Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Requiem pour l'avenir de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 24/04/2008 à 13:11
» Dernière mise à jour le 20/04/2011 à 11:31

» Mots-clés :   Aventure   Cross over   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 23 : Les elfes de la création
----------

Il y a 7 ans, quelque part dans une station de ski de Neiglace.

- Zen, surtout soit prudent et ne t'éloigne pas trop de moi...
- Oui papa.

Le petit garçon d'une dizaine d'années et avec des cheveux bruns tentait de garder l'équilibre, mais comme c'était la première fois qu'il faisait du ski, il avait du mal et il avait déjà fait quelques chutes, ce qui faisait sourire son père. Ce dernier regarda sa montre.

- Bon, il est tant de rentrer... Zen, on descend par la piste verte, ça ira plus vite que d'attendre une heure à faire la queue aux télécabines.

L'homme aux courts cheveux bruns en bataille et aux yeux noirs laissa son fils s'avancer en premier sur la piste. Comme le chemin était balisé de toutes part, il n'y aurait aucun problème.

----------

Zen, Kat et Q-Ice en restèrent sans voix. Devant eux lévitaient trois elfes à la peau grise et pourvu de deux queues serties d'un joyau rouge chacun. Seules leurs têtes étaient différentes malgré le joyau rouge qu'ils possédaient au-dessus des yeux.

L'une créature avait quatre longues oreilles roses et ses yeux jaunes semblaient être emplis de malice. Celle qui lévitait à sa droite avait une tête allongée de couleur bleue. Il avait également deux oreilles repliées sur elles-mêmes et ses yeux de couleur jaune fixaient intensément les trois humains. La dernière créature, qui lévitait à droite de la seconde, avait quant à elle un turban jaune replié vers l'arrière et contrairement aux deux autres, ses yeux étaient fermés.

- Je le crois pas, dit Q-Ice, ce sont vraiment les légendaires elfes de la Création, Crefollet, Crefadet et Crehelf.
- C'est dingue, continua Kat, les yeux grand ouverts.
- Mais que faisons-nous ici ? demanda Zen.
- Ce que vous faites ici ? dit Crefadet, n'êtes-vous pas venus ici afin d'éclaircir des zones d'ombres en ce qui concerne les questions qui vous trottent dans la tête depuis un certain temps ?
- Sachez néanmoins que vous êtes les premiers humains de cette époque à nous rencontrer en chair et en os, continua Crefollet.
- De cette époque ? s'étonna l'adolescente, que voulez-vous dire ?
- ZEEEN !

Tout le monde se retourna vers la source de la voix. Les adolescents furent surpris de constater qu'il s'agissait de Misha. La petite fille aux longs cheveux roses sauta dans les bras de l'adolescent aux cheveux bruns.

- Téhihihi, vous allez bien tous les trois, je suis si heureuse pour vous.
- Misha ?! s'écria Kat avec surprise, mais qu'est-ce que tu fais ici ? Tu avais été kidnappée par un Brasegali !
- Ah ? Téhihihi... Je vais vous expliquer... AH ! Mon Rondoudou !

Le pokémon rose sauta dans les bras de Misha qui lui fit un gros câlin.

- T'as été génial, tu les as menés à bon port.
- C'est ton Rondoudou ? s'étonna Q-Ice.

Zen et sa soeur entendirent un faible bruit et se retournèrent. Ils virent une petite fée verte aux yeux azur cerclés de noir se diriger vers eux.

- Frangin !
- J'ai vu soeurette !
- Ah ! Téhihihi, tu es aussi là Celebi.

Les trois dresseurs en restèrent sans voix. Comment se faisait-il que le légendaire Celebi se trouve ici ? Et à plus forte raison, pourquoi se laissait-il câliner par Misha ?

- Je ne comprends plus rien, dit le dresseur des glaces.
- Soit patient Q-Ice, on va tout vous expliquer.

Cette voix ? Daniel ? Les trois adolescents virent le dresseur aux lunettes de soleil arriver à son tour, accompagné de Mewtwo et d'un Brasegali. Ils n'en revenaient pas de voir autant de pokémons légendaires réunis en un seul lieu.

- Il ne manquait plus que vous, chers amis, annonça Crehelf en voyant arriver Lucario, Magirêve et Dogaria.

Zen, Kat et Q-Ice se retournèrent vivement et se mirent en garde, mais les trois pokémons se contentèrent de s'asseoir aux côtés des elfes.

- Assoyez-vous, ne soyez pas timide, annonça Crefollet.

Tout le monde s'exécuta. Les trois dresseurs semblaient être peu rassurés par un tel rassemblement.

- Je pense qu'il est temps de dévoiler aux humains ce qui se passe et pourquoi nous leur avons fait subir ces tests, commença Mewtwo.

Zen leva la main pour prendre la parole.

- Des tests ? Ca veut dire que tout ce qu'on a traversé, c'était préparé à l'avance ?
- Exactement, répondit Crefadet, tout avait été préparé à l'avance, sauf le repos offert par Magirêve qui s'est traduit par la matérialisation sous forme humaine de vos pokémons. Nous n'avions pas prévu que vous réussiriez à tuer Corboss.
- Excusez-moi, continua Kat, mais ce Corboss parlait notre langue et pouvait modifier son apparence, pourquoi donc et comment cela est-il possible ?
- Nous y viendrons plus tard, continua l'elfe à la tête allongée.
- Quand avez-vous commencé à nous tester ? Et pourquoi nous justement ? demanda Zen.

Les trois elfes de la création observèrent l'adolescent.

- Depuis que vous avez terminé le tournoi à Grandegemme. La traversée en bateau et la tempête étaient aussi des épreuves.
- Mais pourquoi nous alors ? demanda Kat.
- Principalement à cause de ce qu'a vu ton frère il y a environ sept ans.

----------

Il y a 7 ans.

- Ca va Zen, tu t'en sors bien ?
- J'ai du mal papa, c'est difficile !

Le petit garçon avait croisé ses skis pour réduire sa vitesse bien que la piste n'était pas très difficile à descendre. Mais lui, il avait peur de perdre le contrôle de sa vitesse, et en plus, il y avait la forêt qui bordait la piste. S'il allait tout droit, il s'enfoncerait dans la végétation et aurait vraiment du mal à remonter.

- Tiens regarde fiston, tu vois ce pokémon sur la branche là ? C'est un Pachirisu.
- Il a l'air tout mignon...

Zen continuait de regarder l'écureuil qui mangeait une baie et ne vit pas qu'un Marcacrin traversait la piste de ski.

- Attention Zen ! hurla le père.

Trop tard. Le petit garçon avait vu le pokémon et, en voulant l'éviter, avait braqué ses skis sur la gauche. Il quitta la piste et commença à glisser dans la forêt.

- ZEN ! TU M'ENTENDS ? ZEEEN !
- PAPAAAaaa...

Sa voix s'éloigna de plus en plus jusqu'à devenir muette. Le père garda néanmoins son sang-froid et partit chercher du secours.

Aïe ! Saleté de sapin ! Il s'était arrêté, mais pour ça, il avait dut se cogner contre l'un de ces arbres. Il regarda tout autour de lui. Que des arbres et de la neige. Il était perdu.

- J'ai peur... Papa ! Au secours !

Il avait beau crier, personne ne pouvait l'entendre. Au bout de quelques minutes, il enleva ses skis et commença à marcher dans la neige épaisse. Il n'avait aucune notion de temps ou de distance qu'il avait parcouru, mais au fur et à mesure qu'il avançait, il sentait que la nuit tombait car il faisait de plus en plus froid.

- Il faut que je trouve un abri.

Plus facile à dire qu'à faire ! Il finit néanmoins par trouver une grotte. En se rapprochant, le petit garçon vit qu'elle était vraiment spacieuse et qu'elle comportait plusieurs branches annexes. Génial ! Comme ça, il aurait moins froid. C'est alors qu'il entendit un faible gémissement.

- Y a quelqu'un ?

Pour toute réponse, il y eut un autre gémissement. Zen commença à fouiller toute la grotte. Il trouva alors une petite créature repliée sur elle-même qui semblait grelotter de froid. Elle ne devait pas faire plus de soixante centimètres de hauteur. Elle ressemblait à une petite fille qui portait une large robe jaune et une énorme mâchoire noire était reliée à sa tête.

- Bonjour, je m'appelle Zen.
- Mysdibule ?

Ah oui, il avait encore oublié que les pokémons ne pouvaient pas parler, et en plus, c'était une fille d'après sa voix. Le garçon s'assit à côté de la pokémon acier.

- Toi aussi, tu t'es perdue ?

Mais non, c'est vrai que l'humain ne pouvait pas la comprendre. Néanmoins, elle se concentra de toutes ses forces. Elle voulait montrer ce qui lui était arrivé.

- Mysdibule ! Mysdi mysdi. Mysdibule !

La petite pokémon fit quelques gestes que le garçon tenta d'interpréter comme il le pouvait.

- Tu es orpheline ? Et tu es arrivée ici en suivant une créature rose qui t'a dit d'attendre ici que quelqu'un vienne t'aider.

La pokémon hocha positivement la tête.

- Mais moi, je me suis perdu ! Mon papa doit être à ma recherche et maman et ma petite soeur doivent se faire un sang d'encre !

La fatigue envahit rapidement Zen. Celui-ci s'allongea sur le sol.

- Mysdi ? Dibule ?
- J'ai sommeil, faut que je dorme désolé...

Il eut une idée. Ce n'était pas grand chose, mais il pouvait au moins faire ça. Il ouvrit son anorak, prit la pokémon dans ses bras et la serra contre lui. Voilà, comme ça, elle aurait moins froid, car là, le garçon remarqua qu'elle était glaciale. Sentant une faible chaleur parcourir son corps, Mysdibule se rendormit. Zen n'allait pas tarder à la rejoindre mais quelque chose attira son attention.

Une drôle de créature toute rose avec une longue queue qui semblait flotter au-dessus. Le pokémon mystérieux observait l'humain et la pokémon d'un air triste. Zen le vit s'illuminer avant qu'il ne se transforme en Altaria, un oiseau avec de grandes ailes de coton. La créature s'enroula autour de l'humain et s'endormit à son tour.

Le lendemain matin, quand Zen se réveilla, il constata que le drôle de pokémon multiformes était parti. Ce n'était pas grave, et puis Mysdibule était toujours là... La pokémon se réveilla elle aussi, une main sur l'estomac. La faim la tenaillait depuis deux jours. Il fallait qu'elle trouve à manger, et vite. La pokémon acier vit l'humain sortit un petit paquet de l'une de ses poches et le briser en deux, puis il lui tendit l'une des moitiés.

- Tiens, c'est tout ce que j'ai, mais tu devrais aimer. C'est une barre de céréales.

Vraiment, cet humain était extraordinaire et surtout très gentil. Mysdibule vint se blottir contre Zen.

- Héhéhé, tu vas me faire rougir, dit-il avec un sourire aux lèvres.
- ... Een, où... tu ?

Hein ? Une voix ? Le petit garçon tendit l'oreille.

- Zeeen !

Papa ! C'était la voix de son père ! Vite, il prit Mysdibule dans ses bras et sortit de la grotte.

- PAPA ? Je suis là ! hurla-t-il.

Quelques secondes plus tard, Zen vit son père arriver, accompagné de plusieurs secouristes.

- PAPAAA !
- Fiston !

L'homme s'empressa de serrer son fils dans ses bras.

- Ca va ? Tu n'as rien ?
- Ca va, je suis entier. Et regarde, je me suis fait une amie.

Il montra la pokémon qu'il tenait dans les bras.

- Elle peut rester avec moi hein ? Dis oui s'il te plaît papa...
- Bien sûr qu'elle peut rester avec toi fiston, comme ça, pour ton anniversaire, je t'offrirais une poké-ball pour que tu puisses t'en occuper.
- Par contre, c'est vraiment dommage que l'autre pokémon soit parti. C'était marrant, il pouvait changer de forme et il était tout rose.

----------

- Mon frère m'avait raconté cette histoire, dit Kat, mais c'était resté anodin.
- Mais en fait, j'ai vu Mew sans le savoir.
- Franchement, t'en as de la veine, répondit Q-Ice, jaloux.
- Oui, tu es aussi l'un des rares humains à avoir aperçu Mew. C'est pourquoi nous avons choisi de te tester, annonça Crehelf.
- Mais moi, je n'ai rien à voir avec eux en fait, continua le dresseur des glaces.
- Tu es lié d'une certaine manière à ces deux humains, dit Crefadet, rappelles-toi que tu as recueilli Momartik.
- Feuforêve t'a raconté son histoire, annonça Crefollet à Zen, et effectivement, personne n'était supposé l'entendre, mais comme tu avais des chances de nous venir en aide par la suite, nous avons fait en sorte que tu puisses entendre la pokémon qui était la plus proche de toi.

Les trois adolescents étaient abasourdis par ce qu'ils venaient d'apprendre. Il restait cependant quelques détails à éclaircir. Ce fut Kat qui prit la parole en premier.

- Expliquez-nous pourquoi vous êtes en contact avec d'autres humains - La jeune fille désignait Daniel et Misha - et ce que vous attendez de nous.

Les trois elfes prirent une profonde inspiration.

- Très bien, il est temps de vous révéler l'Histoire. Le monde est régit par cinq grandes Constantes qui sont la Création, le Temps, l'Espace, les Dimensions et le Néant. Ce sont ces cinq puissances qui ont formé le monde et qui maintiennent l'équilibre. Par principe, aucune Constante ne devait intervenir dans les affaires du monde qu'elles avaient créé...

- Mais l'une des Constantes, le Néant, a trahi les autres en offrant à un humain la possibilité de réaliser trois voeux quand le-dit humain fut sur le point de capturer le légendaire Mew, ce qui aurait causé la perte de l'équilibre naturel du monde. A partir de ce moment, les Dimensions se sont brisées en deux, donnant naissance à deux futurs possibles pour le monde : un futur normal où le cours du temps n'était pas perturbé par le déséquilibre apporté par l'humain qui faillit capturer Mew ; et un futur sombre où l'humain régnait en tyran sur le monde grâce aux pouvoirs acquis grâce à ses voeux et en ensorcelant Mew par la même occasion.

- Les voeux de l'humain étaient si pervers que l'un d'entre eux fut de brouiller le futur normal pour ne laisser place qu'au futur sombre. Le deuxième voeu fut l'immortalité et avec le troisième voeu, le Néant consentit à faire profiter l'humain de ses pouvoirs. Mais tout cela ne pouvait être possible que si l'humain acceptait une condition : si Mew venait à être libéré du maléfice qu'il avait subit dans le futur sombre, c'est l'humain qui disparaîtrait. Cet humain est en quelque sorte la pierre qui détourne le cours du temps. Pour la faire disparaître, il faut donc réveiller Mew.

- Dès que l'humain accepta les conditions imposées, il s'empressa d'étendre sa domination sur le monde qui plongea dans une ère de terreur. Huit cent ans après la prise de pouvoir naquit une première alliance entre certains pokémons et certains humains pour tenter de renverser le tyran.

Les elfes se turent tandis que Daniel prenait la parole à son tour.

- C'est là qu'il faut apporter quelques précisions. Misha et moi faisons parti du groupe d'humains qui s'oppose au tyran.
- Vous voulez dire que vous venez du futur ? s'étonna Kat.
- Téhihihi oui.
- Cette histoire est dingue, dit Q-Ice.
- Pourtant, c'est ce qui est réellement arrivé. L'époque de laquelle nous venons se situe environ mille ans après celle-ci.
- Mais, continua Zen, si vous avez commencé à voyager dans le temps, cela n'influençait-il pas le cours du temps ?
- Non, car la Constante du Temps savait que certains pokémons et certains humains se déplaceraient entre les différentes époques.
- Grâce à Celebi ? demanda Kat.
- Téhihihi, entre autres.
- Vous verrez que dans le monde du futur sombre, poursuivit Mewtwo, certains pokémons légendaires se sont ralliés à la cause du tyran tandis que d'autres ont préféré rester neutres. Le tyran voulait m'asservir mais j'ai refusé sa proposition et j'ai finalement rejoint les trois elfes de la création en amenant Celebi avec moi.
- Il se trouve que la personne qui est entrée en contact avec les elfes de la création pour créer une alliance est une de mes connaissances, affirma Daniel.

Que d'histoire, que de révélations. Tout tournait dans la tête des trois adolescents.

- Et nous ? Quel est notre rôle exact dans tout ça ? C'est ça le futur sombre que nous devions affronter ? demanda Zen.
- Vous allez pouvoir nous aider à combattre le tyran et à réveiller Mew, annonça Crehelf, son réveil provoquera la chute du tyran.
- D'ailleurs il est temps de vous faire découvrir le futur sombre, annonça Crefollet.

L'elfe aux longues oreilles roses fit un signe à la fée qui s'entoura d'une aura verte. Il y eut un flash de lumière puis plus rien. Que s'était-il passé ? Zen, Kat et Q-Ice n'avaient rien remarqué aucun changement.

- Maintenant, dit Crefadet, Daniel et Misha vont vous emmener chez eux, à Grandegemme.

Dogaria se leva et invita tous les dresseurs à le suivre. Mewtwo et Celebi se joignirent à eux tandis que les elfes et leurs maîtres des Gardiens restaient dans leur grotte. Le pokémon royal fit grimper tout le monde dans un bateau amarré aux abords de l'île. L'embarcation fila à toute vitesse à travers la tempête qui entourait l'île et poursuivit sa route sur une mer calme.

Au bout d'un certain temps, Q-Ice distingua une énorme forme au-dessus de l'horizon.

- C'est quoi ce truc tout noir ? s'étonna le dresseur des glaces.

La terre ferme fut bientôt à portée de vue. Les trois adolescents se figèrent de surprise. Grandegemme ne semblait pas avoir changée d'un iota mais ce qui retint leur attention, c'était l'immense anneau sombre qui lévitait au-dessus de la ville.