Accéder au contenu de la page

Lexique du GFX


Vous êtes perdus par les termes techniques quand vous recevez un commentaire d'un spécialiste du GFX, ou quand vous lisez un tutoriel ? Ce lexique devrait vous aider !


Les types de créations



• LP : (ou Large Piece)
Il s'agit du plus grand format disponible. Il est utilisé pour les fonds d'écran par exemple.

• Bannière :
Correspond généralement à une image relativement grande, située en en-tête (ou header) d'un site ou forum. C’est ce qui va attirer l’attention des visiteurs.

• Signature :
Création généralement de forme rectangulaire, qui représente l'utilisateur. Sur un forum, on l'intègre dans la partie "Signature".

• Avatar/logo :
Format le plus petit.


Suite du dictionnaire



• Aliasing : (ou pixellisation)
Effet produit lorsque les pixels qui composent l'image deviennent apparents. Peut être du à un surplus de netteté ou à une mauvaise qualité des ressources utilisées.


• Brosse : (ou Brush)
Correspond aux formes de l'outil pinceau, elles peuvent adopter de nombreuses formes (que l'on peut télécharger sur le web) et servire à créer un fond ou bien simplement décorer. On peut les modifier de beaucoup de manières : pression, dynamique de forme, opacité etc.


• Bruit :
Le bruit sur un travail numérique correspond aux pixels parasites. Ce phénomène est présent quand la luminosité devient trop forte, ou qu'elle est mal gérée. Il peut aussi être présent quand une ressource de mauvaise qualité est utilisée.


• C4D :
À la base le terme c4d correspond au logiciel cinéma 4D, mais est généralement utilisé en graphisme pour décrire des formes abstraites pour les intégrer à la composition, Elles peuvent servir à ajouter un peu de tonus, de la profondeur, des effets de lumières, abstraits ou bien de fabriquer entièrement une signature.



• Cadre :
Utilisé pour habiller la création, afin de créer un effet de style, de la profondeur, ou bien de la simplicité, de la discrétion, etc. Le cadre n'a pour limite que votre imagination. Il n'est cependant pas indispensable, et parfois certains préfèrent ne pas en mettre.


• Calque :
C'est une "couche" transparente sur laquelle on dispose les éléments, il ne faut pas hésiter à en utiliser plusieurs, pour pouvoir manipuler chaque élément séparément et indépendamment les uns des autres.
Son utilisation IRL s'apparente à des feuilles de calque transparentes, comme pour décalquer un dessin.

• Cellule :
Chaque création est découpée de nombreuses cellules qui ont une utilité indicatives et permettent par exemple d'aider à repérer une erreur.

• Composition :
Représente la base de la bannière notamment la position des ressources, et ce avant l'intégration des réglages.

• Contraste :
Le contraste est une propriété intrinsèque d'une image qui quantifie la différence de luminosité entre les parties claires et sombres d'une image.


• Courbe de transfert de dégradé : (ou CTD)
La CTD permet de transformer les luminosités en teintes, elle relie les tons foncés d'une création avec l'une des extrémités de la courbe et les tons clairs avec l'autre extrémité, les tons moyens adoptent quand à eux des couleurs intermédiaires.


CTD violet/orange

• Détourer :
Technique généralement utilisée avec l'outil plume ou l'outil de sélection rapide (appelé également "baguette magique") qui permet de séparer un personnage ou un objet de son fond afin d'en faire un render (soit une image avec un fond transparent).


• Dégradé :
Diminution progressive de l'intensité d'une lumière, couleur. Peut servir de base pour créer le fond de votre travail.

• Filtre :
Correspond à un effet que l'on peut appliquer à une image ou une photo pour changer son aspect. On emploie également le terme filtre photoshop qui correspond aux effets prédéfinis par le logiciel.

• Flou :
Le flou est un filtre, disponible sous tous les logiciels. Il rend l'image moins nette, et diminue son grain.


• Focal :
Vient de "focus", représente ce qui attire l’œil en premier dans la création.

• Fondu :
Consiste à assembler plusieurs images sans qu’on ne puisse voir de séparation entre ces dernières, pour donner l'impression qu'elles ne forment qu'une seule image.

• Flow :

• Full C4D :
Style de création, qui consiste à n'utiliser que des C4D pour réaliser un graph'. Ce style permet d'apporter de la puissance, et jouer sur la notion de profondeur.


• GFX :
Abréviation de "graphics" (graphisme en français) qui signifie créer et représenter à l'aide d'éléments graphiques.

• Gomme :
Sûrement l'outil le plus important qui vous permettra de tout moduler selon vos envies. Elle permet de retirer les effets indésirables des calques sur votre création, comme un c4d qui passe sur la tête de votre render par exemple. Peut être remplacée par un masque de calque pour plus de sécurité et de précision, mais c'est plus délicat et fastidieux à utiliser.

• Incrustation :
Permet de constituer un ensemble cohérent, une harmonisation des différents éléments sur l'image, comme le render, les effets, les c4d. Pour ce faire, il faut jouer correctement sur la lumière, les couleurs et la profondeur.

• Isohélie :
L'isohélie permet de modifier le niveau de couleur en fonction des couches d'une images. Elle peut-être très utile pour améliorer un effet de profondeur.

• Kit :
Correspond à un pack comprenant avatar et bannière. Terme généralement utilisé lors des commandes graphiques.


• Lineart :
Il s'agit d'un contour dessiné, qui servira de repère pour un futur dessin, ou pixel art. Le lineart peut partir d'un dessin déjà existant, on peut parler d'un décalquage, dans cette situation. Un lineart est aussi la version propre d'un dessin, prête à être colorée.

• Luminosité :
Correspond au niveau de lumière. L'objectif est d'imiter le mieux possible le comportement de la lumière dans la composition. Une lumière possède une source et une direction. Et qui dit lumière dit ombre. Cette technique apporte de la profondeur à la création.


• Masque de fusion :
Permet d’indiquer quelle partie du calque sera visible, et quelle autre partie sera totalement cachée sur l'image finale.

• Masque d’écrêtage :
Comme le masque de fusion, le masque d’écrêtage permet également de déterminer des zones visibles ou cachées sur un calque. La différence est que le masque d’écrêtage est appliqué à un calque.

• Modes de fusion :
Définit la manière dont les pixels d'un calque au-dessus et celui en-dessous vont intéréagir. Si le mode de fusion est « normal » alors ces derniers n'auront aucune interaction (soit comme si IRL vous colliez une image sur une autre).

•Monochrome :
Travail qui ne comporte qu'une seule gamme de couleur. Vient du grec : « mono » et « chrome » qui signifie « une seule couleur ».


• Négatif :
Inversement des couleurs sombres vers des couleurs claires et vice-versa.

• Netteté :
Il s'agit de l'opposé du flou. Il met en valeur certains détails, mais doit être utilisé avec précautions : trop de flou peut générer de l'aliasing, de la pixellisation.

• Patern : (ou motif)
Image qui va se répéter autant de fois que l'espace que vous avez à remplir.


• Profondeur :
Composition qui s'étend sur plusieurs dimensions, qui n'est pas plate. Notion importante des créations.

• Réglages / calques de réglages :
Permet de manipuler aisément la luminosité, le contraste, la saturation, la vivacité des couleurs, les couleurs elles-mêmes. Ces calques peuvent être retouchés à tout moment, ce sont des calques "dynamiques".

• Render :
Un render est une image découpée à incorporer dans votre création, sur un fond transparent. Très utile, il peut représenter énormément de choses (manga, humain, animal...). Il peut être la pièce principale d'une création, ou bien un simple détail de fond.


• Saturation :
La saturation correspond à la vivacité des couleurs. Il faut savoir trouver un juste milieu : une trop faible saturation donne une image terne, une trop élevée peut être désagréable à l’œil. Un style saturé est possible, mais il faut être agile avec les calques de réglages, pour éviter de faire disparaître des détails.


• Scanline :
Les scanlines, littéralement des lignes de balayages, sont des traits en diagonales, d'un pixel d'épaisseur, à poser sur votre création.
Si vous souhaitez l'enregistrer sur Photoshop :
- Enregistrez l'image, et ouvrez là sous Photoshop.
- Faites Édition, Utiliser comme motif.
- Pour l'utiliser sur votre création, créez un nouveau calque, pressez ctrl+A, puis édition, remplir. Vous y trouverez votre motif.


• Smudge :
Appliqué grâce à l'outil doigt, le smudge permet de créer un fond relativement simple pour un render, de modifier un stock, d'ajouter des effets, etc. Le smudge consiste en un étalement d'une image, d'une couleur. C'est la technique que l'on peut qualifier de plus exigeante, elle demande beaucoup de travail, mais le résultat s'en suit.
ATTENTION : On apprend généralement aux débutants à smudger les bords du render afin d'incruster ce dernier au fond, c'est une erreur et cela ne rend pas beau !


• Space Art :
Le Space Art est un art à part entière qui consiste à recréer une scène tirée de l'imaginaire ou de la réalité, et met en scène des éléments de l'espace. L'artiste se doit de recréer des planètes, des étoiles etc tout en restant cohérent et esthétique.

• Splatters :
Type de brush qui prend la forme d'une éclaboussure.

• Stock :
A l'origine, un stock est une photo laissée à disposition par un photographe. Elle est libre d'utilisation, a condition de préciser d'où vient le stock. Cependant, le terme de stock a été déformé. Il est souvent utilisé pour désigner un dessin, sur lequel on laisse le fond, et sera travaillé en même temps que le sujet principal.
Si c'est possible, il est préférable de mentionner l'artiste, faîtes attention, si l'image est utilisée dans un projet autre que personnel (signature...) il faut l'accord de l'artiste.


©Pokémon/Nintendo

• Tagwall :
Ensemble de signatures réunies sur la même image afin de comparer, ou de suivre une évolution, ou encore de montrer un "Best-Of".

• Texture :
En peinture, la texture est la consistance de la toile (peinture) qui peut être recouverte de peinture mais aussi de différents matériaux qui sont ajoutés, tels que le métal, le bois, le cuir, le sable, etc... La texture de la peinture stimule deux sens différents, le toucher et la vue. Dans le GFX, les textures sont utilisées pour ajouter des détails dans le travail. On peut par exemple ajouter du bois, des fibres de tissu etc et laisser ainsi parler son imagination.


• Typographie :
La typographie désigne le texte que vous allez appliquer à votre création. C'est un ensemble, qui comprend la police, son emplacement, et les effets apportés. Elle doit s'incorporer dans votre travail, et ne doit pas être ajoutée à la dernière seconde. Elle n'est pas nécessaire, si vous estimez que cela surcharge le tout.


• Vector :
Style graphique qui recourt à l'utilisation de formes géométriques basiques en aplat de couleurs ou en masques d'écrétage. C'est un style généralement orienté manga, il est très coloré. La profondeur est à éviter sur ce genre de signatures.



Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
08/07 - Épée et Bouclier
  • Phénomène Gigamax
    Pokémon exclusifs
    Différences versions
    Nouveaux Pokémon
    Pokédex de Galar
    Nouveaux Talents
    Arènes
    Personnages
    Étymologies
    Artworks Pokémon
    Artworks Personnages
    Artworks Divers
04/07 - Pokémon GO
  • Pokémon Chromatiques
    Études Terrain/Spéciales
    Combats en Raid
    Cliché GO
04/07 - Dossier Shasse
  • Taux au Safari des Amis
    MàJ récentes
    12/06
    Guide chasse aux Zarbi
    Zarbi sur RF et VF
    Manaphy (vue générale)
    06/06
    Logiciel d'Angeflo
    ShinyDex.com
    04/06
    Outils de shasse (accueil)
    Coup d'Boule 2G
    31/05
    Pokédex de la Shasse v3.1
    Arbre à Miel (limite d'usage)
    Fuyards Plat. (astuce temps)
    Radio HGSS (astuce temps)
03/07 - Rumble Rush
  • Guide des lieux
    Archive des événements
    Défis limités
    Rouages
    Pokédex
03/07 - Evendex
  • Events du moment / à venir
Réseaux sociaux
Partenaires




Publicité