Accéder au contenu de la page

Présentation d'auteur : Flageolaid


Auteur actif sur Pokébip, Flageolaid a rejoint la communauté en octobre 2016, à l’occasion du concours de fanfictions organisé à la sortie des jeux Soleil et Lune. Il participe avec la fic Un sbire à Alola, mais a depuis publié de nombreuses autres histoires et même été à l’initiative de plusieurs projets collectifs.

Flageolaid est un auteur qui aime essayer des styles d’écritures très différents. Il a commencé son activité sur Pokébip dans le cadre du concours Soleil et Lune en 2016 en présentant une fanfiction d’aventure que les lecteurs ont appréciée pour son humour et son style faussement désinvolte. Il y raconte à la première personne les aventures d’un sbire s'étant engagé dans toutes les Teams qui ont existé, de la Team Rocket à la Team Flare et qui, après tant de revers de fortune, échoue par erreur à Alola. Dès cette première histoire, il s’amuse à pointer du doigt par le biais de son narrateur des détails des jeux Pokémon auxquels on ne prête pas forcément attention, comme la présence de nombreuses femmes parmi les admins des Teams alors qu'aucune n’en est le chef suprême. C’est une habitude qu’il ne perd pas et, dans d’autres histoires, il va jusqu’à trouver une explication à certains détails des jeux qui semblent absurdes quand on y réfléchit : dans sa participation au projet Portrait de ville, il justifie par exemple le fait que les dresseurs puissent trouver de nombreux objets abandonnés sur les routes.

En quelques mois, Flageolaid publie plusieurs one-shots, toujours dans un style drôle et incisif, telle son Astrologie des étoiles célestes qui présente les douze signes du zodiaque à la sauce Pokémon. Mais sa capacité à faire rire au travers de ces histoires s’exprime le mieux dans Magical Girl, sa fanfiction la plus longue. Elle raconte l’histoire d’une jeune fille qui n’est autre que la pire Magical Girl de la région inventée de Rivustel. Flageolaid caricature avec cette fiction la culture geek et otaku et joue avec les codes du genre afin de dépeindre un monde haut en couleurs aux multiples personnages secondaires souvent drôles ou attachants.

Mais Flageolaid est aussi un auteur polyvalent qui se plaît à s'essayer à des genres différents. On le découvre poète dans Plop! où il relate en vers et en rimes le combat d’un Nidoking seul face à six Pokémon successifs. Si ici son humour est toujours perceptible, Flageolaid a aussi écrit des histoires au style plus posé parmi lesquelles Vie d’errance dans un monde où le vert n’existe pas. Il s’agit d’une uchronie, c’est-à-dire d’une histoire de ce que serait le monde si un évènement historique n’avait pas eu lieu, en l’occurrence si Rayquaza n’était pas intervenu pour séparer Kyogre et Groudon ; il dépeint ainsi un monde ravagé où des Pokémon peinent à survivre.


Depuis peu, Flageolaid est aussi à l’origine de plusieurs projets collectifs dans la section des fanfictions. C’est par exemple sur son initiative que le Calendrier de l’Avent 2017 a vu le jour. Il s’agit d’un ensemble de song-fics dont l’action se déroule en décembre, avant les fêtes. Il y a lui-même écrit trois histoires et, là encore, dans des styles très différents. La Balade de Saint Cresselia s’apparente par exemple à un conte tandis que Deuil en Décembre est sensiblement plus sombre.


Enfin, comme il n’y a rien de plus parlant qu’un exemple, en voici trois pour vous donner envie de plonger tête la première dans les écrits de Flageolaid !

  • « Eoin, Joanne, Neil et Terence formaient une confrérie de guerriers redoutés que l’on surnommait les Tortanks Ninjas (publicité mensongère, car les gaillards étaient totalement dépourvus de discrétion) !
    Friands de baston et de malbouffe, les TNMT (Tortanks Ninjas Malgré Tout) étaient célèbres pour leur style de combat déroutant. Chacun usait de ses doubles canons pour projeter son type d’arme de prédilection. L’un mitraillait des sabres, un autre des bâtons, un troisième des tridents et le dernier des nunchuks. Vous avez bien lu, Terence canardait des accessoires Wii avec les terribles canons planqués dans sa carapace, histoire d’épuiser le stock d’invendus. Vicieux, n’est-ce pas ?»
    Magical Girl, chapitre 12
  • « Plop ! La sphère
    S’ouvre en son et lumière
    Je jaillis dans les airs
    Enfin redevenu matière,
    Monstre de sang et de chair
    Nidoking, chevalier solitaire,
    Niveau cent, je vaux une armée entière
    En face, mon adversaire
    Apparaît en un éclair
    Vils, faiblards et vulgaires,
    Je connais bien les Moufflair »
    Plop!
  • « Strykna venait d'enterrer sa grand-mère, l'être qu'elle chérissait le plus au monde. Cette vieille bonne femme aux allures de sorcière l'avait élevée quasiment depuis sa naissance. Trop souvent absents, ses parents, qui ne pouvaient remplir leur rôle, l'avait confiée aux bons soins de son adorable mamie.
    En fermant les yeux, Strykna revoyait la tendresse de son sourire et la malice qui luisait dans ses yeux gris. Les traits ridés de sa grand-mère apparaissaient encore nettement dans son esprit. Sa voix chaleureuse résonnait dans le néant et son parfum – de l'huile essentielle de lavande – semblait flotter dans les airs. »
    Calendrier de l’Avent 2017, Jour 3 : Deuil en Décembre



Si toutefois ces trois extraits ne vous font pas envie, ou bien si vous ne vous sentez pas le courage de lire Magical Girl qui est assez longue, vous pouvez aussi aller faire un tour du côté des O-S de Flageolaid et notamment celui dans lequel il fait des spéculations pour tenter d'imaginer ce que sera la 8G !

Par Mentalira

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité