Accéder au contenu de la page

Édition #75


Nos 5 vœux pour Pokémon Épée et Bouclier


Pokémon Épée et Pokémon Bouclier ont été annoncés et, déjà, les stratèges se demandent ce que la 8G va bien pouvoir apporter de nouveau à la stratégie. Nous vous proposons, dans ce numéro, de découvrir notre liste de vœux pour la génération à venir !

Cette liste constitue autant une projection vers l’avenir qu’un retour vers le passé, puisqu’elle va, en grande partie, analyser ce qu’a été la stratégie Pokémon en 7G afin de déterminer quelles sont les pistes d’amélioration qui gagneraient à être suivies par Game Freak. C’est parti !

Vœu n°1 : La possibilité de changer la nature de ses Pokémon

Cet article commence avec un point qui ne fera certainement pas l’unanimité parmi les lecteurs. Pourtant, il est indéniable que, de génération et génération, l’obtention de Pokémon parfaits stratégiquement est devenue de plus en plus aisée. La reproduction a été facilitée, d’abord par la mécanique des Objets Pouvoir, puis par le nouvel effet du Nœud Destin, en 6G ; les EV’s peuvent être réaffectés (et, ce, sans même qu’il ne soit nécessaire de combattre des Pokémon sauvages ou des dresseurs, grâce à l’entraînement spécial de la 6G et au Poké Loisir de la 7G) et les IV’s, valeur traditionnellement considérées comme rigoureusement immuable, peuvent maintenant être maximisés, à la seule condition que le Pokémon soit niveau 100 et que l’on soit prêt à s’acquitter d’une Capsule, qui demeure assez simple à obtenir. Même le Talent peut désormais être modifié, depuis la 6G !

Cependant, cette ligne directrice louable ne s’est pas étendue à la nature des Pokémon, qui demeure figée à jamais dès la capture de la créature. Tout au plus ont été introduites la possibilité d’augmenter ses chances de rencontrer un Pokémon sauvage ou légendaire en ayant un Pokémon avec Synchro en tête de son équipe (cette technique est cependant assez limitée, dans la mesure où elle ne fonctionne pas avec les Cadeaux Mystères et autres Pokémon offerts en cadeau par des PNJ), celle de s’assurer de la nature du Pokémon à naître en faisant tenir une Pierre Stase à l’un de ses parents de même nature et, enfin, celle de garantir la nature de tous les Pokémon sauvages rencontrés dans la même journée, introduite dans Pokémon Let’s Go, en échange de 10 000 Pokédollars.



Depuis Pokémon Let’s Go, il est possible de fixer la nature des Pokémon sauvages, mais toujours pas de la modifier après capture


Un point commun demeure toutefois : Comme les IV’s autrefois, la nature peut être influencée en amont de la capture ou de l’éclosion, mais jamais modifiée en aval.

Pourtant, qui n’a jamais hésité très (trop) longuement avant de resetter son légendaire unique de telle ou telle nature, sachant ce choix irréversible ? Qui n’aurait pas désiré changer la nature d’un shiny rencontré parfaitement par hasard, mais tout aussi parfaitement injouable ?
La principale critique qui peut être adressée à la possibilité de changer la nature de ses Pokémon est qu’elle nuit à l’immersion : La nature d’un Pokémon, c’est son caractère, son identité, il paraîtrait difficile d’imaginer un Pokémon passer de Prudent à Brave, ou de Relax à Pressé, par exemple. Aussi compréhensible cette critique puisse être, les puristes ne pourront que convenir que devoir avoir cinq fois le même « Pokémon légendaire unique » dans ses boîtes, chacun avec une nature différente, nuit encore plus à l’immersion qu’ils pourraient trouver dans le jeu.

Sur un plan plus stratégique, maintenant, les joueurs de Pokémon sont habitués à avoir un métagame qui évolue au fil du temps, et des sets qui changent afin de contrer telle ou telle menace. Cependant, si changer de set est très rapide sur Pokémon Showdown, c’est d’une lourdeur sans nom sur console, dans la mesure où, si le nouveau set requiert une nature différente, il faut purement et simplement jeter l’ancien Pokémon et en resetter/faire éclore un nouveau. Ce problème se pose particulièrement pour les Pokémon légendaires et les events par Cadeau Mystère qui sont uniques (tels que, par exemple, les Gardiens des Îles chromatiques).

Très paradoxalement, il serait beaucoup moins chronophage de passer du temps sur le reset des IV d’un Heatran (par exemple), afin d’avoir un magnifique 31/xx/31/31/31/31 (ou, pour les plus courageux, 31/00/31/31/31/31) et le conserver « à vie » en modifiant sa nature, ses EV’s et ses attaques au besoin des évolutions du méta, plutôt que de terminer trois parties, resetter un Heatran Calme, un Modeste et un Timide, puis maximiser leurs IV’s à l’aide de Capsules.
Cette situation conduit, en pratique, les joueurs compétitifs à faire une copie de leur sauvegarde avant de capturer le Pokémon, en utilisant une 3DS hackée, capturer le Pokémon d’une certaine nature, l’échanger sur une autre cartouche (voire simplement le sauvegarder sur PKHeX), restaurer la sauvegarde et capturer une seconde fois le légendaire, cette fois d’une autre nature et, ce, autant de fois que de besoin. (Naturellement les joueurs compétitifs expérimentés vont encore plus vite en générant le Pokémon directement et de manière indistinguable)

Cette situation est regrettable : Non seulement elle va à l’encontre des interdictions légitimement imposées par les règles officielles, mais elle est paradoxalement assez simple à comprendre, dans la mesure où elle répond à un besoin : pallier la difficulté très (trop) ardue du système d’unicité des légendaires et des events.
Lorsque cette difficulté sera ôtée, le hack reculera mécaniquement, comme cela a été le cas depuis que la reproduction s’est retrouvée grandement facilitée en 6G. Aujourd’hui, même certains joueurs maîtrisant les outils illégaux choisissent de faire éclore leurs Pokémon eux-mêmes puisque c’est beaucoup plus sûr (il n’y a pas de risque de se tromper dans la création du Pokémon et d’encourir des sanctions si l’erreur est découverte au cours d’un tournoi) et le temps investi est, dans l’ensemble, assez peu conséquent.

Une solution alternative qui pourrait être trouvée à ce problème est la possibilité de capturer autant de copies de chaque légendaire que désiré. Ce principe a été introduit dans Ultra Soleil et Ultra Lune avec les Ultra Chimères, dont le nombre est illimité dans les Ultra Brèches. Seuls les légendaires « classiques » demeuraient en exemplaire unique. De même, dans Pokémon Let’s Go, il est possible de rencontrer d’autres copies des trois oiseaux légendaires et, ce faisant, de les avoir de différentes natures sans avoir à terminer une seconde cartouche ou à recourir au hack.

En tout état de cause, la fixité de la nature des Pokémon, couplée à l’unicité des légendaires participe à la rigidité de la stratégie sur console. Pour cette raison, l’apparition d’une solution figure en tête de cette liste de vœux !

Vœu n°2 : Pouvoir faire de la stratégie tout seul

La stratégie solo occupait une place importante dans Pokémon Émeraude, dont la féroce zone de combat recélait d’opportunités pour les jeunes stratèges de se creuser la tête. Aujourd’hui, les seuls défis se trouvent en multijoueur, la maison de combat et l’arbre de combat (quelles différences mis à part le design des PNJ affrontés ?) n’offrent qu’un piètre challenge, la difficulté n’augmentant que pas le truchement d’une RNG qui devient de plus en plus impitoyable.

La 8G est l’occasion idéale pour Game Freak d’introduire des modes solo intéressants, qui nécessitent d’élaborer des stratégies imaginatives, sans nécessairement avoir à affronter un autre joueur.



L’usine de combat, dans Pokémon Émeraude (image : Bulbapedia)


L’usine de combat, déjà apparue dans Pokémon Émeraude, Platine, Hearthgold et Soulsilver, en est un parfait exemple. Pour nos lecteurs n’y ayant jamais mis les pieds, il s’agissait d’un défi dans lequel le joueur devait construire une équipe de trois Pokémon parmi six proposés en début de défi. Il était possible de voir les sets des Pokémon avant de les choisir, afin de prendre sa décision en toute connaissance de cause. Puis, avec ces trois Pokémon, le joueur affrontait une série d’adversaires contrôlés par l’ordinateur. À chaque match remporté, le joueur se voyait offrir la possibilité d’abandonner l’un des trois Pokémon de son équipe, en échange de l’un de ceux, de son choix, de l’équipe qu’il venait de battre. Cependant, cette fois, il n’était pas possible de consulter le résumé du Pokémon que l’on allait prendre en remplacement : il fallait comprendre et deviner son set au regard du match que l’on venait de livrer. Il pouvait donc y avoir un intérêt à ne pas achever tout de suite son adversaire (quitte à prendre le risque qu’il finisse par remonter !) pour pouvoir « espionner » plus longuement son équipe et ainsi faire un choix plus éclairé au moment d’échanger ou non de Pokémon avec lui.

Cette mécanique est sortie au Japon en 2004 et en Europe en 2005. Quinze ans plus tard, nous nous retrouvons avec, comme seul contenu solo, l’arbre de combat et l’agence de combat. La régression est aussi manifeste que douloureuse.
Pourtant, ce ne sont pas les idées qui manquent pour Game Freak, qui a déjà introduit du contenu solo d’end game de grande qualité dans certaines versions.

Pour cette raison, le retour de ces mécaniques, voire la création de nouvelles, de nature à allonger la durée de vie et permettre aux joueurs, tant débutants que confirmés, de s’entraîner à la strat sans pour autant se lancer dans les modes de jeu en ligne, serait l’une des meilleures choses qui pourraient arriver à Pokémon Épée et Pokémon Bouclier.

Vœu n°3 : De nouvelles mécaniques mieux pensées

Les deux dernières générations ont été marquées par l’introduction de nouvelles mécaniques qui ont notablement bouleversé la stratégie : Les Méga Évolutions et les attaques Z. Ces deux nouveautés ont mis à l’épreuve l’anticipation des joueurs et ont apporté de la fraicheur à la stratégie. Elles présentent cependant le même inconvénient : Elles sont si fortes qu’elles en sont devenues indispensable et, ce, à tel point que, tant les Méga Évolutions que les attaques Z sont limitées à une par partie.

Il serait souhaitable que les nouvelles mécaniques introduites par la 8G mettent fin à la surenchère et ne soient pas aussi indispensables ; qu’elles soient simplement une porte ouverte vers un teambuilding plus original, qui ferait intervenir plus de réflexion.

Les exemples en ce sens existent d’ailleurs déjà. En termes d’attaques, Acrobatie correspond tout à fait à une idée qu’il serait souhaitable de voir développée dans les générations à venir. Acrobatie est, pour rappel, une attaque Vol avec 55 de puissance et 100% de précision. Si l’utilisateur ne tient aucun objet, la puissance de la capacité est réévaluée à 110, soit autant que Fatal-Foudre, à titre d’exemple (mais toujours avec 100% de précision !). Acrobatie, c’est faire le choix de se priver d’un avantage que, normalement, tout le monde choisit (un objet tenu) pour, en contrepartie, infliger plus de dégâts avec un stab Vol (bien que, en pratique, beaucoup de sets comportant Acrobatie utilisent un objet qui disparaît après usage).



Katagami bénéficiant de Boost Chimère (image : Ray Rizzo)


Un autre exemple de mécanique récompensant un teambuilding imaginatif est le Talent des Ultra Chimères : Boost Chimère. Lorsque l’Ultra Chimère met K.O. un Pokémon adverse, elle reçoit un boost d’un cran dans sa statistique la plus élevée. Il est donc possible de modifier l’effet de ce Talent en jouant sur la nature, les EV’s et les IV’s de l’Ultra-Chimère ! C’est par exemple le cas avec le Katagami de Red Shreder , que celui-ci fait le choix de jouer Timide avec 19 IV’s Attaque, afin que la Vitesse de Katagami dépasse d’un point son Attaque (qui demeure de toutes façons tout à fait suffisante après un Danse-Lames) et que la Vitesse de l’Ultra Chimère crève le plafond après quelques K.O.

Ces petits exemples sont des mécaniques que nous avons appréciées lors de leur sortie, alors même qu’elles ont fait bien moins parler d’elles que les Méga Évolutions et les attaques Z.

Ce troisième vœu sera donc que Game Freak cesse de verser dans la surenchère, en introduisant des mécaniques tellement puissantes qu’elles en deviennent incontournables, et, au contraire, que soient développées les idées récompensant un teambuilding ambitieux et imaginatif et qui ouvrent une quantité étendue de possibilités.

Vœu n°4 : Un mode online plus rapide et plus stable

Le monde online in game de Pokémon s’améliore de génération en génération. En dépit de cette progression constante, il demeure cependant encore très insatisfaisant et, ce, pour plusieurs raisons.

Dans un premier temps, il n’est pas assez stable. De moins en moins souvent, mais pourtant toujours bien trop encore, les parties se terminent par un crash. Heureusement, contrairement à ce qui était le cas en 5G, le jeu détecte maintenant de quel joueur « vient la faute » et attribue la victoire à son adversaire, mais les fins de parties impromptues ne sont pas toujours le fait de déconnexions volontaires, loin de là. Pour cette raison, il est nécessaire que la 8G propose un mode online plus stable.



Des matches réunissant en arrière-plan de nombreux spectateurs… virtuels


De même, les compétitions en ligne devraient recevoir un coup de jeune, avec la possibilité de recevoir des spectateurs et, en ce qui concerne les évènements officiels, ces derniers devraient être plus généreux en termes de Championship Points. Aujourd’hui, le grand gagnant, qui se hisse au bout de trois jours de compétition acharnée au sommet d’une compétition de milliers de joueurs, gagne autant de points que le vainqueur d’une Midseason Showdown à 20 personnes. Cette insuffisance manifeste nuit à la popularité des évènements en ligne.

De plus, il serait intéressant de voir plus de modes de jeu présents en ligne. Il n’est, par exemple, tout simplement pas possible de jouer OU en ligne. Cette réalité, à laquelle tout le monde a fini par se faire, n’en demeure pas moins toujours aussi inacceptable. Qu’à la rigueur la banlist choisie par Nintendo ne soit pas celle (très) changeante de Smogon, cela peut être compréhensible, qu’elle se traduise uniquement par un bannissement des légendaires et fabuleux, cela est dommage mais demeure compréhensible. En revanche, le fait qu’il soit, quelle que soit la banlist, actuellement impossible de livrer des combats solo à 6 contre 6 est difficile à comprendre.

Enfin, en comparaison avec Pokémon Showdown, les combats en ligne de Pokémon sont frappés d’une lenteur particulièrement handicapante : il n’y est même pas possible de simplement désactiver les animations de combat !

Pokémon Showdown présente l’avantage d’être gratuit (ce qui n’est pas rien !) et de pouvoir modifier son équipe à tout moment, en seulement quelques clics. Il est normal que ces avantages soient propres au simulateur et ne puissent pas se retrouver dans les jeux normaux. Mais conserver une telle lenteur dans les combats, est-ce bien nécessaire, surtout au regard de la puissance dont la Switch est capable ?

Certes, des puristes pourront préférer conserver les animations de combat et la vitesse « traditionnelle » du jeu, mais pourquoi alors ne pas le laisser au choix des joueurs ? Si au début du match, les deux joueurs, au moment de choisir leurs Pokémon, cliquent sur « Combat rapide », l’affrontement se déroulera à une vitesse comparable à celle des simulateurs.

Il y a fort à espérer qu’une partie de ce vœu sera réalisée dans Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, notamment en ce qui concerne l’ajout du mode spectateurs, et cela est louable, dans la mesure où cela apportera un toilettage bien nécessaire à un mode de jeu qui n’a pas tant changé que cela depuis 2011.

Vœu n°5 : Une GTS plus précise et efficace

Il est particulièrement dommage de constater combien la GTS est sous-exploitée en stratégie au regard du merveilleux outil qu’elle pourrait être.
La raison principale est que l’on ne peut pas avoir suffisamment d’informations sur les Pokémon que l’on voit proposés à l’échange, de même que l’on ne peut pas être suffisamment précis dans ce que l’on recherche en échange des Pokémon que l’on dépose.

La situation de la GTS est telle que l’on a plus tôt fait de se tourner vers l’échange miracle pour recevoir des strats presque parfaits plutôt que vers le moteur de recherche d’échanges, c’est paradoxal !



Les critères de recherche de la GTS n’ont pas évolué en douze ans (image : Bulbapedia)


Les améliorations qui permettraient de rendre à la GTS ses lettres de noblesse sont au nombre de deux.
Tout d’abord, il serait nécessaire de pouvoir consulter le résumé du Pokémon proposé. Cela paraît une évidence : il est possible de le consulter lorsque l’on fait un échange en local avec un ami, qui aurait tout à fait pu nous renseigner de vive voix, mais pas lorsque l’on échange avec un inconnu avec lequel l’on ne peut même pas discuter ! Naturellement, un Juge serait inclus dans ce résumé, afin de savoir si le « futur strat » que l’on nous propose en est bel et bien un.

La seconde amélioration qui se révèlerait utile consisterait à pouvoir affiner ses demandes, lorsque l’on dépose un Pokémon. Pour ne pas perdre les jeunes joueurs, il serait possible d’opter pour une « recherche simple », où l’on se contenterait de renseigner le nom du Pokémon recherché ainsi que son niveau, ou bien une « recherche avancée », où l’on pourrait exiger un Talent, des IV’s ou des Egg Moves particuliers. De même, pourquoi ne pas laisser le choix aux joueurs déposant leurs Pokémon d’en demander plusieurs en échange, la transaction s’effectuant automatiquement si l’un des Pokémon demandés est proposé par un autre joueur.

La GTS est un outil formidable qui a fait rêver les joueurs qui, en 2007, ont pu y pénétrer pour la première fois. Toutefois, maintenant que ces joueurs ont grandi et qu’ils continuent à jouer à Pokémon pour d’autres raisons, une des premières d’entre elles étant la stratégie, cet outil, qui a bien peu changé au fil du temps, doit s’adapter, afin de retrouver l’utilité et l’émerveillement qu’il a su apporter il y a douze ans.

Cette liste de vœux touche à sa fin ; nombre d’entre eux ne seront bien évidemment pas exaucés dans Pokémon Épée et Bouclier, mais d’autres innovations, auxquelles personne n’aura pensé, feront certainement leur apparition.

La stratégie Pokémon est une chose fantastique, c’est la fusion parfaite entre le jeu de stratégie dont tout adulte rêverait, combiné à la nostalgie inhérente à une madeleine de Proust vidéoludique.
Pour beaucoup, la stratégie, quel que soit le format, quel que soit le support, a été l’occasion de se forger des souvenirs inoubliables et de faire beaucoup de belles rencontres.
Dans quelques mois, cette stratégie va se renouveler. Elle va rester la même dans l’esprit, tout en étant rafraîchie, remise au goût du jour.

Ce renouveau arrive et nous sommes impatients de nous y plonger, avec vous !


Par Gourmont


Chargement...
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
08/07 - Épée et Bouclier
  • Phénomène Gigamax
    Pokémon exclusifs
    Différences versions
    Nouveaux Pokémon
    Pokédex de Galar
    Nouveaux Talents
    Arènes
    Personnages
    Étymologies
    Artworks Pokémon
    Artworks Personnages
    Artworks Divers
04/07 - Pokémon GO
  • Pokémon Chromatiques
    Études Terrain/Spéciales
    Combats en Raid
    Cliché GO
04/07 - Dossier Shasse
  • Taux au Safari des Amis
    MàJ récentes
    12/06
    Guide chasse aux Zarbi
    Zarbi sur RF et VF
    Manaphy (vue générale)
    06/06
    Logiciel d'Angeflo
    ShinyDex.com
    04/06
    Outils de shasse (accueil)
    Coup d'Boule 2G
    31/05
    Pokédex de la Shasse v3.1
    Arbre à Miel (limite d'usage)
    Fuyards Plat. (astuce temps)
    Radio HGSS (astuce temps)
03/07 - Rumble Rush
  • Guide des lieux
    Archive des événements
    Défis limités
    Rouages
    Pokédex
03/07 - Evendex
  • Events du moment / à venir
Réseaux sociaux
Partenaires




Publicité