Accéder au contenu de la page

Écriture (de fanfic) : Le respect du canon Pokémon



Le canon est une pièce d’artillerie utilisant de la poudre à… Ah, navré, petite erreur d’article Wikipédia… voilà le bon. Le mot canon, venant du grec kânon qui signifie « règle » ou « modèle », est utilisé comme abréviation du terme « canonique » ou « canonicité », qui dans le domaine des univers imaginaires (films, romans, jeux, etc…) signifie tout ce qui a été officiellement établi par l’auteur de l’univers en question ou ses ayants-droits. On parle aussi parfois de « fandom ».

Le respect du canon est toujours une interrogation qui va, un jour ou l’autre, se poser à un auteur de fanfics. Cet article essaiera de vous expliquer ce qu’il y a lieu de savoir sur le canon de l’univers Pokémon, ses incohérences, la façon de l’utiliser dans les fics et le degré de liberté que vous pourrez prendre avec. La règle de base est assez simple. Plus qu’une règle, même, c’est de la pure logique. Vous écrivez une histoire sur l’univers Pokémon : vous vous devez donc de respecter cet univers qui n’est pas le vôtre. Et donc, vous ne pouvez pas écrire n’importe quoi dessus. Ou alors, vous devez l’expliquer logiquement, pour que cela passe pour un ajout cohérent à l’univers existant (exemple : vous décidez que dans votre fic, tel Pokémon aura une nouvelle évolution inédite. Vous devrez alors expliquer un minimum pourquoi, d’où sort cette évolution, etc…).

Certains auteurs de Pokébip, au moment de faire évaluer leurs fics, se sont demandés dans quelle mesure le Comité de Lecture prenait en compte le respect du canon dans une fic. Il n’y a pas de réponse à ce sujet. Tout dépend de l’évaluateur, de son degré d’attachement au canon, et des propres libertés que vous avez prises. Ce n’est parfois pas évident à juger, même pour les évaluateurs du Comité, car le canon de l’univers Pokémon est assez chaotique. Ceci tient en une seule raison : il y a, dans la série Pokémon, trois univers différents, qui se complètent, mais qui se contredisent souvent : les jeux, l’animé/films, et le manga. Nous allons donc faire un petit tour dans les différents canons de l’univers Pokémon, pour débroussailler tout cela.

En premier lieu bien sûr, il y a les jeux vidéos. Pokémon est un jeu à la base, c’est de là que tout est né. Après évidemment, il y a plusieurs jeux. Les RPG classiques, ceux de la « série principale », comme on dit ; bref, les “versions”. Parmi les différentes versions, il y a deux sous-catégories : les remakes, et les “troisièmes versions”. Les remakes sont les reprises d’anciens jeux en jeux plus récents, qui sont Rouge Feu et Vert Feuille, HeartGold et SoulSilver, et enfin dernièrement Rubis Omega et Saphir Alpha. Comme les remakes sont des versions plus complètes et plus « à jour », on a tendance à choisir ces derniers comme base du canon pour l’histoire qu’ils englobent. Ce n’est toutefois pas une obligation. Si vous voulez, pour votre fic, seulement prendre en compte les événements de Rubis/Saphir/Émeraude à Hoenn et totalement ignorer les remakes, vous pouvez, c’est votre droit.

Les “troisièmes versions”, elles, sont des reprises de versions précédentes, avec quelques ajouts et généralement une histoire plus poussée. Il s’agit de Pokémon Jaune, Cristal, Emeraude, Platine et Ultra-Soleil/Ultra-Lune (même s’il ne s’agit pas de “troisièmes versions” à proprement parler pour ces derniers). Attention, Blanc 2 et Noir 2 ne sont pas des “troisièmes versions”, mais des suites. Quant à Ultra-Soleil et Ultra-Lune, on peut les considérer aussi comme des “troisièmes versions”, car elles reprennent la trame principale de Soleil et Lune en modifiant et ajoutant pas mal de choses. Comme pour les remakes, il y a dans ces “troisièmes versions” bien plus d’éléments scénaristiques et de personnages que dans les versions de base ; on a donc tendance à les privilégier dans le respect du canon. Exemple tout bête : Beladonis a été intégré dans la version Platine. Il n’existait pas dans les versions Diamant et Perle. Si vous faites apparaître Beladonis dans votre fic, c’est donc la version Platine que vous prenez normalement en compte dans votre canon, et pas les deux précédentes.

Après les RPG classiques, il y a bien sûr les jeux hors-série. Là déjà, ça devient plus complexe. On peut lister ceux qui ne posent pas vraiment problème, à savoir : les trois Pokémon Ranger, Colloseum et XD. Ceux-là peuvent s’intégrer sans problème au canon de la série principale. Les Donjons Mystères, eux, c’est plus compliqué, car ils traitent d’un monde particulier où les Pokémon parlent, vivent dans des maisons, font des missions, et où les humains semblent totalement absents. Évidemment, un tel monde semble difficilement cohérent avec celui de la série principale. Et comme les deux mondes sont incohérents entre eux, quand vous écrivez une fic sur l’un d’eux, il faut prendre garde à ne rien intégrer de l’autre. Par exemple, si vous écrivez une fic Donjon Mystère mais que vous parlez de Red ou de Sacha dedans, ce sera une incohérence (à moins que vous ne partiez dans des délires de dimension parallèle/alternative ou que sait-on d’autre, les fameux trucs bateau avec lesquels on peut tout justifier).

Il reste ensuite quelques autres jeux hors-série de moindre importance, qui souvent sont totalement incohérents avec le canon de la série principale, et sur lesquels dont on ne s’attardera pas. Vous êtes toutefois libre d’écrire des fics dessus, si, comme pour Donjon Mystère, vous restez uniquement dans le canon de ce jeu-là, sans interagir avec le canon principal qui n’a rien à faire ici. Pour résumer les jeux, donc, on respecte en premier lieu les versions, avec une préférence pour les remakes et “troisièmes versions”. Tout ce qui peut s’y ajouter sans problème (Ranger, etc…) on met. Ce qui ne peut pas s’y ajouter sous peine d’incohérence (Donjon Mystère) on laisse à part, et quand on écrit, on écrit exclusivement dessus, avec les règles qui lui sont propres.

Viennent ensuite l’animé et les films. Animé inspiré des jeux bien sûr, mais qui possède souvent nombre d’incohérences avec eux, et parfois même carrément avec lui-même ! Prenons l’exemple du film 1 et du film 16, avec Mewtwo. Il semble évident que le Mewtwo du 16 n’est pas du tout le même que celui du 1, pourtant, il s’agit d’un Pokémon unique. On peut également parler des films 20 et 21, qui reprennent carrément au début de l’animé mais en modifiant Pokémon et personnages. Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. On pourrait faire un article entier sur les incohérences dans l’animé Pokémon.

Bref, l’animé et les films ne sont certainement pas des modèles de cohérence de canonicité. Le truc, quand on écrit des fics, est de savoir ce qu’il vaut mieux garder et ce qu’il vaut mieux laisser de côté pour une cohérence optimale. Et plus vous connaîtrez l’univers Pokémon sous toutes ses facettes, plus cela vous sera facile. Car tout n’est pas non plus à jeter dans l’animé. Ce dernier développe bien les personnalités de divers personnages des jeux, et complètent largement les mythes et histoires autour des Pokémon Légendaires.

Puis enfin, il y a le manga. En réalité, y en a plusieurs, mais on va s’en tenir à Pokémon Adventure, ou la Grande Aventure en français, ressorti dans notre beau pays en tomes complets et bénéficiant d’une traduction revue. Tout comme l’animé, le manga s’inspire des jeux, et les remanie à sa sauce. Il reste quand même bien plus proche des jeux que ne l’est l’animé, ne serait-ce que parce qu’il garde les personnages originaux des jeux (Red, Gold, Rubis, etc…), à qui il donne de véritables histoires et personnalités (parce qu’évidemment, le héros que vous contrôlez dans les jeux, il ne cause pas, n’a quasiment aucune histoire et même son nom et son Pokémon de début est à votre libre choix ).

Donc, trois univers différents au sein d’un grand, qui peuvent se rencontrer en certains points, mais aussi diverger. Il vous revient à vous, auteurs, de pouvoir gérer cela de la façon la plus cohérente possible dans vos fics. Si vous écrivez une fic ne relevant que de l’univers des jeux, bah c’est facile, vous ne prenez en compte que les jeux, avec tous les choix propres au joueur (et donc au vôtre) que ça implique. Si c’est une fic relevant de l’animé, vous respectez l’animé, si ça relève du manga, vous respectez le manga, c’est simple, c’est logique. Mais le problème, c’est quand vous écrivez une fic sans préciser dedans de quel univers elle relève. Car oui, une fic peut parfaitement relever des trois univers si vous y intégrez des éléments des trois. Mais cela demande alors un certain art de la jonglerie.

Nous allons vous montrer, avec un exemple, comment parvenir à établir quelque chose de cohérent et qui respecte globalement le canon des trois univers à la fois, même quand les différents canons sont incohérents entre eux. C’est du bricolage, mais c’est parfaitement autorisé et même encouragé. Cela démontre que l’auteur connaît bien les différents univers et qu’il sait comment les fusionner au mieux en naviguant entre les diverses incohérences. Cet exemple, c’est celui des dresseurs du Bourg-Palette.

Dans les jeux, ils ne sont que deux : votre personnage, et votre rival. Leurs noms officiels sont Red et Blue, ou Rouge et Bleu dans le manga VF. Les versions Rouge Feu et Vert Feuille ajoutent la possibilité d’incarner une héroïne, nom officiel Green, ou Verte dans le manga VF, ou encore nommée Leaf par la communauté des fans. Leaf était déjà présente dans l’arc Rouge/Bleu/Jaune du manga, et n’a donc été ajoutée que bien plus tard dans les jeux. Dans l’animé en revanche, nous n’avons que Sacha et Régis, même si deux autres dresseurs partis en même temps qu’eux sont cités, et donc existants.

Vous avez décidé d’écrire une fic prenant en compte la canonicité des trois univers, et vous vous demandez comment établir quel dresseur du Bourg-Palette a reçu un Pokémon du professeur Chen, et lequel. Vous allez donc établir votre propre canon, celui qui prend en compte les trois autres avec le moins d’incohérences possibles. On va donc faire les choses méthodiquement, et dans l’ordre. Déjà, Sacha. Héros de l’animé inspiré du héros du jeu, il peut toutefois exister dans une cohérence globale même en prenant en compte Red. Car le bon Sacha a débuté sa carrière avec un Pikachu (étant arrivé en retard pour la remise des Pokémon). Les trois autres Pokémon (Carapuce, Salamèche et Bulbizarre) étaient déjà pris, donc ça implique qu’il y a trois dresseurs qui sont partis avant lui.

Régis est le personnage de l’animé inspiré de Blue des jeux et du manga. À l’inverse de Sacha, lui, il ne peut pas exister avec Blue à côté. C’est soit l’un, soit l’autre, pour la simple et bonne raison que tous les deux sont le petit-fils du professeur Chen. Vous pouvez bien sûr prendre une espèce de fusion des deux, un Régis qui aura fait à la fois les parcours de l’animé et du manga. Dans les jeux, Blue choisit son Pokémon en fonction du vôtre (à part dans la version Jaune où c’est un Evoli d’office). Dans l’animé, Régis est parti avec un Carapuce (il se sert de Tortank lors de la Ligue Johto). Mais dans le manga, Blue à un Salamèche. Donc souci. Il faut alors se demander : vaut-il mieux, pour la cohérence globale, qu’il ait un Salamèche ou un Carapuce ? La réponse serait un Carapuce, car le canon de l’animé est globalement plus respecté que celui du manga, mais aussi et surtout car il est bien inscrit dans la communauté des fans que Red a débuté avec Salamèche (ce qui est confirmé dans l’animé Pokémon Origins).

On a donc Sacha avec Pikachu, Red avec Salamèche, Régis avec Carapuce, et donc, il ne nous reste plus que Bulbizarre pour Verte/Leaf, et ça tombe bien, ça correspond à son nom. Que ce soit dans les jeux ou dans l’animé, rien n’empêche que ces quatre dresseurs soient partis le même jour du Bourg-Palette avec ces Pokémon-là. Dans le manga évidement, ça ne passe pas, mais si ça passe dans deux autre univers, on peut considérer que ça l’emporte sur le seul manga. On peut donc emprunter au manga le personnage de Verte/Leaf en lui assignant un Bulbizarre, parce que c’est la seule solution cohérente si on prend en compte les jeux et l’animé. En clair, rien ne vous empêche de modifier une partie du canon si cela se justifie par encore plus de cohérence.

Bien qu’en théorie, le respect du canon de ou des univers(s) choisi(s) doit s’imposer, dans la pratique, vous avez une très large liberté à ce sujet. Nombre de fics développent leurs propres univers sans trop se plonger dans ceux qui sont officiels, et donc les questions de canon ou non-canon, ça ne les concerne pas. Pareil pour ceux qui utilisent un perso en particulier du fandom et qui le manient à leur sauce. Genre si vous écrivez une fic sur Hector, le champion d’arène Insecte de Johto, vous vous en ficherez de savoir si vous utiliserez le Hector des jeux, celui de l’animé ou celui du manga, et c’est normal.

Ce qu’il ne faut pas faire en revanche, c’est que vous utilisiez une partie du canon tout en ne respectant pas une autre partie, par choix ou par oubli. Par exemple, vous mettez Sacha dans votre fic, mais de l’autre côté, à la place de Régis, vous appelez son rival “Blue”. Ce n’est pas possible. Si vous mettez Sacha, ça veut dire que vous piochez dans le canon de l’animé, et que donc vous devez respecter l’animé. Et dans l’animé, il n’y a pas de Blue, seulement Régis. Ou alors bien sûr, il vous faudra expliquer pourquoi il s’appelle désormais Blue. Car au final, dans une fic, on peut tout se permettre, du moment qu’on le justifie de façon plus ou moins cohérente.

Pour résumer tout ce qui a été dit : respecter le canon, ça ne veut évidement pas dire respecter à la lettre tout ce qui a été fait et dit, sans se laisser aucune liberté imaginative. Le canon Pokémon est multiple, composé de plusieurs univers. Vous pouvez piocher dans ces divers univers pour votre fic, mais il faut faire attention à ne pas y mettre des éléments qui seraient incompatibles entre eux (exemple du Sacha et Blue). Pour ce qui est du respect du fandom, quand vous décidez de vous en écarter, il faut alors que vous le justifiez, c’est-à-dire que vous apportiez une explication logique sur le fait que ce que vous écrivez n’est pas la même chose que dans l’univers officiel. Mais rassurez-vous, dans une fic, quand on le veut, on peut TOUT justifier, même les choses les plus bizarres.

Voilà pour cet article qui nous l’espérons aura éclairé votre lanterne sur le canon propre à l’univers Pokémon. Il va de soi que nous avons fait que gratter la surface, tant le sujet est vaste et peut porter à débat. De plus, il n’existe pas d’attente particulière des évaluateurs concernant le canon, c’est très changeant selon les fics et selon les personnes. Ce qu’il vous faut garder en tête, c’est que l’univers Pokémon n’est pas le nôtre. Nous “l’empruntons” pour pouvoir écrire nos histoires. Et ce qu’on emprunte à quelqu’un, il faut en prendre soin, le respecter. C’est cela, la règle principale d’écriture concernant le canon. Respectez l’univers Pokémon. Ajoutez-y des trucs, développez-le, modifiez certaines choses, mais respectez-le.


Par Malak

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité