Accéder au contenu de la page

Édition #53


Question pratique : quand et comment anticiper ?

En voyant ce titre, certains doivent sans doute être surpris. En effet, savoir comment anticiper, ça peut être intéressant, mais quand… Il faut tout le temps anticiper, non ?

Et bien justement, s’il est évidemment toujours utile de se faire une idée, à chaque tour, de ce que l’adversaire va faire, il n’est en revanche pas toujours judicieux d’essayer de contrer l’attaque de l’adversaire en envoyant par exemple une résistance ou en faisant un double switch. Et c’est à ça que nous allons principalement nous intéresser.

Cependant, sachez que nous allons ici utiliser un vocabulaire très spécifique, et que la lecture pourrait vous paraître pénible voire carrément indigeste si vous ne maîtrisez pas encore parfaitement les principes présentés dans les autres pages de ce guide des bases de la stratégie. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite donc à aller lire ces pages, voire même à vous exercer un peu, avant d’entamer la lecture de ce qui suit puisque cette lecture risquerait, sinon, de vous embêter plus qu’autre chose.

Principes et intérêt du double switch

Instinctivement, par la simple appellation et à moins d’être totalement hermétique à la langue de Shakespeare, on peut comprendre que le double switch est une action qui consiste à anticiper un switch adverse pour switcher nous-mêmes et envoyer un Pokémon ayant l’avantage sur celui qu’on anticipe chez l’adversaire.

Si ce principe semble simple de prime abord, il est essentiel de se rendre compte de ce qu’un double switch engendrerait s’il ratait. En effet, on ne peut jamais faire une anticipation à 100% fiable, et dés lors que le risque - aussi improbable soit-il - existe, il convient de le mettre dans la balance avec ce que vous avez à gagner à faire le double switch en question. Nous reviendrons d’ailleurs sur cet aspect très important de risque/gain.

Pour en revenir au double switch, il convient de comprendre une chose essentielle avant d’aller plus loin : le double switch doit fondamentalement vous faire gagner quelque chose pour être efficace et rentable. Le but sera donc d’amener un Pokémon qui pourra tirer profit de ce double switch, ce qui en fait explique tout le danger de ce concept. Pour que ce soit plus clair, distinguons les deux types de situation majeures où mettre en jeu tel Pokémon peut être bénéfique pour vous :

- Cela permet de placer une attaque utile, de support par exemple (PdR, Voeu, Picots, Glas de Soin, etc.) qui aidera votre équipe pour le reste du match.

OU

- Cela permet à votre Pokémon de venir en jeu et de menacer directement votre adversaire, alors qu’il aurait été difficile pour vous d’amener ce Pokémon autrement.


Ainsi, même si le premier type de situation existe et est relativement important, on comprend que, dés que l’on a une équipe offensive, c’est le second type qui sera le plus décisif. En effet, certains Pokémon ne viennent que très difficilement sur une attaque adverse, même peu efficace (exemples : Dimoret, Chapignon, Amphinobi, etc). Dès lors, amener l’un de ces Pokémon - parfois très menaçants pour l’équipe adverse - sur un switch de l’adversaire est en général une bonne chose, surtout si vous avez correctement anticipé celui-ci, et que votre Pokémon a donc l’avantage sur celui de l’adversaire. Il est à noter que le double switch prend tout son sens notamment lorsqu’il s’agit de piéger (« trap ») votre adversaire. Nous donnerons un exemple plus concret plus loin.

Le Risk/Reward

On aborde ici l’un des aspects les plus importants (sinon LE plus important) de la stratégie Pokémon et même de la stratégie en général. Autant vous le dire tout de suite, on pourrait écrire non pas des dissertations mais bien des mémoires ou des romans entiers sur ce principe de Risque/Gain (plus communément appelé « Risk/Reward » ou encore « R/R »). Ce principe est d’ailleurs le plus généralement utilisé par les personnes souhaitant investir en Bourse. Et oui, à défaut de pouvoir faire fortune en appliquant ce principe à Pokémon, peut-être aurez-vous plus de chance à la Bourse. Mais justement, est-ce juste de la chance ? Je vais ici tenter de vous démontrer le contraire, même si je ne pourrai évidemment qu’effleurer ce concept tant il est vaste en réalité.

La première chose à analyser, c’est évidemment ce que représente exactement ce principe. Voici donc une définition circonstanciée qui pourrait lui convenir dans cette situation précise:

Risque/Gain : Principe visant à évaluer et mettre en balance les risques et les gains d’une action envisagée.

En gros, le principe, c’est tout simplement d’essayer d’évaluer ce que vous avez à gagner et à perdre à faire telle action plutôt qu’à faire telle autre, et de tenter de choisir la plus rentable. L’idée est donc de choisir l’action la plus rentable pour nous, et qui nous fait prendre le moins de risques.

Mais essayons d’appliquer ça à la stratégie Pokémon : ici, il n’y a pas de chiffres directs. Ainsi, si à la Bourse on peut connaitre mathématiquement ce qu’on a à gagner et à perdre -puisqu’on peut même en faire un ratio-, c’est plus compliqué avec la stratégie Pokémon. Du coup, autant vous rassurer tout de suite : vous appliquez en fait déjà ce principe. Mais probablement pas tout le temps et pas de la manière la plus appropriée - après tout, personne n’est parfait, s’en tenir à ce principe est une sorte de but, d’idéal, mais qu’il est en pratique ardu de suivre constamment.

Ainsi, lorsque vous choisissez une attaque, vous choisissez souvent celle qui vous semble le plus approprié. Dés le début, si vous avez un Pokémon Eau face à un Pokémon Feu, vous utilisez une attaque Eau. C’est alors l’attaque qui, en général, sera la plus appropriée, et vous appliquez en fait le concept de risk/reward sans le savoir : vous utilisez ce qui peut vous faire gagner le plus (battre le Pokémon adverse en un coup par exemple) et qui vous fait prendre le moins de risques (en soi, avec un type Eau face à un type Feu, il n’y a pas forcément beaucoup de risques à première vue… peut-être le fait que le match dure un tour de plus si vous choisissez la mauvaise attaque ?)

Évidemment, ce n’est pas toujours aussi simple. Il s’agissait ici de la situation la plus basique qui soit, avec seulement deux Pokémon l’un contre l’autre, avec l’un ayant un avantage net sur l’autre, en supposant une attaque de précision maximum, etc. Mais si c’était aussi simple, je ne rédigerais pas ces lignes. Il y a donc des situations bien plus complexes, c’est pourquoi je vais vous donner deux exemples, l'un où l'anticipation est légitime et relativement "safe", et un autre où l'anticipation est beaucoup moins judicieuse, et nous verrons les raisons de ces différences.

Pour commencer, imaginons une situation relativement simple :

Vous disposez encore de plusieurs Pokémon dans votre équipe, de même que votre adversaire. Parmi vos Pokémon, un Méga-Dracaufeu-Y (votre Pokémon actuellement sur le terrain) et un Tyranocif (attendant sagement dans sa Pokéball donc). En face, un Magnezone (sur le terrain), et un Latios dans sa Pokéball.

On a donc :

Pokémon #6my 6G VS Pokémon #462

Dès lors, il semble assez improbable que le Magnezone reste (imaginons un Magnezone non-Scarf, donc Specs ou Assault Vest par exemple) pour se prendre un Lance-Flammes qui lui fera un OHKO propre et net, alors que votre adversaire a un Latios qui attend sagement dans sa Pokéball. Dés lors, vous pourriez tout à fait envisager d’envoyer votre Tyranocif afin de piéger le Latios adverse. Par ailleurs, même si pour d’obscures raisons le Magnézone reste, votre Tyranocif ne prend pas tellement de risque en venant sur lui (au maximum un Luminocanon, qui ne le mettra cependant pas KO)

On a donc : (switch de Tyranocif qui remplace Dracaufeu-Y)

Pokémon #248 VS Pokémon #462

Puis (Switch de Latios qui remplace Magnézone)

Pokémon #248 VS Pokémon #381

On peut donc voir ici que, si votre anticipation a fonctionné, cela vous permet de « trapkill » le Latios adverse, alors que si vous étiez resté, vous ne l’auriez pas mis KO et c’est vous qui auriez dû encaisser une éventuelle attaque de la part de Latios (ou alors il aurait pu se soigner / enlever les PdR / etc).

Maintenant, imaginons que votre anticipation n’ait pas fonctionné et que le Magnézone soit resté, par exemple pour faire une attaque Tonnerre :

On a alors :

Pokémon #248 (65% de sa vie environ, à supposer que Tyranocif soit purement offensif et Magnézone Assault Vest) VS Pokémon #462

Dès lors, on voit que Tyranocif a perdu de la vie et a donc perdu une partie de son potentiel pour revenir plus tard dans le match. Vous y aurez donc perdu quelque chose si votre anticipation rate, mais ce « quelque chose » n’est pas forcément décisif. A vous évidemment de voir si vous êtes prêt à tenter une telle anticipation. N’oubliez pas non plus de prendre en compte la composition de l’équipe adverse (par exemple, si votre adversaire ne gère pas du tout Noacier et que vous en avez un, il pourrait être intéressant d’affaiblir le Magnézone, par exemple avec Poursuite. Dés lors, même si votre anticipation rate, vous pourrez peut-être en tirer un avantage tout de même).
De plus, il est à noter que le switch de Latios venant remplacer Magnézone est tout de même assez probable (surtout si votre adversaire a un bon niveau, et s’il a encore besoin de Magnézone pour la suite).
Quoiqu’il en soit, le double switch présenté ici reste relativement prudent : vous ne prenez pas excessivement de risque par rapport à ce que vous avez à gagner. Cette anticipation est donc assez pertinente => OK

Prenons un autre exemple. Toujours un Dracaufeu-Y de votre côté et un Latios dans l’équipe de votre adversaire. Cependant, ce n’est plus à un Magnézone mais à un Heatran que votre Dracaufeu fait face, et ce n’est plus un Tyranocif mais un Dimoret que vous avez dans votre équipe.
Vous pourriez être tenté de faire la même anticipation qu’avec Tyranocif. Mais serait-ce judicieux ?

Nous avons donc :

Pokémon #6my 6G VS Pokémon #485

Vous pensez que votre adversaire va anticiper une Exploforce ou un Séisme, et qu’il va donc envoyer Latios pour encaisser l’attaque et prendre l’avantage. Dés lors, il serait judicieux d’envoyer Dimoret, non ? Pour ce qu’il y a à gagner, c’est comme pour le cas précédent : si cela fonctionne, vous vous débarrasserez de l’un des plus gros contres de votre Dracaufeu-Y. Mais si cela ne fonctionne pas ? Et bien si cela ne fonctionne pas, vous risquez fortement de perdre un Pokémon. Ce qui serait éventuellement très mauvais. En effet :

Switch de Dimoret qui vient remplacer Dracaufeu :

Pokémon #461 VS Pokémon #485

Et si Heatran reste, il risque d’utiliser au mieux Toxik (pas tellement embêtant pour Dimoret), peut-être de placer les Pièges de Roc (embêtant, surtout sachant que vous avez un Dracaufeu) ou dans le pire des cas, s’il vous voit venir, d’utiliser Ebullilave ou toute autre attaque de type Feu… Et à ce moment-là, je ne donne pas cher de votre Dimoret…
Cette anticipation est donc très risquée selon le principe de Risk/Reward : d'un côté, si elle fonctionne, vous vous débarrassez d'un Pokémon en face, qui plus est un Pokémon gênant l'un des plus menaçants parmi les vôtres. Mais de l'autre, si votre anticipation rate, vous risquez de perdre votre trapper, qui aurait justement pu "trapkill" Latios plus tard dans le match. De plus, il est bien plus improbable pour votre adversaire de switcher son Heatran (après tout, Exploforce ne met pas KO Heatran en 1 coup, et n'a que 70% de précision. Autrement dit, votre adversaire est à peu près certain de pouvoir placer au moins une attaque, et a de bonnes chances d'en placer deux avant que son Heatran ne soit au tapis. Quant à Séisme, cette attaque est assez peu jouée sur Dracaufeu-Y, il est donc assez improbable pour votre adversaire de l'anticiper).
Cette anticipation est donc très risquée, et à ne faire qu'en cas de dernier recours, lorsque ne pas faire cette anticipation risque fortement de vous faire perdre.

Conclusion

Les éléments donnés plus haut pourront peut-être vous aider à cerner un peu mieux les intérêts d'une anticipation réussie. Par ailleurs, n'oubliez pas non plus que toute anticipation implique une certaine part de risques (qu'ils soient minimes ou conséquents). À vous d'appliquer le principe de Risk/Reward pour essayer de rendre vos anticipations aussi rentables que possible. C'est là la clé du succès si vous souhaitez vous perfectionner dans l'art de la stratégie Pokémon.

Par Adri989898
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
16/01 - Pokémon GO
  • Pokémon Chromatiques
    Pokémon Légendaires
    Pokémon régionaux
    Oeufs de Pokémon
    Études Terrain
    Études Terrain (Events)
    Combats en Raid
    Archives (Légendaires)
    Archives (Généraux)
    Liste des capacités (Events)
    Personnaliser avatar (M/F)
14/01 - Dossier Shasse
  • Arbres à Miel et Goinfrex
08/01 - Evendex
  • Events du moment / à venir
    Distributions en France depuis 1996
    Fiches Raikou/Entei
    Distributions (objets 7G)
04/01 - Pokémon Let's Go
  • Solution complète
01/01 - SSB Ultimate
  • Débloquer les personnages
    Costumes Alternatifs
Réseaux sociaux
Anime
Partenaires




Publicité