Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Pokémon B.S 3: Le dernier Battler de Darkey



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Darkey - Voir le profil
» Créé le 27/02/2008 à 23:08
» Dernière mise à jour le 27/02/2008 à 23:08

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Lumière morte


Une déflagration retentit lorsque l'un des vaisseaux de la Caste Sombryl explose en plein vol, sous les tirs de ceux d'Oscuryl. Au sol, une armée de soldats se bat, l'air dépassée par les événements. Une pluie battante et glacée s'écrase au sol, le rendant boueux et difficilement praticable, donnant une vue opaque aux combattants. Face aux soldats d'Oscuryl, un grand bunker est visible, à moitié détruit par les tirs ennemis. Cependant, les soldats du camp ennemi le défendent férocement. Une armée d'Alakazam lance des attaques Psycho dont les vagues violacées font partie des rares lumières qui illuminent le lieu du combat. De l'autre côté, un petit bataillon de soldats s'est réfugié s'est réfugié sur la colline la plus proche. Parmi eux, une sillouette féminine se détache du groupe. C'est une jeune Darkin à l'allure altière. Elle est vêtue de noir, ses cheveux d'un blond platine relevés sur sa nuque en un chignon impeccable, mettant en valeur son visage d'albâtre fin et ses grands yeux couleur de saphir à la pupille fine. Dans ses mains, elle tient un fusil laser. Tout dans son attitude montre une guerrière au sang froid dans cette frêle jeune fille.
-Combien de pertes? demande t'elle d'un ton de commandement à l'homme situé à côté d'elle.
-Nous en sommes à six cents, l'informe-il. Si nous continuons ainsi, nous devrons battre en retraite!
Mègara le fusille du regard:
-Hors de question de laisser cette fichue Caste Sombryl nous marcher dessus! Vraak va finir vraiment par se croire tout puissant! Puisque la force ne marche pas, nous allons essayer la ruse...
-Que voulez-vous faire? demande le soldat l'air inquiet.
La jeune fille le regarde un instant avant de dire:
-Battez-vous, repoussez-les tant que vous pouvez, et laissez-moi faire.
Au risque de se faire tirer dessus, elle sort de son abri et commence à courir. Elle se souvient des leçons de son frère; seul celui qui a le plus de mobilité et de ruse remporte le combat. Or la ruse, elle en a. Et plus que n'importe qui d'autre. Elle sent une brusque montée d'adrénaline se caractérisant par un noeud dans son estomac et un léger engourdissement dans les jambes. Pour la première fois depuis le début de cet affrontement, la peur lui griffe douloureusement le ventre.
Elle se change en Noctali et galope à travers le champ de bataille. Elle passe devant les Alakazam sans hésiter une seconde; son type ténébre la protége des attaques psy. D'un pas furtif, grâce à la pénombre, elle parvient en un clin d'oeil au bunker et se dissimule dans la pénombre.
A l'intérieur, il y'a une bonne centaine de soldats prêts à remplacer ceux qui tombent. L'idéal serait de les mettre hors d'état de nuire. Et elle sait déjà comment.
Toujours sous sa forme de Noctali, elle traverse les couloirs, la peur au ventre à l'idée d'être vue. Enfin, elle parvient à un endroit discret. Là, elle reprend forme humaine et fouille dans le petit sac qu'elle porte en bandoulière. Elle en retire une grenade; de quoi faire un joli petit feu d'artifice et la dissimule habilement dérrière un tas de gravats. Mais un soldat la voit et tire sur elle en hurlant:
-Espèce de salope!!!
Mègara se jette à terre. Le tir du soldat percute le sol, y creusant un cratère. Son cri a alerté ses camarades qui se tournent vers le lieu. Mais Mégara a déjà repris sa forme de Noctali et s'échappe en sautant par l'une des fenêtres du buncker. Une douleur fulgurante lui brûle le flanc droit: l'un des rayons l'a effleurée. Mais cependant, elle n'a pas le temps de se reprendre, elle file vers l'endroit où se battent les soldats de sa caste, reprend difficilement forme humaine et se met à crier:
-Tout le monde à terre!!! Vite!!!
Les soldats obéissent et la minute d'après, un grand souffle brûlant qui tranche de manière assez spectaculaire avec le froid humide provoqué par la pluie, accompagné d'un bruit d'explosion se fait sentir, et lorsque les hommes relèvent la tête, ils aperçoivent un gros tas de débris enflammé et les corps des ennemis les plus proches jonchent le sol.
-Joli coup, Maîtresse! s'exclame l'un des soldats.
-Vous vous réjouirez plus tard, rétorque Mégara, il faut s'occuper des vaisseaux maintenant!
-Qu'est-ce qu'on peut faire???
Mais Mègara ne l'écoutait déjà plus car elle vient de prendre sa décision. Elle regarde attentivement le combat se déroulant dans les airs et se met à grimper dans les collines. Ce qu'elle s'apprête à faire est risqué, voire même carrément suicidaire, mais si cela fonctionne, la Caste Sombryl en aura pour ses frais. Et c'est le seul moyen.
Elle presse le pas. Sa blessure lui fait terriblement mal mais elle prend sur elle et continue. Après tout, si elle réussit, elle aura tout le temps de se reposer ensuite. Bientôt, elle saute de rochers en rochers. Finalement, elle arrive au sommet de la colline et aperçoit les vaisseaux de Sombryl au loin. Pour attirer leur attention, elle tire plusieurs fois en l'air, provoquant des déflagrations lumineuses. Cela ne rate pas: l'un des vaisseaux fait volte-face et commence à tirer sur la barrière rocheuse. L'ennui, c'est que l'un des rochers servant d'appui à la jeune fille vole en éclat sous elle, lui faisant perdre l'équilibre. Elle tombe et se rattrape plus bas, tandis que le vaisseau ennemi s'approche...
Mégara sent l'épuisement commencer à envahir ses membres. Dans un geste d'ultime désespoir, elle parvient à se rétablir et aperçoit le vaisseau. Elle sort alors son grappin auquel est attaché un mince cable d'acier.
"Si je rate mon coup, je serai à ramasser à la petite cuillère..."
Elle lance le grappin sur le vaisseau, l'aggripe et saute dans le vide au moment ou la barrière rocheuse explose et s'effondre sous les tirs. Elle monte alors à toute vitesse et trouve la trappe d'ouverture du vaisseau qu'elle force à l'aide de la lame d'un poignard. Enfin, elle entre à l'intérieur...
Pris par surprise, les cinq soldats à l'intérieur n'ont guère le temps de réagir lorsque Mègara lance une grosse attaque Ball'Ombre qui plonge tout dans l'obscurité en ayant tué deux des soldats. Les trois restants sont sauvagement égorgés sans avoir pu se défendre, car la jeune Darkin voit parfaitement dans le noir complet...
Elle prend alors les commandes du vaisseau et fait une volte-face pour tirer sur les vaisseau de Sombryl. Quel bel effet de surprise! Les adversaires n'ont aps le temps de réagir face à l'attaque d'un vaisseau de leur propre escadron. C'était tout silmplement... audacieux et diabolique! Le carnage est désormais du côté de l'adversaire. Les soldats d'Oscuryl, galvanisés par le mauvais coup de leur maîtresse, se sentent stimulés. Les Alakazam sont d'ailleurs bientôt envoyés finalement au tapis. Les quelques rares survivants de l'armée adverse s'enfuient sans demander leur reste.
Alors, Mègara se pose et sent d'un coup ses jambes se dérober sous elle. Elle doit l'avouer, elle a eu une sacrée frousse! Pendant un court instant, elle avait bien cru échouer...
Mais elle ne se laisse pas longtemps envahir par ses états d'âme et sort du vaisseau. Elle doit à présent rentrer faire son rapport à son père. Elle sent d'un coup la joie l'envahir. Tiniel sera fier d'elle, quand elle lui racontera sa débrouillardise. En tant que guerrier chevroné, il sait qu'une bataille est rarement facile.
Elle monte donc dans un vaisseau d'Oscuryl et se hâte de rentrer au château de son père.

La nuit est tombée lorsque Mègara arrive enfin. Sa plaie la lance toujours. Elle décide alors d'aller voir Vesta avant de faire son rapport à son père afin de recevoir quelques soins. La vieille Darkin est toujours à l'infirmerie, attendant d'ailleurs le retour de la jeune fille qui est partie depuis une semaine. Elle ouvre aussitôt en entendant frapper à la porte:
-Mègara! Mew merci, vous êtes revenue!
Mègara la serre dans ses bras puis finit par dire:
-S'il te plaît, j'ai une blessure qui m'ennuie un peu...
La nourice se met aussitôt en quatre et soigne rapidement la plaie qui est plutôt superficielle. Elle commente:
-Vous avez encore fait des choses dangereuses, bien entendu...
Mègara hausse les épaules:
-Je sers notre famille, c'est tout! Il ne faudrait pas que ces pourritures de Sombryl nous ennuient trop. Et sinon, où est mon frère?
Vesta a un air sombre:
-Vous ne devinerez jamais. Il a disparu deux jours aprés votre départ. On pense qu'il a décidé de déserter.
Mègara est stupéfaite:
-Tiniel? Tu rigoles?
-Pas du tout, je suis très sérieuse. Je ne sais pas pourquoi, mais je crois savoir qu'il en avait assez de devoir toujours se battre et tuer... Il a changé...
Mègara hôche la tête d'un air sombre:
-Oui Vesta, il a changé. Je l'ai vu aussi. Et tout ca à cause d'une sale petite traîtresse de Gardienne de merde!
Vesta pousse un soupir:
-J'ai été aussi stupéfaite que vous. Et vous savez le pire? Cette fille avait réellement du sang de Darkin dans les veines!
-Qu'est-ce qui te fait dire ca?
-Elle possédait une capacité de regénération cellulaire. Quand vous me l'avez amenée blessée, les sévices infligés par votre père commencaient déjà à se refermer.
Mègara finit par dire:
-Ca ne me surprend pas. Autrement, elle n'aurait jamais pu berner Père si facilement. Mais pourquoi sert-elle les Battlers? D'où elle sortait exactement? Ca me... turlupine.
Vesta hausse les épaules:
-Je n'en sais rien, Mègara. Il s'en est passé des choses en votre absence. la Caste Embéryl, par exemple, a été dissolue.
-Dissolue? Alecto est morte?
Vesta hôche la tête:
-Oui, ainsi que sa fille. Les Battlers étaient sur place, on dit d'ailleurs que la mort de la gamine les a secoués. Garcia est retourné sur place après la bataille. Il paraît qu'ils lui ont offert une sépulture derrière le château.
Mègara a un léger soupir:
-Pauvre Evianna. Elle a récolté ce qu'elle a semé à force de se rebeller contre nous. Elle aurait mieux fait d'accepter l'héritage de sa mère, ca lui aurait évité bien des déboires. Enfin, je ne vais pas la pleurer, c'était quand même un danger pour nous. Plus de Caste Embéryl. Désormais, la guerre est en deux camps.
Vesta reste songeuse. Mègara dit alors:
-Je devrais aller voir Père, maintenant.
-Il est sorti. Profitez-en pour vous reposer, suggère la nourrice.
Mègara pousse un soupir de soulagement:
-Je dois l'avouer, je suis vannée! Cette mission a été vraiment dûre. Bonne nuit.
-Bonne nuit Mègara.
La jeune fille sort de la pièce et va dans sa chambre.

Le lendemain matin, Garcia fait appeller sa fille de bonne heure. Il est très satisfait en apprenant les nouvelles:
-Tu deviens forte, Mègara. Tu as mené cette mission avec ruse et audace... Je suis content de toi.
Mègara s'incline:
-Vous satisfaire est mon unique but, Père.
-Cependant, il y'a un problème. Ton frère.
Mègara sent une certaine inquiétude l'envahir. Que va-il lui demander?
-Ne saurais-tu pas où il est parti?
Pour le coup, Mègara ne sait vraiment pas. Quoique même si elle savait, elle se serait fait hacher plutôt que de le dire à son tortionnaire de père, mais c'est en toute honnêteté qu'elle répond:
-Je puis vous assurer que je n'ai eu aucune nouvelle de lui depuis mon départ, jusqu'à ce que Vesta m'apprenne sa fuite quand je suis rentrée hier soir.
-Si tu savais, tu me le dirais, n'est-ce pas?
Mègara hôche la tête sans répondre. Garcia la regarde de ses yeux de fauve:
-Montre-toi une bonne fille. Tu vas me le retrouver!
-Pourquoi moi? s'étonne la jeune Darkin.
Garcia se contente de répondre:
-Tu le connais. Tu es rusée. Même si tu ignore pour l'instant où il se trouve, je sais que tu ne mettras pas longtemps à trouver où il se cache. j'ai envoyé des hommes à sa recherche, mais j'aime mieux que ce soit toi. Si tu y parviens, tu seras récompensée pour ta loyauté.
-Et lui?
Garcia a un éclair dans les yeux:
-Il paiera sa trahison!
Mègara a un frisson mais répond:
-Bien, Père.

Deux minutes plus tard, Mègara file dans sa chambre, prend un sac dans son armoire et le remplit de quelques affaires utiles. Vesta entre à cet instant et comprend:
-Mègara? Qu'allez-vous faire?
La jeune fille se tourne vers elle:
-Père m'a mise à la recherche de Tiniel.
Vesta palît:
-Je m'en doûtais. Qeu comptez-vous faire?
Mègara répond soudain:
-Je vais le retrouver. Mais si c'est le cas, ca ne sera pas pour le ramener ici. Si je le fais, Père le tuera.
Vesta se met une main devant la bouche:
-Par Mew... où irez-vous?
Mègara a un regard perdu:
-Le plus loin possible, en tout cas... je ne sais pas ce que je ferai. Je veux d'abord savoir ce qu'il l'a poussé à fuir...
Puis soudain, elle regarde à nouveau au loin. D'un coup, elle semble avoir changé. Elle dit soudain d'une voix vibrante:
-Et puis... je sens quelque chose... Je dois partir de toute façon. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais quelque chose me dit que j'ai quelque chose à faire autre part. Je ne sais pas quoi. Je ne sais ce qui va m'arriver. Mais il va y'avoir quelque chose.
Vesta regarde Mègara et finit par dire:
-Moi aussi, j'ai le pressentiment que vous ne reviendrez pas... J'ignore ce qui vous attends... mais je suis heureuse que vous partiez. Toute vie sera meilleure que celle-ci.
Mègara regarde Vesta:
-Tu vas me manquer, tu sais.
Pour toute réponse, la vieille nourrice la serre dans ses bras et ne peut retenir une larme. Elle dépose un baiser sur le front de la jeune fille:
-Que Mew vous protége, Mègara. J'espère que quoi qu'il arrive, vous trouverez la paix et la sécurité. Prenez garde!
Après un dernier regard, les deux se séparent. Mègara sort du château et le regarde une dernière fois. Puis elle se détourne et regarde les montagnes. Elle n'a aucune idée quelle direction prendre.
"Mew, guide-moi, je t'en prie..."
Soudain, le soleil se cache. D'un coup, la pénombre. Des nuages opaques se dégage une fine lumière mourrante. Le soleil a disparu derrière la montagne. Tout droit.
Alors, la jeune Darkin n'hésite plus. Elle se met à courir. Et comprend:
"Je prendrai la route qui me mène vers la lumière!"