Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 13:54
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 13:54

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 23 : Le numéro un
- Edouard, ton téléphone sonne ! signala Dennis.

Le frère aîné, tranquillement installé dans le canapé pour regarder un reportage à la télévision, avait laissé son appareil portable sur la table de la cuisine après le dîner. La joie de pouvoir profiter d'un congé en compagnie de son cadet lui aurait presque fait oublié pourquoi il disposait de ce congé en premier lieu. Nul doute possible sur la personne qui venait de lui envoyer un message. Edouard espérait qu'il s'agisse d'une bonne nouvelle.

Le sympathique vendeur de pizzas Virgil, connu au sein du Réseau Codélia comme le redoutable et invaincu Cataclysme, avait certifié qu'il tenterait l'approche avec Axerola aujourd'hui. Sur le chemin du retour après avoir quitté les locaux du CNI, Edouard avait reçu un premier message lui indiquant que le plan A avait échoué. La détentrice de l'entité Cybérienne ne semblait pas enthousiaste à l'idée de répondre à la proposition de confrontation du champion.

Edouard avait anticipé son possible échec, demandant la veille à son équipe de techniciens de créer rapidement un programme permettant d'usurper l'identité d'un autre utilisateur. Un utilitaire précaire, facilement détectable et contournable par des hackeurs talentueux, mais qui pourrait amplement faire l'affaire le temps d'attirer Axerola. Comme Ethergeist était le seul membre du Cercle des Proxys sur lequel il pouvait mettre un nom, Edouard avait décidé d'utiliser son avatar comme appât.

- Cela vient du CNI ? demanda Dennis alors qu'il consultait son message. Ne me dis pas que tu vas déjà devoir repartir au boulot…

- Non, je te rassure. J'attendais simplement le résultat d'une opération lancée avant de quitter mon bureau pour rentrer à la maison. Je suppose que tu n'es pas contre l'idée de regarder un affrontement livré par Cataclysme en personne ?

Le texte reçu par Edouard contenait le mot de passe permettant d'accéder à la branche du circuit Haute-Vitesse mise en place par le CNI pour coincer Axerola. Comme ils étaient générés avant que le début du combat, il requérait l'assistance de Cataclysme pour pouvoir surveiller l'avancement des choses. Depuis son application réservée aux techniciens, il pouvait déjà observer le champion qui avait récupéré son avatar personnel, le modifiant pour ne pas être reconnu. Il naviguait en compagnie de leur cible.

Le meilleur ami de Tsubasa pensait avoir mal entendu mais comprit rapidement que son frère parlait bel et bien DU Cataclysme. Pourtant, lui qui se tenait au courant de toute l'actualité concernant le Réseau Codélia savait qu'aucun match d'exhibition impliquant le numéro un n'était prévu aujourd'hui. Il ressentit une certaine impatience alors qu'Edouard sortait son ordinateur de sa mallette et branchait son installation à la télévision. Qui pouvait bien affronter Cataclysme en pleine soirée sans que personne ne le sache ?

- Même si je ne peux pas te révéler tout ce qui se trame, tu te souviens quand je te disais qu'Axerola était entrée en possession de quelque chose que le CNI doit absolument récupérer de toute urgence ? Je suis parvenu à entrer en contact avec Cataclysme pour lui demander de l'aide et il l'affronte en ce moment pour nous sauver la mise.

- Axerola ? balbutia Dennis, surpris.

Tsubasa se trouvait-elle réellement à l'intérieur de l'espace numérique pour affronter le premier dresseur du classement général ? Leur journée à l'Université Vermillion avait fini tard, avait-elle eu le temps de partir sur le Codélia ? Même s'il ignorait toujours ce que son amie trafiquait, il ressentait au plus profond de lui-même une certaine jalousie. Lui qui admirait les plus puissants dresseurs de la plate-forme rêvait de se retrouver en leur compagnie un jour.

Ne voulant pas y croire, le garçon fut dubitatif en voyant apparaître sur l'écran deux avatars qui ne lui disaient rien. Mais Edouard lui confirma que Cataclysme et Axerola les avaient modifiés afin de ne pas être reconnus par des possibles joueurs qui regarderaient leur match. Avec du recul, le jeune homme trouvait cela logique. Cela permettait d'expliquer pourquoi le champion combattait sans que personne ne soit au courant. Même sa camarade de classe possédait sa propre réputation sur le Codélia à présent.

Dennis lâcha malgré lui un discret soupir de soulagement. Son dilemme de devoir trahir soit Tsubasa soit son frère pouvait bien prendre fin ici. Si son idole remportait la victoire et entrait en possession de cette intelligence artificielle volée par la brunette alors Edouard l'emporterait sans que Dennis n'ait besoin de la dénoncer. Un bon moyen de conclure ce désagrément, en somme. Le garçon aurait bien tenté d'en parler davantage avec Tsubasa mais il se doutait bien qu'elle refuserait le dialogue.



***


- Je suppose que tu es prête Axerola ? interrogea Cataclysme qui naviguait devant sa future adversaire. Même si nous agissons dans la discrétion, un employé du CNI va bientôt recevoir le mot de passe de la branche où nous nous trouvons. Si tu veux donner une image de dresseuse dangereuse, je te conseille de donner tout ce que tu as.

- J'ai peut-être fait une contre-performance contre le vrai Ethergeist l'autre jour mais je suis en pleine possession de mes moyens cette fois-ci, déclara Victoria, bien déterminée à continuer de se faire passer pour son élève.

L'institutrice faisait de son mieux pour ne pas éveiller le moindre soupçon chez son interlocuteur, qui devait croire jusqu'au bout qu'il se trouvait en compagnie d'Axerola, jusqu'à ce qu'elle dispose de l'opportunité de se déconnecter. Ce combat n'allait rien lui apporter d'un point de vue informations concernant les Proxys et elle doutait de pouvoir extirper quoi que ce soit sur le CNI. Autant ne pas révéler à leurs adversaires des éléments qui devaient rester secrets.

Cette branche du circuit Haute-Vitesse avait été programmée ainsi. Maintenant qu'elle avait accepté la proposition de match, elle ne pourrait plus partir sans avoir gagné ou perdu un combat sur la mer digitale. Pour éviter de se dire qu'elle perdait complètement son temps, Victoria préférait le voir comme un entraînement pour la suite des événements. Quel utilisateur un minimum passionné par le Réseau Codélia ne rêvait pas de passer un moment en tête avec tête avec le numéro un ?

- Pour te donner un petit sentiment de déjà-vu, je compte faire appel au même Pokémon qu'au cours de la finale du Festival Numérique, indiqua Cataclysme en attrapant une Pokéball attachée à sa ceinture. Il a donné du fil à retordre à cette chère Elkira.

Trop occupée par l'opération de capture de Cyby, Victoria n'avait pas pu voir la moindre seconde de la finale. Mais si ses souvenirs étaient corrects, le premier du classement avait livré sa bataille en compagnie d'un Galopa. Elle ne tarda pas à en avoir la nette confirmation en voyant le Pokémon Feu apparaître sur le circuit Haute-Vitesse, galopant aux côtés de son dresseur. S'il disposait du talent Torche, cela risquait de rendre l'affrontement difficile.

Pour des raisons d'immersion, le professeur d'informatique avait demandé à Tsubasa de lui confier son Roussil avant qu'elle ne se connecte. Comme c'était avec lui qu'Axerola s'était affichée aux yeux de tous pendant la compétition, elle préférait l'utiliser plutôt qu'un de ses propres Pokémon afin de dissiper de possibles doutes sur son intégrité. Mais user d'un Roussil contre un possesseur de Torche serait du suicide. Elle croisa les doigts pour que le talent adverse soit Fuite ou Corps Ardent.

- Désolée, je ne suis pas vraiment Tsubasa... murmura-t-elle au Pokémon Renard qui venait de faire son entrée sur l'amas de données, sur un ton suffisamment bas pour que Cataclysme ne puisse pas l'entendre. C'est moi, Victoria. Tu acceptes de faire équipe avec moi pendant ce combat ? Ce serait bien que nous puissions gagner et montrer ce que tu vaux.

Roussil acquiesça d'un signe de tête avec enthousiasme. Même s'il ne connaissait Victoria personnellement que depuis peu de temps, il avait déjà appris à l'apprécier. Il fallait dire que la jeune femme blonde était vraiment douée pour inspirer la sympathie auprès de ses connaissances. Roussil jugeait que si sa dresseuse l'avait confié à son professeur, ce devait être pour une bonne raison. Il décida par conséquent de ne pas faire d'histoires.

- Si tu es prête, nous allons pouvoir y aller ! s'exclama Cataclysme, fougueux. Je te laisse prendre la première initiative. Bonne chance à toi, Axerola. Je ne compte pas te ménager le moins du monde, ce serait contraire à mes principes de toujours me donner à fond.

Victoria préférait se débarrasser le plus vite possible du mystère entourant le Talent de Galopa. Elle demanda donc à Roussil d'ouvrir les hostilités par le biais d'une attaque Nitrocharge. Si jamais elle augmentait malencontreusement la puissance de frappe de son adversaire, autant pallier ce désagrément en élevant l'agilité de son Pokémon temporaire. Le corps de Roussil s'enveloppa d'une aura ardente alors qu'il s'élançait en direction de son opposant.

Comme il fallait s'y attendre, Cataclysme resta les bras croisés en réponse à cette offensive, signe que Torche était bien de la partie. Victoria en eut la confirmation lorsque Nitrocharge n'infligea pas le moindre dommage à Galopa, qui absorba l'assaut avec une aisance non dissimulée. L'institutrice ordonna à Roussil de retourner aussitôt à ses côtés. Il valait mieux éviter au Pokémon Renard de se prendre une attaque après que Torche soit entrée en effet.

- Torche donc. On dirait bien que mes soupçons étaient fondés, grinça-t-elle entre ses dents, amère. Voilà qui va rendre la situation compliquée…

- C'est une bonne idée de vérifier dès le départ si Galopa possédait bel et bien ce talent, approuva le champion du Codélia. Mais cela nécessite tout de même d'augmenter sa puissance de feu. J'espère pour toi que cela ne va pas te porter préjudice, Axerola.

- Nous sommes dans un combat Haute-Vitesse après tout, je vais très vite trouver un moyen de tirer mon épingle du jeu !

Même si elle y avait déjà passé une bonne partie de la nuit précédente, Victoria regrettait de ne pas avoir complété à temps le programme qui leur permettrait, à elle et Tsubasa, de stocker des Cybéri-attaques. Elle ne connaissait pas leur nature pour le moment mais ne doutait pas qu'elles auraient pu se montrer utiles face à un tel ennemi. Dans la présente situation, Victoria ne pouvait compter que sur deux choses, la capacités qui n'étaient pas de type Feu de Roussil ainsi que les bonus Codéliens.

Elle leva la tête pour observer les sphères lumineuses qui flottaient au-dessus du circuit Haute-Vitesse. Il n'était pas possible de connaître à l'avance l'avantage offert par un bonus Codélien. Victoria comprenait bien qu'elle allait devoir miser sur la chance. Certains d'entre eux octroyaient le droit de modifier le type d'une attaque lancée et d'autres permettaient d'ignorer le Talent adverse pendant une poignée de minutes. C'étaient ceux-là qu'elle devait obtenir à tout prix.

- Mais ce sera loin d'être simple s'il continue de traverser le circuit devant moi, songea-t-elle, toujours aussi observatrice. Je vais devoir le doubler d'une manière ou d'une autre, quitte à prendre le risque qu'il me poursuivre quand nous arriverons à une intersection.

- On dirait bien que c'est à mon tour de jouer, constata Cataclysme, le sourire visible sur ses lèvres. Mon bon Galopa, fais-lui regretter d'avoir activé ta torche avec un Lance-Flamme dont elle se souviendra !

Le Pokémon Cheval Feu, sans s'arrêter de galoper, retourna sa tête pour poser son regard sur son adversaire ainsi que sa dresseuse. Il cracha alors un jet enflammé dont la puissance s'en retrouva amplifiée grâce au Nitrocharge précédent de Roussil. Même si la compatibilité des types permettrait à ce dernier de ne pas s'en sortir avec trop de dégâts, Victoria préférait ne pas s'y risquer. Elle avait peur de Torche lorsqu'il se retrouvait entre les mains d'un dresseur de la trempe de Cataclysme.

Au sein du Réseau Codélia, les capacités étaient programmées pour ne pas blesser les utilisateurs. En revanche, ils ressentaient les impacts, ce qui pouvait les déséquilibrer. La règle ne changeait pas par rapport au Festival Numérique, une chute de la planche entraînant une défaite immédiate, peu importe l'état du Pokémon appartenant au dresseur en question. Il s'agissait d'un élément à ne pas perdre de vue lorsqu'on combattait avec la Haute-Vitesse.

- Une bonne chose que je navigue en me planquant contre l'une des parois invisibles du circuit... Roussil flotte jusqu'à l'autre extrémité pour éviter l'attaque, je vais en faire de même !

L'idée était bonne en soi mais le Lance-Flamme ricocha contre la paroi où Victoria restait depuis le départ pour rejoindre l'autre côté. Les réflexes de cette dernière furent suffisants pour qu'elle ait le temps de relever légèrement sa planche afin de ralentir et éviter l'impact. En revanche, ce ne fut pas le cas de Roussil qui fut frappé de plein fouet par la capacité. Même si son type le rendait résistant à Lance-Flamme, il sentit le coup passer.

Le visage de la fausse Axerola se contracta en une glorieuse grimace quand elle remarqua que Cataclysme avait profité du grabuge pour attraper un bonus Codélien à sa portée. L'institutrice, convaincue que les sphères lumineuses lui permettraient de prendre le dessus et renverser la situation, n'avait même plus pensé que son adversaire était mis sur un même pied d'égalité. Déjà que le numéro un de la plate-forme était dangereux même sans ces avantages.

- Dis-moi, Axerola. Je me tiens à l'écart de cette histoire entre le CNI, le Cercle des Proxys et toi mais j'aimerais tout de même savoir quelque chose. J'ai pu m'en rendre compte lors du Festival Numérique, tu n'es pas plus âgée que ton véritable avatar le laisse paraître. Pourquoi une enfant comme toi se retrouve impliquée ? Qu'est-ce que tu as à gagner en risquant ta vie contre des cyber-terroristes ?

- Moi ? s'étonna Victoria, surprise par la question. Comment dire…

Cette dernière savait qu'un employé du CNI les regardait en ce moment, elle ne pouvait pas se permettre de raconter sa vie. Ce qui était arrivé à Tsubasa lors de l'Incident Effacé ne la concernait pas, ce n'était pas à elle d'aller révéler le lien entre son élève et cette étrange affaire datant de douze ans. En revanche, cela ne la dérangeait pas vraiment de parler de ses propres raisons. Elle tâcha toutefois de ne pas entrer dans les détails par sécurité.

- Je ne parlerai pas pour moi-même, affirma la fausse Axerola. Mais un de mes alliés veut se venger des Proxys pour avoir commis l'irréparable. Voilà tout.

- Je vois. Donc il y a une part de vengeance dans tes actions, c'est un peu dommage. Et même si tu ne veux pas parler de toi, tu m'avais l'air bien remontée pendant le Festival Numérique. La colère n'entraînera que davantage de colère, fais attention à ne pas te faire consumer.

L'image de sa sœur cadette Héléna, piégée dans son lit d'hôpital avec bon nombre d'appareils en tout genre branchés à son corps pour la maintenir en vie, lui revint aussitôt en mémoire. Victoria ne pouvait qu'en vouloir au Cercle des Proxys pour leurs actions et elle ne comptait pas leur pardonner aussi facilement. Elle souhaitait se retrouver en face du membre de leur groupe responsable de cette attaque histoire de pouvoir régler ses comptes.

- Reprenons le combat si tu veux bien, souffla-elle en tentant de rester calme, ne souhaitant pas poursuivre une conversation où elle en viendrait à parler de Héléna ouvertement. Plus vite j'aurais quitté le Codélia et mieux ce sera…



***


Ivan Malverik retrouva ses esprits au sein de sa chambre d'hôtel, après avoir cessé sa connexion au Réseau Codélia. Comme il fallait s'y attendre, sa fidèle acolyte effectua une révérence particulièrement bruyante lorsqu'il se réveilla dans la pièce. Même si Arisa lui était entièrement dévouée, elle n'avait jamais vraiment fait dans la finesse. Le commercial en automobile y était habitué depuis tant d'années de cohabitation et n'y faisait plus attention.

- Arisa, je vais m'absenter pour aller à la réunion des Proxys. Tu vas rester ici, j'ai une mission à te confier. Il est possible que ce soit déjà trop tard donc je te demande de ne pas te tailler les veines dans le cas où tu échouerais.

- Une mission ? s'exclama la fille blonde, le visage aussi rouge qu'à l'ordinaire. Cela doit être de la plus haute importance, alors ? Est-ce que ce cela a un rapport avec la fausse Axerola et le faux vous ? Vous voulez que je récupère le mot de passe de la branche du circuit où ils combattent, c'est ça ?

- Tu as tout compris, ma grande.

Sans perdre une seule seconde, Arisa déposa l'un de ses nombreux poignards dans le pot de glace à la fraise qu'elle avait entamé et se plaça immédiatement devant son ordinateur pour commencer les opérations. Si l'homme qu'elle idolâtrait lui donnait une mission précise, il était de son devoir de l'accomplir à la perfection. Ethergeist qui surveillait discrètement le Codélia avait eu la surprise de voir une sosie de lui-même faire son apparition sur la plate-forme.

Depuis le toit où il se trouvait, le Proxy n'avait pas pu suivre la conversation entre lui et l'Axerola qui avait fait son apparition. Mais avant de retourner au monde réel, Ivan avait vu son sosie prendre l'apparence de Cataclysme. Arisa lui avait confirmé qu'il avait usé d'un programme pour falsifier ses informations. Mystérieusement, il en était de même pour Axerola, ce qui voulait dire que ce n'était pas la personne que son idole avait affronté pendant le Festival Numérique.

Ivan ouvrit l'armoire où les deux compères rangeaient leurs vêtements respectifs. De temps à autre, il arrivait que MoonCross, le leader du Cercle des Proxys, organise des rencontres IRL pour discuter de la suite des opérations. Avec la véritable Axerola qui s'était retrouvée en possession de CE-01, leurs réunions se faisaient de plus en plus fréquentes. Le commercial n'y assistait généralement que pour se tenir au courant de l'actualité.

- Je vais sûrement être de retour tard dans la soirée, essaye de ne pas t'empiffrer de glace non plus. Je n'aimerais pas que ma hackeuse personnelle tombe malade alors que la moindre occasion de coincer Axerola peut s'offrir à nous.

- Ne vous inquiétez pas, monsieur Ivan. Mon corps y est habitué depuis le temps, il est déjà constitué au moins à moitié de glace à la fraise !

Le commercial se souvenait de sa première rencontre avec la blondinette, dans les rues d'Ebravia. Arisa n'était à l'époque qu'une coquille vide, détruite à l'intérieur et s'attaquant à tout ce qui pouvait s'approcher d'elle de trop près. Il l'avait prise sous son aile pour en faire une fille serviable. MoonCross lui avait ensuite révélé qu'Arisa Harriet fut l'une des victimes de l'Incident Effacé mais qu'Ivan était interdit de lui en parler directement. Il valait mieux qu'elle ne découvre pas le rôle de certains Proxys dans cette affaire.

Cela allait visiblement dans les deux sens. Malgré son dévouement, Arisa refusait fermement de parler de son passé, même à Ivan. La jeune fille ne pouvait pas savoir qu'il connaissait déjà l'existence de l'Incident Effacé. Si Ivan Malverik n'avait pas lui-même participé à la chose, étant encore étudiant au lycée à cette période, il fréquentait des personnes directement reliées à l'affaire. Des personnes qui avaient contribué à détériorer la santé mentale d'Arisa.

- Bon, je m'absente quelques temps, annonça-t-il après avoir enfilé son costume-cravate. J'avoue que je me serais bien passé de cette intervention, d'autant plus que Vyrus sera probablement présent. Je n'apprécie pas vraiment ce type... bref fais de ton mieux, Arisa.

- J'aurais l'identité de ces deux usurpateurs à votre retour, c'est promis !