Accéder au contenu de la page

Interview de fanfic : "Disaster Squad" de Rodstar



Nous plongeons aujourd'hui dans une réécriture esprit réaliste de notre licence favorite, avec la fanfiction Disaster Squad de Rodstar. Une autre vision de l'univers Pokémon nous est offerte dans son texte, qu'il prend maintenant le temps de nous exposer pour notre plus grand plaisir ! Pour plus de détails sur la vie quotidienne de personnages immergés dans le monde Pokémon, n'hésitez pas à aller lire la fiction directement !

Entrons dans un nouveau monde

Comment présenterais-tu l'univers de cette fic ?
C'est un univers que j'ai pensé pour être le plus réaliste possible et coller au mieux à ce que serait notre monde si nous avions des Pokémon. Vu la puissance et l'utilité possible de ces êtres vivants, il est certain que beaucoup d'éléments de notre vie quotidienne, et de nos institutions seraient très différents, sans même être en relation directe avec le dressage et la compétition à proprement parler. Mais en même temps, des gens très normaux peuvent y vivre et y faire leur vie sans pour autant trop différer de nous. Je voulais présenter le quotidien de gens pris entre les deux, les "invisibles" du monde Pokémon, comme un médecin, un juriste, un responsable de la faune…

D'où t'es venue l'idée à la base de cette fanfic ?
L'idée date de loin, de mes vieux forums de RP, et même de mes premières moutures de fanfics où je présentais plus des instances dirigeantes que ce qui se passait "sur le terrain". Là où ça a vraiment pris forme, c'était avec les trailers pour Sun & Moon, et surtout les véhicules présentés dans certains artworks pendant les premiers trailers. Je me suis dit "tiens des gens peuvent utiliser ça en plus de leurs Pokémon, pourquoi ils le feraient ?" alors qu'on venait de nous présenter le système des Poké-Montures, qui "devrait" rendre obsolète ce genre d'engins.

As-tu été influencé pour cette œuvre par d'autres textes du site ?
J'étais un avide lecteur des fics du site dans ma jeunesse, mais j'ai pris une grande pause. Je suis revenu lire quelques mois avant de commencer Disaster Squad et les fics de Lief97 (avec Effacé), Drayker (Apocalyptica), Kazumari (une grande partie de ses fics - Codélia Network notamment) et Flageolaid (Magical Girl) m'ont remis le pied à l'étrier tout en me reconnectant avec l'écriture "moderne" si je puis dire. Leurs personnages et leurs histoires bien construites m'ont grandement motivé. Mais, je ne vais pas le cacher, je suis, et j'ai toujours été un gros fanboy de Domino et de sa saga Smirnoff (qui ont été abordés dans le dernier Journal). L'ambition de faire une fic plus "basée sur les personnages" vient surtout de mon admiration pour lui.

Les aventures sous terre

Comment as-tu élaboré le scénario de cette fanfic ?
Comme j'ai commencé à esquisser juste avant, l'ambition de la fic était de faire un récit plus "centré sur les personnages". Après coup, il est clair que je partais sur un slice-of-life avec quelques scènes d'actions, mais le but de départ était vraiment de raconter l'histoire de mon "petit groupe" de joyeux lurons. Le postulat de base était, et est toujours assez clair : des professionnels du monde Pokémon dont les compétences sociales ne sont pas forcément adaptées à leurs postes actuels se retrouvent à travailler ensemble dans une mission de gestion de crise.

J'ai donc commencé par créer mes six personnages principaux (six me semblait bien, permettant facilement de former des duos et trios), puis à élaborer ce que leurs relations allaient pouvoir être. Puis j'ai réfléchi à une trame de fond, qui les lierait tous par-delà leur travail et qui aurait racine dans leur passé, ou du moins un peu avant le début de la fic. Ensuite j'ai découpé en "arcs" les différentes grosses évolutions et nouvelles arrivées que je voulais dans l'équipe, et... voilà !

Comment définirais-tu les (principaux) personnages ?
Ils sont tous bons dans ce qu'ils font mais le font mal selon leurs collègues / leurs supérieurs / leur famille. C'était l'idée de base. La plupart sont de fortes têtes qui font ce qui leur plaît, mais d'autres sont beaucoup plus rusés afin d'arriver à leurs fins. Pour rentrer un peu plus dans les détails de mes pitchs de départ pour les "six" :
- Léanne est une médecin no-nonsense qui aimerait juste couler ses jours à soigner des Pokémon et à jouer à des MMO quand elle n'est pas en poste. Malheureusement pour elle, elle est acerbe et dit ce qu'elle pense.
- Arica est une stagiaire ambitieuse à la recherche de reconnaissance qui veut tout tout de suite et qui est assez égoïste sur les bords, tout en étant très prompte à se dédouaner sur les autres. Fort heureusement, quand elle est sûre d'elle, elle dépote.
- Sulian est un tout jeune Pokémon Ranger qui apprend durement qu'avoir le job de ses rêves ne veut pas dire avoir les missions de ses rêves. Impatient mais néanmoins talentueux, il se sort toujours à peu près de toutes les embrouilles.
- Victor est un juriste venant d'Alola, qui a importé la philosophie locale de prendre les choses en allant. Comme il fait tout à son rythme, il a beaucoup de mal à travailler avec les autres et n'aime pas être brusqué.
- Davin est un bon Éleveur qui commence à prendre du galon. Cependant, enchaîner rupture et mutation n'améliorent pas son complexe d'infériorité et sa peur de décevoir.
- Nathanaëlle est une technocrate glaciale et glaçante qui veut que tout soit fait dans les codes. Elle ne supporte pas les initiatives non provoquées, et n'hésite pas à la faire savoir. Paradoxalement, elle fait aussi peu cas de la hiérarchie quand elle considère qu'elle est plus efficace que ses supérieurs.

Referais-tu les choses de la même manière si tu devais commencer l'écriture d'une telle fic aujourd'hui ?
Alors peut-être pas exactement. Je pense que sur la forme je suis plutôt bien parti, la conception de personnages, c'est mon dada et je recommence quand je veux. Par contre je pense que je creuserais quelques points de manières plus approfondie.

Déjà, me concentrer sur un pitch plus clair pour moi et pour les lecteurs, quand j'ai dû rentrer la description sur le site, ça a été la misère totale. Je l'ai un peu remaniée après quelques chapitres, mais ça reste très très bancal et j'en ai honte. Je pense aussi que ça m'aiderait à voir où je veux aller plus facilement.

Ensuite, penser plus tôt et plus en amont à "l'intrigue centrale" principalement parce qu'en tant que fan de séries complexes, je ne peux pas m'empêcher de la lier au passé des personnages et que ça finit toujours par me retomber dessus avec des paradoxes temporels ou des fenêtres de temps beaucoup trop étroites pour ce que j'essaye de caser dedans. Là encore, pensez y penser plus en amont aurait été pratique pour caser plus de foreshadowing dans mes premiers chapitres, et aurait permis de rendre mes personnages plus crédibles, parce que j'en aurais encore plus connu sur leur passé.

Et enfin pour mon troisième grand point, arrêter de me mentir dès le départ en me disant que j'allais faire de l'action et du drama très rapidement et tout de suite me concentrer sur du slice-of-life total. Cela m'aurait éviter pas mal de blocages lors de l'écriture, et aurait évité d'embrouiller le lecteur, qui aurait pu plus facilement se dire "ah oui, cette situation est réglée si rapidement parce qu'elle n'était pas très importante pour le récit". Cela aurait donné plus d'impact à mes passages plus importants en les mettant en relief aussi.

Au pays des Merveilles

Pourquoi avoir choisi la région de Sinnoh spécifiquement comme cadre à Disaster Squad ? Son concept pourrait-il être étendu à d'autres régions, peut-être est-ce déjà en projet ?
Alors déjà parce que Sinnoh, best région. Remake 4G when ?! Ensuite parce que j'ai l'habitude de travailler dessus, je la connais comme ma poche et l'idée d'y retourner était une évidence. D'y retourner, parce qu'au départ, Disaster Squad devait se passer dans une région que j'avais inventée. Puis, voyant l'ampleur du projet et de tous les systèmes débiles que j'allais vouloir introduire sans pour autant arriver à les justifier et à les rendre intéressants, je me suis dit que j'allais rester en terrain connu, dans le canon et que j'aurais tout le temps de me faire plaisir sur mes délires plus tard.

Une autre raison est parce que certains de mes amis IRL qui me lisent ont lu des manuscrits de ma première fic, qui se passe à Sinnoh, et de sa suite, et que Disaster Squad est pensée pour pouvoir s'y intégrer, mais sans avoir besoin de connaître ce qu'il y avait avant. Je peux glisser des easter eggs sans que ça se voit et tout le monde est content. Je n'ai pas vraiment l'intention de sortir de Sinnoh, bien que l'intrigue se passera certainement dans d'autres régions par moment, notamment Hoenn et Rhode.

Cette envie de montrer les aspects réalistes du monde Pokémon viennent-ils d'un manque que tu ressens par rapport aux supports officiels, jeux ou autres ?
Alors je ne ressens pas vraiment de "manque" à proprement parler. Le canon nous donne pas mal d'indices, d'indications et on se fait une bonne idée si on y fait attention.

Mais il est vrai qu'on n'a que peu de "vrai" contenu sur des instances dirigeantes ou administratives, le plus qu'on ait eu étant Alola, je pense. Ce qui n'est pas forcément un mal, puisque ce n'est jamais trop le propos de la licence, qui est bien plus portée sur les valeurs de partage, d'entraide et d'échange.
Cependant cette "partie invisible" est vraiment géniale pour moi en tant qu'auteur parce que je peux imaginer tout et n'importe quoi tant que ça ne rentre pas en conflit direct avec ce qui a été énoncé. Je peux avoir des dizaines de headcanons différents, qui seront peut-être totalement le contraire de ceux d'un autre auteur et aucun de nous n'aura tort.

C'est pourquoi j'estime que je n'essaye de "combler" un vide, mais que je propose ma vision de la face cachée du Monde Pokémon, avec mes histoires de Fédération, de tribunaux spécifiques ou de centres d'études sur les flux migratoires.

D'où t'es venu le nom de cette équipe, Disaster Squad, et donc le titre de la fanfic par la même occasion ? D'ailleurs pourquoi cette volonté de mettre en scène une équipe spécifiquement ?
Alors à l'époque, de mémoire, Suicide Squad venait de sortir au ciné. Je suis à des années-lumières des films de super-héros, mais pas mal de mes amis en parlaient. À ce moment-là cherchais un nom pour la fic. Comme elle était basée sur des personnages qui allaient former une équipe, je trouvais normal de donner le nom de cette équipe à l'œuvre. Problème, je n'arrivais à rien en français, ou alors tout ce que je trouvais connotait du Donjon Mystère et ce n'était pas vraiment le but.

Avec le titre et le pitch du film (qu'on m'a gentiment résumé, mais bon c'est ressorti depuis) j'avais mon Squad. Ça me rappelait Squadron, et donc un sous-entendu militaire pour moi, qui faisait un peu plus sérieux. Le "Disaster" est venu du fait qu'au début ils devaient gérer les situations impossibles. Les personnages, qui étaient bons mais qui ne pouvaient travailler avec personne d'autres qu'eux ne pouvaient intervenir qu'en cas de désastre imminent ou quand tout le reste avait échoué. J'avais mon Disaster qui servait d'un joyeux double-sens : ils interviennent en cas d'urgence, mais sont quelque peu des problèmes eux aussi. J'ai essayé de repasser l'idée en français, mais rien ne me semblait coller, et mes tests les plus concluants finissaient en ersatz de Grande Vadrouille donc j'ai laissé tomber.

L'équipe s'est un peu imposée d'elle-même. Au début, je voulais juste raconter le quotidien de chacun et les liens qui les liaient malgré eux, par exemple dans le premier jet, la médecin connaissait l'Éleveur et le Pokémon Ranger, mais n'avait aucune raison de traîner avec un juriste. Ça permettait de créer une sorte de toile où au bout d'un moment tout le monde pouvait interagir, mais qui prenait beaucoup trop de temps à se poser à mon goût.

Faire une équipe et leur donner une mission en plus de leur travail habituel s'est imposé comme solution. Ils avaient maintenant une raison de tous se retrouver et donc de se stimuler mutuellement, mais en plus j'avais de bonnes raisons pour que certains ne soient pas toujours là, ce qui me permettait de varier les plaisir et les situations. L'ambiance au bureau de la Disaster Squad et les pauses thé/café changeant beaucoup suivant les protagonistes.

De l'autre côté du miroir

Comment tiens-tu compte des commentaires que tu reçois sur cette fic ?
Bon déjà un remerciement s'impose : Flageolaid et LunElf, vous roxxez du poney (mince c'est encore d'actualité, ça ?) merci pour tous vos commentaires !

La question maintenant : j'essaye déjà de répondre aux interrogations et remarques sur mon cadre réaliste du mieux que je peux tant que ça ne spoil pas. Le plus souvent les questions me permettent d'avoir d'autres idées et donc d'intégrer d'autres éléments par la suite. Ce qui est franchement gagnant-gagnant pour moi, et pour les lecteurs aussi, j'espère !

Quand on me pointe un problème, j'essaye de le corriger, le plus souvent avec un petit retcon dans le chapitre suivant si je le peux. J'ai toujours quelques chapitres d'avances d'écrits, donc je peux me permettre de glisser ça et là des correctifs rapides. J'essaye de faire particulièrement attention aux commentaires sur les réactions et dialogues des personnages. J'essaye de faire en sorte que chacun ait son style d'expression et quand on me pointe que ça semble étrange qu'untel utilise telle expression, je tends à y faire plus attention et à aller relire et vérifier leur manières de s'exprimer pour la suite.

Quelle est la chose dont tu es le plus satisfait au sujet de ce texte ?
Mes personnages, sans nul doute. Comme je l'ai certainement dit bien trop de fois, dans la plupart de mes fics ou même de mes RP, mes personnages se sont souvent trop fait porter par le scénario que j'avais pour eux. Le but de Disaster Squad était de me prouver que je pouvais avoir plus d'un personnage travaillé et à peu près réaliste et qu'il n'abandonnerait pas tout pour se plier au scénario. J'estime avoir réussi au moins sur le point réaliste pour ceux qui ont déjà eu un focus particulier. Je suis moins convaincu pour d'autres, particulièrement un du cast principal qui m'échappe encore un peu et mes personnages secondaires qui auraient bien besoin d'un peu plus de travail. Mais dans l'ensemble j'avais fait cette fic pour mon sextet et j'en suis très satisfait.

Si tu devais réécrire cette fanfic, quelle est la chose que tu améliorerais en priorité ?
Les descriptiooooons ! J'aime beaucoup les dialogues. L'exposition dans les dialogues c'est bien aussi. Les dialogues ça permet de transmettre la pensée des personnages. Mais mes lacunes en description me font vraiment défaut dans Disaster Squad. Entre les explications qui pourraient être plus concises, claires et digestes et les personnages qui pourraient être plus réalistes si je parvenais à mieux les décrire ainsi que leur langage corporel sans que ça ne devienne affreux à lire, il y a du travail. Il est clair que j'ai d'autres priorités aussi, mais c'est clairement quelque chose que je voudrais améliorer tant sur le début de la fic que sur qui reste à écrire.

Et ce qu'on y trouva

Cette fanfic marque-t-elle une évolution dans ton écriture ?
Une renaissance plutôt, oui ! Quoique, je n'ai jamais vraiment arrêté d'écrire, j'ai migré des fanfics aux forums RP pendant un bon bout de temps. Ce qui a ses bons et ses mauvais côtés, il ne faut pas le cacher. On va dire que c'est ma renaissance en tant qu'écrivain solo.

Disaster Squad est mon premier vrai travail de création de personnages et de scénario "sérieux" -comprendre : qui ne sont pas faits en yolo en deux semaines puis advienne que pourra-. J'ai tenté plusieurs méthodes de travail, j'ai gardé un petite héritage de mes vieilles fics et de mes RP. J'ai appris à gérer plusieurs points de vue à la fois, à (tenter) d'économiser des dialogues, à manier du foreshadowing et autres joyeusetés, que je faisais à l'instinct avant mais que j'ai essayé de planifier cette fois.

J'ai certainement eu les yeux plus gros que le ventre sur certains points, mais je pense pouvoir qualifier Disaster Squad de "fic de graduation". Je l'ai commencée quand je suis rentré dans la vie active et je pense que ça sera une œuvre qui définira ce que je ferai plus tard.

As-tu prévu une suite ou un prologue à cette fic, ou d'autres textes dans ce même univers peut-être ?
Comme dit un peu plus tôt, mes premières fics peuvent rentrer dans l'univers de Disaster Squad. Loin de moi l'idée de vouloir faire un Rody Cinématic Universe ceci dit, les liens sont plutôt lâches et il n'y a et n'aura aucun prérequis pour se lancer dans les différentes fics.

Niveau prologue, si tout se passe bien, tous les personnages principaux auront leur passé d'explicité à la fin, je n'en aurai donc pas vraiment l'utilité. Du côté de la suite, je ne pense pas vouloir partir sur une autre Disaster Squad (certaines sont censées apparaître par la suite, mais sans plus) et tous mes personnages ont déjà une situation finale bien déterminée, je ne pense pas me lancer dans une telle aventure.

J'ai un ou deux autres projets encore dans le bouillon, mais ils sont dans des univers totalement différents cette fois, donc pas de croisements possibles. Non, je pense que Disaster Squad marquera la fin de mon exploration de cet univers réaliste particulier. Il va certainement me coller à la peau plus tard, mais j'ai encore pas mal de temps avant d'en refermer la couverture.

Un dernier mot pour conclure cette interview ?
Déjà, merci pour l'interview, ce fut un plaisir ! Ça m'a bien remotivé à me remettre plus activement à l'écriture, ahah. Ensuite un gros merci à mes lecteurs et commentateurs, parce que sans eux la fic n'aurait certainement pas dépassé le chapitre deux. Et enfin je vous invite à lire les textes de mes confrères, parce que la communauté des écrivains du Bip est super cool, qu'il y a autant de partis-pris qu'il y a d'auteurs et qu'il y a forcément une fanfic qui vous plaira. Si vous êtes sur cette page, je suppose que vous connaissez déjà le Journal, mais sachez que l'équipe de rédaction est géniale aussi et qu'elle se décarcasse pour vous proposer du contenu de qualité à chaque numéro.

Bon et pour finir, parce que j'ai quand même réussi à faire toute une interview sans humour non sens et jeux de mots débiles, je dirai pantouflosaure.



Interview par Soundlowan

Retour en haut de page
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% dès 50€ d'achat avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité