Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une Vie Mouvementée  de Bleu2MéthylN



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Bleu2MéthylN - Voir le profil
» Créé le 08/08/2020 à 23:45
» Dernière mise à jour le 29/08/2020 à 01:26

» Mots-clés :   Amitié   Aventure   Drame   Galar   Présence de personnages du jeu vidéo

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 7 : Et Ensuite ? (Partie 1/2)
10 ans s'étaient passés après ma victoire face au Maître de la ligue. Le champion, Victor, était resté invaincu mis à part face à moi et ma puissante équipe. Il avait battu le record du nombre d'années en tant que Maître, Tarak lui, avait eu le titre en sa possession durant 15 ans, Victor en était à sa 16ème année et il ne comptait pas en rester là. Aujourd’hui encore, le Maître de la ligue reste invaincu malgré de nombreuses tentatives, personne n'arrive à sa cheville. Je vais maintenant, vous raconter les mésaventures des personnes qui ont joué un rôle important dans ma vie, en effet, en dix ans, beaucoup de choses se sont passés.



Mme Reyes avait quitté l'orphelinat environ 1 an après ma victoire face au Maître. Les combats pokémon ne la passionnaient plus et elle supportait de moins en moins le comportement inapproprié des enfants, et je la comprends, je ne sais pas comment elle a fait pour y rester autant de temps ! Elle avait donc décidé de se lancer entièrement dans la musique, sa passion depuis son plus jeune âge. Or avant, elle chantait exclusivement lors de son temps libre, mais son travail à l'orphelinat lui prenait beaucoup de temps. Elle savait très bien jouer du violon, c'était son instrument préféré, elle en avait pratiqué pendant plus de 10 ans. À son lancement de carrière, son nom d'artiste qui n'était d'autre que Reyes, avait eu du mal à se faire connaître, son style pop assez particulier ne plaisait pas à tout le monde, en plus de cela, il était extrêmement difficile d'être connu dans ce domaine. Elle aimait bien rajouter, dans toutes ses musiques, une partie avec du violon, c'était sa petite touche personnelle. Elle ne s'était pas seulement contentée de faire des musiques pop, style musical qui était à la mode Galar, elle s'était essayée à plusieurs types de musiques comme le rap, le R&B en passant par des balades émotionnelles. Mais tous ses efforts ne portaient pas ses fruits, pas au début en tout cas. Très peu de personnes s’intéressaient à ses musiques tout aussi extravagantes qu'elle. Malgré cela, Édouard et moi étions toujours à ses côtés pour l'encourager, elle devait persévérer, un jour ou l'autre, ses efforts allaient être pris en compte.

Un de ses plus grands rêve d’artiste était de participer au grand show musical international « Poké-Vision Song Contest » où chaque région du monde participante choisit une chanson qui la représentera durant un des shows télévisés les plus regardés dans le monde entier. ici à Galar, cet événement était comme une tradition annuelle, la plupart des gens suivaient ce concours de A à Z, dont moi, je le regardais même avec mes parents autrefois ! À l'issue de celui-ci, le gagnant recevait un magnifique trophée, une grande reconnaissance, et la diffusion du show lui permettait d'être connu internationalement. La région gagnante quant à elle, a l'honneur d'organiser la prochaine édition sur son territoire et donc d'attirer l'attention de nombreux touristes, marques, entreprises et autres sur elle, c’était un bon boost pour l'économie de la région gagnante. Mais pour devenir célèbre, il ne fallait pas forcément gagner le concours, nombreux étaient les artistes qui avaient vu leurs carrières décollées sans gagner, il suffisait de se démarquer des autres participants, d'être hors du lot et de marquer les esprits des spectateurs durant le show.

Reyes avait donc tenté de représenter Galar dans cette compétition en passant par une sélection nationale organisée par la région, et contre toute attente elle avait réussi gagné son ticket pour ce grand show avec une musique marquante qui sortait de l'ordinaire mais qui la représentait totalement : une chanson énergique et entraînante avec un style original et extravagant avec un solo au violon. Cette chanson n'était pas comme toutes les autres qu'elle avait pu faire, elle la représentait parfaitement, elle était faite pour elle. De plus, le violon fonctionnait particulièrement bien au concours, les fans étaient envoûtés par cet instrument. Reyes avait donc réussi à représenter cette année-là sa région, Galar, dans cette compétition musicale tant convoitée par les artistes.

La finale de ce show se passait cette année-ci à Unys, dans la ville de Méanville car l'année précédente, ce fut la championne Strykna spécialisée dans les pokémons Poison qui remporta le concours avec une chanson Hard rock à la surprise générale car il était rare de voir ce type de musique dans le concours. Le spectacle allait se produire dans la grande salle du Music-Hall au nord de la ville. La salle avait été aménagé spécialement pour l'occasion des mois à l'avance.

Reyes était donc ravi, sa victoire lui permit de participer à ce show incroyable, mais aussi de voyager jusqu'à Unys sans aucuns frais, elle avait pu y découvrir toute une culture qui était complètement différente de la nôtre. Cette région était bien plus avancé que la nôtre technologiquement parlant, il y avait des grattes ciels à pertes de vue, des bâtiments extravagants à chaque coin de rue, elle ne savait plus ou donner de la tête. Elle se plaisait beaucoup là-bas ! Un soir, elle eut même l'occasion de monter sur la Grande Roue de Méanville, la vue l'avait éblouie, elle pouvait observer depuis sa cabine l’entièreté de la ville, elle brillait de mille feux, les couleurs étaient si étincelantes ! Les lumières qui émanaient de la ville étaient éclatantes, c'était magnifique ! La ville était noire de monde ! Ce concours attirait vraiment beaucoup de monde, la plupart étaient des étrangers venus spécialement pour assister au show. Elle avait si hâte d'enfin monter sur cette scène mythique !

Toute la région la supportait, en effet, Galar n'avait jamais réussi à décrocher une victoire malgré de nombreuses tentatives et de très bons classements malgré tout. Tous les espoirs étaient reposés sur Reyes, tout le monde croyait en elle et sa chanson, cela lui rajoutait une dose de stress supplémentaire mais surtout beaucoup de motivation. En plus de cela, il semblait que beaucoup de personnes appréciaient sa chanson, certains disaient même qu'elle faisait partie des favoris cette année avec un jeune couple de chanteurs, Haruna et Ari, venu tout droit de Sinnoh qui proposait une balade romantique et très émouvante.

La salle accueillant le concours pouvait contenir aux totales quinze mille personnes. Toutes les régions du monde étaient autorisées à participer, ce qui faisait un certain nombre de participants chaque année. Le concours était décomposé en deux demi-finales, les dix pays ayant eu le plus de points dans chacune d'elles gagnaient un ticket pour la grande finale, seul le pays gagnant, et hôte du show, était déjà qualifié, Unys cette année-ci. Reyes devait donc faire partie du top 10 de sa demi-finale pour pouvoir monter sur scène en finale. Lors de la demi-finale où Reyes participait, Édouard et moi étions ensemble devant la TV pour pouvoir admirer ce show et sa magnifique performance. La mise en scène de sa chanson était parfaite, elle arrivait à danser tout en chantant parfaitement bien. Sa tenue était très extravagante et flashy, tout comme sa coupe. Sa prestation sortait du lot. Elle ne pouvait pas ne pas passer en finale. L'heure était arrivé, l'annonce des dix qualifiés et.... Reyes en faisait partie ! La région de Galar était en finale ! Toute la salle, et toute la région, était en folie après cette annonce ! Le public semblait vraiment l'aimer ! Reyes n'en revenait pas elle allait chanter lors de la finale ! Pour elle, il était impossible de gagner au vu de la concurrence, pour nous, ses amis et supporteurs, on y croyait !

C'était le jour J pour Reyes, le soir de la grande finale de Poké-Vision, la compétition battait son plein. Cette année était vraiment variée, aucune musique ne se ressemblait en finale ! Mais pour nous, il n'y avait qu'une seule gagnante ! Sa prestation se passa à merveille, le public l'avait acclamé telle une star à la fin de celle-ci. Elle était si heureuse et souriante sur scène ! Son rêve s'était réalisé, on était si heureux pour elle ! Il restait à savoir s'il allait se terminer sur les chapeaux de roues.

C'était maintenant l'heure des résultats, les jurys internationaux avaient donné leurs points, en première position se trouvait le fameux couple de Sinnoh avec une légère avance qui pouvait aisément se rattraper. Reyes n'était pas très loin, à la troisième place. Rien n'était perdu pour elle, le vote du public pouvait tout changer ! Contre toute attente, le public n'avait pas offert beaucoup de points au couple, leur musique ne les avait pas plus touchés que cela, il était seulement 15ème de leur classement. Quant à Reyes, sa chanson avait suscité beaucoup plus l'attention...., en finissant première du vote du public ! Elle avait engrangé énormément de points, ce qui lui permit de passer devant le couple favori de la compétition et de prendre la première place du classement général !!

Comme vous l'avez compris, Reyes avait remporté le concours, elle n'y croyait absolument pas, son rêve se concrétisa à merveille ! Toute la région de Galar fit la fête après le sacre de Reyes ! Nous étions tous, les dresseuses, Édouard et moi, si fiers d'elle, on attendait qu'une chose, son retour pour pouvoir la féliciter encore et encore et pour fêter sa victoire comme il se doit ! Elle offrit donc à Galar, sa première victoire et non des moindres. Grâce à celle-ci, sa carrière avait décollé en un rien de temps, quelques mois plus tard, elle était devenue une star de Galar et partout dans le monde. Elle faisait de nombreux concerts dans la région. Elle avait même fait une tournée internationale ! Mme Reyes avait ainsi trouvé sa voie en perçant dans la musique et était vraiment très heureuse. Mais pour Améline et Simone, tout ne s'était pas passé comme prévu...



En effet, les jumelles allaient régulièrement à Kalos pour rendre visite à leur famille. Elles avaient fait le trajet bien plus d'une fois. Elles devaient prendre le bateau à partir de Skifford pour arriver jusqu'à Port Tempère situé au nord-ouest de cette région. Pour finir, elles devaient prendre un taxi pour enfin rejoindre leur ville natale, Romant-sous-Bois. Elles en avaient pour une bonne journée de voyage, c'était pour cela qu'elles n'allaient voir leur famille qu'une fois par an, de plus le voyage coûtait assez cher. Elle restait donc auprès d'eux deux semaines environ. Tout c'était toujours très bien passé, sauf leur voyage après ma victoire...

Elles comptaient partir un mois après, tout était dans l'ordre, le voyage payé, les valises faites, cela devenait leurs routines. Je les avais accompagné jusqu'au port de Skifford, comme d'habitude. Le bateau avait un peu de retard ce jour-là, je patientais donc avec elles sur le bord du quai. Une fois arrivé, elles embarquèrent dans le bateau sans plus attendre, quant à moi je devais retourner à Corrifey et à mes occupations. Le voyage en bateau s'était plutôt bien passé, mais la mer était agitée ce jour-là, c'était sûrement la raison du retard de l'embarcation. Simone, en plus de cela, avait le mal de mer, pour elle le voyage fut très long. Améline, elle, avait bien réagi face aux mouvements incessants du bateau. La traversée avait duré environ 7h. Elles étaient parties de Skifford à 10h du matin.

Arrivées sur le quai de Port Temprère, vers 17/18h, elles se précipitèrent vers le parking le plus proche où leur taxi habituel les attendait. Le soleil commençait déjà à se coucher, le voyage en bateau les avait épuisés. Le trajet en voiture devait durer entre 2h et 3h selon le trafic dans la capitale. Plus de la moitié du voyage se passa bien, il n'y avait pas grand monde sur la route, même à Illumis alors que cette ville était réputée pour ses embouteillages interminables. Ils leur restaient donc la route 14 à traverser. La nuit était tombé depuis un bon moment et la route était connue pour être assez dangereuse à emprunter la nuit. Mais elles n'avaient jamais eu de problème sur celle-ci, jusqu'à ce jour...

Il devait être dans les environs de 20h, la route était très sombre malgré les phares de la voiture et la végétation y était très abondante, elle était comme abandonnée. Sur le chemin se trouvait des énormes flaques boueuses, le nord de Kalos ne voyait pas très souvent le soleil, la forte pluie était plutôt de mise, il fallait donc absolument les esquiver pour éviter d'avoir un accident. Au moment où le chauffeur bifurqua sur la gauche pour en éviter une, un Maraiste robuste surgit brutalement du côté de la route pour se mettre strictement parallèle à leur voiture. Le chauffeur ne put l'éviter...

La voiture percuta violemment ce pokémon qui se fit éjecter vingt mètres plus loin. Maraiste étant très résistant, ne semblait pas être gravement blessé, il repartit rapidement, apeuré, dans la pénombre. Le chauffeur avait donc perdu le contrôle du véhicule, il partit très rapidement en tonneaux pour finir sa route en percutant avec violence un arbre sur le bord de la route. Heureusement pour eux, une voiture était juste derrière la leur, elle avait été donc spectateur impuissant de cet accident. En voyant cela, les passagers n'avaient pas hésité une seconde à appeler les pompiers et la police, grâce à eux tout le monde avait pu être secouru rapidement.

Améline était à l'arrière du véhicule, par miracle elle s'en était sorti avec seulement des blessures superficielles telles que quelques plaies sur le corps et une fracture du poignet. Elle était encore consciente, mais surtout sous le choc, au moment où les secours étaient arrivés. Elle avait eu beaucoup de chance, c'était sûrement parce que le véhicule n'avait pas été beaucoup endommagé à l'arrière. Elle était resté environ une semaine à l’hôpital d'Illumis, elle n'avait pas eu besoin d'opération, quelques jours d'observation pour s'assurer qu'elle allait bien, quelques points de suture sur les plaies les plus profondes et une simple attelle pour son poignet fracturé. Mais Simone n'avait pas eu au temps de chance que sa jumelle...

Elle était assise à la place passagère à l'avant du véhicule. De ce côté, la voiture avait été beaucoup plus endommagée, la carrosserie était plus qu'endommagée. Elle n'était pas consciente lors de la venue des pompiers. Elle avait été gravement blessé, les secours avaient mis beaucoup de temps pour l'extirper de la carcasse du véhicule. En la sortant ils remarquèrent qu'elle avait une fracture ouverte au niveau de la jambe droite, elle avait perdu beaucoup de sang, elle devait être amenée en urgence à l’hôpital, elle pouvait être en danger de mort. Là-bas, les médecins constatèrent qu'elle avait une fracture ouverte du tibia qui avait provoqué une forte hémorragie externe, deux de ses cotes étaient également cassées. Ils l'avaient donc opéré sans plus attendre pour lui remettre l'os en place et stopper cette hémorragie. Si les secours étaient arrivés dix minutes après, cet accident aurait pu être fatal pour Simone. Elle était resté plus de deux mois à l’hôpital, en effet, ses cotes mirent un moment à se reconstruire. Mais surtout sa jambe droite, la fracture était tellement violente, et la plaie profonde, qu'elle devait attendre que celle-ci cicatrise pour pouvoir remarcher. Après cela, elle avait dû faire plus un mois de rééducation, en effet, en restant sans bouger pendant longtemps, on perd le reflex et l'habitude de marcher. Malgré tous ses efforts, elle devait désormais se déplacer à l'aide d'une béquille car sa jambe droite avait été légèrement déformé par la fracture. Cet accident l'avait beaucoup affaibli moralement et physiquement, elle eut du mal à s'en sortir, mais heureusement, sa sœur et sa famille étaient là pour la soutenir dans cette épreuve difficile de la vie. Elle en était ressorti plus forte que jamais.

Le chauffeur du taxi quant à lui, avait un bras et une épaule fracturée. Il n'était pas conscient lors de l'accident. Il était resté un peu plus d'un moi à l’hôpital. Il s'en était sorti sans aucune séquelle. Sa voiture fut envoyée à la casse, les dommages causés par l'accident étaient irréparables.

Après ce tragique événement, elles étaient restés auprès de leur famille un plus de temps que prévu. Elles avaient besoin de décompresser et d'oublier cet accident qui fut un traumatisme pour elles, surtout pour Simone. Elles étaient de retour à Galar six mois après leur départ. Tout le monde était ravi de les revoir saines et sauves ! Elles avaient retrouvé assez d’énergies pour pouvoir continuer à être dresseuses d’arène. Aujourd’hui encore, elles sont auprès de moi dans le stade de Corrifey, toujours aussi déterminées voire même plus qu'avant l'accident, comme quoi, ce qui nous tue pas, nous rend plus fort ! Elles avaient réussi à nous le prouver !



Théodora était restée auprès de moi durant toutes ces années. Son but fut de s’entraîner encore et encore pour pouvoir participer au Défi des Arènes et prétendre au titre de Maître de la Ligue. Elle m'avait donc demandé de lui concocter un entraînement personnalisé pour pouvoir prévoir son second Défi.

Son entraînement se passa au moment de l'accident des jumelles, nous étions donc que tous les deux au stade, je pouvais donc consacrer tout mon temps pour elle. Je m'étais inspiré l’entraînement de Raymonde, il m'avait beaucoup aidé à m'améliorer. Celui-ci avait duré quelques mois, trois environ.

À l'issue de ces trois mois, Théodora était devenue quasiment aussi forte que moi, elle pouvait désormais participer au fameux tournoi local pour gagner un pass pour le Défi. Elle remporta très facilement ce tournoi en écrasant chacun de ses adversaires. Je croyais en elle, elle avait le potentiel de devenir la première Maître de la Ligue de Galar.

Le défi se passa à merveille pour elle, elle était arrivée aisément à s'emparer des huit badges. Aucun des champions ne lui avait posé problème, ni même moi. Elle devait désormais affronter les dresseurs ayant réussi leurs défis eux aussi, c'était le Poké Master. Elle avait réussi sans trop de problèmes à éliminer tous les dresseurs sur son passage. Elle avait donc gagné son ticket pour le Tournoi des Champions, elle devait donc ré-affronter certains champions.

Théodora avait déjà battu tous les champions une fois, donc une deuxième fois ne posait pas de problème. Elle arriva aisément au combat final contre le Maître, Victor, tous ses combats s'étaient parfaitement bien passé, pourquoi celui-ci se passerait-il mal ?

Théodora était face au Maître, prête à lui mettre la raclée de sa vie. Mais Victor n'était pas d'accord avec se dénouent. Le combat avait à peine commencé que, Théodora ne possédait plus qu'un seul pokémon qui ne résista pas longtemps à l'ultime attaque, Tambour Battant, de son fidèle Gorythmic. Elle s'était fait battre d'une telle violence, elle ne réussit même pas à lui mettre KO un seul de ses pokémons. Elle était très déçu et se sentit humilier en public, devant le public du stade qui était rempli mais aussi ceux devant leur TV. Cet échec l'avait beaucoup affecté, mais il ne fallait pas qu'elle perde espoir. C'est en perdant des combats qu'on en apprend plus sur ceux-ci. Elle devait trouver du positif dans cette situation négative, mais elle n'en avait plus la force...

Après sa défaite, Théodora était dépitée, elle ne pensait qu'à une chose, l'humiliation que lui avait faite le Maître devant tous ces gens. Elle avait perdu toute motivation et toute détermination. Elle passait ses journées à rien faire, elle n'éprouvait plus de plaisir pour les combats pokémon. J'avais essayé plusieurs fois de la raisonnée, mais sans succès... elle se demandait même si elle devait arrêter sa carrière de dresseuse pour travailler dans un domaine totalement différent, ça allait être une terrible erreur de mon point de vue, son talent pour les combats ne pouvait pas être mis de côté.

Quelques semaines plus tard, les jumelles étaient de retour, leur arrivée avait redonné le sourire à Théodora, mais elle avait toujours l'air déprimée. De part leurs récentes expériences, les jumelles avaient su montrer à Théodora qu'il ne fallait pas s'apitoyer sur son sort, lorsqu'il nous arrivait quelque chose de mal, il fallait absolument s'en remettre pour devenir encore plus fort « ce qui ne tue pas, nous rend plus fort », ce fut la phrase qui avait raisonné Théodora. Elle comprit qu'elle ne devait pas se morfondre sur elle-même, mais plutôt tirer le positif de sa défaite face au Maître pour progresser. Grâce au retour des sœurs, Théodora retrouva petit à petit sa motivation, plus les jours passaient, plus sa motivation était de retour. Elle reprit goût aux combats pokémon, à tel point qu'elle souhaitait continuer à s’entraîner pour un jour battre ce foutu Victor Maître de la Ligue. Elle était redevenu heureuse, cela faisait plaisir à voir. Les sœurs étaient heureuses d'avoir su raisonner Théodora, d'habitude, c'était elle qui jouait le rôle de la grande sœur dans le trio.

Aujourd'hui, elle compte bientôt retenter l’expérience du Défi des Arènes une troisième fois. Elle est déterminée à prendre sa revanche sur le Maître. On est tous là pour la soutenir, la troisième fois sera la bonne !