Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 14:40
» Dernière mise à jour le 17/03/2019 à 17:16

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 41 : Double quarantaine
Impuissant et se sentant parfaitement inutile, Edouard Keyton ne pouvait que regarder Axerola et MoonCross disparaître de son champ de vision, naviguant tous deux sur un circuit Haute-Vitesse ayant dévié de sa trajectoire afin de quitter la cité Codélienne. Le chef de la Sécurité n’aurait su dire comment le leader du Cercle des Proxys s’y était pris pour manipuler le flux de données à sa guise, les événements avaient pris une tournure inattendue et il venait de lâcher prise.

La manœuvre de MoonCross transpirait la logique et la prudence. La ville virtuelle où les utilisateurs se connectaient n’occupait en réalité qu’une certaine fraction de l’espace alloué à la plateforme. Autour de la cité Codélienne se trouvait un vide numérique que le Codélia Network Industries comblait au fur et à mesure des maintenances en ajoutant des nouvelles zones à la ville. En effectuant leur affrontement là-bas, personne ne pourrait observer les deux dresseurs.

Edouard cessa de fixer la fenêtre de l’entrepôt pour reporter son attention sur l’avatar de son frère. Le destin de son cadet ne se trouvait plus entre ses mains à présent. Et cela se révélait très frustrant pour lui. Devoir accorder une confiance absolue à Axerola sans avoir le moindre contrôle ne lui plaisait pas vraiment, lui qui se démenait afin de pouvoir extirper Dennis du coma. MoonCross ne reculerait devant rien pour récupérer l’envoyé du Cybéria, le battre ne sera pas une mince affaire.

- Aya, tu as une minute ? J’aimerais que tu me rendes un petit service si ça ne te dérange pas, intervint alors la voix de Mirage dans le dos d’Edouard.

Le chef de la Sécurité se perdait tellement dans ses pensées noires qu’il avait fini par en oublier la présence de Charlotte au sein de l’entrepôt. La cyber-chasseuse s’était montrée bien discrète après l’apparition de MoonCross, elle qui aimait d’habitude se mêler de ce qui ne la regardait pas. Maintenant que le sauvetage de Dennis n’était plus de leur ressort, elle n’avait techniquement plus aucune raison de rester là. Elle pourrait rallier le monde réel et reprendre ses occupations.

- Ah je vois, tu es allée lui rendre visite, déclara Charlotte en omettant de nommer Dennis à voix haute afin qu’Edouard n’obtienne pas d’indices sur l’identité d’Elkira. Je vais aller à l’essentiel mais disons qu’un combat très important a commencé sur une branche du circuit Haute-Vitesse et j’aimerais bien m’y connecter. Il n’y a que toi qui pourra m’obtenir le mot de passe en un temps record.

- C’est en rapport avec Axerola, je suppose ? interrogea la voix de l’androïde à travers la Codéwatch de la cyber-chasseuse.

- Effectivement, on ne peut rien te cacher. Alors, tu peux me faire ça si je t’envoie le code source ?

- Mes facultés diminuent continuellement mais cela ne devrait pas me prendre plus d’une minute, confirma-t-elle de son ton monocorde.

Charlotte n’oubliait pas la situation déplaisante dans laquelle sa petite protégée se trouvait depuis son affrontement avec Arisa Harriet. Si la brunette avait tenu sa promesse de ne pas prévenir Mister Phoenix, elle aurait tout de même préféré qu’Aya lui rende visite avant que ses circuits ne lâchent complètement. Il s’agissait là d’un phénomène dont elle ne pourrait pas calculer l’arrivée avec certitude. Si l’androïde cessait de fonctionner en dehors d’un lieu public ou de chez elle, la retrouver serait ardu.

La cyber-chasseuse coupa sa conversation avec Aya, ne pouvant à présent que patienter avant de recevoir le mot de passe. MoonCross n’allait pas s’en sortir aussi facilement, elle comptait bien pénétrer au sein du circuit afin d’obtenir une transmission du match et de possibles conversations entre lui et Axerola. Une fois n’était pas coutume, elle n’agissait pas uniquement dans son propre intérêt. Elle savait bien que certaines personnes aimeraient bien pouvoir suivre la bataille.

- Qui est Aya ? demanda alors Edouard, non sans curiosité, en s’approchant du tube translucide qui contenait le corps de son frère.

- Une amie à moi, répondit simplement Charlotte sans entrer dans les détails. Et une hackeuse de génie. Je vais entrer sur le circuit grâce à elle. Comme ça, je pourrais te fournir une diffusion de ce qui se passe directement sur ta Codéwatch. Tu es inquiet pour la survie de ton frère, non ?

- Pouvoir regarder le combat ne changera pas son issue mais ça m’enlèverait une certaine pression effectivement, avoua-t-il en passant sa main sur la paroi. Nous ne savons absolument rien de MoonCross et les talents de dressage montrés par Axerola jusqu’à présent sont médiocres, même si elle a pu jouer un rôle jusqu’ici pour que ses ennemis baissent sa garde.

Charlotte posa les yeux sur la fenêtre qu’Edouard observait précédemment. En pénétrant sur le champ de bataille, elle pourrait également venir en aide à Axerola si jamais le besoin se faisait ressentir. Mais elle préférait tout de même en arriver à de telles extrémités que si c’était le seul moyen de protéger la justicière virtuelle. Si l’affrontement était interrompu à cause d’une intervention extérieure, il se pouvait que MoonCross refuse de délivrer le contre-programme qui permettrait de sauver Dennis.

- Je suppose que tu nous observes, Victoria Viltrust. Tu pourras bientôt observer le combat de ta protégée de tes propres yeux… songea-t-elle.



***


Victoria sentait son cœur battre à toute allure. Encore une fois, Tsubasa n’en faisait qu’à sa tête après s’être retrouvée en contact avec un Proxy. Mais il ne s’agissait pas d’un membre ordinaire maintenant, on parlait bien de MoonCross. Celui qui avait tenté de détruire le Cybéria et ses habitants. Certes, son élève avait fait des progrès avec son Roussil depuis la finale du Festival Numérique mais cela ne suffirait peut-être pas face à un adversaire de cet acabit.

Ses écrans se limitaient à une diffusion de l’entrepôt où Mirage et Edouard demeuraient toujours. Et en l’absence d’Axerola, elle ne disposait même pas du son. L’institutrice avait perdu le contact avec sa partenaire. De plus, elle ignorait si parler dans son casque suffirait pour qu’Axerola l’entende. Ne sachant pas quoi faire, elle se contentait de se balancer frénétiquement sur sa chaise. Victoria aurait juré avoir entrevu Mirage faire un signe de la main lui étant destiné mais n’en tint pas compte.

- Peut-être que…

Victoria tourna la tête en direction du corps physique de Tsubasa, endormi sur la chaise voisine. La brunette allait lui en vouloir si elle optait pour cette solution mais la déconnexion forcée permettrait au moins d’apaiser ses inquiétudes. Mais était-ce vraiment le bon choix ? Après tout, le chef du Cercle des Proxys avait établi le contact avec eux. Ce serait l’occasion où jamais pour Tsubasa de découvrir les secrets de l’Incident Effacé et peut-être d’obtenir un nom concernant l’agresseuse de Héléna Viltrust.

Emplie de doutes, la jeune femme blonde leva la main en direction de la Codéwatch de sa partenaire avant de se raviser. En formant une équipe avec Tsubasa, elle avait aussitôt émis des réserves à l’idée de l’exposer aux dangers, ce qui était précisément en train de se passer en ce moment. La raison la poussait à protéger son élève en la ramenant à ses côtés immédiatement. Elle approcha lentement son doigt de l’écran, toujours hésitante.

- Roussil, utilise Lance-Flamme ! s’exclama la voix de Tsubasa à travers l’écran d’ordinateur.

Avant qu’elle n’ait pu lancer la manœuvre de déconnexion forcée, Victoria fut surprise de constater que sa Codéwatch branchée à ses appareils venaient de recevoir une transmission. L’un de ses écrans filmait Mirage, naviguant sur le circuit Haute-Vitesse qui quittait la cité numérique, faisant le même signe de la main à l’intention de l’institutrice. Reprenant place sur son fauteuil, elle ne put que lâcher un sourire. Décidément, la cyber-chasseuse avait plus d’un tour dans son sac.

Maintenant capable d’établir une connexion avec son élève, elle serait en mesure de lui fournir des instructions. Mais pour le moment, elle préférait s’abstenir. Il s’agissait d’un moment important pour Tsubasa, la consécration de plusieurs semaines de dur labeur pour tenter d’arracher la vérité sur son passé. Il valait mieux éviter de la déconcentrer inutilement lors d’un match aussi crucial. Néanmoins, elle se tenait prête à lancer la déconnexion forcée si l’affrontement prenait une tournure déplaisante.

- Gagne, Tsubasa…



***


Tsubasa le savait, l’affrontement n’avait pas encore réellement commencé. MoonCross ne faisait que s’échauffer, ne prenant même pas la peine de donner des directives à son Lokhlass en dehors d’esquiver les offensives adverses. Le leader des Proxys ne gagnerait pas en restant sur la défensive, il avait forcément un lan. Après tout, c’était lui qui avait défié la justicière virtuelle en duel avec le contre-programme du virus ayant infecté Brave à la clé.

Même si cela n’avait pas vraiment de sens pour une intelligence artificielle, Cyby se montrait tendu. Après les premiers dialogues, il avait préféré se faire discret, ce qui n’était pas dans ses habitudes. Dans d’autres circonstances, la jeune fille se serait sûrement moquée de lui mais pour le moment, elle cernait bien le souci. MoonCross avait failli les détruire, lui et ses congénères, et il ne devait sa survie qu’à un simple timing. S’il n’avait pas éjecté le Proxy du Cybéria à temps, l’IA ne serait plus là à l’heure actuelle.

- Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu as l’occasion de prendre ta revanche sur ce type avec moi et tu la mets en veilleuse ? demanda Tsubasa. C’est le chef des Proxys. Le battre signifie que tu pourras effectuer ta vengeance, on aura une chance de démanteler leur organisme et peut-être que moi aussi, j’obtiendrai les informations dont j’ai besoin.

- MoonCross est dangereux. Ma mémoire concernant l’attaque du Cybéria est incomplète mais je me souviens très bien de la destruction qu’il a apporté. Tu devrais rester sur tes gardes, Miss Axerola. Si tu veux mon avis, la probabilité que tu perdes ici est plus importante que celle que tu l’emportes.

- Je le sais bien mais ce n’est pas ça qui va me faire renoncer, trancha Tsubasa. Après tout, je dispose d’un atout par rapport à MoonCross.

D’un simple coup d’œil vers l’arrière, elle aperçut Mirage qui naviguait sur le circuit tout en prenant ses distances. Cela ne faisait à peine qu’une dizaine de minutes que les deux dresseurs se trouvaient sur la mer numérique, une durée normalement insuffisante pour récupérer un mot de passe. La cyber-chasseuse devait disposer d’un allié aux talents surnaturels dans le domaine du hacking pour avoir réalisé une telle prouesse. Mister Phoenix peut-être ?

Tsubasa ne doutait pas que sa présence à leurs côtés se limiterait à une diffusion de leur match pour Edouard Keyton. Même sans s’être manifestée, madame Victoria devait également y avoir accès, la jeune fille était persuadée d’avoir entendu le son de son micro. Trop de choses étaient mises en jeu dans cette bataille, elle ne pouvait pas se permettre de laisser MoonCross l’emporter. La technologie Cybérienne serait certainement la clé qui la mènerait à la victoire.

- Un atout ? répéta MoonCross avec un sourire narquois. Je suppose que tu veux parler des Cybéri-attaques ?

- En effet. Avec leur pouvoir, je vais m’empresser de te botter les fesses ! répliqua Tsubasa.

- Bouclier Encodeur. Cette Cybéri-attaque permet d’absorber l’attaque adverse et de convertir les dommages pour les ajouter à la prochaine lancée. Si cet effet est unique pour un combat, il y a tout de même une augmentation permanente des statistiques défensives non négligeable, récita le Proxy.

Même si cela ne la surprenait pas, Tsubasa restait tout de même déçue de ne pas disposer de l’effet de surprise. Il ne faisait aucun doute que MoonCross avait observé son affrontement de la matinée contre Dennis. Il lui restait toutefois une autre carte à jouer. Son adversaire ne pourrait jamais deviner quelle Cybéri-attaque elle allait récupérer au cours de cette bataille. La jeune fille elle-même l’ignorait. Si ses effets se montraient utiles, vaincre Lokhlass ne serait pas un rêve.

La justicière virtuelle comptait attendre le prochain affrontement afin de s’isoler le temps d’une courte période et récupérer la Cybéri-Attaque sans encombres. Elle ne doutait pas que MoonCross mettrait les moyens en œuvre pour la stopper si elle tentait de se l’approprier maintenant. Bouclier Encodeur pourrait la sauver de la défaite une fois, cela serait suffisant si elle continuait d’agir sur l’offensive sans laisser d’ouverture au Pokémon Transport.

- Tu me sembles bien impatiente, Axerola. Laisse-moi donc calmer tes ardeurs au plus vite si tu le veux bien. Lokhlass, tu sais ce qu’il te reste à faire. Nous allons passer par Requiem.

- Re...quiem ? balbutia Tsubasa, abasourdie.

Une capacité à double-tranchant. L’utiliser permet de déclencher un compte à rebours pour les deux Pokémon qui s’affrontent. Une poignée de minutes. Une fois le temps écoulé, Roussil et Lokhlass seraient tous les deux mis hors d’état de nuire. MoonCross chercherait-il à viser le match nul ? Ou alors simplement à mettre une pression sur Axerola afin de la déstabiliser et gagner dans le temps imparti ? Le chef des Proxys prenait un sacré risque.

Visiblement, MoonCross ne comptait pas rester sur la défensive plus longtemps car une fois le Requiem lancé, il renchérit immédiatement en ordonnant une attaque Vibraqua. Le type Feu de Roussil allait le mettre en danger, il fallait éviter à tout prix le moindre assaut aquatique. Si l’affrontement se soldait par une égalité, son adversaire accepterait-il de céder le contre-programme et de délivrer les informations qu’elle souhaitait ? Tsubasa en doutait.

- Comme je comptais me séparer de lui pour attraper ma Cybéri-attaque, je l’ai laissé naviguer à l’avant. Du coup, il profite également de tous les bonus Codéliens… songea-t-elle avec amertume.

A cause de Requiem, la situation venait d’évoluer. S’isoler sur le circuit se révélait maintenant exclu, elle devait remporter la victoire en un temps record. Cependant, MoonCross ne semblait plus vouloir la laisser faire ce qu’elle souhaitait. Avant que Tsubasa n’ait pu donner la moindre directive à son Roussil, il renchérit immédiatement avec Éclats Glace, une capacité de priorité qu’elle ne pourrait pas contrer. Inquiète, la jeune fille répliqua aussitôt avec Lance-Flamme.

Si les premiers projectiles gelés griffèrent la fourrure du Pokémon Renard, le reste de l’attaque fondit avant de provoquer davantage de blessures. La justicière virtuelle lâcha un soupir de soulagement en notant que son partenaire ne semblait pas perturbé par l’offensive, elle grimaça néanmoins en comprenant que le chef des Proxys avait profité du tumulte pour agripper un bonus Codélien. Si MoonCross demeurait un utilisateur inconnu au bataillon, il cernait parfaitement le fonctionnement des combats Haute-Vitesse.

Avant que l’homme aux cheveux bleus électrique n’ait l’occasion d’user du pouvoir secret de sa sphère lumineuse, Tsubasa revint aussitôt à la charge avec Nitrocharge. Impossible de savoir combien de temps il lui restait avant que les effets de Requiem ne rentrent en jeu. La vitesse de Roussil serait peut-être la clé. Avant que le Pokémon Feu enveloppé d’une aura ardente ne puisse atteindre sa chute, ce fut une attaque Vibraqua qui le frappa violemment, le stoppant dans son élan.

- Roussil, tout va bien ? s’écria Tsubasa, tremblante.

Son équipier enflammé tâchait de ne pas le montrer mais Vibraqua ne lui avait pas fait que du bien. Même avec toute la bonne volonté du monde, il ne pouvait pas encaisser une offensive aquatique sans en ressentir le contrecoup. MoonCross appuyait sur tous les points sensibles en attendant que le glas du Requiem ne sonne. Même sans s’être montré publiquement jusqu’à présent, il ne se serait jamais présenté sans avoir étudié Axerola. Se vanter de la même chose était impossible pour elle.

Elle n’aurait pas une autre chance, c’était le moment d’utiliser sa carte. Grâce à Bouclier Encodeur, elle absorberait la prochaine attaque et s’en servirait pour créer une riposte qui vaincrait Lokhass d’un seul coup. Un pari risqué mais à un tel stade, Tsubasa savait que miser sur la prudence ne la mènerait nulle part. Restant attentivement au moindre mouvement brusque du Pokémon Transport, elle insista avec une nouvelle attaque Lance-Flamme.

- J’espère que tu sais ce que tu fais, Miss Axerola. J’ignore ce que le CNI ferait avec moi si jamais il me mettait la main dessus mais avec ce type, je serais détruit dès l’instant où je céderais la localisation du Cybéria. Il n’y a pas que la vie de Dennis qui est en jeu, ici.

- Je le sais bien. Certes, je ne te porte pas dans mon coeur mais je compte bien te garder avec moi encore un peu, tu es l’otage parfait, avoua Tsubasa alors que son Roussil dégainait son bout de bois fétiche pour générer un torrent de flammes.

Comme elle s’y attendait, MoonCross ne tarda pas à effectuer sa contre-attaque. Cette fois-ci, Lokhlass lança un Hydrocanon d’une redoutable intensité. La jeune fille sentait une bouffée d’espoir remonter en elle. En activant sa Cybéri-attaque Bouclier Encodeur, le Pokémon Feu ne subit pas le moindre dommage malgré l’avantage de type et put même terminer son Lance-Flamme que l’opposant ne chercha même pas à éviter. L’équipier de MoonCross ne broncha pas malgré le contact avec le feu.

Tout en restant à distance de Lokhlass, Roussil prépara une nouvelle fois la même capacité. Si Tsubasa aurait adoré pouvoir ajouter un bonus Codélien à l’équation pour maximiser les dommages, elle devrait se contenter de ce que l’Hydrocanon absorbé allait lui apporter. Sa seule crainte à présent restait le bonus Codélien inutilisé de MoonCross, qui pouvait très bien être une alternative à Abri ou Détection qui détruirait sa chance. Perturbée, elle ne fit pas attention au sourire en biais sur le visage du leader des Proxys.

- C’est ta réponse, Axerola ? demanda-t-il alors que les flammes émergeaient du bâton de Roussil. Dans ce cas, je pense qu’il est temps de conclure.

- Ne me dis pas que ton bonus Codélien est… commença Tsubasa, désespérée à l’idée de s’entendre terminer sa propre phrase.

- Oh non, je n’en aurais pas besoin ici. Cybéri-attaque Double Quarantaine. Grâce à elle, et jusqu’à ce que j’active une autre Cybéri-attaque, je peux sceller deux attaques du Pokémon adversaire. Bien entendu, je choisis Lance-Flamme mais également Nitrocharge.

A quelques centimètres seulement de sa cible, le puissant Lance-Flamme se désintégra sans même avoir infligé le moindre dommage. Désemparée, Tsubasa ne pouvait qu’observer les étincelles de son assaut raté qui se dispersaient à travers le circuit Haute-Vitesse. Une Cybéri-attaque. Le chef des Proxys, autoproclamé ennemi du Cybéria, venait de se servir d’une Cybéri-attaque juste sous ses yeux. Si l’on excluait le cas de Dennis qui avait reçu le programme de Cyby, seules elle et Victoria devraient y avoir accès.

La conversation entretenue au sein de Phoenix System lui revint complètement en mémoire. Depuis sa tentative d’annihilation du Cybéria, MoonCross possédait une partie du code de l’intelligence artificielle, pouvant possiblement contenir certains de ses souvenirs perdus. Après tout ce qui s’était passé jusqu’ici, que les cyber-terroristes aient pu recréer un programme de stockage de Cybéri-attaques à partir de ceci ne semblait pas incohérent.

- Te servir de technologie Cybérienne alors que tu cherches à nous détruire, ce ne serait pas un peu hypocrite de ta part ? interrogea Cyby dont la langue métaphorique se déliait.

- C’est amusant de combattre le feu par le feu, avoua MoonCross en haussant les épaules.

La jeune fille sentait des gouttes de sueur tomber directement de son front, sa respiration s’intensifiant. Cette stratégie avec Bouclier Encodeur se présentait comme sa dernière occasion de pouvoir vaincre son opposant et cela avait lamentablement échoué. Dos au mur, elle ne pouvait que renoncer et attendre que Requiem refasse son apparition. Si leur affrontement se soldait par un match nul, elle n’aurait pas besoin de lui céder Cyby.

MoonCross n’abandonnerait pas aussi facilement et permettrait peut-être à Mirage qui naviguait derrière eux de prendre le relais. Un dresseur tel que le chef des Proxys devait forcément disposer d’autres Pokémon à sa disposition, notamment le Libégon apparu dans les enregistrements extraits de Cyby. Même si la justicière virtuelle échouait ici, sauver Dennis et obtenir ses réponses ne serait pas encore exclu. Il fallait continuer d’y croire.

- Non, marmonna Tsubasa en serrant le poing. Tant que Requiem ne s’est pas lancé, je n’ai pas perdu. Il me reste encore une solution.

Sans même se préoccuper d’être à découvert, elle commença à s’accroupir sur sa planche et plongea sa main dans l’amas de données. La Cybéri-attaque associée à ce circuit Haute-Vitesse pourrait la tirer d’affaire, MoonCross n’en connaîtrait pas les effets et se montrerait donc incapable de se préparer en conséquence. Mystérieusement, ce dernier se contenta de la regarder faire sans même tenter de s’interposer. Lokhlass lui-même demeurait immobile.

Une trentaine de secondes fut suffisante à Tsubasa pour stocker sa nouvelle arme dans la base de données de sa Codéwatch. Complètement dirigée par le stress, elle ne se préoccupait même pas de l’absence de réaction de la part de MoonCross. Elle allait contre-attaquer ici et maintenant. La Cybéri-attaque Double Quarantaine du Proxy bloquait Lance-Flamme et Nitrocharge telle une capacité Entrave améliorée. Dans ce cas, elle se contenterait de Psyko.

- Si Bouclier Décodeur n’a pas marché alors on fera avec Lame Décodeuse ! s’exclama la justicière virtuelle après avoir brièvement lu les effets. Grâce à cette Cybéri-attaque, je peux…

- Quel dommage Axerola, on dirait bien que le temps imparti est écoulé, trancha MoonCross d’un ton calme alors qu’une aura lumineuse enveloppait le corps de leurs deux Pokémon.

- Ce n’est pas possible… murmura-t-elle, devant faire face à la dure réalité.

Requiem choisissait le pire des moments pour se manifester de nouveau. Tsubasa posa la main sur sa poitrine, pétrifiée de terreur. Malgré tous ses efforts et sa volonté de vaincre les Proxys, elle n’avait rien pu faire face à leur leader. Depuis le début de cet affrontement, il avait conservé un contrôle parfait sans sortir de sa zone de confort. La jeune fille payait très cher son désintérêt vis-à-vis des combats Pokémon, un Roussil plus performant aurait pu changer la donne.

La bataille à présent terminée, les deux dresseurs ne purent que rappeler leurs partenaires incapable de lancer de nouvelles capacités à l’intérieur de leurs Pokéball respectives. Ce ne fut qu’à ce moment-là que Tsubasa remarqua que le circuit Haute-Vitesse continuait de les transporter à travers un vide numérique, la cité Codélienne ne représentant plus qu’une simple ligne à peine discernable à l’horizon. Retourner sur la terre ferme prendrait un sacré moment.

- Qu’en est-il de notre accord ? demanda-t-elle, sortant de son silence. Puisque ça s’est terminé sans vainqueur, je n’ai pas à te donner CE-01 mais toi-même tu n’as pas à me transmettre le contre-programme de Brave. Si tu as d’autres Pokémon à ta disposition, je peux laisser Mirage prendre le relais et…

- Cette affaire est entre toi et moi, Axerola, annonça MoonCross en réajustant le col de son costume-cravate. Il n’y aura pas d’intervention extérieure. J’ai omis de le préciser mais notre affrontement se déroule sur deux manches, il n’est donc pas encore temps de se prononcer concernant ce que nous avons tous deux mis en jeu.

- Où veux-tu en venir ? Tu voulais depuis le départ que nous utilisions deux Pokémon ? Mais je n’ai pas… commença Tsubasa.

- Je vais à présent nous mener sur un champ de bataille digne de ce nom. C’est à toi de jouer, Octavius !

Avant que son interlocutrice n’ait eu le temps d’interroger son ennemi au sujet de l’identité de cet Octavius, l’amas de données commença à trembler. Prise au dépourvu, Tsubasa se baisser afin de s’agripper à sa planche, histoire de ne pas s’écraser sur le circuit. Incapable de déterminer la nature de ce phénomène, elle ne tarda pas à avoir une explication en levant la tête vers l’avant. Le visage virtuel d’Axerola se décomposa alors, prenant une vilaine couleur pâle.

Au-delà de MoonCross qui naviguait toujours à l’avant, environ un demi-kilomètre plus loin, le circuit Haute-Vitesse se déforma à toute allure jusqu’à former une immense tornade qui allait leur bloquer le passage. La pression accélérait la vitesse de leurs planches et il ne fallut même pas une dizaine de secondes avant que le Proxy ne se retrouve happé à l’intérieur, un grand sourire encadrant son visage satisfait. Plus que jamais, Tsubasa montra des signes d’inquiétude vis-à-vis de sa survie.

- Miss Axerola, c’est beaucoup trop dangereux ! s’exclama Cyby. Déconnecte-toi immédiatement !

Encore bouleversée par les événements, la jeune fille ne se montra pas suffisamment rapide pour faire apparaître l’interface tactile de son compte. Impuissante, elle perdit tout contrôle lorsque sa planche quitta le circuit Haute-Vitesse, soulevée par la puissance de la tournure. Poussant un hurlement, Tsubasa ne put que montrer à nouveau son impuissance alors qu’elle disparaissait à l’intérieur de la tornade, ne pouvant pas affirmer si cela allait lui causer des dommages au point de détruire son avatar.

Encore suffisamment éloignée du désastre, Charlotte fit aussitôt pivoter sa planche en position horizontale pour stopper sa propre course. Abasourdie, elle ne comprenait pas ce qui venait de passer. Seul le Codélia Network Industries connaissait les secrets de la Haute-Vitesse, l’utilisant comme profit auprès des utilisateurs afin de remporter un maximum d’argent. Après le programme destructeur de Brave, voilà une autre prouesse que réalisaient les cyber-terroristes.

- Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? balbutia-t-elle, à présent immobile sur le circuit et dans l’impossibilité de fournir une diffusion entre Axerola et MoonCross.