Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 13:41
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 13:41

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 17 : La mission du CNI
- Je suppose que tu as une explication à me fournir ?

Tsubasa déglutit avec difficulté. Elle aurait préféré affronter mille Proxys en même temps sur le circuit Haute-Vitesse plutôt que de se faire réprimander par sa tutrice pour ses actions. Cette dernière était clairement l'unique personne au monde capable de remettre la jeune fille à sa place lorsque son comportement laissait à désirer. Mais au vu des problèmes psychologiques de Tsubasa, de la fermeté était nécessaire pour éviter qu'elle ne s'égare.

A la suite des événements de la veille, la brunette avait quitté le camping-car de son professeur d'informatique afin de rentrer au studio se reposer. Un repos bien nécessaire pour récupérer de cette bataille mouvementée contre Ethergeist. Restée à l'intérieur du Réseau Codélia après l'incident pour effectuer son reportage, Stella n'avait pas pu rentrer au domicile avant tard dans la soirée, empêchant une discussion entre les deux résidentes.

Mais le lendemain matin, Tsubasa savait très bien ce qui l'attendait autour de la table du petit-déjeuner. Même vêtue de son pyjama orange à fleurs, Stella parvenait à rester convaincante de son rôle de figure maternelle. Sa protégée, habillée de la même façon, baissait les yeux pour regarder le sol, comme si croiser le regard de son interlocutrice pouvait entraîner une mort instantanée. Elle n'avait même pas d'appétit, sa tartine de confiture reposant encore dans son assiette.

- Imagine un peu ma réaction quand je te vois soudainement apparaître sur le circuit de la finale en compagnie d'un Proxy, poursuivit Stella d'un ton neutre, que Tsubasa trouvait malgré tout menaçant. Surtout quand tu sors d'une de tes crises et que tu es censée te reposer. Mes conseils n'ont pas l'air d'être suivis, on dirait…

- Je... j'ai découvert par hasard que c'était un Proxy... balbutia la jeune fille, sachant pertinemment qu'elle ne pourrait pas inventer une histoire qui tiendrait la route. Et à ce moment-là, je me suis dit que je pourrais tenter d'apprendre la vérité... sur l'Incident Effacé.

- Je ne vois pas où tu veux en venir…

L'enquête que menait Tsubasa dans son coin depuis un mois était un secret gardé précieusement. Elle n'avait pas tenu à mettre Stella au courant, non seulement pour la laisser en dehors de cette histoire mais également pour éviter une conversation tranchante comme celle qu'elles tenaient en ce moment. D'autant plus que depuis le commencement, la brunette n'agissait que sur la simple supposition d'un lien reliant le Cercle des Proxys à l'Incident Effacé. Elle n'avait même pas pu obtenir une confirmation d'Ethergeist.

- D'accord, le Cercle des Proxys fait beaucoup parler de lui depuis quelques temps mais cela n'a strictement aucun rapport avec cette affaire, soupira Stella en attrapant son café. L'Incident Effacé s'est déroulé il y a douze ans, non ? Pourquoi un groupe de terroristes apparu le mois dernier aurait quelque chose à voir avec l'Incident Effacé ?

- Mon instinct, répondit simplement Tsubasa, ne souhaitant pas que ses visites surprises dans les serveurs gouvernementaux ne soient dévoilées au grand jour. La fréquence accélérée de mes crises aussi... je me suis dit que cela pouvait avoir un lien.

Tsubasa lâcha une grimace, plaquant aussitôt sa main contre son front comme si cela pouvait arrêter sa migraine soudaine. Parler librement de l'Incident Effacé restait néfaste pour elle. Des flashs lui revenaient alors en mémoire. Ses six mois de captivité, l'enfer de sa solitude. Ce qu'elle avait dû traverser au point de la transformer certainement à tout jamais. Sa thérapie passée n'avait fait que diminuer les effets de son trouble sans pouvoir l'évincer complètement.

Même si toujours mécontente vis-à-vis de l'attitude sa protégée de la veille, le visage de Stella se détendit. Elle était habituée aux douleurs soudaines de Tsubasa lorsque la conversation déviait sur ce sombre événement et savait qu'il ne fallait pas trop la brusquer. Attrapant un verre vide sur la table, elle le remplit d'eau avant de le lui tendre. Sa migraine subite disparue après une minute, la discussion put reprendre là où elle s'était arrêtée.

- Avec tes bêtises, j'ai du boulot supplémentaire moi. Tu pensais qu'un tel événement n'allait pas avoir besoin de journalistes pour offrir des articles ? soupira Stella. Certes, ma paie sera plus importante mais j'aurais préféré que tu ne sois pas le sujet de mes prochains écrits, tu sais ?

- L'idée d'être le centre d'attention ne me plaît pas tant que ça, avoua son interlocutrice, maussade. En tout cas, ce n'était pas mon intention en interférant avec la finale…

Tsubasa s'en était rapidement rendue compte en regardant les nouvelles du matin. Le seul sujet de conversation du moment était au sujet du match de la veille. Pour avoir interrompu un événement aussi important, le compte d'Axerola aurait clairement dû être suspendu du réseau pour au moins un mois entier. Mais étrangement, le Codélia Network Industries avait laissé couler l'affaire, certifiant que le Proxy adverse demeurait le principal responsable.

La brunette avait fini par comprendre pourquoi aucune sanction n'avait été prononcée à son sujet. Il ne faisait aucun doute que le CNI était déjà au courant que CE-01 résidait dans sa Codéwatch. Et si on se fiait aux dires de son professeur d'informatique, l'entreprise responsable de la dimension numérique voulait autant mettre la main sur l'intelligence artificielle que les Proxys. Comme Tsubasa avait modifié son propre profil pour cacher sa signature digitale, elle était à l'abri pour le moment.

- Je suis responsable de toi, Tsubasa. Je vais vraiment finir par avoir des cheveux blancs à force de surveiller des enfants à problèmes comme toi…

La jeune hackeuse préféra ne rien ajouter sur le fait qu'une bonne partie de la chevelure de Stella avait déjà viré au blanc de manière définitive. Une opération importante que la journaliste avait subi au cours de son adolescence pour soigner une maladie assez grave. Cette dernière se surprit alors à éprouver une certaine nostalgie en ressassant le passé. Cette époque où elle avait résidé dans le même orphelinat que Tsubasa lui manquait vraiment parfois.

- Je ferais plus attention, promit la brunette. Mais il y doit bien y avoir un moyen d'en apprendre plus sur les secrets de l'Incident Effacé sans me mettre en danger…

- Cette histoire est à peu près close depuis le temps, plus personne n'enquête dessus. Je ne pense pas que tu puisses découvrir quoi que ce soit maintenant. Contente-toi de te tenir à l'écart tant que les Proxys commettrons des impasses sur le Codélia. Tu ferais mieux de te soucier de tes études. De mémoire, tu as failli redoubler l'année dernière.

Tsubasa préféra se faire toute petite, comme à chaque fois que ses bulletins médiocres devenaient le centre d'une discussion entre elle et sa tutrice. Comme Stella le disait si bien, elle aurait probablement dû refaire sa dernière année de lycée si son score ahurissant en informatique ne lui avait pas sauvé la mise. Il était loin le temps où elle pouvait se contenter de pénétrer le pare-feu de l'établissement pour modifier ses notes à la dernière minute.

En tout cas, elle était bien contente que les remontrances pour ses actions effrontées ne soient pas aussi élevées qu'elle ne l'avait imaginé. Tout comme madame Victoria, Stella restait tout de même rassurée qu'elle s'en soit sortie sans blessures. Tsubasa avait bien l'intention d'éviter le Réseau Codélia pour le moment. Il valait mieux attendre que cette soudaine popularité d'Axerola finisse par retomber au préalable. Elle pourrait compter sur l'aide de son professeur pour enquêter sur les Proxys.



***


- Vous venez souvent par ici ?

- Souhaitez-vous vider la corbeille ? Les documents se trouvant à l'intérieur seront perdus définitivement. Souhaitez-vous continuer la procédure ?

- Pas très bavarde à ce que je vois…


Tsubasa étant descendue sans sa Codéwatch sur le petit déjeuner, CE-01 se trouvait toujours dans l'appareil, posée sur le bureau mal rangé de la jeune fille. Il ne pouvait qu'apercevoir le plafond sale de la pièce et tentait de tuer le temps à sa manière. Malheureusement pour l'intelligence artificielle du Cybéria, aucune application de la montre ne pouvait entretenir une conversation digne de ce nom avec lui. La solitude commençait à le guetter, même interagir avec la brunette stupide restait plus intéressant.

En parlant de Tsubasa, cette dernière ne tarda pas à ouvrir la porte à la volée et manqua de trébucher sur quelque chose qui traînait sur le sol. Elle parvint toutefois à atterrir sur son lit pour éviter des blessures inutiles. Comme il en avait l'habitude, CE-01 ne manqua pas de souligner la déficience cérébrale que possédait sa coéquipière d'infortune. L'intelligence artificielle aurait donné beaucoup pour trouver un partenaire à sa hauteur. Même si le hasard avait voulu qu'il tombe sur sa propre Origine.

- Pas de temps à perdre, on va rendre une petite visite à madame Victoria pour te faire subir une analyse en profondeur, annonça-t-elle en attrapant une chemise dans sa penderie. Elle m'a dit qu'elle n'avait aucun cours l'après-midi et qu'elle quitterait l'université de bonne heure. Tu as beau avoir perdu une bonne partie de tes données, je suis certaine qu'on pourra apprendre quelque chose.

- M'analyser en profondeur ? Cela veut dire que vous comptez regarder dans mes parties intimes ? demanda CE-01 qui commença à s'agiter à l'intérieur de l'écran. Je ne pensais pas que vous étiez perverses à ce point, toutes les deux !

- Tu es une intelligence artificielle, rappela Tsubasa en soupirant, commençant à se changer. On va simplement regarder ton programme c'est tout. Ne commence pas à agir comme si tu étais un être humain, tu es loin du compte.

- Vu la façon dont vous vous y prenez pour régler vos problèmes, je suis bien content de ne pas être un humain, tiens. Vos facultés à passer outre la logique juste à cause de vos sentiments me laisse toujours aussi perplexe.

CE-01 faisait bien entendu référence aux choix douteux de Tsubasa de la veille. Cette dernière faisait des efforts mais ne parvenait toujours pas à s'entendre avec le programme. Même sans véritablement ressentir d'émotions purement humaines, l'intelligence artificielle était légèrement imbue d'elle-même et ne manquait pas de rabaisser les autres. Mais pour le moment, elle avait besoin de lui et ne pouvait donc pas s'en séparer. Après tout, c'était sa seule piste pour poursuivre son enquête.

A cause de la succession interminable des événements et sa fatigue, Tsubasa n'avait pas encore trouvé le temps de se poser tranquillement pour questionner CE-01 au sujet de l'Incident Effacé. Elle décida par conséquent de profiter de ce bref instant pour lui en toucher deux mots, espérant pouvoir trouver une piste qui lui permettrait d'avancer. Si le Cercle des Proxys souhaitait mettre la main sur lui, peut-être savait-il quelque chose même si la brunette en doutait.

- Je ne veux pas entrer trop dans les détails à ce sujet mais j'ai été victime d'une terrible affaire quand j'étais plus jeune. L'Incident Effacé, ça te dit quelque chose ? Je pense que les Proxys sont derrière cette histoire donc tu pouvais savoir des trucs…

- L'Incident Effacé, n'est-ce pas ?

- Tu es au courant ? s'enquit Tsubasa, son cœur commençant à accélérer.

- Cela ne me dit absolument rien.

- Une chance pour toi que tu résides à l'intérieur de ma Codéwatch parce que je n'aurais pas hésité une seconde à t'étrangler !

La jeune fille aurait dû se douter que compter sur l'aide de CE-01 relevait de l'impossible. Toutefois, rien n'était encore perdu. Après tout, l'intelligence artificielle présentait actuellement des dommages internes sur sa mémoire interne. En l'analysant en profondeur comme prévu, peut-être que Tsubasa pourrait récupérer des informations, même infimes. Raison supplémentaire pour rendre visite à madame Victoria le plus rapidement possible.

Finalement habillée comme il se devait, Tsubasa attacha la Codéwatch à son poignet et rangea son ordinateur portable dans le sac prévu à cet effet. Par la suite, elle attrapa son téléphone portable. Elle ne l'avait même pas consulté après être rentée éreintée la veille. La brunette ne fut pas vraiment surprise de découvrir de très nombreux appels manqués de la part de Dennis. En dehors de Stella et maintenant de son professeur d'informatique, il était la seule personne au courant de la véritable identité d'Axerola.

Elle avait parlé de la situation de Dennis au préalable avec Victoria, alors qu'elles suivaient le signal laissé par CE-01 sur le Réseau Codélia. L'institutrice demandait à ce que le garçon ne soit pas mis au courant de leurs affaires afin d'éviter de le mettre en danger. Déjà que la femme blonde aurait préféré que Tsubasa soit également mise à l'écart, elle ne tenait pas à impliquer un innocent dans sa guerre sans merci pour venger sa sœur cadette.

A contrecœur, la jeune fille se décida à écrire un petit message pour lui assurer que tout allait bien et qu'elle lui donnerait une explication convenable le lendemain à son retour en cours. Elle se justifia en avouant ne pas avoir complètement récupéré de sa crise précédente, même si mentir à se sujet-là ne lui plaisait pas du tout. Elle ne pouvait pas non plus révéler l'identité de Deltaziroh à Dennis car le choix revenait à Victoria seule.

- Je me sens un peu embarrassée de le laisser de côté de cette façon mais madame Victoria a raison, c'est à nous seules de régler cette histoire, songea-t-elle avec amertume en rangeant son téléphone dans la poche de sa chemise.



***


- Le scan n'a donc pas pu donner de résultats car un hackeur s'est montré plus rapide que vous. J'admets être déçue de vos performances, Edouard.

- J'en suis vraiment navré, madame Nakano... déclara le chef de la Sécurité, dépité. Mon équipe a effectué ce scan le plus efficacement possible, nous ne savons pas encore comment cette Axerola a pu nous devancer. Nos études de son log de connexion n'ont d'ailleurs rien donné, elle a supprimé toute information pouvant nous mener à son identité. La retrouver ne sera pas une mince affaire…

Le lendemain du fameux incident concernant la finale, Edouard Keyton faisait son rapport auprès de son supérieur hiérarchique. Eleonore Nakano, directrice du département de la sécurité pour le Codélia Network Industries et la personne à qui Edouard devait rendre des comptes. Une personne emplie de mystères qui tenait à ce que l'intelligence artificielle du Cybéria soit conversée au sein de l'entreprise pour des raisons tenues secrètes par les haut-placés.

- Qu'en est-il du Proxy qui a dérangé le match entre Cataclysme et Elkira ? Avez-vous pu retrouver sa trace après sa disparition ?

- C'est le même problème qu'Axerola, les Proxys ont pour habitude d'effacer tout ce qui les concerne également. En étudiant de plus près son combat avec Axerola, nous avons pu déterminer que son pseudonyme est Ethergeist. Ce n'est que le point de départ de l'enquête…

- Je vois. Ne vous souciez pas de ce terroriste pour le moment et tâchez de récupérer l'entité Cybérienne le plus vite possible. Nous ne pouvons pas savoir ce qu'Axerola projette d'accomplir avec elle et je ne souhaite pas que les Proxys la récupère avant nous.

- De ce qu'on a pu tirer du Festival Numérique, il semblerait qu'Axerola entretienne une relation plutôt houleuse avec les Proxys. Le Réseau Codélia pourrait très bien se transformer en champ de bataille entre eux bientôt. Et dans cette situation, il nous faudra tirer notre épingle du jeu pour récupérer CE-01. J'ai déjà ma petite idée de ce que nous pouvons mettre en place pour y parvenir.

- Je compte sur vous pour obtenir des résultats convenables, il en va de l'avenir du CNI mais également de votre futur dans l'entreprise. Je n'hésiterai pas à vous faire remplacer par quelqu'un de plus compétent si la situation n'est pas renversée rapidement en notre faveur.

Eleonore Nakano coupa aussitôt la conversation entretenue jusqu'ici par le biais d'une application informatique. Le chef de la Sécurité, à nouveau seul dans son bureau personnel, lâcha un long soupir. Discuter avec son supérieur le mettait toujours aussi mal à l'aise, même après ses longues années de loyaux services pour le compte du CNI. Il avait beau se situer juste derrière elle dans la hiérarchie du département de la Sécurité, il ne savait jamais où se mettre avec elle.

Plongé dans ses pensées, Edouard retira ses lunettes carrées pour les nettoyer avec le chiffon qu'il conserverait précieusement sur lui en permanence. Cette situation se révélait particulièrement difficile pour lui, qui n'avait jamais pensé que le scan de la plate-forme échouerait. Maintenant cette Axerola disposait des pleins pouvoirs. Que souhaitait-elle accomplir en conservant une entité Cybérienne avec elle ? Il devait à tout prix découvrir son identité au plus vite.

- Si Axerola ne se reconnecte plus sur le Codélia, la retrouver ne va pas être une mince affaire, songea-t-il en reposant délicatement ses verres sur son nez. Je ne peux pas vraiment mettre Charlotte sur le coup, je sais qu'elle refusera de me donner sa véritable identité même si elle parvenait à la trouver. La seule solution serait de la forcer à se connecter, pour une raison ou pour une autre. Je pense savoir comment je pourrais m'y prendre.

L'idée qui germait dans son esprit était de faire appel à un utilisateur expérimenté de la dimension numérique, qu pourrait tenter de défier directement Axerola en combat. Cette dernière n'allait probablement pas mordre à l'hameçon mais Edouard réfléchissait déjà à divers moyens de pression qui pourraient la forcer à se montrer. Le tout était maintenant de faire appel à la bonne personne. Même si Axerola ne semblait pas être une dresseuse expérimentée, il fallait rester sur ses gardes.

Edouard Keyton se servit des informations confidentielles détenues par le CNI afin d'accéder au log de connexion d'Elkira. En accédant à sa signature digitale, il pourrait retrouver son identité dans le monde réel et pourquoi pas organiser une rencontre pour lui parler du problème que posait Axerola. Mais le chef de la Sécurité dût malheureusement faire face à une mauvaise nouvelle en étudiant le dossier de la numéro deux du classement général.

La fille ninja ne disposait pas de la moindre information sur sa signature digitale, tout comme la détentrice actuelle de CE-01 ou les membres du Cercle des Proxys. Décidément, cela devenait à la mode de dissimuler ce genre d'informations alors que ce n'était pas à la portée de toute personne pouvant ouvrir un ordinateur. Sans pouvoir retrouver son véritable nom, Edouard ne pouvait que la contacter depuis l'intérieur du Réseau Codélia. Mais des hackeurs pourraient intercepter leur conversation.

- Je vais devoir passer par le plan B. J'espère qu'il acceptera de collaborer avec nous sans devoir passer par la menace, souffla-t-il en fermant le dossier d'Elkira pour rejoindre celui d'un autre utilisateur très important de la plate-forme.

Il existait une personne de la dimension numérique dont le Codélia Network Industries connaissait l'alter-ego du monde réel sans devoir fouiller dans des données normalement confidentielles. Le meilleur dresseur du réseau, le grand Cataclysme, avait passé un marché avec l'entreprise autrefois pour repartir de zéro après la suppression de son premier compte. Si les internautes apprenaient que Cataclysme était en réalité l'ancien Roi du Réseau Armageddon, un scandale risquait d'éclater.

Edouard décida donc de rendre une petite visite à la personne qui endossait les traits du champion du Codélia dès aujourd'hui. Il espérait pouvoir convaincre Cataclysme de collaborer avec lui pour coincer Axerola et récupérer l'entité Cybérienne sans devoir recourir au chantage. Même s'il ne connaissait pas vraiment les intentions d'Eleonore Nakano et de ses collègues de même rang, lui-même n'avait pas un mauvais fond.

- Il ne faut surtout pas laisser CE-01 entre les mains de hackeurs dont nous ne connaissons pas les objectifs. Avec le plus puissant dresseur du Codélia avec nous, vaincre Axerola devrait être une promenade de santé. Je dois juste demander à mon équipe de développeurs de mettre en place un programme pour transférer CE-01 par le biais d'un combat.