Accéder au contenu de la page

Pourquoi commenter sur Pokébip ?



Pour ce dernier article du Journal, nous allons aborder un sujet qui n’est pas limité aux fanfictions, puisqu’il s’étend à toute l’activité de Pokébip. Loin des considérations du type “c’était mieux avant”, on constate néanmoins des périodes de creux assez marquées sur l’Espace Membre depuis deux ans et particulièrement dans la section fics. Si l’explication de la réduction du nombre de commentaires ne se vérifie pas forcément et se montre même discutable, elle nous permet néanmoins d’insister sur l’importance de commenter les fanfics et autres créations du site, car le moindre petit message d’encouragement aura des effets bénéfiques sur les auteurs et artistes de Pokébip.

Cela peut sembler idiot dit comme ça, mais les commentaires servent peut-être avant tout à récompenser le travail des auteurs. Ou des artistes, ou des rédacteurs de n’importe quel article publié en news ou sur un blog. Car il s’agit bien de travail. Que ce soit rédiger un chapitre de fanfic ou réaliser un dessin, ces activités demandent du temps et des efforts, parfois une phase importante de réflexion, voire des brouillons ou des croquis. Cela peut prendre des heures, que chacun pourrait allouer à d’autres loisirs. En fonction de la longueur et de la qualité du chapitre publié, on peut estimer approximativement le travail qu’ont pu demander la rédaction et la relecture, sans savoir si l’auteur était particulièrement inspiré, ou s’il a dû réécrire trois fois minimum chacune de ses phrases.

Sans chercher à vous faire plaindre ces pauvres auteurs masochistes, ou artistes ou autres, vous aurez compris que le contenu produit sur l’Espace Membre est le fruit d’une activité que l’on ne peut qualifier autrement que par le mot “travail” auquel il convient d’ajouter “non rémunéré”. Certes, les auteurs de fanfics du site écrivent en partie par passion pour l’écriture ou pour la licence Pokémon, mais également pour faire plaisir à leurs lecteurs. Sans cela, ils n’auraient aucune raison de s’imposer parfois un rythme de parution soutenu ou de s’excuser quand un chapitre met trop de temps à sortir. Ils offrent gratuitement du divertissement aux autres utilisateurs du site. La comparaison est sans doute plus difficile à tenir pour les artistes sur ce point.

Quoi qu’il en soit, il ne semble pas incongru de concevoir les commentaires comme un moyen de “rémunérer” les auteurs. Qu’il s’agisse d’un long pavé construit ou d’une simple phrase d’encouragement, le commentaire fait plaisir à recevoir. C’est une marque d’attention très simple ayant un impact indéniable sur la motivation des écrivains, aussi il ne faut pas craindre de laisser un commentaire de temps en temps sur les fanfics que l’on apprécie le plus, même si on n’a rien de spécial à dire. Même chose pour les dessins, les news ou les articles de blog.

Par ailleurs, les commentaires ont aussi pour fonction de donner des conseils aux auteurs/artistes. Sur ce point, tout le monde est à peu près d’accord. Indiquer à un écrivain ce qui pose problème dans sa fanfic dès parution des chapitres est parfois plus utile qu’une évaluation globale des mois plus tard, car les rectifications nécessaires peuvent être rapidement opérées. Même chose sur les galeries, où les conseils sur un dessin peuvent être plus rapidement assimilés que plusieurs mois après, lors de la MeA. Le retour du Comité de Lecture est certes pertinent et mieux construit qu’un commentaire, mais il a tendance à arriver un peu tard et ne représenter l’avis que d’une seule personne, là où les commentaires peuvent émaner de différents lecteurs et donc souligner plus de choses selon les sensibilités de chacun.

En plus de pouvoir apporter du soutien et des conseils aux auteurs, les membres qui commentent servent également de prescripteurs pour les fanfics. En effet, la notification de commentaire apparaît sur les murs d’autres membres, qui peuvent à leur tour lire la fanfiction – ou action équivalente pour un dessin sur les galeries – et la recommander à d’autres grâce aux commentaires qu’ils posteront à leur tour. Pour les articles de blog, le nombre de réponses est même affiché à l’accueil est peut servir d’indicateur (parfois mensonger, en revanche) sur l’intérêt de tel ou tel article.

Alors certes, il n’y a pas que les commentaires pour représenter l’intérêt d’une fic : les affichages aussi permettent de se faire une idée de sa popularité. Ils sont cependant moins précis : la date de parution de la fic, sa longueur, l’ancienneté de l’auteur, sont autant de facteurs qui viennent les fausser. Si on se base simplement sur eux pour évaluer le niveau d’une fic, une histoire interminable et conçue pour plaire par un auteur présent dès les débuts du site sera nettement plus attirante que le petit récit d’un nouvel auteur, ce qui ne veut pourtant pas dire qu’elle sera meilleure. Alors que ce sont au contraire les nouveaux auteurs qui en bénéficient le plus : le commentaire leur donne confiance en eux, et les encourage à rester sur le site.

Pour continuer un instant dans la partie statistique, les affichages souffrent également de quelques autres biais. Actualiser son navigateur sur la page d’une fic, sans avoir besoin de la lire, suffit à générer un affichage par jour — voire plusieurs, pour un lecteur non connecté et fermant son navigateur entre-temps. Bien sûr, il n’existe probablement pas de fraude aux affichages, c’est-à-dire de génération massive d’affichages gratuits… Mais probablement seulement.

Pour tous les auteurs, d’ailleurs, le commentaire fait nettement plus plaisir qu’un affichage. Déjà, parce qu’il n’est ni anonyme (un pseudo restant plus humain qu’un nombre), ni anodin : là où un affichage peut aussi signaler un lecteur qui n’a pas suffisamment aimé le récit pour le poursuivre, un commentaire, même court, demande tout de suite un peu plus d’implication. Même si c’est une critique qui ne trouve rien de positif (ce qui n’est pas très fréquent) : l’auteur peut se dire que son lecteur-commentateur a passé un mauvais moment à cause de lui, mais il aura aussi l’occasion de s’améliorer ; de sentir que ses lecteurs lui veulent du bien, le poussent vers le haut. Qu’il soit constructif ou simplement appréciateur, un commentaire, c’est toujours motivant (sauf dans le cas du commentaire ni positif ni constructif, dont il aurait mieux valu qu’il reste un affichage, pour le coup ; une histoire ne peut pas plaire à tous, elle n’en sera pas mauvaise pour autant).

Tout l’intérêt de l’Espace Membre de Pokébip, c’est qu’il permet aux gens de communiquer entre eux. La communauté des diverses sections ne pourrait pas se maintenir sans communication, sans lien social, ce qui passe par les commentaires (pas que de fanfic). On pourrait bien sûr imaginer que chacun fasse ses affaires dans son coin, sans s’intéresser le moins du monde aux autres ; mais quel intérêt alors à venir sur Internet ? Si on parle souvent de “faire vivre le site” pour le partage de contenu, cette expression s’applique en fait plutôt aux commentaires : c’est en allant vers les autres qu’on rend le site vivant. Ce sont les commentaires qui entretiennent la communauté.

Souvent, de nouveaux auteurs arrivent sur le site avec une idée de fanfic qui leur tient assez à cœur pour que les premiers chapitres soient publiés le jour de leur inscription. Plus généralement, des membres inscrits depuis un certain temps et restés discrets entrent soudain dans la sphère des auteurs, avec leur propre fanfic. Trop souvent, tous ces nouveaux auteurs perdent vite la motivation d’écrire, en voyant leurs fics totalement vides de commentaires. Ralentissent, s’arrêtent définitivement ; un membre de perdu pour la communauté.

Il est difficile d’être bon dès la première histoire qu’on écrit, et plus difficile encore de s’améliorer si on n’a pas de retour. Le commentaire (encore une fois, excepté le commentaire destructeur) pour un nouvel auteur permet de l’aider non seulement à progresser, mais en plus à l’intégrer à la communauté. Bien sûr, on ne demande pas un commentaire pour chaque chapitre posté ; comme la fanfic, le commentaire est gratuit. Mais avoir des gens avec qui discuter du travail que l’on produit, et de celui qu’eux produisent, a vite fait de tisser des liens, et d’intégrer durablement le “nouveau” membre à la communauté. Ce n’est pas parce qu’il y a un groupe d’auteurs stables et actifs que les nouveaux venus doivent être laissés sur leur îlot solitaire, loin de tout intérêt.

Il est essentiel de garder à l’esprit que, si un auteur décide de publier ses textes ou ses dessins, c’est par volonté de les partager avec d’autres personnes. Sans quoi, il serait aisé de simplement garder son récit sur un traitement de texte, de ranger ses œuvres dans un dossier sur son ordinateur et de ne plus en parler. Mais si quelqu’un a fait la démarche, l’effort — et, pour certains parfois, a réuni le courage — de mettre sa création en ligne, à la vue de tous, c’est pour pouvoir la montrer aux autres, et avoir son petit moment d’attention (ce qui n’a rien d’égocentrique, au contraire). Commenter une œuvre est un moyen de les encourager, de les récompenser d’avoir dû surmonter la peur d’avoir écrit ou dessiné quelque chose de “nul”. Tout auteur, tout artiste a déjà connu ce sentiment en relisant ses histoires ou en finissant un dessin, qu’il soit débutant ou aguerri.

Enfin, le fait de laisser un commentaire, que ce soit sur un article, un dessin ou une fic, est aussi l’occasion d’entamer une discussion sur le sujet abordé par l’œuvre et l’auteur, ce qui mènera à rencontrer d’autres membres. Peut-être avez-vous des questions sur un choix scénaristique ou artistique, et le fait de commenter là-dessus encouragera d’autres lecteurs à partager leurs visions, leurs théories sur la suite, etc. C’est aussi un moyen de discuter avec l’auteur pour s’intéresser au contexte d’écriture, ses sources d’inspirations pour les événements ou les personnages, ou même, après des moments importants, parler de ce que l’auteur anticipait sur la réaction de son lectorat ou de son état d’esprit en écrivant le passage en question (la mort d’un personnage, un combat très important, une capture inattendue, et j’en passe). Cela peut aussi vous rassurer, en un sens, de voir que vous n’êtes pas le ou la seul/e à apprécier un certain genre, une certaine thématique. À force d’échanger, de débattre, des liens se forment, qui peuvent aboutir à des amitiés qui se poursuivent IRL pendant parfois plus d’une décennie (ça arrive, oui !).

Malgré tous ces beaux conseils, souvenez-vous que rien ne vous oblige à commenter. Votre message est là pour faire savoir à un auteur ou à un artiste que son travail est reconnu et apprécié, mais il ne doit pas se muer en dette morale envers l’auteur. Si laisser un retour vous prend du temps, vous n’êtes pas forcé d’en écrire un à chaque chapitre publié, ou à chaque dessin d’un artiste, d’ailleurs. Il peut même devenir assez démotivant de se poser ce genre de contraintes, surtout si vous tenez à ce que votre commentaire détaille tout le chapitre et fasse cinq paragraphes de trois lignes minimum. Même discours pour la taille, d’ailleurs : ne vous obligez pas à écrire un long pavé constructif de plusieurs paragraphes à chaque fois que vous commentez. Beaucoup d’auteurs se contentent très bien de quelques lignes, et l’exercice risquerait de vous lasser à la longue, voire de vous empêcher d’apprécier votre lecture en elle-même.

D’ailleurs, un auteur ne devrait pas non plus avoir à exiger des commentaires de la part des membres du site, qu’ils le lisent régulièrement ou non. S’il a le droit de souhaiter que son travail soit reconnu, cela peut rebuter les lecteurs que l’on vienne leur quémander des retours, surtout si l’on exige un commentaire pour chaque nouveau chapitre. Ne soyez pas trop gourmands avec des gens qui prennent déjà le temps de vous laisser quelques lignes sur certains publications.

Faites attention enfin au contenu de vos commentaires. Il faut garder en tête que vous encouragez l’auteur, éventuellement que vous l’aidez à s’améliorer, ces deux aspects allant de pair. Ainsi, un commentaire qui descendra complètement un auteur sur tous les points négatifs de son histoire ne sera pas très adapté, à moins qu’il ne vous demande clairement de lister ses défauts. Ceci dit, l’inverse aussi est à éviter : ne relever que les points positifs d’une fic pour ménager la susceptibilité d’un auteur n’est pas non plus une attitude très saine, et qui ne l’aidera pas à progresser. Dosez donc bien vos conseils si vous décidez d’en donner !

Pour conclure, nous profitons de cet article pour remercier tous les membres ayant commenté les news des différents numéros du Journal. Chaque commentaire fut une source d’inspiration et de motivation pour les rédacteurs. Nous n’aurions jamais tenu plus d’un an sans votre soutien, aussi nous tenons à vous le faire savoir et à vous en remercier chaleureusement !


Par Ramius, LunElf et Yûn

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
01/04 - Donjon Mystère DX
  • Réussir la Forêt Pureté
    Les voeux de Jirachi (30/03)
    Pokémon affamés (30/03)
01/04 - Rumble Rush
  • Batailles Royales (Coupe Kyogre)
28/03 - Evendex
  • Events du moment/à venir
    Fiche Celebi Shiny
    Fiche Zarude
    Distrib. JAP (8G)
    Distrib. d'objets (8G)
27/03 - Pokémon Masters
  • Duos Dex
    Appels Duo
    Événements
    Plateau Duo-Gemme
27/03 - Pokémon GO
  • La vue Aujourd'hui
    Pokémon Chromatiques
    Combats en Raid
    Archives (Events Généraux)
26/03 - Épée et Bouclier
  • Événements Dynamax (Pachyradjah, Miasmax, Dracaufeu et Duralugon Gigamax)
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité