Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Pokémon B.S 3: Le dernier Battler de Darkey



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Darkey - Voir le profil
» Créé le 27/03/2008 à 21:22
» Dernière mise à jour le 27/03/2008 à 21:22

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
The way of freedom
Noir...
Tout est noir...
Deux ans qu'il est là. Et il attend...
Les cinq vont venir, il les sent...
Il les sent tourmentés, marqués...
Et il sait qu'il va devoir leur révéler une chose terrible...
Meurtrière...

- Vite, Saeko décroche sur la droite!!!
Telles sont les paroles de Maxence alors qu'il est entrain de tirer avec le canon sur l'un des vaisseaux de l'escadron Darkin d'Oscuryl qui a pris leur appareil en chasse. La jeune fille obéit et ils exécutent un looping pour tenter d'esquiver les tirs.
- Loïss, Lance, on sort? lance Lindra d'un ton décidé.
- N'allez pas faire une sottise, recommande Allan.
- Justement, on vous préserve, répond Loïss.
Les trois amis appellent leurs pokémon volants et sortent du vaisseau. L'escadron ennemi en posséde sept en tout. Lindra et Lance combinent une Fatal-Foudre et un Hydrocanon qui font exploser le premier en plein vol. Loïss projette des Météores partout, mais ceux-ci se ne font pas grand mal et heurtent les carapaces en percant de petits trous dans la coque. Leurs pokémon attaquent également et parviennent à mettre hors course deux autre vaisseaux. Le tir de celui des Battlers s'occupent du quatrième. Mais l'un d'eux parvient à feinter et son tir atteint le vaisseau ami de plein fouet.
- Bordel!
A l'intérieur du vaisseau, c'est la panique:
- On a été touchés!!! crie Maxence.
- Merci de nous en informer, je savais pas! dit ironiquement Saeko qui est tombée à la renverse.

A l'extérieur, Lindra est au bord de la panique, mais dit:
- Vite, il faut les obliger à se regrouper!!!
Les deux garçons comprennent son plan et tous trois entament une série d'acrobaties aériennes. Les vaisseaux les prennent en chasse.

- Qu'est-ce qu'ils foutent??? s'écrie Maxence en les apercevant.
- Ne t'occupe pas d'eux, aides-moi à redresser, plutôt! crie Saeko.
- Que veux-tu que je fasse, je croyais que c'était toi l'experte!
- J'ai jamais dit ca! proteste Saeko.
- Ca suffit, vous deux! crie Allan.

Pendant ce temps, à l'extérieur les vaisseaux menacent le petit trio de combattants.
- MAINTENANT!!! crie Lindra.
Et les trois Battlers font jaillir de leurs poings des Ultralasers à pleine puissance... qui se combinent en un rayon gigantesque et pulvérise littéralement les trois vaisseaux.
- YES!!! se réjouit Loïss.
- Bon, allons aider les autres...
Mais le vaisseau étant en chute libre, Saeko, Maxence et Allan préférent abandonner le navire et rejoignent les trois autres en vol.
- Rôh merde, plus de vaisseau! gromelle Lance.
- Ce n'est pas si grave, Alcanterra n'est plus si loin... dit Allan.
En effet, lorsqu'ils atteignent une ville, ils apprennent qu'ils sont à présent tout au sud à deux-cents kilomètres tout au plus. Comme le soir tombe, ils prennent leurs quartiers dans un hôtel miteux et tentent de se reposer. Lance s'enferme dans sa chambre presque immédiatement. Maxence, lui, désire avoir une conversation avec Lindra. Ce qui s'est passé dans le château de Vraak l'a marqué. Lorsqu'elle sort dehors, il la rejoint vite:
- Ca va?
Elle hôche la tête:
- Fatiguée. J'en fais trop en ce moment.
- Ecoutes, Lindra...
Il s'interrompt un court instant, puis sent d'un coup les mots lui venir:
- Pourquoi t'écartes-tu ainsi de moi? Tu sais à quel point je regrette ce qui est arrivé... Tu le sais. Vois-tu, je ne te demandes même pas de me laisser une chance... mais de nous laisser une chance!
Lindra détourne le regard:
- Je ne peux pas...
- Pourquoi? Dis-moi seulement pourquoi... Si tu ne ressens plus rien pour moi, je ne t'en voudrais pas... Je sais que les sentiments ne viennent pas sur commande! Il ajoute d'une voix vibrante:
- Mais dans ce cas, aies au moins le courage de me le dire en face! Je veux le lire dans tes yeux, voir que tu ne mens pas, que tu me dises que tu ne m'aimes plus... et là, peut-être que je te croirai!
En parlant, il s'était rapproché d'elle, l'obligeant à le regarder en face. Son regard pénétrant exige la vérité la plus absolue et Lindra comprend qu'elle est au pied du mur. Elle ouvre la bouche... puis la referme. lmpossible de mentir d'une manière pareille. Elle murmure:
- Pas ca... ne me demande pas ca!
- Si, je te le demandes! Ou alors, je te demande de me dire une bonne fois pour toute pourquoi tu me jartes! Ce qui s'est passé avec l'autre pute ne me suffit pas, d'autant plus qu'elle est six pieds sous terre et hors d'état de nuire!
Lindra baisse les yeux. Le moment est venu peut-être de tout avouer. Après tout, elle n'a plus rien à perdre. Elle dit:
- Je ne voulais pas... mais seulement; j'ai réalisé quelque chose cette nuit-là.
Elle marque une pause et finit par avouer d'une traite:
- Tu avais l'air tellement différent à ce moment-là... Inhumain presque. Ca m'a fait peur... et j'ai réalisé que...
Elle s'interrompt et dit:
- Par Mew, ca va te faire mal, ce que je vais te dire... Plus mal sans doûte que n'importe quoi. En fait j'ai réalisé que je n'avais pas totalement assumé mon viol. Tu n'étais pas toi-même cette nuit-là, mais cette image est restée sur le coup... Et l'idée de t'associer à une chose aussi vile, l'idée que je puisse sentir un dégoût envers toi, le seul homme dont je sois vraiment tombée amoureuse... C'était horrible!!! Et je m'en suis tellement voulue pour ca, mais j'ai préféré arrêter tout et garder les souvenirs entre nous dans mon coeur... J'aurais voulu t'en parler, mais j'ai pensé que tu n'avais pas besoin de savoir. Tu étais déjà suffisament mortifié par ton acte pour ne pas avoir besoin de te rajouter ca en plus. Je sais, ca ressemble à de la lâcheté, tu vas sans doûte me dire que j'aurais mieux fait de t'en parler, mais quand je suis avec toi, je déteste l'idée d'aborder des choses qui me font mal.
Maxence reste un court instant sous le choc. Pas surpris. Il s'était doûté d'une chose comme ca. Il détourne la tête, incapable de prononcer un mot.
- Pardonne-moi...
Elle a dit cela d'une voix tremblante. Maxence sent son coeur se déchirer et une colère monter en lui. Il dit d'une voix tremblante:
- Alors, tu ne m'as jamais vraiment fait confiance... J'aurais pu tout pardonner, mais pas ca!
- Ce n'est pas cela!
- Si, c'est exactement ca! Tu m'as fait vivre l'enfer parce que tu as préféré t'emmurer dans le silence... Ca, oui, ca fait mal! Moi, j'ai toujours été sincére avec toi tant que j'ai pu! Je t'ai fait confiance, et je croyais que c'était la même chose pour toi! Et là, je me rends compte que...
Il s'interrompt en sentant le chagrin l'envahir. Il reprend:
- Savoir que tu ne m'as jamais fait totalement confiance et ne dis pas que ce n'est pas vrai, parce que c'est exactement ca, savoir que tu n'as jamais pu être assez sincére pour me permettre d'avancer avec toi, de t'aider... Que tu ne m'as jamais laissé vraiment la possibilité de te comprendre... Ca, c'est trop!
Pour Lindra, cette remarque est un véritable coup de poignard. Elle murmure:
- Alors maintenant, c'est moi qui te demande une chance...
Maxence la regarde. Il l'aime tellement, mais en même temps, ne peut pas lui accorder ce qu'il demandait lui-même il y'a quelques minutes. Ce qu'elle vient de lui assénner le fait doûter pour la première fois. Il dit d'un ton ferme:
- Non. Maintenant, c'est moi qui ne peux plus. Ta décision était peut-être la bonne. Je suis désolé.
Lindra ne proteste pas. Elle baisse la tête:
- Je comprends. Je le savais.
Elle reste une courte minute ainsi et dit soudain:
- Je rentre, j'ai froid.
Elle rentre à l'intérieur. Maxence ne tarde pas à la suivre. Il l'entend monter rapidement l'escalier, puis courir dans le couloir... et enfin, une porte claque. Le jeune homme sent son coeur lui faire encore plus mal. Il baisse les yeux, monte à son tour, puis s'enferme également.

Lindra se jette sur son lit et pour la première fois depuis des jours, éclate en sanglots. Elle regrette son choix. Et surtout, elle regrette d'avoir obligé Maxence à s'éloigner d'elle, elle regrette tant de ne pas avoir eu le courage de lui parler plutôt, de l'avoir mis en doûte... Elle ne s'est jamais vraiment rendu compte à quel point elle peut tenir à lui... Et pourtant, là, elle donnerait n'importe quoi pour qu'il lui pardonne...
Mais elle sait que c'est impossible. Et d'ailleurs, elle ne pense pas à insister. Elle a l'impression de saigner, tant son coeur lui fait mal. Elle sent ses larmes couler une à une, éternelle fontaine...

Maxence reste dans sa chambre. Il entend au bout d'un moment frapper à la porte:
- Entre, c'est ouvert!
Saeko entre alors:
- Tu savais que c'était moi?
Il hôche la tête:
- Qui d'autre, franchement?
Il finit par ajouter:
- Ca devient pénible de savoir que tu es toujours dans un coin de ma tête à lire mes émotions... Plus rien de perso!
Saeko se met à rire:
- Eh bien... Si tu ne veux pas parler, t'es pas obligé!
Elle ajoute:
- Même si, je devine par la tête que tu fais que tu pense à une certaine fille...
Maxence hausse les épaules:
- Exact...
- Il s'est passé quoi encore? Tu t'es encore fait jeter?
- Non, là, c'est le contraire!
Saeko est stupéfaite:
- Tu l'as jetée???
- Crois-moi, ca me fait plus mal qu'à elle...
- Pourquoi?
Il lui narre l'histoire, pas en détail, étant donné que Saeko n'est pas au courant du terrible secret de la Battler Dragon. Puis explose:
- Franchement, que voulais-tu que je fasse d'autre? Je ne peux pas bâtir une relation avec quelqu'un qui ne me fait pas confiance!
Saeko rétorque:
- Là, désolée, mais je te trouve un peu nul! Même s'il lui fallait tout ce temps pour s'ouvrir à toi, tu n'étais pas obligé de le prendre comme ca! Elle voulait te donner ta chance, non?
- Non, masi merde, c'est blessant, quand même! Mets-toi deux minutes à ma place! Tu te rappelles quand on s'est engueulé et que je t'ai dit que je ne te faisais plus confiance? Je ne suis que ton meilleur ami, mais tu as quand même pris un coup! Là, c'est la fille que j'aime le plus au monde qui me fait ca, mais par Mew, c'est impardonnable!
- Bravo, tu vas tout foutre en l'air à cause d'un putain d'orgueil masculin??? Là, Maxou, tu me déçois franchement!
Maxence la fusille du regard:
- L'orgueil n'a rien à voir là-dedans!
Saeko le foudroie:
- Mon oeil! T'en as bavé, et maintenant, tu veux la faire un peu mariner aussi! Mais en faisant ca, tu t'abaisses!
- N'importe quoi! Tu ne comprends donc pas? Je veux juste être sûr que ca marche entre elle et moi, mais comment puis-je faire si je ne suis pas sûr qu'on aie confiance l'un en l'autre? Comment veux-tu qu'on continue notre relation si je ne peux pas la comprendre et si elle garde tout pour elle?
Il a l'air effondré. Il ajoute:
- Je ne peux pas, Saeko. Je ne veux pas renouer avec elle pour que ca clashe à la première occasion. En plus, en ce moment, on n'arrête pas de s'engueuler!
Saeko hausse les épaules:
- Pourtant, quand vous étiez ensemble, ca s'était beaucoup arrangé...
- Oui, c'est vrai, peut-être parce qu'on passait pas mal de temps à s'embrasser...
Ils se mettent à pouffer de rire.
- Sérieux, vous devriez recommencer, vous stresseriez beaucoup moins...
Nouveaux rires.
- Mais bon, je ne sais pas trop pour l'instant... Je crois que j'ai besoin de temps aussi.
Saeko hausse les épaules:
- Peut-être bien... Après tout, si l'amour se construisait en un jour, on aurait moins de soucis...
- Ou peut-être plus justement...
Saeko se contente de regarder le sol. Puis au bout d'un moment, met sa main devant sa bouche pour réprimer un baillement.
- T'es fatiguée?
- J'avoue, oui! dit-elle avec un pâle sourire.
- Moi aussi, je vais pas tarder à dormir. Vas-y, je t'embêterai pas plus longtemps...
- T'inquiètes, tu ne m'embêtes jamais...
- Menteuse, tu dis tous les jours le contraire...
Saeko regarde un court instant Maxence... puis ils pouffent de rire à nouveau.
- J'adore t'embêter...
- Oui, bah arrêtes, ok? N'abuses pas de ma patience, quand même! dit-elle d'un ton à la fois malicieux et menacant.
- Je fais ce que je veux, nyark! rétorque Maxence en tirant la langue.
- Et rentre ta langue, elle est pas belle!
- C'est pas l'avis des autres filles...
Ils recommencent à rire à nouveau. Maxence regarde Saeko avec un léger sourire:
- Bon, au moins, je t'aurais fait rire...
- J'y vais, parce que là, je suis vraiment crevée!
- Bonne nuit...
Elle s'avance vers lui, dépose un baiser sur sa joue avant de partir. Maxence regarde la porte se refermer sur elle, puis s'allonge sur son lit en pensant à Lindra. Il voudrait tant lui aussi renouer leur relation mais quelque chose le retient vraiment...

Le lendemain, ils repartent tous les cinq très tôt accompagné d'Allan. Ils atteignent la Montagne de l'Eternité vers la fin de l'après-midi.
- Rien n'a changé depuis la dernière fois, dit Allan.
- Tant mieux, commente Maxence, ca sera plus facile pour nous...
Ils marchent sur le sentier et finissent par trouver la petite emblème représentant le Mew en position foeutale. Ils ne leur faut aps plus de deux minutes pour ouvrir la porte. A peine entrent-ils qu'effectivement, ils sentent la présence de leur gardien. Il est enfermé...
Se laissant guider par l'instinct dans le couloir sombre, ils arrivent dans une petite caverne qu'ils ne connaissaient pas. Là, une petite stelle, qui ne semble pas émettre de rayons maléfique.
- Il est là-dedans!!!
Aussitôt, les cinq amis se concentrent... et bientôt, un jet de lumière émane d'eux, et frappe la stelle qui s'ouvre bientôt pour laisser voir Mew, dans une sphére bleutée, qui s'éléve de la fosse et se positionne devant eux. Enfin, l'heure des réponses est arrivée...