Accéder au contenu de la page

Catastrophe de Noël de Pokeclément

Salut, je suis un Mentali, mais pas n'importe lequel, celui du Père Noël. Mais bon, je ne peux pas rester trop longtemps, j'ai du travail, alors contentez vous de me suivre. Je vais vous faire une petite visite guidée, là nous sommes dans la chambre de papa Noël, ou Ferdinand, c'est son vrai prénom. Noël, c'est juste son surnom. Si vous voulez tout savoir, son vrai nom est Ferdinand Terens, et il est passé de chiffonnier à Père Noël, je vous jure, il y a des cas. Bref, c'est là que je dors, il y a mon panier avec air conditionné. Mais je m'égard, en fait le seul truc intéressant ici, c'est l'atelier. Allons-y, si vous voulez bien me suivre.
Nous y voilà, c'est super grand, il y a des machines partout. C'est plein de vie et d'activité, moi j'adore. Regardons un petit peu, voilà la machine la plus importante : la machine à café, sans elle les employés ne survivraient pas. Je ne vous raconte pas le stress à cette époque de l'année. Eh oui, pour les petits bêtas qui ne savent pas lire un calendrier, c'est bientôt Noël, et il règne une activité sans précédente ici. On s'en fout, on est super bien payés pour les heures supplémentaires. Travailler plus pour gagner plus, eh oui, ça existe… Mais seulement chez le Père Noël ! Donc, ici il y a des tas d'employé, ils aiment bien leur boulot, mais c'est très épuisant à la longue et…
-Mais ça ne va pas de bousculer les gens comme ça ?!
-Pardon Mentali, je devais mettre les rubans dans la machine à couleur.
-Tssk, que ça ne se reproduise pas Laporeille, sinon…
-Oui, oui.
Ca, c'était Laporeille, un employé de la section emballage. Comme vous l'avez remarqué, j'ai pas mal d'autorité, c'est ça être le pokémon préféré du Père Noël. Comment ça vous voulez le rencontrer ? Humpf, je vous trouve bien autoritaire, ça va pour cette fois. Suivez moi, voilà le bureau. Ne faites pas attention à l'écriteau : « Big Boss » c'est juste un de ses délires. Bon entrons.
Nous y voilà, vous voyez le gros bonhomme avec des bretelles, c'est lui le papa Noël, je sais c'est dur d'y croire au début, mais on finit par s'habituer.
-Salut le gros panneau publicitaire de Coca Cola.
-Bonjour Mentali. Ne m'appelle pas comme ça, tu sais bien que ça me frustre.
Oui, un détail, ce gros patapouf parle au pokémon, eh ouais, encore un talent du Père Noël. Bon, là il est un peu occupé, il fait sa liste d'enfants. Bof, vous voulez voir ? O.K, mais c'est pas aussi marrent. Il y a juste le petit Farfuret qui lui dicte les noms, et lui qui répond, parce que ce type sait TOUT sur vous. Je sais pas comment, mais il sait tout. On peut rien lui cacher c'est dingue.
-Alors, Océane premièreskitt'
-Ah, oui, elle est chouette celle-là. O.K, mettons lui des cadeaux à Océane, parce qu'elle le vaut bien.
-Michael Dominus.
-On va lui donner son pack de bières comme d'hab.
Vous voyez, ce n'est franchement pas si intéressant. Dire qu'il fait ça toute la journée, pauvre vieux. Allez, si vous voulez voir quelque chose de vraiment cool, suivez moi. Voilà le bureau juste là, c'est celui de Cadoizo. C'est le service des F.B.I portés disparus. Les Flics Bizarres Idéalistes. Me demandez pas pourquoi ils s'appellent comme ça, eux aussi l'ignore. Bien allons-y.
Donc voilà, oh, on dirait qu'ils sont plongés sur une affaire. Je vais voir si on peut leur parler, je ne vous promet rien.
-Yo Cadoizo, ça va comme tu veux aujourd'hui ?
-Mentali… Qu'est-ce que tu veux ?
-Je suis avec des amis, ils sont de Pokébip et font un reportage sur l'antre du Père Noël, tu veux bien leur parler de ton service ?
-D'accord, d'accord. Mais rapidement, je suis justement plongé dans une affaire.
-T'inquiète, c'est rapide. Allez-y.
-Donc bonjour, je suis Cadoizo Malone, voici mon équipe, Korillon, Momartik, Qulbutoké, Cerfrousse et Lockpin. Nous travaillons au F.B.I, une section spéciale, chargée de s'occuper des problèmes liés aux disparitions des employés de l'atelier. Ca arrive souvent, pour différentes raisons, stress, voleur, terroristes, mais il y en a qui sont enlevés, rarement pour des rançons, mais pour les secrets de Noël, nous sommes justement ceux qui doivent les retrouver et les ramener. Tous ceux qui sont ici on signé un contrat véreux qui les condamne à travailler ici pour le restant de leur vie. Le Père Noël est très stricte, et il est hors de question pour lui de perdre de quelconque façons ses employés.
-Merci Cadoizo, vous travaillez sur quelle affaire en ce moment ?
-Il y a le Rondoudou de la fabrique des jouets qui a disparu, on pense que c'est un enlèvement. Me répond Momartik.
Vous voyez, ici ils sont très cool. Si vous voulez de l'action, on ferait mieux de les suivre, c'est excellant, croyez moi.

Voilà, ils cherchent des indices, ils interrogent les employés, un truc vachement utile. Regardez.
-Eh Stalgamin ! Demande Cadoizo. Qu'est-ce que tu faisais hier soir ?
-Moi ? Euh ça dépend à quelle heure ? Pourquoi ?
-On a enlevé Rondoudou, tu sais quelque chose ? La dernière fois qu'on l'a vu c'était hier à 21h 24.
-Nan j'en sais rien.
-MENTEUR ARRETEZ LE !
Voilà, c'est un truc pour intimider ceux qui mentent, Cadoizo est très très fort pour ça, croyez moi. Tiens, voilà Lockpin.
-Chef, j'ai reçu un témoignage intéressant, il semblerait que Rondoudou soit sortit dehors hier à 21h30. C'est un Skitty qui m'en a informé.
-Bien agent Lockpin, mais qu'est-ce qu'il allait faire dehors ?
-Pause pipi, répond Qulbutoké, on a pas de toilettes ici rappelles-toi.
-Ah oui, eh Mentali, fais moi plaisir reste pas dans nos pattes d'accord ?
-Mais agent Malone, c'est pour le reportage.
-Bon, rends-toi utile alors, va me chercher Momartik, Korillon et Cerfrousse.
Allons les chercher, oh ben ils ne sont pas là. Une petite seconde… Voilà c'est bon. Comme vous l'avez remarqué, on n'a pas de toilettes ici, c'est bête hein ? Depuis des années qu'on le demande à Ferdinand, que dalle, pas assez de moyens qu'il nous répond. Bref, ils discutent d'indices, mais ce n'est pas si important. Allons voir les appartements des employés en attendant. Voilà, c'est ici, les petits placards que vous voyez. Vous vous dites qu'ils sont mal logés ? Ne vous en faites pas, c'est juste pour faire dodo, le reste du temps ils travaillent. Même en Eté ? Euh non, on a des vacances, vous inquiétez pas. Le travail c'est du début de l'Automne jusqu'au 25 Décembre. Bah ouais, on est tranquille le reste de l'année, ici ça travaille comme des fous, ils nous faut bien du temps pour récupérer ? Moi ? Ca n'a rien à voir, je suis les pokémon préféré du Père Noël. Eh oui, vous êtes jaloux hein ? Je suis le meilleur bref… Au fait, pour Ferdinand, si il y a un truc que jamais je ne pourrais lui pardonner, c'est cette fichue pub pour Coca Cola. Sans ça, il serait vert et blanc, et non rouge et blanc. Oui je préfère le vert ! LE VERT EN FORCE LE ROUGE C'EST NUL ! Bon, retournons dans l'atelier. On va voir où en est notre équipe de choc.

Aha, les voilà, hum, ils sont en train de réfléchir à quoi faire je suppose. Oh ils sortent, venez on va les suivre. Bien sur qu'il ne fait pas si froid dehors ? Vous vous croyez où ? Comment ça au Pôle Nord ? CA NE VA PAS LA TETE ! STYLE ON VA S'INSTALLER LA BAS ! Pff, vous avez de ces idées vous autres, allez venez, je vais vous montrer. Eh oui, EH OUI ON EST AUX BAHAMAS ! Cachés bien sûr, mais bon. Oui il y a toujours un peu de neige, mais en fait il fait chaud, la neige c'est pour le décor, on va suivre la petite bande. Hum ? Quoi l'atelier ? Ah oui, oui en effet il ressemble à une usine nucléaire, enfin bref, vous savez… Les jouets ben ça ne se fait pas tous aussi rapidement, il faut un peu d'énergie euh… Nucléaire quoi… HUM HUM. Allons-y.
Ils avancent, par-ci par-là, regardez Momartik, Cerfrousse et Cadoizo ont vu quelque chose, allons voir.
-Purée Mentali t'es lourd !
-Désolé Cerfrousse, on est très curieux…
-Mais c'est dangereux ici.
-Tais-toi Cerfrousse, dit Cadoizo. Korillon, tu peux y aller !
-O.K. EH VOUS LA MAINS EN L'AIR SORTEZ ET DONNEZ NOUS RONDOUDOU ! IL NE VOUS SERA FAIT AUCUN MAL !
Hum… Ils ont trouvé leur coupable, regardez moi ça, eh mais. Où est cet abruti de Qulbutoké, on va demander à Cadoizo.
-Il est à l'intérieur, il va essayer de raisonner le suspect. Mince il sort.
Ah c'est un Castorno… Qu'est-ce que c'est laid BOUARK, dire que Ferdinand voulait en engager un. Heureusement que je l'ai fait virer… Et envoyer au marais de Verchamps, et puis noyé par un pote à moi, un Cradopaud. EH PUREE IL EST ARME ! Baissez vous les caméramans !
-JE NE VEUX PAS ALLER EN PRISON !
Il tire, mince restez à terre, oh Cadoizo, il a réussit, il est vachement fort. Vous pouvez vous relever.
-Bien joué Cadoizo.
-Ouais, c'est nul de tuer, mais il le fallait.
Qulbutoké sort, il a le Rondoudou avec lui, ah c'est une blonde lipstické. Enfin bref elle est sauvé et…
-ENFIN UNE VRAIE RONDOUDOU VERSION PARIS HILTON ! Ce n'est pas un Chuchmur ? COOL !
Voilà un Delcatty qui roule une pelle à la kidnappée, on touche le fond. Bref, voilà, vous avez vu un peu comment se passait les choses ici. Je vous dit au revoir, et JOYEUX NOËL !
-Fin classique… EH F.B.I, on recherche un auteur qui s'est enfui !
-Cadoizo, c'est fini !
-On s'en fiche, mains en l'air, je vous arrête tous !
-ARRETE DE MALTRAITER LES CAMERAMANS ! ILS SONT DE POKEBIP !
-Encore une secte étrange hein ? Allez, suivez moi, tous, on va tuer la secte.
-Oh purée. Bon, euh… Je vais arranger ça hein ? Ne vous en faite pas et…
HAPPY CHRISTMAS, Meri Kurisumasu, FELIZ NAVIDAD et surtout… JOYEUX NOEL!

>> Retour à la page du concours
Recherche
Communauté Pokébip
Journal des rédacteurs
Réseaux sociaux
Boutique
Tous les produits du Pokémon Center sont disponibles chez Meccha Japan. Économisez 5% avec le code PKB5 !

Partenaires



Publicité