Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Le Grand Essaimage T.1 : L'éveil de l'Essaim de Malak



Retour à la liste des chapitres


Evaluation de Lief97

Expression


Très bonne ! On est presque aussitôt emporté par l’histoire, grâce à ton style, simple mais efficace. C’est fluide et agréable, avec une bonne aération du texte, et un juste milieu entre la narration et les dialogues. J’ai très peu de choses à soulever à ce niveau-là, le seul défaut étant les quelques fautes d’orthographe qui traînent par-ci par-là. Elle sont heureusement assez rares.

Histoire


L’histoire est cohérente et très prenante. Tu décris aussi bien les combats que la politique. D’ailleurs, habituellement la politique n’est pas du tout mon genre, et c’est surprenant à quel point tu as réussi à rendre ça intéressant et crédible. Tout semble parfaitement s’enchaîner. L’originalité de ton histoire réside dans le fait que les deux pays en guerre sont très différents l’un de l’autre : D’un côté des humains possédant une armée et une technologie très avancée, de l’autre des Pokémon Insecte très nombreux et organisés qui profitent du Thisme pour envahir plus facilement le Conglomérat. Ce premier tome est assez court, mais je trouve qu’il permet vraiment de bien s’immerger dans ton univers. Comme tu le dit à la fin, il ne s’agit que d’une sorte de prologue, et je peux t'assurer qu’il est réussi et donne très envie d’en savoir plus sur cette guerre.

Personnages


Les personnages sont nombreux. Dans des cas comme celui-ci, j’ai toujours tendance à me perdre, à confondre certains d’entre eux et oublier le rôle tenu par les secondaires. Le point fort de ton histoire, c’est que chaque personnage a un caractère qui le définit parfaitement et qui permet de se souvenir très facilement de qui est qui. Leur développement est intéressant également, même si pour ce qui est de Koha Gariul, j’ai trouvé que son évolution, du passage d’enfant pauvre à celui de prince qui doit oublier son passé, a été un peu rapide.

Ce qui est assez étrange après la lecture, c’est qu’on ignore qui est le héros de cette histoire, car chaque personnage ou presque a un chapitre entièrement consacré à lui, et les apparitions de chacun sont récurrentes. Finalement ce n'est pas si gênant, et le fait de changer de point de vue entre plusieurs d’entre eux est intéressant : Tu as réussi à maîtriser tous les aspects de tes personnages. La plupart d'entre eux sont attachants. Un autre point positif, c'est que même les antagonistes semblent parfois avoir de bonnes raisons d'agir, comme Fitvirol par exemple. C'est intéressant de voir à quel point parfois, la frontière entre le bien et le mal semble fragile. Mention spéciale aux Fakemon également, qui pourraient très bien rendre dans un vrai jeu Pokémon, et à qui tu as accordé des noms toujours bien trouvés.


Avis


Si cette fic n’est qu’un prélude, elle est toutefois très bien écrite et maîtrisée, et c'est un parfait début pour une suite qui s’annonce riche en évènements. Je l’ai presque lue d’une traite tant elle a réussi à piquer ma curiosité, alors qu’il ne s’agit pas du genre de fic que j’apprécie d’habitude. J’ai peu de choses à te reprocher, et je ne peux que t’encourager à écrire la suite. Je ne peux qu’ouvrir les portes du Panthéon à ta fanfic !

28 chapitres lus, évalué en 02/2017

Note : 18.2 / 20


Evaluation de Soundlowan

Expression


Puisque nous commençons par là, je dois dire que c’est malheureusement l’aspect le plus fragile de ton texte mais de fait celui sur lequel tu peux largement t’améliorer, ce qui est positif finalement. D’ailleurs, c’est peut-être le plus fragile mais ça n’en est pas mauvais pour autant loin de là, globalement tes scènes sont travaillées, les descriptions très visuelles et tu sembles fait pour décrire l’action. Il est aussi tout à fait pertinent d’avoir alterné différents endroits et donc intrigues d’un chapitre à l’autre, car même si tout est lié cela entretient la volonté d’en apprendre davantage sur chaque lieu d’action et n’en laisse aucun de côté. Je répète donc que c’est une fiction intense et passionnante à suivre, le genre qui emporte et empêche de décoller avant d’avoir fini sa lecture.
Cependant, il reste beaucoup de points que je ne peux pas passer sous silence et qui parasitent donc cette même expérience de lecture. Des fautes d’abord, surtout de conjugaison qui impactent la lecture, un fait d’autant plus dommage pour un texte de cette qualité. On sent d’ailleurs les passages où tu as sans doute écrit pas au mieux de ta forme voire dans l’urgence, les fautes s’y multiplient. J’ai aussi repéré plusieurs répétitions, souvent deux formules employées à la suite voulant dire exactement la même chose, mais parfois ce sont aussi deux mots identiques répétés dans une seule phrase ce qui est vite trop redondant pour suivre l’intrigue de manière fluide et agréable. On constate de la même manière des changements dans les temps employés à plusieurs reprises, ce qui est très déstabilisant à la lecture quand on passe brutalement du passé au présent et inversement. Toujours dans la même veine il y a quelques mots manquants dans certaines phrases, des conjonctions ou mots de liaisons la plupart du temps, sans doute des erreurs d’inattention ou des fautes de frappe plutôt qu’autre chose. Enfin pour rester dans cette veine, il y a parfois des changements de ton et de style, un passage du soutenu au familier surtout dans les dialogues par exemple, qui demeurent assez incompréhensibles même si pour un dialogue on peut attribuer ça au personnage qui s’exprime lui-même. Ce dernier point est vraiment de l’ordre du chipotage je l’admets, s’il y a des choses à corriger ce serait en priorité le reste des éléments que j’ai indiqué.

En ce qui concerne la manière de narrer ton récit, bien que très bonne je le répète, il y a aussi quelques faiblesses qui viennent en partie du fait qu’il s’agisse d’un tome d’introduction où tout est à expliquer. On sent aussi une certaine influence manga dans ta manière d’écrire, notamment une façon de considérer tes chapitres comme des « épisodes » d’une série, ce qui est une bonne chose pour le suspens sans cesse renouvelé par cette manière d’écrire très intense souvent dans l’action pure, mais peut aussi être un repoussoir pour le lecteur surtout lorsque des répétitions se font apparaître dans les explications au sujet du monde, sans compter qu’elles pouvaient déjà sortir de la lecture une première fois. Si ça se justifie dans un anime où on a besoin de rappeler au spectateur ce qui s’est déroulé lors de l’épisode précédent, espacé pour la diffusion d’une semaine normalement, ça devient vite pénible lorsqu’on revoit la saison complète d’une traite par exemple et c’est exactement la même chose ici, surtout qu’une fois le tome complet et avec une lecture si prenante on attend certainement pas une semaine pour lire les prochains chapitres. Pour être plus claire et concrète, si on prend les explications sur les fourniaises, la première fois cela ressemblait à un exposé sur cette nouvelle espèce de pokémon qui était effectivement nécessaire mais sortait de la scène intense de l’attaque de la nouvelle colonie. De plus, était-il vraiment indispensable d’avoir une explication si détaillée des différentes évolutions de fourniaise dès l’attaque, moment où on n’en voit qu’une ou deux sortes si j’ai bien compris, alors qu’on a de nouveau tous ces éléments au moment de la découverte de la ruche survivante par Orly ? Surtout que son regard d’humaine perdue dans ce monde inconnu d’insectes fait écho à celui du lecteur, et justifie bien davantage qu’on détaille l’organisation d’une ruche et les membres différents qui la compose. Un autre exemple arrive vers le début avec la première explication de la légende de la Ruche Noire, qui relève plus de l’exposition qu’autre chose et casse quelque peu le rythme du reste de l’action du chapitre, surtout qu’on est désormais bien engagés dans l’histoire. Ce serait mieux passé si un personnage avait narré cette légende en réponse à un autre par exemple, puisque le tout était inséré dans le récit premier, ou ça aurait pu être l’occasion de faire monter la tension et le suspens en commençant par de simples allusions à la Ruche Noire jusqu’à la révélation de sa légende, plutôt que de tout dévoiler en une seule fois. Globalement je regrette une tendance à l’exposition et à la répétition là où la suggestion puis une révélation progressive aurait sans doute mieux fonctionné, ce qui en plus se vérifie dans les chapitres plus proches de la fin du tome.

Histoire


Cette fois par contre aucune hésitation, c’est le gros plus de la fanfic et ce qui m’a gardée scotchée à mon siège jusqu’à la fin de la lecture. On ne connait rien de ce monde, il est foisonnant, pluriel et s’apprête à entrer en guerre, on veut en apprendre toujours plus. Pour ne rien gâcher on comprend bien les relations entre chaque patrie composant cet univers, il est d’ailleurs ambitieux de proposer une chose si vaste et à la fois si éloignée du canon pokémon « classique » au travers des jeux ou de l'anime. Sacha et son pikachu ne feraient pas long feu dans les parages du Conglomérat ou de la Forêt-Monde… Le lien entre toutes les histoires est tout simplement passionnant, non seulement les arcs des différents personnages mais aussi ceux des différents pays et légendes qui se recoupent et ne rendent le monde que plus cohérent et les luttes de pouvoir plus complexes. On comprend aussi que les relations entre les différents pays en présence sont plus complexes que de simples antagonistes ou alliés, avec des relations d’interdépendance par exemple ce qui est une excellente chose et un univers très réfléchi que tu nous offres là. Tu as aussi très bien montré que certaines factions ont autant intérêt à garder certains personnages en vie que d’autres ont la volonté d’éliminer ces mêmes personnages, et que leur destin leur échappe par les jeux politiques autour d’eux, ce qui est très bien vu pour montrer un monde plus grand qu’eux et des événements sur lesquels ils n’ont pas de prise mais qui vont pourtant les affecter durablement. Parlant de cela les différentes histoires des protagonistes se recoupent parfaitement, on sait exactement pourquoi on suit ces personnes et pas d’autres, ce qui est un excellent point, de plus le scénario est bel et bien complexe mais demeure malgré tout compréhensible avec en plus des rebondissements nombreux notamment à la fin des chapitres, ce qui est un vrai plaisir à suivre sous ce format épisodique. Je lui reproche son côté répétitif dans l’expression, mais ce format demeure un choix logique et qui donne un vrai souffle à la fanfic.

Les divers liens psychiques entre des communautés et mêmes d’autres éléments parfois sont très bien exploités, et constituent une idée originale du développement des pouvoirs des pokémons ou même des humains. Dans le même genre d’idées c’est une bonne chose d’avoir parlé de religion, et lui avoir donné une importance bien que pour l’instant minime, ce qui est peu fait dans les fanfics. Il s’agit pourtant d’un thème fort à exploiter et logique dans un monde où les légendaires qui ont une place de divinités sont réels et connus des hommes (dans le canon en tout cas, et j’avais bien l’impression que c’était vrai dans ton univers aussi). C’est également une excellente idée d’avoir donné une origine aux objets quotidiens du monde Pokémon, puisque effectivement on ne se pose tout simplement pas la question de leur conception la plupart du temps, et pourtant il est souvent rappelé que les pokémons ne peuvent s’en servir seuls contrairement aux objets plus naturels. C’est une très bonne réflexion donc, et c’est une bonne attache à l’univers « classique » de Pokémon dans un monde géopolitique si différent. Tout au long de ce tome on trouve des thèmes profonds qui sont exploités comme la volonté de conquête, la place de l'homme face à la nature, et si on doit dégager une morale à l'apparition de la colonie elle est convenue mais demeure très efficace - les stéréotypes ne le sont pas devenus pour rien après tout, et cette idée sous-jacente de vengeance de la nature face à la folie de conquête des hommes est évidemment pertinente dans ce monde d’insectes et de forêt vivante.

Cette partie de ton texte n’est pas exempte de défauts, bien sûr, mais ils sont tout à fait minimes par rapport à la qualité de l’ensemble. Néanmoins, je fais mon office d’évaluatrice méchante et trop injuste en t’indiquant deux ou trois choses qui dénotent un peu dans cette harmonie, disons que ce sont des pistes d’amélioration possible. L’inconvénient (au moins pour un premier tome et ici plus particulièrement du tout premier chapitre) d’un univers si complexe et vaste, éloigné du canon pour ne rien arranger à ce niveau, est qu’il oblige à de longues expositions qui peuvent casser le rythme voire nous sortir de la fanfic elle-même avec impression d'avoir eu droit à un exposé sur la géopolitique puis à l’action elle-même : c’est un écueil quasiment impossible à éviter avec un monde de cette profondeur, et je tiens à dire que je comprends bien le besoin de le présenter en détail surtout dans un tome d'introduction. Néanmoins, il me faut aussi l’avouer, on ne s’épargne pas certaines lourdeurs liées à cet état de fait. Dans le même genre de critique à faire, si la plupart des événements s’enchaînent bien et alimentent l’attente du lecteur, mais répondent manifestement à une logique sous-jacente, d’autres fonctionnent un peu comme de minuscules deus ex machina ; ce qui est vraiment dommage vu la qualité de l’ensemble. Par exemple qu’Orly commence à maîtriser son lien avec le Thisme juste après la mort du seul interprète possible du groupe ne représente qu’un hasard bien pratique puisqu’on en a pas de raison tangible à part que pour le scénario c’était le bon moment.

Personnages


En résumé pour commencer : c’est un aspect disons moins impressionnant que l’histoire et la conception de ton univers, mais qui reste parfaitement maîtrisé. Le lien entre les différents personnages est fait très rapidement, même au-delà des raisons géopolitiques les plus évidentes, ce qui est une très bonne chose pour un tome d’introduction car plus les liens sont expliqués et rappelés rapidement plus ils seront forts dans l’esprit du lecteur. En l’occurrence, ce tome qui nous pose les relations intrinsèques entre les différentes forces en présence fonctionne impeccablement, en amenant notamment des sentiments de la part des acteurs là où nous n’aurions pu avoir que des événements généraux et froids. C’est d’autant plus dommage mais on évite pas un côté « liste » dans les présentations des personnages qui s’enchaînent, qu’il s’agisse du caractère des personnages principaux ou de l’aspect physique des personnes plus secondaires à l’action même. De manière générale, tu nous exposes la personnalité de tes héros, tu ne nous les montres pas là où un peu de mise en scène plutôt qu’un déroulé factuel aurait été bienvenu. C’est particulièrement vrai dans les tous premiers chapitres, mais chaque personnage important de la suite souffrira à moindre échelle de cette façon de le présenter au lecteur.
En revanche, il est intéressant de nous montrer un monde où les pokémons semblent presque méprisés par les humains, ou au moins où le fait d’être dresseur est loin d’être un indispensable. Il y a des différences bien visibles entre les nations, mais c’est un point à souligner de manière méliorative je précise. Il est tout aussi intéressant d'avoir introduit de nouveaux pokémons, et il est appréciable de ta part de prendre le temps de les développer pour s'en faire une idée précise ; d’ailleurs l’image à la fin d’un chapitre est un plus.

Quitte à rester dans le général, il est pertinent aussi de nous montrer que la conception qu’on peut avoir de l’Autre et de ce qui nous est étranger peut mener à réviser son jugement, voire à provoquer des cas de conscience comme lors de l’attaque du village de Koha dans l’esprit d’Insandre. Même mécanisme, il est très intelligent de voir le lien du Thisme se développer dans l’esprit d’Orly, et que d’autres réflexions lui viennent par une conséquence logique, notamment c’est pertinent d’interroger ainsi les liens entre son peuple d’origine, un autre peuple d’adoption, et d’explorer des thèmes complexes comme celui de la culpabilité commune. Comme je l’ai dis, les sentiments internes sont au rendez-vous et c’est un véritable ajout à l’histoire qui nous est narrée.
En revanche, plusieurs changements de sentiments interviennent très voire trop rapidement, comme Orly horrifiée de son bras insecte qui l’accepte pourtant en une poignée de paragraphes, et en même temps les insectes de l’Essaim qui semblaient généralement prêts à l’étriper avant l’attaque du Bartholomé, mais dont on apprend juste après qu’ils l’ont plus ou moins accepté à cause de son lien avec le Thisme, une raison qui les poussait à la qualifier d’hérétique et à vouloir la tuer encore plus quelques chapitres auparavant. C’est… déstabilisant, je dois bien l’avouer.

Pour finir, les personnages bien qu’intéressants et fouillés sont souvent convenus voire obéissent exactement à leur archétype : la scientifique de génie au point que ça en frise le Mary-Sue sous certains côtés, l’héritier d’une patrie respectueuse de la nature qui partage cet idéal au point d’avoir fait évoluer son seul Pokémon selon son vœu, l’enfant débrouillard réduit à la pauvreté mais avec un cœur pur… Ce ne sont pas devenus des stéréotypes pour rien je le répète, mais force est de constater que tu exploites ces archétypes plutôt que tu ne les réinventes. Ce n’est pas exactement un défaut en soi donc, mais je ne peux que t’encourager à développer la même originalité dont tu fais montre en concevant ton histoire au moment de te pencher sur tes protagonistes au moins.

Avis


Je ne pense pas avoir besoin de le redire : j’ai adoré. Malgré les défauts dont je parle dans cette évaluation puisque je suis là pour ça, c’est une lecture exaltante qui m’a emportée presque sans effort et que j’aurais presque aimé suivre semaine par semaine au moment de sa publication tant les événements sont plaisants à découvrir. Presque, parce que je n’aurais pas supporté tout ce suspens que tu manies à la perfection. L’univers m’a plu, les personnages m’ont plu malgré un certain regret d’originalité pour eux, cette guerre à venir a été rondement amenée. Sans compter cette fin en grandes pompes qui tient toutes ses promesses, et laisse présager du mieux pour la suite. Je la demanderais bien à corps et à cris d’ailleurs, si elle n’existait pas déjà. J’ai hâte de me plonger dans le prochain tome, et j’espère que les quatre suivants resteront au niveau voire surpasseront ce premier. Je n’en doute pas puisqu’il s’agit d’une introduction.
Mon principal conseil serait purement formel si j’ose dire : relis-toi. Pitié. Je ne dis pas que c’est l’une des fics ayant le plus de problèmes d’expression que j’ai pu lire, mais il y a suffisamment de fautes pour sortir le lecteur du récit et c’est d’autant plus frustrant quand le récit est de cette qualité. On en profite pour rappeler les quelques problèmes de changements inexplicables de temps de conjugaison, les répétitions et autres point à améliorer dans l’expression. Enfin, je ne pense pas que cet aspect répétitif de certains aspects de l’intrigue rappelés plusieurs fois ou exposés comme un cours qui sort de l’action doive se reproduire dans les prochains tomes puisqu’ils n’ont plus tout un univers à développer, mais il serait bon d’y faire attention aussi pour optimiser le tout.

28 chapitres lus, évalué en 07/2018

Note : 18 / 20