.

Où ? Où qu'il était l'intrus, le sale pervers qui venait dans la tente d'une fille, qu'il ose s'approcher et il se prendrait, heu...Vite quelque chose pour l'assommer...L'oreiller, trop mou, le sac, trop loin...POUSSIFEU ! Voilà qu'il ose s'approcher et il se prendrait Poussifeu dessus !

Alors, où qu'il était ce voyeur ! Il allait le sentir passer...

-Samantha...

Un visage fantomatique apparut soudainement à quelques centimètres d'elle, il était tellement pâle, que Sam ne put retenir un cri.

-Samm...Hoqueta la voix d'Eléa dans l'ombre.

La peur saisit la jeune fille, que faisait Eléa sous sa tente ? Est-ce que...

-Ash ne va pas bien ? Paniqua la fille de Joëlle.

Mais Eléanore fit non de la tête, Samantha soupira de soulagement. Oui après tout elle était bête, Eléa tenait le lézard de feu dans les bras, avec Pikachu et Chrysacier.

-Alors qu'est ce qui se passe ? Fit agacée Sam, regrettant amèrement le petit cocon dans lequel elle rêvait la seconde d'avant. –En plus elle rêvait de monsieur Yuki-
-Est-ce que je peux dormir avec toi ? Bafouilla la gamine en pleurs.

Samantha eut le cœur serré en voyant le visage baigné de larme de sa cadette. Elle devait vraiment être triste pour en arriver là, pour abandonner son orgueil et venir la voir. Elle sourit.

-Oui, si tu veux.

Eléanore murmura un faible merci, Samantha lui fit de la place, et elle s'allongea avec son Salamèche et ses autres Pokémon. Il y eut un silence gêné. Samantha entendait la respiration encore difficile de la jeune fille à ses côtés. Doucement elle posa sa main sur son front, Eléa eut un sursaut surpris et se releva :

-C'est bon je vais bien ! S'exclama-t elle.
-Oui la fièvre a bien baissé, je le vois...Même si tu en as encore un peu.
-Je t'assu -Hein ?
-Quoi tu n'es habituée à ce qu'on dise que tu vas mieux ? S'étonna Samantha.
-N...Non pas vraiment.

Samantha caressa le pelage des divers Pokémon endormis avec un sourire, et cajola du bout des doigts le petit Ash dans les bras de sa dresseuse. Eléa la laissa faire, quand Sam s'arrêta, elle contempla le visage de Eléa. Elle regardait son petit Pokémon avec tellement de tendresse, d'inquiétude.

-Pourquoi t'es tu arrêtée ? Lança-t elle soudainement.

Elle n'eut pas le temps de se plaquer la main sur la bouche et de la maudire pour sa trahison inacceptable que Eléa répondit :

-J'ai peur des Pokémon serpents.

Samantha écarquilla les yeux, puis répliqua dans un frisson :

-Oui c'est vrai qu'ils sont flippants avec leurs peaux visqueuses, leurs yeux jaunes et leurs crochets...Mais.
-C'est pas à cause de ça –la coupa-t elle. –J'ai peur des Pokémon serpents parce que quand j'avais trois-quatre ans, alors que je suivais Sacha qui jouait dans le parc du prof Chen, un Ponyta m'a envoyé d'un coup de sabot dans un nid de Pokémon serpents. J'y suis restée pendant une bonne heure avant qu'on réussisse à me sortir de là...

Rien qu'en repensant à ce moment de sa vie, Eléa ne put retenir un frisson, le peu de souvenirs qu'elle conservait de sa petite enfance, étaient presque tous tournés vers cette heure horrible dans laquelle elle avait croupi, mordue de toutes parts, sentant les spores des Rafflesias à proximité s'infiltrer dans sa gorge, des hennissements terrifiants de Ponyta se répercutant dans les ténèbres mouvantes et sifflantes du nid.

-Qu...Quand j'ai vu Ash tomber, j'ai tout de suite voulu aller l'aider, mais...J'ai pas pu, j'étais complètement paralysée, les sifflements des serpents qui me mordaient ce jour là sont revenus, et, le temps que je comprenne à nouveau ce qui se passait vous étiez venus nous sauver...

Samantha eut des remords : elle n'aurait pas dû dire n'importe quoi sans savoir, elle aurait dû écouter Daniel qui avait gardé foi en elle. –« Daniel l'est plus que moi : il fait confiance à tout le monde ! Il croit en eux jusqu'au dernier moment, même si ça lui joue des tours par moments. En revanche, quand il est trahi, il ne pardonne pas facilement. » Lui avait lancé Lucas, quand elle l'avait traité de naïf à la suite d'une blague que lui avait fait Nathaniel, à savoir « Mais si, les pokéball poussent dans les arbres ! ».

-Dis...Il va s'en sortir hein ? Hasarda Eléa.

Samantha eut un sourire compatissant.

Finalement, plus elle y pensait, plus elle avait eu tort à propos de cette gamine, certes elle avait mauvais caractère par moments, mais elle avait un bon fond.

-Oui bien sur...-Elle tapota tendrement la tête du Salamèche- Tu sais je suis sûre qu'il a compris ta peur, et qu'il t'a pardonnée...
-Tu crois ? Fit elle faiblement, un léger sanglot dans la voix.
-Oui ! Ecoute, dès qu'il se réveillera nous reprendrons le chemin ensemble vers Argenta, il faudra juste que tu sois plus douce avec lui et il se portera vite comme un charme.

Eléa retrouva un semblant de couleur, et elle hocha la tête en murmurant : « oui je le promets... »

-Bien ! –Samantha se redressa, et elle obligea Eléanore à s'allonger de façon maternelle- Maintenant il faut que tu te reposes toi aussi !

Eléanore obéit, trop épuisée pour se rebeller, elle se lova contre ses trois Pokémon avant de se laissa emporter par le sommeil.Samantha reprit sa place avec Poussifeu dans un petit rire, mais alors qu'elle croyait la gamine endormie, et qu'elle s'apprêtait à la rejoindre en songe, une petite voix lui lança :

-Merci Samantha...

Samantha rit à nouveau et répliqua :

-Pas de quoi.

Et elles plongèrent dans le monde des rêves.

Elles se rendaient petit à petit compte des qualités de l'une et des défauts de l'autre. Elles ne s'entendraient probablement pas à merveille tout de suite, mais en cette soirée difficile elles n'avaient pas faibli, elles s'étaient relevées, et s'étaient même entraidées sur la fin.
Alors, l'amitié ne pouvait pas être si loin qu'elle ne leur paraissait.

Eléanore fut réveillée le lendemain, par une drôle de sensation sur son visage, elle ouvrit un œil, doucement.

Ash lui léchait gentiment la joue et frottait son front contre le sien.

Eléa se redressa, trop étonnée, trop surprise, elle ne pipa mot. Elle se contenta d'observer son petit starter en pleine forme brandissant sa queue enflammée avec fierté.
La dresseuse eut un hoquet de soulagement et elle retint avec difficulté ses larmes. Elle se jeta sur son petit Pokémon en criant de joie.

Samantha s'éveilla en sursaut et elle fut prise dans l'hilarité des occupants de sa tente.

Leurs autres compagnons tirés de leurs rêves par le bruit arrivèrent, et c'est ainsi que s'acheva la journée de crainte de la veille.

Dans la matinée on leva le camp, Eléanore ne quittait plus son petit Ash, elle le serrait tellement fort dans ses bras que celui-ci dût lui rappeler plusieurs fois qu'il devait respirer par une attaque flammèche frôlant ses couettes.

Tout le monde riait de soulagement.

Leurs peurs communes de la veille semblaient si lointaines à présent, si risibles, comment avaient-ils pu croire un instant que le petit shiney allait mourir ?

Eléanore enfila son sac avec un grand plaisir et plaça son Pokémon dessus pour qu'il puisse continuer de se reposer. Elle montra ses deux épaules de libres à Pilou et Happy qui y grimpèrent avec joie. Samantha la rejoignit, son Poussifeu dans les bras, son sac sur les épaules et lui frotta le crâne en la décoiffant. (Ce à quoi Eléa ne prêta pas vraiment attention).Lucas s'approcha de Sam et lui baisa la main, Daniel le rattrapa avec son immense paquetage sur les épaules et son Gobou sur la tête.

Les deux filles observèrent les deux garçons avec étonnement.

-Vous venez avec nous ? Demanda Samantha, les yeux écarquillés.
-Evidemment, je ne pourrais jamais te quitter ma chère et tendre ! Enchaîna le brun.
-Puisque notre but est le même, voyager ensemble sera plus sympathique ! annonça Danny.
-Ouais ! Comme ça je pourrais battre Lucas ! S'exclama Eléanore en sautillant.
-Et tu ne me battras pas si facilement !
-C'est ce que nous verrons !

Les deux adolescents se toisèrent avec défi.

-Je sens que ce voyage sera très amusant ! Analysa le meilleur ami de Lucas.
-Ah pas moi...

Elle était maudite, oui c'était la seule explication plausible.

Mr Yukiii, Venez me sauver !!

Nathaniel et Barbara s'avancèrent vers la toute nouvelle troupe, Barbara leur fit un au revoir de la main, et embrassa Danny sur le front sous un cri de protestation de Lucas.

Le père de Danny serra la main de celui-ci et lança :

-J'osais espérer que tu ferais ton voyage Pokémon avec moi, pour qu'on rattrape le temps perdu...

Danny parut décontenancé un instant, puis il répondit avec zen :

-Non, j'apprendrai beaucoup plus avec mes amis, et puis ça ne m'intéresse pas, demande à mes frères et sœurs qui suivront le pas.

Le champion d'arène soupira et se retourna vers sa fiancée en lançant : « tu vois, je te l'avais dit ! ».

Il fit ses adieux ensuite à tout le reste du groupe et au moment de saluer Sam, il s'arrêta et déclara :

-J'ai cru comprendre que tu voulais devenir championne d'arène, non ?

La jeune fille sursauta et hocha la tête en rougissant.

-Oui...Et...Je voudrais devenir un champion d'arènes ambulant, comme vous monsieur ! Je veux voyager toute ma vie avec mes amis et progresser pour devenir aussi fort que vous !

L'explorateur vira au rouge, toussota pour dissiper sa gêne sous le regard attendri de Barbara.

-En ce cas, il faudra que tu remportes la ligue Pokémon puis ensuite que tu affrontes l'élite 4, et enfin que tu remportes tous les badges des champions d'arènes ambulants avant d'y parvenir.

-Tout ça ? S'exclama Samantha.
-Faudra que tu me battes alors ! Enchaîna Eléanore – T'as aucune chance !
-Ah ouais ? C'est ce qu'on verra : non seulement je te battrai mais en plus à plate couture !
-On verra si tu en es capable !
-Et toi faudr –Hep ! Hep ! On a compris, faudra travailler dur pour toutes les deux ! Intervint Lucas avec un sourire.
-La route est encore longue jusqu'à Argenta, on doit y aller, Analysa Daniel.
-Vous vous disputerez en chemin !

Les deux jeunes filles se défièrent du regard, et avancèrent avec rage tout en continuant leur dispute, suivies des deux garçons riants aux éclats face à certains arguments.

Nathaniel et Barbara observèrent le groupe s'éloigner petit à petit. Nathaniel soupira et déclara :

-Bon faut y aller sinon mon challenger va me retrouver !
-Dis donc ça promet ! Enchaîna Barbara en jetant un dernier regard au groupe de son beau fils.

Ils s'en allèrent vers la forêt, Nathaniel osa se retourner pour contempler son fils et ses amis et jeta :

-Oui ça promet !

C'est ainsi que nos deux héroïnes se retrouvèrent enfin saines et sauves avec tous leurs Pokémon. Malgré les apparences et la perte de temps engendrée, Eléanore et Samantha savaient au fond d'elle-même qu'elles avaient gagné dans cette aventure, en plus de nouveaux camarades, une leçon qu'elles n'oublieraient jamais. Et qui sait, l'amitié se trouve-t elle peut être au bout de leur chemin ?

En tous cas, le groupe reprit la route avec entrain vers Argenta, et même si ils étaient encore loin, ils avançaient avec plus de confiance.