Accéder au contenu de la page

Édition #64


Le duel des formats

Introduction

Voilà des années que les lieux d’échange de la scène compétitive française sont périodiquement secoués par un débat afin de savoir quoi jouer et qui suivre entre Smogon et Nintendo. Et le principe d'un bon débat étant qu'aucun camp ne parviendra à convaincre l'autre, quelque argument qu'il utilise, les joueurs des deux côtés campent toujours sur leurs positions.

La première chose frappante dans ce problème est justement le fait que c’en soit un. Il ne sert à rien de matraquer sur les gens pour qu'ils jouent dans un format qu'ils n'apprécient pas pour quelque raison que ce soit, et si on peut écrire des dizaines de pages d'arguments et de contre-arguments à la logique et à la bonne foi parfois douteuses, le résultat sera toujours le même qu'au début (après vaporisation d'un volume non négligeable de testostérone). Nous savons tous que la compétition a parfois tendance à être prise de tête, mais se prendre la tête à propos de la manière dont on se prendra la tête… Bref c’est un peu superflu.

Cet article n’a pas pour but de donner mon avis sur le sujet, ou de trancher définitivement la question. Pour avoir eu des discussions (plus ou moins gentleman) là-dessus depuis des années, je sais que c’est impossible. Autant donc se contenter d’informations purement factuelles, qui ne sont pas sujettes à interprétation et vous permettront de vous documenter un peu au cas où vous seriez confrontés à une situation de ce type. Chaque argument classique sera donc contrebalancé afin d'avoir une vue d'ensemble aussi précise que possible.

Comment en est-on arrivé là ?

Comme vous l’avez probablement deviné, le débat est centré sur les deux grands acteurs de la compétition Pokémon à l’échelle mondiale, Nintendo et Smogon. Pour comprendre le problème, il faut comprendre le contexte, et pour comprendre le contexte, rien de mieux que de remonter à la source. Plus précisément, à l’aube de Diamant et Perle.

La Smogon University est, de base, une communauté comme les autres, mais principale héritière d'un idéal qui s'est transmis depuis l’arrivée des jeux sur la Nintendo DS. Il est en soi assez simple : créer des règles pour permettre aux joueurs de faire des combats Solo 6v6 dans l'environnement le plus adapté de la compétition.

En effet, le passage à la quatrième génération est aussi celui aux combats en ligne de toutes sortes via la Connexion WiFi Nintendo, et de nombreux joueurs, passé la ligue, avaient toujours envie de devenir le meilleur dresseur en affrontant leurs pairs. Ce développement important de la compétition en 6v6 a reposé au fil des années sur deux facteurs : le premier est que c'est le format de combat de base de l'aventure, celui dans lequel le joueur lambda a le plus joué et donc celui vers lequel il va être le plus susceptible de se tourner. Le deuxième est que même au moment où j'écris ces lignes, Nintendo n'a jamais proposé un vrai système de combat en ligne 6v6 avec des règles adaptées, préférant le Battle Spot qui, s'il demande six Pokémon, se joue en 3v3. Cela a donc laissé une certaine latitude à Smogon pour développer ses règles.

Bien entendu, Nintendo n’était pas en reste. Là où Smogon a créé son système dans une optique compétitive pour le 6v6, Nintendo a fait le choix de se concentrer sur un ensemble de règles variant d’une année à l’autre avec charge aux joueurs de découvrir les possibilités ouvertes par lesdites règles. C’est l’essor des Video Games Championships (les fameux VGC) : en tant que créateurs des jeux, la firme n’eut besoin de personne pour faire de la publicité à son format qui s’imposa rapidement comme la référence officielle dans la compétition Pokémon, le vainqueur des VGC annuels étant couronné Champion du Monde.

Voilà où nous en sommes aujourd’hui : une communauté de fans et les créateurs du jeu, tous les deux avec leurs propres systèmes et un succès non démenti. Et bien sûr un certain nombre de conflits, faute de quoi rien ne serait intéressant et il ne me serait jamais venu à l’idée d’écrire cet article.

Le grand débat

L'intermède historique fini, voyons un peu ce que chaque camp reproche à l'autre dans un débat classique.

Les “Anti-Smogon”
Il faut bien commencer par l’un des deux et je dois avouer qu’étant que ce qu’on pourrait appeler un “joueur Smogon”, j’ai plus souvent discuté avec des personnes ayant quelques problèmes avec cette communauté que l’inverse, et connais donc par coeur l’argumentation classique répétée contre le site. Le principal argument est, de but en blanc la non-officialité du site et son manque de légitimité qui en ferait une bande d’imposteurs qui prétendent dicter leurs règles au monde. Il a toujours sonné un peu creux car tous ceux suivant ces règles jouent en sachant qu'ils ne seront jamais reconnus par Nintendo et le font donc parce qu'ils croient en le modèle de Smogon ou parce que beaucoup de monde y joue et que c'est plus pratique pour trouver des combats Solo de manière personnalisée en ligne. Ni Smogon ni Nintendo n’ont les moyens de forcer quiconque à suivre leurs règles, pas plus qu’une quelconque entité pourrait contrôler entièrement l’âme humaine dans notre société actuelle.

Le nombre de joueurs suivant les règles de Smogon est d'ailleurs ce pourquoi (à mon avis) l'argument de l’illégitimité est si utilisé ; la communauté peut sembler en phase d’expansion agressive. On critique également le comportement de ses joueurs (une vague histoire d’imbéciles élitistes qui jouent des légendaires - pour résumer le problème en une phrase). Si on excepte le fait que le concept de “légendaire” n’existe pas en compétition, chaque Pokémon se définissant par ses statistiques, capacités et Talent, il convient de rappeler que Smogon comme Nintendo créent des règles suivies par des dizaines de milliers de joueurs. Sur un tel nombre d’êtres humains il y en aura de toutes les sortes, et pas forcément des mieux éclairés. On y trouvera donc dans le même pot des joueurs agressifs et sympathiques, ouverts à la discussion ou rigoristes, arrogants ou modestes. Il est dès lors insensé de juger une communauté à un utilisateur, car à cette échelle elles ont plus ou moins toutes le même potentiel selon l’angle sous lequel on les regarde.

Pokémon Showdown, le simulateur de combat de Smogon, est également en ligne de mire pour ses graphismes, sa langue, et le fait qu'il puisse être fermé à tout moment car il copie le jeu. C'est une question de préférence personnelle et cela ne remet pas en cause la pertinence toute relative de jouer un format ou un autre. Concernant l’hypothèse d’une fermeture de Showdown, elle est peu probable à l’heure actuelle. D’un point de vue technique, le site ne fait qu’utiliser des contenus des jeux Pokémon comme ici sur Pokébip ou bien d’autres endroits ailleurs. La reproduction des mécaniques de combat est un peu plus problématique, mais elles ne remplacent en rien les jeux réels, ce qui fait que Nintendo ne considère pas Showdown comme susceptible de diminuer ses ventes à cause du contenu trop différent. Ils ont le pouvoir et le droit de fermer le site, mais n’ont aucun intérêt à le faire étant donné qu’il promeut Pokémon d’une manière assez pratique. Tant que le simulateur reste à but non lucratif - et il le restera, les administrateurs n’étant pas bêtes au point de commencer à tenter de gagner de l’argent sur le dos des créateurs -, il est probable que ce statu-quo se maintiennent assez longtemps.

Les “Anti-Nintendo”
Tous les angles classiques d’approche contre Smogon ont été couverts, voyons donc ce qui est souvent reproché à Nintendo. Avec une régularité impressionnante, le premier argument sorti lors d’une dispute sera quasiment toujours le manque de compétitivité et de logique dans les règles édictées par les créateurs. Cela est en partie justifié ; les règles de Nintendo ne sont pas faites pour être compétitives. C'est un fait. Elles ne sont donc pas forcément logiques du point de vue de Smogon, qui passe des années à rassembler une masse de données et d’expérience pour accéder à un résultat aussi parfait que possible. Mais il est faux de dire qu'il n'y a aucune compétition sur nos cartouches en dehors des matchs suivant les règles Smogon.

Avec des metagames aussi changeants, il revient aux joueurs de s'adapter sans avoir accès à des référentiels viables comme sur Smogon ; de trouver leurs tours, leurs astuces. Sans oublier que de par sa nature, le combat Duo, format des Championnats du Monde, est beaucoup plus complexe et offre beaucoup plus de possibilités que le combat Solo. Donc non, pour dire que les combats chez Nintendo ne sont pas compétitifs, il faut être très mal renseigné (heureusement, si vous avez lu cet article, vous le serez un peu mieux). Le manque de bannissements en cours de route signifie que le metagame va souvent avancer et évoluer en spirale vers une poignée d'équipes optimales qui seront jouées aux Championnats du Monde, avec parfois quelques différences très faibles entre elles, mais la présence de Pokémon top-tiers est un facteur que l'on doit accepter quand on joue en compétition, et c'est aussi vrai pour les joueurs de Smogon (assez ironiquement c’est d’ailleurs un trait assez stigmatisé, particulièrement en Overused).

Il est également dit que la cartouche est infiniment moins pratique que Showdown pour faire de la compétition. Et en soi c’est vrai. Le jeu n’affichera jamais toutes les informations utiles relatives au combat avec la même précision que Showdown, ne donnera jamais une vision du jeu aussi complète. Le breed reste une contrainte temporelle assez peu pratique. Mais ces deux obstacles sont loin d’être insurmontables. Tout d’abord et même s'il est réellement moins pratique de jouer sur cartouche que sur Showdown, tous les joueurs sur ces deux supports sont et restent égaux de base. Deux adversaires auront accès aux mêmes informations, auront les mêmes moyens et il leur faudra confronter leurs esprits également afin de remporter la victoire. Le référentiel change, la compétition reste toujours aussi palpitante. De même, un joueur réellement intéressé par le VGC aura à disposition tout un outillage de breed qui lui permettra de se faire des équipes, certes pas aussi rapidement que sur Showdown, mais avec une rapidité décente. Qui plus est les règles de Nintendo autorisent rarement des Pokémon trop durs à avoir et rendent le jeu aussi accessible que possible.

Conclusion

Que dire maintenant que nous avons fait le tour du sujet ? Il est très facile de trouver les règles des différents tiers de Smogon comme les règles des différents tiers de Nintendo. Reste à savoir lesquelles vous plaisent le plus - et pour cela vous pouvez directement avoir un coup de coeur mais aussi jouer dans un format comme dans l’autre, sans préjugé. Quoiqu'il en soit, rappelez-vous que personne ne peut rien vous imposer et qu'ici comme ailleurs, si vous jouez à Pokémon, c'est pour vous amuser. Smogon, soutenu par Pokémon Showdown, des centaines de milliers de joueurs sur tous les réseaux et Nintendo, les créateurs de Pokémon et maîtres du jeu ont tous deux des règles, des supports de jeu et des communautés différentes. Il ne tient qu'à vous de tous les découvrir et de vous forger votre propre opinion sur le sujet. Essayez simplement de rester ouverts d’esprit et de respecter l’opinion des autres.

Cet article était à la fois trop long et trop court pour faire passer ce message, mais n’hésitez pas à prendre le relai ! Si un jour vous voyez un débat comme celui-ci, des personnes ne comprenant pas vraiment le problème ou n’essayant pas de le comprendre, parlez-en avec eux. Nous sommes tous humains, et rarement de parfaites têtes de mules. Tenter le dialogue n’est jamais une mauvaise chose à faire, et c’est souvent signe d’apprentissage mutuel peu importe comment on joue.

J’ai déjà assez parlé donc je vous laisse à la lecture des autres articles de la Gazette, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires et bonne année 2018 !

Par Teclis, relu et corrigé par Red Shreder

Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
07/03 - Pokémon GO
  • Pokémon Légendaires
    Archives (Légendaires)
01/03 - Evendex
  • Events du moment / à venir
Réseaux sociaux
Anime
Partenaires




Publicité