Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 13:57
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 13:57

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 24 : Cataclysme et la fausse Axerola
- Donc c'est bien le Codélia Network Industries qui avait mis en place cette machinerie. Comme quoi, tu arrives à être maligne quand tu le veux, miss Axerola, nota Cyby.

- Il n'y a pas besoin d'être intelligent pour le deviner, soupira la brunette. Seuls les Proxys et le CNI en ont après nous, c'est soit l'un soit l'autre. Et comme je te le disais, je ne pouvais pas voir Cataclysme comme un Proxy alors que c'est lui qui a terrassé Ethergeist l'autre jour…

Tsubasa ressentait toujours une certaine frustration à l'idée de rester cloisonnée dans le camping-car de son professeur d'informatique, seule avec l'intelligence artificielle, alors que c'était sa coéquipière qui prenait tous les risques. Toutefois, elle avait diminué en apprenant que leur ennemi du jour ne faisait pas partie du Cercle des Proxys. C'était après eux que la jeune fille en avait après tout, la société qui gérait le Réseau Codélia ne l'intéressait pas.

Lorsque Victoria avait fait son entrée sur une branche du circuit Haute-Vitesse, en compagnie du faux Ethergeist, Tsubasa avait reçu un message contenant un mot de passe. Cela lui avait permis d'obtenir l'accès au champ de bataille où son institutrice affrontait le champion indétrônable de la plate-forme en ce moment-même. Apparemment, un programme mis en place par le CNI empêchait les deux utilisateurs de se déconnecter tant qu'un vainqueur n'aurait pas été prononcé.

La brunette aurait très bien pu trafiquer le code afin de sauver Victoria mais cela aurait pris trop de temps. Le combat Haute-Vitesse se terminerait avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit. Les seules choses qu'elle pouvait entreprendre à l'heure actuelle étaient de patienter et d'observer le match. Se connecter elle aussi aurait pu être une possibilité mais cela ruinerait la couverture de son professeur et pire, mettrait Cyby en danger.

- Miss Axerola, je crois que nous avons un problème ! s'exclama l'envoyé du Cybéria alors que son interlocutrice se balançait sur son fauteuil, attendant que l'affrontement prenne fin. Et il est de taille !

- Qu'est-ce qui se passe ? demanda-t-elle, manquant de tomber à la renverse sous l'effet de surprise. Tu vas être à court de batterie ?

- Je ne fonctionne pas sur batterie, petite nodocéphale... je parlais plutôt de la tentative de piratage concernant la branche du circuit où Vicky se trouve. Quelqu'un cherche à forcer le passage en crackant le mot de passe.

Tsubasa sentit un frisson parcourir son échine. Qui ? Qui pouvait bien savoir qu'un combat impliquant « Axerola » se déroulait dans une zone du Réseau Codélia en particulier ? Cataclysme avait affirmé travailler pour le compte du CNI dans cette affaire, il n'y avait donc qu'une seule autre alternative. Un Proxy avait dû entrevoir la conversation entre Victoria et le numéro un du Codélia avant qu'ils ne fassent leur entrée sur la mer digitale.

La brunette le savait. Si jamais un de ces cyber-terroristes parvenait à contourner le mot de passe, cela lui permettrait de se connecter directement sur la branche du circuit et mettre à mal l'affrontement Haute-Vitesse. Le professeur d'informatique se retrouvait en réel danger, surtout quand on savait dans quel état se trouvait sa petite sœur. Ce n'était peut-être pas le cas de tous leurs membres mais certains d'entre eux ne plaisantaient pas avec la récupération de CE-01.

- Programme en carton, je pense que nous allons avoir du pain sur la planche, toi et moi. L'objectif va être de maintenir cette vermine à distance le temps que madame Victoria puisse se déconnecter. Je sais que tu n'es pas très utile mais je compte sur ta coopération !

- Si j'apporte mon aide, c'est surtout pour mettre Vicky hors de portée de ces types. C'est plutôt à toi qui n'a pas intérêt à me ralentir !



***


- On dirait bien que tu résistes comme il faut, Axerola. Encore heureux que tu sois capable de te défendre si tu cherches la provocation avec les Proxys. D'autant plus que tu n'avais pas fait une très bonne impression pendant le Festival Numérique, nota Cataclysme avec le sourire.

Victoria lâcha elle-même un sourire forcé. Si la véritable Axerola avait combattu à sa place, il ne faisait aucun doute que la confrontation aurait déjà pris fin. La femme blonde tentait de s'accrocher du mieux qu'elle le pouvait, misant sur les bonus Codéliens que Cataclysme ne pouvait pas attraper lorsqu'il en avait déjà un en stock. Elle le savait déjà, elle n'avait pas la moindre chance de remporter la victoire. Pas contre un dresseur d'un tel niveau.

Le Roussil de Tsubasa commençait à montrer des signes de faiblesse, puisant principalement dans son endurance pour continuer à résister. A l'inverse, le Galopa de Cataclysme semblait presque aussi frais qu'au début de la bataille, comme s'il n'avait pas encore reçu le moindre dommage. Ne pas gagner était déjà frustrant en soi mais se retrouver dominée à un tel point l'était davantage. Même si elle combattait de moins en moins depuis des années, Victoria avait tout de même sa petite fierté personnelle.

- Il n'usurpe pas vraiment sa position de numéro un, souffla-elle sans vraiment s'adresser à son adversaire. En tout cas, cela aura été un vrai honneur de pouvoir me retrouver en tête à tête ne serait-ce qu'un court instant avec lui.

Le circuit Haute-Vitesse se divisa alors en deux couloirs distincts. Cataclysme naviguant à l'avant afin d'avoir l'avantage concernant les sphères lumineuse entra dans l'embranchement de droite. Comme il n'était pas possible de revenir en arrière, Victoria savait qu'elle aurait le droit à un moment de répit en partant de l'autre côté. Même avec la victoire exclue, elle ne souhaitait pas en terminer sans au moins avoir montré de quel bois elle se chauffait.

- Tu crois qu'on peut au moins partir sur un coup d'éclat ? demanda l'institutrice au Pokémon Feu de son élève. Même si je suis un imposteur, cela donnerait une bonne image d'Axerola auprès de Cataclysme. Il a beau travailler avec le CNI en ce moment, il n'a pas l'air très impliqué. Peut-être qu'il deviendra l'un de nos alliés dans un futur proche.

Roussil acquiesça d'un signe de tête, lui aussi déçu par la piètre performance qu'il présentait. Victoria tâcha d'étudier le bonus Codélien en sa possession, attrapé bien avant la division du circuit. Une altération de type pour la prochaine attaque lancée. Grâce à ça, elle pouvait par exemple transformer Lance-Flamme en une capacité de type Eau, similaire à Hydrocanon. Elle avait préféré le conserver et attendre le meilleur moment pour avoir la certitude que cela fonctionnerait.

- Madame Victoria, un Proxy essaye de pénétrer sur votre branche du circuit, je m'occupe de le ralentir mais tâchez de ne pas traîner !

- On dirait bien que ça change la donne... soupira Victoria. Je suis incapable de me déconnecter tant que le combat n'aura pas pris fin, on va devoir accélérer les choses. Quand les deux couloirs se rejoindront, on mettra les bouchées doubles, d'accord ?

Elle ne s'était pas attendue à ça. Quelqu'un avait donc observé son premier dialogue avec Cataclysme, quand il revêtait encore les traits d'Ethergeist dans cette ruelle de la cité Codélienne. Il ne pouvait s'agir que d'un Proxy, peut-être du véritable Ethergeist lui-même. Raison de plus pour ne pas s'attarder davantage. Même si Cyby était hors de danger, elle ne tenait pas à ce que l'implication de Deltaziroh dans cette affaire soit révélée publiquement. Ni finir dans le même état que Héléna avant d'avoir pu se venger.

- J'espère que tu as eu le temps de mettre en place quelques petites stratégies, je ne compte toujours pas te faire de cadeaux ! avoua le numéro un à leurs retrouvailles, ignorant totalement la menace qui pesait sur eux s'ils ne quittaient pas l'amas de données au plus vite.

- Je vais te montrer ce que je sais faire. Vas-y Roussil, utilise Nitrocharge !

- Tu es certaine de ce que tu fais ? Aurais-tu oublié la Torche de Galopa ?

Doutant que son adversaire puisse effectuer une erreur aussi grotesque, il préféra rester sur ses gardes, alors que le Pokémon Renard s'enveloppait d'une aura enflammée et s'approchait dangereusement de son propre équipier. Galopa ne subirait pas le moindre dommage mais à cette vitesse, il n'aurait pas le temps de contre-attaquer non plus. Le bonus Codélien que Cataclysme possédait actuellement, permettant de doubler la puissance de la prochaine capacité, ne servirait à rien.

- Elle a un bonus Codélien, ça ne peut être que ça…

En effet, sans grande surprise, Galopa fut réellement blessé suite à la Nitrocharge. Le champion de la dimension numérique ne tarda pas à comprendre qu'une modification de type était en œuvre, changeant à la dernière seconde le Nitrocharge en capacité aquatique, très similaire à Aqua-Jet. C'était la première fois depuis le début de la confrontation que Galopa encaissait des sérieux dégâts. L'expression du Cheval Feu changea subitement pour devenir plus sérieuse.

- Ce bonus... ce n'est pas celui que tu as attrapé il y a une dizaine de minutes ? Tu l'as donc gardé précieusement pendant tout ce temps, plutôt bien joué ! Vu la vitesse d'exécution de Nitrocharge, je n'aurais clairement pas pu faire quoi que ce soit pour l'empêcher sans m'y prendre à l'avance.

- Puisque réfléchir ne suffit pas, j'ai décidé de foncer dans le tas. Quitte à perdre alors autant perdre avec panache.

- Un bon état d'esprit, j'apprécie vraiment. Tu me fais penser à Meijin. J'espère qu'il se reconnectera bientôt pour faire un match, d'ailleurs. Il n'est pas très présent sur le Codélia ces derniers temps…

- M-Meijin ?

Cette remarque prit Victoria par surprise, si bien qu'elle manqua de tomber de sa planche. Si Cataclysme avait souhaité gagner juste avec des mots, il aurait très bien pu y parvenir maintenant. Même si elle savait pertinemment que Takeru figurait parmi l'élite du Réseau Codélia, entendre son pseudonyme de la bouche de Cataclysme lui-même se révélait être une sensation bien étrange pour la demoiselle. Son ancien camarade de classe en avait fait du chemin depuis leurs années de lycée.

Victoria pouvait se vanter d'avoir connu le grand Meijin, troisième du classement général, à une époque où il arborait encore une place se comptant en centaine de milliers. Elle et Takeru avaient créé leurs avatars ensemble il y avait environ huit ans, peu de temps après leur première rencontre. Mais à la fin du lycée, la femme blonde avait cessé ses connexions pour se consacrer à ses études alors que son ami avait continué de gravir les échelons. Et aujourd'hui, il était connu personnellement de Cataclysme lui-même.

- Takeru... maintenant que j'y pense, tu n'as toujours pas essayé de me rappeler depuis la finale du Festival Numérique, songea-t-elle avec amertume. Certes, on est seulement mardi et tu m'as simplement indiqué un vague « dans la semaine » mais il faudrait vraiment que Tsubasa discute avec toi. J'ai peur qu'elle ne se perde au rythme où les événements se produisent…

- Et bien, c'est une sacrée réaction, dis-moi. Meijin est l'une de tes connaissances ?

- Non... se contenta de répondre Victoria, d'un ton qui ne pouvait tromper personne, préférant fixer le côté opposé du circuit Haute-Vitesse avec un visage rougissant.

L'institutrice savait que ce n'était pas le moment de penser à son ami de longue date, qui devait toujours perdu dans la préparation de ses concours qui auraient lieu d'ici peu. Le combat contre Cataclysme continuait toujours et elle devait à tout prix s'échapper de la dimension numérique avant que le hackeur des Proxys ne parvienne à pénétrer sur leur champ de bataille. Elle aurait tout le temps de se préoccuper de Takeru une fois en sécurité dans le monde réel.

Tentant de retrouver sa concentration, Victoria ordonna à Roussil d'effectuer une attaque Psyko, la seule capacité dont le Pokémon Feu disposait et qui pouvait réellement blesser un opposant possédant Torche. Tsubasa allait vraiment devoir faire des progrès dans l'entraînement de son partenaire, le professeur comptait lui en toucher deux mots. Contre Cataclysme, ce n'était pas si grave mais si un Proxy l'affrontait avec un Pokémon utilisant Torche, la brunette risquait de ne pas faire long feu, sans mauvais jeu de mot.

Contrairement à son opposante, l'idée qu'un Proxy puisse apparaître soudainement pour les attaquer ne traversait même pas son esprit. Il pouvait appréhender la suite avec aisance. En lançant Reflet, Galopa projeta divers copies de lui-même jusqu'à provoquer l'hésitation chez Roussil, qui ne savait plus vers qui user de ses facultés psychiques. Le champion du Codélia profita de l'effet de surprise pour enchaîner avec Éclair Fou.

Même si l'attaque de type Electrique infligeait des dégâts de contrecoup à l'utilisateur, ces derniers se révéleraient minimes vu la forte endurance dont l'équipier du numéro un faisait preuve. D'autant plus que Cataclysme activa le bonus Codélien qu'il tenait en main depuis un bon moment, permettant d'amplifier la puissance de la capacité déjà impressionnante. A cause de Reflet, Victoria n'avait aucun moyen de savoir d'où l'assaut proviendrait.

- Esquiver quand on ne connaît pas le point de départ de l'offensive va être bien compliqué, avoua-t-elle. On dirait que c'est la fin, Roussil... en tout cas, ça m'a fait plaisir de combattre à tes côtés.

- Tu as l'air de rester humble dans la défaite, remarqua Cataclysme alors que son étalon frappait de plein fouet son adversaire avec une redoutable intensité. J'avoue même m'être amusé plus que je ne le pensais. Quand tu en auras terminé avec tes histoires, je serai ravi de t'affronter à nouveau.

- Il en va de même pour moi !

Comme Victoria avait tenté de précipiter les choses sur la fin pour mettre un terme à cette bataille, l'issue était inévitable. Peut-être aurait-elle pu résister encore un peu plus si la menace grandissante de l'arrivée d'un Proxy ne s'était pas présentée. En tout cas, elle comptait bien combattre Cataclysme un jour, lorsque leurs affaires seraient réglées. Mais cette fois-ci, sous les traits de son véritable avatar Deltaziroh et non celui de quelqu'un d'autre.

Dès l'instant où Roussil fut envoyé contre l'une des parois invisibles du circuit Haute-Vitesse, le flux de données s'arrêta afin de permettre aux deux utilisateurs de descendre et retrouver la terre ferme. En quittant leurs planches respectives, ses derniers disparurent aussitôt. Victoria rappela le Pokémon de son élève à l'intérieur de sa Pokéball pour qu'il puisse prendre un repos bien mérité tandis que Cataclysme en faisait de même avec Galopa.

- L'employé du CNI va être bien déçu en apprenant que tu n'avais pas emporté l'intelligence artificielle avec toi en te connectant sur le réseau, révéla le champion d'un ton indifférent. Il va falloir que je le contacte pour lui expliquer la situation.

- Pourquoi ne pas t'allier à moi pour combattre les Proxys ? suggéra Victoria. Avec ton immense talent dans le dressage, tu représenterais un obstacle de poids pour eux. Et je ne serais pas contre une plus grande puissance de feu…

- Ce combat contre le Cercle des Proxys est le tien, Axerola. Je n'ai rien à voir là-dedans. J'aspire à une vie tranquille loin de toutes ces complications. Même si j'ai accepté de prendre part au petit plan orchestré par le CNI, j'ai aussitôt indiqué que je me rétracterai à sa conclusion, qu'il réussisse ou non.

- Je vois... c'est vraiment dommage mais je comprends ta position. Moi aussi, j'aurais bien aimé pouvoir aspirer à cette vie tranquille…

Cette fois-ci, Victoria ne parlait pas en tant qu'Axerola mais révélait bien le fond de sa propre pensée. Si l'incident de sa sœur ne s'était pas produit, elle n'aurait sûrement pas tenté de se retrouver au cœur du conflit. Elle aurait laissé sa vieille correspondante Axerola se débrouiller seule avec ses problèmes, à moins peut-être de la rencontrer par accident pendant sa chasse des Proxys. Mais maintenant qu'ils étaient en possession de Cyby, ni elle ni Tsubasa ne pouvait reculer.

Avec Cataclysme à leurs côtés, la situation serait sûrement devenue plus simple. Même les cyber-terroristes devaient être tendus à l'idée de se confronter directement au champion incontesté du Réseau Codélia. Mais avec le recul, Victoria comprenait qu'impliquer des civils dans cette affaire n'était certainement pas la plus riche des idées. Il valait mieux que son élève et elle se tiennent à l'écart et participent activement à cette bataille seules.

- Puisque nous en avons terminé, je vais partir, déclara finalement le professeur d'informatique. Je m'étais initialement connectée parce que je pensais qu'Ethergeist pourrait me mener aux Proxys. Au final, c'est un peu retour à la case départ. Je te conseille de partir rapidement toi aussi. Un Proxy cherchait à infiltrer notre terrain de jeu et devrait bientôt arriver dans les parages.

- Dis-donc... cette opération ne sera pas passée inaperçue si des Proxys cherchaient à nous rejoindre. Bref, je te souhaite bon courage pour la suite de ton combat, Axerola. Tâche de rester en vie histoire que nous puissions avoir un autre match plus tard.

Sans perdre une seconde, Victoria se déconnecta de la plate-forme pour repartir vers le monde réel. Cataclysme la regarda disparaître avec le sourire. Même si cette opération du Codélia Network Industries n'avait pas porté ses fruits, il avait au moins pu réaliser un combat sympathique, bien qu'il soit resté en contrôle du début à la fin. Si Axerola survivait à cette affaire, elle en ressortirait certainement bien plus forte. Il avait hâte de l'affronter à ce moment-là.

Pensant à ses petites pizzas qui l'attendraient pendant son service du lendemain, Virgil quitta le Codélia à son tour. Lorsqu'il aurait donné son compte-rendu à Edouard Keyton sur ce qui venait de se passer, il pourrait tirer un trait définitif sur son implication avec le CNI. Sa rencontre avec le chef de la Sécurité lui avait confirmé qu'il était une personne honnête. Il espérait que ce dernier ne le menace pas de révéler l'existence de son double compte au grand jour pour le forcer à continuer.



***


- Vous voilà enfin, madame Victoria ! s'exclama Tsubasa en voyant son institutrice reprendre connaissance à l'intérieur du camping-car. Encore un peu et le Proxy aurait bien pénétré le circuit Haute-Vitesse, c'était un hackeur redoutable. Je suis contente qu'il ne vous soit rien arrivé finalement.

- J'ai fait de mon mieux pour précipiter l'issue du combat le plus rapidement possible, soupira son interlocutrice en retrouvant ses repères. Même si j'avoue que j'aurais préféré combattre Cataclysme jusqu'au bout, ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir un rendez-vous secret avec un dresseur comme lui.

Victoria tendit la Pokéball de Roussil à son propriétaire, lui conseillant de l'amener au Centre Pokémon le plus proche sur le chemin du retour. Regardant l'heure sur sa Codéwatch, Tsubasa put constater que la soirée était déjà bien entamée et qu'elle ferait mieux de rentrer chez elle. Entre sa discussion avec Dennis au sein de l'amphithéâtre et cette petite aventure, la brunette commençait à montrer des signes de fatigue et aimerait bien se reposer.

Elle débrancha donc sa Codéwatch de l'ordinateur portable et rangea rapidement ses affaires alors que Victoria soufflait qu'elle avait besoin d'une bonne douche. Le reste de la semaine serait profitable aux deux commères afin de travailler ensemble sur ce fameux programme qui leur permettrait de stocker et utiliser les fameuses Cybéri-attaques. Tsubasa éprouvait toujours une grande curiosité à leur sujet et avait hâte de les voir à l’œuvre.

- Madame Victoria, je crois que votre téléphone vibre, indiqua cette dernière en sentant le bureau tout entier trembler à cause de l'appareil.

- Se pourrait-il que... murmura-t-elle en se rappelant de sa conversation avec Cataclysme.

La brunette quittant leur centre d'opération pour retourner à son domicile, Victoria attrapa son téléphone. Elle s'attendait à ce qu'il s'agisse d'un avertissement du directeur de l'Université Vermillion au sujet de la très lente correction de ses copies d'examens mais ce ne fut pas le cas. Sa première idée fut la bonne. Le nom de son camarade du lycée s'affichait sur l'écran de l'appareil à côté de la notification indiquant la réception d'un message.

<< Takeru Lerendal >> Je t'appelle demain, Vicky. Entendre le son de ta voix m'a manqué.