Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une Vie Mouvementée  de Bleu2MéthylN



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Bleu2MéthylN - Voir le profil
» Créé le 15/07/2020 à 11:08
» Dernière mise à jour le 28/08/2020 à 19:51

» Mots-clés :   Amitié   Aventure   Drame   Galar   Présence de personnages du jeu vidéo

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 6 : Un Nouveau Défi
Un jour comme un autre, Édouard était venu à Corrifey, mais ce n’était pas pour cuisiner de bons petits plats, non. Il était venu m'annoncer une triste nouvelle à propos de Raymonde. Elle n'allait pas bien du tout depuis quelque temps, elle ne pouvait plus bouger, elle était donc alitée toute la journée. Des médecins étaient près d'elle toute la journée. J'avais demandé donc l'accord de Sally pour partir aller la voir. Elle comprit très bien la situation et accepta directement. C’était donc elle qui s'occupait de l’arène pendant mon absence, mais elle ne voulait pas redevenir championne. J'avais donc proposé à Théodora de devenir la championne de l’arène temporairement. Elle était la plus apte à effectuer cette tâche. Elle accepta avec plaisir, elle devait également s'occuper des entraînements à ma place. Cela allait lui servir de bon exercice, ses qualités de dresseuses étaient mises à l'épreuve. Les trois filles devaient se débrouiller toutes seules en mon absence, elles devaient prouver leurs aptitudes en tant que dresseurs d'arène.

Je m’étais donc rendu le plus vite possible à Winscor, chez elle accompagné d’Édouard. À mon arrivée, Raymonde était dans sa chambre avec quelques médecins. Un léger sourire se distinguait sur son visage malgré le fait qu'elle ne pouvait bouger. Elle avait l’air ravi de ma venue. Elle ne pouvait presque plus parler. La Kipoune, sa vielle Couafarel, était toujours auprès d'elle, avec un air un peu inquiet, comme si elle savait comment ça allait se terminer... Les médecins m'avaient annoncé qu'il lui restait une à deux semaines à vivre. Après cette nouvelle, j'avais donc décidé de rester avec elle le plus longtemps possible pour profiter des derniers moments avec elle. Elle ne pouvait même pas respirer normalement, pour l'aider, elle était donc sous assistance respiratoire. Son état se dégradait à vue d’œil de jour en jour, c'était horrible à voir. Avant son dernier souffle, je perçus ce mot venant de sa bouche : « Merci », il m'avait tellement marqué, ce fut son dernier mot et il était adressé à moi… C'était plutôt à moi de la remercier pour m'avoir recueilli avec elle, mais je n'avais pas eu le temps de lui dire... J'avais versé une larme de tristesse évidemment, même si je ne montrais que très peu mes sentiments, mais aussi de nostalgie car je repensais, à ce moment-là, à tous les bons souvenirs passés avec elle. Raymonde était partie, pour de bon... Elle était morte deux semaines après mon arrivée, les médecins avaient vu juste.

Au départ, je pensais que tous ses pokémons n'avaient plus de propriétaires, ni sa maison d'ailleurs. Mais il s’avérait que Raymonde m'avait désigné comme son héritier, donc tout ce qui lui appartenait me revenait de droit dorénavant. Je devais donc récupérer ses pokémons, j'avais désormais en ma possession La Kipoune et Siderella. Elles allaient être très bien avec moi. Elles allaient continuer leur vie paisiblement avec Sally qui allait s'en occuper avec plaisir. Sa maison quant à elle, je ne savais pas trop quoi en faire, la vendre ou la garder ? Finalement, j'avais décidé de la proposer à Édouard, il avait une grande famille, cet appartement pouvait être parfait pour lui. Or il la refusa, il voulait s'installer à Corrifey pour préparer des plats pour les dresseuses de l’arène et moi-même tous les jours. J'avais donc décidé de vendre cet appartement, une famille très riche de Galar qui l'avait acheté assez rapidement.

Pour honorer sa mémoire, j'avais décidé de participer une nouvelle fois au Défi des Arènes. Elle y avait déjà participé une fois, mais elle avait échoué face au Maître. Mon but n'était donc pas de devenir Maître, mais de lui rendre hommage en le battant. Pour cela, mon équipe était donc formée de mes quatre pokémons que je possédais déjà : Wizard, Victoria la Gardevoir, Light le Galopa de Galar et Mysdibule. J'avais également choisi Kiwi, Il était ravi de revenir dans mon équipe. Et enfin j'avais pris La Kipoune, elle représentait Raymonde, je ressentais sa présence grâce à sa vieille Couafarel. Mon équipe était désormais prête pour ce défi, il avait fallu que je demande l'autorisation pour pouvoir participer au Défi des Arènes. Exceptionnellement, j'avais pu participer au tournoi de Corrifey pour tenter de gagner le pass pour le challenge comme tous les autres dresseurs.

J'étais donc arrivé aisément jusqu'en finale. Je m’étais trouvé face à Théodora, le combat fut long et rude, nous avions sensiblement la même équipe, il était donc difficile de mettre KO ses pokémons. Mon Sorcilence Gigamax m'avait permis de terminer le combat en le remportant, les autres pokémons avaient très utiles également, mais la victoire s'était jouée sur le combat final entre nos deux Gigamax/Dynamax, Théodora avait Dynamaxé son cher Gardevoir qui ne fut pas le poids malheureusement. Le pass en ma possession, je pouvais désormais faire face à ce Défi une nouvelle fois. Au début de cette aventure, j'avais 20 ans.

le Défi des Arènes avait commencé deux semaines après ma victoire au Tournoi de Corrifey. En premier lieu, j'avais dû affronter Percy, Champion de type Plante à Greenbury. Ce combat fut assez simple à remporter, ses faibles pokémons Plante n'avaient pas réussi à intimider les miens. Ils étaient déterminés à aller le plus loin possible dans ce Défi. Je n'avais pas eu besoin d'utiliser une stratégie complexe. Il suffisait de lancer la bonne attaque au bon moment. Il y avait toujours autant de monde dans le stade qu'à ma première participation, les gens n'avaient pas perdu leur passion pour les combats, ceux-ci étaient toujours aussi médiatisés. J'en avais oublié l'ambiance incroyable qu'il y avait, le public était si motivant.

Après avoir reçu le badge Plante, je m'étais dirigé vers Skifford pour affronter Donna la championne de type Eau. Je devais donc passer près de l'endroit où mes parents étaient décédés. J'en avais donc profité pour aller me recueillir même s'ils n'avaient pas de véritables tombes, leurs corps n'avaient jamais été trouvés. Arrivé face à la mer, pleins de souvenirs resurgissaient, principalement ceux avec mes parents lors de mon enfance, comme le moment où l'essaim de Papilusion était passés au-dessus de nos têtes. Je m'en rappelais comme si c'était hier. Tous mes pokémons étaient à mes côtés. Ça m'avait fait beaucoup de bien. Cette petite pause dans mon aventure avait permis à moi et mes pokémons de nous ressourcer et d'être encore plus déterminé que l'on ne l'était déjà pour remporter ce Défi.

Le combat face à Donna avait été plutôt simple à gérer et à remporter, mais un peu moins que celui contre Percy. Son Torgamord fut assez difficile à éliminer. c'était son ultime pokémon, mais ce fut La Kipoune qui arriva à le vaincre. Sa bonne défense et son talent Toison Épaisse lui permit d'encaisser les attaques de son adversaire. Elle acheva le Torgamord avec Nœud Herbe, plus le poids du pokémon adverse était élevé plus l'attaque était puissante. Torgamord faisant 115 kilos, l'attaque fut fatale pour lui. Grâce au cours de stratégies qu'on faisait lors de l’entraînement, j'avais pu bien anticiper les actions des pokémons de Donna pour finalement la vaincre. Nos entraînements s'étaient avérés plutôt efficaces. Le badge Eau en ma possession, l'aventure pouvait donc continuer, en direction de Motorby. Le niveau du Défi des arènes était tout de même assez élevé.

Entre l'obtention du badge Eau et le combat à Corrifey, contre Théodora, il ne s'était pas passé beaucoup de choses palpitantes. Le voyage était bien moins long que la première fois car j'avais dû traverser Galar à pied. Cette fois-ci, étant Champion d’arène, je pouvais me déplacer en taxi Corvaillus, les voyages étaient donc bien moins longs. Les combats contre Kabu et Alistair s'étaient assez bien passé. Kabu, champion de type feu, était très fort en stratégie, mais malheureusement pour lui, mes pokémons étaient bien plus fort que les siens, en toute modestie bien-sûr. Quant à Alistair, il avait réussi à nous faire peur, le personnage effrayant allait parfaitement bien avec ses pokémons. Je n'avais aucun pokémon qui pouvait mettre KO les siens de type Spectres aisément. Le combat ne fut pas si simple à remporter. Son ultime pokémon était un Ectoplasma, évolution finale de Fantominus qui m'avait fait la peur de ma vie je rappelle, il avait même osé le faire Gigamaxer, je l'avais pris comme un affront personnel. J'avais donc, moi aussi, fait Dynamaxer un de mes pokémon, c'était Kiwi. Il avait réussi à vaincre un Fantominus une fois, quand nous étions à l'orphelinat, c'était le seul pokémon qui pouvait s'occuper du cas d'Ectoplasma. Une seule attaque avait suffi à le mettre KO , l'attaque Spectromax de Kiwi fit un coup critique qui lui avait été fatal. Le combat avait été remporté, j'avais en ma possession la moitié des badges. La prochaine étape était Corrifey, mon arène, avec les trois dresseuses déterminées plus que jamais.

Mon arrivée à Corrifey fut triomphale, tous les habitants attendaient ma venue. J'étais très content de voir que les habitants de la ville m'appréciaient autant. Ni une ni deux, je m'étais rendu au stade. Je devais tout d'abord affronter les jumelles Améline et Simone. Je réussis à battre les deux mais j'avais tout de même remarqué les énormes progrès qu'elles avaient faits. J'étais très fier d'elles. La prochaine n'était d'autre que Théodora, la championne temporaire du stade. J'avais très hâte de l'affronter. Son équipe avait quelque peu changé. Elle possédait toujours son Gardevoir mais son Fourbelin avait évolué en Angoliath, preuves des efforts qu'elle avait fournis. Elle détenait aussi les trois pokémons restant de Sally : Smogogo de Galar, Togekiss et Charmilly. Son équipe était plutôt efficace. C’était le moment de voir si l’élève avait dépassé son maître. Ce fut le premier match contre un champion où j'avais difficilement décroché la victoire. Théodora avait l'avantage, il ne me restait qu'un seul pokemon, Mysdibule, et elle, deux, Charmilly et Togekiss. Grâce à la force de Raymonde transmise par sa Couafarel, même si elle était KO, j'avais réussi à reprendre l'avantage en battant son Togekiss avec une Tête de Fer. Le Charmilly Gigamax n'avait pas pu résister à l'attaque Métallomax de Mysdibule. J'avais donc décroché la victoire et le badge Fée. Le Mysdibule de Sally était plus fort et surtout plus résistant que je ne le pensais, il s'était révélé durant ce combat. Théodora et les jumelles m'avaient prouvé ce jour-là qu'elles étaient de très grandes dresseuses. Je ne regrettais pas du tout de les avoir à mes côtés dans l’arène. Après ce rude combat, il ne me restait que deux badges à avoir pour pouvoir accéder au Poké Master. Prochaine étape, les Terres de Glaces et la championne Lona.

Je n'appréciais que très peu le froid, je m'étais donc empressé de me rendre au stade de Ludester. La championne, Lona ne possédait que quatre pokémons, j'avais donc un avantage numérique. Malgré cela, ses pokémons étaient très bien entraînés, le combat s’annonçait très intéressant. Elle avait même un Bekaglacon, tout comme Mme Reyes à l'orphelinat. Décidément, ce Défi des Arènes m'avait permis de me rappeler de très bons souvenirs ! Ce combat ne m'avait pas poser beaucoup des problèmes. Son Beldeneige, Bekaglacon et Darumacho de Galar ne résistèrent pas aux attaques Acier de Mysdibule. Quant au Lokhlass, qu'elle avait Gigamaxé, ne fit pas le poids face à l'attaque Phytomax de La Kipoune. Malgré cette victoire écrasante, j'admis que Lona était très talentueuse. Prochaine ville était Smashings et Rosemary la championne.

Je la connaissais déjà depuis mon premier Défi des Arènes, elle avait participé au même moment que moi. On n'était pas forcément amis mais je ne la détestais pas non plus pour autant. Je savais donc qu'elle était déjà très forte à ce moment-là, j'imaginais donc qu'elle s’était améliorée depuis tout comme moi. Ce combat allait être explosif ! Malheureusement pour elle, mon équipe était principalement de type fée. Quant à la sienne, tous ses pokémons possédaient au moins le type Ténèbres, qui était faible contre le type Fée. J'avais donc l'avantage de type, ce qui était considérable. La victoire était donc assez simple même si son talent de dresseuse était non négligeable. Le défi des arènes était sur le point de se terminer, il ne me manquait que le dernier badge, le badge Dragon.

Tout comme Rosemary, Roy le champion de Kickenham, détenait des pokémons qui avaient pour la plupart le type Dragon, type qui est faible face au type Fée. La victoire allait encore une fois être plutôt facile. Ses pokémons étaient puissants, certes, mais la faiblesse de type lui avait porté préjudice. Il était tout de même un fin stratège. J'avais désormais en ma possession les huit badges, ce Défi ne fut pas très compliqué à remporter. Tous les champions avaient été très aimables avec moi, je les avais tous rencontrés quelquefois étant champion d'arène mais nous n'étions pas très proches.

La prochaine étape était de participer au Poké Masters, c’était un tournoi qui se voyait affronter tous les dresseurs ayant réussi le Défi des Arènes. Je ressentais de plus en plus la force de Raymonde tout au long de mon aventure, cette force avait été nécessaire pour la réussite de ce Défi et ce Tournoi. J'étais prêt à écraser tous mes adversaires pour pouvoir accéder à la prochaine phase. À mon grand désarroi, tous les autres candidats dans ce tournoi n'étaient clairement pas à la hauteur par rapport à moi. Ma victoire avait été tellement prévisible. J'étais même un peu déçu.

Il ne restait plus que le Tournoi des Champions entre le Maître et moi. Ce tournoi consistait ré-affronter les champions de la région. Je les avais tous battu donc les vaincre une seconde fois ne fut pas un problème.

Je pouvais donc accéder à la dernière étape de mon voyage pour honorer Raymonde. Cette dernière étape était donc d'affronter le Maître de la ligue, c'était face au Maître de l’époque que Raymonde avait échoué dans son aventure. Ce n'était surtout pas le moment de perdre le combat. Le Maître, Victor, était un dresseur qui avait réussi à vaincre l'ancien maître, Tarak. Ce dresseur était un des plus puissants de toute la région. Il avait, tout comme Rosemary, participé à son Défi au même moment que moi lors de ma première participation. Le combat allait être un des plus durs de toute mon aventure mais je ne comptais pas abandonner à ce moment-là de mon aventure si près du but ! Le public du stade était en folie, il y avait une grosse tension qui régnait dans le stade, le stress s’était emparé de moi mais je ne devais pas paniquer, pas maintenant. Le Maître possédait une équipe très variée et était un des plus grands stratèges de la région. Avant le combat, je repensais au dernier mot de Raymonde, cela m'avait donné une immense force qui avait fait disparaître mon stress. Heureusement, toutes les personnes chères à mes yeux étaient dans le stade pour m'encourager. Il y avait les trois dresseuses accompagnées de Sally, Edouard et Mme Reyes.

Le combat avait commencé, j'avais décidé d'envoyer en premier sur le terrain Victoria, la Gardevoir. Elle avait été mise KO assez rapidement par son Gorythmic. En voyant sa puissance, j'avais décidé d'utiliser une stratégie que je n'avais jamais mis en place durant cette aventure : La Distorsion. Cette attaque permettait aux pokémons les plus lents d'attaquer en premier pendant une durée limitée. Comme j'avais trois pokémons très lents, Kiwi, Wizard et Mysdibule, cette technique pouvait me permettre d'avoir l'avantage. J'avais donc envoyé Wizard pour pouvoir lancer cette attaque. Cette stratégie avait porté ses fruits ! J'avais repris l'avantage dans ce combat en battant son Gorythmic et son Dunaconda grâce à lui. Son troisième pokémon était un Salarsen qui avait réussi à mettre KO Wizard et Light le Galopa de Galar avec une attaque Poison. Mysdibule avait réussi à le battre sans soucis avec l'attaque Psycho-Croc, de type Psy. Il envoya donc un Scoloncendre qui brûla sans pitié mon pokémon. Pour venger Mysdibule, j'avais envoyé La Kipoune, qui avec sa puissante attaque Vengeance, avait mis KO son pokémon en un coup, la force de Raymonde pouvait aisément se ressentir à travers elle. Ils ne nous restaient que deux pokémons, il envoya sur le terrain son Léviator qui ne fut pas long feu sur celui-ci car contre toute attente, La Kipoune possédait l'attaque Éclair Fou, le Maître n'avait pas anticiper cela, mais elle avait été blessée par le contrecoup. La victoire était proche, il ne lui restait que son Lanssorien qui avait Dynamaxé. La Kipoune étant blessée, j'avais choisi d'envoyer pour le combat final Kiwi qui Dynamaxa également. Nous lancions une attaque Dynamax si puissante simultanément, Spectromax et Dracomax, que le terrain avait été recouvert par une épaisse fumée, on ne pouvait savoir l'issue de cet affrontement final. il y avait un silence de plomb dans le stade.

La fumée se dissipa, le combat était terminé..., j'avais gagné, je n'y croyais absolument pas. J'avais réalisé un de mes plus grands rêve et j'avais en même temps rendu hommage à Raymonde. J’espérais qu'elle était fière de moi mais je ressentais grâce à La Kipoune qu'elle l’était. Mes amis dans le stade étaient si fiers de moi! À l'issue de ce combat, il me restait deux pokémons : Kiwi qui représentait ma vie avant Raymonde, toute mon enfance avec mes parents et l'orphelinat, et La Kipoune qui elle représentait le reste de ma vie en compagnie de Raymonde. Ces deux pokémons étaient représentatifs de toute ma vie. Cela ne pouvait pas être qu'une simple coïncidence. J'avais maintenant l'opportunité d’être le nouveau Maître de la Ligue, mais cela demandait beaucoup de responsabilité et de travail. Si j'acceptais cela, je devais quitter Corrifey, mon stade, ma routine, ainsi que mes trois fidèles dresseuses. J'avais mis beaucoup de temps à prendre une décision, mais après trois jours de réflexion, j'avais décidé de renoncer au statut de Maître, je ne pouvais pas quitter Corrifey et mon stade après tout ce que j'avais fait pour devenir Champion et il y avait beaucoup trop de responsabilité à être Maître. Le Maître actuel était mieux placé pour l'être. Mais j'avais tout de même eu l'honneur de le battre ce qui était une grande fierté. J'avais décidé de mener une vie un peu plus paisible à Corrifey en tant que Champion en compagnie de toutes les personnes et les pokémons qui comptaient pour moi. J'avais enfin réussi à honorer mes parents et Raymonde, les personnes les plus chères à mes yeux, je pouvais donc continuer ma vie en toute sérénité à Corrifey.