Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

A flame shining brighter than gold ~ ✰
de Kloana

                   



Si vous trouvez un contenu choquant, vous pouvez contacter la modération via le formulaire de contact en PRECISANT le pseudo de l'auteur du blog et le lien vers le blog !

» Retour au blog

Commentaire de Prisonnier ! ~

Bonjour !


Vous vous souvenez de ma fic Prisonnier ? J’avais dit que je ferai un commentaire dessus, pour expliquer certaines choses sur cette fic… et bien le voici !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, blablater comme nous sommes obligés de le faire parfois en français, ça va bien un moment ! Donc, cette fic aborde deux sujets principaux, que j’ai plus ou moins explicités à travers la fic ; j’y mène une réflexion sur le bonheur ainsi que sur l’existence. Ce sont, en outre, les deux éléments principaux de cette histoire (autres que l’amour ou la violence, présentés dans mon récit), et je me devais donc de vous expliquer la pensée que j’ai voulu véhiculer au sein de cette fanfic. (car je pense que bon nombre des lecteurs n’ont pu deviner ces deux… réflexions. Vous m’avez comprise x’D).

Une réflexion sur l’existence.


Dans un premier temps, la réflexion sur l’existence. Je la développe explicitement à travers le personnage d’Asuna. Asuna est avant tout le stéréotype de la personne complètement solitaire et rejetée des autres (tout comme Hélionceau, me dira-t-on, mais Hélionceau est un pokémon). Seule, elle fait face à ce monde cruel qu’est le cirque. C’est à travers ce personnage un peu loufoque que je tiens à faire passer le premier message de cette fiction, explicitement exprimé à travers les mots de la jeune fille :

« - […]On dit qu’exister c’est être là, présent dans le temps et l’espace. Mais un défunt qui reste figé dans les mémoires de ses proches n’est-il pas plus vivant qu’un être doté d’une vie où il n’a personne pour se souvenir de lui ? »

Cette phrase est d’ailleurs annonciatrice de la mort prochaine de l’Hélionceau (comme d’autres éléments dans cette fic), mais témoigne d’un ressenti personnel sur l’existence et la mort. Par ces mots, Asuna s’identifie comme la personne vivante mais solitaire, et elle compare Hélionceau au défunt pleuré par ses proches. Après tout, ce n’est que le constat prématuré de la fin du o-s ; Hélionceau finit par mourir et Asuna se retrouve donc seule. Elle-même le disait juste avant :

« - […]Cette Skitty qui vient te voir tous les soirs… Elle, elle ne t’oubliera pas. Tu as encore quelque chose à quoi t’accrocher. Moi je n’ai rien. Personne pour pleurer ma mort ou pour se souvenir de moi.[…] »

Ensuite, Asuna donne le conseil suivant à Hélionceau :

« - N’aie pas peur de la mort. Donne un sens à ton existence avant d’entamer la nuit éternelle. »

Là encore, je pense que le message n’est pas si difficile à comprendre, mais éclairons les lanternes les plus naïves. En résumé, Asuna lui demande de donner un sens à la vie de l’Hélionceau pour que sa mort ne soit pas vaine. Est-ce que c’est un peu plus clair ? Non ? …. Je ne peux pas grand-chose pour vous, alors :l

Je pense avoir fait rapidement le tour sur la question de l’existence. Etant donné que j’avais déjà explicité cette pensée à travers Asuna, je ne pense pas avoir quoi que ce soit à ajouter. (ou alors, mon pauvre cerveau malade est incapable de se souvenir des choses auxquelles je pensais il y a quelques mois x’D)

Une réflexion sur le bonheur, ou devrais-je dire… Sur le « paradoxe du bonheur ».


Alors, je pense que vous l’auriez noté, mais dès la description de ma fic, je vous annonce que cette histoire n’a pas une fin heureuse. Tout comme les scènes de maltraitance, ou encore les scènes artistiques, tout a été mis en place dans un souci de réalité.
En effet, j’ai cherché à écrire une histoire qui soit le plus réaliste possible (oublions la folie d’Asuna…. Y a toujours des fous en notre monde xDDD), et ce dans le but premier de dénoncer la maltraitance dans les cirques, mais surtout pour vous montrer ce que je pense du bonheur.
Selon ma propre pensée, le bonheur, concept dépendant de chaque individu, ne peut être espéré et vécu qu’en parallèle avec son opposé (le malheur, donc). Autrement dit, un être ne peut connaître le bonheur que s’il a déjà dû surmonter le malheur. (Comme je m’exprime mal… argh faudra que je reformule ça X_X). Comprenez donc que chacun a son lot de malheur et de bonheur, vwala ^o^ (On tape pas les malades, d’abord :c )

Dans un sens, cela pourrait être évident pour tout le monde, dit comme ça, et pourtant… Ce n’est pas toujours si évident, en fait ‘-‘

J’appelle donc cela le « paradoxe du bonheur ». Avouez que c’est paradoxal : pour être heureux, faut être malheureux… Eh bien oui. Un être qui n’a vécu que des jours heureux, pourrions-nous vraiment dire qu’il connait le bonheur ? C’est impossible, sa vie ne serait alors qu’une succession de jours monotones et sans intérêts. Cet individu serait tout simplement incapable de profiter de ses instants de bonheur justement, puisqu’il n’aura jamais connu la difficulté, la souffrance, le désespoir…
C’est comme ça que je vois les choses, en tout cas. Pour accéder à ces instants de bonheur, il faut être capable de surmonter des obstacles justement. C’est par les irrégularités présentes dans le chemin de la vie qu’on est capable d’avancer et de profiter de nos moments de joie.

Carpe Diem. (pas besoin d’une traduction, vous connaissez cette fameuse phrase, quand même ? Non ? ………… « Cueille le jour » :v)

« - […]Mais si tu souhaites que quelque chose de bien se produise, un tas de mauvaises choses arriveront. Je suppose que c'est la façon dont le monde reste en équilibre ; bonne ou mauvaise, tout reste à zéro.[…] »

J’avais fait allusion à cette réflexion sur le bonheur à travers cette citation. Comprenez-vous maintenant ce que je voulais dire à travers cette phrase d’Asuna ? ~ Non ? ……….. *va dans son carton et s’enferme* Je ne peux plus rien pour vous, alors…. TwT

En conclusion : si vous ne vous battez pas pour ce que vous voulez, vous ne l’obtiendrez jamais. Et Pour vivre des instants de bonheur, vous devrez lutter contre les instants de malheur, d'où le « paradoxe du bonheur » ~

Enfin, deux autres petites choses que je tenais à expliquer aussi ~


Peut-être certains se sont dit que je détaillais un peu trop les scènes de spectacles (ou pas, je peux me faire des idées, je suis une baka ‘-‘). Mais sachez que chaque scène n’a pas été placée au hasard et qu’elles servent soit à appuyer sur le réalisme de l’histoire, soit à appuyer ma réflexion sur le bonheur. Les numéros détaillés des pokémon faisant leur show montrent le regard du spectateur, ignorant totalement les véritables facettes de ce métier et ils appuient donc ma dénonciation sur la maltraitance animale dans les cirques (et donc le réalisme de ma fic). Après tout, Quand vous allez au cirque, qui ne vous dit pas que les animaux sont maltraités ? On ne vous montre que les belles facettes des animaux ; mais ils pourraient très bien être maltraités ; après tout, à cause de leur fourrure, on ne pourrait pas toujours voir les marques d'un fouet, par exemple.

Enfin, une dernière justification, cette fois, sur mon choix d’avoir montré la mort de Kirlia. La mort de ce pokémon est, déjà, annonciatrice de celle de l’Hélionceau. Mais elle sert surtout à montrer la réalité des choses au moment critique où Hélionceau retrouve espoir. Après tout, n’avez-vous pas remarque que c’est ainsi qu’est régi notre monde ? Tout va bien pendant un moment, et d’un coup, un évènement, et tout s’écroule. (si vous ne me croyez pas, j’ai un exemple typique personnel à vous expliquer si vous n’êtes pas convaincu. Venez donc me voir en privé si vous y tenez vraiment. Mais je vous préviens, c’est glaaaauuuque ~ :x)


Voili voilà, c’est ainsi que se termine mon commentaire personnel sur ma fic ~ j’espère avoir été assez claire et que cela aura éclairé les lanternes les moins aguerries !

Si vous avez des questions ou que vous avez encore besoin de mes lumières (….. Mdrrrr c’est trop drôle xDDDD pardon :x) , n’hésitez pas à venir me voir par mp ou à demander en commentaire, c’est avec joie que je répondrai à vos questions ~

Je vous dis donc à bientôt pour une nouvelle fiction !

PS : veuillez excuser ma syntaxe pas toujours parfaite, j’ai eu la bonne idée de rédiger ça en étant malade. Me demandez pas pourquoi, je suis juste folle et bizarre ; mon envie d’écrire ce commentaire est venue en étant le moins en forme physiquement…. Fuck la logique \o/ Ah et aussi, mon commentaire paraît beaucoup plus court une fois mis en page sur le blog... Eeeeh je vous assure que j'ai travaillé dessus pourtant ! Il fait 3 pages word pourtant :'(

I believe in Peeko-Sensei ~
~ Kloana
Article ajouté le Samedi 11 Février 2017 à 13h13 | |

Commentaires

Chargement...