Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

La Paix Véritable de Aurazen



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Aurazen - Voir le profil
» Créé le 04/12/2019 à 22:13
» Dernière mise à jour le 04/12/2019 à 22:13

» Mots-clés :   Absence d'humains   Action   Aventure   Drame   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 0 : Prologue
Ce monde est cruel. Je le sais depuis que j'y suis né…

Mais par "cruel", j'entends que l'on ne peut rien changer à son fonctionnement, quoi que l'on fasse. Les rouages de la science sont ancrés dans la matrice, et ce, depuis la nuit des temps. Plus important encore : certains principes ont été conçus pour ne jamais disparaître ; c'est notamment le cas de la guerre... et de la paix.

Nous, humains comme Pokémon, n'avons connu que la guerre, des années durant. Mais qu'en est-il de la paix ? Pouvons-nous prétendre avoir déjà été en paix, ne serait-ce que quelques instants ? Qui répond oui, ment. Celui qui n'a connu le conflit, source de tous les maux, n'a en réalité jamais vécu. C'est pourquoi humains et Pokémon ont, ensemble, cherché la paix véritable. Or, cette recherche a résulté d'une opposition entre Idéal et Réalité. Cela a donné - dans un premier temps - la fracture d'une région, puis dans un second, la fracture d'une complicité entre les humains et leurs fidèles compagnons. La première a eu lieu il y a plusieurs millénaires, et la seconde, il y a à peine 300 ans. Les deux camps ont donc rapidement compris que, paradoxalement, la quête de cette paix n'amènerait que le conflit.

La paix véritable, est-ce le fait d'avoir vécu toute sa vie sereinement, ou bien est-ce le fait de s'être confronté aux pires horreurs du monde, et de se sentir en sécurité à côté d'elles ? Telle est la problématique du récit que je vais à présent vous conter. Mais avant, je me dois de vous avertir : dès l'instant où vous en lirez les premières lignes, vous ne verrez plus jamais le monde de la même façon. À lire donc, à vos risques et périls.


Ce monde est uniquement peuplé de Pokémon, toutes ces créatures mystiques que vous connaissez si bien. Cette histoire, quant à elle, est contée dans le royaume d’Irène, gouverné par le Roi Colhomard qui porte la couronne depuis maintenant 15 ans. Irène est une déformation du mot Eireine, qui signifie "paix" en grec ; ses premiers habitants l'ont baptisée ainsi car ils pensaient que ce nom serait propice à l'atmosphère que dégage cette région.

Les habitants de ce petit royaume vivaient heureux, en paix et ne manquaient de rien, si ce n'est d'agitation. La météo se faisait souvent clémente, et les paysages étaient très variés, très contrastés, pouvant aller du fin fond d'un désert aride au sommet d'une montagne glaciale et escarpée, en passant par de grandes plaines emplies de fleurs s’étendant à perte de vue. Dans ce petit royaume qui respirait la joie, le bien-être et le bonheur, tout allait pour le mieux… jusqu’à ce qu’un tragique événement sanglant n'éclate sur le territoire et ne vienne briser le doux quotidien de ses habitants. Des armées, d’innombrables hordes de Pokémon venus de royaumes voisins, apparurent tout d’abord à la frontière Nord du Royaume d’Irène. Ils chargèrent sans crier gare et décimèrent une bonne partie des montagnes nordiques, emportant au passage les diverses habitations et autres infrastructures qui faisaient le charme de cette région enneigée. Des Pokémon, essentiellement de type Glace et Acier, dévastèrent tout ce qu'ils purent trouver : maisons comme magasins, hommes comme femmes ; rien ne semblait pouvoir échapper à leur courroux destructeur. Tous ces Pokémon étrangers semblaient être dans une colère des plus noires... y avait-il une quelconque raison à cela ?

En apprenant la terrible nouvelle, le Commandant Cizayox, le plus haut responsable des Territoires du Nord, fut envoyé sur le champ de bataille depuis la Capitale dans l'espoir de cesser cette guerre naissante. Ce fut un échec cuisant. Grâce à son intervention, les pertes de civils avaient néanmoins pu être limitées, mais la zone d'activité du territoire Nord du Royaume avait beaucoup reculé, à tel point qu'il ne restait qu'une seule montagne encore habitable. Quelques années plus tard, c'est cette montagne que l'on nommera le "Mont Rescapé", en référence à ces tragiques événements.

Revenons à notre récit : Quelques heures après le début des affrontements au Nord, des altercations similaires avaient été signalées à la fois dans les Terres de l’Est et dans la forêt de l’Ouest. Après que les deux Commandants respectifs de ces zones aient été mobilisés pour tenter de contrôler la situation, un messager fut immédiatement envoyé au Sud afin de prévenir les habitants et soldats locaux de la possibilité d’une attaque imminente. Cependant, il était déjà trop tard. La Zone Aride, un immense désert aménagé se trouvant au Sud du Royaume, avait été littéralement balayée, sans aucune difficulté. Ce paysage devenu chaotique n'était plus que débris, poussière et sang. Le Commandant Ursaring, responsable des territoires du Sud, se trouvait sur place au moment de la fâcheuse rencontre, mais il lui avait été impossible de faire quoi que ce soit à cause d’un cruel manque d’effectifs. Les troupes ont dû battre en retraite pour éviter davantage de pertes, car la défaite était inévitable au vu de la puissance des forces ennemies.

Les villages du Sud furent intégralement rasés, suivis de la zone que l’on appelle la Campagne. C’était une région se situant pour sa plus grande partie entre la Capitale, au centre du Royaume, et les Terres Arides au Sud ; un lieu de vie idéal pour les amoureux de la nature et ceux qui souhaitaient passer leur vie à la côtoyer sous toutes ses formes. Mais après le passage de ces armées meurtrières, la "nature" qu’il restait à présent était plus proche d'un Enfer que du Paradis dont tous les habitants faisaient jusque-là l’éloge.

Cependant, alors que les troupes ennemies avaient occupé une bonne partie du pays, elles décidèrent un jour de se retirer inexplicablement, avant de décamper aussi vite qu'elles n'étaient apparues. Les Terres conquises purent alors être récupérées par le Royaume d'Irène, sans que personne ne sache précisément ce qu'il s'était passé, ou ce qui avait poussé les soldats ennemis à faire volte-face. Durant la reconstruction de ces zones détruites, le Roi Colhomard essaya tant bien que mal d'établir le dialogue avec les Royaumes voisins pour comprendre la situation, sans succès. À peine se présentait-il aux frontières accompagné de sa garde rapprochée que les soldats voisins lui ordonnaient de déguerpir sans donner d'explications.

Alors que la bataille s’achevait et que la reconstruction prenait place petit à petit dans tous les recoins du pays au prix de nombreuses vies, la défaite du Royaume fut très difficile à surmonter pour la population restante. Le Roi Colhomard, jugé inutile et incompétent suite à ce fiasco, se fit huer par le peuple jusqu’à ce qu’il décide de laisser le trône derrière lui. Il se résigna à rester plus longtemps à la tête du pays et retourna à son ancienne fonction de simple Lieutenant. C’est alors qu’une assemblée, nommée le Conseil des Dragons, fit son apparition à la Capitale et décida de prendre le pouvoir afin de redresser le pays et l'aider à guérir de ses blessures.

Parmi les villages dévastés de la Campagne, figure un qui formera le point de départ de cette histoire. L’endroit où tout a commencé pour notre protagoniste, un jeune Riolu du nom d’Aura, enfant de la Grande Guerre, alors âgé de 7 ans. Cette histoire ne racontera pas seulement son histoire, ni celle de ses compagnons, mais celle d’une nation toute entière. Si je dois vous la raconter, alors autant commencer par là :