Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Sa vie à lui. de papeb



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : papeb - Voir le profil
» Créé le 08/08/2007 à 19:15
» Dernière mise à jour le 08/08/2007 à 19:15

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Un dîner entraînant!
« Tu as réussi à purifier ton cœur. »

Ce vieil homme n'était décidément pas comme les autres. Après la victoire de Régis- gagner par chance mais bien mérité quand même-le vieil homme alla pour la première fois de son plein gré au restaurant. Les gens qui le connaissait bien-mais qui ne savaient pas tout, même avec leurs relation-se dire : « il a du lui arriver quelque chose. »
La victoire de Régis avait certainement provoqué quelque chose chez lui. D'après ce qu'on disait, il ne tenait compagnie qu'à sa solitude. L'arrivé de Régis avait du…débloquer quelque chose en lui. Quand Régis pénétra dans la salle, le vieil homme lui dit : « Bonjour, Régis. Je t'attendais. »
La salle devint silencieuse. Régis sentait tous les regards tournés vers lui, ce qui le gêna considérablement. « Euh… Bonjour, Monsieur. »
Les conversations commencèrent à reprendre, doucement au début, puis de plus belle ensuite.
- Assis-toi à ma table, mon garçon.
- Oui, Monsieur.
- Je m'appelle Théodore. Et toi, bien évidemment, c'est Régis.
- Oui, Mr. Théodore. A propos, je voudrais vous dire…
- Inutile de me remercier, mon unique raison de vivre est d'aider les gens et les pokémon, avant de ne quitter ce monde…
- Ou… oui.
- Si tu le veux bien, commençons de manger.
Le dîner servi, Régis engagea la conversation :
- Votre Ectoplasma était drôlement résistant, il m'a beaucoup impressionné, dit Régis.
- J'ai passer beaucoup de temps avec lui, expliqua Mr. Théodore. C'est même ce Pokémon qui m'a permis de triompher de la Ligue pokémon.
- Waouh…, s'exclama Régis, admirant un si grand dresseur.
- Je n'ai malheureusement pas réussi à vaincre le conseil 4 de Kanto, soupira Mr. Théodore.
- Hé, mais… moi, j'ai réussi ! même si après je me suis fais vaincre par un dénommé Sacha Ketchup…Euh, pardon, s'excusa Régis, je voulais simplement que vous me passiez la sauce…Sacha Ketchum.
- Quoi ?!Tu connais le fils du célèbre Alexandre Ketchum ?balbutia le vieil homme.
- Qui est-ce… commença Régis.
- C'est le plus grand dresseur de tout les temps, il a parcouru toutes les régions, capturé des millions de pokémon différents et on dit même…, qu'il à réussi à rencontrer…Dialga et Palkia…
- Ah bon ?! demanda Régis, encore plus étonné.
- Tu sais, tu es un bon dresseur. Tu as peut-être un lien de parenté avec moi…
Mais soudain retentit un éclat de verre.
- Ca suffit !gronda une voix.
- Qu'est-ce que… ?
- Toi, le môme, reste en dehors de ça !
Un jeune homme à longue chevelure blonde, yeux bleu et portant un smoking blanc, se redressa de toute sa hauteur. Il paraissait très en colère.
- Mon propre Grand-Père, qui ne m'avait presque jamais adressé la parole…est en train de discuté avec un gamin qu'il connaît à peine ?s'en est trop !
Il sortit une Pokéball de sa poche et appuya sur le bouton du centre. Un Simiabraz en sortit. Régis prit son Pokédex, utilisa la nouvelle fonction que son grand-père lui avait ajouté, et la voix de la machine électronique s'éleva dans la gigantesque pièce de toute part :
- Simiabraz, pokémon Flamme. Type Feu, Combat. Sa couronne de feu trahit son tempérament bouillant. Sa vitesse est inégalée.
- Je ne suis peut-être qu'un môme, mais je ne te laisserai pas insulter cette homme, même si je ne suis pas de votre famille !vociféra Régis en sortant une de ses Pokéball.
- Et qui es-tu pour t'adresser à moi de la sorte ?grogna l'autre homme.
- Je te retourne la question.
- Hum…voilà un gamin qui ne manque pas de tempérament. Ca me rappellerais presque mon Simiabraz. Bref de plaisanterie, je m'appelle Danny Denny. Et toi ?
- Je m'appelle Régis Chen, je viens de Bourg-Palette et je suis un ancien Maître pokémon ! se présenta Régis.
La foule, déjà bien excitée, fut parcourut d'un murmure d'approbation. Il n'avait jamais bien aimée ce frimeur de Danny.
Celui-ci claqua des doigts. Un bruit tonitruant se fit entendre et une estrade de combat apparut devant les consommateurs. Régis prit place sur l'emplacement réservé au dresseur de droite. Son ennemi, sur celui de gauche.
- Un contre un.
- Ca me va.
- C'est parti, Simiabraz, prend place sur l'estrade !
- En avant, Roucarnage !
- Utilise Aéropiqué, Simiabraz !
- Esquive Roucarnage !
Régis aurait du écouter avec plus d'attention son Pokédex. La vitesse de Simiabraz était elle que Roucarnage ne le voyait plus. Du moins…
- Ton pokémon n'est même capable de voir mon Simiabraz ?tu peux déjà dire adieu à la vic…
Simiabraz se prit une attaque Bec Vrille de pleins fouet.
- COMMENT ?!
- Hum… pas si talentueux que ça, le dresseur…
- Comment a-t-il pu…surpasser mon Simiabraz en vitesse… ?
- Si tu avais regardé mon Roucarnage de plus près au lieu de te venter, tu aurais vu que la capacité spéciale de mon pokémon Regard Vif s'était déclenché et que mon Roucarnage avait exécuté deux attaques : Clairvoyance et Hâte.
- Sale môme… utilise Boutefeu, Simiabraz !
La capacité spéciale de Simiabraz s'activa également. Brasier. L'attaque Boutefeu fut beaucoup plus puissante. Le corps de Simiabraz commença à trembler, en même temps que la salle. Des boules de feu apparurent et alimentèrent l'énergie de Simiabraz. Celui-ci rougoyait. Il gonfla ses poumons et fonça sur Roucarnage. Il s'arrêta juste devant lui, joignit les mains derrière sa taille et concentra toute l'énergie accumulée au creux de ses mains. Un sourire se dessina sur le visage du pokémon feu. Il lança la boule de feu droit dans l'estomac de Roucarnage-je sais, ça ressemble à Dragon Ball- et Roucarnage fut projeté sur le sol. Celui-ci se releva et utilisa une attaque qu'il lui était inconnue jusqu'à lors. Rapace. Simiabraz fut K.O sur le coup.
- Comment… ?
- Mon Roucarnage est rancunier. Il ne prends jamais de coups sans se venger. Ton pokémon est de Sinnoh. J'ai entendu dire que les dresseur étaient très sympatique. J'espère que tu ne fait pas honte à leur réputation.
La foule applaudit bruyamment. Tout le monde était impressionné. Elle venait d'assister à un combat de haut niveau.
Au fond de la salle, Mr. Théodore pensa :
« Ce garçon est bien mon arrière petit fils. »