Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Sang Royal - Tome 1 : Trahison de groudonvert



Retour à la liste des chapitres


Evaluation de Icej

Expression


L’orthographe, la conjugaison et la synthaxe sont correctes dans l’ensemble, sauf pour quelques fautes (« malgré que »…) qui figurent dans le relevé de notes que je t’ai envoyé. Il est assez suprenant que tu emploies l’imparfait du subjonctif, qui a presque disparu dans la langue française ; on lui préfère de nos jours le subjonctif présent (voire l’article Wikipédia à ce sujet).

Tes dialogues sont vivants et correspondent à l’idée que l’on se fait des personnages, mais je pense que tu introduis trop de déformations orales dans la langue écrite. Il est sans aucun doute acceptable de lire « t’as cru ? » mais « s’matin » ou « ch’tés » s’éloignent trop de l’orthographe des termes « ce matin » et « jetés ». Autre remarque : le féminin de « dresseur » existe, et Clara est donc une « dresseuse ».

Tu as tendance à faire des descriptions utilitaires des personnages et des lieux. Par exemple, tu passes plusieurs paragraphes à décrire l’apparance et la tenue de Clara dans le prologue, puis tu n’y reviens presque plus. Décrire les choses « en bloc » présente plusieurs dangers. Premièrement, la lectrice oubliera sans doute à peu près tout de l’apparence physique d’un personnage après avoir lu plusieurs chapitres. Deuxièmement, les descriptions longues qui n’ont pas vraiment de rapport avec le reste sur le moment coupent le rythme du texte. Mieux vaut se limiter à quelques détails saillants avant de passer à la suite de l’intrigue ou aux dialogues (« une jeune femme brune, maigre, rougeaude — était-ce une bouteille de vodka qu’elle tenait à la main ? ») et revenir ensuite sur les détails plus tard (« — T-Ta gueule ! s’écria la femme, grimaçant. Il grimaça en retour. C’est qu’elle était sacrément cheum. ») Cela permet de donner une identité visuelle à tes personnages.

N’hésite pas à utiliser des comparaisons ou des métaphores en décrivant les lieux, et d'ailleurs n'hésite pas à passer plus de temps à décrire les lieux. C’est utile d’associer des champs lexicaux ou un vocabulaire particulier à certains lieux : l’arène utile pourrait être immense, vide, déserte, froide, déroutante, blanche, silencieuse, comme un hôtel et pas comme chez soi, comme un labyrinthe ou Clara se perd alors qu’un traitre la poursuit ; la forêt pourrait être sombre, obscure, vallonnée, brumeuse, effrayante après le meurtre de Roucarnage, ; la chambre d’Élodie chaleureuse, petite, accueillante, en désordre, aux odeurs de nourriture Pokémon… Beaucoup veulent fuir les descriptions sans fin à la Balzac et cela se comprend. Mais poser une ambiance permet au lecteur et à la lectrice de se sentir véritablement aux côtés des personnages. De plus, la description des lieux peut réellement refléter l’état mental d’un personnage, et donc informer la lectrice à ce sujet (voir Le Lac de Musset, beaucoup d’oeuvres du courant Romantique). Si le texte manque de descriptions travaillées, les lieux et l’intrigue s’oublient bien vite.

Histoire


L’intrigue est très complexe et d’après tes réponses aux commentaires laissés par les lecteurs, tu y as longtemps travaillé. J’ai été surprise par les nombreux rebondissements. En y réfléchissant, j’ai vu que chaque révélation correspondait aux indices que tu avais laissé dans les premiers chapitres. Bravo.

Cependant, je dirais que trop de mystère tue le mystère. Qui est Clara ? on ne le sait pas vraiment. Qui est Draco ? rien n’est moins sûr. Qui est Démolosse ? Ah, en fait il n’est pas né en même temps que Clara et cache des secrets sur Élodie. D’ailleurs, qui est Élodie — une soeur dévouée ou une traitresse ? Mystère. Évoli est aussi très mystérieuse. Les parents de Clara ne sont pas nets. Lucien n’est pas net — que veut-il à Clara ? La secrétaire joue un jeu double. Le directeur de la fac aussi. L’Ectoplasma est déroutant — était-ce Gardevoir qui jouait le match en double ? et qui se cachait dans l’arène ultime au chapitre 8 ? Socrate disait « ce que je sais, c’est que je ne sais rien », et l’on ne peut s’empêcher d’être d’accord… ;)

Je t’encourage à faire plus simple. Par exemple, cela serait bien d’avoir au moins quelques certitudes sur l’enfance et les Pokémon de Clara. À ce sujet, je me pose la question suivante : Clara a-t-elle pu partir en voyage initiatique à douze ans, vadrouiller pendant cinq ans sans aller au collège et au lycée, et s’inscrire en fac ? Les voyages initiatiques chez les jeunes enfants sont communs dans les jeux vidéos, mais vu que tu sembles avoir créé un univers plus réaliste, je me demande si c’est cohérent. Peut-être Clara aurait-elle pu tout simplement partir en voyage à dix-huit ans.

Un dernier point : un meurtre est l’équivalent d’une bombe atomique dans une intrigue, que ce soit un meurtre de Pokémon ou d’humain. La mort de quelqu’un que l’on connait, que l’on a rencontré, ou la mort d’un Pokémon prêt de son lieu de vie (« c’est arrivé prêt de chez vous…! ») traumatise les survivants, à fortiori des adolescentes comme Clara et Élodie. Malheureusement, tu ne consacres que quelques paragraphes et un dialogue à la mort de Roucarnage, et peut-être trois paragraphes à leur réaction à la mort de Marc. Il faut certainement développer davantage ces passages pour donner plus de cohérence émotionnelle aux personnages et étoffer l’intrigue (pour un exemple de chapitre consacré au deuil sur notre beau site de Pokébip, voire l’épisode 53 de la fic Destins Liés de fan-à-tics).

Personnages


Les personnages ressemblent être des gens que l’on connait, que l’on pourrait rencontrer dans la rue. Pas de Mary Sue ou de Gary Stu à l’horizon, félicitations ! J’ai aussi beaucoup apprécié que les Pokémon soient des personnages à part entière, avec une connaissance limitée des appareils électroniques humains (c’est adorable). En revanche, je ne pense pas que l’on en sache assez sur les personnages, et il me semble par ailleurs avoir remarqué quelques incohérences.

On ne sait presque rien sur l’enfance de Clara. Allait-elle à l’école ? Avait-elle des amis ? Des jouets préférés ? Un bon rapport avec sa mère et son père ? Sans passer des pages entières dessus, nous avons tous des souvenirs d’enfance qui nous rendent humain : grimper dans l’arbre au fond du jardin pour aller plus haut que sa cousine, tomber au bord de la piscine, le premier garçon à qui on a fait un bisous, une dispute avec sa mère, un grand repas de famille…

De plus, on ne sait pas grand chose des centres d’intérêts des personnages. À part être « la soeur de Clara » et étudier le dressage, que fait Élodie dans la vie ? Et Julie ? Aiment-elle la politique, faire de la natation, lire de gros bouquins, traîner avec des amis, lire des fanfictions, voyager ? Élodie pense-t-elle déjà à sa carrière ? Un conseil que l’on donne souvent aux auteurs est : assurez-vous que chacun de vos personnages aient leurs propres buts. Même pour le grand méchant qui veut nuire à Clara. Il a sans doute d’autres choses à faire que de ruiner la vie de Clara, et s’il a envie de vivre très, très longtemps, il aura sans doute une vie après avoir atomisé Clara. Donc d’autres centres d’intérêts. Des ambitions à lui.

Donner des centres d’intérêts à ses personnages n’est pas seulement question de vraisemblance. Cela permet aussi à la lectrice ou au lecteur de s’attacher. C’est tout bête, mais un « tiens, lui aussi il déteste lire les bouquins qu’on nous donne à lire en français et il regarde les résumés sur Wikipédia ! » est tout à fait différent d’un « ok, le gars se tape vraiment tous les livres qu’on nous donne à lire, c’est le genre de lourd à être premier de la classe… ». À ce stade de ta fic, je ne sais pas si Julie ou Élodie ont lu Emma Bovary quand le prof de français leur a distribué Emma Bovary en seconde. À un niveau plus poussé, le lecteur peut voir s’il partage les mêmes valeurs morales que les personnages.

Avis


Je pense que c’est un début très prometteur, surtout pour quelqu’un qui n’a pas écrit depuis plus de huit ans. Je t’encourage à poursuivre. J’apprécie le fait que tu cherches à rendre l’univers Pokémon plus réaliste, que tu écrives une enquête policière, et que tu participes à renouveller le fandom Pokémon. Et j’ai beaucoup aimé les petites blagues politiques que tu as glissé dans ton texte ! Bon courage pour la suite.

12 chapitres lus, évaluée en 04/2020

Note : 14 / 20