Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Requiem pour l'avenir de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 16/06/2008 à 20:31
» Dernière mise à jour le 20/04/2011 à 13:26

» Mots-clés :   Aventure   Cross over   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 29 : Le cauchemar de la finale (3/3)
La première demi-finale commença. Zen contre Christophe.

- Hey, mon Tyranocif est trop fort, tu auras vraiment du mal à le battre.
- Ne sous-estime pas la puissance de Feuforêve...

Les deux pokémons apparurent et se firent face. Tyranocif attaqua directement avec Éboulement mais Feuforêve l'esquiva facilement. Elle respira un grand coup avant d'envoyer un Vent mauvais qui déstabilisa fortement son adversaire.

- Tiens bon Tyranocif !
- Vas-y Feuforêve, tu peux le faire !

Pendant que Tyranocif essayait de reprendre ses esprits, la pokémon spectre concentrait une Ball'Ombre. Au moment où Tyranocif bondissait vers elle pour la mordre, Feuforêve lui décrocha une énorme Ball'Ombre. Le pokémon roche retomba lourdement sur le sol, KO.

- Victoire de Zen ! annonça l'arbitre.

Le dresseur aux cheveux bruns souffla un grand coup.

- Si j'avais eut Mysdibule, se dit-il pour lui-même, c'aurait été encore plus rapide.

Il quitta le terrain, satisfait, pour laisser la place à Misha. La petite fille aux longs cheveux roses continuait de sourire bêtement. Mais lorsque Titi arrive sur le terrain, son sourire s'effaça...

- Que... Qu'es-ce qui m'arrive ?

En face, Titi semblait ricaner.

- Je déteste vraiment les petites merdeuses dans ton genre, se dit-il pour lui-même, tu vas souffrir !

Il fit apparaître Maganon tandis que Misha lançait avec inquiétude la poké-ball de Skitty. Lorsque le chaton arriva sur le terrain, il remarqua que sa maîtresse n'allait pas bien.

- Tu es peut-être forte, annonça le jeune garçon, mais face à moi, tu n'es rien !
- Hiii...

Se concentrer sur le match, c'est tout ce qui comptait ! Misha s'apprêtait à ordonner à Skitty d'utiliser Assistance mais au même moment, elle fut assaillie par une vision terrifiante. Elle vit ses amis se faire tuer par Rayquaza.

- AAAAAAH ! Nooon !

Elle s'écroula par terre tandis que Skitty ne savait plus quoi faire. Maganon lui décrocha une seule boule de feu et le mit KO sur le coup.

- Victoire de Titi ! annonça l'arbitre.
- MISHA ! hurla Zen en se précipitant vers la petite fille.

Dans les tribunes, Daniel était terrifié.

- Aucun doute possible, ça ne peut être que lui !

Il n'osait rien faire et préféra continuer à observer toute la scène en silence. Zen aidait Misha à se relever.

- Que s'est-il passé ? demanda Q-Ice.
- J'ai... J'ai vu... Un truc horrible, je sais pas pourquoi... Vous... Vous vous faisiez tuer par Rayquaza...

Zen et son ami se regardèrent avec des yeux grands ouverts.

- Rassures-toi, il s'agissait probablement d'une fausse vision. On n'a rien fait de suspect pour le moment.
- Serais-ce un cauchemar qui referait surface ? demanda le dresseur des glaces.

Misha ne dit rien.

----------

Il y a 6 ans

Misha, alors âgée de six ans, fut transportée et déposée dans une sorte de grand panier caché parmi des décombres.

- Et surtout Misha, tu dois garder le sourire quoi qu'il arrive, d'accord ? Tu ne dois jamais pleurer.
- Papa... Attend papa ! Que se passe-t-il ? Où es-ce que tu vas ? REVIENT ! NE ME LAISSE PAS TOUTE SEULE !

Le panier se referma et la jeune enfant fut secouée dans tous les sens. La petite Misha l'ignorait complètement mais son père était allé se jeter dans la gueule du loup pour protéger sa fille. Quelques heures plus tard, la petite fille aux longs cheveux roses essayait d'ouvrir le panier, en vain.

- Papa ! Papaaa ! Il fait trop sombre ! J'ai peur !
- J'arrive...

Hein ? Mais ce n'était pas la voix de son père. Qui était-ce ? Quelques minutes plus tard, Misha vit le panier s'ouvrir. Quelqu'un l'avait libérée... Mais ce n'était pas son père. C'était un homme d'un âge avancé, il devait facilement avoir la cinquantaine.

- Qui êtes-vous ? demanda Misha, où suis-je ?

Elle vit alors les décombres, des bâtiments en ruine et surtout un incendie qui ravageait sa maison.

- PAPAAA ! hurla la petite fille.
- Ecoute petite, ça ne sert à rien de crier... Rayquaza est venu... Il a tout détruit et tué tout le monde...
- Mais pourquoi ? demanda la petite fille avec les larmes au bord des yeux.
- Pourquoi ? Parce que ton père et ses amis faisaient parti de la résistance contre le Roi Noir. Seulement, ils ont été démasqués alors qu'ils étaient en pleine mission de reconnaissance. Lorsque ton père a compris qu'ils étaient en danger, il s'est précipité pour te mettre à l'abri.
- Mais alors, mon papa, il est...

L'homme désigna le ciel. Msiha s'apprêtait à pleurer quand elle se souvint de ses dernières paroles. Garder le sourire, toujours, quoi qu'il arrive...

- Alors... Alors... Qu'es-ce que je vais devenir toute seule ?
- Tu n'es pas seule...

L'homme tendit sa main à la petite fille.

- Tu es une orpheline désormais, mais si tu souhaites venger la mort de tes parents, alors rejoins-moi.
- Mais... Qui êtes-vous ? Je ne vous connais même pas...

Il soupira.

- Je m'appelle Ridley. Je suis un membre de la résistance et je connaissais très bien ton père puisque c'était l'un de mes meilleurs amis.

Misha réfléchit, mais elle avait du mal avec ce qui venait de se passer. Si elle était toute seule, elle aurait vraiment des difficultés pour survivre par la suite... Et cet homme qui connaissait son père...

- D'accord...

Elle tendit une main que Ridley s'empressa de saisir pour aider la petite fille à sortir de son panier. Misha contempla les restes calcinés de sa maison.

- Ne pas pleurer, ne pas pleurer...

Elle se retenait vraiment, elle avait du mal à contenir sa tristesse.

- Il faut partir, annonça doucement Ridley, si Rayquaza repasse par ici, nous serons des cibles faciles à abattre.
- J'arrive...

La petite fille regarda une dernière fois sa maison qui continuait à brûler...

- Téhihihi...

Ridley ne dit rien. Misha tomba à genoux...

- Téhihihi... OUIIIIIIN !


Ca y est, elle craqua. Elle ne pouvait se retenir plus longtemps. Misha se mit à pleurer à grosses larmes tandis que l'homme fermait les yeux en ayant une dernière pensée pour son ami. La petite fille continua à pleurer pendant un long moment mais Ridley l'avait prise dans ses bras et s'éloignait lentement du lieu sinistré.

----------

- Nous voici arrivés à la grande finale de notre concours pokémon ! annonça la présentatrice d'une voix forte, ce sera un match décisif qui se déroulera entre le jeune Titi et Zen.

Le petit garçon aux cheveux noirs en bataille s'avança tout en réfléchissant à quelque chose. Le dresseur aux cheveux bruns était déterminé à vaincre son adversaire.

- Il a faillit faire pleurer Misha, je dois le battre, se dit-il pour lui-même.
- Appelez vos pokémons ! annonça l'arbitre.
- Maganon, vas-y !
- Feuforêve, je compte sur toi !

Les deux pokémons apparurent sur le terrain mais Titi, qui était plongé dans une réflexion, eut un regard mauvais en voyant la pokémon spectre apparaître.

- Ah je vois, se dit le petit garçon pour lui-même, je me souviens parfaitement de cette Feuforêve... Ainsi, elle s'est trouvée un dresseur... Tant pis pour lui, mais je vais devoir agir... Mais pas en public...
- Commencez ! annonça l'arbitre, vous avez tout le temps qu'il vous faudra pour vous départager.

Daniel croisait les doigts. Si Titi était vraiment la personne à laquelle il pensait, alors Zen n'aurait aucune chance de le battre.

- Ball'Ombre !
- Maganon esquive !

Le pokémon feu esquiva sans problèmes l'attaque spectrale et répliqua en lançant une boule de feu que la pokémon spectre esquiva elle aussi assez facilement.

- Surchauffe !
- Une ouverture ! s'écria Zen, Rafale psy !

Pendant que Maganon se concentrait, Feuforêve l'attaqua. Le pokémon feu recula sous l'effet de surprise...

- Ebullilave !
- Ne lui laisse aucun répit ! Fatal-foudre !

Maganon fut touché et vacilla sur le côté.

- En plus, je constate que ce dresseur n'est pas une lopette, se dit Titi pour lui-même, même si je suis en train de faire exprès de perdre, il m'a l'air d'être dangereux...

Zen était plus que déterminé à vaincre et semblait mener ce match, ce qui surpris Daniel.

- Me serais-je trompé ? Où alors Zen est-il réellement fort ? Je vais attendre la fin du match avant d'être sûr...
- Ombre portée !

Feuforêve attaquait Maganon sans répit et sans lui laisser le temps d'agir.

- Onde de choc !

Maganon fut repoussé par l'attaque. Il s'apprêtait à charger un Lance-flammes plus puissant mais une Ball'Ombre percuta son canon, ce qui provoqua une explosion.

- Vraiment trop dangereux ! se dit Titi pour lui-même, Maganon peut résister à des coups plus puissants mais là, si ça continue, il va réellement le mettre KO.

Le petit garçon ferma les yeux et commença à se concentrer...

- Maganon, tu m'entend ?
- Maître ? Que dois-je faire ? Ce type est fort !
- Il l'est même trop à mon goût. Fais semblant d'être KO, je m'occupe de lui après le concours.

La fumée générée par l'explosion se dissipa alors que Zen et Feuforêve virent leur adversaire allongé au sol, visiblement KO.

- Nooon ! hurla Titi.
- J'ai... J'ai gagné ? se demanda le dresseur aux cheveux bruns.

L'arbitre alla voir de plus près avant de lever un drapeau dans sa main droite.

- Maganon est hors combat ! La victoire revient à Zen !
- Applaudissez le grand gagnant de notre concours ! annonça la présentatrice dans son micro.

De nombreuses personnes dans le public se levèrent pour applaudir le vainqueur. Daniel était visiblement surpris.

- Je me suis finalement trompé, ce n'était pas la personne à laquelle je pensais, dit-il en soupirant, Zen est fort, ça n'augure que du bon pour la suite...

La présentatrice amena un cadre contenant un ruban à Zen.

- Félicitations encore une fois.

Titi décida de s'approcher et d'établir un contact. Il tendit la main à son adversaire.

- Bravo, tu es très fort...
- Mouais, tu as quand même fait pleurer ma copine, répondit le dresseur aux cheveux bruns d'un ton méfiant.

Argh ! Il se doutait de quelque chose ?

- Mais non, je n'y suis pour rien, répondit le petit garçon avec une sincérité artificielle dans la voix.

Il s'éloigna pour laisser la place aux amis du dresseur.

- Bravo champion, hurla Q-Ice.
- Je m'incline frangin, tu as fait fort.
- Je te l'avais dit soeurette.

Misha avait retrouvé un petit sourire et se contenta de montrer sa bonne humeur à Zen pour lui dire qu'elle allait mieux. Quelques minutes plus tard, chacun était retourné dans les vestiaires pour se changer. Zen complimentait Feuforêve et Lixy.

- Tu as été géniale Feuforêve.
- Feufo feuforêve ! répondit-elle d'un air joyeux.
- Et toi Lixy, je suis fier de toi.

Il tendit la main pour caresser le lionceau et à sa bonne surprise, il constata que le pokémon électrique se laissait faire.

- Brave petit.

Lixy lui mordit ensuite légèrement la main puis il poussa quelques cris de joie.

- Ahlala, il a une façon particulière de me montrer qu'il m'aime.

Lorsqu'il eut fini de se changer, Zen rappela Lixy dans sa poké-ball.

- Allons-y, dit-il à Feuforêve.

Mais au moment où il allait sortir de son vestiaire, quelqu'un entra et ce n'était pas n'importe qui. Il s'agissait de Titi.

- Tiens ? Qu'es-ce que tu veux ? demanda le dresseur aux cheveux bruns.
- Te féliciter et... Te récompenser.
- Hein ?

Feuforêve sentit que l'atmosphère devenait très lourde. Titi s'avança lentement vers Zen.

- Franchement, je te trouve un peu trop puissant à mon goût... Il va falloir que je te récompense comme il se le doit...

Il avait sortit une poké-ball.

- Quoi ? s'étonna Zen, si tu cherches la bagarre, tu vas... Hein ? Je peux plus bouger !

Que se passait-il ? Il parvint à tourner la tête et vit que Feuforêve était elle aussi paralysée.

- Enfoiré, tu me rappelles un sale type que j'ai déjà connu, dit le dresseur aux cheveux bruns.
- Hin hin, tremble devant ma puissance !

Et pendant que Titi s'approchait encore, le petit garçon se mit à grandir sous les yeux étonnés de Zen. Lorsqu'il arriva à cinquante centimètres du dresseur aux cheveux bruns, le petit garçon était devenu un jeune homme un peu plus grand que lui, portant un long manteau de cuir et ses cheveux s'étaient dressés sur sa tête.

- Comment t'a fait ça ?
- Silence ! Sais-tu qui je suis ?
- Heu non...
- Personne n'ignore qui je suis. Je suis le Roi Noir, celui qui règne en maître sur ce monde !
- Le Roi Noir...
- Et toi, tu es trop fort à mon goût, mon associé va s'occuper de toi.

Une ombre se détacha du corps du Roi Noir, qui recula. L'ombre tournoya sur elle-même au sol avant qu'une créature n'apparaisse lentement.

Zen écarquilla les yeux en voyant la créature qui flottait devant lui. Toute noire avec une sorte de gros collier rouge autour du cou, des mains qui se terminaient en griffes, des épaules qui semblaient se consumer, des yeux d'un bleu profond et une mèche de cheveux blancs.

- Je te présente la Constante du Néant, qu'on appelle aussi Darkrai.

Que pouvait-il faire dans une situation pareille ? Se retrouver face à l'un des créateurs de ce monde, c'était la dernière chose à laquelle Zen s'attendait.

- Darkrai, occupes-toi de cet humain, qu'il ne me dérange plus...
- Bien sûr, répondit le pokémon d'une voix neutre.

Le pokémon ténèbres fixa intensément le jeune dresseur, qui ferma les yeux, et s'entoura d'une aura noire. Puis Zen et Feuforêve s'écroulèrent au sol, inconscients, mais vivants.

- Bienvenue au pays des cauchemars, dit simplement le Roi Noir en se volatilisant, accompagné de Darkrai.

Au même moment, des bruits de pas se firent entendre dans le couloir...