Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une Vie Mouvementée  de Bleu2MéthylN



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Bleu2MéthylN - Voir le profil
» Créé le 15/07/2020 à 11:07
» Dernière mise à jour le 27/08/2020 à 21:22

» Mots-clés :   Amitié   Aventure   Drame   Galar   Présence de personnages du jeu vidéo

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 3 : Raymonde
J'étais arrivé chez une dame assez âgée qui habitait près de la capitale Winscor, elle se prénommait Raymonde. Elle avait un style très chic qui lui correspondait parfaitement bien. Elle portait souvent une longue robe ample de couleur rouge coquelicot accompagné d'un mini chapeau noir en soie posé sur le côté de sa tête. Elle aimait beaucoup se maquiller malgré son âge, elle était très coquette. Elle pouvait paraître un peu hautaine voire même pimbêche de temps en temps et un peu mijaurée sur les bords. Mais elle ne l'avait jamais été avec moi. Elle était plutôt attentionnée, indulgente et très généreuse à mon égard. Elle adorait également les pokémons Psy, tout comme moi, on s'était bien trouvé ! C’était une ancienne grande dresseuse de la région de Galar, elle avait réussi avec succès le Défi des Arènes et était même arrivée jusqu'en finale du Tournoi des Champions. Elle avait malheureusement perdu face au Maître de la ligue de son époque, mais d’après ce qu'elle m'avait dit le match était tout de même très serré. Je voulais absolument être un dresseur aussi puissant qu'elle était autrefois.

Elle était très enchantée de me recueillir avec elle. Mon arrivée lui avait permis d'avoir un peu de compagnie, en effet, son mari était mort de vieillesse depuis quelques années déjà, il avait 75 ans. Depuis cet événement, elle avait vécu toute seule jusqu'à ma venue. Elle n’appréciait pas du tout cette situation, c'était pour cela qu'elle décida de m'adopter. C'était comme si j'étais son petit-fils, elle n'en avait pas d'ailleurs. Elle m'avait dit qu'elle avait une fille mais elle ne me l'avait jamais présentée. Mais avant ma venue et depuis un bon bout de temps, heureusement, elle avait sa vieille Couafarel surnommée La Kipoune auprès d'elle. Ce surnom n'avait pas de signification particulière, mais il lui allait très bien. Elle était chouchoutée par Raymonde, une fois par semaine, un toiletteur spécialisé pour les Couafarel venait à la demeure. Il venait tout droit de la Région de Kalos, région d'origine de ce pokémon. Il lui faisait toujours la coupe Demoiselle, ses poils au niveau de sa tête étaient coiffées de manière à former un chapeau tendance et imposant ainsi qu'un nœud papillon jaune posée sur celui-ci. Ses oreilles étaient assimilées à de longs cheveux bouclés. Ce toiletteur était vraiment talentueux ! Cette coupe s’agençait parfaitement avec le style de Raymonde. Ce Couafarel avait même accompagné Raymonde pour son Défi des Arènes, elle n'était donc pas toute jeune ! Sans offenser La Kipoune ni même Raymonde évidemment.

Elle vivait dans un très grand appartement au dernier étage d'un immeuble qui en possédait quatre. Elle ne pouvait pas s'occuper de toutes les tâches ménagères toute seule dans la maison, elle avait tout de même 77 ans. De plus, La Kipoune perdait souvent ses poils, il y en avait vraiment partout ! Elle avait donc engagé quelques employés qui s'occupaient de l'entretien de la maison, ils étaient trois. Ils venaient quatre fois par semaine pour s'occuper essentiellement du ménage de ce grand appartement. Elle avait également engagé un cuisinier personnel, il s’appelait Édouard. Il venait tous les jours pour nous préparer les repas. Tous les employés de Raymonde étaient très respectueux et proche d'elle.

Elle savait que j'avais un talent pour les combats pokémon, ça paraissait évident de toute façon, je n'avais même pas eu besoin de l'informer. Elle m'avait donc proposé de suivre un entraînement quotidien pendant un an pour me rendre encore plus fort que je ne l'étais déjà. Un nouveau challenge s’offrait à moi ! J'avais donc directement accepté. Cet entraînement m'avait également fait repenser aux entraînements que je faisais avec Mme Reyes à l'orphelinat, que de bons souvenirs !

Avant de débuter l’entraînement et pour fêter mon arrivée au passage, elle avait commencé par me donner un nouveau pokémon : c'était un Bibichut, mon autre pokémon préféré, c'était le meilleur cadeau de bienvenue qu'on pouvait me faire ! Je possédais désormais mes deux pokémons préférés ! J'observais souvent les Bibichut et ses évolutions dans les Terres Sauvages, ils avaient un comportement si différent des autres pokémons. Cette espèce pullulait seulement les soirs d'été, c’était assez étrange d'ailleurs, je n'ai jamais compris pourquoi. Il me rappelait donc mon passé près de Brasswick tout comme Kiwi. Je l'avais appelé Wizard car son évolution finale, Sorcilence, ressemble fortement à un sorcier. La première chose qu’avait faite Wizard était de rencontrer Kiwi, ils avaient l'air de très bien s'entendre. La famille s’agrandissait, j'étais aux anges. J'avais donc deux pokémons pour pouvoir suivre les entraînements de Raymonde.

Elle recevait très peu de visites d'ailleurs, mais Liv venait assez régulièrement tout de même. Elle venait peut-être pour voir si je m'étais bien intégré dans ma nouvelle demeure, en réalité je n'avais aucune idée de sa venue régulière. Je ne lui avais jamais parlé de toute façon donc bon, ça ne devait probablement pas me concerner. Elle avait l'air tout de même intimement proche de Raymonde, mais je n'avais pas fait le rapprochement directement. Liv était une bonne amie de Raymonde ? Je n'en savais rien.

Raymonde m'avait donc entraîné pendant une année entière sans relâche. Nous avions commencé une semaine après mon arrivée pour pouvoir me laisser le temps de m'habituer à mon nouveau domicile. Mes pokémons et moi avions du mal à suivre au début. Le rythme était si intense et elle était si forte ! Le début était vraiment difficile. On s’entraînait de 8h jusqu'à 12h et de 13h jusqu'à 19h tous les jours sauf le dimanche. Mais au fur et à mesure on commençait à tenir le rythme, vers la fin on arrivait même à la battre, mais ça restait rare malgré mon talent de dresseur inné. Elle avait deux pokémons comme moi, pour qu'on soit sur un pied d’égalité. Elle avait un Sidérella et un Gardevoir. Cette Gardevoir était si puissante et agressive, j'avais rarement vu ça car oui j'en observais beaucoup dans les Terres Sauvages et la plupart d'entre eux étaient plutôt pacifistes. Son nom était Victoria.

Il y avait souvent deux spectateurs à nos entraînements, c'étaient Édouard et La Kipoune. Édouard adorait regarder nos entraînements tout en nous préparant de bons petits plats pour nous ressourcer. C’était le seul employé parmi tous qui me prêtait attention. Il m'encourageait et me disait de ne pas lâcher et me sortait souvent la même phrase «  ya pas de fatigue qui soit ! ». Il croyait en moi, il me disait que je pouvais réussir et que tout était dans le mental. Il m'a beaucoup aidé durant cette année. Il avait été un vrai soutien moral ! Quant à La Kipoune, elle se contentait de nous observer depuis son panier en soie de couleur dorée, rien de plus chic, ça lui allait bien. Elle avait un regard si vide, de Couafarel battu, mais tout ça ce n'était que de la comédie afin d'avoir de la pitié pour elle et donc de lui offrir de la nourriture ou de simples caresses. Elle était très rusée et sa technique marchait à tous les coups.

Durant cette année je m'étais découvert une nouvelle passion grâce à Édouard : la cuisine, il m'avait appris son métier pendant mon temps libre. Je n'étais pas très doué au début mais après de nombreuses recettes je m'en sortais plutôt bien. Nous sommes devenu très proches durant cette année et nous avions beaucoup parlé. Il m’avait appris énormément de choses sur la vie de par ces expériences. Il avait, tout comme moi, perdu ses parents très tôt dans sa vie, il m'avait donné quelques conseils pour surmonter cette peine. Il était bien évidemment au courant de tout ce que j'avais vécu. Il était un des seuls d'ailleurs avec Raymonde. De temps en temps Mme Reyes venait me rendre visite, cela me faisait tellement plaisir ! Elle m'encourageait et était heureuse de voir que je continuais à m’entraîner sans relâche. Elle était si fière de moi !

À l'issue de cet entraînement d'un an mes pokémons avaient évolué à leur stade maximal, Kiwi était devenu un Symbios et Wizard un Sorcilence. On était plus fort que jamais. Notre but était dorénavant de devenir le nouveau Maître de la ligue et donc, par conséquent, de détrôner Tarak ! J'avais été entraîné pour cela et mes pokémons aussi, on avait toutes les qualités pour y arriver ! Le mental de type Acier était présent également ! Pour me récompenser, Raymonde m'offrit son Gardevoir, Victoria, qui était son pokémon le plus puissant. Elle était très amie avec Wizard et Kiwi. Elle rejoignit donc mon équipe de champions. À la fin de cet entraînement j'avais 14 ans.

Quelques jours après la fin de celui-ci, Raymonde avait reçu une lettre du président Sherhoz en personne qui était adressée à moi-même, elle s'était donc empressée de ma le donner. Dans celle-ci ; il disait qu'il était persuadé que j'allais devenir un grand dresseur, je l'étais déjà mais bon. Il me proposait de participer au Défi des Arènes tout en étant recommandé par lui-même. Je n'avais pas hésité une seule seconde pour accepter cette offre, mon rêve s’apprêtait à se réaliser grâce à lui. C'était un honneur d'être recommandé par le Président de la Ligue ! Mes pokémons et moi étions déterminés à réussir ce Défi et à accéder au tournoi des Champions pour pouvoir affronter le Maître Tarak.

Voilà que mon histoire telle que vous la connaissez commence. Je ne vais pas tout vous raconter car vous le savez déjà, mais j'ai donc commencé le Défi des Arènes. Mais malheureusement une erreur de ma part pendant celui-ci a eu pour conséquence ma disqualification au Défi des Arènes. Mais Sally, l'ancienne championne de type Fée de Corrifey me sauva la mise en me choisissant pour être son successeur dans son arène. J’étais très flatté par sa proposition. Elle m'avait également offert un tout nouveau pokémon, pour la passation de pouvoirs, qui n’était d'autre que son puissant Mysdibule personnel qui n'avait pas de nom particulier.

J'étais donc dorénavant Champion du stade de Corrifey. Ce statut m'avait été très utile pour la suite de mes aventures, les taxis Corvaillus sont plus sécurisés et plus rapides pour les champions d’arènes. Mes déplacements étaient dorénavant plus rapides. Je vivais désormais à Corrifey dans une petite maison de campagne près du stade. Même si la forêt de Lumirinth me paraissait pas très accueillante au départ, mon nouveau lieu de vie me convenait parfaitement. J'avais tout de même gardé contact avec Raymonde, Edouard et Mme Reyes, j'allais les voir assez régulièrement.