Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 09/03/2009 à 17:09
» Dernière mise à jour le 09/03/2009 à 19:42

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 18 : Une amitié à toutes épreuves (2/2)
Dans le repaire des Rockets, la situation commençait vraiment à prendre un aspect désespéré.

Samantha se détacha de Silver d'un geste brusque, elle avait l'intention de jouer le rôle de la fille prise la main dans le sac, mais ce qu'elle entendit lui coupa les ailes. Les dents serrées elle siffla à son compagnon de fortune : « Aucune risque hein ? Si c'est Eléa je te jure que tu vas le regretter héros à deux balles ! ».
Sur le coup Silver ne put rien répliquer, encore trop gêner par la précédente proximité de la jeune fille.

Les sbires s'en allèrent, ils firent mine de le suivre docilement, mais ils le laissèrent partir bien vite pour retourner discrètement dans la salle des écrans. Inquiets ils cherchèrent des yeux un écran qui les informerait de la situation. C'est là qu'ils les virent. Un attroupement de tenues noires portaient deux gamins. Samantha étouffa un cri :

-Daniel ! Eléa !

Elle écarquilla les yeux et porta la main à sa bouche pour s'empêcher de faire plus de bruit. Ses amis, et dans quels états. Elle reconnaissait à peine le brun. Silver se démena pour brancher le son de la vidéo. Les voix synthétiques des bandits leur parvinrent :

-Qu'est ce qu'on fait d'eux ? Ils ne semblent pas en état de faire grand mal…Demanda l'un d'eux, portant Goboue et Ramoloss dans un filet.
Celui qui semblait être le chef parut réfléchir quelques instants.
-On va les jeter dans la cage aux Pokémons, s'ils ne se sont pas réveillés avant la fin de la journée on ira les jeter dehors, qu'ils soient morts ou vivants.
-Et s'ils se réveillent ? S'interrogea un jeunot, mal à l'aise. –En plein milieu des expériences en plus…
-Et bien on leur fera un lavage de cerveau. Lança simplement le chef.
-Ca marche vraiment ces trucs ? Le questionna le même bleu.
-Un coup de batte sur le crâne, ça fait forcément quelques dégâts. Au mieux cela leur fera oublier, au pire ils seront plus en état de parler voilà tout.
Celui qui portait Daniel déglutit. De même Sam frêmit de l'autre côté de l'écran.
-Et pour les Pokémons ? Le gamin en avait quelques uns…Continua un autre.
-Ce sont des Pokémons de base ? Ils serviront aux expériences. Mettez les dans la cage eux aussi.

L'image se brouilla soudainement. Silver tapota le clavier sous les cris de Sam.

-Regarde ce que tu as fait ! Je te l'avais dit pourtant ! Mais non monsieur voulait jouer les preux chevaliers et sauver la planète ! On aurait mieux fait de rester à notre place ! Au moins personne ne risquerait d'avoir le crâne en bouilli ! Comment as-tu pu me convaincre bon sang…En sécurité, en sécurité, autant qu'un pikachu devant un miaouss tu veux dire !!


Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase, -il ne pouvait pas dire qu'il en connaissait une de ces souris électriques qui n'avait jamais perdu face au Pokémon chat en plus -. Le roux se redressa et pointa du doigt le nez de Sam, comme s'il pouvait la tuer rien que par ce simple geste.

-Maintenant ça suffit ! T'arrête jamais de crier ou quoi ? Je te signale que si on était resté là bas personne ne s'en serait sorti on serait tous pris par les rockets ! Alors tais toi et estime toi heureuse !

Le teint pâle de Sam passa par toutes les couleurs du spectre visible, d'abord bleu de peur, puis verte de rage, enfin rouge de colère. Elle repoussa le garçon d'un grand geste éloquent.

-Parle moi sur un autre ton tu veux !

L'ex voleur allait répondre mais quelqu'un le fit à sa place :

-Je rêve où vous vous êtes embrassé tout à l'heure ? Nous on se casse le cul à vous repêcher et vous vous embrassez ?

Gold venait d'apparaître sur tous les écrans de la salle, avec derrière lui, Yuki, Lucas, Gabriel, Chris et Angie, penchés vers eux, les visages soient défaits et furieux comme ceux de Gold, Lucas et Yuki, soit ornés d'un sourire songeurs, comme les deux ex bandits.

Samantha, ébahie contempla les panneaux, les pupilles rétractées par l'étonnement. Silver lui fonça sur la table de contrôle et bafouilla :

-Go-Gold ? Mais comment fais tu pour ? Tu… ? Comment ça ? Comment tu peux être sur ces écrans ?!
-Change pas de sujet tu veux ! S'écria le garçon.
Yuki s'approcha du brun et jeta un regard noir au gamin roux avant de déclarer froidement :
-Jeune homme nous allons avoir une petite conversation tous les deux.
Samantha fut emportée au septième ciel. Akira Yuki se préoccupait se savoir si elle avait embrassé ce type, il était jaloux. Les étoiles dans les yeux et dans la tête, elle laissa Silver se faire démonter sur place, avec un sourire comblé.
Lucas ne fit aucune réflexion.
L'ex-voleur dut bien prendre 10 minutes pour expliquer à tout le monde qu'ils ne s'étaient pas embrassés. Mais les visages sceptiques des autres lui firent comprendre qu'ils ne le croyaient qu'à moitié.

Finalement Gabriel prit la parole pour leur expliquer rapidement qu'ils s'étaient introduits dans le système via les ondes de sa pokémontre, et qu'ils avaient à présent le contrôle total sur le système grâce à lui, à Chris et à Angie. Ils voyaient donc tout ce qui se passait dans le Qg.
Samantha redescendit sur, ou plutôt sous, terre, et demanda s'ils avaient vu Daniel. Lucas hocha gravement du crâne, murmurant qu'au moins pour l'instant il était vivant. Mais sa voix sonnait faux. Sam sentait la peine du garçon d'ici, cela devait être affreux d'être si loin de son meilleur ami, alors qu'on sait qu'il est en si mauvaise posture. Elle fronça les sourcils.

-Gabriel, tu peux avoir les plans de la base ? Lança-t elle.
-C'est encore plus facile que…
- Epargne-nous ce genre de commentaire et contente-toi d'envoyer ça sur la pokémontre de Silver. Le coupa-t elle.
Gabriel se renfrogna mais obéit.
-Sam, ne fait pas de choses trop dangereuses ! S'exclama Yuki. –Attends qu'on vous rejoigne !
-Non. –Répondit Sam -T'en fais pas Lucas, on va aller les chercher, si Daniel est malade à cause d'un pokémon je le soignerai. Continua-t elle en souriant.

Lucas lui renvoya un faible rictus peu confiant.
Samantha attrapa la main de Silver et l'embarqua avec elle dans les dédales de couloirs.
Yuki observa son élève partir à toute vitesse, droit vers le danger. Il soupira, exaspéré : décidément il ne lui avait rien appris.

Alors que les deux adolescents s'enfonçaient dans le repère, l'autre groupe, qui s'était mis en mouvement lentement, leur expliquèrent la situation.

-Apparemment il n'y a qu'une seule sortie de secours, et qu'une entrée, celle par laquelle vous êtes arrivés. Il y-a un ascenseur secret près de la rivière où vous attendiez, juste au bout d'un tunnel derrière une autre cascade. Il était camouflé par un système spécial, et il faut un mot de passe pour le faire fonctionner. Déclara calmement Gabriel.
Silver arqua un sourcil, Samantha se dépêcha de formuler sa pensée également :
-C'est totalement idiot, au moindre problème l'ascenseur peut se bloquer et ils seraient enfermés ici, il doit y avoir une autre sortie.
-C'est ce qu'on s'est dit avec Angèle, Christopher et Yuki. J'ai découvert un dispositif en ce cas, tout était prévu, l'ascenseur implose et laisse apparaître une échelle en fer.
-Qu'on devra monter à travers la cascade ? S'écria Sam.
-J'en ai peur, mais ça seulement si on n'arrive pas à faire fonctionner l'ascenseur, et ça m'étonnerait qu'il nous laisse en échec, avec autant de têtes en informatique. Coupa Akira.
Silver approuva d'un signe distrait, l'esprit ailleurs. Il était étrange que ce repaire soit aussi sécurisé, et pourtant aussi vide de gardes…Pas de sortie de secours accessible, juste une entrée…Le moindre accident risquait d'ensevelir tous ses occupants.

Un frisson d'effroi lui brûla le dos. Il avait compris. Si ce Qg était aussi étrange, au point que lui-même n'en avait pas entendu parler. Il faisait partie des laboratoires de recherches qui devaient disparaître avec tous ceux qui avaient travaillés à l'intérieur. Le cerveau de l'ex rocket vrombit sous sa chevelure rousse. Il tenta de se remémorer la procédure. Pour n'alerter personne, le dernier jour des recherches, le Qg appelait les savants les plus importants à prendre des vacances et au reste du personnel à procéder comme à l'ordinaire, ensuite dans l'après midi son père appelait le repaire pour prendre toutes les données et demandaient les Pokémons du labo. Ensuite…Il déglutit. Ensuite ils fermaient toutes les portes blindées et faisait tout exploser.

Silver se mordit la lèvre, essayant de calmer son rythme cardiaque. Il devait se calmer, après tout rien ne prouvait que la date limité était aujourd'hui, certes les couloirs étaient un peu vide mais c'était tout, son père n'avait aucune raison d'appeler aujourd'hui et d'enclencher la phase finale.
Sauf si…
Silver frémit.
Sauf s'il apprenait que des civils avaient découvert leurs recherches.

Le rouquin se prit la tête entre ses mains, son souffle lui glaçant l'intérieur du corps.
Ils devaient sortir d'ici au plus vite !

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Il y avait du mouvement autour de lui. Mais, il ne savait pas exactement ce qui se passait.
Il tenait toujours fermement la main de la gamine, il sentait sa chaleur dans la sienne.
Jusqu'alors, il avait subi toutes les douleurs sans rechigner, incapable de protester, celle-ci lui étourdissant le cerveau et les sens, mais petit à petit, il revenait à lui.
Etrangement, la paralysie qui statufiait ses muscles se retirait, et il percevait à nouveau quelques sons, pouvait bouger un peu.
Il ouvrit les yeux avec peine.
Le paysage était flou et semblait tanguer, mais cette impression passa après plusieurs minutes. Goboue se trouvait sur sa tête, il sentait son poids qui faisait courber sa nuque déraidie.
Où se trouvait-il ? Il lui paraissait que le sol était fait de boue, donc toujours dans la grotte ?
Il grelotta, tourna la tête et là, il pila.

Des barreaux, partout. Il voulut se relever mais sa jambe faible ne supporta pas l'effort et céda sous son propre poids. Daniel s'écrasa au sol en retenant un hurlement, il attrapa sa jambe et la ramena contre son torse. Il avait oublié, quel idiot.
Des petits cris lui parvinrent. Il remarqua alors quelques silhouettes difformes auprès de lui. Il fronça les sourcils et put les discerner derrière le voile de la douleur. C'était des Pokémons. Mais, ils étaient étranges…

Daniel reconnaissait aisément un balignon, un nosferapti, un riolu, un natu et un stalgamin en plus de son Goboue, ramoloss, Ash et les autres Pokémons d'Eléa. –Ceux-ci étaient sortis une fois le danger écarté-.
Cependant, ils avaient un aspect différent de l'habitude, leurs couleurs, oui leurs couleurs n'étaient pas ordinaires, comme pour le salamèche de son amie.

-Des…Shiney ? Balbutia-t il n'en revenant pas lui-même.

Les petites créatures s'approchèrent de lui et le champignon rouge l'examina attentivement avant de lui lancer un peu de sa poudre sur les marques noires qui constellaient sa peau. Daniel les vit s'effacer peu à peu avec stupéfaction.
Les paroles de son frère lui revinrent à l'esprit. Certains Pokémons comme eux avaient des capacités rares, comme annuler l'empoisonnement avec leurs poudres, ce qui était totalement contraire à leurs espèces. Danny constata avec joie qu'il reprenait petit à petit le contrôle de son corps. Il murmura un « merci » un peu perdu au balignon.
Il remarqua alors que Ash et Torch c'étaient rapprochés de lui pour le réchauffer.
Le Riolu, jaune et bleu, venait de sortir un os et le posa en atèle sur sa cheville blessée. Natu fit un bandage avec son choc mental en utilisant le bas de pantalon du gamin. Balignon vint achever le travail avec sa poudre et Daniel constata que la douleur s'atténuait.
Il ne savait pas quoi répondre devant tant de gentillesse de la part de ces animaux. Elles l'avaient aidé si naturellement…Il se gratta la joue, confus.

-Les Pokémons sont tellement plus généreux que les humains….murmura une voix près de son oreille.
Daniel se retourna pour voir Eléanore, les yeux mi clos, à demi consciente, la tête sur son épaule. Danny sentit ses membres gelés retrouver de la chaleur, son cœur s'allégea d'un poids immense et il resserra sa prise sur la main de la gamine.
-Eléa…Tu as l'air un peu mieux…
Mais la jeune fille lui jeta un regard brûlant de fièvre qui lui fit comprendre que ce n'était pas encore la grande forme. Elle plissa les yeux et fronça les sourcils comme si elle avait du mal à le voir.
-Il faut se dépêcher de sortir de là…Souffla-t elle. Les docteurs viennent prendre les Pokémons pour leur faire des tests horribles toutes les demi-heures.

Daniel se demanda combien de temps il avait été inconscient pour que la jeune fille en sache autant. A peine quelques minutes en vérité. Eléanore elle-même se demandait comment elle avait connaissance de tels détails. La voix de Miyu la rassura et elle oublia ses interrogations, de toute manière elle était trop fatiguée pour se les poser longtemps. Pour l'instant, respirer était une de ses seules préoccupations, la plus importante, elle avait l'impression d'avoir des milliers de bulles pétillantes coincées dans le gosier, c'était une sensation agréable à cause des chatouillis, mais horrible car elle avait l'impression de ne jamais recevoir assez d'air à son goût.

Son ami brun chercha la porte du regard. Il se leva et grimaça en comprenant que sa cheville n'était pas encore tout à fait guérie. Il se pencha vers sa camarade et lui demanda si elle pouvait marcher. La jeune fille s'appuya sur son épaule mais fut incapable de faire un pas sans un soutien. Elle tituba et s'étala à terre, ses membres tremblaient comme des feuilles secouées dans un orage, et Daniel pouvait voir que des marques noires apparaissaient aussi sur son corps. Inquiet il se demanda si elle avait été touchée par les tentacools elle aussi.
Il retourna la gamine, elle était encore éveillée, mais à peine, il toucha son front et constata qu'elle brûlait de fièvre. Peine perdue, il devrait la porter. A mesure qu'il découvrait les tâches brunes sur sa peau, des images lui revenaient par flash. D'abord perdu, il finit par comprendre pourquoi.
Ces tâches, elles se trouvaient exactement aux endroits où Eléa avait été mordu par les Abos dans la forêt…Il avait lu quelque part que le venin de ces créatures restaient parfois des années dans l'organisme. Voilà ce qui affaiblissait tant la gamine. Daniel sentit une sueur froide lui couler dans le dos.
S'il se souvenait bien, c'était des abos qui avaient rendus malade Eléanore, non ? A l'époque ils ne savaient pas, et donc avait cru à une réaction allergique mais…
Il déglutit. S'il avait raison, pas étonnent que la gamine ait craché du sang tout à l'heure.

Kazamatsuri posa son regard sur le balignon, une petite alarme retentit en lui. Il avait une idée. Il sortit les pokéballs de sa poche. Il cala Eléanore contre lui, de façon à la retenir et tendit sa main libre à la petite foule de pokémon devant lui.

-hey…venez là…Fit-il d'une voix douce.

Mais les créatures reculèrent. Daniel prit un air désolé, comprenant qu'ils aient peur des humains. Il envoya ses Pokémons et ceux d'Eléanore à leur rencontre, mais ils firent chou blanc. Les animaux s'éloignèrent même encore plus à la vue de Ash.

Daniel ne voulait pas non plus les blesser pour les capturer, cela leur ferait perdre du temps et ils auraient besoin de toutes leurs forces pour fuir. Eléa battit des paupières et tenta de se redresser. Elle tendit également la main vers eux et leur fit un sourire chaleureux en dépit de son état, en murmurant :

-Venez, on va vous sortir de là…C'est promis.

Les petites créatures s'entre regardèrent, avancèrent prudemment, reniflèrent la main de la gamine pour y dénicher la moindre trace d'hostilité, puis vinrent se nicher dans leurs bras. Danny sourit face au pouvoir étrange qu'exerçait cette gamine sur les Pokémon et sur lui, il caressa balignon et lui demanda de faire la même chose que sur lui à son amie, mais la concernée répondit à sa place :

-Il a déjà essayé…

Elle eut une quinte de toux qui lui fit tourner la tête.

-Il y a un autre pokémon pas loin c'est lui qui cause tous ces tremblements de terre…Il souffre, il faut le retrouver…

Cette fois les paroles, mais aussi le savoir de sa camarade commençaient vraiment à inquiéter Danny et il se demanda si elle ne délirait pas. Enfin il n'avait pas le temps pour ça, ils se poseraient des questions plus tard. Le jeune dresseur fit revenir Ramoloss, Torch et Pilou dans leurs pokéball puis posa les siennes, vides devant les nouveaux. Il remercia intérieurement son frère pour son idée.
Les 5 créatures regardèrent les objets d'un œil torve, puis entrèrent sans rechigner après un dernier regard vers Eléanore.
Daniel récupéra son bien en murmurant un « bienvenus dans la famille » et se releva. Il ne revenait pas de ce qu'ils venaient d'accomplir, des dresseurs pouvaient gaspiller des années pour attraper ne serait-ce que la moitié de ce qu'ils venaient de capturer en shiney. Mais le temps n'était pas vraiment à ça, il y penserait plus tard, une fois tout le monde mis en sécurité, une fois que la douleur de ses plaies cesseraient leur harcèlement. Il plaça son amie sur son dos, titubant et manquant de tomber quand il voulut s'appuyer sur sa cheville. Il gémit, mais il savait qu'il devait avancer. Essayant de penser à autre chose pour occulter la souffrance, il fit un pas en avant. Eléa lui murmura un pardon. Mais il lui sourit, elle n'avait pas à s'excuser, elle n'y était pour rien, et puis, il pouvait enfin protéger quelqu'un efficacement, de sauver ce petit monde que formait leur groupe.

La serrure de la cage lui parut bien archaïque, elle ne serait pas difficile à faire sauter. Il demanda à Goboue de l'arroser, puis à son nouveau Stalgamin de la geler, il envoya ensuite carapuce pour qu'il fasse une charge. Mais la porte résista mieux qu'il ne le crût. Daniel se gratta la joue et observa plus attentivement les lieux. Non, il n'y avait rien. Tant pis, il ordonna à Ash de brûler les gonds. Ceux-ci fondirent sur place, il réitéra ensuite l'opération avec le même enchaînement, cette fois la porte s'écrasa au sol avec fracas.
Daniel ferma les yeux et respira lentement pour reprendre son souffle. Il rappela ses Pokémons et sortit Nosferapti. Celui-ci avec son radar pourrait les aider à ne pas se perdre.
Ils se mirent à marcher lentement, dans les dédales.

Gabriel qui visionnait les caméras de sécurité sur son cellulaire. Il retint un soupir en voyant son frère aller mieux et créa une boucle pour que personne ne remarque leur évasion. Il fit ensuite signe à Gold d'informer Silver du changement de stratégie via sa pokémontre.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

-Ils ont fait quooi? Beugla Samantha. La jeune fille sentit son moral retomber au plus bas. Encore un peu et elle le voyait creuser sa propre tombe. Mais mince à la fin, ce n'était pourtant pas Daniel qui disait sans cesse que quand on était perdu, il ne fallait pas bouger !Il valait mieux pour le concerné de ne pas apparaître trop vite devant elle, car sinon, que Lucas l'adore ou non, elle le tuait sur le coup.

Devant l'humeur noire dans laquelle se trouvait la jeune fille Silver préféra se taire et la suivre sans rien dire, juste prêt à l'attraper et à fuir au moindre danger.
Il pouvait à peine le cacher, ce tremblement au fond de lui. Il était terrifié. Il ne voulait pas perdre cette nouvelle indépendance, cette liberté toute neuve. Hors il jouait les funambules depuis tout à l'heure, se cachant un maximum des caméras. Il n'était pas idiot, il savait le danger partout ici. Avec en plus la menace explosive qui stagnait au dessus d'eux…
Il soupira, et baissa les yeux, se replongeant dans les questions qui l'obsédaient.
Ils déambulèrent ainsi quelques minutes, seuls, dans les couloirs, le rouquin avait finit par perdre la notion du temps à force de se borner au monde des songes.
Brusquement un cri lui parvint.
-Mais enfin tu sais pas lire une carte ou quoi ? Lança une voix de sa pokémontre.
-Bien sur que si je sais en lire une, Répliqua Sam juste à côté de lui.
-Dans ce cas pourquoi as tu pris ce mauvais chemin ! Il reconnut la voix de Gold.
-Je n'ai pas pris le mauvais chemin, j'ai compté il y avait deux intersections avant de tourner, on vient de passer la deuxième donc je tourne !
Un autre bruit de claque, visiblement, Gold venait de se frapper pour être sûr de ne pas rêver. Exaspéré il ouvrit la bouche et expliqua :
-Tu sais la carte n'indique pas toujours toutes les intersections, toutes celles sans intérêts sont occultées dans les plans.
Samantha s'arrêta, la bouche grande ouverte les yeux ronds. Il y eut une brève seconde de flottement avant qu'elle ne lance à nouveau, retrouvant son mordant :
-Mais comment peut-on faire un truc aussi stupide ! Comment on se repère sans ça ?
-On mesure par rapport à une échelle, 1 cm équivaut à tel nombre de mètres.
-Bon sang tout le monde sait ça pourtant…S'exclama Gold de l'autre côté, Yuki retint un rire derrière lui, se souvenant trop bien des performances de son élève en matière d'orientation.
-Excuse moi de ne pas me trimballer sans cesse avec une règle sur moi ! C'est vrai c'est tellement plus simple que de compter les intersections…
Elle grommela quelque chose et s'avoua vaincue à la plus grande surprise de Silver. Celui-ci eut le malheur de lui faire remarquer d'ailleurs :
-comment même pas de cri pour protester ?
-Si tu continues je dis à ton petit ami que tu m'as embrassé et là je rigolerai un bon coup.
Silver écarquilla des yeux et avala de travers sa salive ce qui lui valut une quinte de toux. Mais de quoi elle parlait, quel « petit ami ». Devant l'expression ahurie du rouquin Sam haussa les épaules et lança :
-C'est bon je plaisantais ! Pas besoin de te mettre dans cet état.

Un lourd silence s'installa entre eux, Le rouquin n'avait pas vraiment apprécié la blague et Gold de l'autre côté avait eut le bec cloué par cette réplique. Ils continuèrent donc le trajet dans le calme, guidés par les instructions d'Akira et Gabriel (les plus doués en matière de cartographie).
Ils débouchèrent sur un couloir long et noir, aussi désert que le mont argenté. Apparemment Daniel et Eléanore se dirigeaient vers eux sans s'en rendre compte.
Ils voyaient déjà leurs silhouettes se dessiner dans les grumeaux ténébreux que des bruits de pas retentirent.
Danny réagit au quart de tour il se camoufla dans un renfoncement du mur avec Eléa et Silver attrapa la main de Sam et entra dans une autre salle rapidement. Il referma la porte brutalement derrière eux.
Ils perçurent les échos d'une discussion entre deux sbires passant insouciants dans le tunnel :

-Quelle trouille tout à l'heure !
-Ouais tu l'as dit ! Mais le pire c'est qu'à cause de ça le chef a été obligé d'informer le boss de l'inconvénient, il nous a ordonné de rapatrier tous les Pokémons au Qg et d'attendre les instructions.
-Quelle guigne on va encore prendre un retard monstre.
-M'en parle pas…
-Bon au moins, on aura plus ce kraknox de malheur dans les pattes qui menace de tout faire s'effondrer deux fois par jour.
-Ouais…mince consolation…

Les voix se dissipèrent peu à peu ainsi que le son de leur pas. Silver n'osa pourtant pas ouvrir la porte pour autant. Sa main était crispée sur son bras, serrant fermement son coude comme s'il avait voulu le briser. Cette fois, il ne parvint pas à masquer son tremblement.
Son père était au courant…Il allait tout faire sauter. Combien de temps leur restait-il, peut être une heure, grosso modo…Sa prise sur une ancienne cicatrice se resserra.

-Silver, ça va ? Balbutia Gold derrière l'écran, surpris de voir son camarade si pâle.
Mais le rouquin ne parvint qu'à grimacer en réponse, pas un mot ne sortit de sa bouche, il n'arrivait plus à desserrer les mâchoires.
-Heu…On est arrivé devant l'ascenseur, on vous rejoint à l'entrée dans une dizaine de minutes d'après Chris et Angie.
Mais cette nouvelle ne fit rien de plus qu'augmenter la pression sur son ami. Il n'avait jamais été responsable d'autres existences que la sienne. Voilà pourquoi il n'aimait pas vraiment travailler en équipe, lui, savait comment se débrouiller seul, survivre, mais avec les autres il fallait les surveiller, leur expliquer, et il n'était même pas sûr de la réussite. Une seule erreur de groupe pouvait tous les mener à la perte. Il fronça les sourcils. Il détestait s'occuper des autres, il avait déjà quatre personne sur le dos, il n'avait pas besoin de plus de poids morts.

-Non surtout restez où vous êtes, ne bougez pas, n'entrez pas dans le Qg, ni même dans l'ascenseur c'est clair ? Lança-t il froidement. –Je crois qu'ils vont faire exploser le repaire dans pas longtemps, on aura besoin de tête à l'abri pour qu'on puisse s'échapper.

Il fut surpris de voir à quel point les choses se faisaient confuses et claires dans son esprit. Tout allait si vite, trop rapidement, il n'était sûr de rien pas même de sa théorie, en revanche il ne voyait qu'un seul plan pour s'en sortir. Courir le plus vite possible. Il perçut l'exclamation effrayée des autres et leur expliqua brièvement la situation.
Gabriel devint aussi blanc qu'un linge.

-Je suis désolé ! Si j'avais su je n'aurais pas permis cette conversation ! Cela ressemblait à un truc de routine et je ne voulais pas qu'ils ne se doutent de mon intrusion !

Pour affirmer ses dires il fit passer l'enregistrement d'une conversation avec Giovanni et le chef du repaire. Rien qu'à la vision de ce visage carré et glacial, Silver sentit son cœur devenir aussi dur que de la pierre, aussi froid que le marbre. Il se persuada qu'il ne ressentait strictement rien pour cet être immonde, juste du dégoût, de la haine et de la crainte. Il dut pourtant faire un effort surhumain pour ne pas s'enfuir à toute jambe quand il apprit que Gio observait en ce moment même tout ce qui se passait à l'intérieur du Qg.

Silver respira un grand coup et passa à nouveau sa main sur l'intérieur de son coude, ce geste cette fois n'échappa ni à Sam, ni à Gold. Il balbutia doucement :

-Ne t'en fait pas, c'est même mieux que tu n'aies pas coupé la communication, sinon il aurait tout fait exploser sans préavis, là nous devons avoir un bon quart d'heure peut être.
-Pas vraiment. Daniel a les Pokémons qu'ils gardaient avec lui, j'ai peur qu'en découvrant la boucle que j'ai fait, ils ne se mettent en pétard. Avoua Gabriel en faisant un mauvais jeu de mot volontaire. –Il va tout faire sauter dès qu'il saura ça je crois…
-Et bien alors qu'est ce que vous faites encore là ! Dépêchez vous de vous rejoindre et de partir d'ici ! S'écria Lucas derrière.
-Et les sbires ! Même si ce sont des monstres ils ne méritent pas d'exploser ! Répliqua Angie, consciente que quelques mois auparavant, ils auraient très bien pu subir le même sort avec Chris.
-Je vais déclencher une alerte dans une salle et la fermer hermétiquement pour que l'explosion ne les atteigne pas. Expliqua Gabriel après un moment de réflexion. –Après ils n'auront plus qu'à attendre que la police vienne les chercher. –Sauf si vous préférez les faire chanter après ce qui serait plus rentable !
-Gabriel ! S'exclama Lucas.
-J'ai rien dit, j'ai rien dit ! On fait ça de manière légale alors.
Il soupira d'exaspération.
Silver ouvrit doucement la porte et jeta un coup d'œil au couloir et plus particulièrement aux caméras. La voie était libre. Il enfonça son chapeau sur sa tête et fit de même pour Sam par mesure de précaution sur les précautions. Chris effaçait leur présence dans ce couloir pendant encore quelques minutes mais mieux valait ne pas courir de risques inutiles.

Ils cherchèrent les silhouettes de Danny et Eléa qu'ils avaient entraperçues quelques minutes plus tôt. Mais elles semblaient avoir disparue. Impossible, ils n'avaient pas pu leur échapper en si peu de temps pensa Silver ; Sam quant à elle songeait qu'avoir aussi peu de chance dépassait la possibilité du réel.
Ils s'approchèrent prudemment de l'endroit où il les avaient vus se cacher. Ils s'arrêtèrent, un sourcil arqué d'incrédulité. Là dans un couloir aussi étroit d'un boyau, ils se tenaient droit comme des « i », ne bougeant pas un muscle, comme s'ils se voulaient se fondre dans la matière.

-Vous êtes coincés ? Constata Sam simplement.
Daniel mit plusieurs minutes avant de reconnaître sa voix et de s'exclamer, rassuré : « Sam j'ai failli ne pas te reconnaitre dans cette tenue ! »
-Comment ont-ils fait pour ne pas vous voir…Les Rockets ne sont vraiment pas très observateurs marmonna la gamine.
Il y tendit la main pour la saluer mais il apparut qu'effectivement en se cachant, ils s'étaient retrouvés coincés. Silver et Sam durent tirer de toutes leurs forces pour les dépêtrer de là. Eléa et Daniel les remercièrent, à bout de souffle.
Silver et Danny se hâtèrent de leur faire un résumé de leurs aventures. Sam ne comprit pas immédiatement ce que signifiait la capture de tous ces shiney, probablement aucun d'eux ne le savait en cet instant, ils étaient secoués par l'adrénaline et la peur, l'information se faisait engloutir par la tempête sanguine à l'intérieur d'eux. La nouvelle passa donc totalement à côté. Le rouquin leur expliqua la situation à voix basse et leur fit comprendre qu'il fallait à tout prix s'échapper d'ici, malheureusement une chose imprévue se produisit.

-Non. Répondirent les deux jeunes d'une même voix.
-Pardon ? S'exclamèrent les deux autres interlocuteurs.
-Il y a un autre Pokémon ici d'après Eléa. Elle l'a sentie souffrir et m'a dit qu'il devait se trouver pas loin d'ici, on ne partira pas sans lui. Décrivit Danny, ne croyant qu'à moitié à ses paroles. Ses propos résonnaient comme surréalistes à ses oreilles et pourtant son imagination et sa confiante naïveté les chargeaient de sens.
Alors que Silver était dépassé par cette explication étrange, Sam demanda instinctivement à Eléanore à moitié dans les vapes :

-Eléa, dis moi où il se trouve et j'y vais. Tu n'es pas en état de faire grand-chose et encore moins Danny.

Sa camarade eut un vague sourire et pointa du doigt la porte au bout du couloir où ils s'étaient retrouvés coincés. Samantha sortit ses pokéball. Elle se faufila dans l'habitacle et demanda à Silver de les surveiller pendant son absence.
Elle regarda par le trou de la serrure. Elle voyait deux scientifiques autour d'une petite créature oscillant entre le gris vert et l'orange. Les échos de la conversation lui faisaient croire qu'on les imprimait à coup de fouet sur sa chaire : « Il refuse le stade de Shiney, ça ne marche pas avec lui s'il continue il va mourir – On peut toujours augmenter la dose – Cela risque de le rendre agressif – il vaut mieux ça que perdre le spécimen… »

Samantha fit un signe de la main à ses amis derrière elle, et ouvrit la porte.
Immédiatement prévenus par Silver, Chris et Angie firent une boucle vidéo dans la salle dans laquelle elle venait de pénétrer. Les savants se retournèrent sur son passage.
Le premier eut à peine le temps de voir son collègue se faire assommer d'un double pied bien placé de Galifeu, il se prit à son tour un magicarpe en pleine figure. Tarsal les bras levés ramena le poisson vers lui avec son choc mental, satisfait mais intimidé par ce qu'ils venaient de faire. La dresseuse vérifia que les deux voleurs allaient « bien » et se dirigea vers la cage du Kraknoix.

Elle ordonna à son Pokémon Psy de faire sauter le verrou, Tarsal obéit mais n'y parvint pas. Elle demanda à galifeu après coup mais malgré ses flammes, leur geste resta vain. Le faible Pokémon leur jeta un regard méfiant et craintif. Sam sentit sa poitrine se compresser à la vue de l'état du petit Pokémon. Quel genre de montre pouvait infliger ça à des bébés Pokémons comme lui. Vu le sang qui tapissait le métal froid de la cage, les bourreaux se fichaient pas mal de ce qu'ils avaient faits.
Samantha s'obligea à se calmer pour garder les idées claires. Elle voulut caresser la créature pour la rassurer mais celle-ci lui mordit la main au travers des barreaux. En même temps que la douleur vive, une idée monta au cerveau de Samantha. Elle ordonna à tarsal de toucher Kraknoix puis lui demanda d'utiliser téléport pour arriver sur son épaule. Les deux Pokémons disparurent et arrivèrent à l'endroit voulu la seconde suivante. Samantha ne prit pas le temps de faire les présentations, elle fit entrer dans sa pokéball le Kraknoix et sortit de la salle. Le Pokémon sol était trop faible pour résister de toute façon.

Elle se dépêcha de rejoindre Silver, Eléa et Danny. La jeune fille lui fit un grand sourire en guise de remerciement et sombra dans l'inconscience à nouveau après avoir murmuré un merci.
Silver la cala sur son dos, Samantha offrit une épaule à Danny pour l'aider à marcher et ils se ruèrent vers la sortie.

Heureusement car les sbires qui venaient chercher les Pokémons expérimentaux pour les transférer au Qg venaient de se rendre compte de la supercherie et de défaire la boucle vidéo, se condamnant sans le savoir devant leur boss. Celui-ci venait de télécharger toutes les données essentielles et appuya sans une once d'hésitation sur l'ordre de destruction du repaire.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Devant une cascade artificielle qui camouflait un ascenseur ; le groupe retint son souffle.
-Le système d'auto destruction vient d'être déclenché ! S'exclama Chris devant le portable, complètement paniqué.
-J'ai vu ! Angèle tu t'occupes de mener les sbires dans la salle que je t'ai indiquée tout à l'heure, je sais pas tu inventes un prétexte pour y envoyer tout le personnel, moi j'empêche les fermetures des portes, Chris abandonne les boucles vidéos ça n'a plus d'importance qu'on nous voit maintenant et vient m'aider ! Ordonna Gabriel.
L'ex voleur tendit l'ordinateur à son amie et rejoignit le gamin, comme pour prouver que le temps pressait une première explosion retentit.
L'ascenseur s'ébranla et tomba dans un sifflement strident avant de se fracasser au sol dans un bruit de fin du monde.
Tous, s'affalèrent face contre terre par réflexe, oubliant un bref moment qu'ils respiraient, qu'ils vivaient encore, complètement submergés par la certitude de leurs morts proches.

-Ils y arriveront jamais tout seul ! Il faut descendre les aider ! Hurla Lucas.
-Vous vous restez là, moi j'y vais. Lança Yuki. Je vais les attendre à la sortie, je suis le plus rapide d'entre vous probablement et le plus responsable.

Il y eut un silence et des regards lourds de sens.

-Bon peut être pas le plus responsable, mais le meilleur dresseur et le plus grand d'entre nous. Répliqua Akira, exaspéré.

Sans un mot de plus il sortit son Mr. Mime et son Staross et se faufila dans la cage de secours. Ses Pokémons Psy empêchaient l'eau de se déverser sur lui grâce à leurs pouvoirs, mais aussi les autres de le suivre par sécurité. Le professeur faillit déraper deux ou trois fois, mais il parvint à se retenir difficilement aux barreaux de l'échelle de métal. La simple vision de la carcasse de la cabine d'ascenseur sous ses pieds faisait office de motivation. Étrangement il n'avait pas très envie de s'écraser dedans, allez savoir pourquoi !

Il poussa un soupir de soulagement quand il toucha enfin pied à terre, même si ce fut plutôt dans de la boue. Ses Pokémons le rejoignirent et créèrent une barrière protectrice autour de l'issue pour éviter que le futur souffle de l'explosion ne détruise le seul moyen de remonter. Pourtant, même si les choses semblaient aller mieux –cela ne pouvait guère aller plus mal à vrai dire- son cerveau restait bloqué, coincé sur l'omniprésence du danger. Les seules idées qui lui venaient à l'esprit était la marche à suivre et la phrase « grouille toi où des gamins vont mourir dont ta propre élève »
Non sans blague comme s'il ne le savait pas !

« Bon sang qu'est ce qui se passe ici ?! »

Tiens cette phrase était nouvelle.
Yuki se retourna et vit avec Stupéfaction essayer de téléphoner, en vain car le réseau était saturée par l'appel camouflé D'Angie pour mettre tout le monde à l'abri.
Un sourire démoniaque apparut sur le visage du professeur.
Il agrippa le Rocket par le col et lança mielleusement :

-Tu as le choix, sois je t'assomme, sois tu me files ton uniforme volontairement. Tu ne veux pas ressembler à cet ascenseur non ?

Inutile de donner sa réponse évidente, le Rocket se fit ficeler comme du saucisson et mit à l'abri derrière la barrière psychique. Akira rappela son Staross, Garda Mr. Mime et courut vers l'entrée du repaire.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

-Maintenant !

Les portes commençaient à ses fermer une à une, les sbires du repaire s'étaient tous retrouvés dans une salle à l'exacte opposé du chemin de Sam, Silver et compagnie. On leur avait annoncé une réunion d'urgence et ils se firent enfermés contre leur gré sans rien y comprendre.

Le rouquin quant à lui s'amusait à slalomer dans les couloirs, sous les directives de Gold qui leur indiquait le chemin. Ils n'avaient plus le temps de regarder la carte, plus le temps de s'arrêter, ni même de reprendre leur souffle une brève seconde. Ils n'avaient plus que quelques minutes avant l'explosion finale et étaient encore loin de la sortie avec deux blessés sur le dos. Les claquements provenant de derrière leurs dos n'étaient autres que les portes s'abattant au sol pour sceller le passage. Gabriel ne pouvait les retenir toutes de se fermer, pire, il avait compris que la plupart d'entre elles contenaient les explosifs. –Heureusement il avait vérifié la salle dans laquelle il avait piégé les Rocket était hors de danger-. Malheureusement, pour leurs amis, ils ne pouvaient que retarder leur fermeture et non arrêter la procédure sans les faire exploser.

Silver grimaça. Son père devait jubiler devant le spectacle, nul doute qu'il le contemplait calé dans le dossier de son fauteuil en riant.

-Je vois la sortie ! S'écria Sam en pointant du doigt le souterrain qu'elle reconnaissait.

Leurs enjambées se firent plus grandes, ils n'avaient jamais pensés qu'ils pouvaient courir si vite dans leurs vies, ils crurent voler une brève seconde. Mais c'était loin de la sensation de paix, de flottement qu'apportait un vol paisible, au contraire. Ils ressemblaient plus à des granivols pris dans un ouragan. Porté par une force inconnu, incontrôlable qu'ils n'étaient même pas sûrs d'être la leurs.
Un déclic terrifiant fit vibrer jusqu'à leurs os et leur dressa les cheveux sur la nuque. La porte d'acier commençait à tomber, ils allaient se retrouver piéger !

-Gabriel ! Hurla Samantha cherchant du souffle là où elle croyait ne plus jamais en avoir.
-Je le ralenti au maximum déjà si je baisse plus elle va exploser sous votre nez ! Répliqua le gamin au bord des larmes.

Ils accélérèrent encore mais Samantha crut que ses articulations allaient sauter de leurs emplacements, elle aurait ne sentait plus rien, plus rien dans ses membres, juste une douleur lancinante comme si on lui avait enfoncée des couteaux un peu partout.
Elle allait céder, elle ne pouvait plus faire un pas de plus.

Dès qu'elle s'avoua ça, son corps ralentit, voyant toute sa motivation, tout instinct de survie le quitter.

-Samantha !

Silver attrapa sa main et la tira avec lui pour la forcer à avancer, elle vit alors son professeur à l'autre bout du tunnel, vêtu en Rocket, utilisant son Mr. Mime pour bloquer la porte. Les larmes lui montèrent aux yeux, ou alors c'était juste qu'elle n'arrivait plus à respirer…

-Plus qu'une minute les gars ! Hurla Gold dans la pokémontre.

Silver fit un bond et il les entraîna avec lui, glissant sur la marre de boue. Samantha laissa échapper son chapeau qui s'envola dévoilant sa chevelure attachée en queue de cheval.
La glissade leur permit de passer de justesse sous la porte, ils rentrèrent dans mr Yuki et son Pokémon et s'étalèrent contre le mur d'entrée. Un « Tchlak », aussi froid et implacable que la lame de la guillotine indiqua la fermeture de la porte.

Les adolescents ne se permirent pas de repos, ils se remirent sur leurs pieds. Samantha ne se soucia même pas de la boue qui lui couvrait le visage.

-Tous dans l'eau ! S'écria Yuki.

Sa voix habituellement si grave et lente leur apparut comme la plus rapide et sage de toute leur existence. L'adulte attrapa Daniel ils firent un pas en avant. Samantha avec le peu de raison qui lui restait dans cette panique confuse et paralysante se rendit alors compte qu'il ne parviendrait jamais au ruisseau à temps il était trop loin.
Beaucoup trop loin.

-C'est foutu. Souffla-t elle en fermant les yeux. Et contre toute réflexion, sachant parfaitement que son Pokémon ne pourrait jamais transporter autant de monde à la fois, mais poussé par ce désir de vivre si vif qui précède les derniers instants elle hurla : -TARSAL TELEPORT !

Le bruit de l'explosion perça ses tympans, une chaleur écrasante provint de son épaule et elle se sentit happée, aspirée en un point glacé. Elle suffoqua, tenta de respirer et se rendit compte alors qu'elle se trouvait dans l'eau glaciale.
Yuki l'attrapa pour l'empêcher de remonter où des flammes rouges léchaient la surface de l'eau. Il lui tendit l'appareil de plongé de Daniel lui laissa prendre une bouffé et le tendit à chacun des membres du groupe tour à tour.

Samantha complètement perdue, arrivant à peine à garder son oxygène et à nager en même temps, chercha une explication du regard. Si elle n'avait pas été déjà totalement gelée, son sang se serait glacé, sur son épaule, Tarsal venait de faire place à Kirlia.

Au bout de quelques secondes, les lueurs rouges âtres dignes de l'enfer se dissipèrent au dessus de leurs têtes et ils se décidèrent à remonter. La vue brouillée, les respirations saccadées, ils s'affalèrent sur la terre ferme et contemplèrent avec des regards lointains les dégâts de l'explosion.

Ils n'en revenaient pas, ils avaient survécus, ils étaient sauvés, sortis de là. Ils avaient échappés à ça. S'ils avaient été croyants, ils auraient hurlés au miracle. Dire que la seconde précédente ils se voyaient déjà brisés, fondus, réduits à l'état de bouillis comme la roche autour d'eux par l'explosion…
Un premier rire nerveux retentit. Celui de Daniel. Puis arriva celui de Sam, et enfin celui de Yuki. Silver qui portait Eléa toujours inconsciente, se permit même un petit sourire de soulagement.

Gabriel derrière son écran séchait ses larmes tout en en versant d'autre, Lucas blanc comme un linge, la main sur le cœur se répétait en boucle que c'était fini, Chris et Angie dansaient de joie et Gold riait aux éclats, les nerfs à fleurs de peaux.
Ils s'en étaient sortis !
Evidemment, qu'est ce qu'il avait cru ! Ils ne pouvaient que s'en sortir, après tout, ils étaient les gentils !
Bizarrement malgré son euphorie et ce principe, il ne pouvait s'empêcher de se dire que cette fois, ils avaient eut chaud.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Au centre de son bureau, dans l'arène de Jadielle, Giovanni repassait en boucle un passage qu'il avait capté avant la destruction du repaire secret 43.
Juste avant que ses caméras ne se fassent détruire par l'explosion, le moment où deux rockets et deux prisonniers essayaient de s'enfuir en vain avant que la bombe ne leur règle leurs comptes.

Il fit à nouveau une marche arrière, le visage grave et sérieux. Le passage se remit en place. Il vit distinctement une femme portant son uniforme se faire entraîner par son collègue, glisser sur la boue, son chapeau s'envoler…

Giovanni appuya brutalement sur le bouton pause et poussa un rugissement. Il plissa les yeux jusqu'à s'en fendre les paupières, et fixa le visage de la gamine.
Ses traits fins, ses cheveux longs, Son œil –Il n'en voyait qu'un, une méche de cheveux couvrait l'autre.

Brusquement, il lui sembla que la foudre venait de lui tomber dessus, il se leva d'un bond et balbutia plus pour lui-même :

-Holly ?!

Qu'est ce que cela signifiait ?

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Les deux groupes se retrouvèrent avec joie. Lucas et Gabriel se jetèrent sur Daniel qui termina affalé à terre, plus écrasé par le poids de ses amis que par celui qui avait détruit sa cheville.
Silver quant à lui évita une étreinte de la part de Chris, Angie et Gold grâce à un pas sur le côté au moment crucial. Il avait une réputation à tenir après tout.
Yuki ne se décida à desserrer son étreinte sur Sam que quand Lucas vint à son tour la prendre dans ses bras pour l'enlacer.
Eléanore se réveilla quelques minutes après. Elle avait encore un peu de fièvre mais plus beaucoup. Elle eut droit à son réveil à une étreinte générale sans comprendre vraiment le pourquoi. L'euphorie laissa place à quelques larmes, puis enfin quand les peurs passées s'estompèrent, quand le souvenir du danger s'éloigna, la paix revint en eux. Une paix, dont on ne se rend compte de sa présence en nous que lorsqu'on a faillit la perdre.
On raconta les aventures. Daniel montra ses nouveaux Pokémons shiney, et Samantha libéra Kraknoix. Lui ne semblait pas shiney même si après un hoquet il changea de couleur, après un autre il redevint orangé. Il fut décidé qu'on règlerait tout ça dès la sortie du mont Sélénite. Gabriel proposa qu'on s'arrête chez sa famille, où il y avait tout ce dont ils avaient besoin pour se reposer et soigner les Pokémons. On remit donc ces interrogations à plus tard et on rappela les créatures dans les ball.
Alors qu'on bandait les plaies (Daniel avait une belle coupure doublée d'une entorse, mais pas de fracture), qu'on questionnait Eléa sur son état (elle bornait à rendre responsable un asthme qui avait été empiré par la poussière), une exclamation fut poussée.

Lucas sortit l'œuf de Barpaud qui brillait dans ses mains. Les 4 amis se regroupèrent autour de lui, attirés par cette lueur si prometteuse. Angie apporta une bassine d'eau que Samantha fit chauffer par Galifeu. Quelques minutes plus tard, la forme ovale de la coquille prenait celle d'un poisson tout frétillant, beige et bleu. Encore tout ébahi du monde qui venait de s'ouvrir devant lui. Les 4 amis sourirent, intimidés.
Angèle se pencha vers eux alors qu'ils le déposaient dans la bassine et déclara : « Félicitation vous êtes parents ! »
Chris tout guilleret enchaîna avec un sourire : « quelle chance ! Il en deux fois plus que la normale ! »
Les enfants rougirent de plus belle, se souvenant des mots de Charline, ils se dirent que jamais l'œuf n'aurait put choisir meilleur moment pour éclore. Les cœurs légers, déjà loin de cet accident, les enfants se disaient que finalement ils n'avaient rien perdu.
Ils le firent rentrer dans une pokéball au hasard, ils choisiraient à qui ils reviendraient une fois chez Danny.

On installa Eléanore sur le dos de Yuki et Lucas aida Daniel à se relever (celui-ci lui avait murmuré que s'il faisait un pas de plus il allait s'évanouir, et vu le teint verdâtre avec lequel il l'avait déclaré, personne n'avait mis sa parole en doute.). On redistribua les affaires, les tâches, les cartes, bref la pagaille de la panique fut peu à peu estompée et Silver déclara calmement après avoir jeté un dernier coup d'œil à Sam quand elle lui rendit l'uniforme :

-Bon et bien, c'est un au revoir. Il est temps qu'on s'en aille nous !

Il se retourna pour prendre le premier tunnel qu'il verrait en ignorant le gémissement déçu de Chris et Angie qui s'étaient attachés aux enfants quand brusquement Samantha lui attrapa le poignet.
-Attends Silver.

Le rouquin fit volt de face mais il n'osa pas la fixer droit dans les yeux, voyant sans cesse en elle le fantôme de sa mère à présent. L'adolescente lui fit pourtant un ravissant sourire et chercha quelque chose dans sa poche. Elle en dépêtra la plume d'argent qu'elle utilisait habituellement en barrette et la lui tendit. Le jeune homme la contempla, ne comprenant pas vraiment son geste. Samantha remit une mèche derrière son oreille, gênée et déclara en un souffle :

-Tu la regardais tout le temps, alors c'est pour te remercier pour aujourd'hui. C'est un cadeau pour m'avoir sauvé la vie.

Elle lui plaça le présent dans la paume, le rouquin trop abasourdi ne réagit pas, il n'avait pas l'habitude d'être traité de sauveur. Mais, cela faisait chaud au cœur, étrangement, se dire qu'il était assez fort pour protéger d'autre que sa personne le réconfortait.

-Et ça, c'est pour avoir sauvé Danny et Eléa avec moi ! Murmura-t elle. Et sur ces belles paroles elle l'embrassa juste au coin de la lèvre.
Plusieurs cris fusèrent, dont les plus strident furent ceux de Lucas, Gold et Galifeu, dont le ciel venait de tomber sur le crâne.
Samantha elle relâcha son étreinte comme de rien, heureuse d'avoir payé ses dettes et retourna auprès de ses camarades pour calmer les plus impétueux.
De son côté Silver, pétrifié par le geste de la brune resta sans bouger plusieurs minutes, incapable de bouger un seul muscle, incapable de dire ce qu'il ressentait, ou même de penser à quoique ce soit. Ce fut de courte de durée il devint aussi rouge que ses cheveux, baissa les yeux face aux commentaires de ses compagnons.

-Oh monsieur Silver c'est tellement mignon ! Nous sommes tellement contents que vous ayez une petite amie ! S'exclama Chris. –je le savais qu'il y avait de l'amour derrière tout ça ! C'est trooo –Bref un commentaire à la Chris qui se répète pendant des heures avec une palette d'étincelles magiques plein les yeux à vous en filer mal au crâne.
-Arrêtez de dire n'importe quoi ! Répliqua-t il hargneusement.
-Oh monsieur Silver enfin vous avez avoué votre amour !
-Mais TAISEZ VOUS ! S'écria Silver en s'arrachant les cheveux. Il jeta un regard désespéré à Gold le suppliant de lui apporter de l'aide mais le brun lui jeta un regard aussi noir que l'onyx. Il en faisait presque peur.
-Tu as l'air très heureux de l'avoir embrassé. Constata-t il froidement.
-Mais n'importe quoi t'y mets pas toi aussi ! Hurla Silver.
-SI TU VOULAIS PAS L'EMBRASSER C'ETAIT FACILE D'EVITER ! CA SE VOIT QUAND UNE FILLE VEUT EMBRASSER QUELQU'UN !
-PARCE QUE TU CROIS QUE JE L'AI VU VENIR ?
Alors que le ton montait encore et encore, Angie lâcha avec amusement :
-Allons monsieur Gold ne soyez pas jaloux !
-JE NE SUIS PAS JALOUX D'ELLE !

Il y eut un blanc. Gold devint blême et se rattrapa :
-je veux dire…De lui ! je ne suis pas jaloux de lui, il peut avoir une petite amie je m'en fiche du moment que ça n'empiète pas sur nos affaires.
-Mais bon sang puisque je vous dis que je ne l'aime pas ! J'aurais l'impression d'embrasser ma mère sinon !
Un autre silence s'imposa, jusqu'à ce que Gold lâche avec tristesse :
-Ah non là c'est vraiment méchant pour elle, elle est quand même vachement belle faut pas pousser le dénie trop loin.
Silver poussa un grognement de rage dans ses genoux.
-Monsieur Silver, est ce que par hasard vous auriez le complexe d'Oedipe ?

Laissons donc là ce pauvre Silver et ses problèmes…
Le groupe de Sam et Eléa sortirent du tunnel alors que la nuit était déjà tombée, ils respirèrent l'air frais avec délectation et montèrent les tentes, ils se couchèrent ce soir là avec sérénité et pourtant une étrange impression d'avoir oublié quelque chose.


Trois jours plus tard, une équipe d'alpiniste trouvèrent par hasard les débris du repaire et les sbires Rockets enfermés dans leurs salles.