Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Le cri des Cornèbre de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 19/02/2016 à 01:20
» Dernière mise à jour le 21/02/2016 à 20:07

» Mots-clés :   Absence de poké balls   Action   Fantastique   Médiéval   Sinnoh

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 6 : Morrigan
- Qu'est-ce que cela signifie ?

Cuchulainn avait grondé cette phrase alors qu'il venait d'achever un Melokrik avec l'aide d'un autre soldat. Ses yeux étaient désormais rivés sur la nouvelle nuée de pokémon qui se ruait vers eux. Tout ceci n'était pas normal. D'ordinaire, les monstres attaquaient en solitaire, ou par horde de deux ou trois, jamais plus. Ce jour-là, cependant, ils paraissaient être tous coordonnés.

- Cette bataille a été soigneusement planifiée, répondit Scathach, qui croisait le fer avec un Lucario et ses piques métalliques. Le raz-de-marée n'était qu'un stratagème destiné à nous attirer ici, dans cette embuscade.
- Vous voulez dire que... les créatures de cette forêt ont décidé de s'allier ?
- Il semblerait.

Le Héros se baissa pour éviter les griffes acérées du Carchacrok qui s'en prenait désormais à lui. La guerrière, de son côté, acheva son adversaire en lui plantant son épée dans le coeur au terme d'une ruse habile. Lorsqu'il s'effondra à ses pieds, elle l'observa longuement, perdue dans ses réflexions.

Que les pokémon soient capables de se réunir pour mener une attaque commune ne la surprenait pas véritablement. Après tout, c'était ce qu'ils avaient fait le jour où ils étaient parvenus à la vaincre. Ce qui l'interpelait était la stratégie qu'ils avaient mise en oeuvre. Cela ne leur ressemblait pas.

D'ordinaire, les monstres attaquaient sans se préoccuper outre mesure de la façon dont ils allaient s'y prendre. L'important pour eux était de cogner, et si possible de tuer. Ce qui se produisait n'avait rien à voir avec leur méthode traditionnelle. Ils faisaient preuve d'organisation, or cela n'était encore jamais arrivé. Leurs assauts étaient toujours grossiers et impulsifs. Ils tablaient sur leur force davantage que sur leur intelligence, à condition qu'ils en possèdent une.

Son instinct lui soufflait que les pokémon n'avaient pas pu mener cette offensive de leur propre chef et il ne la trompait pratiquement jamais. Cela signifiait par conséquent que quelqu'un se trouvait à l'origine de cette bataille. Automatiquement, ses yeux émeraude se levèrent en direction de la branche depuis laquelle Aifé contemplait le spectacle.

Se pouvait-il que sa soeur soit derrière tout cela ? Elle savait combien elle la haïssait. Puisqu'elle avait vraisemblablement réussi à nouer des liens inexplicables avec les pokémon, aurait-elle pu parvenir à les déchaîner contre sa jumelle ? C'était la seule hypothèse plausible qui lui apparaissait en cet instant.

- Attention !

Scathach se retourna. Un Etouraptor fondait sur elle, prêt à l'empaler sur son bec pointu. Son inattention allait lui coûter très cher, car il était désormais trop proche pour qu'elle songe à esquiver. Alors qu'elle s'apprêtait à recevoir l'impact, elle fut propulsée sur le côté. Ce fut Noise qui encaissa l'attaque à sa place.

S'il put profiter du contact pour poignarder le volatile, il y laissa sa vie. L'oiseau avait atteint son coeur. Il s'effondra dans une mare de sang, mort avant d'avoir touché le sol. Scathach aurait voulu s'accroupir à côté de lui afin de l'honorer pour son sacrifice, néanmoins elle ne pouvait plus se permettre de se détourner du combat, ne serait-ce qu'une seule seconde.

La bataille faisait rage. Les pokémon venaient à présent d'être rejoints par leurs alliés aquatiques, certainement ceux à l'origine de la vague démesurée qui les avait sans doute menés jusque-là. Cela les plaçait en surnombre face à l'armée humaine, un avantage non négligeable.

Les rangs de Scathach avaient déjà subi plusieurs pertes depuis le début du combat, néanmoins ses hommes, d'abord déstabilisés par le guet-apens redoutable qui leur avait été tendu, se ressaisissaient progressivement. Ils ne se laissaient pas intimider par leurs adversaires et luttaient avec courage et fierté.

La guerrière causait à elle seule des dégâts conséquents au sein de l'armada adverse. Sur tous les pokémon abattus jusqu'à présent, une grande partie l'avait été de sa main. Cuchulainn n'était pas en reste, lui non plus, mais ne parvenait généralement à venir à bout de ses ennemis qu'avec le soutien de ses compagnons.

Quelques-uns des leurs tombèrent encore, cependant le carnage était plus impressionnant du côté des créatures. La moitié d'entre elles venait à présent d'être décimée et l'affrontement commençait à prendre une allure plus équitable. Cela insufflait aux hommes la bravoure nécessaire pour continuer à se battre vaillamment.

La situation se renversa cependant lorsqu'un Moufflair, comprenant que son camp avait perdu l'ascendant sur les guerriers, diffusa autour de lui un épais brouillard, qui réduisait le champ de vision des humains à moins d'un mètre alentour. Un cri déchira alors le silence, puis un second.

- Que se passe-t-il ? interrogea un soldat à l'encontre de Cuchulainn.
- Les pokémon ont un bien meilleur odorat que nous. S'ils n'y voient pas davantage à travers cette brume, ils sont capables de nous repérer en nous flairant.
- Il faut se replier dans une zone qui n'a pas encore été touchée, lança la voix de Scathach, quelque part sur leur droite. Si nous restons ici, nous sommes condamnés d'avance. Les sens développés de ces monstres sont bien le seul point sur lequel nous ne pouvons rivaliser avec eux.

Cuchulainn l'approuva d'un hochement de tête, avant de se souvenir que, dans le brouillard, ni elle ni quiconque ne pouvait le distinguer. Il rangea son épée dans son fourreau et se mit à courir. Des bruits de pas lui indiquèrent que d'autres hommes le suivaient. Les pokémon les pourchasseraient sûrement, cependant ils seraient plus aptes à se défendre sur un terrain où ils pourraient voir de nouveau.

Dans la panique causée par la brume, cependant, ils ne prirent pas tous la même direction et l'armée fut divisée. Le Héros se trouvait en compagnie de la guerrière, ainsi que de trois soldats, mais il n'y avait aucune trace des autres. Qui plus est, leur orientation avait été mise à mal par cet événement imprévu et ils n'auraient su dire avec précision quel recoin de la forêt ils avaient atteint.

Alors qu'ils se croyaient plus ou moins en sécurité, un Coatox bondit devant eux et asséna par surprise un coup de poing dans le ventre de l'un des combattants. Celui-ci s'effondra, le corps parcouru de soubresauts. De la mousse blanchâtre s'échappa de sa bouche tandis qu'il continuait à convulser, avant qu'il ne s'immobilise, les yeux figés, encore écarquillés par la terreur.

- Mort, constata l'un de ses compagnons pendant que Scathach et Cuchulainn fondaient déjà sur le monstre bleu, leurs épées sorties.
- Cela n'a rien de surprenant, cette créature est la plus toxique de toute la forêt. Son poison est capable de tuer un homme en quelques secondes, raison pour laquelle je ne vous conseille que trop de vous tenir à distance et d'éviter de vous faire toucher.

Le Coatox cracha une bulle violette en direction de la guerrière, qui ne parvint à l'esquiver qu'en exécutant un salto arrière. Elle s'éclata sur le sol, où elle brûla toute l'herbe à l'endroit où la jeune femme s'était tenue un instant auparavant.

Elle décida de l'attaquer de front avec Cuchulainn, tout en continuant à faire preuve d'une extrême prudence, mais un cri féroce les interrompit alors qu'ils s'apprêtaient à passer à l'action. Une branche d'arbre fut tranchée nette au-dessus de la tête des deux autres soldats. Si l'un d'eux pu l'éviter, le second eut les cervicales brisées sur le coup, tandis qu'un Scorvol faisait son apparition.

- Occupe-toi de lui ! ordonna Scathach à son disciple, pendant que le Héros et elle-même poursuivaient leur lutte face à l'empoisonneur.

La tâche fut ardue, mais au terme de nombreuses prouesses physiques, la guerrière réussit à le décapiter. Elle s'empressa ensuite de porter secours à l'autre soldat, qui venait d'être blessé au niveau du coude par l'une des pinces acérées du Scorvol. Il avait lâché son épée et la créature en avait profité pour la briser.

- Eh, toi ! s'écria-t-elle pour attirer son attention.

Alors qu'il pivotait lentement vers elle, planant à environ deux mètres du sol, elle jeta de toutes ses forces sa lame sur lui. Celle-ci le perfora au niveau de l'abdomen et le propulsa contre le tronc d'un arbre, à l'intérieur duquel elle s'enfonça, l'immobilisant. Elle laissa à Cuchulainn le soin de l'achever.

- Comment te sens-tu ? demanda-t-elle au blessé. Est-ce que tu peux encore te battre ?
- Du bras gauche, oui, même si je ne dispose pas de la même dextérité.
- Parfait, de toute façon, il est exclu que tu restes ici tout seul. Des pokémon peuvent surgir à n'importe quel moment et nous devons encore retrouver les autres.

Elle tendit la main en direction du Héros, dans son dos. Il lui remit sa seconde épée, qu'il venait juste d'arracher à l'écorce, puis ils reprirent leur route. Ils tentaient de se repérer, en vain. Le paysage qu'ils croisaient ne leur était pas familier, alors qu'ils leur arrivaient pourtant de passer des heures entières dans cette forêt.

Soudain, Scathach s'immobilisa. Cuchulainn vit sa main se crisper sur la garde de son arme, au point que ses jointures en blanchissent. Il tendit l'oreille, songeant qu'elle avait peut-être perçu l'approche d'un pokémon, mais il n'entendit rien. Elle était donc troublée par autre chose.

- Je crois que je sais où nous sommes... murmura-t-elle.
- Vraiment ? Où donc ?
- Regarde en face.

Avec la pointe de son épée, elle désigna un regroupement d'arbres si serrés qu'ils semblaient se dresser tel un mur face à eux. Comme Cuchulainn n'avait jamais mis les pieds dans cet endroit, il se contenta d'observer cette étrange disposition, sans réagir davantage.

- Notre errance nous a menés à la clairière aux rochers.

Derrière eux, le soldat poussa un gémissement apeuré. Quant au Héros, le nom qui venait d'être prononcé lui évoquait davantage de choses que la vision du lieu dans lequel il se trouvait. C'était là où Morrigan avait tenté de l'emmener, avant que Scathach n'intervienne et que Ferdiad ne soit tué. Ce recoin de la forêt que d'aucuns prétendaient maudit.

- Là !

Le guerrier blessé venait de pousser cette exclamation, tout en désignant un Roserade qu'ils n'avaient pas remarqué jusqu'alors, tapi dans l'herbe avec la couleur de laquelle il se confondait. Il se redressa sur ses pattes, devant la muraille végétale. Un accès se dévoila au même moment à l'intérieur de celle-ci, leur offrant une vue sur l'intérieur de la clairière.

- Partons d'ici, maîtresse, murmura-t-il d'une voix suppliante. Nous allons tous mourir si nous...
- Ce n'est qu'un pokémon de plus à affronter. Ressaisis-toi, ordonna Scathach.
- Je ne faisais pas référence à lui, mais à... ici. À la malédiction. Il faut...

Incapable de finir sa phrase, il tourna les talons et s'enfuit à toutes jambes dans la direction opposée. Cuchulainn ne le quitta pas des yeux, le fixant avec mépris. Il détestait la lâcheté, or c'était exactement ce dont venait de faire preuve le jeune homme. La guerrière, en revanche, ne cilla pas, comme si elle s'était attendue à sa réaction.

- Détruisons cette créature et quittons cet endroit.

Elle lâcha cette phrase d'un ton sec, tout en s'emparant de sa seconde épée qu'elle portait dans son dos, ayant déjà la première à la main. Le Héros l'observa, non sans afficher un certain scepticisme. Apparemment, même elle éprouvait un sentiment de crainte à l'idée de s'attarder dans ce lieu.

- Qu'y a-t-il, de l'autre côté de ces arbres, pour vous infliger à tous une telle terreur ?
- Un cimetière pokémon. Ils y enterrent leurs semblables lorsqu'ils trouvent leur corps dans la forêt. La légende veut qu'ils le hantent sous forme de fantômes et qu'ils n'hésitent pas à se venger de tous les humains qui pénètrent à l'intérieur.
- C'est de cela que vous avez peur ? De fantômes ? Pourquoi ?
- Contrairement à des êtres de chair et de sang, il est impossible de les tuer. Par conséquent, il n'y a aucune échappatoire face à eux. En garde, à présent.

Cuchulainn n'insista pas et brandit son arme, prêt à attaquer le Roserade. Il s'attendait à voir celui-ci tenter une quelconque offensive, mais il ne bougea pas. Dans son dos, l'espace entre les arbres continuait à s'élargir. Alors que Scathach faisait signe à son disciple de passer à l'action, une silhouette apparut entre les troncs épais. Ils se figèrent aussitôt.

La femme qui se tenait devant eux était sublime. Elle avait des cheveux aussi noirs que la nuit, et des prunelles parfaitement assorties, au contraire de sa peau qui était pâle comme la lune. Mince, le maintien altier, elle avait l'allure d'une déesse. Ce sentiment était conforté par la couronne qui la coiffait, ainsi que la traîne de plumes couleur ébène qu'elle portait sur ses épaules.

- Toi ? s'étonna la guerrière.

Il lui fallut plusieurs secondes avant d'identifier Morrigan, dont la métamorphose était si stupéfiante qu'elle la rendait pratiquement méconnaissable. Même Cuchulainn dut étudier longuement son physique avant d'être certain qu'il s'agissait de la jeune sauvageonne de son souvenir.

Cette dernière esquissa un sourire mauvais, pendant que trois Corboss la rejoignaient. Le plus menaçant d'entre eux se posa à côté d'elle, tandis que les deux autres venaient se placer juste devant, dans une attitude protectrice.

- Ma petite mise en scène vous a-t-elle plu ? Avez-vous apprécié le raz-de-marée ? Et le guet-apens que mes amis vous ont tendu dans la forêt ? Normalement, ils auraient dû vous capturer et vous ramener jusqu'à moi vivants, mais visiblement, vous avez décidé de me rejoindre de votre plein gré. Vous m'en voyez ravie.
- Alors l'assaut... C'était toi ?

Les soupçons que Scathach nourrissaient à l'égard de sa soeur s'envolèrent immédiatement. Aifé était étrangère à l'attaque orchestrée par les pokémon. La femme qui se tenait devant elle en était l'unique responsable. Puisque Morrigan avait survécu à l'état dans lequel elle l'avait abandonnée et qu'elle avait réussi à se faire obéir d'une armée entière de monstre, cela prouvait une chose : il s'agissait bel et bien d'une sorcière.

- Sais-tu que l'on te surnomme Tueuse, parmi ceux qui sont désormais les miens ? Un titre qui te convient à merveille, n'est-ce pas ? Aujourd'hui, je suis là pour les venger. Pour t'empêcher de continuer à faire couler leur sang, comme tu l'as si longtemps fait, ainsi que tant d'autres avant toi.

Les yeux rivés sur Morrigan, ni Scathach ni Cuchulainn ne virent les lianes que le Roserade lança dans leur direction. Celles-ci s'accrochèrent autour de leur taille et la créature s'empressa de les tirer violemment vers l'avant, afin de les rapprocher d'elle, ainsi que de la ténébreuse jeune femme.

Sans se concerter, ils tranchèrent cette excroissance longiligne pour se libérer, néanmoins deux autres jaillirent presque aussitôt pour remplacer celles qui avaient été sectionnées. Le pokémon semblait décidé à ne pas leur faire de mal, du moins pour l'instant, uniquement à les attirer vers lui.

Quand ils furent suffisamment proches, Morrigan se décala afin de leur permettre d'observer l'intérieur de cette clairière à la sombre réputation. Ils distinguèrent des rochers disposés en cercle autour d'un autre, qui paraissait gigantesque à côté d'eux. Les Corboss s'envolèrent afin d'aller se poser dessus.

- Il y a plusieurs décennies de cela, narra la sorcière, un pokémon régnait sur ces bois. Il s'agissait d'un Lucario qui se différenciait de ses congénères par la teinte dorée de son pelage. Les pokémon étaient unanimes pour prétendre qu'il était un roi bon et honorable. La forêt était alors prospère. Tout bascula néanmoins le jour où des humains décidèrent de s'établir sur cette terre, qu'ils choisirent de nommer Vestigion. Vestige d'une civilisation aurait été plus judicieux car, égoïstes comme ils l'étaient, ils se refusèrent à partager cet endroit avec les créatures qui y étaient pourtant établies depuis longtemps. Ils se mirent alors en devoir de les chasser, jusqu'à la dernière.

Cuchulainn et Scathach écoutaient son récit en silence, bien que la guerrière demeure alerte. Elle n'avait pas rangé ses épées, à l'instar de son disciple, et n'hésiterait pas à s'en servir dès qu'elle aurait cerné les intentions de Morrigan. Si son unique désir était de les tuer, pourquoi perdait-elle son temps à leur raconter une histoire au lieu d'essayer de passer directement à l'acte ?

- Un matin, un homme s'aventura seul dans la forêt. C'était un être arrogant et cruel, assoiffé de pouvoir. Il pensait que, s'il assassinait celui que les pokémon considéraient comme leur roi, cela suffirait à les convaincre de fuir et permettrait aux humains de prendre le contrôle de cette terre. Par le biais d'un stratagème lâche et odieux, il atteignit son objectif. Il tua le Lucario au pelage d'or. Son plan ne se déroula pas comme prévu, cependant. Au lieu de prendre peur, la colère envahit toutes les créatures de ces bois. Ils ont vengé leur roi en ôtant à leur tour la vie à son meurtrier, puis ont développé une haine farouche à l'égard de l'espèce qui les persécutait sans raison.
- Cette histoire est-elle vraie ? interrogea Cuchulainn. Ou s'agit-il encore de l'un de tes tissus de mensonge ?
- Pourquoi vous mentirais-je ? Je n'avais aucun grief contre vous, sachez-le, jusqu'à ce que vous poussiez ma patience à bout. Je comprends désormais ce qui emmène les pokémon à combattre les humains avec une telle ardeur. La volonté de vivre en paix, sans subir les agressions répétées d'individus qui n'ont pourtant aucun droit sur leur existence. C'est ce que tu m'as infligé, Tueuse. Tu ne voulais pas de moi ici, mais ce territoire ne t'appartient pas. Si quelqu'un n'a pas sa place ici, c'est bien toi.
- Crois-tu vraiment que tu vas parvenir à m'en déloger ? la brava Scathach.
- Les pokémon m'ont choisie pour leur rendre justice et je ne les décevrai pas. Ton sang devra couler afin d'étancher le leur. C'est le seul moyen de restaurer l'équilibre.
- Je suis la meilleure guerrière que Sinnoh ait jamais portée. Comment comptes-tu t'y prendre pour me vaincre ? Tous ont échoué avant toi. Même tes précieux amis n'y sont jamais parvenus.
- Aujourd'hui, ce sera différent. Aujourd'hui, nous combattons ensemble, main dans la main. Nous ne ferons preuve d'aucune pitié, ni d'aucune clémence, puisque ce sont deux sentiments que tu n'as jamais connus.

D'un geste, Morrigan invita le Roserade à passer à l'action. Aussitôt, il cracha des filaments verdâtres en direction de Cuchulainn, auxquels étaient suspendus des graines. Il connaissait l'effet de cette plante : elle drainait progressivement les forces de sa victime.

Elle était déjà en train d'aspirer son énergie quand Scathach le libéra en tranchant le végétal avec la pointe de son épée. Elle esquiva ensuite les feuilles acérées que le monstre fleuri lança sur elle, même si l'une d'entre elles l'atteignit à la joue. Sa peau fut sectionnée et un filet de sang s'en échappa.

Les Corboss commençaient à s'agiter. Ils étaient visiblement impatients de goûter à la chair fraîche des deux guerriers, sitôt qu'ils auraient été vaincus. Morrigan observait la scène avec une parfaite sérénité. Elle ne doutait plus du résultat final, désormais. Scathach avait beau être forte, les combats qu'elle avait déjà menés avant d'atteindre la clairière avaient dû l'épuiser et celui-ci serait son dernier. Si le Roserade ne l'achevait pas, les oiseaux ténébreux s'en chargeraient.

L'un d'eux, celui qui était le plus proche de la sorcière, n'eut bientôt plus la force d'attendre. Il désirait se repaître au plus vite, mais pour cela, il avait besoin que cet affrontement se termine. En deux battements d'ailes, il fondit sur Cuchulainn. Ses semblables l'imitèrent presque aussitôt.

Tandis que Scathach affrontait la créature végétale, le Héros se retrouva aux prises avec les trois volatiles en même temps. Morrigan contemplait la scène sans laisser transparaître la moindre émotion. Elle avait aimé cet homme, ou du moins avait-elle cru l'aimer. À présent, elle ne ressentait que mépris à son égard, le même que celui qu'elle éprouvait à l'encontre de sa maîtresse.

La jeune femme à la chevelure de feu se battait farouchement contre le Roserade, mais celui-ci était certainement le plus résistant qu'elle ait jamais rencontré. Ses feuilles coupantes la maintenaient à une distante suffisante pour empêcher tout contact physique à travers lequel elle aurait pu le blesser grièvement.

Une liane jaillit, la prenant par surprise, pour s'enrouler autour de son poignet. Elle l'enserra si fort qu'elle lâcha son épée. Avant qu'elle n'ait eu le temps de trancher l'excroissance verte avec sa deuxième arme, celle-ci lui fut également arrachée. Elle n'avait désormais plus aucun moyen de se libérer.

Le pokémon lança alors une autre corde végétale sur elle. Celle-ci, pour sa part, encercla son cou. Il avait l'intention de l'étouffer, or Scathach était à sa merci. Elle avait les mains liées et l'étreinte qu'il appliquait sur sa gorge était de plus en plus puissante. Elle était désormais incapable de respirer.

Sa vision commençait à se brouiller lorsqu'une idée lui vint. Même dans les pires situations, elle ne désespérait jamais de trouver une solution. C'était grâce à cela qu'elle était encore en vie, en dépit des rudes épreuves qu'elle avait traversées tout au long de son existence.

L'herbe à ses pieds était humide, et par conséquent glissante. Elle ne pouvait reculer, à cause des lianes qui la cramponnaient fermement, mais elle pouvait toujours avancer vers le Roserade. Des points noirs dansaient devant ses yeux lorsqu'elle s'élança. Le résultat fut celui auquel elle s'attendait. Emportée par son élan, elle dérapa, pour heurter de plein fouet le pokémon qui ne s'était pas préparé à une telle manoeuvre.

Elle profita du la surprise causée par l'impact pour se libérer. Elle pivota sur elle-même et s'apprêtait à revenir sur ses pas pour récupérer ses épées, qui gisaient sans l'herbe, mais il l'agrippa cette fois-ci par la cheville. Elle bascula vers l'avant pour s'effondrer face contre terre. Morrigan, qui ne perdait pas une miette de leur combat, eut un sourire amusé.

Le monstre vert la traîna jusqu'à lui, cependant elle lui asséna un puissant coup de pied dans la face, puis roula sur le côté alors qu'il s'apprêtait à l'atteindre avec le bourgeon qui lui servait de poing. À l'instar des Coatox, ils pouvaient diffuser un poison lorsqu'ils rentraient en contact avec leurs adversaires, et Scathach ne tenait pas du tout à essayer cette expérience.

Elle rampa précipitamment jusqu'à l'épée la plus proche, dont elle réussit à empoigner la garde de justesse pour parer les graines dont le Roserade se servait pour absorber l'énergie. Elle aurait besoin de toute la sienne pour mener cet affrontement jusqu'au bout. Comme le lui avait fait remarquer la sorcière, elle avait déjà pris part à une rude bataille, mais elle ne faiblirait pas avant la fin.

Des feuilles se mirent à léviter autour du pokémon et elle comprit qu'il s'apprêtait à déverser une nouvelle fois sur elle cette verdure tranchante. Elle observa la créature dans les yeux. Celle-ci soutint son regard une seconde, puis lâcha les projectiles. Scathach décida alors de ruser.

Au lieu de tenter d'esquiver, elle se jeta à travers la nuée végétale qui fondait sur elle, s'infligeant de son plein gré de douloureuses coupures sur l'ensemble du corps. Ses vêtements furent déchirés, sa peau coupée, néanmoins elle obtint ce qu'elle voulait. Le Roserade s'était attendu à ce qu'elle évite l'attaque, pas à ce qu'elle se jette sur lui. Profitant de sa surprise, elle lui trancha la tête, puis recula d'un bond pour ne pas être éclaboussée par le poison qui parcourait son étrange anatomie.

Elle se tourna ensuite vers Cuchulainn, afin de voir comment il s'en sortait. Il était aux prises avec deux Corboss, pendant que le troisième poussait des croassements sinistres en voletant au-dessus de sa tête. Pour le moment, il résistait, mais les becs pointus lui avaient causé de sévères blessures.

Elle allait se précipiter pour lui offrir son aide, néanmoins l'oiseau inoccupé fonça sur elle au même instant. Elle ramassa sa seconde épée en hâte, juste à temps pour parer avec le plat de sa lame les serres qui s'apprêtaient à lui lacérer le visage. Elle repoussa la créature ailée vers l'arrière, puis tenta de le blesser. Il s'écarta, si bien qu'elle lui érafla à peine les plumes.

- Ces pokémon sont mes gardes du corps personnels, commenta Morrigan. Ils donneraient leur vie pour moi.
- Je vais remporter ce combat, et tu le sais parfaitement. Ce n'est qu'une question de temps. Trouves-tu cela noble et courageux de sacrifier inutilement ceux à qui tu prétends faire justice ? Pourquoi ne pas prendre toi-même les armes au lieu de laisser leur sang continuer à couler, puisque c'est de cela que tu me blâmes ? Peut-être parce que tu en es incapable. Peut-être parce que tu ne sais pas te battre.
- J'étais sûre que tu finirais par me provoquer. Je n'attendais d'ailleurs que cela. Ton orgueil est trop grand pour que tu puisses t'en empêcher, il t'aveugle. Rassure-toi, Tueuse, je vais t'accorder cette faveur. Je vais t'affronter.

D'un geste de la main, Morrigan fit signe au Corboss avec lequel Scathach luttait de s'éloigner. Il s'exécuta docilement et elle marcha à la rencontre de son adversaire. Cette dernière attendit qu'elle soit à sa hauteur pour lui tendre l'une de ses épées, car elle pouvait constater que la sorcière n'en avait pas sur elle.

- Qu'est-ce que cela signifie ? interrogea-t-elle poliment.
- Je ne me bats jamais autrement qu'à la loyale. Deux lames contre aucune, ce n'est pas équitable. Prends celle-ci.
- Me sous-estimes-tu tant que cela, Tueuse ? Me crois-tu sotte au point de te défier sans avoir les moyens de me défendre ? Vois-tu, j'ai découvert quelque chose de prodigieux, récemment. Je ne me contente pas de comprendre et de communiquer avec les pokémon. Je suis capable de faire beaucoup mieux que cela. Ils peuvent partager leurs capacités avec moi, afin que je les utilise à ma guise.

Avant que Scathach n'ait eu l'occasion de réfléchir à ce que cette révélation impliquait, une onde ténébreuse s'échappa de Morrigan pour venir la heurter de plein fouet. Le choc l'atteignit au ventre, lui coupant le souffle. Elle demeura pliée en deux quelques secondes, avant de se redresser.

- Penses-tu réellement que cela va suffire à m'effrayer ? Dans le fond, tu n'es rien d'autre qu'un pokémon. Un de plus à ajouter à la liste de ceux que j'aurais tués au cours de ma vie.

La guerrière fit tournoyer ses épées avec dextérité, puis lança son assaut. Elle devait se montrer prudente : la sorcière n'avait pas l'intention de se servir d'attaques physiques pour l'affronter, mais de sortilèges, or ceux-ci étaient imparables. Exactement comme les spectres, ils pouvaient frapper sans être frappés.

Une lame obscure fut envoyée sur Scathach, qui l'esquiva en se jetant sur le côté. Dans sa précipitation, elle manqua sa réception et perdit l'équilibre. Elle le restaura de justesse pour échapper à la chute. Atteindre Morrigan n'allait pas être une sinécure, puisqu'elle avait visiblement de quoi la tenir à distance.

Elle aurait presque mis sa main à couper que son ennemie utilisait les techniques propres aux Corboss pour la combattre. Cela jouait en son désavantage, car elle n'avait jamais été confrontée à cette espèce jusqu'alors. Ils étaient présents en nombre réduit dans la forêt et, à l'instar de leur progéniture les Cornèbre, ils ne prenaient jamais part aux batailles. Ils se contentaient de se délecter des restes, qu'ils soient humains ou pokémon.

Scathach essaya de ruser pour s'approcher de la sorcière, cependant celle-ci rendit sa progression difficile en levant une puissante bourrasque de vent. Les cheveux incandescents de la guerrière fouettaient son visage, tandis qu'elle luttait contre l'élément déchaîné.

Grâce à cette attaque, elle put comprendre que Morrigan avait besoin de concentration pour utiliser ses pouvoirs, car dès qu'elle s'en servait, elle fixait un point devant elle sans ciller et ne s'en détournait plus, jusqu'à avoir mené son objectif à terme. Ainsi, pendant qu'elle contrôlait l'air autour d'elle, elle ne pouvait pas rester focalisée sur Scathach. Celle-ci en profita.

Elle affronta courageusement la pression qui s'exerçait contre son corps et réussit à réduire la distance qui la séparait de sa sombre ennemie. Celle-ci ne constata sa progression que lorsqu'elle fut suffisamment près pour la blesser. Le vent cessa alors de souffler, au moment où la jeune femme rousse levait son épée pour attaquer. Elle se heurta toutefois à l'abri transparent que Morrigan avait dressé devant elle in extremis.

Il vola en éclats sur le coup et Scathach fut la plus rapide pour réagir. Tandis que son adversaire prenait conscience de la situation, elle ne perdit pas une seconde et la blessa à l'épaule. Les représailles ne se firent pas attendre. Un choc violent, dû à un sortilège maléfique, la contraignit à reculer.

Son corps commençait à être endolori à cause des attaques physiques successives qu'elle subissait, mais elle n'avait pas l'intention de se laisser démonter. Elle mènerait ce combat à terme et le remporterait.

C'était sans compter sur l'étendue des dons de Morrigan. Ses pouvoirs n'étaient pas seulement offensifs, mais aussi défensifs. Scathach aurait dû s'en douter, puisque la plupart des pokémon étaient capables de se régénérer au cours d'un affrontement. Un nuage de plumes entoura la sorcière pour s'agglutiner autour de son épaule, qu'elles soignèrent aussitôt.

Elle enchaîna ensuite en se servant de nouveau de son onde ténébreuse. La guerrière s'apprêtait à sauter par-dessus, même si elle savait qu'elle ne pourrait continuer à esquiver indéfiniment car cela l'épuisait autant que le fait de combattre, cependant elle n'en eut pas besoin. La vague d'énergie qui fondait sur elle s'évapora à mi-chemin.

- Quoi ? Non !

Aussitôt, Morrigan se tourna vers Cuchulainn, blême. Celui-ci venait de planter son épée dans le coeur de l'un des trois Corboss. Un autre se vengea immédiatement en lui envoyant une sphère bleu nuit au visage, qui se contenta toutefois de le traverser.

Scathach profita de sa panique pour repasser à l'action. Les réactions de son ennemie étaient soudain devenues hésitantes, presque brouillonnes. Il ne lui fallut pas plus d'une minute pour en saisir le motif. Avec un sourire mauvais, juste après avoir réussi à la toucher au flanc et avoir été elle-même blessée à la jambe par une lame brunâtre, elle remarqua :

- Si ce sont les capacités des pokémon que tu utilises pour m'affronter, le meilleure moyen que j'ai de te vaincre, c'est de les tuer eux.

Morrigan afficha une expression soudain beaucoup moins assurée, ce qui conforta la guerrière dans sa théorie. Elle se détourna totalement de la sorcière pour s'élancer en courant vers Cuchulainn. S'ils arrivaient à détruire les deux derniers Corboss et que sa déduction était exacte, alors leur adversaire devrait logiquement perdre ses pouvoirs.

Un mur invisible se dressa néanmoins entre elle et son disciple alors qu'elle s'apprêtait à le rejoindre. Apparemment, Morrigan ne s'en servait pas uniquement pour se protéger, mais également pour contrer ses opposants. Scathach n'eut pas le temps de le contourner. Un coup puissant la propulsa contre lui.

Légèrement sonnée, il lui fallut un moment afin de reprendre ses esprits, suffisant pour permettre à son adversaire de la rattraper, mais pas assez pour qu'elle puisse lui asséner une autre attaque dans la foulée. La guerrière était redevenue lucide assez tôt afin de parer son assaut suivant.

À l'aide de ses épées, elle bloqua la sombre lame magique qui se dirigeait vers elle. Au contact de l'acier de ses armes, elle disparut. Elle ignorait pourquoi elle était en mesure de contrer certains sortilèges de son ennemie, tandis que d'autres étaient inarrêtables, en dépit de ses tentatives. Elle renonça cependant à trouver une réponse à cela. Que pouvait-il y avoir de rationnel dans de la sorcellerie ?

Pendant qu'elle livrait un face à face acharné avec Morrigan, le combat que menait Cuchulainn contre les Corboss était tout aussi épique. À l'instar de Scathach, il n'avait jamais affronté ces créatures au préalable et se laissait souvent surprendre par leurs maléfices. S'il avait réussi à en abattre un, ce n'était que grâce à la chance et au hasard.

La mort de leur congénère avait également rendu les deux oiseaux survivants fou de rage. Ils se déchaînaient, l'attaquant sans répit, au point qu'il perdit beaucoup d'énergie à échapper à leurs offensives furieuses et répétées. En dépit de son endurance, la fatigue risquait d'avoir raison de lui avant qu'il n'ait l'occasion de remporter la victoire. La lutte s'annonçait très longue et il s'agissait de loin de l'affrontement le plus éprouvant auquel il avait jamais participé.

Il essuya la sueur qui perlait sur son front, puis leva juste à temps son épée afin de repousser les serres du volatile, prêtes à lui crever les yeux. L'autre en avait profité pour le contourner de façon concomitante. Lorsque Cuchulainn en prit conscience, il était déjà trop tard. Il sentit son bec pointu transpercer sa chair, au niveau de son épaule.

Il ne hurla pas. Sa fierté l'empêchait de pousser le cri de douleur qui lui brûlait pourtant les lèvres. Il se contenta de tomber à genoux, victime d'une souffrance lancinante, pendant que le sang s'écoulait de sa plaie pour tacher son buste, ainsi que son dos, car l'appendice du Corboss avait entièrement traversé son anatomie.

Ses chances de s'en sortir indemne étaient très minces, à présent, pour ne pas dire inexistantes. L'hémorragie allait achever de l'épuiser et, s'il résistait assez longtemps à ses adversaires, il finirait malgré tout par s'effondrer à cause de sa blessure. Dès qu'il aurait perdu connaissance, les charognards qu'étaient ses ennemis n'attendraient certainement pas sa mort pour commencer à se repaître de lui.

Cette idée le répugnait. Il n'imaginait pas de fin plus indigne, pourtant c'était celle qui l'attendait. Puisqu'elle lui paraissait inévitable, il devait au moins s'efforcer de faire preuve de vaillance et de fierté tant qu'il le pouvait encore. Pour commencer, il se remit debout, même si cela lui demanda un effort considérable.

Il allait mourir, il en était convaincu, cependant il lui fallait repousser cette échéance funeste autant que possible. Ce n'était pas pour lui qu'il le voulait, mais pour Scathach. Si elle se retrouvait seule face à Morrigan et les deux Corboss survivants, cela compromettrait sa victoire. Bien que lui-même n'espère plus de triomphe, il pouvait encore contribuer au sien.

Avec rage, il fondit sur les oiseaux noirs. Il n'avait pas le choix. S'il ne parvenait pas à en tuer au moins un de plus, il lui faudrait réussir à les retenir autour de lui jusqu'à ce que la guerrière ait vaincu la sorcière. Aucune issue ne semblait toutefois se profiler au sein de leur combat, contrairement au sien dont il connaissait désormais le résultat final, macabre.

Alors que la pointe de son épée n'atteignait que le vide lorsqu'il voulut feinter, l'un des Corboss vola au ras du sol afin de venir le frapper dans le ventre avec son aile. Le choc coupa temporairement sa respiration, en plus de l'endolorir davantage. Il perdit plusieurs secondes à recouvrer son souffle, un laps de temps qui suffit au second volatile pour regagner la terre ferme et user d'un enchantement régénérateur sans risquer de subir un coup.

Cuchulainn se redressa, tremblant. Quel que soit l'assaut qu'il allait tenter, il savait que celui-ci serait le dernier. Plus il y réfléchirait, et moins il risquerait d'avoir l'occasion de le mettre en pratique. Ce fut sur une totale impulsion qu'il pivota sur lui-même, l'épée tendue vers l'avant, au moment où le Corboss qui l'avait touché faisait demi-tour pour recommencer.

Il voulut esquiver la pointe acérée, mais il n'y parvint pas totalement. Le Héros aurait souhaité atteindre le coeur, néanmoins il ne le blessa qu'au flanc, tout de même assez grièvement. Le bec du pokémon, pour sa part, ne rata pas sa cible. Il transperça l'organe vital du guerrier, qui s'effondra le nez dans l'herbe, dans une mare de sang.

Scathach, de son côté, était malmenée par Morrigan. Elle venait de se jeter à couvert derrière l'un des nombreux rochers de la clairière, car elle s'était aperçue que la sorcière n'osait lancer d'attaque en direction des sépultures de ceux qu'elle considérait certainement comme ses semblables. Tant qu'elle bénéficierait de leur protection, elle pourrait en profiter pour se reposer un instant et recouvrer quelques forces.

Ce ne fut qu'en se redressant, prête à repartir à la charge, qu'elle constata que les Corboss avaient cessé de voler. Ils étaient par terre, leur face repoussante inclinée vers le sol. Les soubresauts de leur corps donnaient l'impression qu'ils picoraient. Lorsque l'un d'eux s'écarta, elle réalisa avec horreur ce qui se produisait.

Cuchulainn avait péri. Obnubilée par sa lutte contre Morrigan, elle avait cessé de prêter attention à la sienne. Elle n'aurait su dire de quelle façon il était tombé au champ d'honneur, mais toujours était-il que ces oiseaux de malheur était en train de se nourrir de sa dépouille.

- Non ! s'égosilla-t-elle. Non !
- Serait-ce de la tristesse ? la brava la sorcière. J'étais pourtant persuadée que tu étais incapable d'éprouver le moindre sentiment. Visiblement, même la Tueuse n'est pas à l'abri des méfaits provoqués par les émotions.

Elle jeta une énième lame obscure dans sa direction, que Scathach ne songea pas à éviter. Elle la heurta en travers du ventre, avant qu'un fin trait de sang ne vienne tacher son bustier. Ce maléfice ne causait pas de blessures très profondes, mais la guerrière était désormais couverte d'estafilades qui la piquaient douloureusement.

Puisque Cuchulainn n'était plus, cela signifiait non seulement qu'elle avait perdu son meilleur soldat, mais également qu'elle allait devoir achever ce combat seule, or son endurance était déjà bien entamée. Comment allait-elle parvenir à détruire les deux Corboss restants, avant d'espérer atteindre Morrigan ?

La tâche lui parut d'abord désespérée, mais elle se réconforta légèrement en constatant que l'un des deux oiseaux souffrait d'une grave plaie au niveau du flanc. Il ne pouvait plus voler et, visiblement, ne maîtrisait pas de capacités lui permettant de se guérir lui-même. Il boitilla sur ses serres pour disparaître entre les arbres de la clairière, pendant que l'autre rejoignait sa maîtresse, à présent qu'ils étaient repus.

Scathach n'avait jamais affronté de situations aussi délicates que celle dans laquelle elle se trouvait ce jour-là, pas même à l'époque où elle avait été contrainte de s'exiler sur l'Île de Fer. Si elle triomphait face à ses ennemis, il s'agirait assurément de sa plus belle victoire. Encore fallait-il qu'elle y parvienne, toutefois.

Morrigan s'accorda un instant de répit. Apparemment, utiliser les attaques de ses acolytes l'épuisait. Elle préféra laisser le Corboss combattre à sa place, cependant son affrontement avec Cuchulainn paraissait également l'avoir éprouvé physiquement. Bien que Scathach elle-même n'échappe pas à la fatigue, elle y voyait là un avantage. Elle n'était pas la seule à ne plus être au summum de ses capacités.

Il la chargea, bec en avant, et celui-ci cogna son épée dans un tintement. Avec sa seconde lame, elle tenta de le blesser, néanmoins il la repoussa d'un mouvement de l'aile, qui provoqua en même temps une puissante bourrasque. La guerrière en avait affronté plusieurs face à Morrigan, aussi savait-elle à présent comment fixer ses pieds dans le sol afin de ne pas être déséquilibrée.

Ils luttèrent avec acharnement durant plusieurs minutes, sans que ni l'un ni l'autre ne prenne l'avantage. La sorcière décida alors de reprendre part au combat, dans le but de faire pencher la balance en faveur de son camp. Scathach dut esquiver simultanément deux sphères brunes bilatérales et une lame sombre, ce qui nécessita de sa part un exploit acrobatique.

Si son ennemie continuait à l'attaquer à distance, le Corboss, en revanche, misait davantage sur des stratégies le maintenant à proximité. À deux reprises, il parvint à l'atteindre avec son bec. La première fois, cela lui causa une entaille superficielle, néanmoins sa seconde plaie fut plus grave.

- Pourquoi résister, Tueuse ? lui lança Morrigan. Tu sais aussi bien que moi que ta défaite est inévitable. Sur le plan physique, j'admets que tu es nettement supérieure à nous, raison pour laquelle tu as pu vaincre tant des nôtres. Malgré ton talent, tu es pourtant impuissante face à la magie. Ce n'est qu'une question de temps avant que nos pouvoirs finissent par te terrasser.

Scathach ne releva pas. Elle devait rester concentrée sur son objectif, or elle savait que la femme ne prononçait ces paroles que dans l'unique but de la distraire. Elle n'était pas encore vaincue et, de surcroît, elle n'avait aucunement l'intention de l'être. En dépit du surnombre de ses ennemis, elle s'en sortait admirablement, comme toujours.

Elle se baissa pour éviter le Corboss qui volait en direction de son visage, désireux de lui crever les yeux, mais ne put par conséquent pas échapper aux doubles sphères avec lesquelles la sorcière l'assaillit. Victime du contrecoup, l'une de ses épées lui échappa. Elle ne parvint à conserver la deuxième en main que par miracle.

Elle aurait ramassé son arme si, au même instant, elle n'avait pas dû s'éloigner précipitamment pour éviter un nouvel assaut. Il fallait qu'elle se montre plus prudente que jamais, à présent. Si elle venait à perdre sa seconde lame, elle serait sans défense face à la créature et à son effroyable maîtresse, or elle doutait de sa capacité à les vaincre à mains nues.

Morrigan semblait visiblement songer la même chose, car elle jeta une sphère d'un violet noirâtre sur l'épée, au lieu de viser sa propriétaire. Comme Scathach se déplaça au même moment, ce fut elle qui encaissa le projectile, ou du moins celui-ci la traversa simplement sans provoquer d'effets quelconques. Elle ignorait pourquoi ce maléfice était inefficace sur elle, mais elle s'en félicitait. Cela lui permettait de ne pas avoir à le redouter en plus de tous les autres.

Le pokémon ailé volait désormais au-dessus de sa tête, trop haut pour qu'elle puisse songer à le toucher. La guerrière ne renonça pas à y parvenir et elle monta sur l'une des pierres tombales afin de se grandir. Elle brandit sa lame vers le ciel, où elle espérait que son extrémité atteindrait le ventre du volatile. Celui-ci fit un écart de dernier instant pour l'éviter, avant de s'emparer de son arme entre ses serres.

Scathach se cramponna fermement à la garde. Elle savait qu'elle ne devait pas la lâcher : sa survie en dépendait sûrement. Elle s'y accrocha tant qu'elle décolla même de quelques centimètres, entraînée par la force du Corboss qui s'efforçait de prendre de l'altitude dans l'espoir de lui faire renoncer à sa prise. Le tranchant lui sectionnait les pattes, au point qu'un sang épais et visqueux s'en écoule, mais il refusait d'abandonner.

La jeune femme sentait pourtant que l'épée lui échappait progressivement. Elle glissait lentement vers le sol, tandis qu'elle l'empoignait à deux mains de façon à s'y suspendre de tout son poids. Elle aurait certainement réussi à la lui arracher si, au même moment, elle n'avait pas encaissé un puissant sortilège de Morrigan dans le ventre.

Elle fut délogée de son perchoir par le choc et exécuta un vol plané de plusieurs mètres, pendant que son arme demeurait entre les serres acérées de l'oiseau. Alors qu'elle heurtait la terre ferme de tout son poids, elle reçut dans la lignée une lame ténébreuse, qui la meurtrit au niveau du genou.

À cause de cela, Scathach ne pouvait se relever dans l'immédiat. Elle se contenta de rouler, afin de s'éloigner de la sorcière et de sa magie dévastatrice, néanmoins elle savait que ce répit qu'elle cherchait à s'accorder n'excèderait pas les quelques secondes. Elle cessa cependant lorsque son flanc rencontra un objet pointu, qui s'enfonça dans sa chair.

Elle serra les dents pour ne pas gémir de douleur. Morrigan n'en aurait été que trop satisfaite si elle l'avait fait. Au lieu de cela, elle décida de s'effondrer le nez dans l'herbe. Elle venait d'avoir idée. Elle n'était pas certaine de la voir aboutir, cependant à défaut d'en avoir une meilleure, cela valait la peine de la mettre en oeuvre.

- Relève-toi ! ordonna son adversaire.

Scathach ne bougea pas. Elle battit faiblement des paupières avant de les fermer. Du sang avait commencé à maculer le tapis de verdure sur lequel elle était étendue, s'écoulant de ses nombreuses blessures, et plus particulièrement de celle qu'elle avait subi à l'instant, en s'empalant par inadvertance au niveau des côtes.

- Tu te délectes de cette odeur, n'est-ce pas, ami Corboss ? Dans ce cas, va ! Achève-la et dévore son corps. Tu l'as bien mérité. Cet acte représentera notre triomphe, en plus du salut de cette forêt. La Tueuse, dans un instant, ne sera plus !

Le pokémon exécuta une élégante spirale dans les airs afin de prendre de l'élan, puis se rua sur sa proie. Il se rapprochait d'elle à une vitesse particulièrement impressionnante. Il ne restait plus que cinq mètres. Plus que trois. Plus que deux...

Alors que son bec s'apprêtait à la transpercer une nouvelle fois, la dernière, Scathach se redressa brutalement. Elle tenait son épée dans sa main gauche. C'était sur elle qu'elle avait atterri. Le sortilège infligé par Morrigan, même si tel n'avait pas été son but, lui avait rendu un fier service. Grâce à lui, elle avait pu récupérer l'une de ses deux armes.

L'allure du Corboss était telle qu'il ne put s'arrêter à temps. Elle se pencha vers l'arrière au moment où il survolait sa tête et elle lui trancha le ventre. Une pluie de sang s'abattit sur elle tandis que la créature s'effondrait juste dans son dos, morte. Scathach essuya son visage rougeâtre avec répulsion, puis se mit debout.

- Il semblerait que cela ne soit plus qu'entre toi et moi, désormais.

Elle savait que la sorcière possédait encore un pokémon à sa disposition, celui qui avait fui dans les bois. Il avait été trop grièvement touché pour songer à reprendre part au combat, cependant il permettait encore à Morrigan d'user de ses monstrueux pouvoirs. En dépit de cela, les chances de victoire de la guerrière n'avait jamais été aussi fortes qu'en cet instant. Si elle abattait la sorcière qui n'avait désormais plus aucune défense en dehors d'elle-même, elle remporterait la bataille, mais aussi très certainement la guerre.

- Tu as agi en traître, Tueuse. Même de ta part, je ne m'attendais pas à cela. Je pensais que tu avais au moins un peu d'honneur, mais je me trompais, visiblement.
- Est-ce cela que tu appelles agir en traître ? J'ai simplement rusé. En revanche, qu'en est-il de toi, qui te contente de m'attaquer à distance sans oser m'approcher ? Pourquoi ne pas croiser le fer avec moi ? Cela serait plus juste, non ?
- Rien n'est juste, dans cette histoire, à commencer par tes actes. Si tu dois me vaincre, il en sera ainsi, mais au nom de mes frères, j'aurai au moins la fierté de m'être battue jusqu'au bout.
- Finissons-en, alors.

Avec hargne, Scathach chargea. Morrigan se protégea toutefois en érigeant un abri devant elle, qui contra son adversaire. D'un coup d'épée, elle le détruisit, puis poursuivit sa progression. Elle n'avait plus l'intention de se laisser maintenir à l'écart par les sortilèges de la sorcière, car elle savait que sinon, elle ne l'atteindrait jamais.

Sa détermination était plus farouche encore que les nombreuses lames obscures que son ennemie jetait sur elle. L'une d'elle lui trancha la joue, pourtant la guerrière ne recula pas pour autant. Elle avait d'ailleurs réussi à réduire la distance entre Morrigan et elle à une demi-douzaine de mètres seulement. Elle n'avait pas été aussi près d'elle depuis le début de leur face à face.

Avec la perte des deux Corboss, ses attaques offensives étaient limitées, à présent. Elle ne maîtrisait visiblement plus le vent, à l'instar des ondes ténébreuses dont elle avait déjà perdu le contrôle précédemment. Ses coups étaient donc plus faciles à anticiper et Scathach arrivait à en prédire la plupart, suffisamment pour les esquiver.

Pas à pas, elle continuait à se rapprocher de la sorcière. Celle-ci avait laissé la panique la gagner à force de voir sa proximité avec sa rivale se resserrer. Elle était pâle comme la mort et ses yeux étaient recouverts d'un voile d'anxiété. Sa confiance s'évanouissait peu à peu, au contraire de celle de la guerrière qui revenait lentement.

Morrigan concentra toute son énergie dans sa capacité de prédilection, à savoir la lame ensorcelée qui avait occasionné de nombreuses blessures chez Scathach, mais cette dernière la pourfendit à l'aide de sa propre épée. Apparemment, l'utilisation de ses dons avait fini par épuiser la sombre jeune femme, ce qui rendait ses assauts plus faciles à contrer.

- C'est terminé, lâcha la combattante à la chevelure de feu lorsqu'elle la rejoignit enfin.

Au fur et à mesure qu'elle gagnait du terrain, Morrigan s'était reculée, cependant elle était à présent acculée contre le rocher le plus massif de la clairière, celui qui représentait d'après ses propres dires la tombe du Lucario doré. Son buste se colla contre sa surface rocailleuse afin de se tenir le plus loin possible de l'épée que Scathach pointait sur elle.

Elle avait perdu. Malgré tout le mal et tous les efforts qu'elle avait faits pour vaincre la terreur de Vestigion, elle avait échoué. Elle n'était pas digne de la confiance que les pokémon avaient placé en elle, pas plus que la guerrière n'était digne de mériter cette terre qu'elle avait elle-même gorgée de sang. C'était décidément trop injuste.

- Te souviens-tu de ce que je t'ai dit, le jour où tu nous as tendu cette embuscade dans la forêt ? interrogea Scathach en caressant son cou de sa lame, à l'endroit exact où se trouvait la jugulaire. Que tu ne serais pas celle qui me vaincrait. J'avais raison.

Elle leva son arme au-dessus de sa tête. Morrigan ne songea pas à tenter une fuite désespérée, ni même à bouger. Utiliser les pouvoirs des Corboss l'avait exténuée sûrement davantage que son adversaire, en dépit de toutes les prouesses physiques qu'elle avait exécutées.

- Ta mort vengera celle de tous mes hommes qui sont tombés aujourd'hui.

La sorcière écarquilla les yeux, ce que Scathach mit sur le compte de la terreur, or il ne s'agissait pas cela. C'était de la stupeur. Au moment où elle voulut enfoncer son épée dans son coeur, un évènement inattendu lui fit manquer sa cible. Ce ne fut pas le buste de Morrigan qu'elle transperça, mais le rocher qu'elle atteignit juste à sa droite.

Une douleur cuisante arracha un cri à la guerrière, avant qu'elle ne baisse les yeux. Contrairement à son ennemie vaincue, elle venait d'être mortellement blessée. Une rapière saillait hors de son ventre, après s'être enfoncée à travers son dos. Elle lâcha sa garde pour tomber à genoux aux pieds de sa rivale, en crachant un long jet de sang.

Sa tête bascula vers l'arrière, où elle put voir une ombre se découper dans son dos. Un visage se pencha alors par-dessus le sien, qu'elle identifia aisément grâce à son abondante chevelure rousse. Aifé.

- Pourquoi ? interrogea-t-elle dans un râle d'agonie.
- Parce qu'elle représente précisément tout ce en quoi je crois. L'union et l'harmonie entre les pokémon et les humains. Moi aussi, j'avais raison, petite soeur. Je t'avais dit que ton assurance de perdrait. Tu te croyais invincible parce qu'aucun de nous n'était capable de te battre, mais les pokémon ont décimé ton armée, Morrigan t'a affaiblie et moi... Moi, je n'ai eu qu'à terminer leur ouvrage.
- Je ne pensais pas que ma soeur me trahirait de la sorte.
- Tu te trompes, Scathach. Je suis restée loyale. Loyale envers mes idéaux. Ils étaient plus nobles que les tiens et ton sacrifice était nécessaire pour les servir.

D'un coup sec, Aifé retira la lame du buste de sa jumelle, où le sang continua à ruisseler de façon plus abondante encore. Elle garda les yeux ouverts quelques secondes supplémentaires, avant de s'effondrer entre ses deux ennemies mortelles, qui venaient contre toute attente de remporter la guerre.