Accéder au contenu de la page

Analyse de fanfic : "Templum Fugit [O-S]" de Shunko



Petit dernier des One-Shots de Shunko (anciennement XDarkeusX), Templum Fugit est également la dernière entrée en date au Panthéon de Pokébip, ayant reçu la note de 18/20 à son évaluation. Cette “nouvelle” a été écrite en septembre dernier dans le cadre du “concours de Kloana”, concours de One-Shots non-officiel visant à mettre en avant dans une histoire courte un “Pokémon oublié” tiré au hasard dans une liste.

Comme expliqué dans l'article de ce numéro, le style d'écriture est un élément indispensable à une fanfiction agréable à lire et de qualité. Il s'agit dans ce One-Shot d'un atout irréfutable, qui a aidé Templum Fugit à décrocher sa place au Panthéon des fanfics.

En effet, Shunko a utilisé un vocabulaire riche de façon habile et maîtrisée dans ses descriptions. Il n'hésite pas à jouer avec les sonorités, pour dynamiser son récit tout en lui donnant un côté poétique. En voici un petit exemple : « Dans les étendues d'eau peu agitées mijotent en majorité des Magicarpe, et dans les bassins boueux barbotent des Barloche et de beaux Barpau bien cachés. » L'auteur met en avant les Pokémon (même les plus insignifiants !) en utilisant des allitérations et assonances élégamment. C'est d'ailleurs de cette façon que le lecteur peut, au début du One-Shot, deviner progressivement l'identité du protagoniste principal.

De plus, ses descriptions sont minutieuses, et on voit le travail de l'auteur dans son souci de plonger le lecteur dans son histoire. Il fait en sorte que même un non-joueur puisse visualiser les scènes du jeu sans grande difficulté. Shunko reste particulièrement fidèle aux lieux tout en apportant sa touche personnelle et unique, notamment avec quelques petites pointes d'humour. Utilisant son vocabulaire avec parcimonie, il rend son histoire plaisante à lire malgré sa longueur considérable. Voici un autre petit exemple, montrant sa précision dans la description des lieux : « Devant cette petite librairie se tient une table de chêne massif. Plus à droite, un bureau en bouleau très clair renforcé de métal, un modèle plutôt moderne, est placé dans une sorte d'alcôve. Sur celui-ci est posé un ordinateur portable bleu foncé, et à son pied ont été jetés des livres en désordre, qui contrastent avec l'impression de propreté du reste des lieux. »

Le travail de Shunko sur les descriptions paie, avec une immersion totale du lecteur dans un univers, une ambiance, un style originaux et propres à celui-ci. Cela fait de Templum Fugit un One-Shot unique et attrayant en de nombreux points.

Pour ne pas parler que descriptions, on peut aborder un peu les dialogues de la fic. S’il y a moins de choses à dire au niveau du style, ils ont le mérite d’être vivants et réalistes, et offrent ainsi un certain point d’ancrage au lecteur : plongé dans un univers où règne l’étrange, il peut être content de retrouver la familiarité de ces discours “du monde réel”. Agréables à lire et naturels, ils sont aussi un rafraîchissement sympathique après les pavés de descriptions (tout bien écrits qu’ils puissent être !)

Mais ce style riche n’est évidemment pas le seul atout de Templum Fugit, et sert d’outil efficace pour immerger le lecteur dans un univers particulièrement travaillé et développé. En effet, l’auteur ajoute énormément d’éléments à l’univers Pokémon, s’en éloignant parfois beaucoup — ce qui selon les points de vue peut être une marque d’originalité comme une erreur à éviter lorsque l’on travaille sur un univers déjà existant.

L’un des points centraux de son histoire est par exemple le concept de Fuligo, créatures faites d’ombre et de fumée vivant dans un autre monde, totalement absentes du canon et pourtant très importantes dans l’intrigue de ce One-Shot. Il est d’ailleurs intéressant de noter que l’idée de mondes parallèles, assez présente dans les fanfictions Pokémon (puisque encouragée par les jeux vidéos eux-mêmes) et souvent employée comme une facilité scénaristique, apporte ici de la richesse à l’univers, et même plus, elle est le noyau autour duquel l’histoire se tisse. En exploitant ce concept comme il le fait, Shunko crée sa propre genèse particulièrement travaillée pour un O-S mais restant cohérente avec l’univers Pokémon. Chose encore plus impressionnante quand on sait qu’il n’avait rien inventé de tout cela avant le concours, et a développé cette idée en un temps limité juste à partir de descriptions du Pokédex !

Mais une telle construction ne signifie pas que l’auteur se détache complètement du fandom Pokémon ; au contraire, il se base dessus et se l’approprie pour créer quelque chose de nouveau. On note de sa part des efforts pour respecter scrupuleusement les éléments donnés par les jeux tout en les développant, que ce soit dans les descriptions comme mentionné plus haut, ou dans l’univers. Le monde des Fuligo s’avère cohérent avec les éléments du jeu, puisqu’il justifie certaines caractéristiques des Pokémon qu’il met en scène, comme certains motifs du corps du "Pokémon principal" ou des détails de description du Pokédex, et Shunko prend également le soin de bâtir son univers autour d’éléments des jeux, par exemple les orbes Adamant et Perlé qui sont suffisamment bien intégrés à son histoire pour que leur emploi semble naturel et logique.

En outre, ce qui rend l’univers de Templum Fugit si particulier, ce n’est pas seulement sa construction, mais aussi l’ambiance qu’instaure l’auteur tout au long de son récit. Il nous plonge très tôt dans l’étrange, avec la description de l’univers brumeux, limite ésotérique des Fuligo qui nous fait bien comprendre que l’on a basculé dans quelque chose d’inconnu. Cela a également un côté poétique lorsque l’on découvre la capacité de ces créatures éthérées à stocker et visionner les souvenirs de toute leur espèce.

Cette ambiance contribue également à conférer un aspect de conte de fée à l’histoire. En effet celle-ci alterne entre le présent et des événements extrêmement vieux qui sont racontés sur des milliers d’années, et ce choix de narration leur donne un côté particulièrement mythique renforcé par le fait que les personnages eux-mêmes les oublient ou en viennent à les considérer comme des légendes. C’est cette démarche, accompagnée d’un style oscillant toujours entre l’étrange et le merveilleux, qui rend l’histoire particulièrement immersive et enchanteresse.

Pour résumer rapidement l’histoire, l’auteur fait du Pokémon que lui a attribué le concours, le Pokémon désigné par le thème du concours (dont on taira l'identité, au lecteur de deviner !), le gardien d’un temple caché préservant l’équilibre du monde. Alors que le temple en question est menacé, on suit à la fois ces populations de Pokémon, les Fuligo évoquées plus tôt qui s’inquiètent de la situation tout en éclairant le lecteur sur l’histoire de l’univers, et le trio d’Aurore, Louka et le professeur Sorbier qui mènent justement des recherches sur les Pokémon en question. On peut noter une excellente interprétation du thème du concours, qui se retrouve dans ce qui est dit du Pokémon principal dans la fic : “Un Pokémon banal…” se ramène au thème des Pokémon oubliés ; “...mais mystérieux” qui introduit le rôle particulier de ces Pokémon pas si dénués d’intérêt. Et avec tout l’univers et l’intrigue développés à partir de cette simple espèce, difficile de faire plus original.

Les trois points de vue décrits plus hauts contribuent à tisser l’intrigue petit à petit : on commence sa lecture dans le flou total de ce qu’il va survenir, et peu à peu, grâce aux connaissances et préoccupations de chacun des protagonistes séparés, on commence à se douter de ce à quoi l’histoire va ressembler et comment elle pourrait se terminer. L’équilibre est très bien construit entre la situation initiale, juste assez longue pour nous immerger dans l’univers sans paraître trop lourde, puis l’arrivée de l’élément perturbateur alors que les choses commencent à se lier.

Malgré cette belle façon de mener le début (disons les trois quarts) du One-Shot, on peut être un peu déçu par le déroulement de la fin : les choses deviennent plus brusques à partir du véritable élément déclencheur, et on finit sur une action très rapide comparée aux longues descriptions d’ambiance de l’introduction. On se doute que ce manque d’application de l’auteur à la fin est lié à la contrainte de temps du concours. Néanmoins, il en faudrait plus pour gâcher la lecture de cette fic, et malgré cette précipitation, la lecture reste fluide jusqu’au bout.

Pour conclure, on a affaire à une fic exploitant à fond les possibilités de son format et le thème du concours pour lequel elle a été réalisée ; avec ceci, un univers développé à l’ambiance immersive, en partie grâce à des descriptions très jolies et détaillées, et une histoire bien construite malgré le petit bémol de la fin. La place au Panthéon est amplement méritée, alors, si vous avez une petite heure et demie devant vous…!


Par Kloana, LunElf et Vocalume

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
10/11 - Evendex
  • Mewtwo PkPass TCG (Code, USA > Pokémon Pass 7G)
    Fiche minidex Mewtwo
    Events du moment/à venir
09/11 - Pokémon Masters
  • Ajout Chap. 19/20/21
    Ajout Interm. 3
    Scénario et chapitres
    ... et 7 autres
    Mode Coop : Très difficile
    Missions
    Duos Dex
    Appels Duo
    Équipement
    Objets
    Archive des événements
07/11 - Pokémon GO
  • Boutique et Pièces
    Pokémon Chromatiques
    Pokémon Obscurs/Purifiés
    ... et 6 autres
    Études Spéciales
    Combats en Raid
    Combats contre la Team GO Rocket
    Archives (Events généraux)
    Objets
    Médailles
07/11 - SSBU
  • Univers Fatal Fury
    Reveal trailers
06/11 - Épée et Bouclier
  • Compétitions Internet
    Événements Dynamax
    Pokédex de Galar
    Nouveaux objets
30/10 - Rumble Rush
  • Rouages
    Archive des événements
    Défis limités
    Guide des Lieux
    Pokédex
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité