Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Pokémon B.S 3: Le dernier Battler de Darkey



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Darkey - Voir le profil
» Créé le 10/03/2008 à 22:31
» Dernière mise à jour le 10/03/2008 à 22:31

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Face au pire...
- On va vous conduire devant mon maître, ricanne le Darkin aux cheveux pourpres en les faisant sortir du vaisseau. Il a très hâte de faire ta connaissance, Mégara, dit-il d'un ton cynique en la regardant d'un oeil de prédateur. et quant aux Battlers, il compte bien en profiter pour les faire chanter, puisque leur ami est entre nos mains...
- Pour cela, il faudrait déjà que vous sachiez où ils se trouvent, dit Lance d'un ton furieux.
Le Darkin a un petit rire:
-Même pas! Il suffit de passer une annonce parmi les soldats que la prochaine fois qu'ils croisent les Battlers, leur dire que leur chers amis est prisonnier et qu'ils feraient bien de venir se rendre au château de Sombryl...
-Espèce de fumier! s'exclame Lance.
-Je sais, merci, répond le Darkin en riant de plus belle. Mais ce ne sont pas les insultes qui te permettront de survivre...
Ils entrent à l'intérieur du fameux château. Mégara songe que les couloirs n'ont pas changé depuis la dernière fois qu'elle est venue. Le même bleu glauque qui colore les couloirs... les torches d'argent à la lumière mourrante; Grâce à ses prunelles de Darkin, elle y voit comme en plein jour, mais Lance est légérement déboussolé par la pénombre.
Enfin, les couloirs s'achévent et l'on les introduit dans la salle principale du château. Vraak s'y trouve, l'air menaçant. Ses cheveux blonds et lisses tombe sur ses épaules, ses yeux d'un bleu glacé fixent ses deux proies avec sadisme. Il est vêtu tout de noir. Il dit soudain:
-Alors, te voilà enfin, la miss qui a empoisonné la moitié de ma garnison... Tu as une sacrée audace, dis-moi... Je sais que Garcia traite mal ses propres partisans... Ne préférerais-tu pas servir queqlu'un de plus généreux?
-Je ne me ralierai jamais à votre cause! crache Mégara avec une hargne qui fait surgir son côté ténébreux avec netteté. Mon père, c'est mon père, et vous ne valez pas mieux que lui!
Vraak se met à ricanner:
-Tiens, tiens, tu te rebelles, toi aussi? Décidément, les enfants tout désignés pour trahir leurs parents... et leur peuple! Sais-tu ce qui est arrivé à la dernière qui a tenté l'exploit? La nouvelle s'est propagée comme une trainée de poudre: Morte mordue par un vulgaire Séviper comme une misérable!
-Mon père s'en est vanté pendant tout le souper, répond Mégara en haussant les épaules. Mais je ne suis pas Evianna. Je n'ai pas l'intention de me rebeller contre qui que ce soit. Mais je n'ai pas non plus l'intention de laisser cette guerre diriger ma vie et celle de mon frére! S'il me faut mourir pour échapper à une destinée d'esclave, alors... je m'y ferai!
Vraak se met à rire, d'un rire glacial et méchant:
-Tu ne mourras pas, Mégara... du moins, pas tout de suite... Il serait trop dommage de ne pas profiter de l'occasion pour tout savoir sur ce cher Garcia...
-Je ne vous dirais rien!!!
-Tu n'auras pas le choix... Je te prendrai une à une les gouttes de ton sang, jusqu'à vaincre ta résistance...
-Essayez toujours, dit Mégara qui est prête à tout.
Vraak tend la main vers Mégara qui sent la douleur monter automatiquement et se dépêche de fermer son esprit. Lance furieux, tente de se servir de ses pouvoirs mais impossible avec le sort Darkin que le lieutenant de Vraak s'est dépêché de lui jeter. Et ses pokéballs lui ont été confisquées...
Mais Mégara est encore plus endurcie que les autres Darkins; son père et ses punitions brutales lui ont donné une grande résistance physique. Elle se mord les lèvres, sent son sang couler, mais la douleur n'est pas aussi insuportable qu'elle craignait. Garcia serrait deux fois plus fort. Vraak est irrité par cette résistance:
-Petite garce... vas-tu donc me défier???
Il lève la main...
Lance, comprenant ce qu'il va faire, se jette devant la jeune Darkin et reçoit la boule d'énergie noire à sa place. Une douleur affreuse lui broie les membres, il s'évanouit...
-Lance!!!
Mégara se met à blêmir en le voyant à terre et elle est stupéfaite du geste qu'il a eu pour elle.
"Pourquoi?"
Vraak se met à hurler:
-Gardes, conduisez-la en salle de torture!!! Quant à ce galopin, enfermez-le dans une cellule et faites passer l'info qu'il est prisonnier chez nous! Si les Battlers ne se précipitent pas ici en apprenant la chose...
Vraak se met à ricanner. Il va bien faire circuler l'information. Et les Battlers, où qu'ils aillent, ne seront pas épargné...
Et quant à Mégara, il va lui arracher les informations et la ramener à son père... sous forme de cadavre!
Comme c'est machiavélique...
Il se remet à ricanner, satisfait de son plan.

-AAAAAAAAAHHHHHHHHHH!!!
Mégara hurle lorsque le bourreau de Vraak lui applique le brandon chauffé à blanc sur la peau. Sa capacité de regénération cellulaire se met aussitôt en marche, mais cela ne lui sert pas à grand chose, car l'homme qui la torture rouvre déjà les plaies pour augmenter sa souffrance. Elle sent les larmes lui monter aux yeux; même Garcia ne lui a jamais fait autant mal, et pourtant, elle croyait avoir déjà enduré le nec plus ultra de la douleur. Mais le reste est moins pénible.
-Alors, tu vas parler? demande le Darkin aux cheveux pourpres en tentant de fouiller son esprit.
-Va te faire voir! rétorque-elle d'un ton fier malgré ses larmes.
-Grrr... Allez-y, montrez-lui!!!
Les deux soldats présents saisissent des fouets à la pointe acérée. Les lanières sifflent, mordant la peau tendre, creusant d'atroces sillons sanglants dans sa chair, accompagnés d'éclairs de douleur. Malgré tout cela, elle réussit à fermer son esprit. Elle ne sent plus la douleur, à présent; les gardes l'ont tellement meurtries qu'elle n'est plus qu'un tas de chair...
Le Darkin s'en aperçoit et dit:
-Stop. Arrêtez-vous, on ne tirera rien d'elle. Je vais aller voir le maître. Ramenez-la dans sa cellule, il ne faudrait pas la tuer...
Les gardes l'emporte dans sa cellule. Ils passent devant celle de Lance qui regarde en les entendant arriver. Son coeur se serre en voyant Mégara au teint si pâle qu'on la croirait morte... et couverte de sang.
Il serre les poings. Par Mew, pas question de rester ici! Il faut partir, et avant que ses amis Battlers n'apprennent qu'il est ici.
"Ils seraient capable de sauter à la gorge de Vraak pour venir me tirer de là, songe-il avec inquiétude. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il leur fera subir s'ils viennent à tomber entre ses mains... Par Mew, les potes, ne venez pas, je vous en prie..."
Mais il sait que ses prières ne lui servent à rien. Il connaît assez ses amis pour ne pas doûter une seconde de leur réaction. Il se remet à penser à Mégara blessée...

Mégara s'éveille. Elle a mal partout. Tout son corps saigne. Elle se regarde. Ses jambes semblent être couvertes d'une boue craquelée, de couleur noir pourpre. Ses bras n'ont pas été épargnés non plus. Miraculeusement, son visage est intact. Elle devient blême en examinant d'un peu pklus près ses plaies; ses tortionnaires ont bien pris soin de brûler les chairs pour empêcher la regénération totale! Il y'a donc de bonnes chances pour qu'elle garde les cicatrices à vie...
"Je suis laide" réalise-elle avec tristesse.
Elle ne s'est jamais senti aussi mal. Elle a en plus une soif terrible. Dans un coin, il y'a une cruche d'eau. Celle-ci n'est pas très fraîche... mais c'est mieux que rien.
Elle s'efforce d'en avaler un peu, mais sent son estomac se révulser et une violente douleur à l'oesophage. Pas un seul centimétre carré n'a été épargné par la douleur. Elle se demande encore comment elle a pu résister. Puis, elle pousse un léger cri en voyant du sang sur le sol; certaines de ses plaies saignent encore et déversent le fluide par terre. Elle voudrait s'alllonger sur le bas-flanc, mais elle est si affaiblie qu'elle ne peut pas l'atteindre et reste prostrée au sol. Elle rampe doucement, espérer trouver un endroit où le sol n'est pas trop dûr. Mais rien à faire. Le simple fait de s'allonger est une torture. Une haine violente, meurtriére, se répand dans ses veines. Par Mew, si jamais elle sort d'ici, elle leur fera payer!!! Comment ont-ils seulement osé...
Elle a envie de pleurer, mais se retient. Elle refuse de faiblir. Elle est fatiguée, mais ne peut pas trouver le sommeil avec cette douleur lancinante.

Vraak se tient dans son salon, l'air réjoui. Son lieutenant entre enfin:
-Alors, Daril, demande Vraak, qu'en est-il de notre prisonnière?
-Elle a résisté à tout, maître, répond le Darkin aux cheveux pourpre d'un ton furieux. J'ai été obligé de faire cesser les soldats, elle se laisserait mourir plutôt que de trahir sa Caste! Que devons-nous faire? La tuer? Son esprit est impénétrable...
Vraak réfléchit et dit:
-Tuer Mégara d'Oscuryl serait une provocation directe pour Garcia... et pour son fils! Mais je ne veut pas renoncer. Si elle ne céde pas aujourd'hui... eh bien, on l'aura à l'usure! Prenez patience, je sais faire parler les plus durs... Elle finira par craquer.
Il ajoute:
-Pour accélérer les choses; faîtes-la boire, mais en revanche, rien à manger et empêchez-la de dormir!!! Que les soldats la rouent de coups à chaque fois qu'ils en ont l'occasion! Personne ne résiste à un traitement pareil... et ainsi ses barrières intérieurs faibliront et tu pourras fouiller son esprit sans mal!
-Et si l'épuisement la tue?
Vraak à un mauvais sourire:
-Il en faut bien plus pour venir à bout d'une Oscuryl... sinon, ca voudrait dire que le sang de Garcia n'est pas si noble que cela, si sa propre fille a une résistance de mauviette...
Le Darkin se met à ricanner à son tour et sort.

Voilà comment deux jeunes sont en danger de mort...
L'un est un enfant de la lumière, l'autre est fille de la nuit...
Mais quelle différence y'a-il quand ils sont tous les deux face au pire?