Accéder au contenu de la page

Interview de fic : Zéro degrés Celsius chez l'S.Kimo (illapa et Shritanio)


Cette première interview de notre Journal vous présente une fanfic un peu particulière, car écrite en duo. Rédigée à l'origine pour un ancien concours hivernal organisé sur le site en 2011, elle a abouti à Zéro degré Celsius chez l'S.Kimo (concours hiver 2010/2011) : Mission IDIOTIE de la part d'illapa et à Zéro degré Celsius chez l'S.Kimo (concours hiver 2010/2011) : L'idiotie en action de la part de Srithanio. Une même aventure courte et déjantée, à découvrir selon deux points de vue différents. Le texte d'illapa se trouve actuellement dans notre Panthéon des Fanfics. N'hésitez pas à cliquer sur les liens pour mieux comprendre tous les propos tenus dans cette interview !

Un grand merci à ces deux écrivaines pour le temps accordé à cette interview, et leur bonne humeur tout au long des réponses !

L'union fait la force !

Comment vous est venue l'idée de cette fanfic commune ?
S : ... Je sais plus. (réponse qui tue)
i : C'était le thème du concours de Pokébip sur l'hiver 2010. Cette fic' est notre participation au concours qui stipulait que les fanfics devaient être écrites à deux.
S : Pour le sujet, on ne voulait pas faire un texte lambda de style voyage initiatique. Alors on s'est dit qu'on allait le faire à l'envers, en montrant tous les côtés débiles de ce genre de trame - et en montrant que le plus intelligent des deux n'était pas celui qu'on pensait.
i : Le thème était l'hiver, mais il était précisé qu'il ne fallait pas se concentrer sur Noël, aussi.
S : Pokémon glace. On avait décidé de prendre celui que personne ne prendrait : Cadoizo.
i : Et parce qu'il y a un bon potentiel de débilité dans ce pokémon.

Comment avez-vous organisé le travail sur cette fanfic à quatre mains ?
i : Avec désordre ?
S : Chacune son perso déjà.
i : Mais avec motivation. :p
S : On avait quelques idées de morceaux de scénario, mais rien qui tenait la route. Alors on a fait bribes par bribes, l'une rattrapant l'autre puis la dépassant, l'autre faisant de même, etc...
i : Du coup, on avait décidé que chacune écrirait un chapitre à tour de rôle et l'autre écrirait le reflet du chapitre avec son perso.
S : Avec le recul, on l'a écrit comme du RP (rôleplay) en fait.
i : Je confirme.

Comment décririez-vous chacune le personnage principal de l'autre ?
i : Complètement stupide !
S : Complètement psychorigide !
i : Et totalement kikoololesque !
S : Sans aucun sens de l'humour ! Une parodie de scientifique fou !
i : Espèce de fan de rose !
S : Obsédé des expérimentations !
i : Parodie d'adolescente ! En bref : ils étaient fait l'un pour l'autre !
S : Tout à fait !

Quelle est la chose qui vous a le plus marqué dans le récit de l'autre ?
i : L'humour je dirais, mais surtout l'évolution du personnage.
S : Le côté très décalé, pseudo scientifique de Celsius, qui donnait à des situations quotidiennes une importance tout à fait disproportionnée.
i : J'aime aussi beaucoup la fin, qui contraste avec le reste parce qu'elle est d'un coup beaucoup plus sérieuse et n'est pas le "happy end" auquel le lecteur peut s'attendre. On a eu pas mal de retour sur cette fin d'ailleurs, ce qui prouve qu'elle a bien marqué les gens : ils se sont positionnés par rapport à cette fin, ils y ont réfléchi. Donc qu'elle est réussie.
S : Moi aussi. On a eu des retours très divers, allant du "vous avez gâché l'histoire !" à "c'est parfait comme évolution" et c'est justement une preuve que ça a marqué, ça a fait réagir. On écrivait une histoire presque quotidienne et le quotidien n'est pas fluide et humour pur. Il y a des ruptures, des accélérations, des moments de remise en question ou de drame anodin. J'aime cette fin pour ça.
i : J'peux chanter "I need a hero" ?

Au cœur de l'action

Auriez-vous eu l'idée de collaborer ensemble sans le contexte du concours ?
i : La réponse est oui et 42. (La Réponse est toujours 42). On a déjà collaboré sur des écrits, pas forcément du pokémon, et il nous arrivait régulièrement d'écrire avec les personnages de l'autre.
S : Exact. On se relisait l'une l'autre déjà, on avait fait des OS avec les persos de l'autre ou on les faisait passer en caméo dans nos textes.
i : En fait, cette fanfic de concours n'était qu'une étape dans une longue collaboration.
S : On ne pouvait pas faire mieux je crois !

Était-ce un aspect important pour toutes les deux de développer à ce point l'humour ?
S : ... On était en pleine phase pratchett, non ? Ca se voit ? xD
i : C'est surtout qu'à l'époque on n'écrivait quasiment que de ça, et pour ma part, je ne savais pas vraiment écrire autre chose. Et oui, en pleine phase d'inspiration de Sir Terry Pratchett (phase qui dure toujours en fait).
S : Nos textes à l'époque étaient très centrés sur l'humour. On vivait des moments pas toujours roses, on se forçait à regarder la vie du bon coté pour pas couler. En plus pour ce concours, on voulait se démarquer et pour cela, utiliser à fond notre thématique de l'opposition entre les deux personnages, tous deux aussi déphasés l'un que l'autre.
i : Je plussoie.

Comment s'en sort Celsius pour son retour dans le Calendrier de l'Avent 2017 selon vous ? Peut- on considérer cette song-fic comme la suite de votre fanfic ?
S : Je trouve qu'effectivement, c'est une bonne suite à la fic. Le personnage de Celsius a évolué et est encore une fois en quête de sens.
i : Oui totalement. J'ai ancré l'histoire un an après la fin de la MISSION IDIOTIE (grâce aux dates dans le journal de Celsius), en essayant de ne pas donner trop de détails sur l'année écoulée pour laisser le soin à l'imagination de combler cette période, ou même si nous décidons un jour d'écrire des fanfics sur cette période. (Et parce qu'il ne fallait pas faire quelque chose de trop long, c'est une song-fic du Calendrier de l'avant, après tout). De plus, on avait commencé à imaginer une suite avec Srithanio, où les personnages resteraient ensemble et continueraient d'évoluer, le futur du cadoizo et de sa dresseuse, je suis donc partie dans cette direction, là encore, sans trop en révéler pour qu'on ait de la marge le jour où on se mettra à écrire la suite. L'idée était aussi que Celsius reste fidèle à lui même, même si on voit moins Sandra.

Pourquoi cette fin, qui tranche avec le ton très léger du reste de l'oeuvre ?
i : Je dirais, parce qu'il fallait donner une évolution aux personnages, et qu'on voulait créer la surprise pour le lecteur. De plus, comme Srith' l'a dit, tout n'était pas rose pour nous à ce moment, et ça se reflétait aussi dans nos fanfics. Après tout, un auteur met toujours un peu de lui-même dans ses écrits.
S : Et puis une fin trop rose aurait laissé les personnages tels quels et quelque part, justifié et conforté leur stupidité. "Si tu y crois très très fort, ta bonne étoile fera tout pour toi et le monde se pliera à tes caprices." Est-ce que c'est vraiment la morale fausse et refausse qu'on doit donner aux histoires ? Donner de l'espoir n'est pas la même chose que sciemment mentir. Oui il faut s'adapter, oui il faut grandir - et cette fin est là pour ça.
i : Je plussoie.

Regards critiques

Êtes-vous satisfaites du rendu final de cette fanfic ?
i : Indéniablement oui. On a eu de bons retours, (la place décrochée durant ce concours en est aussi une preuve), les personnages sont funs mais évoluent bien, et on a gardé la possibilité d'étendre leur histoire, on s'est beaucoup amusé à l'écrire...Donc oui sur tous les points.
S : A l'époque, j'étais satisfaite du rendu. Maintenant, avec le recul et l'expérience, moins même si ça reste bon. J'ai l'impression de voir une bonne histoire de mon côté mais mal taillée, mal dégrossie. J'aurais plus pu travailler le texte plutôt que le contenu - mais c'est aussi ce qui fait le charme de la version de Sandra, alors je reste hésitante. Oui mais non un peu, en somme xD.

Avez-vous apprécié l'expérience de la collaboration ? Comptez-vous la renouveler à l'avenir ?
S : J'ai vraiment apprécié l'expérience - tellement que depuis, je ne fais plus de fanfic mais du RP uniquement ailleurs. Du coup, je ne m'imagine pas recommencer avec illa' mais c'est uniquement parce que le fandom pokemon ne me suffit plus désormais, pas par manque d'envie/de goût.
i : J'ai beaucoup apprécié l'expérience, d'ailleurs j'ai aussi récidivé (coucou Soundlowan !). Après refaire une collaboration avec Srith, ça me plairait beaucoup, mais il faudrait que je travaille à changer d'univers et malheureusement je manque de cette ressource précieuse qu'est le temps actuellement.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient écrire à plusieurs comme vous l'avez fait ?
i : De commencer par choisir quelqu'un avec qui on s'entend bien. Ensuite de définir qui écrit quoi précisément, en se mettant d'accord sur les personnages, leurs caractères, les éléments de l'histoire. Le mot clé, c'est la communication. Et il faut aussi laisser à l'autre assez de liberté pour s'approprier aussi le récit. Pour ça, je pense que c'est une bonne méthode d'écrire chacun un chapitre alternativement. Il faut aussi avoir conscience que l'autre écrira peut-être un truc qui plait un peu moins, et inversement, mais qu'il faut savoir faire aussi des concessions pour que la collaboration continue.
S : J'ajouterais qu'il vaut mieux commencer par une phase de brainstorming, pour lancer l'émulation et choisir un truc qui plait aux deux. Et si on tentait ça ? Mais est-ce que ça serait pas mieux si on ajoutait ça ? Oh oui, et puis on pourrait... etc, etc. Définir les personnages, les axes, quelques scènes/points importants mais ne pas tout décrire chapitre par chapitre. Vous risquez juste sinon de vous faire chier en ayant l'impression de refaire la même chose mais en plus détaillé - et vous vous priveriez aussi de la surprise de découvrir le texte de votre partenaire. Faut voir ça comme un itinéraire. Vous avez la bagnole, le point de départ, le point d'arrivée, quelques escales ; entre tout ça, voyagez où vous voulez, comme vous voulez. Bosser aussi le ton, la forme. On doit presque immédiatement sentir quel personnage raconte rien qu'à la forme, pas au contenu. Ca aide à mieux faire comprendre le personnage, à nous ancrer nous même dans le texte - et ça renforce les effets dramatiques ou comiques via le décalage. Et finalement, surtout, tester. Si on attend que ce soit parfait, on ne le fera jamais. Faut oser le faire, le mettre devant son co-narrateur et dire "voilà. J'ai fait ce que je pouvais. A toi de jouer."

Un dernier mot pour conclure ?
S : Anacoluthe.
i : Mot. Et ceci est une conclusion.

Interview par Soundlowan

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
16/11 - Épée et Bouclier
  • Soluce : Partie 02
    Soluce : Partie 01
    Changements de Base Stat
    Les attaques modifiées
    Liste et localisation des CT
    Liste et localisation des DT
    Les capacités Dynamax
    Les nouveaux talents et anciens talents modifiés
    Étymologie des noms 8G
16/11 - Pokémon GO
  • Pokédex complet
    Différentes formes
    Personnalisation M/F
    Histo. Formes Galar
15/11 - Dossier shasse
  • Shiny Lock (8G)
    Les Faux-Cheurs (8G)
    Charme Chroma (8G)
    Les oeufs (8G)
    Section jeux 8G
14/11 - Pokémon Masters
  • Duos Dex
    Appels Duo
    Objets
    Échange d'objets
    Archive des événements
    ... et 3 autres
    Ajout Chap. 19/20/21
    Ajout Interm. 3
    Scénario et chapitres
13/11 - Rumble Rush
  • Rouages
    Archive des événements
    Défis limités
    Guide des Lieux
    Pokédex
10/11 - Evendex
  • Mewtwo PkPass TCG (Code, USA > Pokémon Pass 7G)
    Fiche minidex Mewtwo
    Events du moment/à venir
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité