Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

DM: L'Académie Pokémon de Christy



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Christy - Voir le profil
» Créé le 01/07/2011 à 22:55
» Dernière mise à jour le 01/07/2011 à 22:55

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Les douze travaux d'Hercule.
Cette fois-ci, c'était décider, Amélie aurait sa première vrai journée d'entrainement aujourd'hui. Adrien était formel. Après un réveil en règle, un joli petit clairon à cinq heures du matin, les trois autres oiseaux de la chambre furent réveillés, ainsi que toute la partie nord de l'académie, et trainée de force hors de l'académie sans déjeuner, l'entrainement commença. Enfin, presque.

-Adrien, j'ai faim, se lamenta Amélie.

-Moi aussi, renchérirent Lionel et Maxime.

-Si vous vous étiez levé immédiatement, vous auriez pu avoir eu le temps de manger, c'est de votre faute, réprimanda l'oiseau de glace. Maintenant, placez-vous de façon à attaquer Amélie, je veux voir comment elle se débrouille.

Après un énorme soupir de la part des trois Pokémons, ils se placèrent. Lionel et Maxime décidèrent d'être clément avec la nouvelle et ne lancèrent pas d'attaques trop puissantes. Lionel commença avec une attaque tonnerre qu'Amélie essaya de bloquer avec une attaque aeropique mais elle rata ses calculs et se retrouva le bec enfoncer dans la terre. Elle essaya tant bien que mal de se dégager. Une fois qu'elle réussit à sortir son bec de terre, Amélie utilisa l'attaque cru-aile contre Maxime qui l'évita en se déplaçant de quelques mètres. Elle recommença plusieurs attaques contre eux, sans succès. Heureusement, Adrien finit par mettre fin au massacre en revenant de l'académie avec un panier rempli à ras bord de quoi manger. Tous les trois se jetèrent dessus, prêt à avaler plus de la moitié des provisions mais dès qu'Amélie prenait un truc bien gras et bien bon, Adrien le lui enlevait et remplaçait par autre chose.

-C'est pas juste Adrien, pourquoi je n'ai pas le droit de manger ce que je veux ?, se plaignit la gueriaigle.

-Si tu n'as pas réussi à esquiver les attaques, répondit l'oiseau de glace. C'est parce que tu es trop grosse. Donc, régime !

Amélie se laissa tomber à terre, marmonnant un « Je te hais » et «Je ne suis pas grosse ». Lionel et Maxime ayant déjà connu un entrainement d'Adrien, savait que le mieux c'était de l'écouter, sinon, ça allait empirer. Après une demi-heure de déjeuner et plainte de la part d'Amélie, l'entrainement repris. Adrien constata une nette amélioration de la part d'Amélie mais pas assez grande. Heureusement, il remarqua que la Team SecretAmbush n'était pas très loin et il connaissait bien Hercule, un maitre de l'entrainement. Il s'approcha d'eux.

-Eh ! Hercule ! Tu peux venir nous donnez un coup de main ?, demanda-t-il.

-Bien sûr, répondit le golemastoc. De quoi as-tu besoin ?

-Amélie aurait besoin de tes conseils.

-J'arrive.

L'imposant Pokémon arriva près du groupe et les observa. Il put voir qu'Amélie avait réellement besoin d'entrainement. Il ne fit rien au début, observant les techniques qu'utilisait la jeune gueriaigle et remarque que son problème le plus important était la vitesse, elle n'était pas assez rapide.

-Amélie, viens ici, appela Hercule.

Amélie s'approcha, se demandant pourquoi on interrompait son entrainement. Hercule commença alors à lui expliquer quelques problèmes qu'elle avait. Tout d'abord, pour augmenter sa vitesse, le mieux était d'essayer de ne former qu'une flèche, ne pas prendre trop d'espace. Ensuite, il fallait qu'elle arrive à prendre plus d'élan et son dernier problème, était un léger surpoids. Lionel éclata de rire, Adrien disait dans le vent qu'il lui avait bien dit qu'elle était trop grosse et Maxime essayait tant bien que mal de draguer Amélie en la réconfortant. Il se prit une attaque pic-pic dans la nuque. Amélie, quant à elle, grommelait des phrases inintelligibles et avait une folle envie de se cacher. Une fois tout le monde calmé, Hercule attrapa Amélie et l'aida à prendre la forme d'une flèche, elle devait coller ses ailes les plus près de son corps et rentré le ventre. Lionel éclata de nouveau de rire. Dès qu'elle eut la bonne position, Hercule la lança comme une fléchette. La vitesse d'Amélie était très élever et réussit à atteindre Lionel avec son attaque aeropique, aussi, il n'était pas trop difficile de l'atteindre tellement il riait.
Il fut bientôt seize heures et Adrien rapporta un gouter. Amélie se jeta avidement dessus avant d'être stopper dans son élan par Hercule qui lui rappela qu'à cause de son léger surpoids, elle devait se privée de gouter et continuer l'entrainement. La gueriaigle repartit, maudissant le Team FirstLegend ainsi qu'Hercule. Elle s'approcha d'un arbre pour prendre son élan. Elle remarqua à ce moment que l'arbre était placé juste en face des quatre Pokémons mangeant sans elle. Là, Amélie eut l'idée de génie. Elle se lança contre l'arbre pour prendre assez d'élan et visa l'éclair au chocolat que tenait Adrien, il était trop occupé à discuter pour le manger et il allait le regretter. Prenant sa forme de flèche, elle arriva à toute vitesse sur l'oiseau de glace qui bougea d'un coup son éclair de la trajectoire de l'oiseau.

-Eh non Amélie, annonça-t-il avec un grand sourire.

-Tu vois Adrien, commença Hercule. Un peu de motivation et on arrive à tout faire. Je t'avais dit qu'en privant Amélie de gouter, elle se forcerait de s'améliorer pour en avoir un.

-Tu avais vu juste. Je te dois beaucoup Hercule, remercia l'Artikodin.

Le golemastoc prit un morceau de tarte et se dirigea vers Amélie, écraser à terre, essayent de ne pas pleurer tellement elle en avait marre. Hercule lui donna le morceau de tarte, lui disant qu'elle l'avait mérité puis, à voix haute, il leur annonça que si jamais ils avaient encore besoin d'aide, qu'il n'hésite pas à la lui demander. Ensuite, il partit. Amélie se jeta littéralement sur le petit morceau de tarte. Adrien décréta qu'ils avaient assez travaillé pour aujourd'hui et que demain, l'entrainement reprendrai et qu'il créera un régime pour Amélie, à cause de son léger surpoids comme disait Hercule.

-Je te hais Adrien, dit-elle avant de s'endormir.

Lionel éclata de nouveau de rire.