Accéder au contenu de la page

Analyse d'auteur : M@xime1086



M@xime1086 est un ancien membre du Comité de Lecture et auteur sur Pokébip, inscrit depuis près de neuf ans. Il a écrit de nombreuses fanfictions, principalement des One-Shots, ainsi que quelques fics à chapitres comme sa principale fiction Bleuet fané, ou ses participations aux concours officiels lancés sur le site. Son implication sur Pokébip en tant qu'auteur mais aussi évaluateur de fanfictions ayant battu son plein pendant quelques années, il a décidé récemment de restreindre considérablement son activité au sein du site.

Le catalogue de fanfictions de M@xime est en effet bien rempli ! Il jongle aisément entre les formats (fics à chapitres, O-S et song-fics), et fait preuve dans son œuvre d’une grande diversité et de polyvalence.

Malgré celle-ci, il garde ses préférences… Ayant une plume au naturel assez libre, il a souvent privilégié l'écriture improvisée, au rythme de ses inspirations, de ses envies, et parfois de la musique qui l’accompagne dans l’écriture. Le format s’adaptant le plus à ces envies est le plus court, la fic à chapitre unique, et sa variante musicale la song-fic.

M@xime dit lui-même aimer les O-S pour “saisir l’instant plus fort” : le format court lui permet d’écrire d’une traite, sans prise de tête ni planification, et de s’immerger pleinement dans son travail. Il garde généralement un meilleur souvenir de ce type de fics pour y avoir pris davantage de plaisir, et écrit plus naturellement ; on le ressent en effet dans la fluidité de ses courts textes où l’histoire se déroule d’elle-même.

Et cette volonté de “saisir l’instant” lui permet de se contenter d’un format court pour certaines de ses fictions qui auront un impact plus percutant qu’avec diverses fioritures. Que ce soit dans les fictions originales ou dérivant directement de l’animé, le contexte autour des événements narrés est succinctement introduit. De ce fait, M@xime se concentre essentiellement sur ce qu’il veut raconter, en laissant ses envies et ses pistes très claires : il veut susciter une réaction franche de la part de son lecteur.

La musique a beaucoup d'importance dans ses fictions, M@xime écrit traditionnellement ses One-Shots avec un fond sonore. Il aime donc carrément exploiter la musique qui l’inspire tant en la plaçant au centre de son travail : ainsi naissent ses songs-fics. Généralement, le but est de construire une histoire autour des paroles de la chanson, ou juste de leur thème (avec plus ou moins d’interprétation cela dit), mais le résultat, souvent, en a même adopté l’ambiance et le rythme.

À l’inverse des O-S, M@xime planifie beaucoup ses fics plus longues, pour s’y retrouver ; tout en se laissant une marge d’improvisation suffisante pour laisser s’exprimer d’eux-mêmes son intrigue et ses personnages. Si son ressenti sur ces travaux-ci est généralement moins positif, ils restent remarquablement réussis : des histoires bien ficelées qui évoluent progressivement, qui prennent tout leur temps à développer personnages et relations entre eux, à faire avancer la fic. Ce sont dans ses fics longues qu’on ressent la patience de l’auteur, son application à installer chaque élément, chaque atmosphère ; et surtout, qu’on éprouve l’ampleur de son implication dans son travail.

On peut prendre pour exemple Bleuet fané, qui est sans doute la fiction la plus caractéristique du travail de M@xime sur la longueur (légitime, pour une histoire de plus de cinquante chapitres !). On y suit l'aventure sentimentale d'Ondine, championne d'Azuria et personnage emblématique de l'anime, et de Gary, un charmant jeune homme issu d'une famille fortunée. Un pitch relativement sobre et classique, mais M@xime a su de manière très élégante construire chaque étape, avec le plus grand soin.

Toute l’histoire est ainsi basée sur une relation en particulier, celle d’Ondine et Gary, qui à elle seule saurait illustrer la maîtrise qu’a l’auteur des évolutions sur une longue durée. Leur histoire se construit de façon très naturelle, et ainsi réaliste… mais ce ne sont pas les seuls ! Les personnages gravitant autour d’eux, jusqu’à leurs Pokémon, ont le droit à cette attention, et à une histoire propre habilement tissée à celles des autres. Grâce à cela, tous évoluent les uns grâce aux autres, et tous contribuent à l’avancée et aux tournants de l’intrigue.

Si cette romance fait dans le très réaliste, ancrée dans notre quotidien de lecteur, elle s’insère également très bien dans ce monde Pokémon : peu de rapport avec la longueur (si ce n’est qu’elle permet de le développer plus), mais la fic est également représentative du rôle que M@xime laisse à nos bestioles dans ses fanfictions. Celles-ci, par exemple, savent s'imposer et devenir centrales tout au long : que ce soit avec la légèreté et l'humour de Psykokwak, la gravité et le suspense prodigués par Otaquin ou encore le danger et la tension causés par certains Pokémon sauvages en tant que rebondissements, les Pokémon apportent au récit toute sa saveur et sont également intégrés dans le scénario en sachant conduire l’histoire par moments.

Les longues fanfictions représentent un défi pour M@xime qui a plus de mal à écrire sur la durée et à mettre en place des histoires suffisamment complètes pour les faire tenir sur plusieurs chapitres : on peut le voir avec ses quelques fictions abandonnées. C'est d'ailleurs en partie pour cela qu'il préfère le format de One-Shot et qu'il a privilégié des fics assez courtes. Écrire et terminer Bleuet fané s'est révélé être comme un challenge pour lui, on peut constater par exemple que la fin de cette fiction est plus expéditive que le reste des chapitres, alors que l'auteur a davantage pris son temps pour conclure ses fics plus courtes ou ses O-S.

Cependant, cela permet aussi de souligner sa détermination et son implication dans son travail : malgré des frontières connues à ses compétences, il n’a pas hésité à tenter une fic longue et essayer de la terminer. Loin de se contenter d’O-S, il sait sortir de sa zone de confort pour expérimenter… en résulte la grande diversité de sa production, et ces expériences lui permettent de grandir en tant qu’auteur !

Au niveau du style, on peut aussi noter quelques différences entre la façon dont sont écrits les O-S et les “fictions fleuve” chez M@xime. Si dans la plupart de ses fics courtes, il s’adonne aux exercices de style et aux motifs rythmiques, on peut également souligner que sa narration est bien plus découpée, ciselée, il ne s’éternise que peu dans une phrase. Cela crée une lecture rapide qui encourage le lecteur à poursuivre l’action très vite. On retrouve ces phrases assez courtes dans les plus longues fics, mais elles s’adaptent davantage à la situation : brèves pour l’action, s’allongeant pour les scènes calmes ou les descriptions.

En tant que grand connaisseur du canon, et notamment de l’animé Pokémon, M@xime se plaît à combler dans ses histoires les zones d'ombre de celui-ci ou des jeux, et s'amuse à créer des histoires derrière l'histoire, comme c'est le cas par exemple avec la fiction Je n'ai pas envie d'en parler où est imaginé le séjour de Pierre aux côtés du Professeur Flora, expliquant ainsi son fameux traumatisme. Il imagine aussi dans Malsaine l’évolution de la relation entre Elsa-Mina et Lilie après les événements des jeux Soleil et Lune ; et de manière générale, ses écrits prennent strictement place dans le cadre du canon.

Par exemple, comme M@xime connaît bien l'animé et sa flopée de personnages, il n'hésite pas à les mettre en scène dans des scénarii plus longs et développés. Il enrichit ainsi des personnages du canon tout en leur donnant une dimension bien plus profonde que celle de la série (mais toujours en accord avec le comportement et la construction de base du personnage). On peut le constater dans la fiction de romance Bleuet fané déjà évoquée, ainsi que dans Assassins de Poivressel ! Assassins de la plus belle ! où le personnage mis en scène est plus secondaire dans le canon : l’auteur sait se les approprier afin de les mettre plus en avant et de les faire briller à travers ses fanfictions.

Plus loin que le contenu, on retrouve d’une certaine façon l’animé dans la narration même, et les descriptions notamment. Il s’en dégage le sentiment simple, coloré et parfois volontairement naïf de cet aspect-là de Pokémon, dans les scènes qui s’y prêtent le plus (notamment au début de Bleuet fané)... ou pas ! L’influence de l’animé reste souvent présente, à plus ou moins grande échelle, et sait offrir à certaines histoires ou scènes un côté rafraîchissant agréable.

Malgré cela, tout est loin d’être rose et naïf dans son travail… si certaines de ces histoires connaissent une fin heureuse, l’auteur affectionne pourtant bien plus les dénouements tragiques. Et même de préférence, les fins tragiques suivant un développement qui aurait pu laisser présager le meilleur… mais ne spoilons pas trop.

Notamment à travers certains One-Shots, M@xime cherche à exprimer des sujets dramatiques et qui apportent une autre dimension à l'univers parfois trop superficiel qu'est Pokémon. Un bon exemple serait Contre-nature, qui raconte l'aventure amoureuse entre un Luxray et un Arcanin, tous deux mâles et issus de tribus rivales. Parfois cette gravité est au service du questionnement du lecteur : l’auteur nous donne souvent à réfléchir comme c'est le cas avec la song-fic Guérir ? traitant de la question du travail de soigneur et qu'est-ce que vraiment sauver une vie, en abordant le délicat sujet de l'euthanasie.

On peut préciser là que M@xime sait adapter aux choix de ces thématiques diverses son style d’écriture. Très souvent concis et précis dans ses phrases, il favorise plutôt à une lecture rapide des événements, fluide, et abordable pour un jeune lecteur. On peut le noter dans Assassins de Poivressel ! Assassins de la plus belle ! ainsi que dans Je n’ai pas envie d’en parler. Ces deux fictions mettent en scène des personnages emblématiques de l’animé, ce qui explique le ton plus léger et le style de narration choisi. Mais cela marche également très bien dans des fics effrayantes comme Malsaine où ce côté saccadé est accentué pour créer une forte tension.

Pour parler de son parcours et de sa “vie d’auteur” à présent, M@xime est un auteur prolifique dans l’ensemble de son œuvre sur le site : depuis 2014, il a publié vingt-quatre fictions. S’il a commencé sa carrière Bipienne avec l’écriture d’un recueil de poésies Pokémon, puis par sa participation au concours Rubis Oméga-Saphir Alpha 2014 (dont il obtient la seconde place !), il n’a cessé de vouloir s’élargir, de prendre du galon à travers ses écrits, et d’étudier plusieurs genres, dont ses fameuses song-fics, ainsi que la fiction axée sur l’animé et son univers, l’étendant au passage. Son travail et son implication ont fini par le hisser au poste d’évaluateur.

Les concours Soleil et Lune puis Ultra-Soleil et Ultra-Lune, en 2016 et 2017, lui donnent l’occasion de réitérer l’expérience de la compétition, mais cette fois-ci en hors-concours du fait de son appartenance au Comité de Lecture. S’il se le permet, c’est parce qu'il profite de chaque inspiration et de chaque moment pour écrire. Tant qu'un thème est conciliant avec son imaginaire, il s’attelle à la tâche !

En tant qu’auteur, il prête une attention toute particulière aux retours de ses lecteurs, et n’hésite pas à les solliciter, tant par commentaires que par sondages et foires aux questions à propos de certaines fictions (dont notamment Bleuet Fané). M@xime demande ainsi si le rythme de parution est adapté à une lecture régulière, si la longueur de chapitre est satisfaisante, si des points sont à retravailler, ou encore si des attentes se font sentir quant à la fin de son histoire. Son écriture se retrouve donc très influencée par ces interactions ; le manque de celles-ci peut parfois se faire sentir, portant atteinte à sa motivation.

Nous pouvons le constater, sur son blog, M@xime est assez actif au sujet de ses fictions, il y donne beaucoup d’informations : teasers, liste des avancées en cours, ses humeurs quant à l’écriture de ses fictions, etc. Il a besoin d’interagir avec ses lecteurs et collègues écrivains pour se conforter. Au fil des années, il s’est plusieurs fois questionné sur l’utilité de ses publications, question posée à cause du manque de lecteurs. Il a développé un regard plus critique sur son travail et sa propre personne (il déplore notamment son perfectionnisme qui entache son plaisir à écrire et nuit parfois à la qualité globale de ses écrits, et prend la résolution de ne plus se laisser influencer par cette manie). Il donne beaucoup de ressenti personnel lors des publications ou fins d’écriture. L’évolution dans son travail se ressent surtout par ce qui le caractérise : les song-fics, qui apportent une construction plus rythmée à ses textes, qui met en valeur son histoire originale ; sans compter une évidente amélioration de style entre ses textes anciens et les plus récents.

Finalement, nous pouvons affirmer que M@xime1086 est un auteur qui ne se cloisonne pas malgré ses quelques faiblesses (mais personne n'est parfait !). Il aime explorer différents aspects de l'écriture, tant bien par la forme de ses écrits que par leurs thématiques et questionnements, tout en apportant sa pierre à l'édifice à l'univers de Pokémon en rendant hommage à l'animé qu'il connaît bien. Il possède un bouquet de fictions qui contenteront, et même raviront la plupart des lecteurs, de tous âges et de tous types. Une valeur sûre à découvrir donc, ou à redécouvrir !


Citations :

Bleuet Fané
Je n'ai pas envie d'en parler [O-S]
Malsaine
Assassins de Poivressel ! Assassins de la plus belle !
Contre-nature [O-S]
Guérir ? [Song-fic]


Par Kloana, LunElf et un anonyme

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité