Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une Vie Mouvementée  de Bleu2MéthylN



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Bleu2MéthylN - Voir le profil
» Créé le 15/07/2020 à 11:07
» Dernière mise à jour le 28/08/2020 à 00:21

» Mots-clés :   Amitié   Aventure   Drame   Galar   Présence de personnages du jeu vidéo

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 4 : La Vérité
Trois mois après mon intégration dans le stade de Corrifey en tant que champion et la disparition de Shehroz, je m'étais rendu à Winscor pour aller rendre visite à Raymonde comme à mon habitude, ou pas ... En effet, Je n'avais pas eu le temps d'aller beaucoup la voir depuis que je travaillais là-bas. J'étais donc arrivé devant sa porte et j'entendis qu'elle n'était pas seule, elle parlait avec une autre personne, je reconnus la voix de la personne et je compris qu'elle était en compagnie de Liv. J'ouvris la porte sans faire de bruits et je commençai à m'avancer dans la maison, elles ne m'avaient pas entendu. Ma curiosité était trop forte, je voulais savoir de quoi elles parlaient. Mais je n'osais pas me montrer, leur discussion semblait être sérieuse, je ne voulais pas les déranger. Je repris le contrôle de mes actes, et je m’apprêtais à faire demi-tour et à repartir lorsque je perçus quelques mots de leur conversation : "accident", "taxi" et "Skifford". Elles parlaient d'un fameux accident de Corvaillus qui s'était produit près de Skifford au-dessus de la mer. Il n'y avait qu'un seul accident comme celui-ci, celui de mes parents...

J'étais resté bouche bée, pourquoi parlaient-elles de cet accident ? Elles avaient peut-être connaissances d'informations cruciales par rapport à celui-ci ? Ou avaient-elles un rapport avec la mort de mes parents ? Je ne croyais toujours pas à l'histoire " officielle " décrite par la police et les autorités. Pour moi mes parents avaient volontairement été tués. Pour mettre les choses aux clairs, j'attendis que Liv quittât la demeure de Raymonde pour aller lui parler.

Quelques heures passèrent, Liv était partie, je décidai donc d'entrer chez Raymonde. Cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu. J'ai sans plus attendre entamé la discussion en lui disant ce que je pensais du, soi-disant, accident qui coûta la vie à mes parents. Elle me répondit crûment qu'elle ne pensait pas comme moi, pour elle, si les autorités en avaient conclu que c'était un accident, c'était donc surement le cas et que je devais accepter un jour ou l'autre la vérité. Je ne savais pourquoi, mais Raymonde avait été très froide et sèche ce jour-là, de plus ses paroles ne me parurent pas sincères. Je coupai net la discussion en sortant une mauvaise excuse pour pouvoir partir de cet endroit. C'était la première fois que Raymonde m’énerva avec ses propos, elle n'avait jamais été comme ça auparavant. Je ne pus rester plus longtemps sinon j'allais me disputer avec elle et ce n'était pas ce que je voulais.

Depuis ce jour, mon enquête débuta sur la véritable mort de mes parents. Je m'étais rendu premièrement à mon ancienne maison près de Brasswick, personne ne l'avait rachetée, elle était laissée à l'abandon depuis mon départ deux ans auparavant. Il y avait donc toutes nos affaires et donc possiblement des informations qui pourraient m'être utile. Je n'étais pas retourné dans mon ancienne maison depuis la mort de mes parents. J'avais un peu peur d'y retourner je l'avoue, mais ça allait me rappeler de bons souvenirs de mon enfance malgré tout. J'en avais les larmes aux yeux mais Kiwi et Wizard étaient avec moi évidemment pour me soutenir. En entrant dans ma maison j'avais ressenti beaucoup de nostalgies mais j'étais quand même très heureux de retourner ici. Je n'avais pas oublié mon objectif principal : trouver des informations sur le lien entre Liv, Raymonde et mes parents. J'avais donc commencé par fouiller leur chambre, ils stockaient beaucoup de papiers en rapport avec leur travail. C’était l'endroit le plus logique pour commencer mes recherches. Au bout de 5 longues heures de recherches avec l'aide de mes pokémons,, je n'avais rien trouvé de très intéressant dans les papiers de mes parents mis à part quelques mentions du nom de Liv sur certains papiers qui semblait être leur supérieure. Le jour de leurs morts, ils devaient donc la rejoindre à Winscor car ils m’avaient dit qu'ils devaient parler avec leur supérieur. C'était tout de même un bon début. J'étais sur le point de partir lorsque je m'étais rappelé qu'ils utilisaient un ordinateur pour pouvoir gérer leur travail plus facilement. Il était rangé dans le salon, je le pris avec moi. Mais avant de quitter cet endroit, j'étais retourné sur la fameuse colline près de mon ancienne maison. J'avais pu me ressourcer en admirant une dernière fois la magnifique vue. Kiwi et Wizard étaient là, le Symbios avait l'air particulièrement ému de revenir ici, tout comme moi. Après un certain temps, nous rentrions tous ensemble à Corrifey pour examiner les premières preuves trouvées dans mon ancienne habitation.

Par miracle l'ordinateur fonctionnait toujours. J'avais donc directement cherché des messages entre Liv et mes parents. Si elle était bien leur supérieure, ils devaient échanger régulièrement. J'avais bien fait de commencer par là car j'avais trouvé beaucoup d'informations. Dans les tout premiers messages Liv s’était présentée : elle s'occupait de gérer l'économie de la région, elle portait un regard attentif sur l'agriculture notamment au moment où notre ferme avait ouvert. Voilà un résumé de ce que j'avais trouvé dans l'ordinateur de mes parents : à l'ouverture, Liv était même venue ici pour leur souhaiter la bienvenue. Au départ, ils semblaient très bien s'entendre. La ferme avait eu du mal à fonctionner après l’inauguration. Un an plus tard, Liv leur avait conseillé de s'orienter vers une agriculture intensive pour plus de production et de revenus, cette méthode était très à la mode et l'est toujours aujourd'hui malheureusement. Sauf que mes parents, eux, s’étaient orientés vers une agriculture éco-responsable et ne voulaient en aucun cas changer de méthode car ils souhaitaient toujours respecter l’environnement. Si seulement tout le monde pouvait penser comme eux... Trois ans après l'ouverture, la ferme avait toujours du mal à bien fonctionner mais mes parents ne souhaitaient toujours pas suivre les conseils de Liv, elle avait l'air très remontée contre eux car ils ne suivaient pas ces demandes, ils ne la pensaient pas du tout comme ça, elle avait l'air si gentille au départ. Au bout de quelques années, elle avait commencé à menacer de fermer leur entreprise s'ils ne changeaient pas d'avis. Mes parents n'ont jamais changé d'avis et lui avaient tenu tête. Liv plus furieuse que jamais, elle leur avait promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour que cette ferme soit intensive, elle était même prête à la racheter de force. 10 ans après l'ouverture de la ferme ils ne s'entendaient plus du tout avec elle, elle avait déjà tenté plusieurs fois de faire couler notre ferme et notre entreprise mais sans succès. Le jour de leurs morts, ils devaient bien lui rendre visite.

Maintenant que j'avais pris connaissance de ces informations, la deuxième étape était de savoir si Liv était capable tuer quelqu'un pour assouvir ces pulsions. Et pour cela j'avais donc essayé de me renseigner indirectement auprès de Raymonde... Oui je ne l'avais pas précisé mais, quand j'étais allé chez Raymonde au moment où il y avait Liv, celle-ci l'avait appelé « Maman », une autre information qui avait pu s’avérer très utile. Raymonde étant la mère de Liv, elle devait forcément avoir des informations sur elle. Mais je ne pouvais pas me permettre de fouiller directement chez Raymonde car, quand j'y allais, elle restait tout le temps avec moi, ce qui était normal.

Mais j'avais rapidement trouvé un moyen pour pouvoir accéder à ces informations : Édouard. Oui, Édouard, il était l'employé le plus proche de Raymonde et avait beaucoup de liberté là-bas. On était également très proche quand je vivais avec elle et on l'est toujours. Je lui avais tout d'abord raconté tout ce que je savais et il avait directement accepté de m'aider dans cette enquête, il pouvait mettre en péril son travail, mais il en avait conscience. Édouard avait donc accepté d'être mon espion chez Raymonde, il était le mieux placé pour ça. Il n’appréciait pas trop Liv de toute façon, il la trouvait, étrange voire même bipolaire.

Le meilleur moment pour aller trouver des informations était quand Raymonde recevait de la visite, pour que son attention soit tournée vers le visiteur et non sur Édouard. Ça tombait bien, quelques jours après avoir parlé à Édouard, Liv était retournée chez Raymonde. Il avait pu s'infiltrer doucement dans sa chambre. Son but était de trouver des informations qui pouvaient prouver que Liv était capable d'être dangereuse. En fouillant, il était tombé sur le dossier médical de Liv. Il y avait marqué qu'elle était atteinte de troubles du comportement et qu'elle pouvait se mettre en colère et agir de façon excessive très rapidement lorsqu'elle était contrariée. Sa colère était parfois incontrôlable, dans ce cas-là, elle pouvait être très dangereuse. Lorsqu'elle travaillait dans des bureaux, elle avait déjà blessé quelqu'un avec une agrafeuse parce qu'il ne voulait pas suivre ses ordres, oui oui, une agrafeuse... Dans ces moments de fureur, elle avait tendance à mentir à propos de tout le monde. Elle était complètement folle. Edouard eut une bonne intuition sur son cas ! Ce dossier était très important pour mon enquête, c'était la preuve qui me fallait. Édouard avait pris en photo les pages les plus importantes de ce dossier et me l'avait directement envoyé et sortit de la chambre très rapidement.

En sortant de celle-ci, il entendit Raymonde et Liv parler d'un accident de taxi Corvaillus. Encore une fois ? Il décida donc de les enregistrer pour que cela puisse servir de preuve supplémentaire si elles parlaient de mes parents. Édouard avait eu une bonne intuition encore une fois ! Dans cet enregistrement audio, Liv dit qu'elle ne regrette pas ce qu'elle a fait parce qu'ils n'avaient pas suivi ses demandes. Mais de qui parlait-elle ? Juste après elle dit qu'ils ne méritaient pas la ferme et qu'elle devait absolument lui appartenir. Elle n'a clairement pas dit de qui elle parlait mais si on met en relation cet enregistrement et les messages, on se rendait bien compte qu'elle parlait bien de mes parents ! Ils n'étaient donc pas morts dans un accident, c'était bien Liv qui avait commandité leur meurtre ! Leur vrai mort restait un mystère mais ce n'était pas si important. Grâce à Édouard j'avais toutes les informations pour pouvoir dénoncer Liv. Mais je ne voulais pas que Raymonde soit mêlée à cette histoire car pour moi, elle n'avait rien à voir là-dedans. Dans l'enregistrement, on ne l'entendait pas de toute façon, elle n'avait rien à craindre. Quelques jours après cet événement j'avais décidé malgré tout d'aller voir Raymonde pour lui en parler.

J'étais donc arrivé chez elle, elle avait remarqué que quelque chose n'allait pas. Elle me connaissait parfaitement bien. Je lui avais donc demandé si on pouvait parler de mes parents calmement cette fois. On s'était donc assis sur le canapé, je lui avais avoué que je savais que mes parents n'étaient pas mort dans un accident, mais que c'était Liv qui avait orchestré leur mort. Elle m'avait répondu dans un premier temps que c'était de la folie, elle m'avait même affirmé que c'était totalement faux et que Liv n'était pas capable de faire une telle chose. J'étais une fois de plus déçu d'elle car elle continuait à me mentir ouvertement, mais c'était pour protéger sa fille. Pour lui faire comprendre, je lui fis écouter le fameux audio qu’Édouard avait enregistré.

Elle était restée sans voix, un lourd silence perdurait pendant quelques instants, elle m'avait demandé comment j'avais eu cet enregistrement, je ne lui avais pas répondu, ce n'était pas la question. Mais elle comprit que la seule personne dans cette maison qui s'entendait avec moi était Edouard, il ne pouvait s'agir que de lui. Elle avait également compris que j’avais appris la vérité sur la mort de mes parents. Je lui avais dit que je possédais toutes les preuves pour envoyer Liv en prison. Mais Raymonde avait-elle un rapport avec la mort de mes parents ? Elle finit par avouer qu'elle était au courant des actes de Liv. Elle lui avait promis de ne rien dire à la police. C’était quand même sa fille. Donc si j'allais dénoncer Liv, Raymonde serait aussi suspecté pour complicité de meurtre. Mais je ne voulais pas que Raymonde le soit, elle était quand même très importante pour moi. Après tout ce que j'avais fait pour découvrir la vérité, je me devais de dénoncer Liv, pour honorer la mémoire de mes parents. Avant de partir j'avais dit à Raymonde que ce n'était pas contre elle, mais que je me devais d'aller dénoncer Liv et que j'étais désolé si elle devait en subir les conséquences.

J'étais donc parti de chez Raymonde en direction du commissariat de police. J'avais finalement donné à la police l'enregistrement audio et les captures d’écrans des messages entre Liv et mes parents. Je n'avais pas donné le dossier médical car le reste devait largement suffire pour la faire tomber. Après avoir étudié minutieusement les preuves données, pendant plus d'un mois, la police arrêta Liv. Raymonde avait aussi été interrogée car sa fille avait dit à la police qu'elle était au courant de ses actes mais qu'elle n’était jamais venue la dénoncer. Mais pourquoi Liv avait elle fait ça ? Sous le coup de la folie encore une fois ? On ne le sera sûrement jamais. Et finalement, ce fut Raymonde qui utilisa le dossier médical de sa fille pour prouver qu'elle était atteinte de troubles mentaux et qu'elle n'avait jamais été au courant de cette histoire et que tout ce qu'elle avait raconté à la police était faux. Pourquoi la protégée pendant tout ce temps pour, au final, la dénoncer ? Après coup, je compris que c'était pour sauver sa peau, ça paraissait logique. C'était sa fille certes, mais elle avait des choses horribles. Après avoir étudié le dossier médical de Liv en profondeur durant plus d'un mois encore, elle avait finalement été envoyée dans un hôpital psychiatrique pour une durée indéterminée et non en prison. Je ne sais pas trop ce qui était le mieux...

Raymonde avait pu s'en sortir sans aucune peine grâce au dossier médical de sa fille, j'étais content qu'elle n'ait rien eût. Quant à moi j'avait enfin pu découvrir la vérité sur la mort de mes parents et tout le monde avait pu connaître la véritable histoire et le vrai visage de Liv qui avait réussi à cacher ses actes pendant si longtemps. Mon enquête s'étant terminée avec succès, j'étais donc retourné très rapidement à Corrifey pour poursuivre mon métier de Champion d’arène, où j'avais été très peu présent durant mon enquête je l'avoue. Cette enquête m'avait pris une année entière pour pouvoir la résoudre. J'allais désormais me concentrer entièrement sur mon rôle de champion, j'allais m’entraîner encore et encore pour pouvoir, peut-être un jour, devenir Maître de la Ligue de Galar. Je ne perdais pas espoir ! Kiwi et Wizard n'attendaient que ça ! Je ne devais pas décevoir Sally qui m'avait désigné comme son successeur tout de même. À la fin de mon enquête, j'avais 15 ans. Ma vie pouvait donc continuer paisiblement en compagnie des personnes et des pokémons que j'aimais.